April 26, 2024. EN. Italy / Sicily : Etna , Indonesia : Dukono , Vanuatu Archipelago : Ambrym (Bembow / Marum) , Colombia : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea .

April 26 ,2024.

 

Italy / Sicily , Etna :

On April 7, 2024, Bocca Nuova (BN), one of Etna’s four summit craters, was hit by a sequence of explosions lasting approximately four minutes that significantly altered (see photo B) the small collapse crater which was formed almost a year ago. before, in July 2023 (photo A). The other crater inside Bocca Nuova (BN1 in photo A) has also widened and deepened a bit. The lines of white dots drawn on the rim of the internal craters, dating from last year, make their recent morphological changes easily perceptible.

These changes in Etna’s summit craters are normal events for a very active open-vent volcano. This is demonstrated, for example, by the two photos on the right, which show the Central Crater seen from above respectively in October 2002 (photo C) and, twenty-two years later, in mid-April 2024 (photo D). By tracing here also the edge of the craters on the oldest photo (2002) and bringing it back to the photo from 2024, we can estimate that inside the Voragine (Vor) the deep crater has been replaced, at from 2019, by a pyroclastic cone characterized by two small vents at the top (highlighted by red dotted lines). Even more appreciated is the transformation of Bocca Nuova, where the large craters (BN1 and BN2) existing in 2002 are currently much less evident.

Source et photo : Marco Neri / INGV

 

Indonesia , Dukono :

An eruption of Mount Dukono occurred on Thursday, April 25, 2024 at 5:00 p.m. WIT with the height of the ash column observed at ±1,500 m above the summit (±2,587 m above sea level) . The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the North-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 21 mm and a duration of 47.47 seconds.

Observation of seismicity:
8 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 4 to 27 mm and earthquake duration of 32.25 to 53.53 seconds.
2 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 4-5 mm, and earthquake duration 61.63-115.08 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 2 mm, Dominant value of 1 mm.

RECOMMENDATION
(1) People around Mount Dukono and visitors/tourists are advised not to do activities, climb or approach Malupang Warirang Crater within a 3 km radius.
(2) Considering that eruptions with volcanic ash occur periodically and the distribution of ash follows the direction and speed of the wind, so that the landing area of the ash is not fixed, it is recommended that the community around Mount Dukono always provides masks/nose and mouth coverings to use when needed to avoid the threat of volcanic ash on the respiratory system.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Vanuatu Archipelago , Ambrym ( Bembow / Marum ) :

Ambrym volcanic activity is continuing in the major unrest state. The Ambrym Volcanic Alert Level remains at Level 2.

Major volcanic unrest continues at Ambrym volcano and confined inside Benbow and Marum craters. New field observations and data analysis confirmed that Ambrym volcanic activity conditions at this major unrest state remain unstable. This activity is likely to continue at similar level, consistent with Volcanic Alert Level 2. The danger zone for life safety remain at 1 km radius from Benbow crater and 2 km radius from Marum crater and major cracked of 2018 eruption at the south eastern part of Ambrym

Recent field observation photos via webcam showed ongoing small steam cloud emission (fumarole) from both craters. The night glow at Marum crater is no longer visible as observed on 20th to 21st April 2024. Satellite images from 23rd April 2024 confirmed low to moderate thermal anomaly at Ambrym volcano. The satellite image showed evidence of minor volcanic degassing on April 20 2024. Seismic data analysis confirmed the ongoing major volcanic unrest activity at Ambrym. Volcanic hazards remain inside Benbow crater, areas around Marum crater and areas of major cracks of 2018 eruption at the South East of Ambrym.

Although, the night glow at the volcano is not appear, Ambrym volcanic Alert Level remain at Level 2 since 17th January 2024. Observations of the current activity are consistent with the Volcanic Alert Level 2. Level 2 indicates “Major unrest. The danger zone is at the Exclusion Zone which is about 1 km radius from Benbow crater and the Danger Zone A which is about 2 km radius from Marum crater with major cracked areas at the south eastern part of Ambrym”. With this current volcanic activity, it is a useful reminder that eruptions can occur with little or no warnings.

Source : Geohazard

Photos : Geohazard , G Vitton ( archive).

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week of April 16 to 22, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the monitored parameters
were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Most of these seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere. The energy level of these seismic signals varied from low to moderate. During this week, the recording of long period signals also continued. Using cameras used to monitor the volcano, several ash emissions and temperature changes in emitted materials associated with some of these seismic events have been confirmed.

– Seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice increased in the number of earthquakes recorded and decreased in the seismic energy released. The earthquakes were located in the Arenas crater and on the different flanks of the volcano, at distances generally less than 6 km from the crater. Seismicity showed some concentrations on the North-East and East-South-East flanks. The depths of the events varied between less than 1 and 8 km from the volcano summit. The earthquakes were of low energy level (magnitudes less than 1). Furthermore, the recording of seismicity linked to the activity of the lava dome (protuberance or mound) located at the bottom of the crater continued, with low energy levels. On April 21, this type of seismicity showed a notable increase in the number of recorded events, but the energy levels of the events were low. It is important to mention that, since December 2023, no episode with these characteristics has been recorded.

The release of water vapor and gases into the atmosphere from the volcano’s crater continued. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and showed a slight increase from the previous week. The maximum height of the gas or ash column was 1,700 m vertically. This value was estimated at the summit of the volcano on April 18. The direction of dispersion of the gas column was variable with a preferential tendency towards the eastern flank, from North-North-East to South-East, generating on several occasions damage due to ash falls (according to reports received) in the municipality of Murillo, department of Tolima. Additionally, to a lesser extent, when the wind direction was towards the northwest flank, reports of ashfall were received in areas close to the volcano.
– In monitoring surface activity, from satellite monitoring platforms, the persistence of thermal anomalies at the bottom of Arenas crater continues with moderate energy levels.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS.

Source : SGC

Photos : Julian Fernando Aranzazu Henao , Ingeominas.

 

Hawaii , Kilauea :

Thursday, April 25, 2024, 10:23 AM HST (Thursday, April 25, 2024, 20:23 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. Increased seismicity over the past month indicates heightened activity beneath the summit of Kīlauea. Shallow earthquakes have also been observed beneath the upper East Rift Zone over the past two days. Updates will be provided daily while at a heightened state of unrest.

Summit Observations: 
Earthquake activity has increased over the past month beneath the summit of Kīlauea and south of the caldera. Activity has alternated between typical shallow, 0.5-2.5 miles (1-4 km) earthquakes beneath the south caldera region and 3-6 miles (5-10 km) deep earthquakes directly beneath Kīlauea caldera. Most of these earthquakes have been smaller than magnitude-2. Kīlaueaʻs summit remains inflated. Overall ground deformation rates remain low, with ongoing inflation of the summit and uplift south of the caldera. Tiltmeters near Sand Hill and Uēkahuna showed no significant changes over the past day. Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. An SO2 emission rate of approximately 52 tonnes per day was recorded on April 23.

Rift Zone Observations: 
Seismicity in Kīlauea’s upper East Rift Zone and Southwest Rift Zone remains low overall. Shallow earthquakes, 0.5-2.5 miles (1-4 km) deep, have been observed beneath the upper East Rift Zone over the past two days. Most of these earthquakes have been smaller than magnitude-2. No unusual activity has been noted along the middle and lower sections of Kīlauea’s East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone—the site of 1983–2018 eruptive activity—continue to be below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions Puʻuʻōʻō are negligible.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

26 Avril 2024. FR. Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Dukono , Archipel de Vanuatu : Ambrym ( Bembow / Marum ) , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea .

26 Avril 2024.

 

Italie / Sicile , Etna :

Le 7 avril 2024, la Bocca Nuova (BN), l’un des quatre cratères sommitaux de l’Etna, a été touchée par une séquence d’explosions d’une durée d’environ quatre minutes qui ont modifié de manière significative (voir photo B) le petit cratère d’effondrement qui s’était formé il y a près d’un an. avant, en juillet 2023 (photo A). L’autre cratère à l’intérieur de la Bocca Nuova (BN1 sur la photo A) s’est également un peu élargi et approfondi. Les lignes de points blancs tracées sur le bord des cratères internes, datant de l’année dernière, rendent facilement perceptibles leurs récents changements morphologiques.

Ces changements dans les cratères sommitaux de l’Etna sont des événements normaux pour un volcan à évent ouvert très actif. En témoignent par exemple les deux photos de droite, qui montrent le Cratère Central vu d’en haut respectivement en octobre 2002 (photo C) et, vingt-deux ans plus tard, à la mi-avril 2024 (photo D). En traçant ici aussi le bord des cratères sur la photo la plus ancienne (2002) et en le ramenant à la photo de 2024, on peut estimer qu’à l’intérieur de la Voragine (Vor) le cratère profond a été remplacé, à partir de 2019, par un cône pyroclastique caractérisé par deux petites évents au sommet (mis en évidence par des pointillés rouges). La transformation de la Bocca Nuova est encore plus appréciée, où les grands cratères (BN1 et BN2) existant en 2002 sont actuellement beaucoup moins évidents.

Source et photo : Marco Neri / INGV

 

Indonésie , Dukono :

Une éruption du mont Dukono s’est produite le jeudi 25 avril 2024 à 17h00 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1 500 m au-dessus du sommet (± 2 587 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 21 mm et une durée de 47,47 secondes.

Observation de la sismicité :
8 tremblements de terre d’éruptions / explosions d’une amplitude de 4 à 27 mm et durée du séisme de 32,25 à 53,53 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 4-5 mm, et durée du séisme 61,63-115,08 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 2 mm, Valeur dominante de 1 mm.

RECOMMANDATION
(1) Il est conseillé aux personnes autour du mont Dukono et aux visiteurs/touristes de ne pas faire d’activités, d’escalader ou de s’approcher du cratère Malupang Warirang dans un rayon de 3 km.
(2) Considérant que des éruptions avec des cendres volcaniques se produisent périodiquement et que la distribution des cendres suit la direction et la vitesse du vent, de sorte que la zone d’atterrissage des cendres n’est pas fixe, il est recommandé que la communauté autour du mont Dukono fournisse toujours des masques/ des couvre-nez et de la bouche à utiliser en cas de besoin pour éviter la menace de cendres volcaniques sur le système respiratoire.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Archipel de Vanuatu , Ambrym ( Bembow / Marum ) :

L’activité volcanique d’Ambrym se poursuit dans un état de troubles majeurs. Le niveau d’alerte volcanique d’Ambrym reste au niveau 2.

Des troubles volcaniques majeurs se poursuivent sur le volcan d’Ambrym et sont confinés à l’intérieur des cratères Benbow et Marum. De nouvelles observations sur le terrain et analyses de données ont confirmé que les conditions d’activité volcanique d’Ambrym dans cet état de troubles majeur restent instables. Cette activité est susceptible de se poursuivre à un niveau similaire, conforme au niveau d’alerte volcanique 2. La zone de danger pour la sécurité des personnes reste dans un rayon de 1 km autour du cratère Benbow et dans un rayon de 2 km autour du cratère Marum et des fissures majeures de l’éruption de 2018 dans la partie Sud-Est de l’île d Ambrym.

