25 Aout 2020. FR . Argentine / Chili : Nevados de Chillan , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas .

Home / Argentine / 25 Aout 2020. FR . Argentine / Chili : Nevados de Chillan , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas .

25 Aout 2020. FR . Argentine / Chili : Nevados de Chillan , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Pérou : Sabancaya , Pérou : Ubinas .

25 Aout 2020.

 

 

Argentine / Chili , Nevados de Chillan :

Le Servicio Geológico Minero Argentino (SEGEMAR) par le biais de son Observatoire argentin de surveillance volcanique (OAVV) rapporte que le niveau d’alerte technique pour le complexe volcanique du Nevados de Chillan reste au niveau JAUNE.

ANALYSE DE LA PÉRIODE du 1er au 15 Aout 2020 .
Les paramètres de sismicité associés à la fois aux processus de fracturation des matériaux rigides (VT) et à la dynamique des fluides au sein du complexe volcanique (types LP et TR) ou de l’activité de surface (EX) sont restés à des niveaux similaires à ceux des dernières périodes.
L’événement de type VT de plus haute énergie, avec une magnitude locale (ML) de 3,2, a été localisé à 6,6 km au Nord-Est (NE) du cratère actif et à une profondeur de 5,7 km.
Les images fournies par les caméras de surveillance nous ont permis d’observer une dynamique d’activité effusive et explosive durant cette quinzaine de jours. L’activité effusive est caractérisée par l’extrusion de lave, qui s’accumule au niveau du cratère et s’avance en dehors de la limite Nord du cratère actif, générant un écoulement qui à ce jour atteint 490 m depuis le bord de celui-ci. L’activité explosive a présenté des hauteurs de colonne inférieures à 800 m, avec une teneur modérée en particules et une teneur plus élevée en gaz volcaniques. Lorsque les conditions météorologiques le permettaient, il était possible d’enregistrer l’incandescence du cratère.

Selon les données obtenues du réseau de stations GNSS et d’inclinomètres installés sur le volcan, une diminution est observée dans le processus de déformation du complexe volcanique, avec des cycles de montée / descente dans le plan vertical , bien qu’avec une diminution d’amplitude par rapport aux rapports précédents. La déformation dans le sens horizontal présente des variations mineures.
12 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone avec une valeur maximale de 3 MW, valeur jugée faible.

Explosion du volcan Chillán le 4 juin à 16 h 11 Vue du secteur El Caracol à San Fabián de Alico, région de Ñuble.

RECOMMANDATIONS
La zone impactée est considérée comme celle proche du cratère avec un rayon de 5 km.
Rester informé du niveau d’activité du volcan.
Recevoir des informations uniquement des médias officiels.
Il est suggéré de se renseigner sur les mesures de prévention auprès des autorités de protection civile des villes proches du volcan, en territoire argentin.
Examen des plans d’urgence des villes voisines du territoire argentin.
Il est souligné que le Cv. Nevados de Chillan est entièrement en territoire chilien. Toute possibilité de dommage par des produits à proximité ou par sismicité, n’affecterait pas le territoire argentin.
Toute possibilité d’impact sur le territoire argentin sera due à la chute de matière particulaire (cendres volcaniques).

Source : OAVV

Photos : Josefauna .

 

Indonésie , Sinabung :

Le niveau d’activité depuis le 20 mai 2019 à 10h00 WIB est au niveau III (SIAGA). Le mont Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption depuis 2013. La dernière éruption assez importante a eu lieu le 19 août 2020 à 18h23 WIB, entraînant une colonne d’éruption s’élevant à 4000 mètres au-dessus du sommet. La couleur de la colonne d’éruption a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse orientée vers le Sud et le Sud-Ouest.

Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. La fumée issue du cratère est blanche à grise / brune avec une intensité modérée à épaisse, à environ 600 m de haut du dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à nuageux, les vents faibles à modérés au Nord-Est , Sud-Est et Ouest.

Selon les sismographes du 24 août 2020, il a été enregistré:
1 tremblement de terre d’émission
14  tremblements de terre basse fréquence
2 tremblements de terre tectoniques locaux
1  tremblement de terre Tectonique lointain
1   Tremor continu d’amplitude 0,5 à 9 mm, valeur dominante de 1 mm.

 

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Publié: 25 Aout 2020 
Volcan: Sinabung (261080)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Sinabung
Numéro de l’avis: 2020SIN21
Emplacement du volcan: N 03 deg 10 min 12 sec E 98 deg 23 min 31 sec
Région: North Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 7872 FT (2460 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 03:50 UTC (10:50 local). L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur du nuage volcanique:
Le nuage de cendres n’est pas visible

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest-Nord-Ouest

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un tremor volcanique continu

Source : PVMBG , Magma Indonésie .

