March 23, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Merapi , Alaska : Great Sitkin , Chile : Laguna del Maule , Colombia : Galeras .

March 23 , 2024.

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

Stable eruptive activity . Lava flows south from the craters in an active stream .

Updated 21. March at 11:40 UTC

Average discharge rate for 17 – 20 March is 14.5 m3/s

The new lava now covers an area of 5.58 km2 and has a volume of 20.9 million cubic meters.
Accumulation of magma below Svartsengi seems to have stopped and instead magma flows directly to the surface and feeds the eruption.
Minor deformation has been measured in the Svartsengi area and in the proximity of the dyke intrusion.
The eruptive activity appears to have been relatively stable the last 24 hours. The same vents seem to be active, and craters continue to build up around the vents. Lava flows towards the south from the craters in an active lava stream, both on the surface and below the solidified surface of the lava.

Overview of the eruption site taken on a flight yesterday morning 20 March at 9am. It shows all the active volcanic vents.

Yesterday morning experts from the National Land Survey of Iceland and the Institute of Natural History conducted aerial photography flights over the eruption site. From these images it is estimated that over the period from 17-20 March the average discharge rate of the eruption is 14.5 m3/s. This is similar discharge rate as observed during the eruptions in Fagradalsfjall 2021-2023. However, the discharge rate during the first 24 hours of the eruption was significantly higher. The area of the new lava field was measured 5.58 km2 and the volume 20.9 million cubic meters. The map below shows the extent and thickness of the new lava as measured yesterday morning, 20 March. The lava is 16 m thick where its thickest by the craters.

Map showing the extent of the newly erupted lava. Violet layers show the older lava that erupted in December 2023, January 2024 and February 2024.

Very little deformation has been measured in the Svartsengi area and in proximity of the dyke formation. Any measured deformation is so small that variability between days is inconsiderable. Several more datapoints are needed to infer if any uplift continues in the area. It can though be determined that magma flows now directly to the surface, feeding the eruption.

The weather forecast today for the area is north and north-westerly winds, 8-15 m/s, gas pollution is dispersed to the east and south-east and could be felt in South Iceland, for example in Þorlákshöfn and in Vestmannaeyjar. A more northerly wind tomorrow (Friday), causing gas pollution to be dispersed to the south and south-east and could be felt in and around Grindavík.

Updated 22. March at 17:20 UTC

Updated hazard assessment. Increased risk due to gas emission.

Volcanis activity at the eruption site stable
Volcanic activity at the eruption sites near Sundhnúkur remains stable. There is little to no earthquake activity in the dike or its vicinity. Land uplift in the area around Svartsengi has been very slight since the dike intrusion and subsequent eruption began on March 16. This suggests that less magma is accumulating beneath Svartsengi and is instead flowing more directly out of the reservoir through the eruptive fissures. However, there may be indications that uplift has increased in Svartsengi since then, but it cannot be confirmed at this point. Measurements in the coming days will shed more light on this development.

Today’s (Friday’s) weather forecast includes north to northwesterly winds at around 8-15 m/s, shifting to a more northeasterly direction in the evening with somewhat lower speeds, and gentler northeasterly winds tomorrow morning. Gas emissions will mostly be directed south of the eruption sites towards Grindavík.

Source : IMO.

Photos : IMO , RÚV’s Ragnar Visage

 

Indonesia , Merapi :

MOUNT MERAPI ACTIVITY REPORT, March 15 – 21, 2024

OBSERVATION RESULT
Visual
The weather around Mount Merapi is generally clear in the morning and night, while it is foggy from noon to evening. White smoke, fine to thick, low to moderate pressure and 50 m high was observed from the observation post of Mount Merapi in Kaliurang on January 17, 2024 at 05:40 WIB.
This week, lava avalanches were observed 59 times towards the South-West (upstream of the Bebeng River) up to a maximum of 1,800 m. The sound of an avalanche was heard once from the Babadan post with little intensity.
It was observed that the morphology of the southwest dome had changed due to lava avalanche activity. The highest hot spot was observed at 247.4°C, lower than the previous measurement temperature. The morphology of the median dome is relatively constant. The hot spot was observed at 207.3°C, lower than the previous measurement temperature. Based on the analysis of aerial photos dated March 21, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,066,400 m3 and that of the central dome at 2,358,000 m3.

Seismicity
This week, the seismicity of Mount Merapi recorded
2 shallow volcanic earthquakes (VTB),
14 multi-phase (MP) earthquakes,
1 low frequency earthquake (LF),
335 avalanche earthquakes (RF),
6 tectonic earthquakes (TT).
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.3 cm/day.

Rain and lahars
This week there was rain at Mount Merapi lookout post with a rain intensity of 19 mm/hour for 60 minutes at Babadan lookout post on March 17, 2024. No additional flow or lahar was reported in the rivers that have their source on Mount Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that:
1. Mount Merapi’s volcanic activity is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source : BPPTKG

Photo : Andi Volcanist

 

Alaska , Great Sitkin :

The eruption of lava within the summit crater of Great Sitkin Volcano continues. Partly cloudy satellite imagery showed steaming and elevated surface temperatures from the active lava flow. The active northwestern lava flow lobe that started in January 2024 is warm and mostly snow-free. Satellite radar data through March 19 showed growth of the northwest lava flow, as well as uplift of the lava flow surface above the vent region. Seismic activity remains relatively low with occasional small volcanic earthquakes.

Great Sitkin Volcano on September 3, 2023, during helicopter approach for sampling efforts by AVO geologists. Image is looking west at the east margin of the summit flow field.

The current prolonged period of lava eruption at Great Sitkin Volcano began in July 2021. No explosive events have occurred since a single event in May 2021.

The volcano is monitored by local seismic, geodetic, and infrasound sensors and web cameras, as well as regional infrasound and lightning networks and satellite data.

Source : AVO

Photo : Loewen, Matt

 

Chile , Laguna del Maule :

Seismology

The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
681 seismic events of type VT, associated with the fracture of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a Local Magnitude (ML) value equal to 2.6, located 3.2 km to the East-South-East relative to the center of the lagoon, at a depth of 7.6 km .

Fluid geochemistry
No anomalies have been reported in the emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcanic complex, according to data published by the Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and the Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulfur Dioxide Group.

Geodesy
From data provided by 7 GNSS stations, which monitor deformation in the volcanic complex, we observe that the inflationary process recorded since 2012 continues,
particularly during the period evaluated, we note that:
– The distances between stations maintain the trends and magnitudes compared to the previous period, with lengthening or shortening rates which reach a maximum magnitude of 1.4 cm/month.
– The maximum vertical rise remains in the central sector of the lagoon, with a speed of 2.0 cm/month for this period, recorded at station MAU2.
– Through the use of the InSAR technique, using Sentinel 1A satellite images, signals associated with deformation of a magnitude and pattern similar to those previously recorded in the complex are observed, with an area maximum inflation near the center of the lagoon. In particular, for this period, a decrease in subsidence is observed east of Laguna Fea, in accordance with GNSS data.

The recording of VT type seismic activity continues recurrently, preferentially located to the South-West, East and South-East of the center of the lagoon. The process of cortical deformation continues to evolve at rates similar to those observed historically. On the surface, there are no apparent changes linked to volcanic dynamics. From the above, we conclude that the volcanic system always records internal activity with energy levels above its basic threshold. The technical alert is maintained in:
YELLOW TECHNICAL ALERT: Changes in the behavior of volcanic activity.

Source : Sernageomin

Photo : auteur inconnu

 

Colombia , Galeras :

Galeras Volcano Weekly Activity Bulletin

From the monitoring of the activity of the GALERAS VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) reports that:

For the period between March 12 and 18, 2024 and compared to previous weeks, a decrease in the number of events was observed, but with an increase in seismic energy. Earthquakes associated with fluid transit showed similar occurrence to events associated with rock fracture. The fracture earthquakes were located in a scattered manner in the volcanic region, at distances between 0.5 and 18 km, with depths between 0.5 and 13 km from its summit (4,200 m above sea level). ).

It is worth highlighting the earthquake that occurred on March 18 at 11:12 p.m., located 18 km northeast of Galeras, with a depth of 10 km and a magnitude of 2.4, which was reported as felt by the residents of different areas of the city of Pasto and other cities near the epicenter.
Gas emissions were recorded in the fumarole fields of Las Chavas, to the west, and El Paisita, to the north of the active cone, with white gas columns, of low height and variable dispersion due to the action of the winds.
Other volcanic monitoring areas showed stability in their recordings.
Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in baseline behavior of monitored parameters and other manifestations

Source et photo : SGC

13 Mars 2024. FR. Italie : Stromboli , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

13 Mars 2024.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE. du 04 Mars 2024 au 10 Mars 2024 . (date d’émission 12 Mars 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Une activité strombolienne normale a été observée au cours de cette période. La fréquence horaire totale s’est établie à des valeurs moyennes (9-14 événements/h). L’intensité des explosions était faible à moyenne dans la zone du cratère Nord et faible à élevée dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’île n’ont montré aucun changement significatif à signaler pour la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE : Flux de SO2 de niveau moyen.
Il n’y a aucune mise à jour pour le flux de CO2 dans la zone du sommet.
Rapport C/S dans le panache : il n’y a pas de mises à jour.
Rapport isotopique de l’hélium dans l’aquifère thermique : il n’y a pas de mises à jour.
Flux de CO2 à Scari : reste à des valeurs moyennes.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées au Pizzo (SPT), à 190 m d’altitude (SCT-SCV) et à Punta dei Corvi. (SPCT). L’activité explosive a été principalement produite par 2 cheminées éruptives situées dans la zone Nord du cratère et par 2 cheminées situées dans la zone Centre Sud.
En raison de l’interruption du signal vidéo survenue de 19h16 UTC le 4 mars à 9h34 UTC le 7 mars, l’analyse de l’activité éruptive au cours de cette période n’a pas été réalisée.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance
Dans la zone du cratère Nord, avec une embouchure située dans le secteur N1 et une embouchure située dans le secteur N2, une activité explosive a été observée principalement de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) dans le secteur N2 et d’intensité faible et moyenne (moins de 150 m de hauteur) jusqu’au secteur N1. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions était variable, entre 3 et 5 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS), les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité significative. Les explosions de S2 variaient en intensité de faible (moins de 80 m de haut) à élevée (plus de 150 m de haut) avec des matériaux fins parfois mélangés à des matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions variait entre 5 et 10 événements/h

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 12 mars 2024
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2024-12
Emplacement du volcan : N 50 degrés 41 min E 156 degrés 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1 156 m (3 791,68 pi)

Résumé de l’activité volcanique :
L’ éruption explosive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles de Severo-Kurilsk, les explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 2,5 km d’altitude et un nuage de cendres a dérivé vers le Nord du volcan.
Cette éruption continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages volcaniques :
2 500 m (8 200 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres/hauteur des nuages : 20240312/2108Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Distance panache de cendres/nuage du volcan : 10 km (6 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : S
Heure et méthode de détermination du panache/nuage de cendres : 20240312/2108Z – Données visuelles

Source : Kvert

Photo : T Totenko , ivs feb ras , kvert ( archive).

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activité hebdomadaire du Complexe Volcanique Chiles et Cerro Negro (CVCCN)

Concernant le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Au cours de la semaine du 5 au 11 mars 2024, à des niveaux fluctuants, la sismicité a montré une diminution à la fois du nombre d’événements et de l’énergie libérée. La prédominance des séismes associés à la fracture des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique demeure, suivie par la sismicité liée au mouvement des fluides. Les tremblements de terre ont été localisés principalement au Sud du volcan Chiles, à des distances allant jusqu’à 4 km, avec des profondeurs inférieures à 7,0 km par rapport à son sommet (4 700 m  ). La magnitude maximale enregistrée était de 2,2 correspondant à un séisme survenu le 9 mars à 03h41. Aucun tremblement de terre ressenti n’a été signalé.

Les processus de déformation de surface persistent dans la zone volcanique selon les capteurs installés au sol et grâce au traitement des informations issues des capteurs satellites distants.
L’évolution de l’activité dans le CVCCN est le résultat de processus internes dérivés de l’interaction complexe entre le système magmatique, le système hydrothermal et les failles géologiques de la zone. Ainsi, la probabilité d’apparition de séismes énergétiques pouvant être ressentis par les habitants de la zone d’influence du CVCCN continue.