De récentes photos d’observation sur le terrain via webcam ont montré une émission continue de petits nuages de vapeur (fumeroles) provenant des deux cratères. La lueur nocturne du cratère Marum n’est plus visible comme celle observée du 20 au 21 avril 2024. Les images satellite du 23 avril 2024 ont confirmé une anomalie thermique faible à modérée sur le volcan . L’image satellite a montré des preuves d’un dégazage volcanique mineur le 20 avril 2024. L’analyse des données sismiques a confirmé l’activité volcanique majeure en cours sur Ambrym. Des risques volcaniques subsistent à l’intérieur du cratère Benbow, dans les zones autour du cratère Marum et dans les zones de fissures majeures de l’éruption de 2018 au Sud-Est d’Ambrym.

Bien que la lueur nocturne sur le volcan n’apparaisse pas, le niveau d’alerte volcanique d’Ambrym reste au niveau 2 depuis le 17 janvier 2024. Les observations de l’activité actuelle sont cohérentes avec le niveau d’alerte volcanique 2. Le niveau 2 indique des « troubles majeurs ». La zone de danger se trouve dans la zone d’exclusion qui est à environ 1 km de rayon autour du cratère Benbow et la zone de danger A qui est à environ 2 km de rayon autour du cratère Marum avec d’importantes zones fissurées dans la partie Sud-Est d’Ambrym ». Avec cette activité volcanique actuelle, c’est un rappel utile que des éruptions peuvent se produire avec peu ou pas d’avertissements.

Source : Geohazard

Photos : Geohazard , G Vitton ( archive).

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 16 au 22 avril 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés
étaient:
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de séismes enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. La plupart de ces signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère. Le niveau d’énergie de ces signaux sismiques variait de faible à modéré. Au cours de cette semaine, l’enregistrement de signaux de longue période s’est également poursuivi. Grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan, plusieurs émissions de cendres et des changements de température des matériaux émis associés à certains de ces événements sismiques ont été confirmés.

– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a augmenté dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et diminué dans l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés dans le cratère Arenas et sur les différents flancs du volcan, à des distances généralement inférieures à 6 km du cratère. La sismicité a montré quelques concentrations sur les flancs Nord-Est et Est-Sud-Est. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 8 km par rapport au sommet du volcan. Les tremblements de terre étaient de faible niveau d’énergie (magnitudes inférieures à 1). Par ailleurs, l’enregistrement de la sismicité liée à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère s’est poursuivi, avec de faibles niveaux d’énergie. Le 21 avril, ce type de sismicité a présenté une augmentation notable du nombre d’événements enregistrés, mais les niveaux d’énergie des événements étaient faibles. Il est important de mentionner que, depuis décembre 2023, aucun épisode présentant ces caractéristiques n’avait été enregistré.

L’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère depuis le cratère du volcan s’est poursuivie. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont montré une légère augmentation par rapport à la semaine précédente. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 700 m verticalement. Cette valeur a été estimée au sommet du volcan le 18 avril. La direction de dispersion de la colonne de gaz était variable avec une tendance préférentielle vers le flanc Est, du Nord-Nord-Est au Sud-Est, générant à plusieurs reprises des dégâts dus aux chutes de cendres (selon les rapports reçus) dans la municipalité de Murillo , du département de Tolima. De plus, dans une moindre mesure, lorsque la direction du vent était vers le flanc Nord-Ouest, des rapports de chutes de cendres ont été reçus dans les zones proches du volcan.
– Dans le suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, la persistance des anomalies thermiques au fond du cratère Arenas se poursuit avec des niveaux d’énergie modérés.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS.

Source : SGC

Photos : Julian Fernando Aranzazu Henao , Ingeominas.

 

Hawaii , Kilauea :

Jeudi 25 avril 2024, 10h23 HST (jeudi 25 avril 2024, 20h23 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. L’augmentation de la sismicité au cours du mois dernier indique une activité accrue sous le sommet du Kīlauea. Des tremblements de terre peu profonds ont également été observés sous la zone supérieure du Rift Est au cours des deux derniers jours. Des mises à jour seront fournies quotidiennement dans un état d’agitation accru.

Observations du sommet :
L’activité sismique a augmenté au cours du mois dernier sous le sommet du Kīlauea et au Sud de la caldeira. L’activité a alterné entre des tremblements de terre typiques peu profonds, de 1 à 4 km (0,5 à 2,5 miles) sous la région de la caldeira Sud, et des tremblements de terre de 3 à 6 miles (5 à 10 km) de profondeur directement sous la caldeira du Kīlauea. La plupart de ces tremblements de terre ont été inférieurs à une magnitude de 2. Le sommet du Kilauea reste gonflé. Les taux globaux de déformation du sol restent faibles, avec une inflation continue du sommet et un soulèvement au Sud de la caldeira. Les inclinomètres près de Sand Hill et d’Uēkahuna n’ont montré aucun changement significatif au cours de la dernière journée. Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Un taux d’émission de SO2 d’environ 52 tonnes par jour a été enregistré le 23 avril.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du rift Est et la zone du rift Sud-Ouest du Kīlauea reste globalement faible. Des tremblements de terre peu profonds, de 1 à 4 km de profondeur, ont été observés sous la zone supérieure du Rift Est au cours des deux derniers jours. La plupart de ces tremblements de terre ont été inférieurs à une magnitude de 2. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō dans la zone du Rift du Sud-Est – le site de l’activité éruptive de 1983 à 2018 – continuent d’être inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

March 14, 2024. EN. Nicaragua : Massaya , Iceland : Reykjanes Peninsula , Vanuatu : Ambae , Indonesia : Marapi , Japan : Sakurajima .

March 14 , 2024.

 

Nicaragua , Massaya :

According to news articles, INETER reported that gas emissions increased at Masaya’s Santiago Crater in February, small landslides occurred from the inner NW crater wall, and the level of the lava lake had slightly increased. The report noted that SINAPRED recommended limits on the number of people and the time spent at the viewing area at the crater rim. A larger landslide occurred on 2 March and covered the active lava lake. A satellite image from 3 March showed a much smaller thermal anomaly on the crater floor compared to a 22 February image. According to an 8 March news article, INETER reported that small landslides continued to occur, originating from the inner SW and NW crater walls; a more notable landslide was recorded at 0900. The lava lakes remained covered with the deposits. Constant gas emissions rose from vents possibly on the crater floor and from fractures on the inner walls, though the gas flux was at lower rate, estimated to be 25-30 percent of the normal values. Seismicity was low with RSAM values around 23. The report noted that the Parque Nacional Volcán Masaya may partially open, though the public was warned to stay 800 m away from Santiago Crater.

Masaya volcano in Nicaragua has erupted frequently since the time of the Spanish Conquistadors, when an active lava lake prompted attempts to extract the volcano’s molten « gold » until it was found to be basalt rock upon cooling. It lies within the massive Pleistocene Las Sierras caldera and is itself a broad, 6 x 11 km basaltic caldera with steep-sided walls up to 300 m high. The caldera is filled on its NW end by more than a dozen vents that erupted along a circular, 4-km-diameter fracture system. The Nindirí and Masaya cones, the source of observed eruptions, were constructed at the southern end of the fracture system and contain multiple summit craters, including the currently active Santiago crater. A major basaltic Plinian tephra erupted from Masaya about 6,500 years ago. Recent lava flows cover much of the caldera floor and there is a lake at the far eastern end. A lava flow from the 1670 eruption overtopped the north caldera rim. Periods of long-term vigorous gas emission at roughly quarter-century intervals have caused health hazards and crop damage.

Sources : Copernic, La Prensa (Nicaragua), El 19 Digital , GVP.

Photo : gvp / Jaime Incer.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula:

Continued increased likelihood of an eruption. Likely sequence of events over the next several days:
Updated 12. March at 17:00 UTC

The volume of magma beneath Svartsengi continues to increase, which could result in a new dike intrusion and possibly an eruption.
An eruption could occur with very short notice, possibly less than 30 minutes.
The most likely eruption site is between Stóra-Skógafell and Hagafell.
Model calculations show that magma accumulation at Svartsengi continues at a steady rate. In previous events a magma intrusion has formed when the volume of accumulated magma has reached 8 to 13 million cubic meters. The total volume accumulated now has already reach this threshold. Pressure buildup therefore continues to increase in the magma chamber and likelihood of a new dike intrusion and even an eruption in the next days is increased.

140 earthquakes have been detected in the vicinity of the Sundhnúkur crater row and Grindavík since Friday. The majority of these earthquakes have been minor or below magnitude 1.0 whilst the largest measured event was a M2.8 on Friday evening, at around 5km depth just SE of Þorbjörn. Seismic activity in the area has increased slightly in the past few days compared to last week, which can possibly be linked to calmer winds and optimal weather conditions for earthquake detections.

The IMO has updated the hazard assessment map. The hazard level remains unchanged from the last map. The new hazard assessment map took effect at 15:00 today, Tuesday, March 12th and is valid until March 19th, barring any changes to the situation.

Unusually rythmic pattern of unrest, upto this point.
As reported last week, the behavior of the dike propagation on March 2nd differed in some ways to the previous dike formations. Scientists will continue to gather data and infer if the event on March 2nd indicates possible changes to the unusually rythmic pattern of unrest with magma accumulation at Svartsengi and repeated dyke intusions and eruptions.

These events of unrest have previously been compared to the unrest in Krafla that started in 1975. During a period of 10 years, 20 magma intrusions occurred with 9 of them culminating in a volcanic eruption (See image below). In the Krafla unrest magma always intruded into the same dike, but at different scales of magnitude. However, the eruptions did not follow a similarly regular pattern as observed so far in the Sundhnúkar crater row and has in fact been unusually rythmic.

Source : IMO

Photos : IMO , Siggi Anton

 

 Vanuatu , Ambae :

The major unrest volcanic activity at Ambae is continuing at Lake Voui. Latest field observations and ongoing data analysis has confirmed that Ambae volcanic activity conditions is unstable at the major unrest level. The Ambae volcano activity is likely to continue at similar level, consistent with Volcanic Alert Level 2. The danger zone for life safety is limited at 2 km radius from the 2017-2018 active vents and flowing creeks during heavy rain.

Latest observation photos from the field showed that ongoing obvious emission of volcanic steam and/or gases and/or ashes are emitted from active vents inside Lake. With this ongoing volcanic activity, people of Ambae and neighboring islands can observe the volcanic cloud at the summit of Ambae Island. Volcanic hazards remain at the volcano summit area and flowing creeks (e.g. remobilization of remaining ash from 2017 and 2018 eruption). At this major unrest state, volcanic ash and acid rain can be also expected at villages located around the volcano summit specially those exposed to prevailing trade winds when the volcanic cloud reaching few kilometers in height.

