February 10, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Chile : Villarica , Ecuador : Sangay , Hawaii : Pāhala .

February 10 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Updated 9. February at 13:00 UTC

Volcanic tremor has significantly decreased since yesterday (8th of February). The decrease was detected shortly after noon yesterday alongside decreased eruptive activity on the volcanic fissure and activity became more confined in separate craters. Temporary increases of the volcanic tremor were noted last evening, which coincided with increased volcanic activity in the craters. During the night, the activity decreased further and between 7 and 8 this morning, two eruptive craters were active. For the past hours no lava fountaining has been observed on web-cameras but activity within the craters might still be ongoing.

Satellite radar image taken at 14:56 yesterday shows surface subsidence of 10 cm in Svartsengi area, north-west of mt. Þorbjörn, when magma flowed from there towards Sundhnúkur crater row. Model calculations based on these data suggest that about 10 million m3 of magma has flowed from the magma reservoir beneath Svartsengi towards the eruption site at Sundhnúkur crater row.

Seismic activity at the eruptive site has been minor during the past 24 hours. About 40 earthquakes have been detected there, all around or smaller than M1.

Volume estimates of the erupted lava from the start of the eruption at 6:02 until 13:00 yesterday (8th of February) is about 15 million m3, which corresponds to an average extrusion rate of 600 m3/s during the first seven hours (data provided by Icelandic Institute of Natural History and Landmælingar Íslands).

Although the eruption has significantly decreased it is still too early to declare if it has come to an end. IMO maintains a 24-hour watch and keeps a close eye on the area. An updated hazard assessment will be published later today.

No signs of eruptive activity. Updated hazard assessment according to the development

Updated 9. February at 15:30 UTC

No eruptive activity was observed in a drone-flight over the eruptive site carried out at noon today (9 February) by the Special Unit of the National Police Commissioner. This suggests that the eruption is ending. Volcanic tremor is no longer being detected on seismic sensors.

IMO has updated the hazard assessment according to the development of the eruptive activity. Changes have been made to the hazard assessment for some hazards within zones. Hazards due to opening of volcanic fissures has decreased, but hazards due to gas pollution are still considered to be likely by the lava flow front. Hazards due to lava flow is still in place, as lava lobes can burst out from the lava flow front. Hazards due to sinkholes and fault movements are still considered high in Zone 4 (Grindavík).

Source : IMO

Photo : Hörður Kristleifsson

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Friday, February 9, 2024, at 6:58 p.m. WITA. The height of the eruptive column was observed to be ±500 m above the peak (±2084 m above sea level). The ash column was white to gray in color with moderate to thick intensity, oriented towards the North and Northeast. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

SEISMICITY OBSERVATIONS:
13 avalanche earthquakes with an amplitude of 2.9 to 22.2 mm and a duration of 22 to 116 seconds.
6 low-frequency earthquakes with an amplitude of 2.9 to 14 mm and an earthquake duration of 10 to 34 seconds.
3 hybrid/multi-phase earthquakes with an amplitude of 5.1 to 10.5 mm, with an earthquake duration of 8 to 13 seconds.
1 Deep volcanic earthquake with an amplitude of 23.6 mm, and an earthquake duration of 13 seconds.
1 Distant tectonic earthquake with an amplitude of 10.5 mm, and the earthquake lasted 228 seconds.

Recommendation
1. Communities around Mount Lewotobi Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 4 km around the center of the eruption of Mount Lewotobi Laki and within a sector of 5 km in the North-North direction. East and 6 km in the direction of the North – East sector.

2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Chile , Villarica :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), La Araucanía and Los Ríos regions, Villarrica volcano, February 10, 2024, 02:40 local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcano Observatory (Ovdas):

On Saturday February 10, 2024, at 02:24 local time (05:24 UTC), monitoring stations installed near the Villarrica volcano recorded an earthquake associated with the fracturing of rocks inside the volcanic system (volcano-tectonic type).

 

The characteristics of this earthquake after its analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 02:24 local time (05:24 UTC)
LATITUDE: 39.436°S
LONGITUDE: 71.873°E
DEPTH: 6.9 km
LOCAL MAGNITUDE: 3.5 (ML)

Observation :
After the event mentioned in this report, other earthquakes of lower magnitude continue to be recorded. This seismicity is not directly correlated with an increase in surface activity.

The technical volcanic alert is maintained at YELLOW level.

Source  : Sernageomin.

Photo :  Yv’an roue libre.

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday February 9, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: Descending
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From February 8, 2024, 11:00 a.m. to February 9, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 132

 

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area which could generate mud and debris flows.

Emissions/ash column:
Due to the climatic conditions of the area, it was not possible to record gas or ash emissions via the surveillance camera system or the GOES-16 satellite.

Other monitoring parameters:
The FIRMS and MIROVA-VIIRS satellite systems recorded 10 and 1 thermal anomalies respectively over the last 24 hours.

Observation:
Since yesterday afternoon until the time of this report, the volcano has remained completely cloudy. Despite the conditions of the area, episodes of incandescence were recorded with material falling into the southeast ravine up to 1,000 meters below the level of the crater.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo : Eqphos_fotografía

 

Hawaii , Pāhala :

HAWAIIAN VOLCANO OBSERVATORY INFORMATION STATEMENT
U.S. Geological Survey
Friday, February 9, 2024, 11:04 AM HST (Friday, February 9, 2024, 21:04 UTC)

On Friday, February 9, 10:06 a.m. HST, a magnitude-5.7 earthquake occurred 2 km (1.25 mi) southwest of Pāhala on the Island of Hawaiʻi at a depth of 37 km (23 mi) below sea level. The earthquake had no apparent impact on either Mauna Loa or Kīlauea volcanoes. Numerous aftershocks have been felt and are expected to continue. This earthquake is likely associated with lithospheric flexure caused by the weight of the Hawaiian Islands on the oceanic lithosphere. The USGS Hawaiian Volcano Observatory continues to monitor Hawaiian volcanoes for any changes.

EARTHQUAKE DESCRIPTION

Magnitude: 5.7
Date and Time: February 9, 2024, at 10:06 a.m. HST
Location: 1.25 mi (2 km) SE of Pāhala
Depth: 23 mi (37 km) below sea level
Aftershocks are possible in the coming days to weeks

EARTHQUAKE INTENSITY AND AFFECTED AREA
Potential Damage: No damage to buildings or infrastructure expected based on earthquake intensity
Maximum Intensity, Modified Mercalli Scale (https://www.usgs.gov/natural-hazards/earthquake-hazards/science/modifie…)
Community-reported: VI – strong shaking
Instrument-derived: VII – very strong shaking
Felt Reports: More than 280 within the first hour
Felt Area: Widely felt across the islands of Hawaiʻi and Maui, and parts of O‘ahu

Source et photo : HVO

 

10 Février 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Chili : Villarica , Equateur : Sangay , Hawaii : Pāhala .

10 Février 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Mise à jour le 9 février à 13h00 UTC

Le tremor volcanique a considérablement diminué depuis hier (8 février). La diminution a été détectée peu après midi hier, parallèlement à une diminution de l’activité éruptive sur la fissure volcanique et à une activité plus confinée dans des cratères séparés. Des augmentations temporaires des secousses volcaniques ont été notées hier soir, ce qui a coïncidé avec une activité volcanique accrue dans les cratères. Durant la nuit, l’activité a encore diminué et entre 7 et 8 heures ce matin, deux cratères éruptifs étaient actifs. Au cours des dernières heures, aucune fontaine de lave n’a été observée sur les webcams, mais l’activité dans les cratères pourrait toujours être en cours.

L’image radar satellite prise hier à 14h56 montre un affaissement de surface de 10 cm dans la région de Svartsengi, au Nord-Ouest du mont Þorbjörn, lorsque le magma coulait de là vers la rangée du cratère Sundhnúkur. Les calculs de modèles basés sur ces données suggèrent qu’environ 10 millions de m3 de magma se sont écoulés du réservoir de magma situé sous Svartsengi vers le site de l’éruption du cratère Sundhnúkur.

L’activité sismique sur le site éruptif a été mineure au cours des dernières 24 heures. Une quarantaine de séismes y ont été détectés, tout autour de M1 ou plus petits.

Les estimations du volume de lave en éruption depuis le début de l’éruption à 6h02 jusqu’à 13h00 hier (8 février) sont d’environ 15 millions de m3, ce qui correspond à un taux d’extrusion moyen de 600 m3/s au cours des sept premières heures ( données fournies par l’Institut islandais d’histoire naturelle et les îles Landmælingar).

Bien que l’éruption ait considérablement diminué, il est encore trop tôt pour dire si elle a pris fin. L’OMI assure une surveillance 24 heures sur 24 et surveille de près la zone. Une évaluation actualisée des dangers sera publiée plus tard dans la journée.

Aucun signe d’activité éruptive. Évaluation des dangers actualisée en fonction de l’évolution

Mise à jour le 9 février à 15h30 UTC

Aucune activité éruptive n’a été observée lors d’un survol du site éruptif effectué aujourd’hui (9 février) à midi par l’unité spéciale du commissaire de la police nationale. Cela suggère que l’éruption touche à sa fin. Les tremors volcaniques ne sont plus détectés par les capteurs sismiques.

L’OMI a mis à jour l’évaluation des risques en fonction de l’évolution de l’activité éruptive. Des modifications ont été apportées à l’évaluation des risques pour certains dangers au sein des zones. Les risques dus à l’ouverture de fissures volcaniques ont diminué, mais les risques dus à la pollution par les gaz sont toujours considérés comme probables par le front de coulée de lave. Les dangers dus aux coulées de lave sont toujours présents, car des lobes de lave peuvent éclater du front de la coulée de lave. Les risques dus aux dolines et aux mouvements de failles sont toujours considérés comme élevés dans la zone 4 (Grindavík).