L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 12 mars 2024, 8 h 58 HST (mardi 12 mars 2024, 18 h 58 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. En raison des faibles taux de sismicité qui restent, le HVO publiera des mises à jour hebdomadaires sur le Kīlauea le mardi jusqu’à nouvel ordre. Des messages supplémentaires seront émis si nécessaire.

Observations du sommet :
Les faibles niveaux de sismicité sous le sommet se poursuivent. Les tremblements de terre sont largement dispersés du sommet vers le Sud-Ouest. Au cours de la semaine dernière, 40 tremblements de terre ont été enregistrés autour du sommet. Les profondeurs sous le sommet se situent entre 1 et 8 km sous la surface et les magnitudes sont généralement inférieures à M2,0.

La déformation du sol reste faible, les inclinomètres près d’Uēkahuna et de Sand Hill ne montrant que des changements modestes au cours de la semaine dernière.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) sont restés faibles depuis octobre 2023. Un taux d’émission de SO2 d’environ 85 tonnes par jour a été enregistré le 1er mars.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du Rift Est et la zone du Rift Sud-Ouest du Kīlauea reste faible. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photo : USGS / K. Mulliken.

 

Mexique , Popocatepetl :

12 mars, 11h00 (12 mars, 17h00 GMT) . Activité des dernières 24 heures

43 exhalations de faible intensité ont été détectées et 1 294 minutes de tremors de haute fréquence et de faible amplitude ont été identifiés. Les deux manifestations volcaniques étaient accompagnées de vapeur d’eau, d’autres gaz et de cendres .

Le Cenacom (Centre national des opérations de communication et de protection civile) a signalé hier une légère chute de cendres dans les municipalités de la capitale Puebla, San Pedro Cholula, San Andrés Cholula, Cuautlancingo, Amozoc, San Nicolás de los Ranchos, Calpan, Huejotzingo, Domingo Arenas, Tlaltenango, San Martín Texmelucan et Santiago Miahuatlán, dans l’État de Puebla ainsi que dans l’État de Tlaxcala. Aujourd’hui, il a été signalé que les opérations à l’aéroport international Hermanos Serdán de Puebla avaient été suspendues à partir de 7 heures du matin . Des travaux de nettoyage ont été effectués sur la piste, le roulage et les quais.

Durant cette matinée et au moment de ce rapport , une émission de gaz volcaniques et de cendres est observée, avec dispersion vers le Nord-Est (NE) .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable.

Source : Cenapred.

 

 

30 Avril 2023. FR. Colombie : Nevado del Ruiz , Kamchatka : Sheveluch , Equateur : Reventador , Chili : Lascar , Guatemala : Santiaguito .

30 Avril 2023.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Manizales, 29 avril 2023 , 09h55 .

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) informe que :

Hier 28 avril, la sismicité associée au mouvement des fluides et à la fracturation de la roche au sein de l’édifice volcanique, a globalement maintenu un comportement similaire en termes de nombre de tremblements de terre et d’énergie sismique par rapport à la veille. La sismicité était localisée dans le cratère Arenas et ses environs, dans un rayon de moins de 2,5 km mesuré à partir de là. Selon les caméras Web utilisées pour la surveillance volcanique, plusieurs émissions de cendres pulsatiles ont été confirmées, avec une direction de dispersion vers le Sud-Ouest et le Nord-Ouest du volcan.

Au cours des dernières heures, il y a eu une prédominance de l’activité sismique associée au mouvement des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques, qui a été associée à l’émission de cendres. À 07h38 ce matin, une émission pulsatile de cendres confirmée a été enregistrée par les caméras Web, avec une hauteur de colonne de 1100 m et une direction de dispersion vers l’Ouest-Sud-Ouest.
Enfin, le dégazage du dioxyde de soufre dans l’atmosphère et le dégagement de vapeur d’eau du volcan se poursuivent. Bien qu’hier et jusqu’à aujourd’hui, il n’ait pas été possible de détecter les
anomalies thermiques par les plates-formes de surveillance par satellite, principalement dues aux conditions atmosphériques, il est important de mentionner que cela ne signifie pas qu’elles ne continuent pas d’être présentes au fond du cratère.

Par conséquent, nous réitérons que l’activité du volcan Nevado del Ruiz se poursuit au NIVEAU ORANGE, ce qui indique qu’il y a une probabilité qu’en jours ou en semaines, il présente une éruption plus forte qu’il ne l’a fait au cours des 10 dernières années.

Source et photo : SGC

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 3 avril 20230430/0027Z
Volcan : Sheveluch (CAVW #300270)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2023-66
Emplacement du volcan : N 56 degrés 38 min E 161 degrés 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet : 3 283 m (10 768,24 pi), l’altitude du dôme ~2 500 m (8 200 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
La croissance du dôme de lave se poursuit, une forte activité fumerolienne, une incandescence du dôme de lave, et des explosions accompagnent ce processus. Les données satellitaires du KVERT ont montré un panache de gaz et de vapeur avec une certaine quantité de cendres s’étendant à environ 60 km au Sud-Est du volcan.
L’ éruption extrusive du volcan se poursuit. Un danger d’explosion de cendres jusqu’à 10 km (32 800 pieds) d’altitude persiste. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux  volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques :
3000-3500 m (9840-11480 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuages : 20230429/2350Z – Himawari-9 14m15

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 60 km (37 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : SE / azimut 135 deg
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20230429/2350Z – Himawari-9 14m15

Source : Kvert

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Vendredi 28 Avril 2023.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 27 Avril 2023 , 11:00h au 28 Avril 2023 , 11:00h : 

En raison de problèmes techniques dans les stations sismiques, il n’y a pas de données pour le décompte quotidien des événements.

Pluies / Lahars :
Des pluies légères ont été signalées à la mi-journée et hier soir, selon les informations du garde SOTE dans la région du Reventador.

Colonne d’émission / cendres :
Aucune émission n’a été observée par les caméras. Cependant, le VAAC de Washington a signalé des émissions de cendres avec des hauteurs de 1 000 et 1 300 mètres au-dessus du sommet, en direction du Nord-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Aucune anomalie thermique n’a été enregistrée au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Le volcan est resté nuageux la plupart du temps.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  Patricio Ramon, 2005 (Instituto Geofisca, Escuela Politecnica Nacional).

 

Chili , Lascar : 

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
198 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le tremblement de terre le plus énergétique a présenté une valeur de magnitude locale (ML) égale à 1,9, situé à 0,8 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 2,4 km par rapport au cratère.
92 Événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre Déplacement réduit (DR) était égale à 7 cm2.
14 événements sismiques de type TO, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique caractérisé par sa forme d’onde particulière (Tornillo). La taille du plus grand tremblement de terre (DR) était égale à 9 cm2 .

Géodésie
L’activité liée à la déformation, au cours de la période évaluée, a été caractérisée par :
– Modification subtile de la ligne de surveillance qui traverse le cratère du Nord au Sud, avec un taux ne dépassant pas 0,1 cm/mois.
– Les données traitées avec la station PUNA ne montrent pas de changements liés à la déformation de l’édifice volcanique. En général, des variations mineures qui ne suggèrent pas de déformations produites par l’activité interne du système volcanique.

Caméras de surveillance
Un dégazage permanent du cratère actif a été enregistré, avec une intensité et des hauteurs variables, jusqu’à 940 m (6 avril). Pendant les heures de nuit, le dégazage est maintenu sans
incandescence, bien visible compte tenu des conditions atmosphériques favorables. Aucune émission pyroclastique n’a été enregistrée.

Analyse géomorphologique satellitaire
A partir de l’observation des images satellites Skysat Collect, Planet Scope et Sentinel 2-L2A, le dégazage du cratère actif et les variations autour de ses parois internes associées aux chutes de pierres sont identifiés. Aucun autre changement morphologique significatif n’est identifié.

ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique
Observation : La zone d’affectation possible est maintenue dans un rayon de 5 km autour du cratère actif.

Source : Sernageomin.

Photo : 80 jours voyages / Sylvain Chermette.

 

 Guatemala , Santiaguito :

Conditions météo : Partiellement nuageux
Vent : du Nord-Ouest
Précipitations : 103,4 mm.

Activité:
L’observatoire du complexe volcanique du Santa María-Santiaguito signale une activité dans le dôme Caliente avec un faible dégazage à 500 mètres au-dessus de son dôme, qui se disperse vers le Sud-Est. Il y a de fréquentes explosions faibles accompagnées de grondements à peine audibles dans les fermes voisines, qui soulèvent des colonnes de vapeur d’eau et de cendres à des hauteurs comprises entre 500 et 1 000 mètres au-dessus du dôme, ainsi que la descente de coulées de blocs et de cendres vers les flancs Ouest , Sud, Est et Nord du dôme Caliente. L’incandescence de ces coulées est visible la nuit et au petit matin.

Les explosions et les coulées maintiennent les cendres en suspension dans l’environnement autour des dômes, avec la possibilité de produire de faibles chutes de cendres sur les fermes El Faro, La Florida, Paztulín, Santa Marta, ainsi que Viejo Palmar . Il est recommandé de ne pas s’approcher de la coulée de lave dans les canaux Zanjón Seco et San Isidro, en raison de la chaleur intense qu’elle émet et des effondrements qui se produisent encore sur ses bords, ce qui pourrait causer des brûlures et d’autres blessures graves à ceux qui s’en approchent. L’activité reste à un niveau élevé et continue d’entasser des matériaux de manière instable sur la coupole du dôme Caliente, ainsi que le long de la coulée de lave, de sorte que la possibilité , avec les explosions ou sous l’effet de la gravité  , une partie de ce matériau s’effondre et des flux pyroclastiques sur de longues distances soient générées vers le Sud-Ouest, le Sud et l’Est.

Source et photo : Insivumeh

October 06 , 2022. EN. La Réunion : Piton de la Fournaise , Italy : Stromboli , New Zealand : Ruapehu , Hawaii : Mauna Loa , Comoros : Karthala .

October 06 , 2022.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Press release, Paris Institute of Earth Physics, Piton de la Fournaise Volcanological Observatory, October 05, 2022 – 8:30 a.m. (local time) – 4:30 a.m. (UTC time).
Ongoing eruption

The eruption started on 09/19/2022 around 07:48 local time continues. During the last 24 hours, the amplitude of the eruptive tremor (indicator of an emission of lava and gas on the surface) fluctuates with phases of increase and decrease on the scale of a few hours (Figure 1). On the seismic recordings close to the eruptive site, there is also an increase in the high frequencies of the tremor, suggesting a potential structural instability of the eruptive site.

Evolution of the RSAM (indicator of an emission of lava and gas on the surface) since 09/19/2022 00:00 UTC time (04:00 local time) on the RVA seismological station located at the level of the Rivals crater (© OVPF / IPGP).

The seismicity under the summit remains significant; during the day of October 4, 65 volcano-tectonic earthquakes were recorded directly above the summit area. The events of higher magnitudes are located under the eastern edge of the Dolomieu crater and have negative polarities indicating collapses at the level of the reservoir roof.

At the same time, data from the permanent GPS stations of the OVPF-IPGP show signals associated with a deflation (deflation) of the building of the order of 2 cm in 4 days.
This seismicity and this deflation suggest a depressurization of the magmatic reservoir.
Strong degassing is observed at the level of the eruptive vents and the lava field with a plume of gas covering the entire western sector of the volcano up to the Plaine des Sables (Figure 2). All these parameters (unstable tremor, strong seismicity, deflation and strong degassing) raise fears of destabilization at the level of the eruptive site as well as a paroxysm (as was observed for example during the April 2020 eruption).
This is why the OVPF-IPGP teams decided this morning to cancel their field mission scheduled for today on the eruptive site.

Images from the OVPF-IPGP webcam located at Piton de Bert show:
– a lava projection activity still present at the level of the main eruptive mouth;
– the secondary vent, located on the southern flank of the cone, no longer seems active (Figure 3);
– significant degassing that persists at the eruptive site (Figures 2 and 3);
– the majority of lava flows are still through lava tunnels within which many resurgences are visible up to several kilometers from the eruptive cone.
As of October 3, 2022, the size of the eruptive cone being formed was 39 m high and 140 m wide at its base. The eruptive mouth from which the lava projections escape at its summit was 75 m wide.