On 8 March the Vanuatu Meteorology and Geohazards Department (VMGD) reported that emissions from the active vents at Ambae were ongoing based on recent field observations and photographs. The emissions contained gas, or steam, or ash, or some combination of all three. The Alert Level remained at 2 (on a scale of 0-5), and the public was warned to stay outside of the Danger Zone, defined as a 2-km radius around the active vents in Lake Voui, and away from drainages during heavy rains.

Sources : Vanuatu Meteorology and Geohazards Department  (VMGD) , GVP.

Photo : air taxi vanuatu ( archive).

 

Indonesia , Marapi :

An eruption of Mount Marapi occurred on Thursday, March 14, 2024 at 1:32 p.m. WIB with the height of the ash column observed at ± 1000 m above the summit (± 3891 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the East. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : March 14 , 2024 .
Volcano : Marapi (261140)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Marapi Volcano Observatory
Notice Number : 2024MAR026
Volcano Location : S 0 deg 22 min 52 sec E 100 deg 28 min 23 sec
Area : West Sumatra, Indonesia
Summit Elevation : 9251 FT (2891 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 06h32 UTC (13h32 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 12451 FT (3891 M) above sea level or 3200 FT (1000 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from east to southeast. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 30.3 mm and maximum duration 36 second. Tremor recorded on seismogram with maximum amplitude 2 mm.

PVMBG reported that eruptive activity at Marapi (in Sumatra) continued from March 6-12. Plumes of white and gray ash rose 250 to 700 m above the summit and drifted in several directions from March 6 to 8. White plumes of steam and gas rose 150 to 250 m above the summit and drifted northeast, east, and southeast from March 9 to 12. The alert level remained at 3 (on a scale of 1 to 4) and the public was warned to stay 4.5 km from the active crater.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Japan , Sakurajima :

JMA reported ongoing eruptive activity at Minamidake Crater (Aira Caldera’s Sakurajima volcano) during 4-11 March with nighttime crater incandescence. Very small eruptive events occasionally occurred during 4-8 March. An explosion at 03h59 on 9 March produced an ash plume that rose 800 m above the crater rim and drifted SE, and ejected large blocks 1.3-1.7 km from the vent. Eruptive events at 15h40 on 10 March and at 05h32 on 11 March generated ash plumes that rose 1.2-1.3 km above the crater rim and drifted E. An ash plume from an explosion at 21h32 on 11 March rose 1.4 km above the crater rim and drifted NE; large blocks were ejected 500-700 m from the vent. The Alert Level remained at 3 (on a 5-level scale), and the public was warned to stay 2 km away from both craters.

The Aira caldera in the northern half of Kagoshima Bay contains the post-caldera Sakurajima volcano, one of Japan’s most active. Eruption of the voluminous Ito pyroclastic flow accompanied formation of the 17 x 23 km caldera about 22,000 years ago. The smaller Wakamiko caldera was formed during the early Holocene in the NE corner of the caldera, along with several post-caldera cones. The construction of Sakurajima began about 13,000 years ago on the southern rim and built an island that was joined to the Osumi Peninsula during the major explosive and effusive eruption of 1914. Activity at the Kitadake summit cone ended about 4,850 years ago, after which eruptions took place at Minamidake. Frequent eruptions since the 8th century have deposited ash on the city of Kagoshima, located across Kagoshima Bay only 8 km from the summit. The largest recorded eruption took place during 1471-76.

Sources : Japan Meteorological Agency (JMA) , GVP.

Photo : Rizal M.

14 Mars 2024. FR. Nicaragua : Massaya , Islande : Péninsule de Reykjanes , Vanuatu : Ambae , Indonésie : Marapi , Japon : Sakurajima .

14 Mars 2024.

 

Nicaragua , Massaya :

Selon des articles de presse, l’INETER a rapporté que les émissions de gaz ont augmenté dans le cratère Santiago du Masaya en février, que de petits glissements de terrain se sont produits à partir de la paroi intérieure du cratère Nord-Ouest et que le niveau du lac de lave a légèrement augmenté. Le rapport note que le SINAPRED recommande de limiter le nombre de personnes et le temps passé dans la zone d’observation au bord du cratère. Un glissement de terrain plus important s’est produit le 2 mars et a recouvert le lac de lave actif. Une image satellite du 3 mars a montré une anomalie thermique beaucoup plus petite au fond du cratère par rapport à une image du 22 février. Selon un article de presse du 8 mars, l’INETER a signalé que de petits glissements de terrain continuaient de se produire, provenant des parois intérieures du cratère Sud-Ouest et Nord-Ouest ; un glissement de terrain plus notable a été enregistré à 9 heures. Les lacs de lave sont restés recouverts de dépôts. Les émissions constantes de gaz ont augmenté à cause des évents éventuellement au fond du cratère et des fractures sur les parois internes, bien que le flux de gaz ait été plus faible, estimé à 25-30 pour cent des valeurs normales. La sismicité était faible avec des valeurs RSAM autour de 23. Le rapport note que le parc national du volcan Masaya pourrait s’ouvrir partiellement, bien que le public ait été averti de rester à 800 m du cratère Santiago.

Le volcan Masaya au Nicaragua est entré en éruption fréquemment depuis l’époque des conquistadors espagnols, lorsqu’un lac de lave actif a incité à tenter d’extraire « l’or » fondu du volcan jusqu’à ce qu’il se révèle être une roche basaltique après refroidissement. Il se trouve dans la caldeira massive , datant du Pléistocène , de Las Sierras et est lui-même une large caldeira basaltique de 6 x 11 km avec des parois abruptes atteignant 300 m de haut. La caldeira est remplie à son extrémité Nord-Ouest par plus d’une douzaine d’évents qui ont grandi le long d’un système de fractures circulaire de 4 km de diamètre. Les cônes Nindirí et Masaya, à l’origine des éruptions observées, ont été construits à l’extrémité Sud du système de fractures et contiennent plusieurs cratères sommitaux, dont le cratère Santiago actuellement actif. Un téphra basaltique plinien majeur est apparu sur le Masaya il y a environ 6 500 ans. Des coulées de lave récentes couvrent une grande partie du fond de la caldeira et il y a un lac à l’extrémité Est. Une coulée de lave issue de l’éruption de 1670 a dépassé le bord Nord de la caldeira. Des périodes d’émissions de gaz vigoureuses à long terme, à intervalles d’environ un quart de siècle, ont entraîné des risques pour la santé et des dommages aux cultures.

Sources : Copernic, La Prensa (Nicaragua), El 19 Digital , GVP.

Photo : gvp / Jaime Incer.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Probabilité toujours accrue d’une éruption . Déroulement probable des événements au cours des prochains jours :
Mise à jour le 12 mars à 17h00 UTC.

Le volume de magma sous Svartsengi continue d’augmenter, ce qui pourrait entraîner une nouvelle intrusion de dyke et éventuellement une éruption.
Une éruption pourrait survenir dans un délai très court, peut-être moins de 30 minutes.
Le site d’éruption le plus probable se situe entre Stóra-Skógafell et Hagafell.
Les calculs du modèle montrent que l’accumulation de magma à Svartsengi se poursuit à un rythme constant. Lors d’événements précédents, une intrusion magmatique s’est formée lorsque le volume de magma accumulé a atteint 8 à 13 millions de mètres cubes. Le volume total accumulé a désormais déjà atteint ce seuil. L’accumulation de pression continue donc d’augmenter dans la chambre magmatique et la probabilité d’une nouvelle intrusion de dykes, voire d’une éruption dans les prochains jours, augmente.

Depuis vendredi, 140 tremblements de terre ont été détectés à proximité de la rangée de cratères de Sundhnúkur et de Grindavík. La majorité de ces tremblements de terre ont été mineurs ou inférieurs à une magnitude de 1,0, tandis que l’événement le plus important mesuré était de M2,8 vendredi soir, à environ 5 km de profondeur, juste au Sud-Est de Þorbjörn. L’activité sismique dans la zone a légèrement augmenté ces derniers jours par rapport à la semaine dernière, ce qui peut éventuellement être lié à des vents plus calmes et à des conditions météorologiques optimales pour la détection des tremblements de terre.

L’OMI a mis à jour la carte d’évaluation des risques. Le niveau de danger reste inchangé par rapport à la dernière carte. La nouvelle carte d’évaluation des risques est entrée en vigueur aujourd’hui mardi 12 mars à 15 heures et est valable jusqu’au 19 mars, sauf changement de situation.

Un rythme de troubles inhabituellement rythmé, jusqu’à présent.
Comme indiqué la semaine dernière, le comportement de la propagation des dykes le 2 mars différait à certains égards de celui des formations de dykes précédentes. Les scientifiques continueront de collecter des données et de déduire si l’événement du 2 mars indique des changements possibles dans le schéma inhabituellement rythmique des troubles avec une accumulation de magma à Svartsengi et des intrusions et éruptions répétées de dykes.

Ces événements de troubles ont déjà été comparés aux troubles du Krafla qui ont commencé en 1975. Au cours d’une période de 10 ans, 20 intrusions de magma se sont produites, dont 9 ont abouti à une éruption volcanique. Lors des troubles du Krafla, le magma a toujours pénétré dans le même dyke, mais à des échelles de grandeur différentes. Cependant, les éruptions n’ont pas suivi un schéma aussi régulier que celui observé jusqu’à présent dans la rangée de cratères de Sundhnúkar ( photo) et ont en fait été inhabituellement rythmées.

Source : IMO

Photos : IMO , Siggi Anton

 

 Vanuatu , Ambae :

L’activité volcanique majeure sur Ambae se poursuit dans le lac Voui. Les dernières observations sur le terrain et l’analyse des données en cours ont confirmé que les conditions d’activité volcanique d’Ambae sont instables au niveau des troubles . L’activité du volcan Ambae est susceptible de se poursuivre à un niveau similaire, conforme au niveau d’alerte volcanique 2. La zone de danger pour la sécurité des personnes est limitée à un rayon de 2 km des bouches d’évents actives de 2017-2018 et des ruisseaux qui coulent en cas de fortes pluies.

Les dernières photos d’observation sur le terrain ont montré que des émissions évidentes et continues de vapeur volcanique et/ou de gaz et/ou de cendres sont émises par des évents actifs à l’intérieur du lac. Avec cette activité volcanique continue, les habitants d’Ambae et des îles voisines peuvent observer le nuage volcanique au sommet de l’île d’Ambae. Des risques volcaniques subsistent dans la zone du sommet du volcan et dans les ruisseaux (par exemple, remobilisation des cendres restantes des éruptions de 2017 et 2018). Dans cet état de troubles majeurs, des cendres volcaniques et des pluies acides peuvent également être attendues dans les villages situés autour du sommet du volcan, en particulier ceux exposés aux alizés dominants lorsque le nuage volcanique atteint quelques kilomètres de hauteur.