Source : IMO

Photo : Hörður Kristleifsson

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le vendredi 9 février 2024, à 18h58 WITA. La hauteur de la colonne éruptive a été observée à ± 500 m au-dessus du pic (± 2084 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres était de couleur blanche à grise avec une intensité modérée à épaisse , orientée vers le Nord et le Nord-Est. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE:
13 tremblements de terre d’avalanches d’une amplitude de 2,9 à 22,2 mm et d’une durée de 22 à 116 secondes.
6 tremblements de terre à basse fréquence avec une amplitude de 2,9 à 14 mm et une durée de séisme de 10 à 34 secondes.
3 tremblements de terre hybrides/multiphasés avec une amplitude de 5,1 à 10,5 mm, d’une durée de tremblement de terre de 8 à 13 secondes.
1 Séisme volcanique profond d’une amplitude de 23,6 mm, et d’une durée du séisme de 13 secondes.
1 Séisme tectonique lointain d’une amplitude de 10,5 mm,  et le séisme a duré 228 secondes.

Recommandation
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 4 km autour du centre de l’éruption du mont Lewotobi Laki et dans un secteur de 5 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 6 km dans la direction du secteur Nord – Est.

2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions de La Araucanía et Los Ríos, volcan Villarrica, 10 Février 2024, 02h40 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

Le Samedi 10 Février 2024 , à 02h24 heure locale (05h24 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarrica ont enregistré un séisme associé à la fracturation des roches à l’intérieur du système volcanique ( type volcano-tectonique).

 

Les caractéristiques de ce séisme après son analyse sont les suivantes :

HEURE D’ORIGINE : 02h24 heure locale (05h24 UTC)
LATITUDE : 39,436° S
LONGITUDE: 71,873°E
PROFONDEUR : 6,9 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,5 (ML)

Observation :

Postérieurement à l’évènement mentionné dans ce rapport , d’autres séismes de plus faible magnitude continuent d’être enregistrés. Cette sismicité n’est pas corrélée de forme directe avec une augmentation de l’activité superficielle   .

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE.

Source  : Sernageomin.

Photo :  Yv’an roue libre.

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 09 Février 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Descendante
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 08 Février 2024 , 11:00h au 09 Février 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 132

 

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan qui pourrait générer des coulées de boue et de débris.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions climatiques de la zone, il n’a pas été possible d’enregistrer les émissions de gaz ou de cendres via le système de caméra de surveillance ou le satellite GOES-16.

Autres paramètres de surveillance : :
Les systèmes satellitaires FIRMS et MIROVA-VIIRS ont enregistré respectivement 10 et 1 anomalies thermiques au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Depuis hier après-midi et jusqu’au moment de ce rapport , le volcan est resté complètement nuageux. Malgré les conditions de la zone, des épisodes d’incandescence ont été enregistrés avec des matériaux retombant dans le ravin Sud-Est jusqu’à 1 000 mètres sous le niveau du cratère.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo : Eqphos_fotografía

 

Hawaii , Pāhala :

DÉCLARATION D’INFORMATION DE L’OBSERVATOIRE DES VOLCANS HAWAÏENS
Commission géologique des États-Unis
Vendredi 9 février 2024, 11h04 HST (vendredi 9 février 2024, 21h04 UTC)

Le vendredi 9 février à 10 h 06 HST, un tremblement de terre de magnitude 5,7 s’est produit à 2 km (1,25 mi) au Sud-Ouest de Pāhala sur l’île d’Hawaï, à une profondeur de 37 km (23 mi) sous le niveau de la mer. Le tremblement de terre n’a eu aucun impact apparent sur les volcans Mauna Loa ou Kīlauea. De nombreuses répliques ont été ressenties et devraient se poursuivre. Ce tremblement de terre est probablement associé à la flexion lithosphérique provoquée par le poids des îles hawaïennes sur la lithosphère océanique. L’Observatoire des volcans hawaïens de l’USGS continue de surveiller les volcans hawaïens pour déceler tout changement.

DESCRIPTION DU TREMBLEMENT DE TERRE

Magnitude : 5,7
Date et heure : 9 février 2024, à 10 h 06 HST
Emplacement : 2 km au Sud-Est de Pāhala
Profondeur : 37 km sous le niveau de la mer
Des répliques sont possibles dans les jours ou semaines à venir

INTENSITÉ DU SÉISME ET ZONE TOUCHÉE
Dommages potentiels : aucun dommage aux bâtiments ou aux infrastructures attendu en fonction de l’intensité du séisme.
Intensité maximale, échelle de Mercalli modifiée (https://www.usgs.gov/natural-hazards/earthquake-hazards/science/modifie…)
Rapporté par la communauté : VI – fortes secousses
Dérivé d’un instrument : VII – très fortes secousses
Rapports ressentis : plus de 280 au cours de la première heure
Zone ressentie : largement ressentie sur les îles d’Hawaï et de Maui, ainsi que dans certaines parties d’O’ahu.

Source et photo : HVO

 

February 02, 2024. EN. Hawaii : Kilauea , Iceland : Reykjanes Peninsula , New Zealand : Ruapehu , Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Alaska : Shishaldin .

February 02 , 2024.

 

Hawaii , Kilauea :

Thursday, February 1, 2024, 9:53 AM HST (Thursday, February 1, 2024, 19:53 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: WATCH
Current Aviation Color Code: ORANGE

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. The increase in seismicity and deformation that began early January 31 in the summit region has shifted from the summit to the southwest. Since last night, earthquake activity has concentrated along the Koa‘e fault system southwest of the summit. Kīlauea’s summit remains pressurized; in recent months unrest has escalated quickly, and an eruption could occur in the future with little warning.

Summit Observations: 
As of this morning, seismicity in the south caldera region has quieted, and activity is concentrated 5-7 miles (8-11 km) southwest of the caldera, in the vicinity of Pu‘ukoa‘e. Depths have remained consistent, 1–4 km (less than a mile–2.5 mi) below the surface, and the rates have persisted at 25-30 locatable earthquakes per hour. There have been over 70 locatable earthquakes in this region in the past 3 hours, with magnitudes ranging from a maximum of 3 to less than 1. Some events are large enough to be felt by neighboring communities, though none have been large enough to cause damage.

Kīlauea’s summit region remains at a high level of inflation. Nearly 40 microradians of change have been recorded since 4:00 a.m. HST on January 31 at tiltmeters near Sand Hill and Uēkahuna bluff. Both of these tiltmeters showed highly variable directions and rates of tilt on January 31, typical of shallow crack growth that can precede either an eruption or shallow intrusion. Since early this morning, these tiltmeters have shown more consistent directions and rates, suggestive of ground inflation to the southwest (in the direction of where earthquakes are occurring). Step-wise offsets in the tilt signal are likely due to the instrument being shaken by nearby earthquakes or rockfalls.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. Field measurements indicated an SO2 emission rate of approximately 70 tonnes per day on January 17, which was similar to measurements in October, November, and early December.

Source : HVO

Photos : USGS , USGS/ K. Mulliken

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Increased Likelihood of an Eruption.Overall hazard assessment for Grindavík remains unchanged.
Updated 1 Februry 17:00 UTC

Models based on GPS data, reviewed this morning (1 February) by scientists from the Icelandic Meteorological Office and the University of Iceland, indicate that approximately 6.5 million cubic meters of magma has accumulated beneath the Svartsengi region. According to this assessment, magma will soon reach the same volume as drained during the January 2024 eruption. Therefore, the timescale for the next eruption could be within two weeks or possibly days. This means that the likelihood of a magma intrusion, and a volcanic eruption, have increased.

There is no absolute certainty that the warning time ahead of the next intrusion or eruption will be the same as 14 January, which was about a five-hours’ notice from the beginning of the earthquake swarm until the eruption began just south of Hagafell. The warning period for the eruption between Stóra-Skógfell and Sundhnúkur on 18 December last year was about 90 minutes, and that eruption occurred approximately at the mid-point of the (now solidified) magma intrusion beneath the Sundhnúksgígar crater row. With repeated lateral magma intrusions, it is likely that the pathway for magma propagation to the surface will be easier, resulting in less seismicity. However, rapid movements of magma are always accompanied by increased micro-seismicity. We assess that the minimum warning time would be one-hour ahead of a volcanic eruption, and that the most likely pathway would be along the fissures from the magma intrusion on 10 November last year.

Seismic activity has been similar over the past week. Nearly 200 earthquakes have been measured in the area between Stóra-Skógfell and south of Hagafell in the past seven days. Most of these earthquakes were minor, under 1.0 in magnitude, at a depth of 2 to 5 km. The largest earthquake registered magnitude 1.8, and it was located about a kilometre south of Hagafell.

The Icelandic Meteorological Office has issued an updated hazard assessment map. The main changes are that zone 3 (Sýlingarfell – Hagafell) has been upgraded to red (high hazard), and zones 2 and 6 have been upgraded to amber (considerable hazard). Grindavík (zone 4) remains unchanged at a considerable level of hazard.

Source et photo : IMO

 

New Zealand , Ruapehu :

VOLCANIC ACTIVITY BULLETIN . Fri Feb 2 2024 1:00 PM; Ruapehu Volcano .

Volcanic Alert Level remains at 1
Aviation Colour Code remains at Green

Te Wai ā-moe (Ruapehu Crater Lake) has entered a new heating episode, currently being 29 °C. Other volcanic monitoring indicators remain within normal ranges. Volcanic activity remains low. The Volcanic Alert Level remains at Level 1 and the Aviation Colour Code at Green.

Since mid-October 2023, the temperature of Te Wai ā-moe (Crater Lake) has been slowly increasing (Fig. 1), now reaching 29 ºC marking a new heating episode is under way. The rise has occasionally been impacted by some of the summer rainfall (seen as short, sharp drops in temperature). The heat flow into the lake is currently around 280 MW, typical of when the lake is heating.

Figure 1: Plot of Te Wai ā-moe (Crater Lake) temperature (top) and number of summit earthquakes per day (bottom – see inset for location) over time.

This new heating episode is accompanied by monitoring trends typically associated with crater lake heating at Mt Ruapehu. Over the last few weeks, the lake colour has changed from a blue green tinge seen when the lake is cooler, to the more common grey colour seen when warm. Minor upwellings are present in the lake and sulphur slicks are present on the lake surface. The lake is overflowing, typical during the summer melt.

The seismic monitoring equipment at Mt Ruapehu has recorded a sequence of small earthquakes at 3-8 km depth clustered under the volcano since late November (Fig. 1). Earthquake size has ranged from M0.3 to M2.4. The level of volcanic tremor has remained weak during the start of this new heating episode.

The scanDOAS gas scanning equipment and gas flights have measured moderate levels of SO2 (sulphur dioxide) gas output as the lake has heated.

The recent earthquakes at moderate depth under the volcano may be in response to a volcanic process like the injection of new magma at depth under the volcano. However, the other monitoring parameters like volcanic tremor, heat flow, gas flow, and lake surface behaviour are all typical of a heating episode in the crater lake, which is being driven by shallower processes. Data observed to date is typical of the past process’s seen in the active hydrothermal system associated with the crater lake.

The change in lake colour is consistent with more gas flow disturbing sediment at the base of the lake, which is now suspended in the lake water. This indicates the vents at the bottom of the lake are at least partially open, allowing hot gas and steam to drive the increase in lake temperature. Volcanic tremor, a key indicator of volcanic fluid movement, remains low and other monitoring indicators are within normal ranges.

Overall, this is consistent with a low level of volcanic activity usually seen during a heating episode. As a result, the Volcanic Alert Level remains at Level 1. The Aviation Colour Code remains Green.

Mt Ruapehu is an active volcano and has the potential to erupt with little or no warning when in a state of minor volcanic unrest.

Source : Geonet

Photo : Bradd Scott / GNS Science

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Friday, February 2, 2024 at 2:29 p.m. WITA with an ash column height observed at ±1,500 m above the summit (±3,084 m above the level of the sea). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the North. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 145 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS
1 eruption earthquake with an amplitude of 47.3 mm and a seismic duration of 145 seconds.
11 avalanche earthquakes with an amplitude of 3.7 to 22.2 mm and an earthquake duration of 27 to 201 seconds.
4 low-frequency earthquakes with an amplitude of 3.7 to 14.8 mm and an earthquake duration of 13 to 26 seconds.
2 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 3.7 to 7.4 mm, and duration of the earthquake 70 to 137 seconds.

RECOMMENDATION
– Communities around Mount Lewotobi Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 4 km around the center of the eruption of Mount Lewotobi Laki and in a sector of 5 km in the North-North-East direction and 6 KM in the North East sector.
– The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie .

 

Alaska , Shishaldin :

54°45’19 » N 163°58’16 » W,
Summit Elevation 9373 ft (2857 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Low-level unrest continues at Shishaldin Volcano in the form of small repeating volcanic earthquakes and small explosions as detected by infrasound. These explosions are restricted to the summit crater and are not producing ash emissions. Satellite and webcam views were mostly obscured by clouds over the past day; nothing unusual was observed.

No eruptive activity has been observed since November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to detect eruptions.

Source : AVO.

Photo : Reedy, Brian

02 Février 2024. FR. Hawaii : Kilauea , Islande : Péninsule de Reykjanes , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Alaska : Shishaldin .

02 Février 2024.

 

Hawaii , Kilauea :

Jeudi 1er février 2024, 9h53 HST (jeudi 1er février 2024, 19h53 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’augmentation de la sismicité et de la déformation qui a commencé début janvier dans la région du sommet s’est déplacée du sommet vers le Sud-Ouest. Depuis la nuit dernière, l’activité sismique s’est concentrée le long du système de failles de Koa’e, au Sud-Ouest du sommet. Le sommet du Kilauea reste sous pression ; Au cours des derniers mois, les troubles se sont rapidement intensifiés et une éruption pourrait se produire à l’avenir sans avertissement.

Observations du sommet :
Depuis ce matin, la sismicité dans la région Sud de la caldeira s’est calmée et l’activité est concentrée entre 8 et 11 km au Sud-Ouest de la caldeira, à proximité de Pu’ukoa’e. Les profondeurs sont restées constantes, 1 à 4 km (moins d’un mile à 2,5 mi) sous la surface, et les taux ont persisté à 25 à 30 tremblements de terre localisables par heure. Il y a eu plus de 70 tremblements de terre localisables dans cette région au cours des 3 dernières heures, avec des magnitudes allant d’un maximum de 3 à moins de 1. Certains événements sont suffisamment importants pour être ressentis par les communautés voisines, bien qu’aucun n’ait été suffisamment important pour causer des dégâts.

La région au sommet du Kīlauea reste à un niveau d’inflation élevé. Près de 40 microradians de changement ont été enregistrés depuis 4 h 00 HST le 31 janvier sur des inclinomètres près de Sand Hill et de la falaise d’Uēkahuna. Ces deux inclinomètres ont montré des directions et des taux d’inclinaison très variables le 31 janvier, typiques d’une croissance de fissures peu profondes pouvant précéder soit une éruption, soit une intrusion peu profonde. Depuis tôt ce matin, ces inclinomètres ont montré des directions et des vitesses plus cohérentes, suggérant une inflation du sol vers le Sud-Ouest (dans la direction où se produisent les tremblements de terre). Des décalages progressifs du signal d’inclinaison sont probablement dus au fait que l’instrument est secoué par des tremblements de terre ou des chutes de pierres à proximité.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Les mesures sur le terrain ont indiqué un taux d’émission de SO2 d’environ 70 tonnes par jour le 17 janvier, ce qui était similaire aux mesures d’octobre, novembre et début décembre.

Source : HVO

Photos : USGS , USGS/ K. Mulliken

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Probabilité accrue d’une éruption. L’évaluation globale des risques pour Grindavík reste inchangée.
Mis à jour le 1er février à 17h00 UTC

Des modèles basés sur les données GPS, examinés ce matin (1er février) par des scientifiques du Bureau météorologique islandais et de l’Université d’Islande, indiquent qu’environ 6,5 millions de mètres cubes de magma se sont accumulés sous la région de Svartsengi. Selon cette évaluation, le magma atteindra bientôt le même volume que celui drainé lors de l’éruption de janvier 2024. Par conséquent, le calendrier de la prochaine éruption pourrait être d’ici deux semaines, voire quelques jours. Cela signifie que la probabilité d’une intrusion de magma et d’une éruption volcanique a augmenté.

Il n’y a aucune certitude absolue que le délai d’avertissement avant la prochaine intrusion ou éruption sera le même que celui du 14 janvier, soit environ cinq heures à l’avance entre le début de l’essaim sismique et le début de l’éruption juste au Sud de Hagafell. La période d’avertissement pour l’éruption entre Stóra-Skógfell et Sundhnúkur le 18 décembre de l’année dernière était d’environ 90 minutes, et cette éruption s’est produite approximativement à mi-chemin de l’intrusion magmatique (maintenant solidifiée) sous la rangée de cratères de Sundhnúksgígar. Avec des intrusions latérales répétées de magma, il est probable que le chemin de propagation du magma vers la surface sera plus facile, ce qui entraînera moins de sismicité. Cependant, les mouvements rapides du magma s’accompagnent toujours d’une microsismicité accrue. Nous estimons que le délai d’avertissement minimum serait d’une heure avant une éruption volcanique et que le chemin le plus probable se situerait le long des fissures résultant de l’intrusion magmatique du 10 novembre de l’année dernière.

L’activité sismique a été similaire au cours de la semaine dernière. Près de 200 tremblements de terre ont été mesurés dans la zone située entre Stóra-Skógfell et le Sud de Hagafell au cours des sept derniers jours. La plupart de ces tremblements de terre étaient mineurs, d’une magnitude inférieure à 1,0, à une profondeur de 2 à 5 km. Le plus grand tremblement de terre a enregistré une magnitude de 1,8 et s’est produit à environ un kilomètre au Sud de Hagafell.

Le Bureau météorologique islandais a publié une carte mise à jour d’évaluation des risques. Les principaux changements sont que la zone 3 (Sýlingarfell – Hagafell) est passée au rouge (danger élevé) et que les zones 2 et 6 ont été reclassées en orange (danger considérable). Grindavík (zone 4) reste inchangé avec un niveau de danger considérable.

Source et photo : IMO

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

BULLETIN D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE . Vendredi 2 février 2024, 13h00 ; Volcan Ruapehu.

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

Te Waiā-moe (lac de cratère du Ruapehu) est entré dans un nouvel épisode de réchauffement, la température étant actuellement de 29 °C. Les autres indicateurs de surveillance volcanique restent dans les plages normales. L’activité volcanique reste faible. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1 et le code couleur aviation au vert.

Depuis la mi-octobre 2023, la température de Te Waiā-moe (lac de cratère) augmente lentement , atteignant désormais 29 ºC, marquant un nouvel épisode de réchauffement en cours. Cette hausse a parfois été influencée par certaines précipitations estivales (considérées comme des baisses de température brèves et brusques). Le flux de chaleur dans le lac est actuellement d’environ 280 MW, ce qui est typique lorsque le lac se réchauffe.