Lava flow estimates established by satellite method on the HOTVOLC (OPGC – Clermont Auvergne University) and MIROVA (University of Turin) platforms indicate an average flow of 10 m3 /s (fluctuation between 7 and 25 m3 /s). As lava flow activity is now partly tunnelled, these estimates are minimum values.

Alert level: Alert 2-1 (Access to the Enclos  prohibited; eruption in the Enclos  without any particular threat to the safety of persons, property or the environment).

OVPF-IPGP press release – October 5, 2022 – 10:30 a.m.
Stopping of eruptive activity

 
 
The eruption started on September 19, 2022 around 07:48 local time stopped this day, October 5, 2022, around 10:10 local time (6:10 UTC) following a sudden stop of the eruptive tremor. No more lava projections are visible on the surface.
No hypothesis is ruled out as to the evolution of the future situation (pause of the eruption, definitive cessation, resumption of activity on the same site, resumption of activity on another site), taking into account the strong seismicity that has been recorded in recent days.

Source : Direction OVPF / IPGP.

Photos : OVPF , Vincent Cheville / Tunnels de lave Réunion.

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from September 26, 2022 to October 02, 2022, (issue date October 04, 2022).

ACTIVITY STATUS SUMMARY

In the light of the surveillance data, it is highlighted:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: During this period, normal Strombolian-type explosive activity was observed with spattering activity and a major event from the North Crater area. The total hourly frequency oscillated on medium-low values ​​(5-10 events/h). The intensity of the explosions was low and medium in the North crater area while it was medium in the Center-South crater area.
2) SEISMOLOGY: The seismological parameters monitored do not show any significant changes, with the exception of the occurrence, at 13:24:30 (UTC) on 09/29, of an explosion of greater than normal amplitude since the North crater area.
3) GROUND DEFORMATIONS: Ground deformation monitoring networks have not detected any significant variations.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at an average level
The flux of CO2 from the soils of the summit zone after an initial increase in recent days has risen to medium-high values.
The C/S ratio in the plume emerges on average values ​​(C/S = 3.8).
Isotope ratio of dissolved Helium in heat sinks: there is no update since the sampling of September 07, 2022.
5) SATELLITE OBSERVATIONS: The thermal activity observed by satellite in the summit area was weak.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
In the period under observation, the eruptive activity of Stromboli was characterized by the analysis of the images recorded by the surveillance cameras of the INGV-OE at an altitude of 190m (SCT-SCV) which were restored on September 21 2022 and Punta dei Corvi, while the other cameras at altitude 400m and Pizzo, following problems in the acquisition of video signals caused by damage to the optical fiber connecting Punta Labronzo and COA due to bad weather, which have hit the island on August 12, 2022, are currently unavailable. The explosive activity was mainly produced by 3 (three) eruptive vents located in the North crater area and by at least 2 (two) eruptive vents located in the Center-South crater area. All vents are located within the depression that occupies the crater terrace.
On September 29, 2022, a major explosive event was observed from the North Crater area.

Major explosive event of September 29, 2022.
On September 29 from 13:24:55 UTC a major explosive event occurred in the N2 sector of the N crater zone. The first, most energetic pulse lasts about 8
seconds. It produced a plume of fine materials (ash), which reached 300 m in height above the craters, mixed with coarse materials (shreds of lava, bombs and lapilli) which fell in abundance along the Sciara del Fuoco. The first pulse, still in the N2 sector, was followed by at least 4 low-intensity explosive events (less than 100 m in height) of coarse materials. The total duration of the event was approximately 1 minute.

Images of the major event of September 29, 2022 taken by the infrared camera at altitude 190 (SCT).
d) Images of the major event of September 29, 2022 taken by the Punta dei Corvi infrared camera (SPCT).

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
Sector N1 located in the area of ​​the North crater produced explosions of low intensity (less than 80 m high) to medium (less than 150 m high) emitting coarse materials (bombs and lapilli). Sector N2, with two emission points, showed continuous intense spattering activity from the September 29 event until September 30. The explosions were of low intensity emitting coarse material. The average frequency of explosions varied from 3 to 5 events/h.
In the Center-South zone, it was not possible to discriminate between the different sectors due to the close framing of the cameras at an altitude of 190m towards the zone of the Center-South crater. In this crater area, with at least two emission points, explosions of mainly medium intensity (less than 150 m) emitting coarse materials sometimes mixed with fines (ash) were observed. The frequency of the explosions varied between 1 and 5 events/h.

PRESS RELEASE ON STROMBOLI ACTIVITY, October 03, 2022, 12:26 (10:26 UTC),

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, announces that the monitoring networks recorded at 11:15 (09:15 UTC), the beginning of an overflow of lava from the North Crater, this overflow caused rolling of lava material along the Sciara del Fuoco, the poorly fed lava front remains at the base of the northeast crater.
From the seismic point of view, there is no significant variation in the amplitude of the volcanic tremor.
There are currently no significant changes in the ground deformations measured by the GNSS network.

PRESS RELEASE ON STROMBOLI ACTIVITY, October 04, 2022, 10:11 (08:11 UTC),

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, reports that according to observations from surveillance cameras, the lava flow described in the previous press release is poorly fed. Explosive activity continues in both sectors (North and Center-South). From the seismic point of view, there are no significant variations in the amplitude of the volcanic tremor. Signals from GNSS and Tilt stations show no significant changes.

PRESS RELEASE ON STROMBOLI ACTIVITY, 04 October 2022, 11:43 (09:43 UTC),

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, announces that from 09:07 UTC a new overflow of lava is observed from the North crater which overlaps the previous one. This overflow caused the lava material to roll along the Sciara del Fuoco and the front of the flow currently remains confined to the upper part of it.

In addition, a slight increase in the frequency of explosive activity and splashing is observed. From the seismic point of view, there is no significant variation in the amplitude of the volcanic tremor. The signals from the GNSS network do not show any significant variations. Tilt signals from Timpone Del Fuoco station over the past few hours show a slight change in trend.

October 05, 2022, 13:00 (11:00 UTC): Monitoring networks recorded the return of metrics to normal activity at 12:59 p.m. (10:59 UTC).

Source : INGV.

Photos : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo , INGV ,

 

New Zealand , Ruapehu :

Volcanic unrest remains low at Mt Ruapehu. The Volcanic Alert Level remains at Level 1.

Observational data for Mt Ruapehu indicates the level of volcanic unrest activity remains low. Volcanic tremor levels are at typical background levels, lake chemistry and gas data show no changes, and the lake temperature remains warm. The Volcanic Alert Level remains at Level 1 and the Aviation Colour Code remains Green.

Over the last 3 months, the level of volcanic tremor has remained weak at Mt. Ruapehu, representing typical background levels. During the same period, the Crater Lake (Te Wai ā-moe) temperature has decreased from around 26 °C in early July to fluctuate between 21 and 25 °C in August and September. Currently the lake temperature is 23 °C. This is consistent with heat flow into the lake of about 150-200 MW.

Available analyses of water samples from Crater Lake (Te Wai ā-moe) have shown no changes in the lake chemistry. This indicates that there has been no evidence of chemical interaction between magma (new molten rock) and the hydrothermal system controlling the composition, level, and temperature of the Crater Lake.

In summary, all monitoring indicators remain at background levels and the potential for eruptive activity is generally decreasing. However, because magma moved to higher levels in the volcano earlier this year and is still present inside the volcano, uncertainty remains around its potential impact on future activity. As a result, whilst declining, the likelihood of an eruption at Mt Ruapehu over the next 3 months still remains higher than it was at VAL 1 in early 2022.

The most likely outcome of the ongoing unrest is no eruption, or minor eruptive activity confined to the lake basin. If this did occur, it could possibly generate lahars (volcanic mudflows) in the Whangaehu River.

The low levels of volcanic tremor, the Crater Lake chemistry data, and a stable Crater Lake temperature are consistent with a low level of volcanic unrest at Mt Ruapehu and therefore the Volcanic Alert Level remains at Level 1. The Aviation Colour Code remains Green.

Mt Ruapehu is an active volcano and has the potential to erupt with little or no warning when in a state of minor volcanic unrest.

Source et photo : Geonet /Brad Scott / , Duty Volcanologist
.

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » W,
Summit Elevation 13681 ft (4170 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Mauna Loa is not erupting and there are no signs of an imminent eruption at this time.

However, Mauna Loa is currently experiencing heightened unrest. Earthquake activity has been increasing from 5-10 earthquakes per day since June 2022, to 10-20 earthquakes per day in July and August, and reaching approximately 40-50 earthquakes per day over the past two weeks. Peak numbers of over 100 earthquakes per day occurred on September 23rd and 29th.

Inflation or expansion of Mauna Loa’s summit is accompanying the earthquake activity and has also increased in the past two weeks. The last time Mauna Loa displayed similar elevated earthquake activity and expansion of the summit region was late-January to late-March of 2021. Additional periods of increased earthquake activity have also occurred during the 38 years since the last eruption of Mauna Loa in 1984.

The Alert Level for Mauna Loa remains at ADVISORY/YELLOW.

Beginning tomorrow, October 6, HVO will be changing UPDATES for Mauna Loa from WEEKLY to DAILY, reflecting the heightened level of unrest.

HVO is continuing to monitor conditions carefully and will issue appropriate updates if conditions change.

Source : HVO

Photo : Bruce Omori.

 

Comoros , Karthala :

According to the Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSC) – Comores on 4 October, the Observatoire Volcanologique du Karthala (OVK) reported that activity at Karthala had significantly declined during the previous few days. OVK recommended that the Alert Level remain at Yellow (the second lowest level on a four-level scale).

The southernmost and largest of the two shield volcanoes forming Grand Comore Island (also known as Ngazidja Island), Karthala contains a 3 x 4 km summit caldera generated by repeated collapse. Elongated rift zones extend to the NNW and SE from the summit of the Hawaiian-style basaltic shield, which has an asymmetrical profile that is steeper to the S. The lower SE rift zone forms the Massif du Badjini, a peninsula at the SE tip of the island. Historical eruptions have modified the morphology of the compound, irregular summit caldera. More than twenty eruptions have been recorded since the 19th century from the summit caldera and vents on the N and S flanks. Many lava flows have reached the sea on both sides of the island. An 1860 lava flow from the summit caldera traveled ~13 km to the NW, reaching the W coast to the N of the capital city of Moroni.

Source : GVP , OVK

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion-

06 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Stromboli , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Hawaii : Mauna Loa , Comores : Karthala .

06 Octobre 2022.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué , Institut de physique du globe de Paris , Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise , 05 octobre 2022 – 8h30 (heure locale) – 4h30 (heure UTC) .
Éruption en cours

L’éruption débutée le 19/09/2022 aux alentours de 07h48 heure locale se poursuit. Au cours des dernières 24 heures, l’amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave et de gaz en surface) fluctue avec des phases d’augmentation et de décroissance à l’échelle de quelques heures (Figure 1). Sur les enregistrements sismiques proches du site éruptif, on constate également une augmentation des hautes fréquences du trémor, suggérant une potentielle instabilité structurelle du site éruptif .

Évolution du RSAM (indicateur d’une émission de lave et de gaz en surface) depuis le 19/09/2022 00h00 heure UTC (04h00 heure locale) sur la station sismologique RVA située au niveau du cratère Rivals (© OVPF/IPGP).

La sismicité sous le sommet reste importante ; au cours de la journée du 4 octobre, 65 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés à l’aplomb de la zone sommitale. Les événements de plus fortes magnitudes sont situées sous la bordure Est du cratère Dolomieu et présentent des polarités négatives indiquant des effondrements au niveau du toit du réservoir .

En parallèle, les données des stations GPS permanents de l’OVPF-IPGP montrent des signaux associés à une déflation (dégonflement) de l’édifice de l’ordre de 2 cm en 4 jours.
Cette sismicité et cette déflation suggèrent une dépressurisation du réservoir magmatique.
Un fort dégazage est observé au niveau des bouches éruptives et du champ de lave avec un panache de gaz recouvrant tout le secteur Ouest du volcan jusqu’à la Plaine des Sables (Figure 2). Tous ces paramètres (trémor instable, forte sismicité, déflation et fort dégazage) font craindre des déstabilisations au niveau du site éruptif ainsi qu’un paroxysme (comme cela a été observé par exemple lors de l’éruption d’avril 2020).
C’est pourquoi les équipes de l’OVPF-IPGP ont décidé ce matin d’annuler leur mission de terrain prévue ce jour sur le site éruptif.