Le 8 mars, le Département de météorologie et de géorisques de Vanuatu (VMGD) a signalé que les émissions des évents actifs d’Ambae se poursuivaient sur la base d’observations et de photographies récentes sur le terrain. Les émissions contenaient du gaz, de la vapeur, ou des cendres, ou une combinaison des trois. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 0 à 5) et le public a été averti de rester en dehors de la zone de danger, définie comme un rayon de 2 km autour des bouches d’évents actives du lac Voui, et à l’écart des drainages lors de fortes pluies.  

Sources : Département de météorologie et de géorisques de Vanuatu (VMGD) , GVP.

Photo : air taxi vanuatu ( archive).

 

Indonésie , Marapi :

Une éruption du mont Marapi s’est produite le jeudi 14 mars 2024 à 13h32 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1000 m au-dessus du sommet (± 3891 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers l’Est. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 14 mars 2024 .
Volcan : Marapi (261140)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Marapi
Numéro d’avis : 2024MAR026
Localisation du volcan : S 0 deg 22 min 52 sec E 100 deg 28 min 23 sec
Zone : Ouest de Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet : 9 251 pieds (2 891 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 06h32 UTC (13h32 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 12 451 pieds (3 891 m) au-dessus du niveau de la mer ou 3 200 pieds (1 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant d’Est en Sud-Est. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 30,3 mm et une durée maximale de 36 secondes. Tremor enregistré sur sismogramme avec une amplitude maximale de 2 mm.

Le PVMBG a signalé que l’activité éruptive du Marapi (à Sumatra) s’est poursuivie du 6 au 12 mars. Des panaches de cendres blanches et grises se sont élevés de 250 à 700 m au-dessus du sommet et ont dérivé dans plusieurs directions du 6 au 8 mars. Des panaches blancs de vapeur et de gaz se sont élevés de 150 à 250 m au-dessus du sommet et ont dérivé vers le Nord-Est, l’Est et le Sud-Est du 9 au 12 mars. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 1 à 4) et le public a été averti de rester à 4,5 km du cratère actif.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Japon , Sakurajima :

Le JMA a signalé une activité éruptive continue dans le cratère Minamidake (sur le volcan Sakurajima de la caldeira d’Aira) du 4 au 11 mars avec une incandescence nocturne du cratère. De très petits événements éruptifs se sont produits occasionnellement du 4 au 8 mars. Une explosion à 03h59 le 9 mars a produit un panache de cendres qui s’est élevé à 800 m au-dessus du bord du cratère et a dérivé vers le Sud-Est, et a éjecté de gros blocs à 1,3-1,7 km de l’évent. Les événements éruptifs à 15 h 40 le 10 mars et à 5 h 32 le 11 mars ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 1,2 à 1,3 km au-dessus du bord du cratère et ont dérivé vers l’Est. Un panache de cendres provenant d’une explosion à 21 h 32 le 11 mars s’est élevé de 1,4 km au-dessus du bord du cratère et a dérivé vers le Nord-Est; de gros blocs ont été éjectés à 500-700 m de l’évent. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux) et le public a été averti de rester à 2 km des deux cratères.

La caldeira d’Aira, dans la moitié Nord de la baie de Kagoshima, contient le volcan Sakurajima post-caldeira, l’un des plus actifs du Japon. L’éruption de la volumineuse coulée pyroclastique d’Ito a accompagné la formation de la caldeira de 17 x 23 km il y a environ 22 000 ans. La plus petite caldeira de Wakamiko s’est formée au début de l’Holocène dans le coin Nord-Est de la caldeira, avec plusieurs cônes post-caldeira. La construction du Sakurajima a commencé il y a environ 13 000 ans sur la rive Sud et a donné naissance à une île qui a été reliée à la péninsule d’Osumi lors de l’éruption explosive et effusive majeure de 1914. L’activité au cône sommital de Kitadake a pris fin il y a environ 4 850 ans, après quoi les éruptions ont duré lieu depuis le cratère Minamidake. De fréquentes éruptions depuis le VIIIe siècle ont déposé des cendres sur la ville de Kagoshima, située de l’autre côté de la baie de Kagoshima, à seulement 8 km du sommet. La plus grande éruption enregistrée a eu lieu entre 1471 et 1476.

Sources : Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Rizal M.

February 04, 2024. EN. Hawaii : Kilauea , Indonesia : Awu , Vanuatu : Ambrym , Chile : Villarica , Ecuador : Reventador .

February 04 ,  2024.

 

Hawaii , Kilauea :

HVO/USGS Volcanic Activity Notice

Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Previous Volcano Alert Level: WATCH
Current Aviation Color Code: YELLOW
Previous Aviation Color Code: ORANGE

Issued: Saturday, February 3, 2024, 8:10 AM HST
Source: Hawaiian Volcano Observatory
Notice Number: 2024/H53
Location: N 19 deg 25 min W 155 deg 17 min
Elevation: 4091 ft (1247 m)
Area: Hawaii

Volcanic Activity Summary:
Earthquake and ground deformation rates extending from Kīlauea summit southwest along the Koa‘e fault system have decreased significantly over the past 24 hours. The intrusion of magma into this area appears to have slowed, and the likelihood of an eruption has decreased.

Accordingly, the USGS Hawaiian Volcano Observatory (HVO) is lowering the Volcano Alert Level for ground-based hazards from WATCH to ADVISORY and the Aviation Color Code from ORANGE to YELLOW.

In total, more than 3,000 earthquakes were recorded over the past week during this event, which coincided with ground deformation patterns indicative of magma moving from beneath the summit to the southwest under the Koa‘e fault system. More information on this intrusive activity will be available in the Kīlauea daily update published later today.

HVO continues to closely monitor Kīlauea for signs of renewed activity. Should volcanic activity change significantly, a new Volcanic Activity Notice will be issued.

Saturday, February 3, 2024, 11:06 AM HST (Saturday, February 3, 2024, 21:06 UTC)

Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. Seismicity in the summit and along the Koa‘e fault system southwest of the summit has decreased significantly over the past 24 hours. The intrusion of magma into this area appears to have slowed, and the likelihood of an eruption has decreased. A VAN/VONA was issued earlier this morning, lowering the Alert level from Orange/Watch to Yellow/Advisory.

 Summit Observations: 
Seismicity and ground deformation beneath the summit and extending 5-7 miles (8-11 km) southwest of the caldera under the Koa‘e fault zone have decreased significantly in the past 24 hours. Earthquake counts have dropped from 20-30 events per hour to 5-10 events per hour and earthquakes are no longer clustering in the vicinity of Pu‘ukoa‘e, but are dispersed more widely from the summit to the southwest. Depths remain consistent, 1–4 km (less than a mile–2.5 mi) below the surface and magnitudes range a maximum of 3+ to less than 1. In total, less than 300 earthquakes have been recorded across this region over the past 24 hours, reflecting the continued decrease in seismicity.

Over the past day, tiltmeters near Sand Hill and Uēkahuna bluff have recorded very little change after the steep deflation of the past 2 days related to magma moving southwest.

Global Positioning System (GPS) instruments have recorded up to 8 inches (20 cm) of horizontal motion at stations around the SWRZ and immediately to the south along the Koa‘e fault zone.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. Field measurements indicated an SO2 emission rate of approximately 70 tonnes per day, on January 17, which was similar to measurements in October, November, and early December.

Patterns of earthquakes and ground deformation indicate that magma intruded beneath the south end of the caldera beginning on the morning of January 27th. This activity waxed and waned until Wednesday, January 31, when greatly increased seismicity and tilt indicated a dike was being emplaced, triggering episodic felt earthquakes and rockfalls within Halema‘uma‘u. By 5 p.m. HST on January 31st, seismicity migrated southwest of the caldera towards the Ko‘ae fault system and tiltmeters in the south caldera area began to record strong deflation. Modeling of tiltmeter, GPS, and satellite radar interferometry (INSAR) images suggest that magma within the initial dike migrated southwest into the new intrusion as it opened beneath the Ko‘ae fault zone. The overall decrease in seismicity and deformation over the past 24 hours suggests that this event is waning. However, renewed episodes of activity remain a possibility and an eruption could occur with little advanced warning.

 Rift Zone Observations: 
Seismicity in Kīlauea’s upper East Rift Zone and Southwest Rift Zone remained low in the past 24 hours.   No unusual activity has been noted along the middle and lower sections of Kīlauea’s East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Source : HVO

Photos :  USGS / M. Patrick , USGS .

 

Indonesia , Awu :

PRESS RELEASE on the volcanic activity of Mount Awu, February 1, 2024.

Geographically, Mount Awu is located at coordinates 3.6828460o N and 125.455980o E. The summit of Mount Awu is 1,320 m above sea level. Administratively, Mount Awu is located on Sangihe Island, part of Sangihe Islands Regency, North Sulawesi Province. Awu Volcano was observed visually and instrumentally from the Volcano Observation Post (PGA) located at Jl. Radar Tahuna.

Awu Volcano has an eruption interval ranging from 1 to 101 years. The last eruption occurred in June 2004, as a magmatic eruption producing an eruptive column reaching 3,000 m above the summit. G. Awu’s activity level has been Level II (WASPADA) since August 25, 2022.

The latest developments in the activity of the Awu volcano until January 31, 2024 are as follows:

Current visual observations show that surface activity is still in the form of gas releases, no rocky material or ash has been brought to the surface. In January 2024, thanks to video surveillance observations installed in the summit area, gas emissions were observed only on January 2, 2024. The mountain peak was often covered in fog and on clear days no gas emissions was not observed.
There has been an increase in seismicity which is believed to be due to the movement of magma to shallower depths. This is characterized by an increase in the number of superficial volcanic earthquakes (VB). From January 29 to 31, 2024 (3 days), 62 VB earthquakes were recorded and 9 VA earthquakes were recorded. The energy of earthquakes has increased, as shown in the RSAM graph. On January 31, 2024, at 6:59 p.m. WITA, a low-frequency tremor was recorded with a dominant frequency of approximately 1.5 Hz and a seismic duration of 91 seconds, indicating an increase in surface earthquakes.


By observing deformation using GNSS monitoring on Mount Awu between June 1, 2023 and January 31, 2024, inflation was detected, which indicated the presence of a volume of magma moving toward the surface .
Potential Mount Awu hazards that may occur include explosive magmatic eruptions producing incandescent material and/or pyroclastic flows, effusive lava flows producing magma, or phreatic eruptions dominated by steam, volcanic gas, or volcanic material. previous eruptions. The potential for dismantling of the lava dome could occur if the pressure in the magma system increases significantly. Another potential danger is emissions of volcanic gases such as CO, CO2, H2S, N2 and CH4. These gases can be life threatening if the concentration inhaled exceeds the safety threshold value.

