April 8, 2024. EN. Italy / Sicily : Etna , Indonesia : Semeru , Colombia : Cumbal , Ecuador : Reventador , Alaska : Atka .

April 8 , 2024.

 

Italy / Sicily , Etna :

VOLCANIC ACTIVITY REPORT April 7, 2024, 1:10:36 PM (UTC) – ETNA.
The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, reports a strong emission of ash from the summit craters, visible by the summit crater cameras.

Press release on the activity of Etna, April 7, 2024 3:52 p.m. (1:52 p.m. UTC)

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, communicates, based on the analysis of INGV-OE surveillance cameras, that a strong emission of ash from the Bocca Nuova crater was observed. This emission lasted about 4 minutes and reached an altitude of 5 km above sea level, quickly dispersing in the atmosphere towards the South. Seismically, a sequence of approximately 6 summit explosive events was recorded from 1:01 p.m. to 1:10 p.m. UTC, the most energetic of which was recorded at 1:10 p.m. UTC.

The average amplitude of volcanic tremors remains at the current state, although with some slight fluctuations, at the average level. The sources of the tremor are located under the Southeast crater, at an altitude of approximately 2,900 m above mean sea level. The infrasound signals are exclusively located at the Southeast crater. Finally, the analysis of the inclinometer signals does not reveal significant deformations.

Further updates will be communicated shortly.

Source : INGV

Photo :  Fabrizio Zuccarello.

 

Indonesia , Semeru :

Mount Semeru exhibited an eruption on Monday, April 8, 2024 at 08:23 WIB with the height of the ash column observed at ± 500 m above the summit (± 4176 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with moderate intensity, oriented towards the South. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

Observation of seismicity
9 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 11 to 22 mm and duration of the earthquake from 75 to 95 seconds.
4 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 6 mm and duration of the earthquake from 41 to 66 seconds.
1 harmonic tremor with an amplitude of 6 mm, and an earthquake duration of 147 seconds.

RECOMMENDATION
1. Do not carry out any activities in the South-East sector along Besuk Kobokan, 13 km from the summit (center of the eruption). Apart from this distance, people do not carry out activities within 500 meters of the river bank (river boundary) along Besuk Kobokan as they may be affected by the expansion of warm clouds and lahar flows up to a distance of 17 km from the summit.
2. Do not practice activities within a 5 km radius around the crater/summit of the Mount Semeru volcano as it is subject to the risk of stone projection (spray).

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin: Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

Between March 26 and April 1, 2024, and compared to what was reported the previous week, seismic activity presented a slight decrease in its occurrence and the energy released.
The predominance of earthquakes related to rock fracture remained, scatteredly located in the volcanic region, at distances less than 16 km, with depths between 1.0 and 7.0 km from its summit (4,700 m above sea level) and magnitudes less than 1.6.

Gas emissions were recorded in the El Verde fumarole fields, northeast of the CVC; and Los Rastrojos and Boca Vieja, southwest of the CVC, with white columns, of variable dispersion direction and height depending on the wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Sunday April 7, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From April 6, 2024, 11:00 a.m. to April 7, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station in the last 24 hours.

Explosion (EXP) 58
Long Period (LP) 5
Transmitting tremor (TREMI) 4
Tremor harmonic (TRARM): 3

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area. **Heavy rains could remobilize accumulated material and generate mud and debris flows that travel down the volcano’s flanks and flow into rivers downstream.

Emissions/ash column:
Due to weather conditions, gas and ash emissions could not be observed via surveillance cameras. The VAAC agency in Washington has not published reports relating to the activity of the volcano.

Observation:
Since yesterday, we have seen that the volcano has remained cloudy most of the time. Furthermore, during the night and early morning today, several episodes of descent of incandescent material were recorded which reached 800 meters below the level of the crater. Currently, the volcano remains cloudy

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Henry Vasconez

 

Alaska , Atka :

Minor unrest at the Atka volcanic complex continues and a few small earthquakes were detected over the past day. Nothing was observed in cloudy satellite and webcam views of the volcano over the past day.

AVO has detected no unusual surface activity since a small explosion at the summit of Korovin volcano on the evening of March 27.
Korovin is one of the volcanoes that makes up the Atka volcanic complex.

The Atka volcanic complex is monitored by local seismic and infrasound sensors and webcam, satellite data, and regional lightning detection instruments.

The Atka Volcanic Complex consists of a central shield and Pleistocene caldera with several post-caldera volcanoes. A major dacitic explosive eruption accompanied formation of the caldera about 500,000 to 300,000 years ago. The most prominent of the post-caldera stratovolcanoes are Kliuchef and Sarichef, both of which may have been active in historical time. Sarichef has a symmetrical profile, but the less eroded Kliuchef is the source of most if not all historical eruptions. Kliuchef may have been active on occasion simultaneously with Korovin volcano to the north. Hot springs and fumaroles are located on the flanks of Mount Kliuchef and in a glacial valley SW of Kliuchef. Korovin, at the NE tip of Atka Island, is the most frequently active volcano of the complex, and contains a double summit with two craters. The NW summit has a small crater, but the 1-km-wide crater of the SE cone has an open cylindrical vent of widely variable depth that sometimes contains a crater lake or a high magma column. A fresh-looking cinder cone lies on the flank of the partially dissected Konia volcano, located on the SE flank of the dominantly basaltic Korovin. Some late-stage dacitic lava flows are present on both Korovin and Konia.

Source : AVO , GVP

Photo : Schaefer, Janet /  Alaska Volcano Observatory / Alaska Division of Geological & Geophysical Surveys

 

 

08 Avril 2024. FR. Italie / Sicile : Etna , Indonésie : Semeru , Colombie : Cumbal , Equateur : Reventador , Alaska : Atka .

08 Avril 2024.

 

Italie / Sicile , Etna :

RAPPORT D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE 07 Avril 2024 ,13:10:36(UTC) – ETNA.
L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte une forte émission de cendres des cratères du sommet , visible par les caméras des cratères sommitaux.

Communiqué sur l’activité de l’Etna , 07 Avril 2024 15:52 (13:52 UTC)

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, communique , à partir de l’analyse des caméras de surveillance INGV-OE , qu’une forte émission de cendres du cratère de la Bocca Nuova a été observée. Cette émission a duré environ 4 minutes et a atteint une altitude de 5 km au-dessus du niveau de la mer, se dispersant rapidement dans l’atmosphère en direction du Sud. D’un point de vue sismique, une séquence d’environ 6 événements explosifs au sommet a été enregistrée de 13h01 à 13h10 UTC, dont la plus énergique a été enregistré à 13h10 UTC.

L’amplitude moyenne des tremors volcaniques reste à l’état actuel, bien qu’avec quelques légères fluctuations, au niveau moyen. Les sources du tremor sont situées sous le cratère Sud-Est, à une altitude d’environ 2 900 m au-dessus du niveau moyen de la mer. Les signaux infrasonores sont exclusivement localisés au niveau du cratère Sud-Est. Enfin, l’analyse des signaux inclinométriques ne révèle pas de déformations significatives.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV

Photo :  Fabrizio Zuccarello.

 

Indonésie , Semeru :

Le mont Semeru a présenté une éruption le lundi 8 avril 2024 à 08h23 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 4176 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité modérée , orientée vers le Sud. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

Observation de la sismicité
9 tremblements de terre d’éruptions /explosions d’une amplitude de 11 à 22 mm et durée du séisme de 75 à 95 secondes.
4 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 6 mm et durée du séisme de 41 à 66 secondes.
1 tremor harmonique d’une amplitude de 6 mm, et une durée de séisme de 147 secondes.

RECOMMANDATION
1. Ne mener aucune activité dans le secteur Sud-Est le long du Besuk Kobokan, à 13 km du sommet (centre de l’éruption). En dehors de cette distance, les gens ne mènent pas d’activités à moins de 500 mètres de la rive du fleuve (frontière du fleuve) le long de Besuk Kobokan car ils risquent d’être affectés par l’expansion des nuages ​​chauds et des coulées de lahars jusqu’à une distance de 17 km du sommet.
2. Ne pratiquez pas d’activités dans un rayon de 5 km autour du cratère/sommet du volcan Mont Semeru car il est sujet au risque de projection de pierres ( projections ).

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Entre le 26 mars et le 1er avril 2024, et par rapport à ce qui a été signalé la semaine précédente, l’activité sismique a présenté une légère diminution de son occurrence et de l’énergie libérée.
La prédominance des tremblements de terre liés à la fracture de la roche est restée, localisés de manière dispersée dans la région volcanique, à des distances inférieures à 16 km, avec des profondeurs comprises entre 1,0 et 7,0 km par rapport à son sommet (4 700 m d’altitude) et des magnitudes inférieures à 1,6.

Des émissions de gaz ont été enregistrées dans les champs de fumerolles d’El Verde, au Nord-Est du CVC ; et de Los Rastrojos et Boca Vieja, au Sud-Ouest du CVC, avec des colonnes blanches, de direction de dispersion et hauteur variables selon la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Dimanche 07 Avril 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 06 Avril 2024 , 11:00h au 07 Avril 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 58
Longue Période (LP) 5
Tremor d’émission (TREMI ) 4
Tremor harmonique ( TRARM ): 3

 

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan. **De fortes pluies pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières en aval.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques, les émissions de gaz et de cendres n’ont pas pu être observées via les caméras de surveillance. L’agence VAAC de Washington n’a pas publié de rapports relatifs à l’activité du volcan.