Les images de la webcam de l’OVPF-IPGP située au Piton de Bert montrent :
– une activité de projection de lave toujours présente au niveau de la bouche éruptive principale ;
– l’évent secondaire, situé sur le flanc sud du cône, ne semble plus actif (Figure 3) ;
– un dégazage important qui persiste au niveau du site éruptif (Figures 2 et 3) ;
– la majorité des écoulements de lave se font toujours par tunnels de lave au sein desquels de nombreuses résurgences sont visibles jusqu’à plusieurs kilomètres du cône éruptif.
En date du 3 octobre 2022, la taille du cône éruptif en cours de formation était de 39 m de hauteur pour 140 m de large à sa base. La bouche éruptive d’où s’échappe les projections de lave à son sommet faisait 75 m de large .

Les estimations de débit de lave établies par méthode satellite sur les plateformes HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) et MIROVA (Université de Turin) indiquent un débit moyen de 10 m3 /s (fluctuation entre 7 et 25 m3 /s). L’activité d’écoulement de lave se faisant désormais en partie en tunnel, ces estimations sont des valeurs minimales.

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (Accès à l’Enclos interdit ; éruption dans l’Enclos sans menace particulière pour la sécurité des personnes, des biens ou de l’environnement).

Communiqué de l’OVPF-IPGP – 5 octobre 2022 – 10h30
Arrêt de l’activité éruptive
 
 
L’éruption débutée le 19 septembre 2022 aux alentours de 07h48 heure locale s’est arrêtée ce jour, 5 octobre 2022, aux alentours de 10h10 heure locale (6h10 UTC) suite à un arrêt brutal du trémor éruptif. Plus aucune projection de lave n’est visible en surface.
Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (pause de l’éruption, arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité sur un autre site), compte tenu de la forte sismicité qui a été enregistrée ces derniers jours.

Source : Direction OVPF / IPGP.

Photos : OVPF , Vincent Cheville / Tunnels de lave Réunion.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du  26Septembre 2022 au 02 Octobre 2022, (date d’émission 04 Octobre 2022).

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de cette période, on a observé une activité explosive normale de type strombolienne avec une activité d’éclaboussures et un événement majeur de la zone du cratère Nord. La fréquence horaire totale oscillait sur des valeurs moyennes-faibles (5-10 événements / h). L’intensité des explosions était faible et moyenne dans la zone du cratère Nord alors qu’elle était moyenne dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SEISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de changements significatifs, à l’exception de la survenue, à 13:24:30 (UTC) le 29/09, d’une explosion d’amplitude supérieure à la normale depuis la zone du cratère Nord.
3) DEFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol n’ont pas détecté de variations significatives.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Le flux de CO2 des sols de la zone sommitale après une première augmentation, ces derniers jours est passé à des valeurs moyennes-élevées.
Le rapport C/S dans le panache ressort sur des valeurs moyennes (C/S = 3,8).
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans les puits thermiques : il n’y a pas de mise à jour par rapport à l’échantillonnage du 07 septembre 2022.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE à l’altitude 190m (SCT-SCV) qui ont été restaurées le 21 septembre 2022 et Punta dei Corvi, tandis que les autres caméras à l’altitude 400m et Pizzo, suite à des problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par des dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA en raison du mauvais temps, qui ont frappé l’île le 12 août 2022, sont actuellement indisponibles. L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère .
Le 29 septembre 2022, un événement explosif majeur a été observé depuis la zone du cratère Nord.

Evénement explosif majeur du 29 septembre 2022.
Le 29 septembre à partir de 13:24:55 UTC un événement explosif majeur s’est produit dans le secteur N2 de la zone de cratère N . La première impulsion, la plus énergique dure environ 8
secondes . Il a produit un panache de matériaux fins (cendres), qui a atteint 300 m de hauteur au-dessus des cratères, mélangés à des matériaux grossiers (lambeaux de lave, bombes et lapilli) qui sont retombés en abondance le long de la Sciara del Fuoco. La première impulsion, toujours dans le secteur N2, a été suivie d’au moins 4 événements explosifs de faible intensité (moins de 100 m de hauteur) de matériaux grossiers. La durée totale de l’événement était d’environ 1 minute.

Images de l’événement majeur du 29 septembre 2022 prises par la caméra infrarouge à l’altitude 190 (SCT).
d) Images de l’événement majeur du 29 septembre 2022 prises par la caméra infrarouge de Punta dei Corvi (SPCT).

Observations de l’activité explosive captées par des caméras de surveillance
Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (bombes et lapilli). Le secteur N2, avec deux points d’émission, a montré une activité continue d’éclaboussures intense depuis l’événement du 29 septembre jusqu’au 30 septembre. Les explosions étaient de faible intensité émettant des matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions variait de 3 à 5 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, il n’a pas été possible de discriminer les différents secteurs en raison du cadrage rapproché des caméras à une altitude de 190m vers la zone du cratère Centre Sud. Dans cette zone de cratère, avec au moins deux points d’émission, des explosions d’intensité principalement moyenne (moins de 150 m) émettant des matériaux grossiers parfois mélangés à des fines (cendres) ont été observées. La fréquence des explosions variait entre 1 et 5 événements/h.

 COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 03 Octobre 2022 , 12:26 (10:26 UTC), 

L’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce que les réseaux de surveillance ont enregistré à 11h15 (09h15 UTC), le début d’un débordement de lave du cratère nord, ce débordement a provoqué le roulement de matériel de lave le long de la Sciara del Fuoco, le front de lave mal alimenté reste à la base du cratère Nord-Est.
Du point de vue sismique, il n’y a pas de variation significative de l’amplitude du tremor volcanique.
Il n’y a actuellement pas de changements significatifs dans les déformations du sol mesurées par le réseau GNSS.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 04 Octobre 2022 ,  10:11 (08:11 UTC), 

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte que d’après les observations des caméras de surveillance, la coulée de lave décrite dans le communiqué précédent est mal alimentée. L’activité explosive se poursuit dans les deux secteurs (Nord et Centre-Sud). Du point de vue sismique, il n’y a pas de variations significatives dans l’amplitude du tremor volcanique. Les signaux des stations GNSS et Tilt ne montrent pas de changements significatifs.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 04 Octobre 2022 ,  11:43 (09:43 UTC) , 

L’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir de 09:07 UTC un nouveau débordement de lave est observé depuis le cratère Nord qui chevauche le précédent. Ce débordement a provoqué le roulement des matériaux de lave le long de la Sciara del Fuoco et le front de la coulée reste actuellement confiné à la partie supérieure de celle-ci.

De plus, une légère augmentation de la fréquence de l’activité explosive et des éclaboussures est observée. Du point de vue sismique, il n’y a pas de variation significative de l’amplitude du tremor volcanique. Les signaux du réseau GNSS ne présentent pas de variations significatives. Les signaux d’inclinaison de la station Timpone Del Fuoco au cours des dernières heures montrent une légère variation de tendance.

05 Octobre 2022 , 13:00 (11:00 UTC) : Les réseaux de surveillance ont enregistré le retour des paramètres à une activité normale à 12h59 (10h59 UTC).

Source : INGV.

Photos : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo , INGV ,

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Les troubles volcaniques restent faibles sur le mont Ruapehu. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1.

Les données d’observation du mont Ruapehu indiquent que le niveau d’activité des troubles volcaniques reste faible. Les niveaux de tremor volcanique sont à des niveaux de fond typiques, la chimie du lac et les données sur les gaz ne montrent aucun changement , la température du lac reste chaude. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1 et le code couleur de l’aviation reste vert.

Au cours des 3 derniers mois, le niveau de tremor volcanique est resté faible sur le mont Ruapehu, représentant des niveaux de fond typiques. Au cours de la même période, la température du Crater Lake (Te Wai ā-moe) a baissé d’environ 26 °C début juillet pour fluctuer entre 21 et 25 °C en août et septembre. Actuellement la température du lac est de 23 °C. Ceci est cohérent avec un flux de chaleur dans le lac d’environ 150-200 MW.

Les analyses disponibles des échantillons d’eau du lac Crater (Te Wai ā-moe) n’ont montré aucun changement dans la chimie du lac. Cela indique qu’il n’y a eu aucune preuve d’interaction chimique entre le magma (nouvelle roche en fusion) et le système hydrothermal contrôlant la composition, le niveau et la température du Crater Lake.

En résumé, tous les indicateurs de surveillance restent à des niveaux de fond et le potentiel d’activité éruptive diminue généralement. Cependant, comme le magma s’est déplacé vers des niveaux plus élevés dans le volcan plus tôt cette année et est toujours présent à l’intérieur du volcan, l’incertitude demeure quant à son impact potentiel sur l’activité future. En conséquence, tout en diminuant, la probabilité d’une éruption au mont Ruapehu au cours des 3 prochains mois reste toujours plus élevée qu’elle ne l’était à VAL 1 au début de 2022.

Le résultat le plus probable des troubles en cours est l’absence d’éruption ou une activité éruptive mineure confinée au bassin du lac. Si cela se produisait, cela pourrait éventuellement générer des lahars (coulées de boue volcaniques) dans la rivière Whangaehu.

Les faibles niveaux de tremor volcanique, les données chimiques de Crater Lake et une température stable de Crater Lake sont compatibles avec un faible niveau d’agitation volcanique sur le mont Ruapehu et, par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le code de couleur de l’aviation reste vert.

Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement en cas d’agitation volcanique mineure.

Source et photo : Geonet /Brad Scott / volcanologue de service.

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet : 13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Le Mauna Loa n’est pas en éruption et il n’y a aucun signe d’une éruption imminente pour le moment.

Cependant, le Mauna Loa connaît actuellement des troubles accrus. L’activité sismique est passée de 5 à 10 tremblements de terre par jour depuis juin 2022 à 10 à 20 tremblements de terre par jour en juillet et août, et a atteint environ 40 à 50 tremblements de terre par jour au cours des deux dernières semaines. Des pics de plus de 100 tremblements de terre par jour se sont produits les 23 et 29 septembre.

L’inflation ou l’expansion du sommet du Mauna Loa accompagne l’activité sismique et a également augmenté au cours des deux dernières semaines. La dernière fois que le Mauna Loa a affiché une activité sismique élevée et une expansion de la région du sommet similaires, c’était de la fin janvier à la fin mars 2021. Des périodes supplémentaires d’activité sismique accrue se sont également produites au cours des 38 années écoulées depuis la dernière éruption du Mauna Loa en 1984.

Le niveau d’alerte pour le Mauna Loa reste à AVIS/JAUNE.

À partir de demain, le 6 octobre, le HVO changera la fréquence des MISES À JOUR pour le Mauna Loa de HEBDOMADAIRE à QUOTIDIEN, reflétant le niveau accru d’agitation.

Le HVO continue de surveiller attentivement les conditions et publiera les mises à jour appropriées si les conditions changent.

Source : HVO

Photo : Bruce Omori.

 

Comores , Karthala :

Selon la Direction générale de la sécurité civile (DGSC) – Comores, le 4 octobre, l’Observatoire volcanologique du Karthala (OVK) a signalé que l’activité à Karthala avait considérablement diminué au cours des derniers jours. L’OVK a recommandé que le niveau d’alerte reste au niveau jaune (le deuxième niveau le plus bas sur une échelle à quatre niveaux).

Le plus méridional et le plus grand des deux volcans boucliers formant l’île de Grand Comore (également connue sous le nom d’île de Ngazidja), le Karthala , contient une caldeira sommitale de 3 x 4 km générée par des effondrements répétés. Des zones de rift allongées s’étendent vers le Nord-Nord-Est et le Sud-Est à partir du sommet du bouclier basaltique de style hawaïen, qui a un profil asymétrique plus raide vers le Sud . La zone de rift inférieure Sud-Est forme le Massif du Badjini, une péninsule à la pointe Sud-Est de l’Ile. Les éruptions historiques ont modifié la morphologie de la caldeira sommitale composée et irrégulière. Plus d’une vingtaine d’éruptions ont été enregistrées depuis le XIXe siècle à partir de la caldeira sommitale et des évents des flancs Nord et Sud. De nombreuses coulées de lave ont atteint la mer des deux côtés de l’île. Une coulée de lave datant de 1860 de la caldeira sommitale a parcouru environ 13 km vers le Nord-Ouest, atteignant la côte Ouest au Nord de la capitale Moroni.