The community is aware of the danger posed by lava flows in the rivers that originate at the top of Mount Awu during the rainy season.
Based on visual and instrumental monitoring until February 1, 2024, the Geological Agency declared that the activity level of Mount Awu is still at Level II (WASPADA).
At Level II Activity Level (WASPADA), the public and visitors/tourists should not approach and conduct activities within a 3 km radius of the summit crater of Mount Awu due to the potential danger of high concentrations of volcanic gas and rock projections if a sudden phreatic eruption occurs, without prior warning, with symptoms of a marked increase in activity. The recommended radius and distance will continue to be evaluated to anticipate symptoms of evolving danger. The activity level of Mount Awu will be reviewed in the event of significant visual and seismic changes.

Source et photos : PVMBG.

 

Vanuatu , Ambrym :

16°15’00”S 168°07’00”E
Summit Elevation 4377ft (1334m)
Current Volcano Alert Level: Level 2

Ambrym volcano activity is continuing in the major unrest state. The Volcanic Alert Level remains at Level 2.

Ambrym volcano activity is continuing in the major level of unrest, consistent with the Volcanic Alert Level 2. Latest seismic analysis and observation confirmed ongoing steam emissions from the active craters of Ambrym volcano. Earlier this month, the Benbow crater underwent a short lived (4 days) eruption producing lava flow within the Benbow crater.

.

With the ongoing activity and the associated hazards, the danger zone at the summit is maintained at Danger Zone B (See Ambrym caldera safety map below). These danger zones are about 2 km around Benbow and 4 km around Marum craters including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu. Additional danger zone is at the South-East of Ambrym within 500 meters from major cracks (Opened during the 2018 Eruption).

The level of risk for visitors accessing areas from the caldera is high. People on Ambrym especially, villages close to the volcano are expected to experience acid rain and are advised to follow the Ambrym key messages for volcanic ash, gas and acid rain, to protect water supply sources.

Source : Geohazard

Photo : G Vitton / Le Chaudron de Vulcain

 

Chile , Villarica :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), La Araucanía and Los Ríos regions, Villarrica volcano, February 3, 2024, 2:42 p.m. local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcano Observatory (Ovdas):

On Saturday February 3, 2024, at 1:55 p.m. local time (4:55 p.m. UTC), monitoring stations installed near the Villarrica volcano recorded an earthquake associated with fluid dynamics inside the volcanic system (long period type).

The characteristics of this earthquake after its analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 1:55 p.m. local time (4:55 p.m. UTC)
REDUCED DISPLAY: 71.2 (cm*cm)
ACOUSTIC SIGNAL: 4.9 Pascals (Pa) reduced to 1 km

Observation :
After the long-term earthquake mentioned in this report, no changes were recorded in the seismic behavior of the volcano. In addition, no surface activity associated with this earthquake was observed.

The technical volcanic alert is maintained at YELLOW level.

Source et photo : Sernageomin.

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Saturday February 3, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From February 2, 2024, 11:00 a.m. to February 3, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station in the last 24 hours.

Explosion (EXP) 37
Long Period (LP) 6
Transmitting tremor (TREMI) 5
Tremor Harmonic (TRARM): 2

Precipitation/Lahars:
Rainfall is not recorded. **In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating mud and debris flows which would descend the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Since yesterday evening, thanks to the surveillance camera system, emissions have been recorded with heights between 400 and 1,100 meters above the level of the crater in the West, North-West and West-North-West direction. Additionally, associated with these events, the Washington VAAC released four emissions reports with heights between 700 and 1,100 meters above the crater level in a northwest direction.

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 1 thermal anomaly in the last 24 hours.

Observation:
Since yesterday evening, thanks to the camera system, it has been observed that the volcano has remained clear most of the time, which is why several episodes of incandescence have been observed accompanied by the descent of the same material on its flanks at more than 800 meters below the level of the crater. At the time of this report, the volcano is cloudy.

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  volcan reventador/FB

 

04 Février 2024. FR. Hawaii : Kilauea , Indonésie : Awu , Vanuatu : Ambrym , Chili : Villarica , Equateur : Reventador .

04 Février 2024.

 

Hawaii , Kilauea :

Avis d’activité volcanique HVO/USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Niveau d’alerte volcan précédent : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : JAUNE
Code couleur aviation précédent : ORANGE

Émis : samedi 3 février 2024, 8 h 10 HST
Source : Observatoire des volcans hawaïens
Numéro d’avis : 2024/H53
Localisation : N 19 degrés 25 min W 155 degrés 17 min
Altitude : 4 091 pieds (1 247 m)
Région : Hawaï

Résumé de l’activité volcanique :
Les taux de tremblement de terre et de déformation du sol s’étendant du sommet du Kīlauea au Sud-Ouest le long du système de failles de Koa’e ont considérablement diminué au cours des dernières 24 heures. L’intrusion du magma dans cette zone semble avoir ralenti et la probabilité d’une éruption a diminué.

En conséquence, l’Observatoire des volcans hawaïens de l’USGS (HVO) abaisse le niveau d’alerte volcanique pour les dangers au sol de ATTENTION à AVIS et le code couleur de l’aviation d’ORANGE à JAUNE.

Au total, plus de 3 000 tremblements de terre ont été enregistrés au cours de la semaine dernière lors de cet événement, qui a coïncidé avec des schémas de déformation du sol indiquant un déplacement du magma du dessous du sommet vers le Sud-Ouest sous le système de failles de Koa’e. Plus d’informations sur cette activité intrusive seront disponibles dans la mise à jour quotidienne du Kīlauea publiée plus tard dans la journée.

Le HVO continue de surveiller de près le Kilauea à la recherche de signes de reprise d’activité. Si l’activité volcanique change de manière significative, un nouvel avis d’activité volcanique sera émis.

Samedi 3 février 2024, 11h06 HST (samedi 3 février 2024, 21h06 UTC)

Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. La sismicité au sommet et le long du système de failles de Koa’e au Sud-Ouest du sommet a considérablement diminué au cours des dernières 24 heures. L’intrusion du magma dans cette zone semble avoir ralenti et la probabilité d’une éruption a diminué. Un message VAN/VONA a été émis plus tôt ce matin, abaissant le niveau d’alerte d’Orange/Attention à Jaune/Avis.

Observations du sommet :
La sismicité et la déformation du sol sous le sommet et s’étendant sur 8 à 11 km au Sud-Ouest de la caldeira sous la zone de faille de Koa’e ont considérablement diminué au cours des dernières 24 heures. Le nombre de tremblements de terre est passé de 20 à 30 événements par heure à 5 à 10 événements par heure et les tremblements de terre ne se concentrent plus à proximité de Pu’ukoa’e, mais sont plus largement dispersés depuis le sommet vers le Sud-Ouest. Les profondeurs restent constantes, 1 à 4 km (moins d’un mile à 2,5 mi) sous la surface et les magnitudes varient d’un maximum de 3+ à moins de 1. Au total, moins de 300 tremblements de terre ont été enregistrés dans cette région au cours des 24 dernières heures, reflétant la diminution continue de la sismicité.

Au cours de la dernière journée, les inclinomètres près de Sand Hill et de la falaise d’Uēkahuna ont enregistré très peu de changement après la forte déflation des 2 derniers jours liée au déplacement du magma vers le Sud-Ouest.

Les instruments du système de positionnement global (GPS) ont enregistré jusqu’à 8 pouces (20 cm) de mouvement horizontal dans les stations autour de la SWRZ et immédiatement au Sud le long de la zone de faille de Koa’e.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Les mesures sur le terrain ont indiqué un taux d’émission de SO2 d’environ 70 tonnes par jour, le 17 janvier, ce qui était similaire aux mesures d’octobre, novembre et début décembre.

Les schémas de tremblements de terre et de déformation du sol indiquent que du magma s’est introduit sous l’extrémité Sud de la caldeira à partir du matin du 27 janvier. Cette activité a augmenté et diminué jusqu’au mercredi 31 janvier, lorsque la sismicité et l’inclinaison considérablement accrues ont indiqué qu’un dyke était en cours de mise en place, déclenchant des tremblements de terre épisodiques ressentis et des chutes de pierres dans le cratère Halema’uma’u. Vers 17 heures le 31 janvier, la sismicité a migré au Sud-Ouest de la caldeira vers le système de failles de Ko’ae et les inclinomètres dans la zone Sud de la caldeira ont commencé à enregistrer une forte déflation. La modélisation des images d’inclinomètre, de GPS et d’interférométrie radar satellite (INSAR) suggère que le magma contenu dans le dyke initial a migré vers le Sud-Ouest dans la nouvelle intrusion alors qu’elle s’ouvrait sous la zone de faille de Ko’ae. La diminution globale de la sismicité et de la déformation au cours des dernières 24 heures suggère que cet événement est en train de s’atténuer. Cependant, de nouveaux épisodes d’activité restent possibles et une éruption pourrait se produire sans préavis.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du rift Est et la zone du rift Sud-Ouest du Kīlauea est restée faible au cours des dernières 24 heures. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photos :  USGS / M. Patrick , USGS .

 

Indonésie , Awu :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE sur l’activité Volcanique du Mont Awu ,1er février 2024 .

Géographiquement, le mont Awu est situé aux coordonnées 3,6828460o N et 125,455980o E. Le sommet du mont Awu se situe à 1 320 m d’altitude. Sur le plan administratif, le mont Awu se trouve sur l’île de Sangihe, qui fait partie de la régence des îles Sangihe, dans la province de Sulawesi du Nord. Le volcan Awu a été observé visuellement et instrumentalement depuis le poste d’observation du volcan (PGA) situé à Jl. Radar Tahuna.

Le volcan Awu a un intervalle d’éruption allant de 1 à 101 ans. La dernière éruption s’est produite en juin 2004, sous la forme d’une éruption magmatique produisant une colonne éruptive atteignant 3 000 m au-dessus du sommet. Le niveau d’activité de G. Awu est de niveau II (WASPADA) depuis le 25 août 2022.

Les derniers développements de l’activité du volcan Awu jusqu’au 31 janvier 2024 sont les suivants :

Les observations visuelles actuelles montrent que l’activité en surface se fait toujours sous forme de dégagements de gaz, aucun matériau rocheux ni cendre n’a été ramené à la surface. En janvier 2024, grâce aux observations de vidéosurveillance installées dans la zone du sommet, des émissions de gaz n’ont été observées que le 2 janvier 2024. Le sommet de la montagne était souvent couvert de brouillard et par temps clair, aucune émission de gaz n’a été observée.
Il y a eu une augmentation de la sismicité qui serait due au mouvement du magma vers des profondeurs moins profondes. Ceci se caractérise par une augmentation du nombre de séismes volcaniques superficiels (VB). Du 29 au 31 janvier 2024 (3 jours), 62 séismes VB ont été enregistrés et 9 séismes VA ont été enregistrés. L’énergie des séismes a augmenté, comme le montre le graphique RSAM . Le 31 janvier 2024, à 18h59 WITA, une secousse de basse fréquence a été enregistrée avec une fréquence dominante d’environ 1,5 Hz et une durée sismique de 91 secondes, ce qui indique une augmentation des tremblements de terre en surface.