Observation:
Depuis hier, on a pu constater que le volcan est resté nuageux la plupart du temps. Par ailleurs, dans la nuit et tôt le matin d’aujourd’hui, plusieurs épisodes de descente de matière incandescente ont été enregistrés qui ont atteint 800 mètres sous le niveau du cratère. Actuellement, le volcan reste nuageux

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Henry Vasconez

 

Alaska , Atka :

Les troubles mineurs se poursuivent sur le complexe volcanique d’Atka et quelques petits tremblements de terre ont été détectés au cours de la dernière journée. Rien n’a été observé dans les vues nuageuses du satellite et de la webcam du volcan au cours de la journée écoulée.

L’AVO n’a détecté aucune activité inhabituelle en surface depuis une petite explosion au sommet du volcan Korovin dans la soirée du 27 mars.
Le Korovin est l’un des volcans qui composent le complexe volcanique d’Atka.

Le complexe volcanique d’Atka est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, une webcam, des données satellite et des instruments régionaux de détection de la foudre.

Le complexe volcanique d’Atka se compose d’un bouclier central et d’une caldeira du Pléistocène avec plusieurs volcans post-caldeira. Une éruption explosive dacitique majeure a accompagné la formation de la caldeira il y a environ 500 000 à 300 000 ans. Les stratovolcans post-caldeira les plus importants sont Kliuchef et Sarichef, qui pourraient tous deux avoir été actifs à l’époque historique. Le Sarichef a un profil symétrique, mais le Kliuchef, moins érodé, est à l’origine de la plupart, sinon de la totalité, des éruptions historiques. Le Kliuchef a peut-être été actif à l’occasion simultanément avec le volcan Korovin au Nord. Des sources chaudes et des fumerolles sont situées sur les flancs du mont Kliuchef et dans une vallée glaciaire au Sud-Ouest du Kliuchef. Le Korovin, à la pointe Nord-Est de l’île d’Atka, est le volcan le plus fréquemment actif du complexe et contient un double sommet avec deux cratères. Le sommet Nord-Ouest a un petit cratère, mais le cratère du cône Sud-Est, large de 1 km, possède un évent cylindrique ouvert de profondeur très variable qui contient parfois un lac de cratère ou une haute colonne de magma. Un cône de cendres d’apparence fraîche se trouve sur le flanc du volcan Konia partiellement disséqué, situé sur le flanc Sud-Est du Korovin à dominante basaltique. Certaines coulées de lave dacitique à un stade avancé sont présentes à la fois sur le Korovin et le Konia.

Source : AVO , GVP

Photo : Schaefer, Janet /  Alaska Volcano Observatory / Alaska Division of Geological & Geophysical Surveys

 

 

March 18, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Dukono , Colombia : Cumbal , Peru : Sabancaya , Costa Rica : Poas .

March 18 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

The Activity of the Eruption Has Decreased. Activity at three locations on the fissure.

Updated 17. March at 13:00 UTC

The volcanic eruption that began at 20:23 last night continues, but during the night the intensity of the eruption decreased, and now there are three active openings on the eruptive fissure. Seismic activity also significantly decreased overnight, with very few earthquakes measured after 3:00, coinciding with a decrease in volcanic tremor. This development is very similar to the three previous eruptions on the Sundhnúkur crater row.

Shortly after midnight, lava flowed over the Grindavík road towards the water distribution pipe from Svartsengi power plant. There has been limited advancement in that lava flow front since this morning and it is now about 200 meters from the pipe. Another lava flow front runs alongside the protective barriers east of Grindavík and towards Suðurstrandarvegur road. Response workers in the area are monitoring the lava’s advance rate, which has been slow and steady since this morning.

The eruption fissure as it was at 11:00 today. To the right of the image is Mt. Stóra-Skógafell, and to the left is Mt. Sýlingarfell. The most active part of the fissure is east of Sýlingarfell, with smaller openings to the north.

Today’s weather forecast is northeast winds of 8-13 m/s with intermittent rain, but the wind will gradually decrease. Gas emissions will mainly drift southwest from the eruption site. Tomorrow, southeast winds of 8-13 m/s are expected with showers, and the gas emissions will likely drift northwest. Temperatures generally range from 1 to 5 degrees Celsius near the eruption sites. There is considerable uncertainty regarding the intensity of gas emissions

Updated 17. March at 18:40 UTC

Since 04:00 UTC today, the propagation of lava has slowed substantially. However, the eruption has not ended, and lava continues to be extruded from a 0.5-km-long fissure, as confirmed by web camera and drone imagery. A lava front extends to the west from Sundhnúkur crater row. This front inundated Grindavíkurvegur in the early hours of Sunday morning at around 00:30 UTC, making the road impassable.

Lava also travelled southwards, and it is now less than 250 m from Suðurstrandarvegur – the main road on the southern coast of the Reykjanes Peninsula. Between 10:15 and 16:30 UTC today, this lava front moved at an average speed of 12 m per hour. Assuming the same speed of movement, it will take the front an additional ~20 hours to reach the main road. In the event of the lava reaching the road, an additional 350 m of propagation would be needed before lava could enter the sea.

Below is a map showing the impact area if the lava were to reach the sea. This scenario and response plans related to it have been discussed at status meetings of the Meteorological Office and Civil Protection yesterday and today.

In the event of lava interacting with seawater, there would be a range of volcanic hazards due to the sudden cooling of lava. Initially, these hazards would comprise localised tephra deposition (solid volcanic particles) and the formation of volcanic gases, principally hydrogen chloride (HCl). Within a radius of 0.5 km from the entry point into the sea, there would be potentially lethal health hazards. With increasing distance, the severity of the volcanic hazards decreases over a radius of 3 km. Beyond that distance, health hazards due to gas pollution would be minor in nature.

Based on the development of the eruption today, our assessment is that lava flow into the sea is an unlikely scenario. However, until the eruption ends, and lava propagation stops entirely, it remains an outcome to consider for hazard assessment purposes. Assuming the same speed of movement (12 m per hour), it would take the southern lava front two days to reach the coastline.

Source : IMO.

Photos : Landhelgisgæsla Íslands/Icelandic Coast Guard, IMO , Jakob Vegerfors , IMO.

 

Indonesia , Dukono :

An eruption of Mount Dukono occurred on Saturday, March 16, 2024, at 4:25 p.m. WIT. The height of the eruptive column was observed to be ±1,500 m above the peak (±2,587 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the North. The eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 7 mm and a duration of 75 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS.
6 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 4 to 30 mm and earthquake duration of 35.96 to 69.73 seconds.
2 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 7 mm, and earthquake duration 82.98-88.96 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 1 mm, dominant value of 1 mm.

RECOMMENDATION
(1) People around Mount Dukono and visitors/tourists are advised not to do activities, climb or approach Malupang Warirang Crater within a 3 km radius.
(2) Considering that eruptions with volcanic ash occur periodically and the distribution of ash follows the direction and speed of the wind, so that the landing area of the ash is not fixed, it is recommended that the community around Mount Dukono always provides masks/nose and mouth coverings to use when needed to avoid the threat of volcanic ash on the respiratory system.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week from March 5 to 11 and compared to the previous period, seismic activity presented a slight increase in its occurrence and energy, with a predominance of events related to the fracture of rock material. The seismicity was mainly located near the La Plazuela crater located northeast of the Cumbal Volcanic Complex, at distances less than 1 km, depths less than 2 km compared to the height of La Plazuela (4,700 m above sea level). altitude) and a maximum magnitude of 1.1.

Gas emissions were recorded from the fumarole fields of El Verde to the northeast of the CVC, and Los Rastrojos and Boca Vieja, to the southwest of the CVC, with white columns, height and dispersion varying in depending on the wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.
Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in baseline behavior of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Peru , Sabancaya :

Analysis period: from March 4, 2024 to March 12, 2024, Arequipa, March 12, 2024
Alert level: ORANGE

The Geophysical Institute of Peru (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels, that is, with the recording of an average of 20 daily explosions, with columns of ash and of gas up to 2000 m altitude above the summit of the volcano. Consequently, the volcanic alert level remains at the ORANGE level

The IGP recorded and analyzed the occurrence of 272 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of magmatic fluids inside the Sabancaya volcano, as well as earthquakes linked to the fracturing of rocks. An average of 20 explosions were recorded daily.

 

Columns of ash and gas have been observed at an altitude of up to 2000 m above the summit of the volcano. The predominant direction of these emissions was towards the South, North-West and South-West sectors of the volcano over a distance of less than 10 KM.

We continue to record a slight inflation process in the northern sector (around the Hualca Hualca volcano).

Satellite recordings identified the presence of 6 thermal anomalies, with a maximum value of 7 MW, associated with the presence of a lava body on the surface of the volcano crater.

Moderate emissions (2134 tonnes/day) of sulfur dioxide (SO2) were observed.

RECOMMENDATIONS
• Keep the volcano alert level in orange.
• Do not approach within a radius of less than 12 km from the crater.

Source : Cenvul

Photo :  Andina

 

Costa Rica , Poas :

Latitude: 10.20°N;
Longitude: 84.23°W;
Altitude: 2687 m above sea level.
Current activity level: Warning
Possible manifestations: Small eruptions, bubbles or geysers, significant gas emission, increase in temperature (incandescence), seismic swarms or volcanic tremor,
slight inflation-extension of the volcanic edifice.