Source : GVP , OVK

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion-

September 22, 2022. EN. La Réunion : Piton de la Fournaise , Colombia : Purace – Los Coconucos Volcanic Chain , Kamchatka : Sheveluch , Tonga Islands : Home Reef , Japan : Suwanosejima , Hawaii : Kilauea .

September 22 , 2022.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Press release, Paris Institute of Earth Physics, Piton de la Fournaise Volcanological Observatory, September 21, 2022 – 1:30 p.m. (local time) – 9:30 a.m. (UTC time)

Ongoing eruption

The eruption started on 09/19/2022 around 07:48 local time continues. Following the decrease in activity in the lava fountain and the focus of the activity on the lowest part of the cracks opened at the start of the eruption, the amplitude of the eruptive tremor (indicator of an emission of lava on the surface ) continued its slow decrease throughout the day yesterday, and has stabilized since midnight (UTC time, 00h time) at about 10% of its initial amplitude.

Evolution of the RSAM (indicator of a surface lava emission) since 09/19/2022 00:00 UTC time (04:00 local time) on the RVA seismological station located at the Rivals crater (© OVPF/IPGP)

The seismicity under the summit zone has now disappeared (no volcano-tectonic earthquake recorded over the last 24 hours).
Despite some clearings at the end of the morning:
– No lava flow estimate could be established by satellite method on the HOTVOLC platform (OPGC – Clermont Auvergne University), probably due to unfavorable cloud cover.
– the images from the OVPF-IPGP webcams showed a very marked decrease in activity focused on the lowest part of the crack system which opened on Monday.

The OVPF-IPGP NOVAC station located on the western rampart of the Enclosure detected the gas plume linked to the eruption with SO2 fluxes close to or even slightly higher than those of the last eruption (December 22, 2021- January 17, 2022) with a maximum peak estimated at 8000 tonnes per day (8 kton) at the start of the eruption. Over the last 24 hours, the peak flow of SO2 measured on the same site was only 2300 tons.

Due to the very bad weather conditions on site:
– no on-site reconnaissance could be carried out by the OVPF-IPGP teams, whether on foot or by air today.

Alert level: Alert 2-1 (eruption in the Enclos  without any particular threat to the safety of people, property or the environment)

Source et photos :direction de l’OVPF-IPGP.

 

Colombia , Purace – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Weekly bulletin of the activity of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain

Volcano activity level continues at Yellow or (III) Activity Level: changes in behavior of volcanic activity.

From the analysis and evaluation of the information obtained through the monitoring network of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain, during the week of September 13 to 19, 2022, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE – Volcanological and Seismological Observatory of Popayan reports that:

-Seismic activity related to rock fracturing showed a slight increase in the number of events compared to previous weeks. The occurrence of a seismic swarm (high occurrence of seismic events over a short period of time) during September 15 is mainly apparent, this seismicity was located 1.5 km southwest of the crater of the Puracé volcano in a depth range between 3 and 4 km, with a maximum magnitude of 1.3 ML. Regarding the total number of events recorded during the evaluated period, there were 904 seismic events, of which 296 were associated with rock fracturing processes (type VT) and 608 with fluid dynamics in the volcanic conduits; of these, 538 were classified as long-period events (LP type), five (5) were associated with both fracture mechanisms and fluid dynamics, so they were classified as hybrid (HB type) , 11 were classified as « Tornillos » type earthquakes (TO type) and 54 as low energy input tremor pulses (TR type).

The geodetic network of GNSS (Global Navigation Satellite System) stations monitoring ground deformation continues to record a process related to inflation.
By monitoring the surface activity, the images obtained during the week thanks to the web cameras Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero and Curiquinga showed degassing of the volcanic system, with a white column oriented preferentially towards the North-West. .
Regarding the monitoring of volcanic gases, the sulfur dioxide (SO2) flux emissions recorded by the telemetry stations continue to show flux variations, with a maximum emitted of 2021 t / day for the week evaluated. The other instruments for measuring carbon dioxide (CO2) and radon gas (222Rn) in the volcanic influence zone record considerable variations in their concentrations for the period evaluated, which is normal in active volcanic systems.
Magnetic field and infrasound wave monitoring sensors did not record variations associated with changes in volcanic activity.

Source : SGC.

Photo : Ingeominas

 

Kamchatka , Sheveluch :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION (VONA)

Issued: September 21 , 2022
Volcano: Sheveluch (CAVW #300270)
Current aviation colour code: ORANGE
Previous aviation colour code: orange
Source: KVERT
Notice Number: 2022-118
Volcano Location: N 56 deg 38 min E 161 deg 18 min
Area: Kamchatka, Russia
Summit Elevation: 3283 m (10768.24 ft), the dome elevation ~2500 m (8200 ft)

Volcanic Activity Summary:
A strong wind lifts ash from the southern slopes of Sheveluch volcano, a plume of resuspended ash extends 332 km to the east of the volcano. A growth of the lava dome continues, a strong fumarolic activity, and an incandescence of the lava dome, explosions, and hot avalanches accompanies this process.
The extrusive eruption of the volcano continues. Ash explosions up to 10-15 km (32,800-49,200 ft) a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect international and low-flying aircraft.

Volcanic cloud height:
2500-3000 m (8200-9840 ft) AMSL Time and method of ash plume/cloud height determination: 20220921/2250Z – Video data

Other volcanic cloud information:
Distance of ash plume/cloud of the volcano: 332 km (206 mi)
Direction of drift of ash plume/cloud of the volcano: E / azimuth 90 deg
Time and method of ash plume/cloud determination: 20220921/2150Z – Himawari-8 14m15

Source : Kvert

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT.

 

Tonga Islands , Home Reef :

The Tonga Geological Services reported that the new island at Home Reef that emerged from the ocean on 10 September continued to grow through 20 September. The eruption continued at variable intensities, producing daily plumes of gas and steam that rose no higher than 1 km above sea level.

The island was surrounded by plumes of discolored water. The island was 170 m in diameter by 16 September and had grown to 182 m N-S and 173 m E-W by 18 September. Steam plumes with some ash content rose 3 km during 19-20 September. Mariners were advised to stay 4 km away from the volcano.

Home Reef, a submarine volcano midway between Metis Shoal and Late Island in the central Tonga islands, was first reported active in the mid-19th century, when an ephemeral island formed. An eruption in 1984 produced a 12-km-high eruption plume, copious amounts of floating pumice, and an ephemeral island 500 x 1500 m wide, with cliffs 30-50 m high that enclosed a water-filled crater. Another island-forming eruption in 2006 produced widespread dacitic pumice rafts that reached as far as Australia.

Sources : GVP , Tonga Geological Services, Government of Tonga.

 

Japan , Suwanosejima :

JMA reported that the eruption at Suwanosejima’s Ontake Crater continued during 12-19 September. A total of 11 explosions produced eruption plumes that rose as high as 1.4 km above the crater rim and ejected large blocks 600 m from the vent. Volcanic tremor was occasionally recorded. The Alert Level remained at 2 and the public was warned to stay 1 km away from the crater.

The 8-km-long island of Suwanosejima in the northern Ryukyu Islands consists of an andesitic stratovolcano with two historically active summit craters. The summit is truncated by a large breached crater extending to the sea on the east flank that was formed by edifice collapse. One of Japan’s most frequently active volcanoes, it was in a state of intermittent Strombolian activity from Otake, the NE summit crater, between 1949 and 1996, after which periods of inactivity lengthened. The largest recorded eruption took place in 1813-14, when thick scoria deposits blanketed residential areas, and the SW crater produced two lava flows that reached the western coast. At the end of the eruption the summit of Otake collapsed, forming a large debris avalanche and creating the open Sakuchi caldera, which extends to the eastern coast. The island remained uninhabited for about 70 years after the 1813-1814 eruption. Lava flows reached the eastern coast of the island in 1884. Only about 50 people live on the island.

Sources : GVP , Japan Meteorological Agency (JMA)

Photo : Masanori Genko

 

Hawaii , Kilauea : 

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: WATCH
Current Aviation Color Code: ORANGE

Activity Summary:
The summit eruption of Kīlauea Volcano, within Halemaʻumaʻu crater, continued over the past 24 hours. Extensive breakouts have occurred along the western and northern parts of the crater floor within this time. These breakouts coincided with a drop in the crater floor and the active part of the lava lake. All activity remains confined to the crater floor of Halemaʻumaʻu with no significant changes in areas outside of the summit.

Halemaʻumaʻu Lava Lake Observations:
Eruption of lava from the western vent into the active lava lake and onto the crater floor continued over the past 24 hours with extensive breakouts in the western and northern parts of the crater floor starting at 4:00 PM HST on September 20, 2022. The active part of the lava lake dropped by 10 meters (33 feet) and other parts of the crater floor dropped by several meters (several yards).

Summit Observations:
Summit tiltmeters recorded a large increase in inflationary tilt of approximately 12 microrads (at UWE) and 1.5 microrads (at SDH) from 3:00 to 4:00 PM, which has remained flat since. This was in association with a summit seismic swarm of more than 80 earthquakes from 3:00 PM to 6:00 PM. Most earthquakes in this swarm occurred approximately 1 mile (1.5 kilometers) beneath Halemaʻumaʻu. The largest recorded earthquake was a magnitude 2.9, with the majority of the earthquakes being less than magnitude 2. Volcanic tremor remains above background levels. A sulfur dioxide (SO2) emission rate of approximately 1055 tonnes per day (t/d) was measured on September 20, 2022.

Rift Zone Observations:
No unusual activity has been noted along the East Rift Zone or Southwest Rift Zone; low rates of ground deformation and seismicity continue along both. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Source et photo : HVO.

September 08 , 2022 . EN. La Reunion : Piton de la Fournaise , Indonesia : Marapi , Russia / Kuril Islands : Chikurachki , Chile : Tupungatito , Comoros : Karthala , Japan : Kuchinoerabujima .

September 08 , 2022 .

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communicated ; September 07, 2022 – 5 p.m. (local time) – 12 p.m. (UTC time).

Seismic crisis:
Since 4:54 p.m. local time, a seismic crisis has been recorded on the instruments of the Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise. This seismic crisis is accompanied by rapid deformation. This indicates that magma is leaving the magma reservoir and spreading to the surface.
An eruption is likely at short notice in the next few minutes or hours.
Additional information will follow concerning the sector impacted by this magmatic propagation towards the surface.

Recommended alert level: Alert 1.

Communicated ; September 08, 2022 – 8:00 a.m. (local time) – 4:00 a.m. (UTC time)

End of seismic crisis
The seismic crisis that began on September 7 at 4:54 p.m. local time ended in the evening (around 7 p.m. local time). This seismic crisis was accompanied by weak deformation at the top (< 1 cm). The earthquakes were located on the northern rim of the Dolomieu crater.
The cessation of the seismic crisis means that the progression of magma has ceased at depth (intrusion) below the summit and has not reached the surface.
Since then, seismicity has remained sustained with 2 or 3 earthquakes recorded per hour.
No hypothesis is ruled out (permanent cessation of seismicity, resumption of intrusion, new intrusion) as to the evolution of the future situation given this persistent seismicity.
In the past such intrusions have sometimes preceded the final injection of magma leading to the eruption by a few days, as was recently observed in October 2019 and December 2020.

Alert level: Alert 1

Source : La direction de l’OVPF-IPGP

Photo : Imaz Press

 

Indonesia , Marapi :

Press release Volcanic activity of Mount Marapi, September 2, 2022.

The volcanic activity of Mount Marapi has fluctuated since January 2022, and the current level of activity is at level II (WASPADA) since August 3, 2011.

The latest developments on Mount Marapi activities until September 1, 2022 at 24:00 WIB are as follows:

There was an inflationary trend from the deformation data (Tiltmeter) for the stations around the summit and a deflationary trend (deflation) on the slopes.
Seismic data through September 1, 2022 at 12:00 a.m. WIB tends to fluctuate and is dominated by seismicity associated with hydrothermal activity.
Visually, the eruptive activity has not been observed for 8 months and is only dominated by emissions from a height of about 50 to 100 m above the summit.
Under the above conditions, the potential hazard most likely to occur is a phreatic eruption with the threat of hazard presently in the form of ejection of crater material and ash which has the potential to strike an area a radius of 3 km from the eruptive center of the Verbeek crater.