En observant la déformation à l’aide de la surveillance GNSS sur le mont Awu entre le 1er juin 2023 et le 31 janvier 2024, une inflation a été détectée, ce qui a indiqué la présence d’un volume de magma se déplaçant vers la surface .
Les dangers potentiels du mont Awu qui peuvent survenir incluent des éruptions magmatiques explosives produisant des matériaux incandescents et/ou des coulées pyroclastiques, des coulées de lave effusives produisant du magma ou des éruptions phréatiques dominées par de la vapeur, du gaz volcanique ou des matériaux d’éruptions antérieures. Le potentiel de démantèlement du dôme de lave pourrait se produire si la pression dans le système magmatique augmente de manière significative. Un autre danger potentiel concerne les émissions de gaz volcaniques tels que CO, CO2, H2S, N2 et CH4. Ces gaz peuvent mettre la vie en danger si la concentration inhalée dépasse la valeur seuil de sécurité.

La communauté est consciente du danger que représentent les coulées de lave dans les rivières qui prennent leur source au sommet du mont Awu pendant la saison des pluies.
Sur la base d’une surveillance visuelle et instrumentale jusqu’au 1er février 2024, l’Agence géologique a déclaré que le niveau d’activité du mont Awu est toujours au niveau II (WASPADA).
Au niveau d’activité de niveau II (WASPADA), le public et les visiteurs/touristes ne doivent pas s’approcher et mener des activités dans un rayon de 3 km du cratère sommital du mont Awu en raison du danger potentiel de concentrations élevées de gaz volcanique et de projections de roches si une éruption phréatique soudaine se produit, sans avertissement préalable, par des symptômes d’une nette augmentation de l’activité. Le rayon et la distance recommandés continueront d’être évalués pour anticiper les symptômes d’évolution du danger. Le niveau d’activité du mont Awu sera réexaminé en cas de changements visuels et sismiques significatifs.

Source et photos : PVMBG.

 

Vanuatu , Ambrym :

16°15’00″S 168°07’00″E
Altitude du sommet :4 377 pieds (1 334 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : niveau 2

L’activité du volcan d’Ambrym se poursuit dans un état de troubles majeurs. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.

L’activité du volcan d’Ambrym se poursuit avec un niveau d’agitation majeur, conforme au niveau d’alerte volcanique 2. Les dernières analyses et observations sismiques ont confirmé les émissions de vapeur en cours provenant des cratères actifs du volcan Ambrym. Plus tôt ce mois-ci, le cratère du Benbow a subi une éruption de courte durée (4 jours) produisant une coulée de lave à l’intérieur du cratère du Benbow.

Avec l’activité en cours et les dangers associés, la zone de danger au sommet est maintenue . Ces zones dangereuses s’étendent sur environ 2 km autour du Benbow et 4 km autour des cratères du Marum, notamment Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu. Une zone de danger supplémentaire se trouve au Sud-Est d’Ambrym, à moins de 500 mètres des fissures majeures (ouvertes lors de l’éruption de 2018).
Le niveau de risque pour les visiteurs accédant aux zones depuis la caldeira est élevé. Les habitants d’Ambrym en particulier et les villages proches du volcan devraient subir des pluies acides et il est conseillé de suivre les messages clés d’Ambrym concernant les cendres volcaniques, les gaz et les pluies acides, afin de protéger les sources d’approvisionnement en eau.

Source : Geohazard

Photo : G Vitton / Le Chaudron de Vulcain

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions de La Araucanía et Los Ríos, volcan Villarrica, 03 Février 2024, 14 h42 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

Le samedi 03 Février 2024 , à 13h55 heure locale (16h55 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarrica ont enregistré un séisme associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique ( type longue période).

Les caractéristiques de ce séisme après son analyse sont les suivantes :

 

HEURE D’ORIGINE : 13h55 heure locale (16h55 UTC)
AFFICHAGE RÉDUIT : 71,2 (cm*cm)
SIGNAL ACOUSTIQUE : 4,9 Pascals (Pa) réduit à 1 km

Observation :

Postérieurement au séisme de longue période mentionné dans ce rapport , il n’a pas été enregistré de changements dans le comportement sismique du volcan . De plus , Il n’a pas été  observé d’activité superficielle associée à ce séisme .

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE.

Source et photo : Sernageomin.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 03 Février 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 02 Février 2024 , 11:00h au 03 Février 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 37
Longue Période (LP) 6
Tremor d’émission (TREMI ) 5
Tremor Harmonique ( TRARM) : 2

 

Précipitations / Lahars :
Les pluies ne sont pas enregistrées. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Depuis hier soir, grâce au système de caméras de surveillance, des émissions ont été enregistrées avec des hauteurs comprises entre 400 et 1 100 mètres au-dessus du niveau du cratère en direction Ouest, Nord-Ouest et Ouest-Nord-Ouest. De plus, associés à ces événements, le VAAC de Washington a publié quatre rapports d’émissions avec des hauteurs comprises entre 700 et 1 100 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 1 anomalie thermique au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Depuis hier soir, grâce au système de caméras, on a observé que le volcan est resté dégagé la plupart du temps, c’est pourquoi plusieurs épisodes d’incandescence ont été observés accompagnés de la descente du même matériau sur ses flancs à plus de 800 mètres sous le niveau du cratère . Au moment de ce rapport , le volcan est nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  volcan reventador/FB

 

January 23, 2024. EN. Philippines : Bulusan , Peru : Sabancaya , Vanuatu : Ambrym , Chile : Villarica , Guatemala : Fuego .

January 23 , 2024.

 

Philippines , Bulusan :

BULUSAN VOLCANO ADVISORY , 23 January 2024 , 01:30 AM
This is a notice of increased seismic activity at Bulusan Volcano.

A total of ninety-one (91) volcano-tectonic (VT) earthquakes associated with rock fracturing at 2 to 4 kilometers depth beneath the southwestern flanks have been recorded by the Bulusan Volcano Network (BVN) since 1:38 AM of 22 January 2024. The southwestern as well as southeastern flanks of Bulusan Volcano have been inflated since February 2023 based on ground deformation data from continuous GPS and electronic tilt monitoring. In contrast, degassing activity from the summit crater and active vents has been very weak to moderate when the volcano summit has been visible. Nonetheless, increased seismic activity and pressurization of the volcano edifice may indicate that hydrothermal processes may be occurring beneath the volcano and may lead to steam-driven eruptions at any of the summit vents.

The public is reminded that Alert Level 1 prevails over Bulusan Volcano, which means it is currently at low-level unrest with increased chances of steam-driven or phreatic eruptions. Local government units and the public are reminded that entry into the 4-kilometer radius Permanent Danger Zone (PDZ) should be prohibited and that vigilance in the 2-kilometer Extended Danger Zone (EDZ) on the southeast sector must be exercised due to the possibilities of sudden and hazardous phreatic eruptions. Civil aviation authorities must also advise pilots to avoid flying close to the volcano’s summit as ash from any sudden phreatic eruption can be hazardous to aircraft. Furthermore, people living within valleys and along river/stream channels should be vigilant against sediment-laden stream flows and lahars in the event of heavy and prolonged rainfall occurring simultaneous with phreatic eruption.

DOST-PHIVOLCS is closely monitoring Bulusan Volcano’s condition and any new development will be relayed to all concerned.

Source et photo : Phivolcs

 

Peru , Sabancaya :

Analysis period: from January 15, 2024 to January 21, 2024, Arequipa, January 22, 2024
Alert level: ORANGE

The Geophysical Institute of Peru (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels, that is, with the recording of an average of 52 daily explosions, with columns of ash and of gas up to 2500 m altitude above the summit of the volcano. Consequently, the volcanic alert level remains at the ORANGE level

The IGP recorded and analyzed the occurrence of 320 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of magmatic fluids inside the Sabancaya volcano, as well as earthquakes linked to the fracturing of rocks. An average of 52 explosions were recorded daily.

 

Columns of ash and gas have been observed at an altitude of up to 2500 m above the summit of the volcano. The predominant direction of these emissions was towards the West and South West sectors of the volcano over a distance of less than 10 KM.

We continue to record a slight inflation process in the northern sector (around the Hualca Hualca volcano).

Satellite recordings identified the presence of 11 thermal anomalies, with a maximum value of 17 MW, associated with the presence of a lava body on the surface of the volcano crater.

RECOMMENDATIONS
• Keep the volcano alert level in orange.
• Do not approach within a radius of less than 12 km from the crater.

Source : Cenvul

Photo : Zintia Roxana Fernández Licla

 

Vanuatu , Ambrym :

16°15’00”S 168°07’00”E
Summit Elevation 4377ft (1334m)
Current Volcano Alert Level: Level 2

Ambrym volcano activity has decreased from minor eruption to major unrest state. The Volcanic Alert Level degraded from Level 3 to Level 2.

Latest seismic analysis and observation has confirmed a decrease of the Ambrym volcano activity. The volcanic Alert now has degraded to Level 2. Ambrym volcano is now in the Major Unrest State. The current activity still consists of reduced emission of steam/gas and dimmer to no night glow compared to the past three (3) days.

Ground observation and our volcano monitoring system (webcam and seismic data) analysis from the 15th-17th January 2024 confirms the decrease of seismic activity and the emission of sulfur gas, ash and steam. This current volcanic activity shows that Ambrym volcano is currently in the major unrest state, consistent with the Alert Level 2.

With the ongoing activity and the associated hazards, the danger zone at the summit is maintained at Danger Zone B .These danger zones are about 2 km around Benbow and 4 km around Marum craters including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu. Additional danger zone is at the South-East of Ambrym within 500 meters from major cracks (Opened during the 2018 Eruption). It is a useful reminder that eruptions can occur at any level of unrest with little or no warnings.

Source : Geohazard.

Photo : G Vitton

 

Chile , Villarica :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), La Araucanía and Los Ríos regions, Villarrica volcano, January 22, 2024, 04:40 local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcano Observatory (Ovdas):

From Monday January 18, 2024, at 2:21 a.m. local time (5:21 a.m. UTC), monitoring stations installed near the Villarrica volcano recorded a swarm of earthquakes associated with the fracturing of rocks (Volcano-tectonics) inside the system volcanic. This increase in seismicity occurs after the 3.9 magnitude earthquake reported in the previous bulletin.

 

Observation :

At the time of issuing this report, approximately 160 seismic events of the Volcano-tectonic (VT) type have been recorded in the last 3 hours, which remain ongoing, with a decreasing occurrence.

The locations are mainly concentrated in an area located around 4 to 5 km east-southeast of the main crater, with depths between 4 and 5.5 km.

No changes in the behavior of the fluid-type seismic activity of the volcano have been recorded, nor any associated surface activity observed.

The technical volcanic alert is maintained at YELLOW level.

Source : Sernageomin.

Photo : Auteur inconnu ( archive).