The seismic signal of volcanic tremor was maintained continuously with a moderate amplitude and in a frequency band between 0.8 and 7 Hz. Low frequency (LP) seismic events associated with the degassing of fumaroles and some small eruptions ( <50 Hz) were recorded. associated with small infrasound pulses. From around 9:00 a.m. on March 8, 2024, seismographs no longer recorded small phreatic eruptions in the hyperacid lake. Over the previous 4 days, starting on March 4, approximately 900 small phreatic eruptions (with a height of less than 50 m) were recorded using infrasound acoustic signals. The seismic signal of volcanic tremor of moderate amplitude is recorded with low frequencies between 0.8 and 3 Hz. The concentration of SO2 gas in the visitors’ viewpoint recorded maximum values of up to 3.6 parts per million similar to those of the previous week. Meanwhile, the MultiGAS gas monitoring system located on the western rim of the active crater recorded between 0.2 and 3 parts per million of SO2. The fumaroles continue to continuously degas directly into the atmosphere and flames due to the combustion of elemental sulfur are also observed at night in the southwest sector of the almost dry bottom of the hyperacid lake. On March 8, 2024, the SENTINEL satellite detected a mass of 56 tons of SO2 emitted by Poás, dispersing mainly to the north of the volcano. At the bottom of the active crater, only a few pools of gray muddy water remain in place of the hyperacid crater lake with its well-known turquoise green color. The GPS network continues to detect crustal contraction in the active sector of the crater.

Activity observed:
Over the past 24 hours, seismographs have recorded a continuous volcanic background tremor seismic signal with a dominant frequency band between 1 and 3 Hz and variable amplitude. Sporadic long-period seismic events (LP) linked to the movement of fluids in the volcano (water, gas) are also recorded. On the other hand, the gas ratios remained at normal values, H2S/SO2 around 0.24 and CO2/SO2 around 0.5, and SO2 between 5 and 20 ppm, according to the MultiGAS gas detection system located on the edge. West of the active Poas crater. The SO2 gas concentration at Visitor Viewpoint remained below 1 ppm this morning. The hyperacidic Poás Lake has been reduced to a few pools of hypersaline and hyperacidic water whose chemical composition is determined by processes of precipitation of salts such as gypsum and by the evaporation of water due to the heat flow of the interior of the volcano, the lack of rain, wind and solar radiation. The chemistry of the saline and acid basins indicates that a regime of hydrothermal activity dominates on the Poás.

Source et photos  : Ovsicori.

 

 

18 Mars 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Dukono , Colombie : Cumbal , Pérou : Sabancaya , Costa Rica : Poas .

18 Mars 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’activité de l’éruption a diminué. Activité à trois endroits sur la fissure.

Mise à jour le 17 mars à 13h00 UTC

L’éruption volcanique qui a commencé à 20h23 la nuit dernière se poursuit, mais pendant la nuit l’intensité de l’éruption a diminué, et il y a maintenant trois ouvertures actives sur la fissure éruptive. L’activité sismique a également diminué de manière significative pendant la nuit, avec très peu de tremblements de terre mesurés après 15 heures, coïncidant avec une diminution des tremors volcaniques. Cette évolution est très similaire aux trois éruptions précédentes sur la rangée de cratères de Sundhnúkur.

Peu après minuit, de la lave a coulé sur la route de Grindavík en direction de la conduite de distribution d’eau de la centrale électrique de Svartsengi. Il y a eu une avancée limitée dans ce front de coulée de lave depuis ce matin et il se trouve maintenant à environ 200 mètres du tuyau. Un autre front de coulée de lave longe les barrières de protection à l’Est de Grindavík et vers la route Suðurstrandarvegur. Les agents d’intervention présents dans la région surveillent la vitesse d’avancée de la lave, qui est lente et régulière depuis ce matin.

La fissure de l’éruption telle qu’elle était à 11h00 aujourd’hui. À droite de l’image se trouve le mont Stóra-Skógafell et à gauche le mont Sýlingarfell. La partie la plus active de la fissure se trouve à l’Est de Sýlingarfell, avec des ouvertures plus petites au nord.

Les prévisions météorologiques d’aujourd’hui annoncent des vents du nord-est de 8 à 13 m/s avec des pluies intermittentes, mais le vent diminuera progressivement. Les émissions de gaz dériveront principalement vers le Sud-Ouest du site de l’éruption. Demain, des vents du Sud-Est de 8 à 13 m/s sont attendus avec des averses, et les émissions de gaz dériveront probablement vers le Nord-Ouest. Les températures varient généralement de 1 à 5 degrés Celsius à proximité des sites d’éruption. Il existe une incertitude considérable quant à l’intensité des émissions de gaz.

Mise à jour le 17 mars à 18h40 UTC

Depuis 04h00 UTC aujourd’hui, la propagation de la lave a considérablement ralenti. Cependant, l’éruption n’est pas terminée et la lave continue de s’échapper d’une fissure de 0,5 km de long, comme le confirment les images d’une webcam et d’un drone. Un front de lave s’étend à l’Ouest de la rangée du cratère Sundhnúkur. Ce front a inondé Grindavíkurvegur tôt dimanche matin vers 00h30 UTC, rendant la route impraticable.

La lave s’est également déplacée vers le Sud et se trouve désormais à moins de 250 m de Suðurstrandarvegur, la route principale de la côte Sud de la péninsule de Reykjanes. Entre 10h15 et 16h30 UTC aujourd’hui, ce front de lave s’est déplacé à une vitesse moyenne de 12 m par heure. En supposant la même vitesse de déplacement, il faudra environ 20 heures supplémentaires au front pour atteindre la route principale. Dans le cas où la lave arriverait sur la route, il faudrait 350 m de propagation supplémentaires avant que la lave puisse pénétrer dans la mer.

Ci-dessous, une carte montrant la zone d’impact si la lave devait atteindre la mer. Ce scénario et les plans d’intervention qui y sont liés ont été discutés hier et aujourd’hui lors des réunions de mise en état de l’Office Météorologique et de la Protection Civile.

En cas d’interaction de la lave avec l’eau de mer, il existerait toute une série de risques volcaniques dus au refroidissement soudain de la lave. Dans un premier temps, ces risques comprendraient des dépôts localisés de téphra (particules volcaniques solides) et la formation de gaz volcaniques, principalement du chlorure d’hydrogène (HCl). Dans un rayon de 0,5 km du point d’entrée dans la mer, il existerait des risques sanitaires potentiellement mortels. Avec l’augmentation de la distance, la gravité des risques volcaniques diminue sur un rayon de 3 km. Au-delà de cette distance, les risques sanitaires dus à la pollution gazeuse seraient mineurs.

Sur la base de l’évolution de l’éruption aujourd’hui, notre évaluation est que la coulée de lave dans la mer est un scénario peu probable. Cependant, jusqu’à la fin de l’éruption et l’arrêt complet de la propagation de la lave, cela reste un résultat à prendre en compte à des fins d’évaluation des risques. En supposant la même vitesse de déplacement (12 m par heure), il faudrait deux jours au front de lave Sud pour atteindre le littoral.

Source : IMO.

Photos : Landhelgisgæsla Íslands/Icelandic Coast Guard, IMO , Jakob Vegerfors , IMO.

 

Indonésie , Dukono :

Une éruption du mont Dukono s’est produite le samedi 16 mars 2024, à 16h25 WIT. La hauteur de la colonne éruptive a été observée à ± 1 500 m au-dessus du pic (± 2 587 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord. L’éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 7 mm et une durée de 75 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE.
6 tremblements de terre d’éruptions / explosions d’une amplitude de 4 à 30 mm et durée du séisme de 35,96 à 69,73 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 7 mm, et durée du séisme 82,98-88,96 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 1 mm, valeur dominante de 1 mm.

RECOMMANDATION
(1) Il est conseillé aux personnes autour du mont Dukono et aux visiteurs/touristes de ne pas faire d’activités, d’escalader ou de s’approcher du cratère Malupang Warirang dans un rayon de 3 km.
(2) Considérant que des éruptions avec des cendres volcaniques se produisent périodiquement et que la distribution des cendres suit la direction et la vitesse du vent, de sorte que la zone d’atterrissage des cendres n’est pas fixe, il est recommandé que la communauté autour du mont Dukono fournisse toujours des masques/ des couvre-nez et de la bouche à utiliser en cas de besoin pour éviter la menace de cendres volcaniques sur le système respiratoire.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activité hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 5 au 11 mars et par rapport à la période précédente, l’activité sismique a présenté une légère augmentation de son occurrence et de son énergie, avec une prédominance des événements liés à la fracture du matériel rocheux. La sismicité était principalement localisée à proximité du cratère de La Plazuela situé au Nord-Est du Complexe Volcanique Cumbal , à des distances inférieures à 1 km, des profondeurs inférieures à 2 km par rapport à la hauteur de La Plazuela (4 700 m d’altitude) et une magnitude maximale de 1. 1.

Des émissions de gaz ont été enregistrées depuis les champs de fumerolles d’El Verde au Nord-Est du CVC, et de Los Rastrojos et Boca Vieja, au Sud-Ouest du CVC, avec des colonnes blanches, une hauteur et une dispersion variables en fonction de la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.
L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 04 Mars 2024 au 12 Mars 2024 , Arequipa, 12 Mars 2024
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 20 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2000 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan . Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique se maintien au niveau ORANGE

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 272 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya, ainsi que des séismes liés à la fracturation des roches. Une moyenne de 20 explosions a été enregistrée quotidiennement .