The small Kepundan B and C craters in the foreground, seen here in the north, are two of many historically active craters at Marapi. A plume of steam rises above the western summit crater, Kawah Bongsu. Verbeek Crater is also known as Kapundan Tenga or Kepundan Tenga.

Based on observations, analysis of visual and instrumental data up to September 2 at 12:00 WIB, the activity level of Mount Marapi is still at level II (alert).

Recommendations at this Level II (alert) level of activity are as follows: Communities around Mount Marapi and visitors/tourists are not permitted to do any activities/approach Mount Marapi within 3 km around the crater.

In a special notice posted on 2 September PVMBG reported that tiltmeter deformation data for Marapi showed a trend of inflation at the summit and deflation along the flanks. Seismicity continued to fluctuate with the dominating signal indicating hydrothermal activity. A phreatic eruption was the most likely kind of volcanic activity that could occur at the volcano, based on the recent data, and it could occur without warning; PVMBG reminded the public to stay at least 3 km away from the summit. The Alert Level remained at 2 (on a scale of 1-4).

Source : PVMBG , GVP.

Photo : Gede Suantika, 1993 (Observatoire volcanologique d’Indonésie).

 

Russia / Kuril Islands , Chikurachki :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION (VONA)

Issued: September 08 , 2022
Volcano: Chikurachki (CAVW #290360)
Current aviation colour code: YELLOW
Previous aviation colour code: orange
Source: KVERT
Notice Number: 2022-108
Volcano Location: N 50 deg 19 min E 155 deg 27 min
Area: Northern Kuriles, Russia
Summit Elevation: 1816 m (5956.48 ft)

Volcanic Activity Summary:
A gas-steam activity of the volcano continues. Probably, the explosive eruption that began on 23 August was ending on 02 September. According to the satellite data by KVERT, last time the ash plume from the volcano was observing on 02 September, and a weak thermal anomaly over the volcano on 04 September. KVERT continues to monitor Chikurachki volcano.

A gas-steam activity of the volcano continues. Ongoing activity could affect low-flying aircraft.

Volcanic cloud height: NO ASH CLOUD PRODUSED

Other volcanic cloud information: NO ASH CLOUD PRODUSED

Source : Kvert.

Photo : M. Karasev.

 

Chile , Tupungatito :

Special report on volcanic activity (REAV), Santiago Metropolitana region, Tupungatito volcano, September 07, 2022, 7:06 p.m. local time (mainland Chile).

The National Service of Geology and Mines of Chile (Sernageomin) publishes the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Volcanological Observatory of the Southern Andes ( Ovdas):

On Wednesday September 07, 2022, at 6:44 p.m. local time (22:44 UTC), the monitoring stations installed near the Tupungatito volcano recorded an earthquake associated with the fracturing of rocks (volcano-tectonic type) in the volcanic system.

 

The characteristics of earthquakes after their analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 6:44 p.m. local time (22:44 UTC)
LATITUDE: 33.293°S
LONGITUDE: 69.727°W
DEPTH: 2.0 km
LOCAL MAGNITUDE: 3.2ml

COMMENTS:

Before the occurrence of the volcano-tectonic event, a lower energy swarm was recorded.

The volcanic technical alert remains at the Green level.

Sources :  Sernageomin.

Photo et photo : Sernageomin.

 

Comoros , Karthala :

According to the Direction Générale de la Sécurité Civile – Comores, the Observatoire Volcanologique du Karthala (OVK) reported that a significant increase in the number of small earthquakes beneath Karthala’s W flank began to be detected on 15 July. The abnormal activity persisted, so on 16 August the Alert Level was raised to Yellow (the lowest level on a three-level scale) and residents were asked to limit activities on and around the volcano. On 5 September OVK recommended that the Alert Level remain at Yellow.

The southernmost and largest of the two shield volcanoes forming Grand Comore Island (also known as Ngazidja Island), Karthala contains a 3 x 4 km summit caldera generated by repeated collapse. Elongated rift zones extend to the NNW and SE from the summit of the Hawaiian-style basaltic shield, which has an asymmetrical profile that is steeper to the S. The lower SE rift zone forms the Massif du Badjini, a peninsula at the SE tip of the island. Historical eruptions have modified the morphology of the compound, irregular summit caldera. More than twenty eruptions have been recorded since the 19th century from the summit caldera and vents on the N and S flanks. Many lava flows have reached the sea on both sides of the island. An 1860 lava flow from the summit caldera traveled ~13 km to the NW, reaching the W coast to the N of the capital city of Moroni.

Source : Direction Générale de la Sécurité Civile – Comores

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion-

 

Japan , Kuchinoerabujima :

The number of volcanic earthquakes with hypocenters near Kuchinoerabujima’s crater increased during 30-31 July prompting JMA to raise the Alert Level to 2 (on a scale of 1-5). The number of earthquakes then decreased to low levels by 1 August and remained low. Sulfur dioxide emissions were also at low levels and on some days were below the detection limit. On 1 September the Alert Level was lowered to 1.

A group of young stratovolcanoes forms the eastern end of the irregularly shaped island of Kuchinoerabujima in the northern Ryukyu Islands, 15 km W of Yakushima. The Furudake, Shindake, and Noikeyama cones were erupted from south to north, respectively, forming a composite cone with multiple craters. All historical eruptions have occurred from Shindake, although a lava flow from the S flank of Furudake that reached the coast has a very fresh morphology. Frequent explosive eruptions have taken place from Shindake since 1840; the largest of these was in December 1933. Several villages on the 4 x 12 km island are located within a few kilometers of the active crater and have suffered damage from eruptions.

Source : GVP , JMA.

Photo : 日本語: 海上保安庁

08 Septembre 2022 . FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Marapi , Russie / Iles Kouriles : Chikurachki , Chili : Tupungatito , Comores : Karthala , Japon : Kuchinoerabujima .

08 Septembre 2022 .

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué ; 07 septembre 2022 – 17h (heure locale) – 12h (heure UTC) .

Crise sismique:
Depuis 16h54 heure locale, une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface.
Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.
Des informations complémentaires vont suivre concernant le secteur impacté par cette propagation magmatique vers la surface.

Niveau d’alerte recommandé : Alerte 1.

Communiqué ; 08 septembre 2022 – 8h00 (heure locale) – 4h00 (heure UTC)

Fin de crise sismique
La crise sismique qui a débuté le 7 septembre à 16h54 heure locale s’est arrêtée dans la soirée (aux alentours de 19h heure locale). Cette crise sismique a été accompagnée de faible déformation au sommet (< 1 cm). Les séismes ont été localisés sur la bordure nord du cratère Dolomieu .
L’arrêt de la crise sismique signifie que la progression du magma a cessé en profondeur (intrusion) sous le sommet et n’a pas atteint la surface.
Depuis, la sismicité reste soutenue avec 2 ou 3 séismes enregistrés par heure.
Aucune hypothèse n’est écartée (arrêt définitif de la sismicité, reprise de l’intrusion, nouvelle intrusion) quant à l’évolution de la situation à venir compte tenu de cette sismicité persistante.
Par le passé de telles intrusions ont parfois précédées de quelques jours l’injection finale de magma conduisant à l’éruption, comme cela a été observé récemment en octobre 2019 et décembre 2020.

Niveau d’alerte : Alerte 1

Source : La direction de l’OVPF-IPGP

Photo : Imaz Press

 

Indonésie , Marapi :

Communiqué de Presse Activité Volcanique du Mont Marapi , 2 septembre 2022.

L’activité volcanique du mont Marapi a fluctué depuis janvier 2022, et le niveau d’activité actuel est au niveau II (WASPADA) depuis le 3 août 2011.

Les derniers développements sur les activités du Mont Marapi jusqu’au 1er septembre 2022 à 24h00 WIB sont les suivants :

Il y a eu une tendance inflationniste à partir des données de déformation (Tiltmeter) pour les stations autour du sommet et une tendance déflationniste (dégonflement) sur les pentes.
Les données sismiques jusqu’au 1er septembre 2022 à 24h00 WIB ont tendance à fluctuer et sont dominées par la sismicité associée à l’activité hydrothermale.
Visuellement, l’activité éruptive n’a pas été observée depuis 8 mois et n’est dominée que par des émissions d’une hauteur d’environ 50 à 100 m au-dessus du sommet.
Dans les conditions ci-dessus, le danger potentiel le plus susceptible de se produire est une éruption phréatique avec la menace de danger pour l’instant sous la forme d’éjection de matériaux de cratère et de cendres qui a le potentiel de frapper une zone d’un rayon de 3 km depuis le centre éruptif du cratère Verbeek.

Les petits cratères Kepundan B et C au premier plan, on voit ici dans le nord, sont deux des nombreux cratères historiquement actifs de Marapi. Un panache de vapeur s’élève au-dessus du cratère ouest du sommet, Kawah Bongsu. Le cratère Verbeek est également connu sous le nom de Kapundan Tenga ou Kepundan Tenga .

 

 

Sur la base des observations, de l’analyse des données visuelles et instrumentales jusqu’au 2 septembre à 12h00 WIB, le niveau d’activité du mont Marapi est toujours au niveau II (alerte).

Les recommandations à ce niveau d’activité de niveau II (alerte) sont les suivantes : Les communautés autour du mont Marapi et les visiteurs/touristes ne sont pas autorisés à faire des activités/à s’approcher du mont Marapi dans un rayon de 3 km autour du cratère .

Dans un avis spécial publié le 2 septembre, le PVMBG a signalé que les données de déformation de l’inclinomètre du Marapi montraient une tendance à l’inflation au sommet et à la déflation le long des flancs. La sismicité a continué à fluctuer avec le signal dominant indiquant une activité hydrothermale. Une éruption phréatique est le type d’activité volcanique le plus probable qui pourrait se produire sur le volcan, sur la base des données récentes, et cela pourrait se produire sans avertissement ; Le PVMBG a rappelé au public de rester à au moins 3 km du sommet. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4).

Source : PVMBG , GVP.

Photo : Gede Suantika, 1993 (Observatoire volcanologique d’Indonésie).

 

Russie / Iles Kouriles , Chikurachki :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA) .

Publié : 08 septembre 2022
Volcan : Chikurachki (CAVW #290360)
Code couleur aviation actuel : JAUNE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-108
Emplacement du volcan : N 50 degrés 19 min E 155 degrés 27 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1 816 m (5 956,48 pi)

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité gaz-vapeur du volcan se poursuit. Probablement, l’éruption explosive qui a commencé le 23 août s’est terminée le 02 septembre. Selon les données satellitaires du KVERT, la dernière fois qu’un panache de cendres du volcan a été observé se situait le 02 septembre, et une faible anomalie thermique sur le volcan le 04 septembre. Le KVERT continue de surveiller le volcan Chikurachki.

Une activité gaz-vapeur du volcan se poursuit. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques : AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Autres informations sur les nuages volcaniques : AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Source : Kvert.

Photo : M. Karasev.

 

Chili , Tupungatito :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région Metropolitana de Santiago, volcan Tupungatito , 07 Septembre 2022, 19h06, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Mercredi 07 Septembre 2022 , à 18h44 heure locale (22h44 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Tupungatito ont enregistré un séisme associé à la fracturation de roches (type volcano-tectonique) dans le système volcanique.

 

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 18h44 heure locale (22h44 UTC )
LATITUDE: 33.293 ° S
LONGITUDE: 69,727 ° W
PROFONDEUR: 2,0 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,2 Ml

OBSERVATIONS :

Avant la survenue de l’ évènement volcano-tectonique , il a été enregistré un essaim de plus faible énergie .

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Sources :  Sernageomin.

Photo et photo : Sernageomin.

 

Comores , Karthala :

Selon la Direction Générale de la Sécurité Civile – Comores, l’Observatoire Volcanologique du Karthala (OVK) a signalé qu’une augmentation significative du nombre de petits tremblements de terre sous le flanc Ouest du Karthala a commencé à être détectée le 15 juillet. L’activité anormale a persisté, donc le 16 août, le niveau d’alerte a été porté à jaune (le niveau le plus bas sur une échelle à trois niveaux) et les résidents ont été invités à limiter les activités sur et autour du volcan. Le 5 septembre, OVK a recommandé que le niveau d’alerte reste à Jaune.