 

Guatemala , Fuego :

Weather conditions: Clear weather.
Wind: South and South-West.
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Fuego Volcano Observatory reports volcanic activity, which consists of small to moderate explosions, which occur at a frequency of 1 to 6 per hour, raising columns of gas and gray ash to heights between 4,400 and 4,700 meters above sea level (14,763 to 15,748). feet), which move variably toward the West, Northwest, North, and Northeast, carrying ash over distances of up to 30 kilometers or more.

Due to wind direction, low ash particle fall may occur over Yepocapa, Acatenango, Parramos and La Antigua Guatemala. The accelerated winds move the ashes into the upper part of the ravines and form ash curtains on the southwest, south and southeast flanks. The explosions lift incandescent material up to 100 meters above the crater and produce weak avalanches around the crater towards the Seca, Taniluyá, Ceniza and La Lajas ravines. The activity is occasionally accompanied by low rumbles and shock waves, as well as faint aircraft turbine sounds lasting less than a minute.

Source : Insivumeh

Photo : Conred.

 

 

23 Janvier 2024. FR. Philippines : Bulusan , Pérou : Sabancaya , Vanuatu : Ambrym , Chili : Villarica , Guatemala : Fuego .

23 Janvier 2024.

 

Philippines , Bulusan :

AVIS D’ACTIVITE SUR LE VOLCAN BULUSAN, 23 janvier 2024, 01h30.

Ceci est un avis d’activité sismique accrue sur le volcan Bulusan.

Au total, quatre-vingt-onze (91) tremblements de terre volcano-tectoniques (VT) associés à la fracturation des roches à 2 à 4 kilomètres de profondeur sous les flancs Sud-Ouest ont été enregistrés par le réseau de capteurs du volcan Bulusan (BVN) depuis 01h38 du matin le 22 janvier 2024. Les flancs Sud-Ouest et Sud-Est du volcan Bulusan ont été gonflés depuis février 2023 sur la base des données de déformation du sol provenant du GPS continu et de la surveillance électronique de l’inclinaison. En revanche, l’activité de dégazage du cratère sommital et des évents actifs a été très faible à modérée lorsque le sommet du volcan était visible. Néanmoins, l’augmentation de l’activité sismique et la pressurisation de l’édifice volcanique peuvent indiquer que des processus hydrothermaux peuvent se produire sous le volcan et conduire à des éruptions provoquées par la vapeur au niveau de l’un des évents sommitaux.

Il est rappelé au public que le niveau d’alerte 1 prévaut sur le volcan Bulusan, ce qui signifie qu’il se trouve actuellement dans une situation de troubles de faible intensité avec des risques accrus d’éruptions phréatiques ou provoquées par de la vapeur. Il est rappelé aux collectivités locales et au public que l’entrée dans la zone de danger permanente (PDZ) d’un rayon de 4 kilomètres doit être interdite et que la vigilance dans la zone de danger étendue (EDZ) de 2 kilomètres sur le secteur Sud-Est doit être exercée en raison des possibilités d’éruptions phréatiques soudaines et dangereuses. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan, car les cendres provenant de toute éruption phréatique soudaine peuvent être dangereuses pour les avions. En outre, les personnes vivant dans les vallées et le long des canaux des rivières et des ruisseaux doivent être vigilantes contre les écoulements et les lahars chargés de sédiments en cas de pluies abondantes et prolongées se produisant simultanément avec une éruption phréatique.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’état du volcan Bulusan et tout nouveau développement sera relayé à toutes les personnes concernées.

Source et photo : Phivolcs

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 15 Janvier 2024 au 21 Janvier 2024 , Arequipa, 22 Janvier 2024
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 52 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2500 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan . Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique se maintien au niveau ORANGE

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 320 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya, ainsi que des séismes liés à la fracturation des roches. Une moyenne de 52 explosions a été enregistrée quotidiennement .

 

Il a été observé des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2500 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan. La direction prédominante de ces émissions a été vers les secteurs Ouest et Sud Ouest du volcan sur une distance inférieure à 10 KM.

On continue à enregistrer un léger processus d’inflation dans le secteur Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ).

Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 11 anomalies thermiques , avec une valeur maximale de 17 MW , associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : Cenvul

Photo : Zintia Roxana Fernández Licla

 

Vanuatu , Ambrym :

16°15’00″S 168°07’00″E
Altitude du sommet :4 377 pieds (1 334 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : niveau 2

L’activité du volcan Ambrym est passée d’une éruption mineure à un état de troubles majeurs. Le niveau d’alerte volcanique est passé du niveau 3 au niveau 2.

Les dernières analyses et observations sismiques ont confirmé une diminution de l’activité du volcan Ambrym. L’alerte volcanique est désormais dégradée au niveau 2. Le volcan Ambrym est désormais dans un état de troubles majeurs. L’activité actuelle consiste toujours à  une diminution des émissions de vapeur/gaz et de la lueur nocturne par rapport aux trois (3) derniers jours.

L’observation au sol et l’analyse de notre système de surveillance du volcan (webcam et données sismiques) du 15 au 17 janvier 2024 confirment la diminution de l’activité sismique et l’émission de gaz sulfureux, de cendres et de vapeur. Cette activité volcanique actuelle montre que le volcan Ambrym est actuellement dans un état de troubles majeurs, conforme au niveau d’alerte 2.

Avec l’activité en cours et les dangers associés, la zone de danger au sommet est maintenue à la zone de danger B . Ces zones dangereuses s’étendent sur environ 2 km autour du Benbow et 4 km autour des cratères du Marum, notamment Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu. Une zone de danger supplémentaire se trouve au Sud-Est d’Ambrym, à moins de 500 mètres des fissures majeures (ouvertes lors de l’éruption de 2018). C’est un rappel utile que des éruptions peuvent se produire à n’importe quel niveau de troubles avec peu ou pas d’avertissements.

Source : Geohazard.

Photo : G Vitton

 

Chili , Villarica :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), régions de La Araucanía et Los Ríos, volcan Villarrica, 22 Janvier 2024, 04 h40 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire des volcans des Andes du Sud (Ovdas) :

A partir du Lundi 18 Janvier 2024 , à 02h21 heure locale (5h21 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Villarrica ont enregistré un essaim de séismes associé à la fracturation des roches ( Volcano-tectonique) à l’intérieur du système volcanique . Cette augmentation de la sismicité survient après le séisme de magnitude 3,9 relaté dans le bulletin précédent.

 

Observation :

Au moment de l’émission de ce rapport , il a été enregistré environ 160 évènements sismiques de type Volcano-tectonique ( VT) dans les dernières 3 heures, lesquels restent toujours en cours, avec une occurrence qui va en diminution.

Les localisations se concentrent principalement dans une zone située aux environs de 4 à 5km à l’Est-Sud-Est du cratère principal , avec des profondeurs comprises entre 4 et 5,5 km.

Il n’a pas été enregistré de changements dans le comportement de l’activité sismique de type fluides du volcan , ni observé d’activité superficielle associée.

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE.

Source : Sernageomin.

Photo : Auteur inconnu ( archive).

 

Guatemala , Fuego :

Conditions atmosphériques : Temps clair.
Vent : Sud et Sud-Ouest.
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’Observatoire du Volcan Fuego rapporte une activité volcanique, qui consiste en des explosions faibles à modérées, qui se produisent à une fréquence de 1 à 6 par heure, soulevant des colonnes de gaz et de cendres grises à des hauteurs comprises entre 4 400 et 4 700 mètres au-dessus du niveau de la mer (14 763 à 15 748). pieds), qui se déplacent de manière variable vers l’Ouest, le Nord-Ouest, le Nord et le Nord-Est, transportant les cendres sur des distances allant jusqu’à 30 kilomètres ou plus.

En raison de la direction du vent, une faible chute de particules de cendres peut se produire sur Yepocapa, Acatenango, Parramos et La Antigua Guatemala. Les vents accélérés déplacent les cendres dans la partie supérieure des ravins et forment des rideaux de cendres sur les flancs Sud-Ouest, Sud et Sud-Est. Les explosions soulèvent des matériaux incandescents jusqu’à 100 mètres au-dessus du cratère et produisent de faibles avalanches autour du cratère en direction des ravins Seca, Taniluyá, Ceniza et La Lajas. L’activité s’accompagne occasionnellement de faibles grondements et d’ondes de choc, ainsi que de faibles bruits de turbine d’avion durant moins d’une minute.

Source : Insivumeh

Photo : Conred.

 

 

January 14, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Lewotobi Laki Laki , Vanuatu : Bembow (Ambrym) , Colombia : Nevado del Ruiz , Ecuador : Sangay .

January 14 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes  Peninsula :

The possibility of an eruption is high in light of increased seismicity , Updated 14 January at 06:15 UTC

At around 03:00 UTC today, an intense series of earthquakes began at the Sundhnúksgígar crater row.

At the time of publication, over 200 earthquakes have been measured in the area, and the seismicity has moved towards the town of Grindavík.

So far, the largest recorded earthquake is 3.5 in magnitude, and it was measured at 04:07 UTC at Hagafell.

Both real-time GPS measurements and borehole pressure readings (from HS Orka) show major changes since the onset of today’s earthquake activity. These observations, in addition to the ongoing seismicity, confirm that magma is moving within the region.

Our assessment is that the possibility of an eruption is high, and that it could occur imminently.

Source et photo : IMO

 

Indonesia , Lewotobi Laki Laki :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : January 13 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK017
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 21h37 UTC (05h37 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 8269 FT (2584 M) above sea level or 3200 FT (1000 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from north to northeast. Volcanic ash is observed to be white to gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption and ash emission is continuing. Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 29 mm. Tremor recorded on seismogram with maximum amplitude 3 mm.

Source et photo: Magma Indonésie .

 

Vanuatu , Bembow ( Ambrym) :

16°15’00”S 168°07’00”E
Summit Elevation 4377ft (1334m)
Current Vanuatu Volcano Alert Level: Level 3

Ambrym volcano has increased its activity from minor unrest to minor eruption state. The Volcanic Alert Level is raised from Level 1 to Level 3.

Ambrym Volcano is now in the minor eruption state. The volcanic eruption is happening inside the Benbow Crater. The Danger Zone for life safety is limited at the Danger Zone B which is about 2km around Benbow and 4Km around Marum craters (Including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu)

Observations from Ambrym Volcano Webcam and seismic data analysis on 13th January 2024 confirmed an eruption inside Benbow Crater from 2217hrs (10:17PM) local time. The activity consists of strong glow, loud explosion, gas and steam. People from Ambrym and neighboring islands may view gas plumes and observe volcanic glow.

The Alert Level for Ambrym volcano has been at the Level 1 since 10th October 2019. The current activity show that Ambrym volcano is undergoing a small-scale eruption. This is consistent with the Alert Level 3 activity. Level 3 indicates ‘Minor eruption; Danger is now at 2km around Benbow and 4km around Marum’. The possibility that the Ambrym volcano activity escalate to the level of moderate eruption (Level 4) is low for now.