 

Il a été observé des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2000 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan. La direction prédominante de ces émissions a été vers les secteurs Sud , Nord-Ouest et Sud-Ouest du volcan sur une distance inférieure à 10 KM.

On continue à enregistrer un léger processus d’inflation dans le secteur Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ).

Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 6 anomalies thermiques , avec une valeur maximale de 7 MW , associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan.

Il a été observé des émissions modérées  ( 2134 tonnes /jour ) de dioxyde de soufre ( SO2)

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : Cenvul

Photo :  Andina

 

Costa Rica , Poas :

Latitude : 10,20°N ;
Longitude : 84,23°O ;
Altitude : 2687 m au dessus du niveau de la mer.
Niveau d’activité actuel : Avertissement
Manifestations possibles : Petites éruptions, bulles ou geysers, émission importante de gaz, augmentation de la température (incandescence), essaims sismiques ou tremor volcanique,
légère inflation-extension de l’édifice volcanique.

Le signal sismique de tremor volcanique a été maintenu en continu avec une amplitude modérée et dans une bande de fréquence comprise entre 0,8 et 7 Hz. Des événements sismiques à basse fréquence (LP) associés au dégazage des fumerolles et à quelques petites éruptions (<50 Hz) ont été enregistrés. associée à de petites impulsions infrasons. A partir de 9h00 environ le 8 mars 2024, les sismographes n’ont plus enregistré de petites éruptions phréatiques dans le lac hyperacide. Au cours des 4 jours précédents, à partir du 4 mars, environ 900 petites éruptions phréatiques (d’une hauteur inférieure à 50 m) ont été enregistrées à l’aide de signaux acoustiques infrasons. Le signal sismique de tremor volcanique d’amplitude modérée est enregistré avec des basses fréquences comprises entre 0,8 et 3 Hz. La concentration de gaz SO2 dans le point de vue des visiteurs a enregistré des valeurs maximales allant jusqu’à 3,6 parties par million similaires à celles de la semaine précédente. Pendant ce temps, le système de surveillance des gaz MultiGAS situé sur le bord Ouest du cratère actif a enregistré entre 0,2 et 3 parties par million de SO2. Les fumerolles continuent de dégazer continuellement directement dans l’atmosphère et des flammes dues à la combustion du soufre élémentaire sont également observées la nuit dans le secteur Sud-Ouest du fond presque asséché du lac hyperacide. Le 8 mars 2024, le satellite SENTINEL a détecté une masse de 56 tonnes de SO2 émise par le Poás, se dispersant principalement au Nord du volcan. Au fond du cratère actif, il ne reste que quelques mares d’eau boueuse grise à la place du lac de cratère hyperacide avec sa couleur vert turquoise bien connue. Le réseau GPS continue de détecter la contraction de la croûte dans le secteur actif du cratère.

Activité observée :
Au cours des dernières 24 heures, les sismographes ont enregistré un signal sismique de tremor de fond volcanique continu avec une bande de fréquence dominante comprise entre 1 et 3 Hz et une amplitude variable. Des événements sismiques sporadiques de longue période (LP) liés au mouvement des fluides dans le volcan (eau, gaz) sont également enregistrés. En revanche, les ratios gazeux sont restés à des valeurs normales, H2S/SO2 autour de 0,24 et CO2/SO2 autour de 0,5, et SO2 entre 5 et 20 ppm, selon le système de détection de gaz MultiGAS situé en bordure Ouest du cratère actif du Poas. La concentration de gaz SO2 au Visitor Viewpoint est restée inférieure à 1 ppm ce matin. Le lac hyperacide du Poás a été réduit à quelques mares d’eau hypersaline et hyperacide dont la composition chimique est déterminée par des processus de précipitation de sels comme le gypse et par l’évaporation de l’eau due au flux de chaleur de l’intérieur du volcan, le manque de pluie, de vent et de rayonnement solaire. La chimie des bassins salins et acides indique qu’un régime d’activité hydrothermale domine sur le Poás.

Source et photos  : Ovsicori.

 

 

March 3, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Ibu , Colombia : Cumbal , Hawaii : Kilauea , Mexico : Popocatepetl .

March 03 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Indications That the Magma Intrusion Has Stopped. Too early to declare that there will be no eruption at this time

Updated 2. March at 19:10 UTC

At this point, the seismicity that began just before 16:00 UTC today has ceased. It is thus considered likely that the magma intrusion has stopped temporarily or is significantly diminished. However, minor deformation continues to be measured in the area, so it is too early to assert that the magma intrusion has ended, and that there will not be an eruption at this time. When magma intrusions occur, deformation can be measured for several hours after the seismic activity stops.

The Icelandic Meteorological Office continues to monitor the area to observe whether the activity resumes in the next few hours, or if the magma intrusion has halted completely. It remains possible that magma could ascend to the surface, as has been observed in eruptions near Fagradalsfjall.

Updated 2. March at 17:30 UTC

An intense swarm of microseismic activity is occurring east of Sýlingarfell on the Reykjanes Peninsula.
The seismicity indicates that magma movements have begun, and that a fissure eruption is likely.
The seismicity began at the southern end of the fissure that formed on 18 December 2023.
As of 17:30 UTC, it is apparent that the seismic activity has moved southwards in the direction of Hagafell.

Real-time, GPS-based measurements show much less signs of deformation than before previous eruptions since December 2023. This could signify that less magma is on the move than before the previous three eruptions on Sundhnúkur crater row.
At present, the depth of the seismicity does not indicate that magma is propagating to the surface.
As of 17:30 UTC, the likely scenario is that the magma intrusion will not necessarily lead to a volcanic eruption. However, while the situation remains uncertain, a imminent fissure eruption cannot be ruled out.
A new hazard assessment map from IMO was published today and is valid until tomorrow (3. March 2024) at 17:00 UTC.

Source et photo : IMO

 

Indonesia , Ibu :

An eruption of Mount Ibu occurred on Sunday March 3, 2024 at 08:07 WIT with the height of the ash column observed at ±800 m above the summit (±2,125 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South and South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 20 mm and a duration of 190 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS:
10 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 15 to 28 mm and a duration of 23 to 132 seconds.
1 avalanche earthquake with an amplitude of 8 mm and an earthquake duration of 77 seconds.
126 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and earthquake duration of 15 to 50 seconds.
3 harmonic tremors with an amplitude of 3 to 8 mm and an earthquake duration of 129 to 482 seconds.
194 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and an earthquake duration of 4 to 14 seconds.
6 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 5 to 10 mm, and an earthquake duration of 4 to 8 seconds.
7 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 2 to 7 mm, and the duration of the earthquake was 44 to 108 seconds.

RECOMMENDATION
Communities around Mount Ibu and visitors/tourists are advised not to carry out activities within a radius of 2.0 km and a sectoral extension of 3.5 km towards the crater opening in the northern part of the crater active Mount Ibu.
In the event of ash falling, people who practice activities outside the home are advised to wear nasal, oral (mask) and eye (glasses) protection.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex.

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

During the period from February 20 to 26, 2024 and compared to previous weeks, seismicity recorded a decrease both in terms of occurrence and energy released. Although the predominance of earthquakes linked to rock fracture has continued, earthquakes associated with the transit of fluids in the volcanic system have also occurred. The rock fracture earthquakes were located near the active La Plazuela crater of the Cumbal volcanic complex, at distances less than 2.7 km, depths up to 3.8 km compared to the height of La Plazuela (4700 m altitude) and a maximum magnitude of 0.5.

In addition, gas emissions were recorded from the El Verde fumarolic field, northeast of the Cumbal volcano, and from the Rastrojos y Bandas sector, in Mundo Nuevo. These emissions had white columns, low height and variable dispersion depending on wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.

Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in baseline behavior of monitored parameters and other manifestations

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Saturday, March 2, 2024, 7:51 AM HST (Saturday, March 2, 2024, 17:51 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. Low to moderate rates of seismicity at the summit and along the Koaʻe fault system southwest of the summit continues following an intrusion of magma into the area at the end of January.

Summit Observations: 
Seismicity beneath the summit and extending 5-7 miles (8-11 km) southwest of the caldera under the Koaʻe fault zone continues. Earthquakes are dispersed widely from the summit to the southwest. There were 12 earthquakes recorded around the summit over the past 24 hours. Depths beneath the summit are 0.5-5 miles (1–8 km) below the surface, and magnitudes are typically below M2.0.

Ground deformation remains low with tiltmeters near Sand Hill showing modest changes in the past day.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates have remained low since October 2023. An SO2 emission rate of approximately 117 tonnes per day was recorded on February 22.

Rift Zone Observations: 
Seismicity in Kīlauea’s upper East Rift Zone and Southwest Rift Zone remain low. No unusual activity has been noted along the middle and lower sections of Kīlauea’s East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

 

Mexico , Popocatepetl :

March 2, 11:00 a.m. (March 2, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

28 exhalations were detected accompanied by water vapor, volcanic gases and ash. Additionally, 1,332 minutes of high-frequency, low-amplitude tremors (22.2 h) were identified. Today at 4:36 a.m., a magnitude 1.9 volcano-tectonic earthquake was recorded.

CENACOM (National Center for Communication and Civil Protection Operations) reported light ash falls in the central and southern municipalities of Tlaxcala; San Gregorio Atzompa, San Nicolas de los Ranchos, Juan C Bonilla, Nealtican, Tlaltenango, San Miguel Xoxtla, Santiago Xalitzintla, Puebla and Huejotzingo, Puebla. Hermanos Serdán International Airport will remain closed for a few hours due to ash sweeping from the landing strip.

We see that activity today is less than in 2023.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of volcanic gases and ash is observed, with dispersion towards the East (E).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

Source : Cenapred

 

03 Mars 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Ibu , Colombie : Cumbal , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

03 Mars 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Indications que l’intrusion de magma s’est arrêtée. Trop tôt pour déclarer qu’il n’y aura pas d’éruption actuellement .

Mise à jour le 2 mars à 19h10 UTC

À ce stade, la sismicité qui a commencé juste avant 16h00 UTC aujourd’hui a cessé. Il est donc probable que l’intrusion magmatique se soit arrêtée temporairement ou soit significativement diminuée. Cependant, des déformations mineures continuent d’être mesurées dans la région, il est donc trop tôt pour affirmer que l’intrusion magmatique est terminée et qu’il n’y aura pas d’éruption pour le moment. Lorsque des intrusions magmatiques se produisent, la déformation peut être mesurée plusieurs heures après l’arrêt de l’activité sismique.

Le Bureau météorologique islandais continue de surveiller la zone pour observer si l’activité reprend dans les prochaines heures, ou si l’intrusion magmatique s’est complètement arrêtée. Il reste possible que du magma remonte à la surface, comme cela a été observé lors d’éruptions près de Fagradalsfjall.

Mise à jour le 2 mars à 17h30 UTC

Un intense essaim d’activité microsismique se produit à l’Est de Sýlingarfell, sur la péninsule de Reykjanes.
La sismicité indique que les mouvements du magma ont commencé et qu’une éruption de fissure est probable.
La sismicité a commencé à l’extrémité Sud de la fissure formée le 18 décembre 2023.
À 17h30 UTC, il apparaît que l’activité sismique s’est déplacée vers le Sud en direction de Hagafell.

Les mesures GPS en temps réel montrent beaucoup moins de signes de déformation qu’avant les éruptions précédentes depuis décembre 2023. Cela pourrait signifier que moins de magma est en mouvement qu’avant les trois éruptions précédentes sur la rangée du cratère Sundhnúkur.
À l’heure actuelle, la profondeur de la sismicité n’indique pas que le magma se propage vers la surface.
A 17h30 UTC, le scénario probable est que l’intrusion magmatique ne conduira pas nécessairement à une éruption volcanique. Cependant, même si la situation reste incertaine, une éruption imminente de fissures ne peut être exclue.
Une nouvelle carte d’évaluation des dangers de l’OMI a été publiée aujourd’hui et est valable jusqu’à demain (3 mars 2024) à 17h00 UTC.

Source et photo : IMO

 

Indonésie , Ibu :

Une éruption du mont Ibu s’est produite le dimanche 3 mars 2024 à 08h07 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2 125 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud et le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 20 mm et une durée de 190 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE:
10 séismes d’éruptions / explosions  d’une amplitude de 15 à 28 mm et d’une durée de 23 à 132 secondes.
1 séisme d’avalanche d’une amplitude de 8 mm et d’une durée de séisme de 77 secondes.
126 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 14 mm et durée du séisme de 15 à 50 secondes.
3 tremors harmoniques avec une amplitude de 3 à 8 mm et une durée de séisme de 129 à 482 secondes.
194 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 14 mm et d’une durée de séisme de 4 à 14 secondes.
6 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 5 à 10 mm,  et une durée du séisme de 4 à 8 secondes.
7 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 2 à 7 mm, et la durée du séisme était de 44 à 108 secondes.

RECOMMANDATION
Il est conseillé aux communautés autour du mont Ibu et aux visiteurs/touristes de ne pas mener d’activités dans un rayon de 2,0 km et une extension sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui pratiquent des activités à l’extérieur de la maison de porter une protection nasale, buccale (masque) et oculaire (lunettes).

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activités hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal.

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Au cours de la période du 20 au 26 février 2024 et par rapport aux semaines précédentes, la sismicité a enregistré une diminution tant en termes d’occurrence que d’énergie libérée. Bien que la prédominance des séismes liés à la fracture des roches se soit maintenue, des séismes associés au transit des fluides dans le système volcanique se sont également produits. Les séismes de fractures rocheuses ont été localisés à proximité du cratère actif La Plazuela du complexe volcanique Cumbal, à des distances inférieures à 2,7 km, des profondeurs jusqu’à 3,8 km par rapport à la hauteur de La Plazuela (4700 m d’altitude) et une magnitude maximale de 0,5.

De plus, des émissions de gaz ont été enregistrées du champ fumerolien d’El Verde, au Nord-Est du volcan Cumbal, et du secteur Rastrojos y Bandas, dans le Mundo Nuevo. Ces émissions présentaient des colonnes blanches, une faible hauteur et une dispersion variable selon la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.

L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Samedi 2 mars 2024, 7 h 51 HST (samedi 2 mars 2024, 17 h 51 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : CONSULTATIF
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Des taux de sismicité faibles à modérés au sommet et le long du système de failles de Koa’e au Sud-Ouest du sommet se poursuivent suite à une intrusion de magma dans la zone fin janvier.

Observations du sommet :
La sismicité sous le sommet et s’étendant sur 8 à 11 km au Sud-Ouest de la caldeira sous la zone de faille de Koa’e se poursuit. Les tremblements de terre sont largement dispersés du sommet vers le Sud-Ouest. Douze tremblements de terre ont été enregistrés autour du sommet au cours des dernières 24 heures. Les profondeurs sous le sommet se situent entre 1 et 8 km sous la surface et les magnitudes sont généralement inférieures à M2,0.

La déformation du sol reste faible, les inclinomètres près de Sand Hill montrant de légers changements au cours de la dernière journée.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) sont restés faibles depuis octobre 2023. Un taux d’émission de SO2 d’environ 117 tonnes par jour a été enregistré le 22 février.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du Rift Est et la zone du Rift Sud-Ouest du Kīlauea reste faible. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photo : USGS/ K. Mulliken.

 

Mexique , Popocatepetl :

2 mars, 11h00 (2 mars, 17h00 GMT) . Activité des dernières 24 heures

28 exhalations ont été détectées accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de cendres. De plus, 1 332 minutes de tremors (22,2 h) de haute fréquence et de faible amplitude ont été identifiés. Aujourd’hui à 04h36, un tremblement de terre volcano-tectonique de magnitude 1,9 a été enregistré.

Le CENACOM (Centre National des Opérations de Communication et de Protection Civile) a signalé de légères chutes de cendres dans les municipalités du centre et du Sud de Tlaxcala ; San Gregorio Atzompa, San Nicolas de los Ranchos, Juan C Bonilla, Nealtican, Tlaltenango, San Miguel Xoxtla, Santiago Xalitzintla, Puebla et Huejotzingo, Puebla. L’aéroport international Hermanos Serdán restera fermé pendant quelques heures en raison du balayage des cendres sur la piste d’atterrissage.

On constate que l’activité d’aujourd’hui est moindre qu’en 2023.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de gaz volcaniques et de cendres est observée, avec dispersion vers l’Est (E).

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Source : Cenapred

 

February 25 , 2024. EN. Alaska : Gareloi , Indonesia : Gamalama , Colombia : Cumbal , Ecuador : Reventador , Mexico : Popocatepetl .

February 25 , 2024.

 

Alaska , Gareloi :

Unrest continues at Mount Gareloi. Seismicity has declined over the past several days but remains slightly elevated with small low frequency earthquakes observed. No activity was observed in partly cloudy satellite and webcam images over the past day.

Mount Gareloi persistently emits magmatic gases from a fumarole field on the south crater and commonly exhibits low-level seismic activity.

The current increase in seismicity likely reflects a change to the magmatic-hydrothermal system, but it is not clear that the likelihood of a volcanic eruption has increased. AVO will continue to monitor activity to determine if the recent changes are related to influx of new magma or other changes to the magmatic system.

Mount Gareloi is monitored by a local seismic and infrasound network, satellite data, and regional infrasound and lightning-detection networks.

Source : AVO

Photo : Read, Cyrus

 

Indonesia , Gamalama :

Press release on the activity of GAMALAMA.

Geographically, the Gamalama volcano in the north of the Moluccas is located at 0°48′ N and 127°19′ E with a height of 1715 m above sea level. Administratively, it includes the city area from Ternate, in the province of North Moluccas. Mount Gamalama is an active volcano with a recorded eruption history since 1538 with an eruption interval of between 1 and 50 years. Mount Gamalama is monitored visually and instrumentally from the Volcano Observation Post (PGA).

The seismicity of Mount Gamalama since January 2023 is dominated by distant tectonic earthquakes, local tectonic earthquakes and deep volcanic earthquakes (VA). Deep volcanic earthquakes (VA) are generally recorded at 2 to 3 events per day. The smoke escaping from the crater is generally observed to be white, thin to thick, at a height of 5 to 300 meters above the summit. The current activity level has been at Level II (WASPADA) since March 10, 2015. Eruptions typically occur in the central crater with relatively short eruption precursors. The last eruption took place on October 4, 2018, beginning with the recording of 7 volcanic earthquakes in the hour before the eruption. The height of the eruptive column reached 250 meters from the summit.

The latest developments on the activities of G. Gamalama until February 23, 2024 at 10:00 WIT are as follows:

There was a significant increase in deep volcanic (VA) earthquakes on February 22, 2024. Earthquake records from February 22, 2024 from 00:00 to 24:00 WIT recorded 14 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 4 at 12mm. This increase in deep volcanic earthquakes shows an increase in pressure inside the body of Mount Gamalama due to increased magmatic activity, but so far no surface earthquakes have been recorded.
Seismicity on February 23, 2024 from 00:00 to 08:30 WIT recorded 3 emissions earthquakes, 4 deep volcanic earthquakes, 2 local tectonic earthquakes and 5 distant tectonic earthquakes. Crater emission activity showed thick white crater smoke from a height of 100 to 400 meters, with weak to strong northerly winds.
From February 1 to 22, 2024, 26 emissions earthquakes were recorded, 2 harmonic tremors, 1 Tornillo earthquake, 1 shallow volcanic earthquake, 34 deep volcanic earthquakes, 57 tectonic earthquakes local (TL), 181 distant tectonic earthquakes (TJ) and 2 lahar earthquakes. Emission activity from the crater was observed, emitting fine to medium white crater smoke from a height of 10 to 100 meters.

In general, the activity of Mount Gamalama from January 1, 2024 to February 23, 2024 at 08:30 WIT tends to fluctuate and is always dominated by deep volcanic earthquakes, local tectonic earthquakes, and distant tectonic earthquakes that are linked to regional tectonic activity around the Halmahera Islands.
Under conditions like those above, and given the characteristics of Mount Gamalama’s eruption precursors, the potential hazard most likely to occur is a phreatic eruption with the current hazard in the form of ejection of material from the main crater striking an area. with a radius of 1.5 km from the center of the eruption. Light ash showers may occur with distance and intensity depending on wind direction and speed.

Based on the results of observations and analysis of visual and instrumental data, the activity level of Mount Gamalama is still at level II (WASPADA).

Source : PVMBG.

Photo : IST

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

Between February 13 and 19, 2024, seismicity maintained low levels of occurrence and daily energy, similar to those reported in previous weeks. Fracking-related earthquakes and fluid-associated events have been recorded in the volcanic system. The earthquakes associated with the fracturing of rocks, predominant on this volcano, were located mainly near the two active cones of the complex (La Plazuela in the Northeast and Mundo Nuevo in the Southwest), at distances less than 1 .3 km, with depths up to 3 km compared to the height of La Plazuela (4700 m above sea level) and maximum magnitude of 0.4. The most energetic fracture earthquake reached a magnitude of 1.6 and was located 11 km southeast of the volcanic summit, 10 km deep and near the urban area of Cumbal.

Gas emissions were recorded from the El Verde fumarole field northeast of the CVC, with low white columns and variable dispersion depending on wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.

Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in baseline behavior of monitored parameters and other manifestations

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Saturday February 24, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From February 23, 2024, 11:00 a.m. to February 24, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station over the last 24 hours.

Explosion (EXP) 32
Long Period (LP) 16
Transmitting tremor (TREMI) 21
Tremor harmonic (TRARM): 2

Precipitation/Lahars:
In the early hours of today, thanks to the Windy weather forecast system, INAMHI, and satellite images, the presence of rain was recorded in the volcano area, which gave rise to corresponding high-frequency seismic signals to the descent of mud and debris flows (lahars). Due to adverse weather conditions, these events may continue to occur, therefore it is recommended to stay away from the channels of the Marker and Montana rivers and to receive information from official sources.

Emissions/ash column:
Due to unfavorable weather conditions and poor visibility of the volcano thanks to the surveillance camera system, no gas or ash emissions were observed. However, thanks to satellite images and reports issued by W-VAAC, intermittent puffs of gas and ash were recorded approximately 705 m above the level of the crater, in a southeast direction.

Observation:
Since yesterday, thanks to the surveillance camera system and satellite images, it has been observed that the volcano remains completely cloudy and with zero visibility. Likewise, the weather conditions did not allow the observation of incandescent episodes.

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  IGEPN ( archive)

 

Mexico , Popocatepetl :

February 24, 11:00 a.m. (February 24, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

38 exhalations and 979 minutes of very low to low amplitude high frequency tremors were detected; Both volcanic events were accompanied by water vapor, volcanic gases and ash.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor, volcanic gases and ash is observed in the South-East (SE) direction.

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude

Recommendations

Cenapred emphasizes not trying to climb the volcano, as explosions occur that throw out incandescent fragments, as has been seen recently. Respect the exclusion radius of 12 kilometers around the crater, being in this area is not safe. During heavy rain, stay away from the bottom of ravines, due to the danger of mudslides and debris.

Source et photo : Cenapred.

25 Février 2024. FR. Alaska : Gareloi , Indonésie : Gamalama , Colombie : Cumbal , Equateur : Reventador , Mexique : Popocatepetl .

25 Février 2024.

 

Alaska , Gareloi :

Les troubles se poursuivent sur le mont Gareloi. La sismicité a diminué au cours des derniers jours mais reste légèrement élevée avec de petits tremblements de terre de basse fréquence observés. Aucune activité n’a été observée sur les images satellite et webcam partiellement nuageuses au cours de la journée écoulée.

Le mont Gareloi émet de manière persistante des gaz magmatiques provenant d’un champ de fumerolles sur le cratère Sud et présente généralement une activité sismique de faible niveau.

L’augmentation actuelle de la sismicité reflète probablement un changement dans le système magmatique-hydrothermal, mais il n’est pas clair que la probabilité d’une éruption volcanique ait augmenté. L’AVO continuera de surveiller l’activité pour déterminer si les changements récents sont liés à l’afflux de nouveau magma ou à d’autres changements dans le système magmatique.

Le mont Gareloi est surveillé par un réseau sismique et infrasonore local, des données satellite et des réseaux régionaux de détection d’infrasons et de foudre.

Source : AVO

Photo : Read, Cyrus

 

Indonésie , Gamalama :

Communiqué de Presse sur l’activité du GAMALAMA .

Géographiquement, le volcan Gamalama au nord des Moluques est situé à 0°48′ N et 127°19′ E avec une hauteur de 1715 m au-dessus du niveau de la mer. Sur le plan administratif, il comprend la zone de la ville de Ternate, dans la province des Moluques du Nord. Le mont Gamalama est un volcan actif dont l’histoire des éruptions est enregistrée depuis 1538 avec un intervalle d’éruption compris entre 1 et 50 ans. Le mont Gamalama est surveillé visuellement et instrumentalement depuis le poste d’observation du volcan (PGA) .

La sismicité du Mont Gamalama depuis janvier 2023 est dominée par des séismes tectoniques lointains, des séismes tectoniques locaux et des séismes volcaniques profonds (VA). Les tremblements de terre volcaniques profonds (VA) sont généralement enregistrés à raison de 2 à 3 événements par jour. On observe généralement que la fumée qui s’échappe du cratère est blanche, fine à épaisse, à une hauteur de 5 à 300 mètres au-dessus du sommet. Le niveau d’activité actuel est au niveau II (WASPADA) depuis le 10 mars 2015. Les éruptions se produisent généralement dans le cratère central avec des précurseurs d’éruption relativement courts. La dernière éruption a eu lieu le 4 octobre 2018, commençant par l’enregistrement de 7 tremblements de terre volcaniques dans l’heure précédant l’éruption. La hauteur de la colonne éruptive atteignait 250 mètres du sommet.

Les derniers développements sur les activités du G. Gamalama jusqu’au 23 février 2024 à 10h00 WIT sont les suivants :

Il y a eu une augmentation significative des tremblements de terre volcaniques profonds (VA) le 22 février 2024. Les enregistrements des tremblements de terre du 22 février 2024 de 00h00 à 24h00 WIT ont enregistré 14 tremblements de terre volcaniques profonds d’une amplitude de 4 à 12 mm. Cette augmentation des tremblements de terre volcaniques profonds montre une augmentation de la pression à l’intérieur du corps du mont Gamalama en raison d’une activité magmatique accrue, mais jusqu’à présent, aucun tremblement de terre en surface n’a été enregistré.
La sismicité du 23 février 2024 de 00h00 à 08h30 WIT a enregistré 3 tremblements de terre d’émissions, 4 tremblements de terre volcaniques profonds, 2 tremblements de terre tectoniques locaux et 5 tremblements de terre tectoniques distants. L’activité d’émission du cratère a montré une épaisse fumée de cratère blanche d’une hauteur de 100 à 400 mètres, avec des vents faibles à forts du Nord.
Du 1er au 22 février 2024, 26 tremblements de terre d’émissions ont été enregistrés, 2 tremors harmoniques, 1 tremblement de terre de type Tornillo, 1 tremblement de terre volcanique peu profond, 34 tremblements de terre volcaniques profonds, 57 tremblements de terre tectoniques locaux (TL), 181 tremblements de terre tectoniques lointains (TJ) et 2 séismes de lahars. Une activité d’émission du cratère a été observée, émettant une fumée de cratère blanche fine à moyenne d’une hauteur de 10 à 100 mètres.

En général, l’activité du mont Gamalama du 1er janvier 2024 au 23 février 2024 à 08h30 WIT a tendance à fluctuer et est toujours dominée par des tremblements de terre volcaniques profonds, des tremblements de terre tectoniques locaux et des tremblements de terre tectoniques lointains qui sont liés à l’activité tectonique régionale autour des îles Halmahera.
Dans des conditions comme celles ci-dessus, et compte tenu des caractéristiques des précurseurs d ‘éruption du Mont Gamalama, le danger potentiel le plus susceptible de se produire est une éruption phréatique avec le danger actuel sous la forme d’une éjection de matière du cratère principal frappant une zone. avec un rayon de 1,5 km du centre de l’éruption. De légères pluies de cendres peuvent survenir avec une distance et une intensité qui dépendent de la direction et de la vitesse du vent.

Sur la base des résultats des observations et de l’analyse des données visuelles et instrumentales, le niveau d’activité du Mont Gamalama est toujours au niveau II (WASPADA).

Source : PVMBG.

Photo : IST

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activités hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Entre le 13 et le 19 février 2024, la sismicité a maintenu de faibles niveaux d’occurrence et d’énergie quotidienne, similaires à ceux signalés les semaines précédentes. Des tremblements de terre liés à la fracturation et des événements associés aux fluides ont été enregistrés dans le système volcanique. Les tremblements de terre associés à la fracturation des roches, prédominants sur ce volcan, ont été localisés principalement à proximité des deux cônes actifs du complexe (La Plazuela au Nord-Est et Mundo Nuevo au Sud-Ouest), à des distances inférieures à 1,3 km, avec profondeurs jusqu’à 3 km par rapport à la hauteur de La Plazuela (4700 m d’altitude) et magnitude maximale de 0,4. Le séisme de fracture le plus énergétique a atteint une magnitude de 1,6 et a été localisé à 11 km au Sud-Est du sommet volcanique, à 10 km de profondeur et à proximité de la zone urbaine de Cumbal.

Des émissions de gaz ont été enregistrées à partir du champ de fumerolles d’El Verde au Nord-Est du CVC, avec des colonnes blanches de faible hauteur et une dispersion variable en fonction de la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.

L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations

Source et photo : SGC

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 24 Février 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 23 Février 2024 , 11:00h au 24 Février 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 32
Longue Période (LP) 16
Tremor d’émission (TREMI ) 21
Tremor harmonique ( TRARM ): 2

Précipitations / Lahars :
Aux premières heures d’aujourd’hui, grâce au système de prévision météorologique Windy, INAMHI, et aux images satellite, la présence de pluie a été enregistrée dans la zone du volcan, ce qui a donné lieu à des signaux sismiques à haute fréquence correspondant à la descente de coulées de boue et de débris (lahars). En raison des conditions météorologiques défavorables, ces événements pourraient continuer à se produire, c’est pourquoi il est recommandé de ne pas s’approcher des chenaux des rivières Marker et Montana et de recevoir des informations de sources officielles.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques défavorables et de la mauvaise visibilité du volcan grâce au système de caméras de surveillance, aucune émission de gaz ou de cendres n’a été observée. Cependant, grâce aux images satellite et aux rapports émis par le W-VAAC, des bouffées intermittentes de gaz et de cendres ont été enregistrées à environ 705 m au-dessus du niveau du cratère, en direction Sud-Est.

Observation:
Depuis hier, grâce au système de caméras de surveillance et aux images satellite, il a été observé que le volcan restait complètement nuageux et avec une visibilité nulle. De même, les conditions météorologiques n’ont pas permis l’observation d’épisodes d’incandescence.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo :  IGEPN ( archive)

 

Mexique , Popocatepetl :

24 février, 11h00 (24 février, 17h00 GMT). Activité des dernières 24 heures

38 expirations et 979 minutes de tremors à haute fréquence de très faible à faible amplitude ont été détectés ; Les deux manifestations volcaniques étaient accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de cendres .

Durant la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de cendres est observée en direction Sud-Est (SE).

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable

Recommandations

Le Cenapred insiste sur le fait de ne pas essayer de gravir le volcan, car des explosions se produisent qui projettent des fragments incandescents, comme cela a été vu récemment. Respectez le rayon d’exclusion de 12 kilomètres autour du cratère, se trouver dans cette zone n’est pas sûr. En cas de fortes pluies, restez à l’écart du fond des ravins, en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Source et photo : Cenapred.

February 17, 2024. EN. Alaska : Shishaldin , Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Merapi , Colombia : Cumbal , Ecuador : Sangay .

February 17 , 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

No significant eruptive activity occurred over the past week. A minor ash plume was observed in a webcam image on February 11, which prompted AVO to raise the Aviation Color Code to ORANGE and Volcano Alert Level to WATCH. The low-level plume extended from the crater down the north flank and did not reach significant altitudes above the volcano summit. Additional analysis of various data streams shows no evidence of explosive activity associated with this event, and the low-level plume is likely the result of a small rock fall or debris flow mobilizing ash above the surface.

Seismicity remains elevated but unchanged throughout the week with ongoing volcanic earthquakes. Steaming, which is not uncommon for Shishaldin Volcano, was observed in satellite and webcam views on February 14 and 15. AVO detected no sulfur dioxide emissions, and no elevated surface temperatures were evident in satellite imagery.

No significant eruptive activity has been observed since November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to monitor the volcano.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Magma accumulation beneath Svartsengi continues . Model calculations suggest magma accumulation will reach similar level as was noted prior to last eruption by the end of February or beginning of March
Updated 15. February at 16:00 UTC

Land uplift at Svartsengi area continues at similar trends and rates as has been detected following dyke propagations from there.

Model calculations based on GPS data suggest that magma accumulation from the end of the eruption 9th of February until yesterday, 14th of February, is about 2 million m3. It was estimated that when the eruption began on the 8th of February, about 10 million m3 of magma propagated from Svartsengi towards Sundhnúkur crater row. If magma accumulation continues at same rate, a total of 10 million m3 will be accumulated by the end of February or beginning of March, by which time likelihood of dyke propagation and volcanic eruption will increase significantly. These model calculations are based on GPS data but will be updated when new satellite data comes in.

Seismic activity in the western parts of mt. Fagradalsfjall continues with about 80 small earthquakes of magnitudes 1.5 or smaller detected since 12th of February. The depth of the earthquakes under the western part of mt. Fagradalsfjall is at 6-8 km. The area remains closely monitored but at the moment deformation data do not show signs of magma accumulation.

An updated hazard map has been published. It is valid until 22nd of February unless developments call for a re-evaluation. The main changes are that likelihood of eruptive vents opening has decreased in all Zones. Likelihood of sinkholes and fault movements are still considered high in Zone 4 (Grindavík). Please note that the hazard zones are active, and changes can occur with short notice. Furthermore, hazards can be present outside of the specified hazard zones, such as the faults that formed on the 10th of November 2023 west of Grindavík (see faults on map).

Source : IMO.

Photos : Siggi Anton , IMO.

 

Indonesia , Merapi :

Mount Merapi activity report from February 9 to 15, 2024. Published on February 16, 2024.

Visual
The weather around Mount Merapi is usually sunny in the morning, while daytime until evening is foggy. White smoke, weak to thick, with low to moderate pressure and a height of 100 m is observed from the observation post of Mount Merapi of Pengamatan on February 10, 2024 at 05:50 WIB.

This week, 1 warm avalanche cloud descended towards the South-West (upstream of the Bebeng River) with a maximum sliding distance of 1500 m. Lava avalanches were observed 189 times in the South and Southwest, including 187 upstream of the Bebeng River for a maximum distance of 1,700 m and 2 towards the Boyong River for a maximum distance of 1,400 m. The sound of avalanches was heard twice from the Babadan post with low to moderate intensity.

It was observed that the morphology of the southwest dome had changed due to the activity of hot cloud avalanches and lava avalanches. Aerial thermal photos were taken by drone on February 15, 2024. The highest hot spot reached 254.3°C, lower than the previous measurement temperature. For the morphology of the median dome, no significant change was observed. The highest hotspot reached 22.9°C. Based on the analysis of aerial photos from January 10, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,663,300 m3 and that of the central dome at 2,358,400 m3.

Seismicity
This week the seismicity of Mount Merapi recorded:

2 warm avalanche cloud (APG) earthquake,
22 shallow volcanic earthquakes (VTB),
181 multi-phase (MP) earthquakes,
719 emissions earthquakes(RF),
6 tectonic earthquakes (TT).
3 low frequency earthquake (LF).
The intensity of earthquakes this week is still quite high.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.47 cm/day.

Rain and lahars
This week, there was rain with an intensity of 30 mm/hour for 65 minutes at the Ngepos station on February 12, 2024. It was reported that there had been no increase in flow in the rivers that originate on the Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that:
Volcanic activity at Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source et photo : BPPTKG

 

Colombia , Cumbal :

Weekly activity bulletin from the Cumbal Volcanic Complex

Regarding the monitoring of the activity of the CUMBAL VOLCANIC COMPLEX (CVC), the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

Between February 6 and 12, 2024, with some fluctuations, seismicity maintained low levels of occurrence and daily energy, similar to those reported in previous weeks.
The earthquakes associated with rock fracturing were located near the two active cones of the complex (La Plazuela in the Northeast and Mundo Nuevo in the Southwest), at distances less than 1 km, with depths between 1 and 4 km from the height of La Plazuela (4700 m above sea level) and a maximum magnitude of 1.1.

Gas emissions were recorded from the fumarole fields of El Verde to the northeast of the CVC, and Los Rastrojos and Las Bandas, to the southwest of the CVC, with white columns, low height and variable dispersion depending on the wind direction. No significant variation was observed in the other geophysical and geochemical parameters of volcanic monitoring.

Volcanic activity remains on YELLOW ALERT Status: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday February 16, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: Descending
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From February 15, 2024, 11:00 a.m. to February 16, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 29

 

Precipitation/Lahars:
During this morning, thanks to the surveillance camera system, the existence of rain was reported in the area of the volcano and its surroundings without generating mudslides and debris. In the event of heavy rains, these could remobilize the accumulated materials, generating mud and debris flows which would descend the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Due to the unfavorable weather conditions and zero visibility of the volcano, no gas and ash emissions were reported through monitoring of the surveillance camera system, while on satellite images, during the morning of Today, a continuous gas trail was observed in the West-South-West direction. W-VAAC has not published activity reports related to gas and ash emissions.

Other monitoring parameters:
During the last 24 hours, the FIRMS satellite system recorded 5 thermal anomalies, in turn the MIROVA-VIIRS system recorded 1 weak thermal anomaly.

Observation:
Since yesterday, thanks to surveillance cameras, it has been observed that the volcano remains completely cloudy and with zero visibility most of the time.
In contrast, during the night and early morning today, brief episodes of incandescent material descending 2000 meters below the level of the crater were observed across the southeastern ravine of the volcano.

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  AlexBoasphoto

 

 

17 Février 2024. FR. Alaska : Shishaldin , Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Merapi , Colombie : Cumbal , Equateur : Sangay .

17 Février 2024.

 

Alaska , Shishaldin :

Aucune activité éruptive significative ne s’est produite au cours de la semaine dernière. Un léger panache de cendres a été observé sur une image de webcam le 11 février, ce qui a incité l’AVO à relever le code couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte volcanique à ATTENTION. Le panache de basse altitude s’étendait du cratère jusqu’au flanc Nord et n’atteignait pas des altitudes significatives au-dessus du sommet du volcan. Une analyse supplémentaire de divers flux de données ne montre aucune preuve d’activité explosive associée à cet événement, et le panache de bas niveau est probablement le résultat d’une petite chute de pierres ou d’une coulée de débris mobilisant des cendres au-dessus de la surface.

La sismicité reste élevée mais inchangée tout au long de la semaine avec des tremblements de terre volcaniques en cours. De la vapeur, qui n’est pas rare sur le volcan Shishaldin, a été observée sur les vues satellite et webcam les 14 et 15 février. L’AVO n’a détecté aucune émission de dioxyde de soufre et aucune température de surface élevée n’était évidente dans les images satellite.

Aucune activité éruptive significative n’a été observée depuis novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales de capteurs d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour surveiller le volcan.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’accumulation de magma sous Svartsengi se poursuit. Les calculs du modèle suggèrent que l’accumulation de magma atteindra un niveau similaire à celui noté avant la dernière éruption d’ici fin février ou début mars.
Mise à jour le 15 février à 16h00 UTC

Le soulèvement des terres dans la région de Svartsengi se poursuit selon des tendances et des rythmes similaires à ceux détectés suite à la propagation des dykes .

Les calculs du modèle basés sur les données GPS suggèrent que l’accumulation de magma depuis la fin de l’éruption du 9 février jusqu’à hier, le 14 février, est d’environ 2 millions de m3. On estime que lorsque l’éruption a commencé le 8 février, environ 10 millions de m3 de magma se sont propagés de Svartsengi vers le cratère Sundhnúkur. Si l’accumulation de magma se poursuit au même rythme, un total de 10 millions de m3 seront accumulés d’ici fin février ou début mars, date à laquelle la probabilité de propagation de dykes et d’éruption volcanique augmentera considérablement. Ces calculs de modèle sont basés sur les données GPS mais seront mis à jour lorsque de nouvelles données satellite arriveront.

L’activité sismique dans les parties occidentales du mont Fagradalsfjall continue avec environ 80 petits tremblements de terre de magnitude 1,5 ou moins détectés depuis le 12 février. La profondeur des tremblements de terre sous la partie Ouest du mont. Fagradalsfjall est à 6-8 km. La zone reste étroitement surveillée mais pour le moment, les données de déformation ne montrent aucun signe d’accumulation de magma.

Une carte des dangers mise à jour a été publiée. Il est valable jusqu’au 22 février, à moins que l’évolution de la situation ne nécessite une réévaluation. Les principaux changements sont que la probabilité d’ouverture d’ évents éruptifs a diminué dans toutes les zones. La probabilité de dolines et de mouvements de failles est toujours considérée comme élevée dans la zone 4 (Grindavík). Veuillez noter que les zones à risque sont actives et que des changements peuvent survenir à court terme. De plus, des dangers peuvent être présents en dehors des zones de danger spécifiées, comme les failles qui se sont formées le 10 novembre 2023 à l’Ouest de Grindavík (voir failles sur la carte).

Source : IMO.

Photos : Siggi Anton , IMO.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 09 au 15 Février 2024. Publié le 16 Février 2024 .

Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin , tandis que le jour jusqu’au soir est brumeux. Une fumée blanche, faible à épaisse, de pression faible à modérée et une hauteur de 100 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Pengamatan le 10 Février 2024 à 05h50 WIB.

Cette semaine, 1 nuage ​​chaud d’avalanche est descendu vers le Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement maximale de 1500 m. Des avalanches de lave ont été observées 189 fois au Sud et au Sud-Ouest, dont 187 en amont de la rivière Bebeng sur une distance maximale de 1 700 m et 2 vers la rivière Boyong sur une distance maximale de 1 400 m. Le bruit des avalanches a été entendu 2 fois depuis le poste de Babadan avec une intensité faible à modérée.

l a été observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest avait changé en raison de l’activité des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave. Une prise de photos thermiques aériennes  par drone a été effectuée le 15 Février 2024 . Le point chaud le plus élevé a atteint 254, 3 ° °C, soit une température inférieure à la température de mesure précédente. Pour la morphologie de la coupole médiane, aucun changement significatif n’a été observé.  Le point chaud le plus élevé a atteint 22,9 °C. Sur la base de l’analyse de photos aériennes du 10 janvier 2024, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 663 300 m3 et celui du dôme central à 2 358 400 m3.

Sismicité
Cette semaine la sismicité du Mont Merapi a enregistré :

2 tremblement de terre de nuages ​​chauds d’avalanches (APG),
22 séismes volcaniques peu profonds (VTB),
181 tremblements de terre à phases multiples (MP),
719 tremblements de terre d’émissions(RF),
6 tremblements de terre tectoniques (TT).
3 tremblement de terre basse fréquence ( LF).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,47 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie avec une intensité de 30 mm/heure pendant 65 minutes au poste de Ngepos le 12 Février 2024 . Il a été signalé qu’il n’y avait pas eu d’ augmentation du débit dans les rivières qui prennent leur source sur le Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source et photo : BPPTKG

 

Colombie , Cumbal :

Bulletin d’activités hebdomadaire du Complexe Volcanique Cumbal

Concernant le suivi de l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL (CVC), le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Entre le 6 et le 12 février 2024, avec quelques fluctuations, la sismicité a maintenu de faibles niveaux d’occurrence et d’énergie quotidienne, similaires à ceux signalés les semaines précédentes.
Les séismes associés à la fracturation des roches ont été localisés à proximité des deux cônes actifs du complexe (La Plazuela au Nord-Est et Mundo Nuevo au Sud-Ouest), à des distances inférieures à 1 km, avec des profondeurs comprises entre 1 et 4 km par rapport à la hauteur de La Plazuela (4700 m d’altitude) et une magnitude maximale de 1,1.

Des émissions de gaz ont été enregistrées depuis les champs de fumerolles d’El Verde au Nord-Est du CVC, et de Los Rastrojos et Las Bandas, au Sud-Ouest du CVC, avec des colonnes blanches, une faible hauteur et une dispersion variable en fonction de la direction du vent. Aucune variation significative n’a été observée dans les autres paramètres géophysiques et géochimiques du suivi volcanique.
L’activité volcanique reste en ALERTE JAUNE Statut : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et  autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 16 Février 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Descendante
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 15 Février 2024 , 11:00h au 16 Février 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 29

 

Précipitations / Lahars :
Au cours de cette matinée, grâce au système de caméras de surveillance, l’existence de pluie a été signalée dans la zone du volcan et ses environs sans générer de coulées de boue et de débris. En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques défavorables et de la visibilité nulle du volcan, aucune émission de gaz et de cendres n’a été signalée grâce à la surveillance du système de caméra de surveillance, tandis que sur les images satellites, au cours de la matinée d’aujourd’hui, une traînée de gaz continue a été observée dans la direction Ouest-Sud-Ouest. Le W-VAAC n’a pas publié de rapports d’activités liés aux émissions de gaz et de cendres.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellite FIRMS a enregistré 5 anomalies thermiques, à son tour le système MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique faible.

Observation:
Depuis hier, grâce aux caméras de surveillance, il a été observé que le volcan restait complètement nuageux et avec une visibilité nulle la plupart du temps.
En revanche, dans la nuit et tôt le matin d’aujourd’hui, de brefs épisodes de matière incandescente descendant 2000 mètres sous le niveau du cratère ont été observés à travers le ravin sud-est du volcan.

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  AlexBoasphoto