Le plus méridional et le plus grand des deux volcans boucliers formant l’île de Grand Comore (également connue sous le nom d’île de Ngazidja), le Karthala , contient une caldeira sommitale de 3 x 4 km générée par des effondrements répétés. Des zones de rift allongées s’étendent vers le Nord-Nord-Ouest et le Sud-Est à partir du sommet du bouclier basaltique de style hawaïen, qui a un profil asymétrique plus raide vers le Sud . La zone de rift inférieure Sud-Est forme le Massif du Badjini, une péninsule à la pointe Sud-Est de l’Ile. Les éruptions historiques ont modifié la morphologie de la caldeira sommitale composée et irrégulière. Plus d’une vingtaine d’éruptions ont été enregistrées depuis le XIXe siècle à partir de la caldeira sommitale et des évents des flancs Nord et Sud. De nombreuses coulées de lave ont atteint la mer des deux côtés de l’île. Une coulée de lave de 1860 de la caldeira sommitale a parcouru environ 13 km vers le Nord-Ouest, atteignant la côte Ouest au nord de la capitale Moroni.

Source : Direction Générale de la Sécurité Civile – Comores

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion-

 

Japon , Kuchinoerabujima :

Le nombre de tremblements de terre volcaniques avec des hypocentres près du cratère du Kuchinoerabujima a augmenté du 30 au 31 juillet, ce qui a incité le JMA à élever le niveau d’alerte à 2 (sur une échelle de 1 à 5). Le nombre de tremblements de terre a ensuite diminué pour atteindre de faibles niveaux le 1er août et est resté faible. Les émissions de dioxyde de soufre étaient également à de faibles niveaux et certains jours étaient inférieures à la limite de détection. Le 1er septembre, le niveau d’alerte a été abaissé à 1.

Un groupe de jeunes stratovolcans forme l’extrémité orientale de l’île de forme irrégulière de Kuchinoerabujima dans le Nord des îles Ryukyu, à 15 km à l’Ouest de Yakushima. Les cônes Furudake, Shindake et Noikeyama sont entrés en éruption du Sud au Nord, respectivement, formant un cône composite avec plusieurs cratères. Toutes les éruptions historiques se sont produites à partir du Shindake, bien qu’une coulée de lave du flanc Sud de Furudake qui a atteint la côte ait une morphologie très fraîche. De fréquentes éruptions explosives ont eu lieu depuis le Shindake depuis 1840; la plus grande d’entre elles a eu lieu en décembre 1933. Plusieurs villages sur l’île de 4 x 12 km sont situés à quelques kilomètres du cratère actif et ont subi des dommages dus aux éruptions.

Source : GVP , JMA.

Photo : 日本語: 海上保安庁

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

August 24, 2022. EN. Iceland : Meradalur , Italy : Stromboli , Italy : Vulcano , New Zealand : Lake Taupō , Colombia : Purace , Comoros : Karthala .

August 24 , 2022.

 

 

Iceland , Meradalur :

Latest news on the eruption at Reykjanes peninsula , 23.8.2022

The eruption in Meradalir, which commenced on the 3rd of August, ceased to issue lava on the 21 of August. Volcanic tremor started to decrease steadily from the 18th and stopped completely during the night of 21st. The activity at the crater ceased at the same time, with no visible extrusion of fresh lava. The figure shows the tremor for the last month (from faf station operated by ISOR), where it is possible to identify the onset of the eruption, its progression and also decline.

A thermal anomaly within the area was still detectable on satellite images (Mirovaweb.it) during last night (23.08) as well as glowing lava in the lava field which was observed via web cameras. This cessation in activity likely marks a new phase in the Reykjanes volcano-tectonic unrest, but it is too premature to determine if and when the seismic activity will resume and when a new dike propagation or eruption will start again.

IMO emphasizes that volcanic hazards are still present in the area (including passive degassing and fresh lava) and people are asked to be careful when visiting the area and to follow instructions and advice as given by the local Police and Civil Protection authorities.

Source : Vedur is

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from August 15, 2022 to August 21, 2022. (issue date August 23, 2022)

ACTIVITY STATUS SUMMARY

In the light of the surveillance data, it is highlighted:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: During the observation period, there is no update regarding the volcanological observations of Stromboli following problems in the acquisition of video signals caused by damage to the optical fiber connecting Punta Labronzo and COA. The latest updated data for the period from August 8 to 14, 2022, placed the total explosive activity at a medium-low level, with an intensity of explosions between low and medium in the areas of the North and Center-South craters .

2) SEISMOLOGY: The seismological parameters monitored do not show any significant variations.
3) SOIL DEFORMATIONS: The island’s soil deformation monitoring networks did not show any significant changes to report for the period under review.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at a medium-low and stable level
The flux of CO2 from the soils in the summit zone is on average values.
C/S ratio in the plume: there are no updates.
Isotope ratio of dissolved Helium in heat sinks: there are no updates.
5) SATELLITE OBSERVATIONS: The thermal activity observed by satellite in the summit area was weak.

N’OUBLIEZ PAS STROMBOLI…

VOLCANOLOGICAL REMARKS
In the period under observation, there is no update regarding the volcanological observations of Stromboli, due to problems in the acquisition of video signals caused by the
damage to the fiber optic linking Punta Labronzo and COA due to severe weather that hit the island on August 12, 2022. The latest updated data for the period August 8-14, 2022 places total explosive activity at a low medium-low, with low to medium intensity of explosions in the North and Center-South crater areas.

Source : INGV.

Read the article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/682-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-08-23/file

Photos : Stromboli stati d’animo

 

Italy , Vulcano :

WEEKLY BULLETIN, from August 15, 2022 to August 21, 2022. (issue date August 23, 2022)

ACTIVITY STATUS SUMMARY

In the light of the surveillance data, it is highlighted:

1) Temperature of the crater fumaroles: The temperatures recorded on the rim of the crater show stable and high values ​​around 370°C.
2) CO2 flux in the crater area: The CO2 flux in the crater area remains stable at medium-high values.
3) SO2 flux in the crater area: SO2 flux at a high and increasing level
4) Geochemistry of fumarolic gases: No update is available.
5) CO2 fluxes at the base of the La Fossa cone and in the Vulcano Porto area: Stable values ​​of CO2 fluxes in the Rimessa and Camping Sicilia sites; the values ​​reach high levels at the Palizzi site; at the Faraglione site, there are stable values ​​always close to the background level.
6) Geochemistry of thermal aquifers: in the waters of the well of Camping Sicilia there are stable and always high temperature values ​​and medium-low conductivity values; in the Bambara well, the level values ​​show a slight upward trend and the conductivity values ​​are still at medium-high levels.
7) Local seismicity: Low occurrence rate of micro-shocks with a spectral peak greater than 1 Hz.
High daily frequency of low frequency events (VLP) with a moderate decreasing trend.
8) Regional seismicity: No fracturing event reached or exceeded local magnitude 1.
9) Deformations – GNSS: The network of GNSS stations has not recorded any significant changes.
10) Deformations – Inclinometry: No significant changes to highlight.
11) Gravimetry: No significant medium-long term variation was recorded.
12) Other Notes: Mobile GNSS. The GNSS mobile network acquires and transmits movements in real time at a frequency of 1 Hz. The historical series acquired so far do not show significant variations around the Porto di Levante area.

CRATER FUMAROLES TEMPERATURE.
Along the upper edge, the maximum emission temperature has extremely stable values, with an hourly maximum of 376°C and a weekly average of 374°C (T1). The fumarolic field presents homogeneous emission temperatures all along the summit fracture line, confirming a thermal anomaly still maintained by a stable vapor flow. The thermal signal from sensor T3 (fumerole F5) overlaps the temperatures recorded in T2 (fumerole F5AT).
The sensor placed on the inner side has not provided valid data for the past two weeks and requires extraordinary maintenance.

Source et photo : INGV.

Read the article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/681-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-08-23/file

 

New Zealand , Lake Taupō :

The earthquake sequence beneath Lake Taupō continues. Ongoing ground deformation indicates a deformation source coincident with the seismically active region. The Volcanic Alert Level for Taupō Volcanic Centre remains at Level 0.

The earthquake sequence beneath the central part of Lake Taupō (Taupō-nui-a-Tia), that we reported on in our previous Volcanic Activity Bulletin, has continued at a rate of ~30 earthquakes per week. Since the start of the sequence in May 2022 this rate has been more or less constant, and we have now located over 490 earthquakes at less than 30 km depth.

Figure 1 shows earthquake locations for this sequence are forming two clusters in the central part of the lake. The smaller, western cluster is centred around Karangahape Cliffs and the larger, eastern cluster north-east of Horomatangi Reef. Shown in Figure 2 is the number of earthquakes detected and located in the dashed area outlined in the map each year since 2000. The two largest earthquakes since May were both magnitude 3.6, the first recorded on 17 May and the other on 11 July.

GeoNet continuously monitors ground deformation about Taupō. In addition to the 12 mm uplift seen from lake levelling data, deformation measurements around the lake from GNSS (GPS) instruments also show a signal indicating horizontal deformation. Numerical modelling indicates that the horizontal extension is consistent with a deformation source within the main region of seismic activity.

Taupō Volcanic Centre is part of the Taupō Volcanic Zone, a tectonically very active region with many known faults and active volcanism. Activity in this region is often related to a mix of regional deformation processes and the magmatic system under the volcanoes. While the observations beneath Lake Taupō to date represent an increase to the normal background activity, they do not stand out with respect to previous periods of unrest in 2008-2009 and 2019 (see Figure 2). We believe that the 2022 earthquakes and ground deformation are similar to those of 2008-2009 and 2019, which has helped to inform our view that Volcanic Alert Level 0 is currently appropriate for the Taupō Volcanic Centre. Therefore, the Volcanic Alert Level remains at 0.

Source : Geonet.

Photos : Geonet ( crater of the moon).

 

Colombia , Purace : 

Weekly bulletin of the activity of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain
The activity level of the volcano continues at the Yellow activity level or (III): changes in the behavior of volcanic activity.

From the analysis and evaluation of the information obtained through the monitoring network of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain, during the week of August 16 to 22, 2022, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE – Volcanological and Seismological Observatory of Popayan informs that:

During the period evaluated, 354 seismic events were recorded, of which 35 were associated with rock fracturing processes (type VT) and 319 with fluid dynamics in volcanic conduits; of these, 267 were classified as long-period events (LP type), two (2) events were associated with both failure mechanisms and fluid dynamics, for which they were classified as hybrid (type HB), seven (7) were classified as « tornillos » type earthquakes (type TO) and 43 as low energy tremor impulses (type TR).

-The geodetic network of GNSS (Global Navigation Satellite System) stations for monitoring ground deformation continues to record a process associated with inflation.
-In the monitoring of surface activity, the images obtained during the week thanks to the Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero and Curiquinga web cameras showed degassing of the volcanic system, with a white column oriented preferentially towards the North West.

Regarding the monitoring of volcanic gases, the sulfur dioxide (SO2) flux emissions recorded by the telemetric stations showed an increase, reaching flow values ​​in the permanent stations with a maximum emitted of 2613 t / day for December 19 august. The other gas analysis instruments in the volcanic influence zone do not show any relevant changes for the evaluated period.
Magnetic field and infrasonic wave monitoring sensors did not record variations associated with changes in volcanic activity.

Source : SGC.

Photo : Ingeominas.

 

Comoros , Karthala :

The Comorian authorities launched the yellow alert plan on Monday after the Karthalan volcano awoke, while calling for calm and caution.

The Comorian Ministry of the Interior, through the General Directorate of Civil Security of the Comoros, triggered Monday evening « the yellow alert plan » following the seismic movements recorded since July 15 by the Volcanological Observatory of Karthala. However, the authorities reassure the population about « the control and monitoring of the movements in progress » by technicians connected to a network installed at the CNDRS.

Civil Security calls for serenity and especially caution in areas near the crater. “All measures have been taken for regular monitoring of seismic activity according to the established protocol. It’s nothing serious. But the yellow alert plan is to inform the public about the behavior of the volcano. There is no need to panic, ”assured the head of the Civil Security of the Comoros, Lieutenant-Colonel Tachfine Ahmed.