Source et photo : Geohazard

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly bulletin on the activity of the Nevado del Ruiz volcano

From the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) reports that:

In the week of January 2-8, 2024, the volcano continued to exhibit unstable behavior with moderate activity levels, particularly evident in seismicity and the persistence of thermal anomalies at the bottom of Arenas Crater. The main variations in the monitored parameters were:
– The increase in seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice, both in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. The earthquakes were located mainly in the North-West and South sectors of the volcano, at distances less than 4 km from the Arenas crater and, to a lesser extent, in the Arenas crater and in the East-South-East and North-North-East of the volcano. Depths of the events varied between 1 and 7 km from the summit. During days 3 and 5, the highest seismicity rates of the week were recorded.
On January 3, most of the seismicity was located in the northwest sector of the volcano, at depths between 3 and 6 km with a maximum magnitude of 3.9. This magnitude was the largest of the week corresponding to the earthquake recorded on January 3 at 11:03 a.m., which was reported as felt by officials of the Los Nevados National Natural Park, SGC personnel on the ground and residents of the areas of influence . near the volcano and in the town of Manizales. On January 5, the seismic activity was located mainly in the southern sector, at depths between 3 and 4 km with a maximum magnitude of 2.8, corresponding to the earthquake of January 5 at 3:03 p.m.

– The reduction in seismicity linked to pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere both in terms of the number of earthquakes recorded and the seismic energy released. Seismic signals of this type had low to sometimes moderate energy levels. Some of these were associated with ash emissions or changes in the relative temperature of the emitted materials.
These phenomena were confirmed mainly thanks to the cameras used to monitor the volcano.
– The variability of sulfur dioxide (SO2) degassing rates with an increasing trend. The maximum height of the gas or ash column was 800 m vertical and 1,800 m dispersed.
These values were measured at the summit of the volcano on January 6, 2024. The direction of dispersion of the column was variable towards the North-West, West and South-West flanks of the volcano, generating ash falls in areas close to the volcano and in the city of Manizales.
– The persistence of thermal anomalies at the bottom of Arenas crater with moderate energy levels, detected from satellite monitoring platforms. During the week, several reports of thermal anomalies with these values were obtained due to the good weather conditions in the region.

Source : SGC

Photo : Julian Fernando Aranzazu Henao ( archive)

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Saturday January 13, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No change
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From January 12, 2024, 11:00 a.m. to January 13, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 426

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area. *In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials and generate mudflows with debris, which could descend down the sides of the volcano, flowing into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Thanks to the surveillance camera system and the GOES-16 satellite system, several ash emissions were observed, with heights between 500 and 1,500 meters above the level of the crater, in the southwest and west directions. South West. Likewise, this activity was reported through 4 alerts from the Washington VAAC agency, with heights of 900 meters above the level of the crater, in the West and South-West directions.

Gas:
At midday yesterday, the Mounts satellite system detected the emission of 150 tonnes of SO2 (sulfur dioxide).

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system detected 25 thermal anomalies, the MIROVA-MODIS satellite system recorded 3 thermal anomalies and the MIROVA-VIIRS satellite system recorded 2 thermal anomalies.

Observation:
Since 6:10 p.m. (TL) yesterday, thanks to the IG-EPN Santa Rosa camera, a pyroclastic flow was observed in the Southeast ravine. This type of phenomenon could cause an increase in sediments in the Volcán River and consequently in the Upano River. In addition, during last night, several episodes of incandescence were recorded, with material descending to 1000 meters below the level of the crater. Until the close of this report, the volcano is cloudy.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  Carlos Riera

14 Janvier 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Lewotobi Laki Laki , Vanuatu : Bembow ( Ambrym) , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Sangay .

14 Janvier 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

La possibilité d’une éruption est élevée compte tenu de l’augmentation de la sismicité. Mise à jour le 14 janvier à 06h15 UTC

Vers 03h00 UTC aujourd’hui, une intense série de tremblements de terre a commencé au niveau du cratère Sundhnúksgígar.

Au moment de la publication, plus de 200 tremblements de terre ont été mesurés dans la région et la sismicité s’est déplacée vers la ville de Grindavík.

Jusqu’à présent, le plus grand tremblement de terre enregistré est d’une magnitude de 3,5 et il a été mesuré à 04h07 UTC à Hagafell.

Les mesures GPS en temps réel et les relevés de pression dans les forages (de HS Orka) montrent des changements majeurs depuis le début de l’activité sismique d’aujourd’hui. Ces observations, ajoutées à la sismicité en cours, confirment que le magma se déplace au sein de la région.

Notre évaluation est que la possibilité d’une éruption est élevée et qu’elle pourrait se produire de manière imminente.

Source et photo : IMO

 

Indonésie , Lewotobi Laki Laki :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 13 janvier 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK017
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 21h37 UTC (05h37 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 8 269 pieds (2 584 m) au-dessus du niveau de la mer ou 3 200 pieds (1 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant du Nord au Nord-Est. Les cendres volcaniques sont blanches à grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent. Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 29 mm. Tremor enregistré sur sismogramme avec une amplitude maximale de 3 mm.

Source et photo: Magma Indonésie .

 

Vanuatu , Bembow ( Ambrym) :

16°15’00″S 168°07’00″E
Altitude du sommet 4 377 pieds (1 334 m)
Niveau d’alerte actuel du volcan  : niveau 3

Le volcan d’Ambrym a augmenté son activité de troubles mineurs à un état d’éruption mineure. Le niveau d’alerte volcanique passe du niveau 1 au niveau 3.

L’éruption volcanique se produit à l’intérieur du cratère Benbow. La zone de danger pour la sécurité des personnes est limitée à la zone de danger B qui s’étend à environ 2 km autour du Benbow et à 4 km autour des cratères du Marum (y compris Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu).

Les observations de la webcam du volcan Ambrym et l’analyse des données sismiques du 13 janvier 2024 ont confirmé une éruption à l’intérieur du cratère du Benbow à partir de 22 h 17 (22 h 17), heure locale. L’activité consiste en une forte lueur, de fortes explosions, du gaz et de la vapeur. Les habitants d’Ambrym et des îles voisines peuvent observer des panaches de gaz et observer des lueurs volcaniques.

Le niveau d’alerte du volcan Ambrym est au niveau 1 depuis le 10 octobre 2019. L’activité actuelle montre que le volcan Ambrym subit une éruption à petite échelle. Ceci est cohérent avec l’activité d’alerte de niveau 3. Le niveau 3 indique « Éruption mineure ; Le danger est désormais à 2 km autour de Benbow et à 4 km autour de Marum’. La possibilité que l’activité du volcan Ambrym atteigne le niveau d’éruption modérée (niveau 4) est faible pour l’instant.

Source et photo : Geohazard

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire sur l’activité du volcan Nevado del Ruiz

Du suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Dans la semaine du 2 au 8 janvier 2024, le volcan a continué à présenter un comportement instable avec des niveaux d’activité modérés, particulièrement évidents dans la sismicité et la persistance d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas. Les principales variations des paramètres surveillés étaient :
– L’augmentation de l’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique, tant dans le nombre de tremblements de terre enregistrés que dans l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés principalement dans les secteurs Nord-Ouest et Sud du volcan, à des distances inférieures à 4 km du cratère Arenas et, dans une moindre mesure, dans le cratère Arenas et dans les secteurs Est-Sud-Est et Nord-Nord-Est du volcan  . Les profondeurs des événements variaient entre 1 et 7 km par rapport au sommet . Durant les jours 3 et 5, les taux de sismicité les plus élevés de la semaine ont été enregistrés.
Le 3 janvier, l’essentiel de la sismicité était localisé dans le secteur Nord-Ouest du volcan, à des profondeurs comprises entre 3 et 6 km avec une magnitude maximale de 3,9. Cette magnitude était la plus grande de la semaine correspondant au séisme enregistré le 3 janvier à 11h03, qui a été signalé comme ressenti par les responsables du Parc Naturel National Los Nevados, le personnel du SGC sur le terrain et les habitants des zones d’influence. près du volcan et dans la ville de Manizales. Le 5 janvier, l’activité sismique s’est localisée essentiellement dans le secteur Sud, à des profondeurs comprises entre 3 et 4 km avec une magnitude maximale de 2,8, correspondant au séisme du 5 janvier à 15h03.

– La diminution de la sismicité liée aux émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère tant au niveau du nombre de séismes enregistrés que de l’énergie sismique dégagée. Les signaux sismiques de ce type présentaient des niveaux d’énergie faibles à parfois modérés. Certains d’entre eux étaient associés à des émissions de cendres ou à des changements dans la température relative des matériaux émis.
Ces phénomènes ont été confirmés principalement grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan.
– La variabilité des taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) avec une tendance à la hausse. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 800 m en vertical et de 1 800 m en dispersion.
Ces valeurs ont été mesurées au sommet du volcan le 6 janvier 2024. La direction de dispersion de la colonne était variable vers les flancs Nord-Ouest, Ouest et Sud-Ouest du volcan, générant des chutes de cendres dans les zones proches du volcan et dans le ville de Manizales.
– La persistance d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas avec des niveaux d’énergie modérés, détectées depuis les plateformes de surveillance satellitaire. Au cours de la semaine, plusieurs rapports d’anomalies thermiques avec ces valeurs ont été obtenus en raison des bonnes conditions météorologiques dans la région.

Source : SGC

Photo : Julian Fernando Aranzazu Henao ( archive)

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Samedi 13 Janvier 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 12 Janvier 2024 , 11:00h au 13 Janvier 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 426

 

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan. *En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des coulées de boue avec des débris, qui pourraient descendre sur les flancs du volcan, se déversant dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Grâce au système de caméras de surveillance et au système satellite GOES-16, plusieurs émissions de cendres ont été observées, avec des hauteurs comprises entre 500 et 1 500 mètres au-dessus du niveau du cratère, dans les directions Sud-Ouest et Ouest-Sud-Ouest. De même, cette activité a été signalée à travers 4 alertes de l’agence Washington VAAC, avec des hauteurs de 900 mètres au-dessus du niveau du cratère, dans les directions Ouest et Sud-Ouest.

Gaz:
Hier à midi, le système satellite Mounts a détecté l’émission de 150 tonnes de SO2 (dioxyde de soufre).

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a détecté 25 anomalies thermiques, le système satellite MIROVA-MODIS a enregistré 3 anomalies thermiques et le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 2 anomalies thermiques.

Observation:
Depuis 18h10 (TL) hier, grâce à la caméra Santa Rosa de l’IG-EPN, une coulée pyroclastique a été observée dans le ravin Sud-Est. Ce type de phénomène pourrait provoquer une augmentation des sédiments dans la rivière Volcán et par conséquent dans la rivière Upano. En plus, au cours de la nuit dernière, plusieurs épisodes d’incandescence ont été enregistrés, avec descente de matière à 1000 mètres sous le niveau du cratère. Jusqu’à la clôture de ce rapport , le volcan est nuageux.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  Carlos Riera