Figure 1 : Graphique de la température de Te Waiā-moe (Cratère Lake) (en haut) et du nombre de tremblements de terre au sommet par jour (en bas – voir l’encadré pour l’emplacement) au fil du temps.

Ce nouvel épisode de réchauffement s’accompagne de tendances de surveillance généralement associées au réchauffement du lac de cratère du mont Ruapehu. Au cours des dernières semaines, la couleur du lac est passée d’une teinte bleu-vert observée lorsque le lac est plus frais, à la couleur grise plus courante observée lorsqu’il est chaud. Des remontées mineures sont présentes dans le lac et des nappes de soufre sont présentes à la surface du lac. Le lac déborde, ce qui est typique lors de la fonte estivale.

L’équipement de surveillance sismique du mont Ruapehu a enregistré une séquence de petits tremblements de terre à une profondeur de 3 à 8 km regroupés sous le volcan depuis fin novembre . La taille des séismes varie de M0,3 à M2,4. Le niveau de tremor volcanique est resté faible lors du début de ce nouvel épisode de réchauffement.

L’équipement de balayage de gaz scanDOAS et les vols de surveillance des gaz ont mesuré des niveaux modérés de production de SO2 (dioxyde de soufre) à mesure que le lac se réchauffait.

Les récents tremblements de terre à profondeur modérée sous le volcan pourraient être la réponse à un processus volcanique tel que l’injection de nouveau magma en profondeur sous le volcan. Cependant, les autres paramètres de surveillance tels que les tremors volcaniques, le flux de chaleur, le flux de gaz et le comportement de la surface du lac sont tous typiques d’un épisode de réchauffement dans le lac de cratère, qui est entraîné par des processus moins profonds. Les données observées à ce jour sont typiques du processus passé observé dans le système hydrothermal actif associé au lac de cratère.

Le changement de couleur du lac est cohérent avec un flux de gaz plus important perturbant les sédiments à la base du lac, qui sont maintenant en suspension dans l’eau du lac. Cela indique que les évents au fond du lac sont au moins partiellement ouverts, permettant aux gaz chauds et à la vapeur de provoquer l’augmentation de la température du lac. Les tremors volcaniques, un indicateur clé du mouvement des fluides volcaniques, restent faibles et les autres indicateurs de surveillance se situent dans les limites de la normale.

Dans l’ensemble, cela concorde avec un faible niveau d’activité volcanique habituellement observé lors d’un épisode de réchauffement. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le code couleur de l’aviation reste vert.

Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement en cas de troubles volcaniques mineurs.

Source : Geonet

Photo : Bradd Scott / GNS Science

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le vendredi 2 février 2024 à 14 h 29 WITA avec une hauteur de colonne de cendres observée à ± 1 500 m au-dessus du sommet (± 3 084 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 145 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
1 séisme d’éruption d’une amplitude de 47,3 mm et d’une durée sismique de 145 secondes.
11 tremblements de terre d’avalanches d’une amplitude de 3,7 à 22,2 mm et d’une durée de séisme de 27 à 201 secondes.
4 séismes à basse fréquence d’une amplitude de 3,7 à 14,8 mm et d’une durée de séisme de 13 à 26 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 3,7 à 7,4 mm,et durée du séisme 70 à 137 secondes.

RECOMMANDATION
– Les communautés autour du mont Lewotobi Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 4 km autour du centre de l’éruption du mont Lewotobi Laki et dans un secteur de 5 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 6 KM dans le secteur Nord Est.
– Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie .

 

Alaska , Shishaldin :

54°45’19 » N 163°58’16 » O,
Altitude du sommet 9 373 pieds (2 857 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Les troubles de faible intensité se poursuivent sur le volcan Shishaldin sous la forme de petits tremblements de terre volcaniques répétés et de petites explosions détectées par les infrasons. Ces explosions sont limitées au cratère sommital et ne produisent pas d’émissions de cendres. Les vues des satellites et des webcams ont été pour la plupart obscurcies par les nuages au cours de la journée écoulée ; rien d’anormal n’a été observé.

Aucune activité éruptive n’a été observée depuis novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales de capteurs d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour détecter les éruptions.

Source : AVO.

Photo : Reedy, Brian

January 31, 2024. EN. Italy: Stromboli , Italy / Sicily : Etna , Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Colombia : Purace – Los Coconucos Volcanic Range , Japan : Iwo Jima .

January 31 ,  2024 .

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from January 22, 2024 to January 28, 2024. (issue date January 30, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY
In light of the monitoring data, it appears:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: Normal Strombolian activity was observed during this period. The total hourly frequency fluctuated between average values (8-11 events/h). The intensity of the explosions was low in the North crater area and variable from weak to medium in the South-Central area.
2) SISMOLOGY: The monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) GROUND DEFORMATIONS: The island’s ground deformation monitoring networks showed no significant changes to report for the period under review.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at medium level
CO2 flux in the summit zone: there are no updates.
C/S ratio in the plume: there are no updates.
The helium isotope ratio in the thermal aquifer shows high values (sampling on January 22, 2024).
CO2 flux in Scari: stable values at average levels of 110 g/m2day
5) SATELLITE OBSERVATIONS: Thermal activity observed by satellite was generally weak.

 

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
During the observed period, the eruptive activity of Stromboli was characterized through the analysis of images recorded by the INGV-OE surveillance cameras at altitude 190m (SCT-SCV) and
Point dei Corvi (SPCT). The explosive activity was mainly produced by 2 (two) eruptive vents located in the North area of the crater and by 1 (one) vent located in the South Central area.
It should be noted that the two cameras at altitude 190m, after the technical intervention, became continuously active again from 4:53 p.m. UTC on January 22.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
In the area of the North crater (N), with a vent located in sector N1 and a vent located in sector N2, low intensity explosive activity (less than 80 m in height) was observed. The products emitted in the eruption were mainly coarse materials (bombs and lapilli). The average frequency of explosions fluctuated between less than 1 and 4 events/h.
In the South-Central (CS) zone, sectors S1 and C did not show significant activity while in sector S2 the explosions showed variable intensity from low to medium (less than 150 m in height) emitting fine materials sometimes mixed with coarse ones. The average frequency of explosions varied between 6 and 8 events/h.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo

 

Italy / Sicily , Etna :

WEEKLY BULLETIN, from January 22, 2024 to January 28, 2024. (issue date January 30, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY
In light of the monitoring data, it appears:

1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: Degassing activity at the Bocca Nuova crater and at the South-East crater.
2) SEISMOLOGY: Low seismic activity due to fracturing. Average amplitude of the volcanic tremor at mid-level.
3) INFRASOUND: Moderate infrasound activity with sources located near the Bocca Nuova crater.
4) GROUND DEFORMATIONS: Over the past week, ground deformation monitoring networks have not recorded any significant changes.
5) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at medium level
The soil CO2 flux presents average values.
The partial pressure of CO2 dissolved in groundwater presents values included in seasonal variability.
The helium isotope ratio shows high values.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
As observed since the beginning of January 2024, the state of activity of Etna continues to be characterized by degassing at variable rates mainly affecting the Bocca Nuova crater and secondarily the South-East crater (respectively BN and SEC) . Contrary to what was previously observed, the lightning which characterized the Bocca Nuova crater in a variable manner have not been detected since July 2023. This luminosity, observable during the night, was associated with the high temperature of the hot gases. emitted with an impulsive style (~ 500°c). As for the Voragine Crater and the North-East Crater, they remain obstructed with contained and limited degassing produced by modest zones of fumaroles.

Source : INGV

Photo : Gio Giusa

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Wednesday 31 January 2024 at 10:21 WITA with the height of the ash column observed at ±700 m above the summit (±2284 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the North. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 113 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS.
3 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 37 to 47.3 mm and earthquake duration of 49 to 113 seconds.
16 avalanche earthquakes with an amplitude of 3.7 to 29.6 mm and a duration of 24 to 143 seconds.
7 low-frequency earthquakes with an amplitude of 4.4 to 14.8 mm and an earthquake duration of 8 to 50 seconds.
4 hybrid/multi-phase earthquakes with an amplitude of 4.4 to 10.5 mm,  and an earthquake duration of 9 to 13 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Lewotobi Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 4 km from the center of the eruption of Mount Lewotobi Laki and within a sector of 5 km in the North-North-East direction and 6 km in the direction of the North-East sector.
2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Puracé – Los Coconucos Volcanic Range :

Weekly bulletin of the activity of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain

From the monitoring of the activity of the VOLCANIC CHAIN PURACE VOLCANO – LOS COCONUCOS, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

During the week of January 23-29, 2024, seismic activity increased in number of earthquakes and seismic energy released compared to the previous week. The fracture earthquakes were mainly located less than 4 km deep between the Puracé and Piocollo volcanoes, with low magnitudes; while those associated with fluids were mainly located less than 1 km on the western flank of the Puracé volcano, with very low magnitudes. The appearance of seismicity possibly associated with the mobility of magma within the volcanic edifice emerged for 57 minutes on the 29th at 1:57 a.m. (local time), with no effects observed on the surface.

Likewise, localized deformations continued to be recorded between the Puracé and Curiquinga volcanoes. Carbon dioxide (CO2) values continue to fluctuate; However, they remain higher than the reference values of this volcano. On the other hand, stable values were recorded in the sulfur dioxide (SO2) flux.
The images obtained using the installed cameras show that high degassing of the volcanic system is maintained, both inside the crater and in the external lateral fumarole (northwest flank of the volcanic edifice).
The other parameters measured and used for the diagnosis of volcanic activity showed no notable changes during the period evaluated.
The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS.

Source et photo : SGC

 

Japan , Iwo Jima :

A new volcanic island appeared off the coast of Japan on January 22, 2024.

In the second half of October 2023, an underwater volcano located in the Pacific Ocean generated an eruption which, within a week, created a new small island in Japan. The island is located approximately 1,200 km southeast of Tokyo and less than a kilometer off the coast of the volcanic island of Ioto, one of the Ogasawara islands (and in particular the group of islands known as name of Volcano Islands). The island of Ioto is better known as Iwo Jima and is famous because it was the scene of a major battle during World War II between Japanese troops and American forces, which prevailed over the Japanese .

Geodynamic context and characteristics of eruptive activity
The geodynamic context in which the eruption occurs is characterized by subduction volcanism, in which the Pacific plate plunges beneath that of the Philippines. The Ogasawara Islands, made up of numerous tuff cones, are located within an approximately 9 km wide underwater caldera, affected by frequent eruptions over the last century (such as those of 2012-13 and 2021) . In general, it is an extremely seismically and volcanically active area.

The explosive eruption that occurred in October 2023 lasted about a month and a half and did not cause any damage to the main island of Ioto. It produced ash, pumice and dark waste which, when accumulating, formed an island approximately 169 m high. During the eruption, frequent explosions occurred in which ejected material reached a height of approximately 800 meters above the eruptive vent. Floating brown pumice stones have been observed in the water around the island. The explosions with the emission of ash and waste were accompanied by emissions of gas and water vapor which formed whitish plumes.

Black ash explosion from a newly formed volcanic island near Ioto/Iwo Jima on November 3, 2023. Courtesy of Setsuya Nakada (Center for Integrated Volcano Research, NIED Japan).

Erosion of the new island
Once emerged, the new island was intensely eroded by wave movement which significantly changed its shape from circular to elongated (approximately 500 m in length). Due to the processes of erosion and deposition, the morphology changed to the point that the northern end of the new island almost joined the main island of Ioto. Currently, more than a month after the end of the eruption, the area is still subject to intense underwater degassing.
This type of eruption is called surtseyenne. Typical of shallow seabeds, Surtseyan eruptions are generally characterized by high explosiveness due to the interaction between magma and water. The name derives from the island of Surtsey, located off the south coast of Iceland, formed between 1963 and 1967 following an underwater eruption. At the end of the eruption the island measured 175 m high with an area of more than 2 km2 and was made up of pyroclastic deposits and lava flows. Since then, the island has been subject to wave erosion which has considerably reduced its size.

The newly formed island near Ioto/Iwo Jima seen from an airplane on November 3, 2023. Courtesy of Setsuya Nakada (Center for Integrated Volcano Research, NIED Japan).

Precedents in Italy
The events just described recall the well-known event that occurred in 1831 in the Strait of Sicily, when an underwater eruption gave life to the famous Ferdinandea Island, about 50 km from the southern coast of Sicily. . Even then, within a few months, the island was completely eroded by the movement of the waves.

Currently, the volcanic cone that gave life to Ferdinandea Island is located at a depth of 9 meters below sea level, constituting a shoal in the middle of the sea, largely colonized by gorgonians and corals and abundantly inhabited by local fauna.

Source : INGV Vulcani / Danilo Cavallaro

Photos : Wikipedia , Setsuya Nakada / Centre de recherche intégrée sur les volcans, NIED Japon

31 Janvier 2024 . FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Colombie : Purace – Chaîne volcanique Los Coconucos , Japon : Iwo Jima .

31 Janvier 2024 .

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 22 Janvier 2024 au 28 Janvier 2024. (date d’émission 30 Janvier 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ
A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Une activité strombolienne normale a été observée au cours de cette période. La fréquence horaire totale a fluctué entre des valeurs moyennes (8-11 événements/h). L’intensité des explosions était faible dans la zone du cratère Nord et variable de faible à moyenne dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’île n’ont montré aucun changement significatif à signaler pour la période sous revue.
4) GEOCHIMIE : flux de SO2 à niveau moyen
Flux de CO2 dans la zone sommitale : il n’y a pas de mises à jour.
Rapport C/S dans le panache : il n’y a pas de mises à jour.
Le rapport isotopique de l’hélium dans l’aquifère thermique présente des valeurs élevées (échantillonnage le 22 janvier 2024).
Flux de CO2 à Scari : valeurs stables à des niveaux moyens de 110 g/m2jour
5) OBSERVATIONS PAR SATELLITE : L’activité thermique observée par satellite était généralement faible.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE à l’altitude 190m (SCT-SCV) et
Punta dei Corvi (SPCT). L’activité explosive a été principalement produite par 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 1 (un) évent situé dans la zone Centre Sud.
Il convient de souligner que les deux caméras à l’altitude 190m, après l’intervention technique, sont redevenues actives en continu à partir de 16h53 UTC le 22 janvier.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance
Dans la zone du cratère Nord (N), avec un évent situé dans le secteur N1 et un évent situé dans le secteur N2, une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) a été observée. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions oscillait entre moins de 1 et 4 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS) les secteurs S1 et C n’ont pas montré d’activité significative tandis que dans le secteur S2 les explosions ont montré une intensité variable de faible à moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matériaux fins parfois mélangés à des gros. La fréquence moyenne des explosions variait entre 6 et 8 événements/h.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 22 Janvier 2024 au 28 Janvier 2024. (date d’émission 30 Janvier 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ
A la lumière des données de suivi, il ressort :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage au cratère de la Bocca Nuova et au cratère Sud-Est.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique due à la fracturation. Amplitude moyenne du tremor volcanique au niveau moyen.
3) INFRASONS : Activité infrasonore modérée avec des sources situées à proximité du cratère de la Bocca Nuova.
4) DÉFORMATIONS DU SOL : Au cours de la semaine dernière, les réseaux de surveillance des déformations du sol n’ont pas enregistré de changements significatifs.
5) GÉOCHIMIE : flux de SO2 à niveau moyen
Le flux de CO2 du sol présente des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines présente des valeurs comprises dans la variabilité saisonnière.
Le rapport isotopique de l’hélium présente des valeurs élevées.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Comme observé depuis début janvier 2024, l’état d’activité de l’Etna continue d’être caractérisé par des dégazages à régime variable affectant principalement le cratère de la Bocca Nuova et secondairement le cratère du Sud-Est (respectivement BN et SEC). Contrairement à ce qui a été constaté précédemment, les éclairs qui ont caractérisé le cratère de la Bocca Nuova de manière variable n’ont pas été détectés depuis juillet 2023. Cette luminosité, observable pendant la nuit, était associée à la température élevée des gaz chauds émis avec un style impulsif (~ 500°c). Quant au Cratère de la Voragine et au Cratère Nord-Est, ils restent obstrués avec un dégazage contenu et limité produit par de modestes zones de fumerolles..

Source : INGV

Photo : Gio Giusa

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le mercredi 31 janvier 2024 à 10h21 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 700 m au-dessus du sommet (± 2284 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 113 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE.
3 tremblements de terre d’éruptions / explosions d’une amplitude de 37 à 47,3 mm et durée du séisme de 49 à 113 secondes.
16 tremblements de terre d’avalanches d’une amplitude de 3,7 à 29,6 mm et d’une durée de 24 à 143 secondes.
7 tremblements de terre à basse fréquence avec une amplitude de 4,4 à 14,8 mm et une durée de tremblement de terre de 8 à 50 secondes.
4 tremblements de terre hybrides/multiphasés avec une amplitude de 4,4 à 10,5 mm,  et une durée de tremblement de terre de 9 à 13 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 4 km du centre de l’éruption du mont Lewotobi Laki et dans un secteur de 5 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 6 km dans la direction du secteur Nord -Est.
2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos

Du suivi de l’activité de la CHAÎNE VOLCANIQUE VOLCAN PURACÉ – LOS COCONUCOS, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Au cours de la semaine du 23 au 29 janvier 2024, l’activité sismique a augmenté en nombre de tremblements de terre et en énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Les séismes de fracture étaient principalement localisés à moins de 4 km de profondeur entre les volcans Puracé et Piocollo, avec de faibles magnitudes ; tandis que ceux associés aux fluides étaient majoritairement localisés à moins de 1 km sur le flanc Ouest du volcan Puracé, avec des magnitudes très faibles. L’apparition d’une sismicité éventuellement associée à la mobilité du magma au sein de l’édifice volcanique ressort pendant 57 minutes le 29 à 01h57 (heure locale), sans effets observés en surface.

De même, des déformations localisées ont continué à être enregistrées entre les volcans Puracé et Curiquinga. Les valeurs du dioxyde de carbone (CO2) continuent de fluctuer ; Cependant, elles restent supérieures aux valeurs de référence de ce volcan. En revanche, des valeurs stables ont été enregistrées dans le flux de dioxyde de soufre (SO2).
Les images obtenues grâce aux caméras installées montrent qu’un dégazage élevé du système volcanique est maintenu, tant à l’intérieur du cratère que dans la fumerolle latérale externe (flanc Nord-Ouest de l’édifice volcanique).
Les autres paramètres mesurés et utilisés pour le diagnostic de l’activité volcanique n’ont montré aucun changement notable au cours de la période évaluée.
L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS.

Source et photo : SGC

 

Japon , Iwo Jima :

Une nouvelle île volcanique est apparue au large des côtes du Japon, le 22 janvier 2024.

Dans la seconde moitié d’octobre 2023, un volcan sous-marin situé dans l’océan Pacifique a généré une éruption qui, en une semaine, a créé une nouvelle petite île au Japon. L’île est située à environ 1200 km au Sud-Est de Tokyo et à moins d’un kilomètre au large de l’île volcanique d’Ioto, une des îles d’Ogasawara (et notamment du groupe d’îles connu sous le nom d’Îles Volcano) . L’île d’Ioto est mieux connue sous le nom d’Iwo Jima et est célèbre car elle fut le théâtre d’une bataille importante pendant la Seconde Guerre mondiale entre les troupes japonaises et les forces américaines, qui l’emportèrent sur les Japonais.

Contexte géodynamique et caractéristiques de l’activité éruptive
Le contexte géodynamique dans lequel se produit l’éruption est caractérisé par un volcanisme de subduction, dans lequel la plaque Pacifique plonge sous celle des Philippines. Les îles Ogasawara, constituées de nombreux cônes de tuf, sont situées au sein d’une caldeira sous-marine d’environ 9 km de large, affectée par de fréquentes éruptions au cours du siècle dernier (comme celles de 2012-13 et 2021). En général, c’est une zone extrêmement active du point de vue sismique et volcanique.

L’éruption explosive survenue en octobre 2023 a duré environ un mois et demi et n’a causé aucun dommage à l’île principale d’Ioto. Elle produisait des cendres, de la pierre ponce et des déchets sombres qui, en s’accumulant, formaient une île d’environ 169 m de haut . Au cours de l’éruption, de fréquentes explosions se sont produites au cours desquelles les matériaux éjectés ont atteint une hauteur d’environ 800 mètres au-dessus de l’évent éruptif . Des pierres ponces brunes flottantes ont été observées dans l’eau autour de l’île. Les explosions avec émission de cendres et de déchets se sont accompagnées d’émissions de gaz et de vapeur d’eau qui ont formé des panaches blanchâtres.

Explosion de cendres noires provenant d’une île volcanique nouvellement formée près d’Ioto/Iwo Jima le 3 novembre 2023. Avec l’aimable autorisation de Setsuya Nakada (Centre de recherche intégrée sur les volcans, NIED Japon).

Érosion de la nouvelle île
Une fois émergée, la nouvelle île a été intensément érodée par le mouvement des vagues qui a considérablement modifié sa forme, passant de circulaire à allongée (environ 500 m de longueur) . En raison des processus d’érosion et de dépôt, la morphologie a changé au point que l’extrémité Nord de la nouvelle île a presque rejoint l’île principale d’Ioto. Actuellement, plus d’un mois après la fin de l’éruption, la zone est toujours soumise à un intense dégazage sous-marin.
Ce type d’éruption est appelé surtseyenne. Typiques des fonds marins peu profonds, les éruptions Surtseyennes sont généralement caractérisées par une explosivité élevée due à l’interaction entre le magma et l’eau. Le nom dérive de l’île de Surtsey, située au large de la côte Sud de l’Islande, formée entre 1963 et 1967 à la suite d’une éruption sous-marine. A la fin de l’éruption l’île mesurait 175 m de haut avec une superficie de plus de 2 km2 et était constituée de dépôts pyroclastiques et de coulées de lave. Depuis, l’île est soumise à l’érosion des vagues qui a considérablement réduit sa taille.

L’île nouvellement formée près d’Ioto/Iwo Jima vue d’avion le 3 novembre 2023. Avec l’aimable autorisation de Setsuya Nakada (Centre de recherche intégrée sur les volcans, NIED Japon).

Des précédents en Italie
Les événements qui viennent d’être décrits rappellent l’événement bien connu survenu en 1831 dans le détroit de Sicile, lorsqu’une éruption sous-marine a donné vie à la célèbre île Ferdinandea, à environ 50 km de la côte Sud de la Sicile. Même alors, en quelques mois, l’île fut complètement érodée par le mouvement des vagues.

Actuellement, le cône volcanique qui a donné vie à l’île Ferdinandea est situé à une profondeur de 9 mètres sous le niveau de la mer, constituant un haut-fond au milieu de la mer, largement colonisé par des gorgones et des coraux et abondamment habité par la faune locale.

Source : INGV Vulcani / Danilo Cavallaro

Photos : Wikipedia , Setsuya Nakada / Centre de recherche intégrée sur les volcans, NIED Japon

January 28, 2024. EN. Alaska : Great Sitkin , Alaska : Edgecumbe , Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Ecuador : Reventador , Mexico : Popocatepetl .

January 28 , 2024.

 

Alaska , Great Sitkin :

Eruption of lava within the summit crater of Great Sitkin Volcano continues. Over the past week, satellite imagery showed that the eruption of new lava has been restricted to the center of the active summit lava dome, with little advancement of its outer margins. The center of the lava flow continues to uplift with expansion of radial cracks, and a new lobe of lava has extruded from the northernmost crack and reached about 180 m (590 ft) to the northwest of the vent in January 24 satellite radar imagery. Weakly elevated surface temperatures were observed when satellite views were partly cloudy.

Local monitoring data have been off-line since January 2 due to a storm-related power failure.

The current prolonged period of lava eruption at Great Sitkin Volcano began in July 2021. No explosive events have occurred since a single event in May 2021.

The volcano is monitored by local seismic, geodetic, and infrasound sensors and web cameras (when operational), regional infrasound and lightning networks, and satellite data.

Source : AVO

Photo : Loewen, Matt / Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey

 

Alaska , Edgecumbe :

January 26, 2024, 8:44 am
Following the initial installation of a single temporary seismic and geodetic station on Kruzof Island in May 2022, the Alaska Volcano Observatory (AVO) installed an expanded, permanent local monitoring network at Edgecumbe in July 2023. The network consists of 4 seismic stations and 4 global navigation satellite system (GNSS) sites measuring ground deformation on Kruzof Island. There is also an additional seismic station in Sitka, 24 km (15 miles) to the east of the volcano that is operated by the National Tsunami Warning Center. This network expansion has improved our ability to observe volcanic activity and accurately locate earthquakes and measure ground deformation. After an evaluation period following the 2023 field season, AVO now considers the new network sufficiently reliable to confidently monitor seismic unrest at Edgecumbe, AVO’s main criterion to set an Alert Level and Color Code status. With the establishment of robust monitoring data, Edgecumbe is being moved from UNASSIGNED to Volcano Alert Level NORMAL and Aviation Color Code GREEN.

Aerial photo of Mt. Edgecumbe (L’úx Shaa) taken during a helicopter overflight during the summer 2023 geophysical network installation.

Update on long-term low-level activity at Mount Edgecumbe

Low-level unrest at Mount Edgecumbe continues and is consistent with magma intrusion at deep levels in the Earth’s crust (greater than six miles below sea level).
The rate of ground uplift has declined to about 2–3 cm/year (0.8–1.2 inches/year).
Low numbers of primarily small earthquakes continue, and AVO is now able to detect and locate earthquakes smaller than magnitude 1 with the new network.
No anomalous volcanic gases have been detected.
Additional signs of volcanic unrest would likely occur prior to an eruption as magma rises to the surface. Some magma intrusions do not erupt.
Edgecumbe is monitored by local seismic and GNSS sensors, satellite data, a web camera, and remote infrasound and lightning networks.

Source : AVO

Photo : Grapenthin, Ronni / Alaska Volcano Observatory / University of Alaska Fairbanks, Geophysical Institute.

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Sunday, January 28, 2024 at 2:37 p.m. WITA with the height of the ash column observed at ±500 m above the summit (±2084 m above sea level). The ash column was white to gray in color with moderate to thick intensity, oriented towards the North and Northeast. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

SEISMICITY OBSERVATIONS
2 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 47.3 mm and a seismic duration of 43 to 227 seconds.
18 avalanche earthquakes with an amplitude of 8.8 to 47.3 mm and an earthquake duration of 31 to 123 seconds.
3 emission earthquakes with an amplitude of 8.8 to 37 mm and duration of the earthquake from 19 to 37 seconds.
1 Low frequency earthquake with an amplitude of 14.8 mm and an earthquake duration of 37 seconds.
1 hybrid/multiphase earthquake with an amplitude of 25.9 mm, and an earthquake duration of 15 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Lewotobi Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 5 km from the center of the Mount Lewotobi Laki eruption and in an area located 6 km to the North-East.

2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

3. Communities around Mount Lewotobi Laki are wary of the risk of lahar flooding in the rivers that originate at the summit of Mount Lewotobi Laki during heavy rains.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Saturday January 27, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From January 26, 2024, 11:00 a.m. to January 27, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station over the last 24 hours.

Explosion (EXP) 31
Long Period (LP) 7
Transmitting tremor (TREMI) 12

 

Precipitation/Lahars:
Rainfall is not recorded. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating mud and debris flows which would descend the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
From yesterday afternoon until today morning, thanks to the surveillance camera system, several gas and ash emissions were recorded with heights of 300 to more than 1000 meters above the level of the crater, oriented to the North, West, North-West and West-North-West. On the other hand, the VAAC in Washington published two reports reporting ash emissions at a height of 1,100 meters above the level of the crater, in the northwest direction.

Other monitoring parameters:
The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 3 thermal anomalies and the FIRMS system recorded 6 thermal anomalies, over the last 24 hours.

Observation:
Yesterday evening the volcano remained generally clear, allowing us to observe an episode of expulsion of incandescent material up to 200 meters above the level of the crater. At the end of this report, the volcano remained cloudy.

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Hosteria el Reventador

 

Mexico , Popocatepetl :

January 27, 11:00 a.m. (January 26, 5:00 p.m. GMT)

Activity from the last 24 hours

26 exhalations were detected, in addition 913 minutes of high frequency, low amplitude tremors were identified; Both volcanic events were accompanied by water vapor, other gases and ash.

At 09:57 h, an exhalation was recorded which created a column of ash estimated at 2400 m above the crater, which dispersed towards the East-North-East (ENE).

It should be noted that in the last 24 hours only a slight fall of ash was reported yesterday at 11:40 a.m. in the municipalities of Natívitas, San Pablo del Monte, Ixtacuixtla de Mariano Matamoros, Zacatelco, Chiautempan, Santa Ana Nopalucan, Tlaxcala , Totolac and Panotla in the state of Tlaxcala.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor, volcanic gases and ash is observed, with dispersion towards the East-North-East (ENE).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

Source : Cenapred.

 

 

 

28 Janvier 2024. FR. Alaska : Great Sitkin , Alaska : Edgecumbe , Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Equateur : Reventador , Mexique : Popocatepetl .

28 Janvier 2024.

 

Alaska , Great Sitkin :

L’éruption de lave dans le cratère sommital du Volcan Great Sitkin se poursuit. Au cours de la semaine dernière, des images satellite ont montré que l’éruption de nouvelle lave a été limitée au centre du dôme de lave actif du sommet, avec peu d’avancement de ses marges extérieures. Le centre de la coulée de lave continue de se soulever avec l’expansion des fissures radiales, et un nouveau lobe de lave a extrudé de la fissure la plus au Nord et a atteint environ 180 m (590 pieds) au Nord-Ouest de l’évent dans les images radar satellite du 24 janvier. Des températures de surface légèrement élevées ont été observées lorsque les vues satellite étaient partiellement nuageuses.

Les données de surveillance locale sont hors ligne depuis le 2 janvier en raison d’une panne de courant liée à une tempête.

La période prolongée actuelle d’éruption de lave du Volcan Great Sitkin a commencé en juillet 2021. Aucun événement explosif ne s’est produit depuis un seul événement en mai 2021.

Le volcan est surveillé par des capteurs sismiques, géodésiques et infrasons locaux et des caméras Web (lorsqu’ils sont opérationnels), des réseaux régionaux de capteurs d’infrasons et de foudre et des données satellite.

Source : AVO

Photo : Loewen, Matt / Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey

 

Alaska , Edgecumbe :

26 janvier 2024, 8h44
Suite à l’installation initiale d’une seule station sismique et géodésique temporaire sur l’île Kruzof en mai 2022, l’Observatoire des volcans de l’Alaska (AVO) a installé un réseau de surveillance local étendu et permanent sur l’ Edgecumbe en juillet 2023. Le réseau se compose de 4 stations sismiques et de 4 sites du système de navigation par satellite (GNSS) mesurant la déformation du sol sur l’île Kruzof. Il existe également une station sismique supplémentaire à Sitka, à 24 km (15 miles) à l’Est du volcan, qui est exploitée par le Centre national d’alerte aux tsunamis. Cette expansion du réseau a amélioré notre capacité à observer l’activité volcanique, à localiser avec précision les tremblements de terre et à mesurer la déformation du sol. Après une période d’évaluation après la saison de terrain 2023, l’AVO considère désormais le nouveau réseau suffisamment fiable pour surveiller en toute confiance les troubles sismiques sur l’ Edgecumbe, le principal critère d’AVO pour définir un niveau d’alerte et un statut de code couleur. Avec l’établissement de données de surveillance robustes, l’Edgecumbe passe du niveau NON ASSIGNÉ au niveau d’alerte volcanique NORMAL et au code couleur aviation VERT.

Photo aérienne du mont Edgecumbe (L’úx Shaa) prise lors d’un survol en hélicoptère lors de l’installation du réseau géophysique de l’été 2023.

Mise à jour sur l’activité de faible niveau à long terme au mont Edgecumbe

Les troubles à bas niveau sur le mont Edgecumbe se poursuivent et sont cohérents avec une intrusion de magma à des niveaux profonds dans la croûte terrestre (à plus de six miles sous le niveau de la mer).
Le taux de soulèvement du sol a diminué à environ 2 à 3 cm/an (0,8 à 1,2 pouces/an).
Le faible nombre de tremblements de terre, principalement de petite taille, persiste et l’AVO est désormais en mesure de détecter et de localiser les tremblements de terre inférieurs à la magnitude 1 grâce au nouveau réseau.
Aucun gaz volcanique anormal n’a été détecté.
Des signes supplémentaires d’agitation volcanique se produiraient probablement avant une éruption, à mesure que le magma remonte à la surface. Certaines intrusions de magma ne produisent pas d’éruption.
L’Edgecumbe est surveillé par des capteurs sismiques et GNSS locaux, des données satellite, une caméra Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

Source : AVO

Photo : Grapenthin, Ronni / Alaska Volcano Observatory / University of Alaska Fairbanks, Geophysical Institute.

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le dimanche 28 janvier 2024 à 14h37 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 2084 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres était de couleur blanche à grise avec une intensité modérée à épaisse , orientée vers le Nord et le Nord-Est. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
2 séismes d’éruption/explosion d’une amplitude de 47,3 mm et d’une durée sismique de 43 à 227 secondes.
18 tremblements de terre d’avalanches d’une amplitude de 8,8 à 47,3 mm et d’une durée de tremblement de terre de 31 à 123 secondes.
3 tremblements de terre d’émission d’une amplitude de 8,8 à 37 mm et durée du séisme de 19 à 37 secondes.
1 Séisme de basse fréquence d’une amplitude de 14,8 mm et d’une durée de séisme de 37 secondes.
1 séisme hybride/multiphasé avec une amplitude de 25,9 mm, et une durée du séisme de 15 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 5 km du centre de l’éruption du mont Lewotobi laki et dans un secteur situé à 6 km au Nord-Est.

2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

3. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki se méfient du risque d’inondations de lahars dans les rivières qui prennent leur source au sommet du mont Lewotobi Laki en cas de pluies de forte intensité.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 27 Janvier 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 26 Janvier 2024 , 11:00h au 27 Janvier 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 31
Longue Période (LP) 7
Tremor d’émission (TREMI ) 12

 

Précipitations / Lahars :
Les pluies ne sont pas enregistrées. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Depuis hier après-midi jusqu’à aujourd’hui matin, grâce au système de caméras de surveillance, plusieurs émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées avec des hauteurs de 300 à plus de 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère , orientées au Nord, à l’Ouest, au Nord-Ouest et à l’Ouest-Nord-Ouest. D’autre part, le VAAC de Washington a publié deux rapports faisant état d’émissions de cendres à une hauteur de 1 100 mètres au-dessus du niveau du cratère, en direction Nord-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 3 anomalies thermiques et le système FIRMS a enregistré 6 anomalies thermiques, au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Hier soir le volcan est resté globalement dégagé, permettant d’observer un épisode d’expulsion de matière incandescente jusqu’à 200 mètres au-dessus du niveau du cratère. A la fin de ce rapport , le volcan est resté nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Hosteria el Reventador

 

Mexique , Popocatepetl :

27 janvier, 11h00 (26 janvier, 17h00 GMT)

Activité des dernières 24 heures

26 expirations ont été détectées, en plus 913 minutes de tremors à haute fréquence et de faible amplitude ont été identifiés ; Les deux manifestations volcaniques étaient accompagnées de vapeur d’eau, d’autres gaz et de cendres.


À 09:57 h, une expiration a été enregistrée qui a créé une colonne de cendres estimée à 2400 m au-dessus du cratère, qui s’est dispersée vers l’Est-Nord-Est (ENE).

Il est à noter qu’au cours des dernières 24 heures, on a seulement signalé une légère chute de cendres hier à 11h40 dans les municipalités de Natívitas, San Pablo del Monte, Ixtacuixtla de Mariano Matamoros, Zacatelco, Chiautempan, Santa Ana Nopalucan, Tlaxcala, Totolac et Panotla dans l’état de Tlaxcala.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de cendres est observée, avec dispersion vers l’Est-Nord-Est (ENE).

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Source : Cenapred.

 

 

 

January 21, 2024. EN. Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Colombia : Cumbal , Ecuador : Reventador , Hawaii : Kilauea , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba .

January 21 , 2024.

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki Laki occurred on Sunday, January 21, 2024, at 12:49 WITA. The height of the eruptive column was observed to be ± 700 m above the peak (± 2,284 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the North and Northeast. The eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 36 seconds.

SEISMICITY OBSERVATION
2 eruption earthquakes with an amplitude of 47.3 mm and a seismic duration of 53 to 93 seconds.
3 hot cloud avalanche earthquakes with an amplitude of 47.3 mm and a seismic duration of 47 to 116 seconds.
15 emission earthquakes with an amplitude of 10.3 to 47.3 mm and an earthquake duration of 64 to 217 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 3.7 to 7.4 mm, dominant value of 7.4 mm.

RECOMMENDATION
Communities around Mount Lewotobi Laki Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 5 km from the center of the eruption of Mount Lewotobi Laki Laki and in the 6 km sector to the North and North-East.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

Throughout the period between January 9 and 16, 2024, seismicity remained similar to that recorded the previous week, both in terms of occurrence and seismic energy. The predominance of seismicity linked to the fracture of the rock material continues. These earthquakes were located near the La Plazuela crater, towards the northeast of the CVC, at depths less than 3 km compared to the height of the La Plazuela crater (4,700 m above sea level) and ‘a maximum magnitude of 1.3.


During the week, columns of gas emissions were observed mainly coming from the fumarole fields of El Verde, located in the Northeast sector of the CVC, and Los Rastrojos, Boca Vieja and Las Bandas, in the South-West part of the CVC. These emissions presented white columns, varying in height and dispersion depending on the predominant wind direction.
No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.
Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in base level behavior of monitored parameters and other manifestations.

Source : SGC

Photo : Ingeominas

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Saturday January 20, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From January 19, 2024, 11:00 a.m. to January 2, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station in the last 24 hours.

Explosion (EXP) 29
Long Period (LP) 11
Transmitting tremor (TREMI) 8
Tremor harmonic (TRARM) 4

 

 

Precipitation/Lahars:
Rainfall is not recorded. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating mud and debris flows which would descend the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Due to weather conditions, no gas and ash emissions were recorded via the surveillance camera system or the GOES-16 satellite system. In contrast, the Washington VAAC has not released emissions reports in the past 24 hours.

Observation:
For 24 hours, the volcano has remained completely cloudy.

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  f-Naranjo ,

 

Hawaii , Kilauea :

Saturday, January 20, 2024, 9:11 AM HST (Saturday, January 20, 2024, 19:11 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. Over the past day seismicity has been low and no unusual activity has been observed at the summit or the Southwest and East Rift Zones. Kīlauea summit remains pressurized; in recent months unrest has escalated quickly, and an eruption could occur in the future with little warning.

Summit Observations: 
Over the past 24 hours, seismicity in Kīlauea’s summit region has been low, with approximately 20 small-magnitude earthquakes (less than M2) recorded beneath the caldera. However, periods of increased seismicity can be expected to continue during repressurization of the summit magma reservoir, which has been ongoing since the end of the September 2023 eruption.

Kīlauea’s summit region remains at a high level of inflation. Summit tiltmeters at Uēkahuna and Sand Hill have shown continued inflationary tilt over the past day.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. Field measurements indicated an SO2 emission rate of approximately 70 tonnes per day on January 17, which was similar to measurements in October, November, and early December.

Source : HVO

Photo : USGS / J. Chang

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba :

Daily report on the state of volcanoes. Date: January 20, 2024, Updated at: 10:54:00.

Poas Volcano
Latitude: 10.2
Longitude: -84,233
Altitude: 2,687 meters above sea level

Activity observed:
Over the past 24 hours, very frequent geyser or bubbling events have been observed in the lagoon. The background tremor remains almost continuous and variable in amplitude, with a frequency spectrum between 1 and 4 Hz. The CO2/SO2 and H2S/SO2 ratios are within the ranges of recent days. GNSS stations have recorded a trend towards contraction of the volcanic massif. This contraction intensified last week, particularly in the North-South direction.
Environmental conditions:
Winds are blowing from the South-West and the summit remains cloudy at the time of this report.
Activity Level: Warning (2)

Rincón de la Vieja Volcano
Latitude: 10.83
Longitude:-85.324
Altitude: 1,916 meters above sea level

Activity observed:
Over the past 24 hours, no significant eruptions have been recorded. The tremor continues to be recorded with frequencies between 1 and 5 Hz. On the other hand, sporadic low frequency signals are recorded. A new uplift is detected as well as a movement north of the summit.
Environmental conditions:
The wind blows from the South-West and the summit is cloudy.
Activity Level: Caution (3)

Turrialba Volcano
Latitude: 10,025
Longitude: -83,767
Altitude: 3,325 meters above sea level

Activity observed:
Volcanic seismicity remains low with the occurrence of high and low frequency and low magnitude earthquakes. The gas ratios and the SO2 concentration at the head remain stable. No significant deformation is observed in the volcanic edifice.
Environmental conditions:
Geodetic observations do not show significant deformation of the volcano. Except at the summit of the volcano where we observe a more marked movement towards the crater than in recent months.
Activity Level: Warning (2)

Source : Ovsicori

Photos : Ovsicori , Federico Chavarría-Kopper / Ovsicori , RSN

21 Janvier 2024. FR. Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Colombie : Cumbal , Equateur : Reventador , Hawaii : Kilauea , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba .

21 Janvier 2024.

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki Laki s’est produite le dimanche 21 janvier 2024, à 12h49 WITA. La hauteur de la colonne éruptive a été observée à ± 700 m au-dessus du pic (± 2 284 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord et le Nord-Est. L’éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 36 secondes.

OBSERVATION DE LA SISMICITE
2 séismes d’éruption d’une amplitude de 47,3 mm et d’une durée sismique de 53 à 93 secondes.
3 séismes d’avalanche de nuages chauds d’une amplitude de 47,3 mm et d’une durée sismique de 47 à 116 secondes.
15 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 10,3 à 47,3 mm et d’une durée de séisme de 64 à 217 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 3,7 à 7,4 mm, valeur dominante de 7,4 mm.

RECOMMANDATION
Les communautés autour du mont Lewotobi Laki Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 5 km du centre de l’éruption du mont Lewotobi Laki Laki et dans le secteur de 6 km au Nord et au Nord-Est.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activités hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Tout au long de la période comprise entre le 9 et le 16 janvier 2024, la sismicité est restée similaire à celle enregistrée la semaine précédente, tant en termes d’occurrence que d’énergie sismique. La prédominance de la sismicité liée à la fracture du matériau rocheux se poursuit. Ces tremblements de terre ont été localisés à proximité du cratère de La Plazuela, vers le Nord-Est du CVC, à des profondeurs inférieures à 3 km par rapport à la hauteur du cratère de La Plazuela (4 700 m d’altitude) et d’une magnitude maximale de 1,3.


Au cours de la semaine, des colonnes d’émissions de gaz ont été observées provenant principalement des champs de fumerolles d’El Verde, situés dans le secteur Nord-Est du CVC, et de Los Rastrojos, Boca Vieja et Las Bandas, dans la partie Sud-Ouest du CVC. Ces émissions présentaient des colonnes blanches, variables en hauteur et en dispersion selon la direction prédominante du vent.
Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.
L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source : SGC

Photo : Ingeominas

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 20 Janvier 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 19 Janvier 2024 , 11:00h au 2 Janvier 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 29
Longue Période (LP) 11
Tremor d’émission (TREMI ) 8
Tremor harmonique ( TRARM) 4

 

 

Précipitations / Lahars :
Les pluies ne sont pas enregistrées. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques, aucune émission de gaz et de cendres n’a été enregistrée via le système de caméra de surveillance ou le système satellite GOES-16. En revanche, le VAAC de Washington n’a pas publié de rapports d’émissions au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Depuis 24 heures, le volcan est resté complètement nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  f-Naranjo ,

 

Hawaii , Kilauea :

Samedi 20 janvier 2024, 9h11 HST (samedi 20 janvier 2024, 19h11 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Au cours de la dernière journée, la sismicité a été faible et aucune activité inhabituelle n’a été observée au sommet ou dans les zones de rift Sud-Ouest et Est. Le sommet du Kīlauea reste sous pression ; Au cours des derniers mois, les troubles se sont rapidement intensifiés et une éruption pourrait se produire à l’avenir sans avertissement.

Observations du sommet :
Au cours des dernières 24 heures, la sismicité dans la région sommitale du Kīlauea a été faible, avec environ 20 séismes de petite magnitude (moins de M2) enregistrés sous la caldeira. Cependant, on peut s’attendre à ce que des périodes de sismicité accrue se poursuivent pendant la re-pressurisation du réservoir magmatique sommital, qui se poursuit depuis la fin de l’éruption de septembre 2023.

La région au sommet du Kīlauea reste à un niveau d’inflation élevé. Les inclinomètres des sommets d’Uēkahuna et de Sand Hill ont montré une tendance inflationniste continue au cours de la dernière journée.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Les mesures sur le terrain ont indiqué un taux d’émission de SO2 d’environ 70 tonnes par jour le 17 janvier, ce qui était similaire aux mesures d’octobre, novembre et début décembre.

Source : HVO

Photo : USGS / J. Chang

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja / Turrialba :

Rapport quotidien sur l’état des volcans. Date : 20 Janvier 2024 , Mise à jour à : 10:54:00.

Volcan Poas
Latitude : 10,2
Longitude : -84 233
Altitude : 2 687 mètres au-dessus du niveau de la mer

Activité observée :
Ces dernières 24 heures, des manifestations très fréquentes de type geyser ou bouillonnements ont été observées dans le lagon. Le tremor de fond reste presque continu et variable en amplitude, avec un spectre de fréquence compris entre 1 et 4 Hz. Les rapports CO2/SO2 et H2S/SO2 se situent dans les fourchettes de ces derniers jours. Les stations GNSS ont enregistré une tendance à la contraction du massif volcanique. Cette contraction s’est intensifiée la semaine dernière, notamment dans le sens Nord-Sud.
Conditions environnementales:
Les vents soufflent au Sud-Ouest et le sommet reste nuageux au moment de ce rapport .
Niveau d’activité : Avertissement (2)

Volcan Rincón de la Vieja
Latitude : 10,83
Longitude:-85.324
Altitude : 1 916 mètres au-dessus du niveau de la mer

Activité observée :
Au cours des dernières 24 heures, aucune éruption significative n’a été enregistrée. Le tremor continue d’être enregistré avec des fréquences comprises entre 1 et 5 Hz. En revanche, des signaux sporadiques basse fréquence sont enregistrés. Un nouveau soulèvement est détecté ainsi qu’un mouvement au Nord du sommet.
Conditions environnementales:
Le vent souffle du Sud-Ouest et le sommet est nuageux.
Niveau d’activité : Attention (3)

Volcan Turrialba
Latitude : 10 025
Longitude : -83 767
Altitude : 3 325 mètres au-dessus du niveau de la mer

Activité observée :
La sismicité volcanique reste faible avec la survenue de séismes de haute et basse fréquence et de faible magnitude. Les ratios de gaz et la concentration en SO2 en tête restent stables. Aucune déformation significative n’est observée dans l’édifice volcanique.
Conditions environnementales:
Les observations géodésiques ne montrent pas de déformation significative du volcan. Sauf au sommet du volcan où l’on observe un mouvement vers le cratère plus marqué que ces derniers mois.
Niveau d’activité : Avertissement (2)

Source : Ovsicori

Photos : Ovsicori , Federico Chavarría-Kopper / Ovsicori , RSN