Photo : Firdaus Surbakti / Beidar Sinabung.

 

Equateur , Sangay :

LUNDI 24 AOÛT 2020

L’Institut géophysique de l’École nationale polytechnique rapporte que:

Aujourd’hui 24 août, grâce aux images des réseaux, on observe la forte activité du volcan Sangay, avec émission de cendres et coulées pyroclastiques dans le ravin Sud-Est. Le vent porte les cendres
vers le Sud-Ouest, ce qui pourrait générer des chutes de cendres modérées dans les provinces de Chimborazo et Cañar.

Ce phénomène a été persistant au cours de la période éruptive actuelle qui a commencé en mai 2019. Il est recommandé de prendre les mesures appropriées et de recevoir les informations de sources officielles.

Ce matin, sur des images partagées par l’ECU et le réseau d’observateurs volcaniques, des émissions de gaz ont été observées allant de 1000 à 2000 m au-dessus du niveau du cratère et la direction de dispersion était orientée vers l’Ouest-Sud-Ouest. Le VAAC de Washington a enregistré 5 alertes d’émissions de cendres, la direction variait de l’Ouest au Sud-Ouest et au Sud. Ces émissions ont atteint des hauteurs de 2100 mètres au-dessus du niveau du cratère

L’Institut géophysique de l’École nationale polytechnique garde un œil sur l’activité du volcan et rendra compte des changements qui pourraient être enregistrés.

Source : INSTITUT GÉOPHYSIQUE , ECOLE NATIONALE DE POLYTECHNIQUE

Photo : IGEPN via Magaly Calle.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: 17-23 août 2020, Arequipa, 24 août 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’enregistrement continu d’explosions qui génèrent des colonnes de gaz et de cendres qui s’élèvent jusqu’à 2,2 km au-dessus du sommet du volcan. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant son activité éruptive.

 

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 860 séismes d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’ intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 13 explosions d’intensité faible à moyenne a été enregistrée quotidiennement. Au cours de cette période, les séismes de type Volcano-Tectoniques (VT) ont présenté des magnitudes inférieures à M3,9 et ont été localisés entre 12 et 15 km dans le secteur Nord du volcan Sabancaya, à proximité des villes de Pinchollo, Maca et Madrigal. Le plus grand séisme (M3.9), signalé par le Centre national de séismologie (CENSIS), s’est produit le 16 août à 3 h 59, à une profondeur de 10 km.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), a enregistré une légère inflation du flanc Sud-Est du Sabancaya et du secteur Nord (volcan Hualca Hualca). Une déformation a été détectée avec la technique d’interférométrie différentielle radar à ouverture synthétique (INSAR) à 3 km au Nord-Ouest du volcan Hualca Hualca, qui serait associée au processus de réactivation des défauts locaux survenus entre le 14 et le 18 août.
La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,2 km de haut au dessus du sommet du volcan, qui étaient dispersés vers les secteurs Sud, Sud-Est et Est du Sabancaya. La surveillance par satellite a identifié la présence de 2 anomalies thermiques, avec des valeurs de 2 MW, associées à la présence du dôme de lave à la surface du cratère du volcan.

Source : IGP.

Photo : Pixabay.

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 17-23 août 2020, Arequipa, 24 août 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que le volcan Ubinas (région de Moquegua) continue d’enregistrer une légère augmentation de son activité sismique pendant la période d’analyse; en conséquence, Il est suggéré que les autorités et le public soient attentifs aux bulletins publiés par l’IGP.

Au cours de la période d’analyse, la survenue de 25 tremblements de terre volcano-tectoniques (VT) avec des magnitudes inférieures à M1.8 a été identifiée, des événements associés à des processus de bris de roches qui se produisent à l’intérieur du volcan. En moyenne, la survenue de 4 tremblements de terre par jour a été enregistrée. De même, 7 signaux sismiques ont été enregistrés  associés aux mouvements des fluides volcaniques (gaz), parmi lesquels 3 événements de type « Tornillos » , liés à l’augmentation de la pression à l’intérieur du volcan. Les séismes de type « Tornillos » sont considérés comme des signaux sismiques précurseurs des éruptions volcaniques selon le modèle de prévision développé par l’IGP.

Les caméras de surveillance ont enregistré des colonnes de gaz (principalement de la vapeur d’eau) atteignant des hauteurs allant jusqu’à 300 m au-dessus du sommet du volcan. Ces gaz se sont dispersés vers le Sud-Est du volcan.
Le suivi de la déformation de la structure volcanique et le suivi par satellite, à travers les systèmes SENTINEL, OMINASA (gaz SO2) et MIROVA (anomalies thermiques), n’ont pas enregistré d’anomalies au cours de la période d’analyse.

Source : IGP.

Photo : La Republica .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search