Culminating at 2,361 meters above sea level, the Karthala volcano overlooks Moroni, capital of the Comoros, inhabited by 111,329 inhabitants. The last large-scale movement of the Karthala volcano dates back to the end of 2005. It should be noted that the Piton de la Fournaise Observatory, located in Reunion, also recorded a resurgence of activity. Piton de la Fournaise and Karthala are both essentially effusive volcanoes.

PRESS RELEASE
The Ministry of the Interior in charge of civil protection brings to the attention of the population that since July 15, 2022, the Karthala Volcanological Observatory (OVK) has noted abnormal activity of the KARTHALA volcano, which manifested by a persistent seismic activity on its western flank.
In accordance with the specific Karthala relief plan, the Minister has triggered the Yellow Level Volcanic Alert also called Volcanic Vigilance. This level of alert demonstrates an abnormal situation which calls for vigilance which can be lifted in the event of a return to a stable situation.
At this stage of the situation, it is advisable to avoid any camping activity around the volcano, especially at late hours.
The Volcanological Observatory of Karthala is closely monitoring the evolution of the situation and invites the population to remain calm and to listen to the new instructions from the authorities.

Source : Outremers360.com , Commorian Ministry of Interior.

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion 

24 Aout 2022. FR. Islande : Meradalur , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupō , Colombie : Purace , Comores : Karthala .

24 Aout 2022.

 

 

Islande , Meradalur :

Dernières nouvelles sur l’éruption de la péninsule de Reykjanes, 23 Aout 2022 .

L’éruption de Meradalur, qui a commencé le 3 août, a cessé d’émettre de la lave le 21 août. Le tremor volcanique a commencé à diminuer régulièrement à partir du 18 et s’est complètement arrêté dans la nuit du 21. L’activité au niveau du cratère a cessé au même moment, sans extrusion visible de lave fraîche. La figure montre le tremor du mois dernier (depuis la station faf exploitée par l’ISOR), où il est possible d’identifier le début de l’éruption, sa progression et également son déclin.

Une anomalie thermique dans la zone était encore détectable sur les images satellites (Mirovaweb.it) au cours de la nuit dernière (23.08) ainsi que de la lave incandescente dans le champ de lave qui a été observée via des caméras Web. Cette cessation d’activité marque probablement une nouvelle phase dans les troubles volcano-tectoniques de Reykjanes, mais il est trop tôt pour déterminer si et quand l’activité sismique reprendra et quand une nouvelle propagation ou éruption de dyke recommencera.

L’OMI souligne que des risques volcaniques sont toujours présents dans la zone (y compris le dégazage passif et la lave fraîche) et les gens sont priés d’être prudents lors de la visite de la zone et de suivre les instructions et les conseils donnés par les autorités locales de police et de protection civile.

Source : Vedur is

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 15 Aout 2022 au 21 Aout 2022. (date d’émission 23 Aout 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de la période d’observation, il n’y a pas de mise à jour concernant les observations volcanologiques du Stromboli suite à des problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par des dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA. Les dernières données mises à jour pour la période du 8 au 14 août 2022, ont placé l’activité explosive totale à un niveau moyen-faible, avec une intensité d’explosions entre faible et moyenne dans les zones des cratères Nord et Centre-Sud.

2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs à signaler pour la période sous revue.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen-bas et stable
Le flux de CO2 des sols dans la zone sommitale est sur des valeurs moyennes.
Rapport C/S dans le panache : il n’y a pas de mises à jour.
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans les puits thermiques : il n’y a pas de mises à jour.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

N’OUBLIEZ PAS STROMBOLI…

REMARQUES VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, il n’y a pas de mise à jour concernant les observations volcanologiques de Stromboli, en raison de problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par le
dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA en raison du mauvais temps qui a frappé l’île le 12 août 2022. Les dernières données mises à jour pour la période du 8 au 14 août 2022 placent l’activité explosive totale à un niveau moyen-faible, avec une intensité faible à moyenne des explosions dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud.

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/682-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-08-23/file

Photos : Stromboli stati d’animo

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 15 Aout 2022 au 21 Aout 2022. (date d’émission 23 Aout 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Les températures enregistrées sur le rebord du cratère montrent des valeurs stables et élevées autour de 370°C.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère reste stable sur des valeurs moyennes-élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau élevé et croissant
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour n’est disponible.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Valeurs stables des flux de CO2 dans les sites de Rimessa et Camping Sicilia ; les valeurs atteignent des niveaux élevés sur le site de Palizzi ; sur le site de Faraglione, il existe des valeurs stables toujours proches du niveau de fond.
6) Géochimie des aquifères thermiques : dans les eaux du puits du Camping Sicilia, il existe des valeurs de température stables et toujours élevées et des valeurs de conductivité moyennes-basses ; dans le puits Bambara, les valeurs de niveau montrent une légère tendance à la hausse et les valeurs de conductivité sont toujours à des niveaux moyens-élevés.
7) Sismicité locale : Faible taux d’occurrence des micro-chocs avec un pic spectral supérieur à 1 Hz.
Fréquence quotidienne élevée d’événements de basse fréquence (VLP) avec une tendance modérée à la diminution.
8) Sismicité régionale : Aucun événement de fracturation n’a atteint ou dépassé la magnitude locale 1.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS n’a pas enregistré de changements significatifs.
10) Déformations – Inclinométrie : Pas de changements significatifs à souligner.
11) Gravimétrie : Aucune variation significative à moyen-long terme n’a été enregistrée.
12) Autres remarques : GNSS mobile. Le réseau mobile GNSS acquiert et transmet les mouvements en temps réel à une fréquence de 1 Hz. Les séries historiques acquises jusqu’à présent ne montrent pas de variations significatives autour de la zone de Porto di levante.

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE.
Le long du bord supérieur, la température maximale d’émission a des valeurs extrêmement stables, avec un maximum horaire de 376 ° C et une moyenne hebdomadaire de 374 ° C (T1). Le champ fumerolien présente des températures d’émission homogènes tout le long de la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique toujours entretenue par un flux de vapeur stable. Le signal thermique du capteur T3 (fumerole F5) chevauche les températures enregistrées dans T2 (fumerole F5AT).
Le capteur placé du côté interne n’a pas fourni de données valides au cours des deux dernières semaines et nécessite une intervention de maintenance extraordinaire.

Source et photo : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/681-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-08-23/file

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupō :

La séquence sismique sous le lac Taupō se poursuit. La déformation continue du sol indique une source de déformation coïncidant avec la région sismiquement active. Le niveau d’alerte volcanique pour le centre volcanique de Taupō reste au niveau 0.

La séquence de tremblements de terre sous la partie centrale du lac Taupō (Taupō-nui-a-Tia),  s’est poursuivie à un rythme d’environ 30 tremblements de terre par semaine. Depuis le début de la séquence en mai 2022, ce rythme a été plus ou moins constant, et nous avons maintenant localisé plus de 490 séismes à moins de 30 km de profondeur.

La figure 1 montre que les emplacements des tremblements de terre pour cette séquence forment deux groupes dans la partie centrale du lac. Le plus petit groupe occidental est centré autour des falaises de Karangahape et le plus grand groupe oriental au Nord-Est du récif Horomatangi. La figure 2 montre le nombre de tremblements de terre détectés et situés dans la zone en pointillés délimitée sur la carte chaque année depuis 2000. Les deux plus grands tremblements de terre depuis mai étaient tous deux de magnitude 3,6, le premier enregistré le 17 mai et l’autre le 11 juillet.

Le GeoNet surveille en permanence la déformation du sol autour de Taupō. En plus du soulèvement de 12 mm observé à partir des données de nivellement du lac, les mesures de déformation autour du lac à partir d’instruments GNSS (GPS) montrent également un signal indiquant une déformation horizontale. La modélisation numérique indique que l’extension horizontale est cohérente avec une source de déformation dans la région principale de l’activité sismique.

Le centre volcanique de Taupō fait partie de la zone volcanique de Taupō, une région tectoniquement très active avec de nombreuses failles connues et un volcanisme actif. L’activité dans cette région est souvent liée à un mélange de processus de déformation régionaux et au système magmatique sous les volcans. Bien que les observations sous le lac Taupō représentent à ce jour une augmentation de l’activité de fond normale, elles ne se démarquent pas par rapport aux périodes de troubles précédentes en 2008-2009 et 2019 (voir Figure 2). Nous pensons que les tremblements de terre de 2022 et la déformation du sol sont similaires à ceux de 2008-2009 et 2019, ce qui a contribué à éclairer notre opinion selon laquelle le niveau d’alerte volcanique 0 est actuellement approprié pour le centre volcanique de Taupō. Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 0.

Source : Geonet.

Photos : Geonet ( crater of the moon).

 

Colombie , Purace : 

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos
Le niveau d’activité du volcan continue au niveau d’activité Jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 16 au 22 août 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan informe que :

Au cours de la période évaluée, 354 événements sismiques ont été enregistrés, dont 35 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 319 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques ; parmi ces derniers, 267 ont été classés comme événements de longue période (type LP), deux (2) événements ont été associés à la fois aux mécanismes de rupture et à la dynamique des fluides, pour lesquels ils ont été classés comme hybrides (type HB), sept (7) ont été classés comme des tremblements de terre de type « tornillos » (type TO) et 43 comme des impulsions de tremor de basse énergie (type TR).

-Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) pour la surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
-Dans le suivi de l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga ont montré un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.

Concernant la surveillance des gaz volcaniques, les émissions de flux de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par les stations télémétriques ont montré une augmentation, atteignant des valeurs de débit dans les stations permanentes avec un maximum émis de 2613 t/jour pour le 19 décembre août. Les autres instruments d’analyse de gaz dans la zone d’influence volcanique ne montrent pas de changements pertinents pour la période évaluée.
Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux changements de l’activité volcanique.

Source : SGC.

Photo : Ingeominas.

 

Comores , Karthala :

Les autorités comoriennes ont déclenché lundi le plan d’alerte jaune après le réveil du volcan Karthalan, tout en appelant au calme et à la prudence.

Le ministère comorien de l’Intérieur, à travers la Direction générale de la sécurité civile des Comores, a déclenché lundi soir « le plan d’alerte jaune » suite aux mouvements sismiques enregistrés depuis le 15 juillet dernier par l’Observatoire volcanologique du Karthala. Les autorités rassurent toutefois la population sur « le contrôle et la surveillance des mouvements en cours » par les techniciens reliés à un réseau installé au CNDRS.

La Sécurité civile appelle à la sérénité et surtout à la prudence dans les zones proches du cratère. « Toutes les mesures ont été prises pour un suivi régulier de l’activité sismique selon le protocole établi. Il n’y a rien de grave. Mais le plan d’alerte jaune consiste à informer le public sur le comportement du volcan. Il n’y pas lieu de paniquer », a assuré le patron de la Sécurité civile des Comores, le lieutenant-colonel Tachfine Ahmed.

Culminant à 2 361 mètres d’altitude, le volcan Karthala surplombe Moroni, capitale des Comores, habitée par 111 329 habitants. Le dernier mouvement de grande envergure du volcan Karthala remonte à la fin de l’année 2005. À noter que l’Observatoire du Piton de la Fournaise, situé à La Réunion, a aussi enregistré un regain d’activité. Le Piton de la Fournaise et le Karthala sont tous deux des volcans essentiellement effusifs.

COMMUNIOUÉ DE PRESSE
Le Ministère de l’intérieur chargé de la protection civile porte à la connaissance de la population que depuis le 15 juillet 2022, l’observatoire volcanologique du Karthala (OVK) a noté une activité anormale du volcan KARTHALA, qui s’est manifesté par une activité sismique persistante, sur son flanc Ouest.
Conformément au plan de secours spécifique Karthala, le Ministre a déclenché l’alerte volcanique niveau Jaune appelée aussi vigilance volcanique. Ce niveau d’alerte démontre une situation anormale qui fait appel à une vigilance qui peut être levée en cas de retour à une situation stable.
A ce stade de la situation, il est conseillé d’éviter toute activité de campement aux alentours du volcan surtout à des heures tardives.
L’observatoire volcanologique du Karthala suit de près l’évolution de la situation et invite la population à rester calme et à l’écoute des nouvelles consignes des autorités

Source : Outremers360.com , ministère de l’intérieur Commorien.

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion