June 15, 2024, EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Colombia : Cerro Machin , La Guadeloupe : La Soufrière , Guatemala : Santiaguito .

June 15 , 2024 .

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

Considerable pollution measured from the eruption
The lava field formed in this eruption is the largest of the five lava flows that have formed in the eruptions at Sundhnúkur.

Updated 13. June at 16:30 UTC

The eruption has lasted for 15 days. One crater remains active
The lava field in this eruption has reached 9.2 km2 and a volume of about 41 million m3, making it the largest since December 2023
The lava pond remains rather stable, but lava flows from it into the active lava stream north of Sýlingarfell
Gas pollution is likely to continue in the coming days.
Hazard assessment updated – few changes

The volcanic eruption that started on 29 May is still ongoing and has therefore lasted for 15 days. It has been fairly stable for the past few days and only one crater is still active, as it has been since June 4th. Very little seismic activity has been detected in the area.

The main lava flow continues to be from the crater towards mt. Sýlingarfell and along the mountain on its northern side. A lava pond is still present at Sýlingarfell, but lava flows from the pond into the active lava stream north of Sýlingarfell. That stream is in a similar channel as the lava that inundated Grindavík road last Saturday. The lava flow front near Grindavík road is moving very slowly but thickening.

The photogrammetry team of the Icelandic Institute of Natural History (IINH) and the National Land Survey of Iceland (NLSI) has processed data collected by experts from Efla, Verkís and Svarmi during a drone flight over the eruption site on 10 June. The data show that the lava flow field has reached 9.2 km2 and a volume of about 41 million m3. This makes the lava field formed in this eruption the largest of the five eruptions that have occurred in the Sundhnúkur crater row area since December 2023, both in terms of area and volume. For comparison, the lava field formed in the eruption that started on 16 March and lasted until 9 May was about 6.2 km2 in area and 35 million m3.

Based on this data, the average flow of lava from the eruption during the period 3-10 June is estimated at 10 m3/s. Between the afternoon of 29 May – 3 June, the lava flow was estimated at 27 m3/s, so the vigor of the activity has decreased somewhat between these two measurements.

GPS measurements indicate that land uplift in Svartsengi continues and that the location of the magma accumulation zone beneath Svartsengi is unchanged. This can suggest that the magma flow from depth continues and is greater than the flow out of the crater on the surface, causing magma to accumulate beneath Svartsengi. There are no clear signs of a reduction in magma flow. The activity is closely monitored, and scientists continue to interpret any developments

Substantial gas pollution in the last days
Gas pollution from the eruption has been quite high yesterday and today. Gas meters located close to the Blue Lagoon and at Hafnir detect considerable gas pollution. Easterly winds last night blew the gas to the west and the highest concentration of SO2 was measured over 8000 µg/m3. Gas pollution can be expected to persist for the next few days. Easterly winds continue today and the gas will then travel to the west over the Svartsengi area and onwards over the western part of the Reykjanes peninsula. Tomorrow, the wind direction vary and the gas will dispersed widely over the peninsula, but as the day goes on winds will turn to northerly directions and gas will blow south over Grindavík.

The hazard assessment has been updated in light of the developments in the eruption and weather- and gas distribution forecasts. The assessment is mostly unchanged, aside from zone 5 where the hazard due to lava flow has increased. There is still a very high hazard in zone 3, the Sundhnúkur crater row, where the eruption started. There is also a high hazard (red) in zone 4 (Grindavík) and zone 6. In zones 1,5 and 7 there is a considerable hazard (orange). The hazard map is valid until 20 June, barring any development.

Source : IMO

Photos :  mbl.is/Kristinn Magnússon , IMO.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki occurred on Saturday June 15, 2024 at 12:02 WITA with the height of the ash column observed at ±900 m above the summit (±2484 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South-West and West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 196 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : June 15 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK069
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 04h02 UTC (12h02 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7949 FT (2484 M) above sea level or 2880 FT (900 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from southwest to west. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 47.3 mm and maximum duration 196 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cerro Machin :

Weekly Activity Bulletin: Cerro Machín Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the CERRO MACHÍN VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

For the week of June 4 to 10, 2024, the recording of seismicity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice continued. In general, this activity has maintained similar levels in the number of recorded earthquakes and in the seismic energy released compared to the previous week, however since 10:30 a.m. today there has been a slight increase. The earthquakes were located on the southwest and south flanks of the main dome, at distances less than 2 km from the main dome.

The depths of the earthquakes varied between 2 and 6 km from the summit of the volcano. The maximum magnitudes up to the time of the bulletin’s release were 1.3 and 1.2, corresponding to the earthquakes recorded today at 10:44 a.m. and 11:08 a.m. respectively. The two earthquakes were located 1 km west-southwest of the main dome, at a depth of 3 km.
The other parameters measured and used for the diagnosis of volcanic activity did not present significant changes during the period evaluated.
The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source : SGC

Photo : Nestoriman

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Monthly bulletin, Paris Institute of Globe Physics / Guadeloupe Volcanological and Seismological Observatory.

May 2024, Soufrière Volcano:

• Seismicity:
762 volcano-tectonic earthquakes (VT), including 3 swarms of 314, 179, and 119 earthquakes were detected in the volcano sector. All earthquakes have a negative magnitude and are located less than 1 km deep under the Soufrière dome. The energy released (1.5 MJ) is up compared to the previous month (1.0 MJ)

• Deformation:
since the beginning of 2024, GNSS stations have recorded a slowdown in the opening of the top of the dome

• Gases and fluids
– after significant fluctuations in 2023, the temperature (95.1 to 95.3 °C) and pH (3.32) of the Napoléon Nord fumarole returned to normal values
– the temperature of Lake Tarissan is 99.6°C. Its pH (+0.01) is slightly decreasing.
– The composition of deep gases (non-condensable) does not show any major change which could reflect a rise of magma.

Based on the observations summarized in this bulletin, and in accordance with the provisions planned by the authorities, the volcanic alert level (table in the appendix) remains:
Vigilance: Yellow

Regional telluric activity
• 178 earthquakes were recorded on regional fault networks, including 56 in the Saintes sector
• The largest earthquake (Md= 5.4 ± 0.3) occurred on May 8 at 10:43 (local time). The epicenter was located 36 km north-northwest of Anse-Bertrand, at a depth of 17 km. This shock was widely felt in Guadeloupe.

Source et photo : IPGP

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: partly cloudy
Wind: from the West
Precipitation: 73.0 mm.

Activity:
The Santiaguito Volcano Observatory OVSAN reports abundant degassing on the crater dispersing towards the East and South-East, weak to moderate explosions are recorded expelling columns of gas and ash which reach up to 900 meters high above the crater which disperse towards the South-East, the East and in a North-East direction. At night and early in the morning, incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction.

 

Weak, moderate and some strong block avalanches are recorded on the lava flow, on the southern flank and on the southeastern flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of lava blocks in the Caliente Dome in a west, southwest direction and the unstable nature of the material in the crater. There is therefore a probability of moderate to strong pyroclastic flows. one should not stay near or in river beds near the slopes of the volcano. In the afternoon and evening, the heavy rains forecast could cause lahars in different ravines of the volcano.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

 

15 Juin 2024 , FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Colombie : Cerro Machin , La Guadeloupe : La Soufrière , Guatemala : Santiaguito .

15 Juin 2024 .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Une pollution considérable mesurée depuis la zone de l’éruption
Le champ de lave formé lors de cette éruption est la plus grande des cinq coulées de lave qui se sont formées lors des éruptions de Sundhnúkur.

Mise à jour le 13 juin à 16h30 UTC

L’éruption dure depuis 15 jours. Un cratère reste actif
Le champ de lave de cette éruption a atteint 9,2 km2 et un volume d’environ 41 millions de m3, ce qui en fait le plus grand depuis décembre 2023.
L’étang de lave reste plutôt stable, mais la lave s’en écoule dans le ruisseau de lave actif au Nord de Sýlingarfell
La pollution gazeuse devrait se poursuivre dans les prochains jours.
Évaluation des dangers mise à jour – quelques changements

L’éruption volcanique qui a débuté le 29 mai est toujours en cours et dure donc depuis 15 jours. Elle est assez stable depuis quelques jours et un seul cratère est encore actif, comme depuis le 4 juin. Très peu d’activité sismique a été détectée dans la zone.

La principale coulée de lave continue de provenir du cratère vers le mont. Sýlingarfell et le long de la montagne sur son versant Nord. Un étang de lave est toujours présent à Sýlingarfell, mais la lave s’écoule de l’étang dans le ruisseau de lave actif au Nord de Sýlingarfell. Ce ruisseau se trouve dans un canal similaire à celui de la lave qui a inondé la route de Grindavík samedi dernier. Le front de coulée de lave près de la route de Grindavík se déplace très lentement mais s’épaissit.

L’équipe de photogrammétrie de l’Institut islandais d’histoire naturelle (IINH) et du National Land Survey of Islande (NLSI) a traité les données collectées par des experts d’Efla, Verkís et Svarmi lors d’un vol de drone au-dessus du site de l’éruption le 10 juin. Les données montrent que le champ de coulée de lave a atteint 9,2 km2 et un volume d’environ 41 millions de m3. Cela fait du champ de lave formé lors de cette éruption la plus grande des cinq éruptions survenues dans la zone du cratère Sundhnúkur depuis décembre 2023, à la fois en termes de superficie et de volume. À titre de comparaison, le champ de lave formé lors de l’éruption qui a débuté le 16 mars et a duré jusqu’au 9 mai avait une superficie d’environ 6,2 km2 et 35 millions de m3.

Sur la base de ces données, le débit moyen de lave provenant de l’éruption pendant la période du 3 au 10 juin est estimé à 10 m3/s. Entre l’après-midi du 29 mai et le 3 juin, la coulée de lave a été estimée à 27 m3/s, la vigueur de l’activité a donc quelque peu diminué entre ces deux mesures.

Les mesures GPS indiquent que le soulèvement des terres à Svartsengi se poursuit et que l’emplacement de la zone d’accumulation de magma sous Svartsengi reste inchangé. Cela peut suggérer que le flux de magma depuis la profondeur continue et est supérieur au flux sortant du cratère à la surface, provoquant l’accumulation de magma sous Svartsengi. Il n’y a aucun signe clair d’une réduction du flux magmatique. L’activité est étroitement surveillée et les scientifiques continuent d’interpréter tout développement.

Importante pollution gazeuse ces derniers jours
La pollution gazeuse due à l’éruption a été assez élevée hier et aujourd’hui. Les compteurs de gaz situés à proximité du Lagon Bleu et à Hafnir détectent une pollution gazeuse considérable. Les vents d’Est de la nuit dernière ont soufflé le gaz vers l’Ouest et la concentration la plus élevée de SO2 a été mesurée au-dessus de 8 000 µg/m3. La pollution gazeuse devrait persister dans les prochains jours. Les vents d’Est persistent aujourd’hui et le gaz se déplacera ensuite vers l’Ouest sur la région de Svartsengi et au-delà sur la partie Ouest de la péninsule de Reykjanes. Demain, la direction du vent variera et le gaz se dispersera largement sur la péninsule, mais à mesure que la journée avance, les vents tourneront vers le Nord et le gaz soufflera vers le Sud sur Grindavík.

L’évaluation des risques a été mise à jour à la lumière de l’évolution des prévisions d’éruption et de la météorologie et de la distribution de gaz. Le bilan est quasiment inchangé, à l’exception de la zone 5 où le risque dû aux coulées de lave a augmenté. Il existe toujours un risque très élevé dans la zone 3, la rangée du cratère Sundhnúkur, où l’éruption a commencé. Il existe également un danger élevé (rouge) dans la zone 4 (Grindavík) et la zone 6. Dans les zones 1,5 et 7, il existe un danger considérable (orange). La carte des aléas est valable jusqu’au 20 juin, sauf évolution.

Source : IMO

Photos :  mbl.is/Kristinn Magnússon , IMO.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki s’est produite le samedi 15 juin 2024 à 12h02 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 900 m au-dessus du sommet (± 2484 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest et l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 196 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 15 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK069
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 04h02 UTC (12h02 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 949 pieds (2 484 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 880 pieds (900 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Sud-Ouest vers l’Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée maximale de 196 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cerro Machin :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Cerro Machín

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN CERRO MACHÍN, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Pour la semaine du 4 au 10 juin 2024, l’enregistrement de sismicité associé à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique s’est poursuivi. En général, cette activité a maintenu des niveaux similaires dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente, toutefois depuis 10h30 aujourd’hui, il y a eu une légère augmentation. Les séismes étaient situés sur les flancs Sud-Ouest et Sud du dôme principal, à des distances inférieures à 2 km du dôme principal.

Les profondeurs des séismes variaient entre 2 et 6 km par rapport au sommet du volcan. Les magnitudes maximales jusqu’au moment de la publication du bulletin étaient de 1,3 et 1,2, correspondant aux tremblements de terre enregistrés aujourd’hui à 10h44 et 11h08  respectivement. Les deux séismes ont été localisés à 1 km à l’Ouest-Sud-Ouest du dôme principal, à une profondeur de 3 km.
Les autres paramètres mesurés et utilisés pour le diagnostic de l’activité volcanique n’ont pas présenté de changements importants au cours de la période évaluée.
L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : Volcan actif avec changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et autres manifestations.

Source : SGC

Photo : Nestoriman

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Bulletin mensuel , Institut de physique du globe de Paris / Observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe.

Mai 2024 , Volcan de la Soufrière:

• Sismicité :
762 séismes volcano-tectoniques (VT), dont 3 essaims de 314, 179, et 119 séismes ont été détectés dans le secteur du volcan. Tous les séismes ont une magnitude négative et sont localisés à moins de 1 km de profondeur sous le dôme de la Soufrière. L’énergie libérée (1.5 MJ) est en hausse par rapport au mois précédent (1.0 MJ)

• Déformation :
depuis début 2024, les stations GNSS enregistrent un ralentissement de l’ouverture du sommet du dôme

• Gaz et fluides
– après des fluctuations importantes en 2023, la température (95.1 à 95.3 °C) et le pH (3.32) de la fumerolle Napoléon Nord sont revenus à des valeurs normales
– la température du lac Tarissan est de 99.6°C. Son pH (+0.01) est en légère baisse.
– La composition des gaz profonds (non condensables) ne montre pas de changement majeur qui pourrait traduire une remontée de magma.

Sur la base des observations résumées dans ce bulletin, et en accord avec les dispositions prévues par les autorités, le niveau d’alerte volcanique (tableau en annexe) reste :
Vigilance : Jaune

Activité tellurique régionale
• 178 séismes ont été enregistrés sur les réseaux de failles régionales, dont 56 dans le secteur des Saintes
• Le séisme le plus important (Md= 5.4 ± 0.3) a eu lieu le 8 mai à 10:43 (heure locale). L’épicentre a été localisé à 36 km au Nord−Nord−Ouest de Anse−Bertrand, à 17 km de profondeur. Cette secousse a été très largement ressentie en Guadeloupe.

Source et photo : IPGP

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : partiellement nuageux
Vent : de l’Ouest
Précipitations : 73,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage abondant sur le cratère se dispersant vers l’Est et le Sud-Est, des explosions faibles à modérées sont enregistrées expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui atteignent jusqu’à 900 mètres de haut au-dessus du cratère qui se dispersent vers le Sud-Est, l’Est et direction Nord-Est. La nuit et tôt le matin, une incandescence a été observée dans le cratère du dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest.

 

Des avalanches de blocs faibles, modérées et quelques fortes sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de blocs de lave dans le Dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest et de la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe donc une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes. il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan. Dans l’après-midi et le soir, les fortes pluies annoncées pourraient provoquer des lahars dans différents ravins du volcan.

Source : Insivumeh

Photo : Edgar Cabrera / CONRED

 

 

 

June 12, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Colombia : Nevado del Huila , Chile : Laguna del Maule , Hawaii : Kilauea , Indonesia : Lewotobi Laki-laki .

June 12 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Considerable pollution measured from the eruption. Measurements indicate that uplift has resumed

Updated 11. June at 16:00 UTC

The eruption has lasted for 13 days. One crater active which remains relatively stable
Considerable pollution from the eruption in many parts of the capital area and in the western part of South Iceland
It is not recommended to engage in outdoor activities in the areas where pollution is detected. Air quality can be monitored here
Measurements indicate that land uplift has resumed
Lava still collects in a lava pond just southeast of Sýlingarfell

The eruption at the Sundhnúkur crater row that started 13 days ago remains stable. One crater is active, and the activity has been similar in the last few days. Seismicity has been very low in the last week, only a few earthquakes have been detected.

As reported in our news over the weekend, the flow of lava began to increase at the roots of Sýlingarfell to the west and Grindavík road was inundated by lava for the third time since the volcanic activity began at Sundhnúkur last November. The lava tongue still progresses and is now flowing to the northwest along a similar channel as the one that flowed over Grindavík road on Saturday. However, its active flow front is still a few hundred meters away from the road and moves very slowly. Lava is still accumulating in a lava pond just southeast of Sýlingarfell and could burst again and trigger another surge of lava in the next few days.

Measurements suggest that land uplift has started again during last weekend and the subsidence that was detected in the first days of the eruption has stopped. The rate of uplift cannot be estimated yet, but it can be assumed that the inflow of magma into the magma reservoir has exceeded the outflow from the crater.

Gas concentration in air exceeds the level of health effect limits.
Considerable pollution from the eruption is now measured in many parts of the capital area and in the western part of South Iceland. According to data from the Environment Agency of Iceland, the highest levels of SO2 in the capital area have exceeded 500 μg/m3 and the pollution is expected to persist throughout the day. People with sensitive respiratory system may experience discomfort. It is preferable to limit physical activity outdoors and avoid letting infants sleep outdoors during such high concentrations of gas in the air.

This morning, fog clouds have settled over the western part of the country, and there has also been visible volcanic smog caused by the conversion of SO2 gas into SO4. Volcanic smog is composed of very fine sulphur particles (SO4) that have been formed as a result of the chemical reaction of the volcanic plume with moisture and oxygen in the atmosphere with the aid of sunlight. When the day is long, as it is now, there is an increased chance that volcanic smog will form. Volcanic smog is not measured on SO2 gas detectors, but is visible as a blue mist when a certain concentration is reached. An increase in very fine particles (PM1 and PM2.5) may be an indication of the presence of SO4. Air quality can be monitored on the Environment Agency’s air quality detectors.

The weather watch’s forecast of gas distribution is rather slow, variable direction and gas pollution can be seen in many parts of the southwest corner. Turning southerly in the afternoon, gas blowing to the north and pollution could be felt in Vogar and Reykjanesbær. Southeasterly winds tomorrow, gas blowing to the northwest.

Source : IMO

Photos : Webcam , IMO.

 

Colombia , Nevado del Huila :

Popayan, June 11, 2024, 4:00 p.m.

Weekly activity bulletin: Nevado del Huila Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL HUILA VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

In the week from June 4 to 10, 2024, more precisely from June 7 to 9, the seismic activity of this volcano presented a significant increase, both in energy and in the number of events and was characterized by events associated with the fluid dynamics inside the volcanic structure, as indicated in the extraordinary bulletin of the 8th at 10:00 a.m.
On June 8, in the sectors of Yusayú and Tóez (municipality of Páez, department of Cauca), a seismic signal generated by a flood of the Páez river was recorded, as well as an increase in the flow of the river with a content of appreciable mud, as reported in the extraordinary bulletin from 8 a.m. to 1 p.m.

Thanks to webcams, it was not possible to show the degassing processes of the volcano due to the poor weather conditions in the area. Other parameters measured for the assessment of volcanic activity did not show significant changes.
The remainder of the period studied, the volcano continued to exhibit stable behavior.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Chile , Laguna del Maule :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), del Maule regions, Laguna del Maule volcanic complex, June 11, 2024, 5:50 p.m. local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcano Observatory (Ovdas):

On Tuesday, June 11 at 4:22 p.m. (8:22 p.m. UTC), monitoring stations installed near the Laguna del Maule volcanic complex recorded a volcano-tectonic seismic swarm (associated with fracturing of rocks). At the time of issuing this report, more than 100 events have been recorded.

 

The characteristics of the largest earthquake after its analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 4:33 p.m. local time (8:33 p.m. UTC)
LATITUDE: 36.127°S
LONGITUDE: 70.542°E
DEPTH: 4.3 km
LOCAL MAGNITUDE: 0.3

Observation :
At the time of issuing this report, the occurrence of volcano-tectonic seismicity continues with low to moderate energy events.

The technical volcanic alert is maintained at YELLOW level.

Source  et photo : Sernageomin

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, June 11, 2024, 8:10 AM HST (Tuesday, June 11, 2024, 18:10 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. The eruption that began on Monday, June 3, southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within Hawai’i Volcanoes National Park has ended. Incandescence from the fissure vents is no longer visible in nighttime webcam images. Volcanic gas emissions at the eruption site have decreased significantly and are approaching background levels. Earthquake counts in the summit region remain slightly elevated, while tremor has dropped to background levels. Inflationary ground deformation of the summit continues. Although the eruption has ended, renewed pulses of seismicity and deformation could result in new eruptive episodes within the area or elsewhere within the summit region.

Eruption Site Observations:
No lava is erupting. Glow from fissure vents is no longer visible in webcam imagery. Volcanic gas emissions at the eruption site are approaching background levels (100 tonnes per day or less). Total SO2 emission rates for the summit and recent eruption site of approximately 350 t/d were measured on June 10. Seismic activity remains low at the eruption site.

During an overflight at approximately 8:15 a.m. HST on June 6, 2024, USGS Hawaiian Volcano Observatory scientists observed the extensive crack features on either side of the now inactive fissures from the June 3 Kīlauea Southwest Rift Zone eruption. Cracks range in length and are parallel to the fissure system.

Summit and Upper Rift Zone Observations:
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone were slightly elevated over the past day. Over 35 earthquakes occurred over the past 24 hours. Earthquakes were mostly located beneath the south caldera region and upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.5. Tremor has decreased to background levels across the summit region. Inflationary ground deformation of the summit continued over the past day. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded overall inflation of approximately 1.5 microradian over the past 24 hours. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 6 microradians of inflation over the past 24 hours.

Lower Rift Zone Observations:
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest have been restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki – Laki occurred on Tuesday June 11, 2024, at 8:18 p.m. WITA with the height of the ash column observed at ± 500 m above the summit (± 2084 m above the level of the sea). The ash column was observed to be gray in color with thick intensity, oriented towards the South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 37 mm and a duration of 316 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : June 11 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK050
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 12h18 UTC (20h18 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 6669 FT (2084 M) above sea level or 1600 FT (500 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to southwest. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 37 mm and maximum duration 184 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

12 Juin 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Huila , Chili : Laguna del Maule , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Lewotobi Laki-laki .

12 Juin 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Pollution considérable mesurée depuis l’éruption. Les mesures indiquent que le soulèvement a repris

Mise à jour le 11 juin à 16h00 UTC

L’éruption dure depuis 13 jours. Un cratère actif qui reste relativement stable
Pollution considérable due à l’éruption dans de nombreuses parties de la capitale et dans la partie occidentale du Sud de l’Islande.
Il est déconseillé de pratiquer des activités de plein air dans les zones où une pollution est détectée.
Les mesures indiquent que le soulèvement des terres a repris
La lave s’accumule encore dans un étang de lave juste au Sud-Est de Sýlingarfell.

L’éruption du cratère Sundhnúkur qui a commencé il y a 13 jours reste stable. Un cratère est actif et l’activité a été similaire ces derniers jours. La sismicité a été très faible la semaine dernière, seuls quelques tremblements de terre ont été détectés.

Comme nous l’avons rapporté dans nos informations du week-end, la coulée de lave a commencé à augmenter à Sýlingarfell à l’Ouest et la route de Grindavík a été inondée par la lave pour la troisième fois depuis le début de l’activité volcanique à Sundhnúkur en novembre dernier. La langue de lave continue de progresser et s’écoule désormais vers le Nord-Ouest le long d’un canal similaire à celui qui a traversé la route de Grindavík samedi. Cependant, son front d’écoulement actif se trouve encore à quelques centaines de mètres de la route et se déplace très lentement. La lave s’accumule toujours dans un étang de lave juste au Sud-Est de Sýlingarfell et pourrait se vider à nouveau et déclencher une autre vague de lave dans les prochains jours.

Les mesures suggèrent que le soulèvement des terres a repris au cours du week-end dernier et que l’affaissement détecté dans les premiers jours de l’éruption s’est arrêté. Le taux de soulèvement ne peut pas encore être estimé, mais on peut supposer que l’afflux de magma dans le réservoir de magma a dépassé l’écoulement sortant du cratère.

La concentration de gaz dans l’air dépasse le niveau des limites d’effet sur la santé.
Une pollution considérable due à l’éruption est désormais mesurée dans de nombreuses parties de la capitale et dans la partie occidentale du Sud de l’Islande. Selon les données de l’Agence islandaise pour l’environnement, les niveaux de SO2 les plus élevés dans la région de la capitale ont dépassé 500 μg/m3 et la pollution devrait persister tout au long de la journée. Les personnes ayant un système respiratoire sensible peuvent ressentir une gêne. Il est préférable de limiter l’activité physique à l’extérieur et d’éviter de laisser les nourrissons dormir dehors lorsque les concentrations de gaz dans l’air sont aussi élevées.

Ce matin, des nuages ​​de brouillard se sont installés sur la partie Ouest du pays, et un smog volcanique visible est également apparu, provoqué par la conversion du gaz SO2 en SO4. Le smog volcanique est composé de très fines particules de soufre (SO4) qui se sont formées à la suite de la réaction chimique du panache volcanique avec l’humidité et l’oxygène de l’atmosphère à l’aide de la lumière du soleil. Lorsque la journée est longue, comme c’est le cas actuellement, le risque de formation de smog volcanique augmente. Le smog volcanique n’est pas mesuré par les détecteurs de gaz SO2, mais est visible sous forme de brume bleue lorsqu’une certaine concentration est atteinte. Une augmentation des particules très fines (PM1 et PM2,5) peut être une indication de la présence de SO4. La qualité de l’air peut être surveillée grâce aux détecteurs de qualité de l’air de l’Agence pour l’environnement.

Les prévisions météorologiques concernant la distribution de gaz sont plutôt lentes, la direction est variable et la pollution par les gaz peut être observée dans de nombreuses parties du coin Sud-Ouest. En tournant vers le Sud dans l’après-midi, des gaz soufflant vers le Nord et une pollution pourraient être ressentis à Vogar et Reykjanesbær. Vents du Sud-Est demain, gaz soufflant vers le Nord-Ouest.

Source : IMO

Photos : Webcam , IMO.

 

Colombie , Nevado del Huila :

Popayán, 11 juin 2024, 16h00 m.

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Huila

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL HUILA, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Dans la semaine du 4 au 10 juin 2024, plus précisément du 7 au 9 juin, l’activité sismique de ce volcan a présenté une augmentation significative, tant en énergie qu’en nombre d’événements et a été caractérisée par des événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur de la structure volcanique, comme indiqué dans le bulletin extraordinaire du 8 à 10h00 .
Le 8 juin, dans les secteurs de Yusayú et Tóez (municipalité de Páez, département de Cauca), un signal sismique généré par une crue de la rivière Páez a été enregistré, ainsi qu’une augmentation du débit de la rivière avec une teneur en boue appréciable, comme rapporté dans le bulletin extraordinaire du 8 à 13 heures .

Grâce aux webcams, il n’a pas été possible de montrer les processus de dégazage du volcan en raison des mauvaises conditions météorologiques dans la région. Les autres paramètres mesurés pour l’évaluation de l’activité volcanique n’ont pas montré de changements importants.
Le reste de la période étudiée, le volcan a continué à présenter un comportement stable.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Chili , Laguna del Maule :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions del Maule, complexe volcanique Laguna del Maule, 11 Juin 2024, 17h 50 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

le Mardi 11 Juin à 16h22 ( 20h22 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Laguna del Maule ont enregistré un essaim sismique de type volcano-tectonique ( associé à la fracturation des roches) . Au moment de l’émission de ce rapport , on comptabilise plus de 100 évènements.

 

Les caractéristiques du séisme le plus important après son analyse sont les suivantes :

HEURE D’ORIGINE : 16h33, heure locale (20h33 UTC)
LATITUDE : 36,127° S
LONGITUDE: 70,542°E
PROFONDEUR : 4,3 km
MAGNITUDE LOCALE : 0,3

Observation :

Au moment de l’émission de ce rapport , l’occurrence de sismicité volcano-tectonique continue avec des évènements d’énergie faible à modérée.

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE.

Source  et photo : Sernageomin

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 11 juin 2024, 8h10 HST (mardi 11 juin 2024, 18h10 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’éruption qui a débuté lundi 3 juin au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans le parc national des volcans d’Hawaï a pris fin. L’incandescence des évents des fissures n’est plus visible sur les images nocturnes des webcams. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption ont considérablement diminué et se rapprochent des niveaux de fond. Le nombre de tremblements de terre dans la région du sommet reste légèrement élevé, tandis que les tremors sont tombés à des niveaux de fond. La déformation inflationniste du sommet du sommet se poursuit. Bien que l’éruption soit terminée, de nouvelles impulsions de sismicité et de déformation pourraient entraîner de nouveaux épisodes éruptifs dans la zone ou ailleurs dans la région du sommet.

Observations sur le site de l’éruption :
Aucune lave n’est émise. La lueur des évents des fissures n’est plus visible sur les images de la webcam. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption approchent les niveaux de fond (100 tonnes par jour ou moins). Les taux d’émission totaux de SO2 pour le sommet et le site de l’éruption récente d’environ 350 t/j ont été mesurés le 10 juin. L’activité sismique reste faible sur le site de l’éruption.

Lors d’un survol vers 8 h 15 HST le 6 juin 2024, les scientifiques de l’Observatoire du volcan hawaïen de l’USGS ont observé les vastes fissures de chaque côté des fissures désormais inactives issues de l’éruption de la zone de rift Sud-Ouest du Kīlauea du 3 juin. Les fissures sont de longueur variable et sont parallèles au système de fissures.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest ont été légèrement élevés au cours de la dernière journée. Plus de 35 tremblements de terre se sont produits au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre étaient principalement situés sous la région Sud de la caldeira et dans la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,5. Les tremors sont tombés à des niveaux de fond dans toute la région du sommet. La déformation inflationniste du sommet s’est poursuivie au cours de la dernière journée. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inflation globale d’environ 1,5 microradian au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 6 microradians d’inflation au cours des dernières 24 heures.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles ont été limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki – Laki s’est produite le mardi 11 juin 2024, à 20h18 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 2084 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 37 mm et une durée de 316 secondes.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 11 juin 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK050
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 12h18 UTC (20h18 locale).

Hauteur des Nuages ​​Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 6 669 pieds (2 084 m) au-dessus du niveau de la mer ou 1 600 pieds (500 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 37 mm et une durée maximale de 184 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

June 10, 2024. EN. Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Iceland : Reykjanes Peninsula , Hawaii : Kilauea , Ecuador : Reventador , Nicaragua : San Cristobal .

June 10 , 2024.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

Increased activity level of G. Lewotobi Laki-laki from level II (WASPADA) to level III (SIAGA).
The results of the evaluation of the activities of G. Lewotobi Laki-laki for the period from May 26 to June 9, 2024 are presented below:

I. Visual observation
The volcano is clearly visible until it is covered in fog. The smoke observed from the main crater is white, gray and brown with thin, medium to thick intensity at a height of approximately 100-1000 meters above the summit. An eruption occurred 100-1000 meters above the summit, the ash column from the eruption was white to gray in color. An avalanche occurred, but visually the distance and direction of the slide were not observed. Incandescence was observed on June 9 at 6:43 p.m. WITA when the eruption occurred.

Northeastward lava flows were observed up to approximately 4,340 meters from the main crater of Mount Lewotobi Laki-laki on April 9, 2024 and no significant changes have been observed since February 29, 2024.

II. Instrumental observation
The types of earthquakes recorded during the period from May 26 to June 9, 2024 are:
51 eruption earthquakes,
6 avalanche earthquakes
21 emissions earthquakes,
6 harmonic tremors,
15 low frequency earthquakes,
1 hybrid earthquake,
270 superficial volcanic earthquakes,
146 deep volcanic earthquakes,
14 local tectonic earthquakes,
53 distant tectonic earthquakes.

III. Assessment and recommendations
Visual observations for the period May 26, 2024 to June 9, 2024 of the volcanic activity of Lewotobi Laki-laki show a marked increase in eruptions almost every day, as indicated by the height of the eruptive column averaging 100 to 900 meters above the summit. A Strombolian eruption occurred on June 9, 2024 and incandescence could be observed during the eruption.

Lava avalanches have been recorded during the current period, but visually the lava flow in the northeast direction tends to be stable, without significant movement. Drone measurements on April 9, 2024 showed that the distance of the flow was approximately 4,340 meters from the center of the crater, compared to the previous measurement on February 29, 2024 which reached 4,320 meters showing the movement of the flow was quite slow, this can also be seen in satellite images which show almost no significant change in the lava flows at the northeastern tip. The influence of the slope and the still high temperature of the lava still allow the lava to move, although very slowly.
Earthquakes during this period resulted in a significant increase in the number of eruption earthquakes and volcanic tremors as well as avalanche earthquakes recorded. From the seismic data it can be seen that there is a very significant increase in volcanic tremors, besides the volcanic activity, this is also due to the change of reference station, which previously used the KLT reference station, located at a lower altitude on the slope than the WLR station which now serves as a reference station. Repairs to the WLR station were carried out on April 27, 2024 and the seismicity at the WLR station has a better performance in recording the seismicity of the volcano. Volcanic tremors and surface earthquakes that were not previously recorded at the KLT station can now be recorded using the WLR station, resulting in a significant increase in volcanic tremors at the volcano

Based on the results of visual and instrumental monitoring, it is found that there has been an increase in volcanic activity on Mt. Lewotobi Laki-laki, so the activity level was raised from level II (WASPADA) to level III (SIAGA). ), from June 10, 2024 at 09:00 WITA:

The community around Mount Lewotobi Laki-laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 3 km from the center of the volcano eruption and in the sector of 4 km in the North-North-East direction and from 5 km in the North-East sector.

Source et photos : PVMBG

 

Iceland , Reykjanes Peninsula:

Lava has now flowed onto the road to Grindavík  just north of the Bláalón dykes. In recent days, lava has flowed slowly north and along Sýlingarfell towards Grindavík. This morning the progress accelerated and the lava reached the road at 10:40 a.m.
Work had been underway to fill the breach in the fortification since early this morning and this work was completed before the lava reached the road.

 

Lava flowed into Grindavíkurveg shortly before 11 a.m. this morning, after the flow from the Sundhnúks crater series suddenly increased. Civil Protection Information Officer Hjördís Guðmundsdóttir says that it was possible to close the gap in the Grindavíkurveg defenses in time this morning.

“Before eight o’clock it became clear that a pond to the north of the crater had collapsed and therefore lava had been emitted north of Sýlingarfell. So it was clear that we had to act and close the defense,” explains Hjördis.

There was no need to evacuate the city, but it was decided to close the Blue Lagoon. Hjördís says firefighters are on site and will be available if chunks of lava breach the defensive wall and ignite vegetation. That’s why efforts are being made to prevent wildfires from becoming more frequent than they have been.

Sources : Vedur , RUV.

Photo : RUV – Ragnar Visage.

 

Hawaii , Kilauea :

Sunday, June 9, 2024, 8:47 AM HST (Sunday, June 9, 2024, 18:47 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. The eruption that began on Monday, June 3, southwest of Kaluapele (Kīlauea caldera) within Hawai’i Volcanoes National Park has ended. Weak incandescence from the fissure vents was barely visible overnight in webcam images. Volcanic gas emissions at the eruption site have decreased significantly and are approaching background levels. Earthquake counts in the summit region remain elevated, while tremor has dropped to background levels. Inflationary ground deformation of the summit continues. Although the eruption has ended, renewed pulses of seismicity and deformation could result in new eruptive episodes within the area or elsewhere within the summit region.

Eruption Site Observations:
No lava is erupting. Very weak glow from fissures vents continued to be visible in webcam imagery overnight but glow intensity was significantly lower than the previous night. Volcanic gas emissions at the eruption site are approaching background levels (100 tonnes per day or less). Total SO2 emission rates for the summit and eruption site of approximately 400 t/d were measured on June 6. Seismic activity remains low at the eruption site.

Aerial view of Fissures 3 and 4 of the now-interrupted Kīlauea Southwest Rift Zone eruption that began on June 3, 2024. During a flyby around 8:15 a.m. HST on June 6, 2024, scientists from the The USGS Hawaiian Volcano Observatory observed persistent gas emissions and no active lava.

Summit and Upper Rift Zone Observations:
Rates of seismicity beneath the summit, upper East Rift Zone, and upper Southwest Rift Zone were elevated over the past day. About 60 earthquakes occurred over the past 24 hours. Earthquakes were mostly located beneath the south caldera region and upper East Rift Zone, at depths of 1.5-3 km (1–1.8 miles), with magnitudes under M2.5. Tremor has decreased to background levels across the summit region. Inflationary ground deformation of the summit continued over the past day. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit recorded overall inflation of approximately 1.5 microradian over the past 24 hours. The Sand Hill tiltmeter southwest of the summit recorded approximately 5 microradians of inflation over the past 24 hours.

Lower Rift Zone Observations:
Rates of seismicity and ground deformation beneath the middle and lower East Rift Zone and lower Southwest Rift Zone are low. Eruptive activity and unrest have been restricted to the summit and upper rift zone regions. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Sunday June 9, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From June 8, 2024, 11:00 a.m. to June 9, 2024, 11:00 a.m.:

Below is the count of seismic events recorded at the reference station

Explosion (EXP) 74
Long Period (LP) 15
Transmitting tremor (TREMI) 5
Harmonic Tremor (TRARM) 4

Precipitation/Lahars:

No rain was reported in the area. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating flows of mud and debris which would flow down the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
No gas or ash emissions were observed by surveillance cameras or satellite images. No report has been published by the WashingtonVAAC agency either.

Other monitoring parameters:
The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 1 thermal anomaly, while the FIRMS satellite system recorded 4 thermal anomalies.

Observation:
The volcano remained cloudy most of the time. At the end of this report, the volcano remains cloudy.

Alert Level: Orange

Source et photo : IGEPN.

 

Nicaragua , San Cristobal :

“The San Cristóbal volcano recorded landslides on the inner walls of the crater,” explains Ofena.

Agustín Moreira, director of the Ofena Natural Phenomena Observatory, spoke of the low-intensity explosions and the expulsion of gas and ash, which the San Cristóbal volcano recorded Friday afternoon in the Chinandega department.

Moreira considers that the recent activity is linked to landslides in the crater of the volcano, the highest in Nicaragua, at 1,745 meters above sea level.

« Because of the rain, walls collapse inside the crater which is the throat of the volcano, the crater blocks and then the pressure inside the volcano increases and suddenly, with the explosions, it releases materials such as gas and ash,” commented Agustín. Moreira.

The director of Ofena added that for this reason the emanations of gases such as sulfur respond to a normal degassing process « the combination of the quantities of water that precipitated very close to the volcano, so these types of explosions are natural, to free the crater with its processes,” said the agro-meteorologist.

Moreira urged the population not to worry « although it is true that volcanic materials fall near the volcano, but this has always been a characteristic of these volcanoes », he commented on the matter.

Source et photo : 100% Noticias.

 

 

10 Juin 2024. FR. Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Equateur : Reventador , Nicaragua : San Cristobal .

10 Juin 2024.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Augmentation du niveau d’activité du G. Lewotobi Laki-laki du niveau II (WASPADA) au niveau III (SIAGA).
Les résultats de l’évaluation des activités de G. Lewotobi Laki-laki pour la période du 26 mai au 9 juin 2024 sont présentés ci-après :

I. Observation visuelle
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée observée depuis le cratère principal est blanche, grise et brune avec une intensité fine, moyenne à épaisse à une hauteur d’environ 100-1000 mètres au dessus du sommet. Une éruption s’est produite à 100-1000 mètres au dessus du sommet, la colonne de cendres de l’éruption était de couleur blanche à grise. Une avalanche s’est produite, mais visuellement, la distance et la direction du glissement n’ont pas été observées. Une incandescence a été observée le 9 juin à 18h43 WITA lorsque l’éruption s’est produite.

Des coulées de lave vers le Nord-Est ont été observées jusqu’à environ 4 340 mètres du cratère principal du mont Lewotobi Laki-laki le 9 avril 2024 et aucun changement significatif n’a été observé depuis le 29 février 2024.

II. Observation instrumentale
Les types de séismes enregistrés pendant la période du 26 mai au 9 juin 2024, sont :
51 séismes d’éruptions ,
6 séismes d’ avalanches
21 tremblements de terre d’émissions,
6 tremors harmoniques,
15 séismes basse fréquence,
1 séisme hybride,
270 tremblements de terre volcaniques superficiels,
146 tremblements de terre volcaniques profonds,
14 tremblements de terre tectoniques locaux,
53 tremblements de terre tectoniques lointains.

III. Évaluation et recommandations
Les observations visuelles pour la période du 26 mai 2024 au 9 juin 2024 de l’activité volcanique du Lewotobi Laki-laki montre une augmentation marquée des éruptions presque chaque jour, comme l’indique la hauteur de la colonne éruptive en moyenne de 100 à 900 mètres au dessus du sommet. Une éruption strombolienne s’est produite le 9 juin 2024 et des incandescences ont pu être observées pendant l’éruption.

Des avalanches de lave ont été enregistrées au cours de la période actuelle, mais visuellement, la coulée de lave dans la direction Nord-Est a tendance à être stable, sans mouvement significatif. Des mesures effectuées par drone le 9 avril 2024 ont montré que la distance de l’écoulement était d’environ 4340 mètres depuis le centre du cratère , par rapport à la mesure précédente du 29 février 2024 qui atteignait 4320 mètres montrant le mouvement de la coulée était assez lente, cela peut également être vu sur les images satellite qui ne montrent presque aucun changement significatif dans les coulées de lave à la pointe Nord-Est. L’influence de la pente et la température encore élevée de la lave permettent encore à la lave de se déplacer, bien que très lentement.
Les tremblements de terre au cours de cette période ont entraîné une augmentation significative du nombre de tremblements de terre d’éruptions et de tremors volcaniques ainsi que des séismes d’avalanches enregistrés. D’après les données sismiques, on peut voir qu’il y a une augmentation très significative des tremors volcaniques, outre l’activité volcanique, cela est également dû au changement de station de référence, qui utilisait auparavant la station de référence KLT, située à une altitude inférieure sur la pente que la station WLR qui sert désormais de station de référence. Les réparations à la station WLR ont été effectuées le 27 avril 2024 et la sismicité à la station WLR a un meilleur rendement en enregistrant la sismicité du volcan . Les trembors volcaniques et les tremblements de terre de surface qui n’étaient pas enregistrés auparavant à la station KLT peuvent désormais être enregistrés en utilisant la station WLR, ce qui entraîne une augmentation significative des tremors volcaniques sur le volcan

Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, on constate qu’il y a eu une augmentation de l’activité volcanique sur le mont. Lewotobi Laki-laki, de sorte que le niveau d’activité a été élevé du niveau II (WASPADA) au niveau III (SIAGA). ), à partir du 10 juin 2024 à 09h00 WITA :

La communauté autour du Mont Lewotobi Laki-laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 3 km du centre de l’éruption du volcan et dans le secteur de 4 km dans le sens Nord-Nord-Est et de 5 km dans le secteur Nord-Est.

Source et photos : PVMBG

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

La lave a maintenant coulé sur la route de Grindavík  juste au Nord des digues de Bláalón. Ces derniers jours, la lave a coulé lentement au Nord et le long de Sýlingarfell en direction de Grindavík . Ce matin la progression s’est accélérée et la lave a atteint la route à 10h40.
Des travaux étaient en cours pour combler la brèche dans la fortification depuis tôt ce matin et ces travaux ont été terminés avant que la lave n’atteigne la route.

 

La lave a coulé sur Grindavíkurveg peu avant 11 heures ce matin, après que le débit de la série de cratères Sundhnúks ait soudainement augmenté. Hjördís Guðmundsdóttir, responsable de l’information de la protection civile, affirme qu’il a été possible de combler à temps ce matin l’ouverture qui se trouvait dans les défenses de Grindavíkurveg.

« Avant huit heures, il est devenu clair qu’un étang au Nord du cratère s’était effondré et que de la lave avait donc été émise au Nord de Sýlingarfell. Il était donc clair que nous devions agir et fermer la défense », explique Hjördís.

Il n’était pas nécessaire d’évacuer la ville, mais il fut décidé de fermer le Blue Lagoon. Hjördís dit que les pompiers sont sur place et seront disponibles si des morceaux de lave franchissent le mur défensif et enflamment la végétation. C’est pourquoi des efforts sont déployés pour empêcher que les incendies de forêt ne deviennent plus fréquents qu’ils ne l’ont été.

Sources : Vedur , RUV.

Photo : RUV – Ragnar Visage.

 

Hawaii , Kilauea :

Dimanche 9 juin 2024, 8h47 HST (dimanche 9 juin 2024, 18h47 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’éruption qui a débuté lundi 3 juin au Sud-Ouest de Kaluapele (caldeira du Kīlauea) dans le parc national des volcans d’Hawaï a pris fin. La faible incandescence des évents des fissures était à peine visible pendant la nuit sur les images webcam. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption ont considérablement diminué et se rapprochent des niveaux de fond. Le nombre de tremblements de terre dans la région du sommet reste élevé, tandis que les tremors sont tombés à des niveaux de fond. La déformation inflationniste du sol du sommet se poursuit. Bien que l’éruption soit terminée, de nouvelles impulsions de sismicité et de déformation pourraient entraîner de nouveaux épisodes éruptifs dans la zone ou ailleurs dans la région du sommet.

Observations sur le site de l’éruption :
Aucune lave n’est émise. Une très faible lueur provenant des évents des fissures a continué d’être visible sur les images de la webcam pendant la nuit, mais l’intensité de la lueur était nettement inférieure à celle de la nuit précédente. Les émissions de gaz volcaniques sur le site de l’éruption approchent les niveaux de fond (100 tonnes par jour ou moins). Des taux d’émission totaux de SO2 pour le sommet et le site de l’éruption d’environ 400 t/j ont été mesurés le 6 juin. L’activité sismique reste faible sur le site de l’éruption.

Vue aérienne des fissures 3 et 4 de l’éruption désormais interrompue de la zone de rift Sud-Ouest du Kīlauea qui a commencé le 3 juin 2024. Lors d’un survol vers 8 h 15 HST le 6 juin 2024, les scientifiques de l’observatoire du volcan hawaïen de l’USGS ont observé des émissions de gaz persistantes et pas de lave active.

Observations du sommet et de la zone supérieure du rift :
Les taux de sismicité sous le sommet, la zone supérieure du Rift Est et la zone supérieure du Rift Sud-Ouest ont été élevés au cours de la dernière journée. Une soixantaine de tremblements de terre se sont produits au cours des dernières 24 heures. Les tremblements de terre étaient principalement situés sous la région Sud de la caldeira et dans la zone supérieure du Rift Est, à des profondeurs de 1,5 à 3 km (1 à 1,8 miles), avec des magnitudes inférieures à M2,5. Les tremors sont tombés à des niveaux de fond dans toute la région du sommet. La déformation inflationniste du sommet s’est poursuivie au cours de la dernière journée. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inflation globale d’environ 1,5 microradian au cours des dernières 24 heures. L’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet a enregistré environ 5 microradians d’inflation au cours des dernières 24 heures.

Observations de la zone du rift inférieur :
Les taux de sismicité et de déformation du sol sous la zone moyenne et inférieure du Rift Est et la zone inférieure du Rift Sud-Ouest sont faibles. L’activité éruptive et les troubles ont été limités aux régions du sommet et de la zone supérieure du rift. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / A.R. Nalesnik.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Dimanche 9 Juin 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haute , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 8 Juin 2024 , 11:00h au 9 Juin 2024 , 11:00h : 

Sismicité :

Ci-dessous le décompte des événements sismiques enregistrés à la station de référence

Explosion (EXP) 74
Longue Période (LP) 15
Tremor d’émission (TREMI) 5
Tremor harmonique (TRARM) 4

 

Précipitations/Lahars :
Aucune pluie n’a été signalée dans la région. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des flux de boue et des débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Aucune émission de gaz ou de cendres n’a été observée par les caméras de surveillance ou les images satellite. Aucun rapport n’a non plus été publié par l’agence WashingtonVAAC.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique, tandis que le système satellite FIRMS a enregistré 4 anomalies thermiques.

Observation:
Le volcan est resté nuageux la plupart du temps. A la fin de ce rapport , le volcan reste nuageux.

Niveau d’alerte: Orange

Source et photo : IGEPN.

 

Nicaragua , San Cristobal :

« Le volcan San Cristóbal a enregistré des glissements de terrain sur les parois internes du cratère », explique Ofena.

Agustín Moreira, directeur de l’Observatoire des phénomènes naturels d’Ofena, a évoqué les explosions de faible intensité et l’expulsion de gaz et de cendres, que le volcan San Cristóbal a enregistrées vendredi après-midi dans le département de Chinandega.

Moreira considère que l’activité récente est liée aux glissements de terrain dans le cratère du volcan, le plus haut du Nicaragua, à 1 745 mètres d’altitude.

« À cause de la pluie, des murs s’effondrent à l’intérieur du cratère qui est la gorge du volcan, le cratère se bloque et ensuite la pression à l’intérieur du volcan augmente et tout à coup, avec les explosions, il libère des matériaux tels que du gaz et des cendres », a commenté Agustín. Moreira.

Le directeur d’Ofena a ajouté que pour cette raison les émanations de gaz comme le soufre répondent à un processus de dégazage normal « la combinaison des quantités d’eau qui ont précipité très près du volcan, donc ces types d’explosions sont naturelles, pour libérer le cratère avec ses processus”, a déclaré l’agro-météorologue.

Moreira a exhorté la population à ne pas s’inquiéter « même s’il est vrai que des matériaux volcaniques tombent près du volcan, mais cela a toujours été une caractéristique de ces volcans », a-t-il commenté à ce sujet.

Source et photo : 100% Noticias.

 

 

June 8, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Colombia : Nevado del Ruiz , Indonesia : Merapi , Chile : Laguna del Maule , Indonesia : Lewotobi Laki-laki .

June 8 , 2024.

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

Volcanic eruption activity has remained fairly constant in recent days. The earth stopped sinking in Svartsengi
Updated June 7 at 3:20 p.m.

Continuous activity in a crater that remains fairly constant
The lava flows mainly towards the North-West
The earth stopped sinking in Svartsengi
Updated risk assessment. Gas pollution could be observed in Grindavík

The eruption of the Sundhnúks crater series continues and has now been nine days since it began. Since Tuesday June 4, only one crater was active. The lava flows mainly northwest towards Sýlingarfell, where the lava bed thickens, but from there there are active lava flows north of Sýlingarfell.

Satellite image from June 5 showing the Svartsengi and Grindavík lava bed. In the photo you can also see the crater and the lava flowing from it northwest to Sýlingarfell and south to Hagafell. The image is a so-called “near infrared” image where vegetation and other photosynthetic organisms appear in different reds. This representation is also suitable for distinguishing new lavas from much older lavas and areas that have been prey to forest fires.

The imaging team from the National Institute of Natural History and Surveying processed data collected by experts from Efla, Verkís and Svarma during a drone flight over the eruption centers on June 3. The data shows that the area of ​​the lava bed has increased to 8.6 km2 and its volume is about 36 million m3.

Based on these measurements, the average lava flow from the afternoon eruption of May 29 to June 3 is estimated at approximately 30 m3/s. These results are based on data covering approximately 70% of the lava width, but it is assumed that there was no significant change in lava width outside of this area between measurements. After these measurements, the change in eruption activity resulted in a decrease in the number of active craters, and one crater has been active since June 4. There have been no measurements of lava flows since then, but for comparison, the lava flow from the last eruption of the Sundhnúks crater series was estimated at 3-4 m3/s when a crater was active.

 

The earth stopped sinking in Svartsengi
In the first days after the eruption, ground subsidence was measured in the Svartsengi region, which indicated that more magma flowed from the magma accumulation zone to the surface than flowed into it. from the depths. Deformation measurements taken in recent days show that land subsidence appears to have stopped, and it is therefore likely that the flow of magma from the depths towards the magma accumulation zone is now comparable to that found on the surface in the Sundhnúks crater series.

Monitoring possible changes in magma accumulation beneath Svartsengi
As mentioned in the last update, this was the first time since volcanic activity began in the Sundhnúks crater series in December 2023 that subsidence was measured at Svartsengi during an eruption. Yesterday, the University’s Institute of Geosciences released the first rock and geochemical data from the ongoing eruption. The data show that the chemical composition of the magma now rising to the surface is no different from that which appeared during the last four volcanic eruptions of the Sundhnúks crater series, but is similar to that of the magma from the beginning of the Geldingaðalur eruption in 2021. These results are a sign that the magma collection area beneath Svartsengi is changing. At the moment it is not possible to assess exactly what kind of changes are taking place, but in the near future more data will be collected and analyzed to try to shed light on them.

Source : IMO.

Photos : IMO , MBL . IS

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

In the week of May 28 to June 3, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Long-period signals associated with continued ash emission were less recurrent and had low and lower energy levels than those recorded the previous week. Recording of seismic signals associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere with varying energy levels between low and moderate continued. Thanks to photographic cameras used to monitor the volcano and occasional reports from Los Nevados National Natural Park staff in the volcanic area, several ash emissions associated with some of these signals have been confirmed. Confirmation of this phenomenon has been limited due to the heavy cloudiness that continues to be observed in the region.
– Seismic activity associated with the fracturing of rocks within the volcanic edifice has decreased in the number of earthquakes recorded and has maintained similar levels in seismic energy released.

The earthquakes were located in the Arenas crater and, mainly, on the East-Northeast, East-Southeast, North and North-East flanks, at distances less than 8 km from the crater. The depths of the events varied between less than 1 and 8 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.3, corresponding to the earthquake recorded on May 30 at 10:31 p.m., located approximately 4 km north of the crater, 5 km deep. In addition, seismicity linked to the activity of the lava dome (protuberance or mound) located at the bottom of the crater was recorded. This seismicity was of short duration and low energy level.
– On the volcano, the emission of water vapor and gas into the atmosphere from the Arenas crater continues.
Sulfur dioxide (SO₂) outgassing rates were variable and showed a decrease.

The maximum height of the gas column, estimated above the summit of the volcano, was 900 m vertically, on June 2, and 1,800 m dispersed, on June 1st. The direction of dispersion of the gas column during the week was variable with a preferential trend towards the northwest flank of the volcano.On June 1, a report of ash fall was received from the Valley of the Tombs area in the Nevados National Natural Park, associated with the ash emission of the signal recorded at 02:23.
– When monitoring surface activity from satellite monitoring platforms, the detection of thermal anomalies at the bottom of Arenas Crater continued to be limited by the heavy cloudiness conditions in the area. The anomalies detected were few in number and their energy levels were low to moderate. On June 1, it should be noted that there was again a good observation of the thermal anomaly which had not been observed since April.

Source : SGC

Photo : COLOMBIAN AIR FORCE

 

Indonesia , Merapi :

MONT MERAPI ACTIVITY REPORT May 31 – June 6, 2024, Published on June 7, 2024

OBSERVATION RESULT
Visual
The weather around Mount Merapi is generally clear in the morning and night, while it is foggy from noon to evening. White smoke, fine to thick, low to moderate pressure and 300 m high was observed from the observation post on Mount Merapi Selo on June 6, 2024 at 09:40 WIB. This week, warm clouds descended 3 times towards the South-West (upstream of the Bebeng River) up to a maximum of 1,000 m. Lava avalanches were observed 141 times upstream of the Bebeng River over a maximum distance of 1,800 m. The morphology of the southwest dome was observed to have changed due to dome growth activities, hot cloud avalanches, and lava avalanches.

The highest hot spot was observed at 243°C, lower than the previous measurement temperature. The morphology of the median dome is relatively constant. The highest hot spot was observed at 226.4°C, which was higher than the previous measurement temperature. Based on the analysis of aerial photos, the volume of the southwest dome was measured at 2,335,200 m3 and that of the central dome at 2,362,800 m3.

Seismicity
This week, the seismicity of Mount Merapi recorded:
3 warm cloud avalanche earthquakes (APG),
16 shallow volcanic earthquakes (VTB),
80 times multi-phase (MP) earthquakes,
2 low frequency (LF) earthquakes,
418 avalanche earthquakes(RF),
11 tectonic earthquakes (TT).
The intensity of earthquakes this week is lower than last week.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.3 cm/day.

Rain and lahars
This week there was no rain at the Mount Merapi lookout and no additional runoff was reported in the rivers that originate on Mount Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that: The volcanic activity of Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level .

Source : BPPTKG

Photos : BPPTKG , imamismadin

 

Chile , Laguna del Maule :

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
830 seismic events of type VT, associated with the fracturing of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a local magnitude (ML) value equal to 3.0, located 2.4 km south-southeast of the center of the lagoon, at a depth of 4.7 km.
10 LP type seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 2.2 cm2.

Fluid geochemistry
No anomalies have been reported in the emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcanic complex, according to data published by the Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and the Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulfur Dioxide Group.

Satellite thermal anomalies
During the period, no thermal alerts were recorded in the area associated with the volcanic complex, according to the analytical processing of Sentinel 2-L2A satellite images, in combination of false color bands.

Geodesy
The geodetic activity of the period was characterized by:
– Slight changes in direction of the horizontal components of GNSS stations.
– Changes in magnitude (acceleration) in the vertical components of GNSS stations.
– Slight amplitude changes in GNSS monitoring lines.
Thus, from the geodetic data obtained during the period, we observe trend shifts similar to previous periods, with slight variations in magnitude and in accordance with the inflationary process recorded since 2012 by the OVDAS geodetic monitoring network, with maximum rates which do not exceed 1.4. cm/month, a value similar to the historical average.

Surveillance cameras
The images obtained using a fixed camera, installed near the volcanic complex, did not record degassing columns or variations linked to surface activity.

Satellite geomorphological analysis
No morphological changes attributable to volcanic activity are recognized from Planet Scope and Sentinel L2-2A images.
The appearance of a new swarm and seismicity with ML 3.0 exclude the downward trend observed in recent months. Deformation rates show trends similar to those recorded historically, with slight variations in magnitude consistent with the inflationary process recorded since 2012.
Due to the above, its technical alert is maintained YELLOW TECHNICAL ALERT: Changes in the behavior of volcanic activity

Observation:
The area concerned is considered to be that located within a 2 km radius around the passive CO2 degassing zone.

Source : Sernageomin

Photo : OAVV

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki Laki occurred on Saturday June 8, 2024 at 04:57 WITA with the height of the ash column observed at ± 800 m above the summit (± 2384 m above sea level) . The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented to the West and Northwest. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 47.3 mm and a duration of 574 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS
5 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 10.3 to 47.3 mm and an earthquake duration of 167 to 784 seconds.
25 shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 4.4 to 14.8 mm and an earthquake duration of 7 to 11 seconds.
9 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 5.1 to 20 mm and an earthquake duration of 9 to 16 seconds.
1 local tectonic earthquake with an amplitude of 3.7 mm, and duration of the earthquake of 34 seconds.
3 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 8.1 to 47.3 mm, and an earthquake duration of 65 to 149 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Lewotobi Laki Laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 2 km from the center of the eruption and in a sector of 3 km in the North-North-East direction and 5 km in the direction of the North East Sector.

2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie.

8 Juin 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Merapi , Chili : Laguna del Maule , Indonésie : Lewotobi Laki-laki .

8 Juin 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’activité de l’éruption volcanique est restée assez constante ces derniers jours. La terre a cessé de s’enfoncer à Svartsengi
Mise à jour le 7 juin à 15h20

Activité continue dans un cratère qui reste assez constante
La lave coule principalement vers le Nord-Ouest
La terre a cessé de s’enfoncer à Svartsengi
Évaluation des risques mise à jour. Une pollution par les gaz pourrait être constatée à Grindavík

L’éruption de la série de cratères Sundhnúks se poursuit et cela fait maintenant neuf jours qu’elle a commencé. Depuis le mardi 4 juin, un seul cratère était actif. La lave s’écoule principalement vers le Nord-Ouest en direction de Sýlingarfell, où le lit de lave s’épaissit, mais de là, il y a des coulées de lave actives au Nord de Sýlingarfell.

Image satellite du 5 juin montrant le lit de lave de Svartsengi et Grindavík. Sur la photo, vous pouvez également voir le cratère et la lave qui en coulent au Nord-Ouest jusqu’à Sýlingarfell et au Sud vers Hagafell. L’image est une image dite « proche infrarouge » où la végétation et d’autres organismes photosynthétiques apparaissent dans des rouges différents. Cette représentation convient également pour distinguer les nouvelles laves des laves beaucoup plus anciennes et des zones qui ont été la proie d’incendies de forêt.

L’équipe d’imagerie de l’Institut national d’histoire naturelle et d’arpentage a traité les données collectées par les experts d’Efla, Verkís et Svarma lors d’un vol de drone au-dessus des centres d’éruption le 3 juin. Les données montrent que la superficie du lit de lave est passée à 8,6 km2 et que son volume est d’environ 36 millions de m3.

Sur la base de ces mesures, la coulée de lave moyenne issue de l’éruption de l’après-midi du 29 mai au 3 juin est estimée à environ 30 m3/s. Ces résultats sont basés sur des données couvrant environ 70 % de la largeur de la lave, mais on suppose qu’il n’y a eu aucun changement significatif dans la largeur de la lave en dehors de cette zone entre les mesures. Après ces mesures, le changement dans l’activité de l’éruption a entraîné une diminution du nombre de cratères actifs, et un cratère est actif depuis le 4 juin. Il n’y a pas eu de mesures de coulées de lave depuis lors, mais à titre de comparaison, la coulée de lave de la dernière éruption de la série de cratères Sundhnúks a été estimée à 3-4 m3/s lorsqu’un cratère était actif.

 

La terre a cessé de s’enfoncer à Svartsengi
Dans les premiers jours après l’éruption, l’affaissement du sol a été mesuré dans la région de Svartsengi , ce qui a indiqué que plus de magma s’écoulait de la zone d’accumulation de magma vers la surface que n’y coulait depuis les profondeurs. Les mesures de déformation effectuées ces derniers jours montrent que l’affaissement du terrain semble s’être arrêté, et il est donc probable que le flux de magma depuis les profondeurs vers la zone d’accumulation de magma soit désormais comparable à celui qui se trouve en surface dans la série de cratères de Sundhnúks.

Surveillance des changements possibles dans l’accumulation de magma sous Svartsengi
Comme mentionné dans la dernière mise à jour, c’était la première fois, depuis le début de l’activité volcanique dans la série de cratères Sundhnúks en décembre 2023, que l’affaissement était mesuré à Svartsengi lors d’une éruption. Hier, l’Institut des géosciences de l’Université a publié les premières données rocheuses et géochimiques de l’éruption en cours. Les données montrent que la composition chimique du magma qui remonte maintenant à la surface n’est pas différente de celle qui est apparue lors des quatre dernières éruptions volcaniques de la série de cratères de Sundhnúks, mais est similaire à celle du magma du début de l’éruption de Geldingaðalur en 2021. Ces résultats sont le signe que la zone de collecte de magma sous Svartsengi est en train de changer. Pour le moment, il n’est pas possible d’évaluer exactement le type de changements en cours, mais dans un avenir proche, davantage de données seront collectées et analysées pour tenter de les éclairer.

Source : IMO.

Photos : IMO , MBL . IS

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Dans la semaine du 28 mai au 3 juin 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de séismes enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. Les signaux de longue période associés à l’émission continue de cendres étaient moins récurrents et présentaient des niveaux d’énergie faibles et inférieurs à ceux enregistrés la semaine précédente. L’enregistrement des signaux sismiques associés aux émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère avec des niveaux d’énergie variables entre faibles et modérés s’est poursuivi. Grâce aux caméras photographiques utilisées pour surveiller le volcan et aux rapports occasionnels du personnel du parc naturel national Los Nevados dans la zone volcanique, plusieurs émissions de cendres associées à certains de ces signaux ont été confirmées. La confirmation de ce phénomène a été limitée en raison de la forte nébulosité qui continue d’être observée dans la région.
– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a diminué en nombre de tremblements de terre enregistrés et a maintenu des niveaux similaires dans l’énergie sismique libérée.

Les tremblements de terre ont été localisés dans le cratère Arenas et, principalement, sur les flancs Est-Nord-Est, Est-Sud-Est, Nord et Nord-Est, à des distances inférieures à 8 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 8 km par rapport au sommet du volcan. La plus forte magnitude de la semaine a été de 1,3, correspondant au séisme enregistré le 30 mai à 22h31, situé à environ 4 km au Nord du cratère, à 5 km de profondeur. De plus, il a été enregistré une sismicité liée à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère. Cette sismicité était de courte durée et de faible niveau d’énergie.
– Sur le volcan, l’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère depuis le cratère Arenas se poursuit.
Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO₂) étaient variables et ont montré une diminution.

La hauteur maximale de la colonne de gaz, estimée au-dessus du sommet du volcan, était de 900 m en vertical, le 2 juin, et de 1 800 m en dispersion, le 1er juin. La direction de dispersion de la colonne de gaz au cours de la semaine a été variable avec une tendance préférentielle vers le flanc Nord-Ouest du volcan. Le 1er juin, un rapport de chute de cendres a été reçu du secteur de la Vallée des Tombeaux dans le Parc National Naturel de Nevados, associé à l’émission de cendres du signal enregistré à 02h23.
– Lors du suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, la détection d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas a continué d’être limitée par les conditions de forte nébulosité dans la zone. Les anomalies détectées étaient peu nombreuses et leurs niveaux d’énergie étaient faibles à modérés. Le 1er juin, il est à noter qu’il y a eu à nouveau une bonne observation de l’anomalie thermique qui n’avait pas été observée depuis avril.

Source : SGC

Photo : COLOMBIAN AIR FORCE

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT D’ACTIVITÉ DU MONT MERAPI 31 mai – 6 juin 2024 , Publié le 07 juin 2024

RÉSULTAT D’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement clair le matin et la nuit, tandis qu’il est brumeux de midi au soir. De la fumée blanche, fine à épaisse, de pression faible à modérée et de 300 m de haut a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi Selo le 6 juin 2024 à 09h40 WIB. Cette semaine, des nuages ​​chauds sont descendus 3 fois vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) jusqu’à un maximum de 1 000 m. Des avalanches de lave ont été observées 141 fois en amont de la rivière Bebeng sur une distance maximale de 1 800 m. Il a été observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest avait changé en raison des activités de croissance du dôme, des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave.

Le point chaud le plus élevé a été observé à 243 °C, soit une température inférieure à la température de mesure précédente. La morphologie du dôme médian est relativement constante. Le point chaud le plus élevé a été observé à 226,4 °C, soit une température supérieure à la température de mesure précédente. Sur la base de l’analyse de photos aériennes, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 335 200 m3 et celui du dôme central à 2 362 800 m3.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
3 tremblements de terre d’avalanches de nuages ​​chauds (APG),
16 séismes volcaniques peu profonds (VTB),
80 fois les tremblements de terre à phases multiples (MP),
2 tremblements de terre basse fréquence (BF),
418 tremblements de terre d’avalanches(RF),
11 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est inférieure à celle de la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,3 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il n’y a pas eu de pluie au poste d’observation du mont Merapi et aucun écoulement supplémentaire n’a été signalé dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que : L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photos : BPPTKG , imamismadin

 

Chili , Laguna del Maule :

Sismologie

L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
830 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de magnitude locale (ML) égale à 3,0, situé à 2,4 km au Sud-Sud-Est du centre de la lagune, à une profondeur de 4,7 km.
10 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 2,2 cm2.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du complexe volcanique, selon les données publiées par le Troposphérique Monitoring Instrument (TROPOMI) et l’Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulphur Dioxyde Group.

Anomalies thermiques des satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au complexe volcanique, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
L’activité géodésique de la période a été caractérisée par :
– Légers changements de direction des composantes horizontales des stations GNSS.
– Changements d’ampleur (accélération) dans les composantes verticales des stations GNSS.
– De légers changements d’amplitude dans les lignes de surveillance GNSS.
Ainsi, à partir des données géodésiques obtenues au cours de la période, on observe des déplacements de tendance similaires aux périodes précédentes, avec de légères variations d’ampleur et conformément au processus inflationniste enregistré depuis 2012 par le réseau de surveillance géodésique OVDAS, avec des taux maximaux qui ne dépassent pas 1,4. cm/mois, une valeur similaire à la moyenne historique.

Caméras de surveillance
Les images obtenues à l’aide d’une caméra fixe, installée à proximité du complexe volcanique, n’ont pas enregistré de colonnes de dégazage ni de variations liées à l’activité de surface.

Analyse géomorphologique satellitaire
Aucun changement morphologique attribuable à l’activité volcanique n’est reconnu à partir des images Planet Scope et Sentinel L2-2A.
L’apparition d’un nouvel essaim et la sismicité avec ML 3.0 excluent la tendance à la baisse observée ces derniers mois. Les taux de déformation montrent des tendances similaires à celles enregistrées historiquement, avec de légères variations d’ampleur cohérentes avec le processus inflationniste enregistré depuis 2012.
En raison de ce qui précède, son alerte technique est maintenue ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique

Observation:
La zone concernée est considérée comme celle située dans un rayon de 2 km autour de la zone de dégazage passif du CO2.

Source : Sernageomin

Photo : OAVV

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki Laki s’est produite le samedi 8 juin 2024 à 04h57 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2384 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée à l’Ouest et au Nord-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 47,3 mm et une durée de 574 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
5 séismes d’éruption/explosion avec une amplitude de 10,3 à 47,3 mm et une durée de séisme de 167 à 784 secondes.
25 séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 4,4 à 14,8 mm et d’une durée de séisme de 7 à 11 secondes.
9 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 5,1 à 20 mm et une durée de séisme de 9 à 16 secondes.
1 séisme tectonique local d’une amplitude de 3,7 mm, et durée du séisme de 34 secondes.
3 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 8,1 à 47,3 mm, et d’une durée de séisme de 65 à 149 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki Laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 2 km du centre de l’éruption et dans un secteur de 3 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 5 km dans la direction  du Secteur Nord Est.

2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie.

May 20, 2024. EN. Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Chile : Villarica , Colombia : Galeras , Ecuador : Reventador , Hawaii : Kilauea .

May 20 , 2024.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki-Laki occurred on Monday 20 May 2024 at 09:21 WITA with the height of the ash column observed at ±100 m above the summit (±1684 m above sea level ). The ash column was observed to be white with light to thick intensity, oriented towards the Northeast. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

Observation of seismicity:
1 earthquake with an amplitude of 8 mm, and duration of the earthquake of 50 seconds.
2 low-frequency earthquakes with an amplitude of 14.8 to 26.6 mm and an earthquake duration of 40 to 50 seconds.
39 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 10.5 to 47.3 mm and an earthquake duration of 9 to 12 seconds.
30 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 8.1 to 47.3 mm, and an earthquake duration of 9 to 15 seconds.
10 local tectonic earthquakes with an amplitude of 7.4 to 47.3 mm, and an earthquake duration of 20 to 39 seconds.
9 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 10.3 to 47.3 mm, and an earthquake duration of 41 to 120 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Lewotobi Laki-laki and visitors/tourists do not carry out any activities within a radius of 2 km from the center of the eruption and in a sector of 3 km in the North-North-East direction and from 5 km in the direction of the North-East Sector.

2. The public should remain calm and follow the instructions of the regional government and not believe rumors whose origin is unclear.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Chile , Villarica :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), Auracania region, Villarica volcano, May 18, 2024, 9:30 a.m. local time (mainland Chile).

The National Service of Geology and Mines of Chile (Sernageomin) publishes the following PRELIMINARY information, obtained using the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcanological Observatory ( Ovdas):

On Saturday May 18, 2024, at 9:11 a.m. local time (1:11 p.m. UTC), monitoring stations installed near the Villarica volcano recorded a column of gas and particulate materials, with a maximum height of 340 m above the crater level, and a preferential dispersion direction in the East-South-East direction.

 

OBSERVATIONS:

This event had low seismic efficiency given its superficial origin. No noticeable seismicity was recorded, only a background tremor. Monitoring parameters remain stable.

The technical volcanic alert remains at the Yellow level.

Source et photo : Sernageomin.

 

Colombia , Galeras :

San Juan de Pasto, May 14, 2024, 4:10 p.m. Weekly activity bulletin: Galeras Volcano.

Regarding the monitoring of the activity of the GALERAS VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

For the period from May 7 to 13, 2024, seismicity showed a decrease in occurrence of almost 44% compared to the previous week, this is mainly reflected by the decrease in events linked to the movement of fluids. The predominance of earthquakes linked to the fracture of rocks within the volcanic zone continues, followed by seismicity linked to the transit of fluids within the volcano. The seismic energy released showed levels similar to those reported the previous week.

The earthquakes associated with the fracture of the rock were located scattered around the volcanic edifice, at distances between 0.3 and 7 km, at depths between 1.0 and 10 km relative to its summit (4,200 m above sea level) and a maximum magnitude of 0.7.

Gas emissions have been observed from the fumarole fields of Las Chavas, to the West; and El Paisita, to the north of the active cone, with white gas columns of low height and variable dispersion due to wind action. Other volcanic monitoring areas showed stability in their recordings.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Sunday May 19, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From May 18, 2024, 11:00 a.m. to May 19, 2024, 11:00 a.m.:

Seismicity:

Below is the count of seismic events recorded at the reference station

Explosion (EXP) 55
Long Period (LP) 4
Transmitting Tremor (TREMI) 6
Harmonic Tremor (TRARM) 4

Precipitation/Lahars:
Rains were recorded in the volcano area without generating mudslides or debris. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating flows of mud and debris which would flow down the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Yesterday afternoon, thanks to the surveillance camera system, 2 emissions of gas and ash were recorded with heights of 500 meters above the level of the crater in the northwest direction. The Washington VAAC has not released any emissions reports for this volcano in the past 24 hours.

Observation:
Over the past 24 hours, the volcano has remained mostly cloudy.

Alert level: Orange

Source : IGEPN.

Photo : F-Naranjo , GVP.

 

Hawaii , Kilauea : 

Sunday, May 19, 2024, 9:12 AM HST (Sunday, May 19, 2024, 19:12 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kilauea volcano is not erupting. Unrest continues beneath Halemaʻumaʻu, the south caldera, and the upper East Rift Zone.

Summit Observations and Upper East Rift Zone Observations:
Earthquake counts are above background levels. Last night there was an increase in the number of earthquakes under the UNERZ. Over the past day, earthquakes have clustered below the summit and upper East Rift Zone. Earthquake depths have averaged 1–3 km (0.6–1.9 miles) beneath the surface, and magnitudes have been mostly below M2.0. For now, earthquake rates appear to be slowing down, but that could change at any time.

A close-up of the cone formed during the June 2023 eruption, at the southwest end of Halema’uma’u crater, at the summit of Kīlauea. Lava from the vent flowed into a pond, which then drained as the eruption subsided.

Ground deformation continues beneath Halemaʻumaʻu and the south caldera region. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit showed a deflationary tilt over the past day. At the same time, the Sand Hill tiltmeter southwest of the summit showed flat tilt.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. An SO2 emission rate of approximately 62 tonnes per day was recorded on May 2.

Rift Zone Observations:
Elevated seismic activity in the Upper East Rift Zone is scattered along this zone. Currently, seismicity in Kilauea’s Southwest Rift Zone is relatively low outside the summit region. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS /  M. Patrick.

 

 

20 Mai 2024. FR. Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Chili : Villarica , Colombie : Galeras , Equateur : Reventador , Hawaii : Kilauea .

20 Mai 2024.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki-Laki s’est produite le lundi 20 mai 2024 à 09h21 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 100 m au-dessus du sommet (± 1684 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant blanche avec une intensité légère à épaisse , orientée vers le Nord-Est. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

Observation de la sismicité :
1 séisme démission d’une amplitude de 8 mm, et durée du séisme de 50 secondes.
2 séismes à basse fréquence d’une amplitude de 14,8 à 26,6 mm et d’une durée de séisme de 40 à 50 secondes.
39 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 10,5 à 47,3 mm et d’une durée de séisme de 9 à 12 secondes.
30 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 8,1 à 47,3 mm, et une durée de séisme de 9 à 15 secondes.
10 tremblements de terre tectoniques locaux d’une amplitude de 7,4 à 47,3 mm, et une durée de séisme de 20 à 39 secondes.
9 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 10,3 à 47,3 mm, et d’une durée de séisme de 41 à 120 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Lewotobi Laki-laki et les visiteurs/touristes n’exercent aucune activité dans un rayon de 2 km du centre de l’éruption  et dans un secteur de 3 km dans la direction Nord-Nord-Est et de 5 km dans la direction du Secteur Nord-Est.

2. Le public doit rester calme et suivre les instructions du gouvernement régional et ne pas croire aux rumeurs dont l’origine n’est pas claire.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de la Auracania , volcan Villarica , 18 Mai 2024, 09 h 30, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Samedi 18 Mai 2024 , à 09h11 heure locale ( 13h11 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarica ont enregistré une colonne de gaz et de matériaux particulaires, avec une hauteur maximale de 340 m au dessus du niveau du cratère , et une direction de dispersion préférentielle en direction Est-Sud-Est .

 

OBSERVATIONS :

Cet évènement présentait une faible efficience sismique compte tenu de son origine superficielle . Il n’a pas été enregistré de sismicité qui se démarque , seulement un tremor de fond. Les paramètres de surveillance se maintiennent stables.

L’alerte technique volcanique reste au niveau Jaune .

Source et photo : Sernageomin.

 

Colombie , Galeras :

San Juan de Pasto, 14 mai 2024, 16h10 . Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Galeras .

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN GALERAS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Pour la période du 7 au 13 mai 2024, la sismicité a montré une diminution d’occurrence de près de 44% par rapport à la semaine précédente, cela se traduit principalement par la diminution des événements liés au mouvement des fluides. La prédominance des séismes liés à la fracture des roches au sein de la zone volcanique se poursuit, suivie par la sismicité liée au transit des fluides au sein du volcan. L’énergie sismique libérée a présenté des niveaux similaires à ceux signalés la semaine précédente.

Les tremblements de terre associés à la fracture de la roche ont été localisés de manière dispersée autour de l’édifice volcanique, à des distances comprises entre 0,3 et 7 km, à des profondeurs comprises entre 1,0 et 10 km par rapport à son sommet (4 200 m d’altitude) et d’une magnitude maximale de 0,7.

Des émissions de gaz ont été observées depuis les champs de fumerolles de Las Chavas, à l’Ouest ; et El Paisita, au Nord du cône actif, avec des colonnes de gaz blanches, de faible hauteur et une dispersion variable due à l’action des vents. Les autres zones de surveillance volcanique ont montré une stabilité dans leurs enregistrements.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Dimanche 19 Mai 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haute , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 18 Mai 2024 , 11:00h au 19 Mai 2024 , 11:00h : 

Sismicité :

Ci-dessous le décompte des événements sismiques enregistrés à la station de référence

Explosion (EXP) 55
Longue Période (LP) 4
Tremor d’émission (TREMI) 6
Tremor harmonique (TRARM) 4

Précipitations/Lahars :
Des pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan sans générer de coulées de boue ni de débris. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des flux de boue et des débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Hier après-midi, grâce au système de caméras de surveillance, 2 émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées avec des hauteurs de 500 mètres au-dessus du niveau du cratère en direction Nord-Ouest. Le VAAC de Washington n’a publié aucun rapport d’émission pour ce volcan au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Au cours des dernières 24 heures, le volcan est resté plutôt nuageux.

Niveau d’alerte: Orange

Source : IGEPN.

Photo : F-Naranjo , GVP.

 

Hawaii , Kilauea : 

Dimanche 19 mai 2024, 9h12 HST (dimanche 19 mai 2024, 19h12 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kilauea n’est pas en éruption. Les troubles se poursuivent sous le cratère Halema’uma’u, la caldeira Sud et la zone supérieure du Rift Est.

Observations du sommet et observations de la zone du rift supérieur Est :
Le nombre de tremblements de terre est supérieur aux niveaux de fond. Hier soir, il y a eu une augmentation du nombre de tremblements de terre sous l’UNERZ. Au cours de la dernière journée, les tremblements de terre se sont regroupés sous le sommet et dans la zone supérieure du Rift Est. Les profondeurs des tremblements de terre ont été en moyenne de 1 à 3 km (0,6 à 1,9 miles) sous la surface et les magnitudes ont été pour la plupart inférieures à M2,0. Pour l’instant, la fréquence des tremblements de terre semble ralentir, mais cela pourrait changer à tout moment.

Un gros plan du cône formé lors de l’éruption de juin 2023, à l’extrémité Sud-Ouest du cratère Halema’uma’u, au sommet du Kīlauea. La lave provenant de l’évent s’est déversée dans un étang, qui s’est ensuite drainé à mesure que l’éruption diminuait.

La déformation du sol se poursuit sous le cratère Halemaʻumaʻu et dans la région Sud de la caldeira. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a montré une tendance déflationniste au cours de la dernière journée. Au même moment, l’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet montrait une inclinaison plate.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Un taux d’émission de SO2 d’environ 62 tonnes par jour a été enregistré le 2 mai.

Observations de la zone de rift :
Une activité sismique élevée dans la zone du Rift supérieur Est est dispersée le long de cette zone. Actuellement, la sismicité dans la zone du rift Sud-Ouest du Kilauea est relativement faible en dehors de la région du sommet. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS /  M. Patrick.