April 9, 2024. EN. Ecuador / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Poas , New Zealand : Ruapehu , Indonesia : Ibu , Guatemala : Santiaguito .

April 09 , 2024.

 

Ecador / Galapagos , Fernandina :

The lava flow from the eruption of the La Cumbre volcano reaches the sea

This morning, park rangers from the Directorate of the Galapagos National Park, of the Ministry of Environment, Water and Ecological Transition (MAATE), who carry out control and surveillance actions from the base of the Canal Bolívar, west of Isabela, reported that lava flows from the eruption of the La Cumbre volcano, on Fernandina Island, reached the sea, after 35 days of moderate but uninterrupted activity.
Since March 2, when the eruption began, the Archipelago Environmental Authority has been monitoring this natural event to record the changes occurring in the ecosystem; and maintains constant coordination with the Institute of Geophysics (IG), using satellite information and seismic equipment installed on the island.
For the moment, technicians estimate that the lava flow which descended the southeastern flank of the volcano affected the endemic vegetation of the area such as scalesias, palo santo and certain cacti and part of the habitable zone of the land iguana. With their arrival at the sea, through underground tunnels, it is possible that marine iguanas, fish and coastal invertebrates close to the area may be affected.

Land and marine visitation sites on Fernandina Island remain open; However, the DPNG continues to assess the situation to adopt new management measures if necessary. There is no human population on this island.
According to IG reports, Cumbre is one of the most active volcanoes in the Galapagos. Since the 1800s, it has experienced between 28 and 30 eruptions, which is the highest eruption recurrence rate in the archipelago. In recent years, similar processes were recorded in 2017, 2018 and 2020.

Gas:
The MOUNTS satellite system reported 478.4 tons of sulfur dioxide (SO2) measured on 07/04/2024 at 2:11 p.m. TL.

Other monitoring parameters:
The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 2 high thermal anomalies, the MIROVA MODIS system recorded 4 high thermal anomalies in the last 24 hours. For its part, the FIRMS satellite system recorded 201 thermal anomalies over the last 12 hours.

Observation:
Yesterday afternoon, based on reports from park rangers from the Galapagos National Park Directorate (DPNG), Ministry of Environment, Water and Ecological Transition (MAATE), it was reported that the lava flows associated with the eruption of the La Cumbre volcano, on Fernandina Island, reached the sea. This information is also confirmed by the GOES-16 satellite system, which presents thermal anomalies along the coastal edge.

Sources : Parque Nacional Galapagos, IGEPN.

Photos : Parque Nacional Galapagos , Nancy Juan Jiang

 

Costa Rica , Poas :

Latitude: 10.2
Longitude: -84,233
Altitude: 2,687 meters above sea level

Activity observed:
Eruptive activity continues. However, after 9 days of continuous emission of ash, since yesterday afternoon, a decrease in it has been observed. Due to the appearance of the tremor (f = 1.5 – 4 Hz) yesterday at 12:00 p.m., it cannot be ruled out that ash emissions will increase in the future. The CO2/SO2, H2S/SO2 gas ratios as well as SO2 emissions are stable. This morning at the lookout, around 10:25 a.m., the maximum SO2 concentration was 1.2 ppm. The deformation of the volcanic building is stable.

Environmental conditions:
Cloudy weather at the summit, with southwesterly wind (4 m/s).

Activity Level: Warning (2)

San José, April 8 (Prensa Latina) Active for several weeks, the Poás volcano in Costa Rica erupted again, this time with a plume of gas that reached 200 meters above its crater, reported today now the Observatory of Volcanology and Seismology (Ovsicori).

The eruption contains water vapor and volcanic gases, which also caused thick volcanic fog that affected several areas of the Greater Metropolitan Area. The wind pushes the ashes towards three western cantons, underlined the entity attached to the National University.
The fall of ash and the presence of gases, particularly sulfur dioxide, are causing concern among the population near the volcano.

The entrance to the park was closed until today, however we are awaiting the assessment of the authorities to determine its opening.
Last week, the National Emergency Commission (CNE) declared a green alert in six cantons in the province of Alajuela, affected by falling ash and a strong smell of sulfur.

The volcano remains classified at an alert level in which there are possible manifestations such as: small eruptions, bubbles, geysers, significant emission of acid gases, increase in temperature (incandescence) and seismic swarms/volcanic tremor, inflation-extension of the volcanic edifice.

Sources : Ovsicori , Prensa Latina

Photo : Ovsicori

 

New Zealand , Ruapehu :

Unusual style of earthquake activity continues at Mt Ruapehu, no changes in overall volcanic activity. The Volcanic Alert Level remains at 1.
Published: Tue Apr 9 2024 11:30 AM

Although the unusual earthquakes have continued under Mt Ruapehu, our other monitored parameters have not changed. We continue to measure low-moderate volcanic gas emissions, a slow decline in lake temperature and water level. The last gas flight, Crater Lake water and gas analysis, and visual observations show no changes. A sudden eruption at Mt Ruapehu remains very unlikely. The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Colour Code at Green.

The uncommon style of small earthquakes recorded at shallow (1-2 km) depths under Mt Ruapehu and reported in our last bulletin, continue to occur. The number of earthquakes per day has decreased from the high seen in late March, and they remain small and difficult to identify, with only the larger events detected by our automatic systems. Over the last month, we have seen up to eight of these earthquakes a day, while now they amount to 0-6 per day.

As the earthquakes do not typically last more than 10 minutes, they do not categorise as volcanic tremor, which remains low at Ruapehu. The earthquakes are also quite different in appearance from volcanic tremor traditionally seen at Ruapehu.

Te Wai ā-moe (Crater Lake) temperature continues a slow decline. Currently the lake temperature is 22 ºC, down from a peak of 31 ºC on February 14. The lake water level is also slowly declining, likely reflecting less melt water as air temperatures fall. The interpretation of gas and water samples from the lake show data consistent with cooling of the hydrothermal system formed by the lake and minor heating of the deeper system. The DOAS gas detection network has seen gas output increase slightly but remains in the low-moderate range for Mt Ruapehu.

In summary, earthquake activity beneath Ruapehu remains slightly higher than usual. This is influenced by the occurrence of the unusual events – noting these have decreased in number per day. Volcanic tremor levels remain low. The laboratory results from the gas samples indicate heating processes in the deeper parts of the system, and cooling within the shallow part, these being typical of the Ruapehu system. Our conceptual model has partial sealing occurring in the hydrothermal system beneath the crater lake, which in turn modulates the flow of gas and heat to shallower levels. Fracturing of the sealed area can be reflected as earthquakes and/or volcanic tremor. We are seeing low-moderate gas volumes passing through the lake presently, indicating paths are open.

Changes to the lake colour may occur if more/less disturbed sediment is suspended in the lake, leading to a change in the tone of the grey colour. The size and shape of the upwelling areas may also change. All of this is consistent with ongoing volcanic and hydrothermal processes and the overall low level of volcanic activity at Mt Ruapehu. A sudden eruption at Mt Ruapehu remains very unlikely.

Monitoring indicators remain consistent with a low level of volcanic activity. As a result, the Volcanic Alert Level remains at 1. The Aviation Colour Code remains Green.

Source : Geonet / Brad Scott / Duty Volcanologist

Photo : Geonet

 

Indonesia , Ibu :

An eruption of Mount Ibu occurred on Tuesday, April 9, 2024 at 00:51 WIT with the height of the ash column observed at ±1,200 m above the summit (±2,525 m above sea level) . The ash column was observed to be gray in color with thick intensity, oriented towards the South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 28 mm and a duration of 120 seconds.

Observation of seismicity:
10 eruption earthquakes with an amplitude of 11 to 28 mm and a duration of 23 to 79 seconds.
74 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and earthquake duration of 15 to 50 seconds.
8 harmonic tremors with an amplitude of 2 to 10 mm and an earthquake duration of 74 to 495 seconds.
1 Tornillo type earthquake with an amplitude of 5 mm and an earthquake duration of 72 seconds.
404 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 20 mm and an earthquake duration of 4 to 14 seconds.
4 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 3 to 6 mm, earthquake duration of 5 to 8 seconds.
22 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 2 to 28 mm, and the duration of the earthquake was 35 to 157 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Ibu and visitors/tourists should not practice activities within a radius of 2.0 km and the sectoral extension of 3.5 km towards the opening of the crater in the northern part of the crater active Mount Ibu.
2. In the event of falling ash, people who carry out activities outside the home are advised to wear nasal, oral (mask) and eye (glasses) protection.

Source : Magma Indonésie .

Photo : John Massolo – WordPress.com ( Archive).

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: Clear weather
Wind: North-East
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Santiaguito volcano observatory OVSAN reports moderate degassing on the crater which disperses towards the South-West. Weak to moderate explosions are recorded, expelling columns of gas and ash which disperse in a west and southwest direction. At night and early morning, constant incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction.

Constant avalanches of blocks, weak, moderate and some strong, are recorded on the lava flow, on the South flank and on the South-East flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of blocky lava into the Caliente dome in a west, southwest direction and the unstable nature of the material in the crater. There is a chance of moderate to strong pyroclastic flows, so do not stay near or in river beds near the slopes of the volcano.

Source : Insivumeh.

Photo : Armando Pineda

09 Avril 2024. FR. Equateur / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Poas , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Ibu , Guatemala : Santiaguito .

09 Avril 2024.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

La coulée de lave issue de l’éruption du volcan La Cumbre atteint la mer

Ce matin, les gardes du parc de la Direction du Parc National des Galapagos, du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Transition écologique (MAATE), qui mènent des actions de contrôle et de surveillance depuis la base du Canal Bolívar, à l’Ouest d’Isabela, ont signalé que les flux de lave provenant de l’éruption du volcan La Cumbre, sur l’île Fernandina, a atteint la mer, après 35 jours d’activité modérée mais ininterrompue.
Depuis le 2 mars, date du début de l’éruption, l’Autorité environnementale de l’archipel surveille cet événement naturel pour enregistrer les changements qui se produisent dans l’écosystème ; et maintient une coordination constante avec l’Institut de Géophysique (IG), en utilisant les informations satellitaires et les équipements sismiques installés sur l’île.
Pour l’instant, les techniciens estiment que la coulée de lave qui a descendu le flanc Sud-Est du volcan a affecté la végétation endémique de la zone comme les scalesias, le palo santo et certains cactus et une partie de la zone habitable de l’iguane terrestre. Avec leur arrivée à la mer, par des tunnels souterrains, il est possible que les iguanes marins, les poissons et les invertébrés côtiers proches de la zone soient affectés.

Les sites de visite terrestres et marins de l’île Fernandina restent ouverts ; Cependant, la DPNG continue d’évaluer la situation pour adopter de nouvelles mesures de gestion si nécessaire. Il n’y a aucune population humaine sur cette île.
Selon les rapports d’IG, la Cumbre est l’un des volcans les plus actifs des Galapagos. Depuis les années 1800, elle a connu entre 28 et 30 éruptions, ce qui constitue le taux de récurrence d’éruptions le plus élevé de l’archipel. Ces dernières années, des processus similaires ont été enregistrés en 2017, 2018 et 2020.

Gaz:
Le système satellite MOUNTS a signalé 478,4 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) mesurées le 04/07/2024 à 14h11 TL.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellitaire MIROVA-VIIRS a enregistré 2 anomalies thermiques élevées, le système MIROVA MODIS a enregistré 4 anomalies thermiques élevées au cours des dernières 24 heures. De son côté, le système satellitaire FIRMS a enregistré 201 anomalies thermiques au cours des 12 dernières heures.

Observation:
Hier après-midi, sur la base des rapports des gardes du parc de la Direction du Parc National des Galapagos (DPNG), du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Transition écologique (MAATE), il a été signalé que les coulées de lave associées à l’éruption du volcan La Cumbre, sur l’île Fernandina, atteignaient la mer. Cette information est également confirmée par le système satellite GOES-16, qui présente des anomalies thermiques en bordure côtière.

Sources : Parque Nacional Galapagos, IGEPN.

Photos : Parque Nacional Galapagos , Nancy Juan Jiang

 

Costa Rica , Poas :

Latitude : 10,2
Longitude : -84 233
Altitude : 2 687 mètres au-dessus du niveau de la mer

Activité observée :
L’activité éruptive se poursuit. Cependant, après 9 jours d’émission continue de cendres, depuis hier après-midi, une diminution de celle-ci a été observée. En raison de l’apparition du tremor (f = 1,5 – 4 Hz) hier à 12h00, il n’est pas exclu que les émissions de cendres augmentent à l’avenir. Les ratios gazeux CO2/SO2, H2S/SO2 ainsi que les émissions de SO2 sont stables. Ce matin au belvédère, vers 10h25, la concentration maximale de SO2 était de 1,2 ppm. La déformation du bâtiment volcanique est stable.

Conditions environnementales:
Temps nuageux au sommet, avec vent de secteur Sud-Ouest (4 m/s).

Niveau d’activité : Avertissement (2)

San José, 8 avril (Prensa Latina) Actif depuis plusieurs semaines, le volcan Poás au Costa Rica est de nouveau entré en éruption, cette fois avec un panache de gaz qui a atteint 200 mètres au-dessus de son cratère, a rapporté aujourd’hui l’Observatoire de Volcanologie et Sismologie (Ovsicori).

L’éruption contient de la vapeur d’eau et des gaz volcaniques, qui ont également provoqué un épais brouillard volcanique qui a touché plusieurs zones de la Grande Zone Métropolitaine. Le vent pousse les cendres vers trois cantons de l’Ouest, a souligné l’entité rattachée à l’Université nationale.
La chute de cendres et la présence de gaz, notamment de dioxyde de soufre, suscitent l’inquiétude de la population à proximité du volcan.

L’entrée du parc était fermée jusqu’à aujourd’hui, cependant on attend l’évaluation des autorités pour déterminer son ouverture.
La semaine dernière, la Commission nationale d’urgence (CNE) a déclaré l’alerte verte dans six cantons de la province d’Alajuela, touchés par des chutes de cendres et une forte odeur de soufre.

Le volcan reste classé à un niveau d’alerte dans lequel il existe des manifestations possibles telles que : petites éruptions, bulles, geysers, émission importante de gaz acides, augmentation de la température (incandescence) et essaims sismiques/tremor volcanique, inflation-extension de l’édifice volcanique. . .

Sources : Ovsicori , Prensa Latina

Photo : Ovsicori

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Un style inhabituel d’activité sismique se poursuit sur le mont Ruapehu, aucun changement dans l’activité volcanique globale. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
Publié : mardi 9 avril 2024 11h30

Bien que les tremblements de terre inhabituels se soient poursuivis sous le mont Ruapehu, nos autres paramètres surveillés n’ont pas changé. Nous continuons de mesurer les émissions de gaz volcaniques faibles à modérées, ainsi qu’une lente baisse de la température du lac et du niveau de l’eau. Le dernier vol de mesures de gaz, l’analyse de l’eau et du gaz de Crater Lake et les observations visuelles ne montrent aucun changement. Une éruption soudaine du mont Ruapehu reste très improbable. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et le code couleur aviation au vert.

Le type rare de petits tremblements de terre enregistrés à faible profondeur (1 à 2 km) sous le mont Ruapehu et signalés dans notre dernier bulletin continuent de se produire. Le nombre de tremblements de terre par jour a diminué par rapport au maximum observé fin mars, et ils restent faibles et difficiles à identifier, seuls les événements les plus importants étant détectés par nos systèmes automatiques. Au cours du mois dernier, nous avons observé jusqu’à huit de ces tremblements de terre par jour, alors qu’aujourd’hui, ils sont de 0 à 6 par jour.

Comme les tremblements de terre ne durent généralement pas plus de 10 minutes, ils ne sont pas classés comme tremors volcaniques, qui restent faibles sur le Ruapehu. Les tremblements de terre ont également une apparence très différente des tremblements de terre volcaniques traditionnellement observés sur le Ruapehu.

La température de Te Waiā-moe (Cratère Lake) continue de baisser lentement. Actuellement, la température du lac est de 22 ºC, en baisse par rapport au pic de 31 ºC du 14 février. Le niveau de l’eau du lac diminue également lentement, probablement en raison d’une diminution de l’eau de fonte à mesure que la température de l’air baisse. L’interprétation des échantillons de gaz et d’eau du lac montre des données cohérentes avec un refroidissement du système hydrothermal formé par le lac et un réchauffement mineur du système plus profond. Le réseau de détection de gaz DOAS a vu la production de gaz augmenter légèrement mais reste dans la fourchette faible-modérée pour le mont Ruapehu.

En résumé, l’activité sismique sous Ruapehu reste légèrement plus élevée que d’habitude. Ceci est influencé par l’apparition d’événements inhabituels – notant que leur nombre a diminué chaque jour. Les niveaux de tremors volcaniques restent faibles. Les résultats de laboratoire des échantillons de gaz indiquent des processus de chauffage dans les parties les plus profondes du système et de refroidissement dans la partie peu profonde, ceux-ci étant typiques du système Ruapehu. Notre modèle conceptuel prévoit une étanchéité partielle du système hydrothermal situé sous le lac de cratère, ce qui module à son tour le flux de gaz et de chaleur vers des niveaux moins profonds. La fracturation de la zone scellée peut se traduire par des tremblements de terre et/ou des tremors volcaniques. Nous constatons actuellement que des volumes de gaz faibles à modérés traversent le lac, ce qui indique que les chemins sont ouverts.

Des changements dans la couleur du lac peuvent se produire si des sédiments plus ou moins perturbés sont en suspension dans le lac, entraînant un changement dans la tonalité de la couleur grise. La taille et la forme des zones de remontée peuvent également changer. Tout cela est cohérent avec les processus volcaniques et hydrothermaux en cours et avec le faible niveau général d’activité volcanique du mont Ruapehu. Une éruption soudaine du mont Ruapehu reste très improbable.

Les indicateurs de surveillance restent cohérents avec un faible niveau d’activité volcanique. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Le code couleur aviation reste vert.

Source : Geonet / Brad Scott / Volcanologue de service

Photo : Geonet

 

Indonésie , Ibu :

Une éruption du mont Ibu s’est produite le mardi 9 avril 2024 à 00h51 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1 200 m au-dessus du sommet (± 2 525 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 28 mm et une durée de 120 secondes.

Observation de la sismicité :
10 séismes d’éruptions d’une amplitude de 11 à 28 mm et d’une durée de 23 à 79 secondes.
74 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 14 mm et durée du séisme de 15 à 50 secondes.
8 tremors harmoniques avec une amplitude de 2 à 10 mm et une durée de tremblement de terre de 74 à 495 secondes.
1 séisme de type Tornillo d’une amplitude de 5 mm et d’une durée de séisme de 72 secondes.
404 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 20 mm et d’une durée de séisme de 4 à 14 secondes.
4 tremblements de terre volcaniques profonds d’une amplitude de 3 à 6 mm,  durée de séisme de 5 à 8 secondes.
22 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 2 à 28 mm, et la durée du séisme était de 35 à 157 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Ibu et les visiteurs/touristes ne doivent pas pratiquer d’activités dans un rayon de 2,0 km et l’ extension sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
2. En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui effectuent des activités à l’extérieur de la maison de porter une protection nasale, buccale (masque) et oculaire (lunettes).

Source : Magma Indonésie .

Photo : John Massolo – WordPress.com ( Archive).

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : Temps clair
Vent : Nord-Est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage modéré sur le cratère qui se disperse vers le Sud-Ouest. Des explosions faibles à modérées sont enregistrées, expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui se dispersent en direction Ouest et Sud-Ouest. La nuit et tôt le matin, une incandescence constante a été observée dans le cratère du dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest.

Des avalanches constantes de blocs , faibles , modérées et quelques fortes , sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de lave en blocs dans le dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest et de la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, donc il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

Source : Insivumeh.

Photo : Armando Pineda

April 1, 2024. EN. Indonesia : Semeru , Chile : Puyehue-Cordon Caulle , Colombia : Galeras , Ecuador : Reventador , Guatemala : Santiaguito .

April 01 , 2024.

 

Indonesia , Semeru :

Mount Semeru exhibited an eruption on Sunday, March 31, 2024 at 07:37 WIB with the height of the ash column observed at ± 600 m above the summit (± 4276 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 22 mm and a duration of 103 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : March 31 , 2024
Volcano : Semeru (263300)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Semeru Volcano Observatory
Notice Number : 2024SMR227
Volcano Location : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Area : East java, Indonesia
Summit Elevation : 11763 FT (3676 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 00h37 UTC (07h37 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 13683 FT (4276 M) above sea level or 1920 FT (600 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to west. Volcanic ash is observed to be white to gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 22 mm and maximum duration 103 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chile , Puyehue – Cordon Caulle :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), Los Lagos region, Puyehue-Cordon Caulle volcanic complex, March 31, 2024, 10:50 p.m. local time (mainland Chile).

The National Service of Geology and Mines of Chile (Sernageomin) publishes the following PRELIMINARY information, obtained using the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Southern Andean Volcanological Observatory ( Ovdas):

Yesterday, Sunday March 31, at 10:29 p.m. local time (Monday April 1, 1:29 a.m. UTC), monitoring stations installed near the Puyehue-Cordon Caulle volcanic complex recorded an earthquake associated with the fracturing of rocks (volcano-tectonic type).

The characteristics of earthquakes after their analysis are as follows:

ORIGINAL TIME: 10:29 p.m. local time (01:29 UTC)
LATITUDE: 40.556° S
LONGITUDE: 72.167°E
DEPTH: 5.6 km
LOCAL MAGNITUDE: 3.1 (ML)

OBSERVATIONS:

Following the occurrence of the event, other volcano-tectonic earthquakes of lower energy were recorded.

The technical volcanic alert remains at level Green.

Source et photo : Sernageomin

 

Colombia , Galeras :

Weekly activity bulletin: Galeras Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the GALERAS VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

For the period from March 19 to 25, 2024, and compared to what was recorded the previous week, an increase in the number of events was observed, with a decrease in the seismic energy released. The seismic activity of the volcano showed a predominance of events associated with fluid transit, followed by seismicity linked to rock fracture. The fracture earthquakes were located in a scattered manner in the volcanic region, at distances between 0.5 and 15 km, with depths between 0.5 and 14 km from its summit (4,200 m above sea level). ) and magnitudes less than 0.7.

Small gas emissions were recorded, mainly from the fumarole fields of Las Chavas, to the west, and El Paisita, to the north of the active cone, with white gas columns, of low height and variable dispersion. due to the action of the winds.
Other volcanic monitoring areas showed stability in their recordings.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: Active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Sunday March 31, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From March 30, 2024, 11:00 a.m. to March 31, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station in the last 24 hours.

Explosion (EXP) 67
Long Period (LP) 6
Transmitting tremor (TREMI) 7
Tremor harmonic (TRARM): 2

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area. **Heavy rains could remobilize accumulated material and generate mud and debris flows that travel down the volcano’s flanks and flow into rivers downstream.

Emissions/ash column:
Since yesterday afternoon until the closing of this report, thanks to the network of surveillance cameras, several gas and ash emissions have been recorded with heights between 500 and 800 meters above the level of the crater with North-East and North-West directions. In connection with these emissions, the VAAC in Washington published four reports of emissions with heights between 800 and 1,300 meters above the level of the crater in a north and northwest direction.

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 6 thermal anomalies for this volcano over the last 24 hours.

Observation:
During the night of yesterday and early today, thanks to the surveillance camera system, several episodes of incandescence and descent of incandescent materials along the flanks of the volcano were recorded up to 1000 meters below the level of the crater . As of closing this report, the volcano remains completely cloudy.

Alert level: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Archive IGEPN

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: Clear weather
Wind: North-East
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Santiaguito volcano observatory OVSAN reports moderate degassing above the crater. Weak to moderate explosions are recorded, expelling columns of gas and ash which disperse in a west and southwest direction. At night and early morning, constant incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction. Constant avalanches of blocks, weak, moderate and some strong are recorded on the lava flow, on the South flank and on the South-East flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of blocky lava into the Caliente Dome in a west, southwest direction and the unstable nature of the material in the crater. There is a chance of moderate to strong pyroclastic flows, so do not stay near or in river beds near the slopes of the volcano.

The Municipality of Quetzaltenango, in collaboration with the National Coordinator for Disaster Reduction (CONRED), announced new restrictive measures for the rise of two volcanoes in Guatemala: the Santiaguito Volcano and the Santa María Volcano. This decision comes after assessing the risks these activities represent for the safety of people.

For Santiaguito Volcano, a total climbing ban was determined due to the dangerous conditions represented by its topography and volcanic activity. This measure aims to prevent accidents and guarantee the safety of mountaineering and adventure tourism enthusiasts.

Concerning the Santa María volcano, specific restrictions have been established to moderate the ascent to its summit. It is forbidden to spend the night at the summit and the times authorized to start the ascent are limited to the hours between 5 and 8 a.m.
Likewise, the descent must be carried out between 11 a.m. and 2 p.m. The main objective of these measures is to ensure the safety of visitors and to minimize the environmental impact of human activities in these natural environments.
Authorities stress the importance of not lighting campfires or using flammable materials during excursions. In addition, they urge practitioners of this sport and visitors in general to enjoy nature with responsibility and respect, recalling that the preservation of these natural spaces is essential for future generations.

Sources : Insivumeh , Republica.gt

Photo : Conred.

01 Avril 2024. FR. Indonésie : Semeru , Chili : Puyehue-Cordon Caulle , Colombie : Galeras , Equateur : Reventador , Guatemala : Santiaguito .

01 Avril 2024.

 

Indonésie , Semeru :

Le mont Semeru a présenté une éruption le dimanche 31 mars 2024 à 07h37 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 600 m au-dessus du sommet (± 4276 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 22 mm et une durée de 103 secondes.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 31 mars 2024
Volcan : Semeru (263300)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Semeru
Numéro d’avis : 2024SMR227
Emplacement du volcan : S 08 degrés 06 min 29 sec E 112 degrés 55 min 12 sec
Zone : Java Est, Indonésie
Altitude du sommet : 11 763 pieds (3 676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h37 UTC (07h37 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 13 683 pieds (4 276 m) au-dessus du niveau de la mer ou 1 920 pieds (600 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest. Les cendres volcaniques sont blanches à grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 22 mm et une durée maximale de 103 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chili , Puyehue – Cordon Caulle :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de Los Lagos, complexe volcanique Puyehue-Cordon Caulle , 31 Mars 2024, 22 h 50, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Hier, Dimanche 31 Mars , à 22h29 heure locale ( Lundi 01 Avril 01h29 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Puyehue-Cordon Caulle ont enregistré un séisme associés à la fracturation de roches (type volcano-tectonique) .

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE : 22h29, heure locale (01h29 UTC)
LATITUDE : 40,556° S
LONGITUDE: 72,167°E
PROFONDEUR : 5,6 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,1 (ML)

OBSERVATIONS :

Suite à la survenue de l’ évènement , il a été enregistré d’autres séismes de type volcano-tectonique , de plus faible énergie.

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Source et photo : Sernageomin

 

Colombie , Galeras :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Galeras

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN GALERAS, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Pour la période du 19 au 25 mars 2024, et par rapport à ce qui a été enregistré la semaine précédente, une augmentation du nombre d’événements a été observée, avec une diminution de l’énergie sismique libérée. L’activité sismique du volcan présentait une prédominance d’événements associés au transit des fluides, suivis d’une sismicité liée à la fracture des roches. Les séismes de fracture ont été localisés de manière dispersée dans la région volcanique, à des distances comprises entre 0,5 et 15 km, avec des profondeurs comprises entre 0,5 et 14 km par rapport à son sommet (4 200 m d’altitude) et des magnitudes inférieures à 0,7.


De petites émissions de gaz ont été enregistrées, provenant principalement des champs de fumerolles de Las Chavas, à l’Ouest, et d’El Paisita, au Nord du cône actif, avec des colonnes de gaz blanches, de faible hauteur et une dispersion variable due à l’action des vents.
Les autres zones de surveillance volcanique ont montré une stabilité dans leurs enregistrements.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : Volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Dimanche 31 Mars 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 30 Mars 2024 , 11:00h au 31 Mars 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 67
Longue Période (LP) 6
Tremor d’émission (TREMI ) 7
Tremor harmonique ( TRARM ): 2

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan. **De fortes pluies pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières en aval.

Colonne émissions/cendres :
Depuis hier après-midi jusqu’à la clôture de ce rapport , grâce au réseau de caméras de surveillance, plusieurs émissions de gaz et de cendres ont été enregistrées avec des hauteurs comprises entre 500 et 800 mètres au-dessus du niveau du cratère avec des directions Nord-Est et Nord-Ouest. En lien avec ces émissions, le VAAC de Washington a publié quatre rapports d’émissions avec des hauteurs comprises entre 800 et 1 300 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord et Nord-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 6 anomalies thermiques pour ce volcan au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Dans la nuit d’hier et tôt aujourd’hui, grâce au système de caméras de surveillance, plusieurs épisodes d’incandescence et de descente de matières incandescentes le long des flancs du volcan ont été enregistrés jusqu’à 1000 mètres sous le niveau du cratère. Au moment de clôturer ce rapport , le volcan reste complètement nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : Archive IGEPN

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : Temps clair
Vent : Nord-Est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage modéré au-dessus du cratère. Des explosions faibles à modérées sont enregistrées, expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui se dispersent en direction Ouest et Sud-Ouest. La nuit et tôt le matin, une incandescence constante a été observée dans le cratère du Dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest. Des avalanches constantes de blocs ,faibles, modérées et quelques fortes sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de lave en blocs dans le Dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest et de la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, donc il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

La municipalité de Quetzaltenango, en collaboration avec le Coordonnateur national pour la réduction des catastrophes (CONRED), a annoncé de nouvelles mesures restrictives pour la montée de deux volcans au Guatemala : le volcan Santiaguito et le volcan Santa María. Cette décision intervient après avoir évalué les risques que représentent ces activités pour la sécurité des personnes.

Pour le volcan Santiaguito, une interdiction totale d’escalade a été déterminée en raison des conditions dangereuses représentées par sa topographie et son activité volcanique. Cette mesure vise à prévenir les accidents et à garantir la sécurité des amateurs d’alpinisme et de tourisme d’aventure.

Concernant le volcan Santa María, des restrictions spécifiques ont été établies pour modérer l’ascension jusqu’à son sommet. Il est interdit de passer la nuit au sommet et les horaires autorisés pour commencer l’ascension sont limités aux heures comprises entre 5 et 8 heures du matin.
De même, la descente doit être effectuée entre 11 heures du matin et 14 heures de l’après-midi. Ces mesures ont pour objectif principal d’assurer la sécurité des visiteurs et de minimiser l’impact environnemental des activités humaines dans ces milieux naturels.
Les autorités soulignent l’importance de ne pas allumer de feu de camp ni d’utiliser de matériaux inflammables lors des excursions. En outre, ils exhortent les pratiquants de ce sport et les visiteurs en général à profiter de la nature avec responsabilité et respect, en rappelant que la préservation de ces espaces naturels est essentielle pour les générations futures.

Sources : Insivumeh , Republica.gt

Photo : Conred.

March 26, 2024. EN. New Zealand : Ruapehu , Indonesia : Marapi , Peru : Sabancaya , Guatemala : Santiaguito , Mexico : Popocatepetl .

March 26 , 2024.

 

New Zealand , Ruapehu :

Uncommon style of earthquake activity at Mt Ruapehu. Volcanic activity remains low, and the Volcanic Alert Level remains at 1. Published: Tue Mar 26 2024 10:00 AM

In addition to a recent drop in lake temperature, in recent weeks Ruapehu has experienced some minor earthquake activity. Although the nature of the earthquakes is quite uncommon for Ruapehu, our analyses since our last bulletin do not raise any concerns. Other monitored parameters have not changed since last week’s bulletin, and volcanic activity remains low. The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Colour Code at Green.

In early March 2024, we first observed an uncommon style of small earthquakes at Ruapehu. Subsequent re-examination of seismic data has revealed those earthquakes commenced at least as early as mid-February.

The earthquakes are small and were initially difficult to identify without careful examination of the data as they are uncommon at Ruapehu and only the larger examples are detected by our automatic systems. Over the last month, we have seen a maximum of six of these earthquakes a day, and on many days none at all.

Each earthquake consists of up to about 10 minutes of ground shaking, and is composed of a number of similar sub-events. While we are able to determine a location for some of the larger examples, the small size and style of the activity means our locations, especially depth, are quite uncertain. However, as they are recorded only by monitoring stations on the upper part of the volcano, we speculate that they originate near the summit area of the volcano within a few kilometres’ depth beneath the surface.

As the earthquakes do not typically last more than 10 minutes, they do not constitute volcanic tremor, and that remains low. The earthquakes are also quite different in appearance from volcanic tremor traditionally seen at Ruapehu.

While the earthquakes represent something new at Ruapehu, and we are working on understanding the details of the processes driving them, they are not thought to pose any concerns for eruptive activity. Other monitored parameters have shown no recent changes. The temperature of Te Wai ā-moe (Crater Lake) is now relatively stable at about 24 ºC, recent observations of the lake recognised nothing unusual, gas emissions from Ruapehu remain moderate, and volcanic tremor is low.

Monitoring indicators remain consistent with a low level of volcanic activity. As a result, the Volcanic Alert Level remains at 1. The Aviation Colour Code remains Green.

Mt Ruapehu is an active volcano and has the potential to erupt with little or no warning when in a state of minor volcanic unrest.

Source and photo : Geonet / Steven Sherburn / Duty Volcanologist.

 

Indonesia , Marapi :

Mount Marapi erupted on Sunday March 24, 2024 at 05:38 WIB. No visual eruption was observed. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 30.5 mm and a duration of 49 seconds.

Observation of seismicity:
1 emissions earthquake with an amplitude of 2.2 mm and duration of the earthquake of 19 seconds.
1 Continuous earth tremor with an amplitude of 0.5 to 1 mm, dominant value of 0.5 mm.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Marapi and climbers/visitors/tourists should not enter and conduct activities within a 4.5 km radius of the eruption center (Verbeek crater) of Mount Marapi.
2. Communities living around the valleys/streams/river banks that originate at the top of Mount Marapi should always be aware of the potential threat of lahars that may occur, especially during the rainy season.

Source : Magma Indonésie.

Photo : Dody.bukittinggi

 

Peru , Sabancaya :

Analysis period: from March 18, 2024 to March 24, 2024, Arequipa, March 25, 2024
Alert level: ORANGE

The Geophysical Institute of Peru (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels, that is, with the recording of an average of 19 daily explosions, with columns of ash and of gas up to 1700 m altitude above the summit of the volcano. Consequently, the volcanic alert level remains at the ORANGE level

The IGP recorded and analyzed the occurrence of 342 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of magmatic fluids inside the Sabancaya volcano, as well as earthquakes linked to the fracturing of rocks. An average of 19 explosions were recorded daily.

 

Columns of ash and gas have been observed at an altitude of up to 1700 m above the summit of the volcano. The predominant direction of these emissions was towards the South and West sectors of the volcano over a distance of less than 10 KM.

We continue to record a slight inflation process in the northern sector (around the Hualca Hualca volcano).

Satellite recordings identified the presence of 4 thermal anomalies, with a maximum value of 9 MW, associated with the presence of a lava body on the surface of the volcano crater.

Moderate emissions (866 tonnes/day) of sulfur dioxide (SO2) were observed.

RECOMMENDATIONS
• Keep the volcano alert level in orange.
• Do not approach within a radius of less than 12 km from the crater.

Source : Cenvul

Photo :  IGP

 

Guatemala , Santiaguito :

14°44′ 33˝ North latitude;
91°34’13˝ West longitude.
Altitude: 2,500 meters
Weather conditions: cloudy weather.
Wind: southwest.
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Observatory reports activity on the Caliente dome, with moderate and continuous degassing in the North and Northeast directions. There were 3 to 7 explosions per hour. Moderate to strong explosions raise columns of water vapor and ash to heights of up to 3,400 meters above sea level (10,498 feet) and cause pyroclastic flows to descend over short distances, mainly towards the eastern and southeastern flanks. The detachment of boulders from the dome and the edges of the lava flow continues to occasionally generate small avalanches. Heavy avalanches and noticeable sounds of volcanic activity are also recorded. During the night, periods of slight incandescence were noted around the Caliente dome. Activity remains at a high level, so there remains the possibility that with explosions or under the effect of gravity, part of the accumulated materials will collapse and long-distance pyroclastic flows will be generated towards the South-West. , the South, the South-East and the East.

Source : Insivumeh.

Photo : Noticias la Red GT San José del Golfo

 

Mexico , Popocatepetl :

March 25, 11:00 a.m. (March 25, 5:00 p.m. GMT)
Activity from the last 24 hours

14 exhalations were detected, accompanied by water vapor, volcanic gases and slight amounts of ash. Additionally, 554 minutes of very low to medium amplitude high-frequency tremors were identified.

The National Civil Protection Communications and Operations Center (CENACOM) reported light ash falls in the capital of Puebla, Nealtican, San Gregorio Atzompa, San Jerónimo Tecuanipan, Huejotzingo, San Lorenzo Chiautzingo, Juan C. Bonilla, San Miguel Xoxtla, Tlaltenango, San Pedro. Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo and Amozoc de Mota, in the state of Puebla.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and volcanic gases is observed, heading towards the North-East (NE).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns
Ejection of incandescent fragments within the exclusion radius of 12 kilometers.

Source et photo : Cenapred.

26 Mars 2024. FR. Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Marapi , Pérou : Sabancaya , Guatemala : Santiaguito , Mexique : Popocatepetl .

26 Mars 2024.

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Style peu commun d’activité sismique sur le mont Ruapehu. L’activité volcanique reste faible et le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Publié : mardi 26 mars 2024 10h00

En plus d’une récente baisse de la température du lac, le Ruapehu a connu ces dernières semaines quelques tremblements de terre mineurs. Bien que la nature des séismes soit assez rare pour le Ruapehu, nos analyses depuis notre dernier bulletin ne soulèvent aucune inquiétude. Les autres paramètres surveillés n’ont pas changé depuis le bulletin de la semaine dernière et l’activité volcanique reste faible. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et le code couleur aviation au vert.

Début mars 2024, nous avons observé pour la première fois un type inhabituel de petits tremblements de terre sur le Ruapehu. Un réexamen ultérieur des données sismiques a révélé que ces tremblements de terre ont commencé au moins dès la mi-février.

Les tremblements de terre sont petits et étaient initialement difficiles à identifier sans un examen attentif des données car ils sont rares sur le Ruapehu et seuls les plus grands exemples sont détectés par nos systèmes automatiques. Au cours du mois dernier, nous avons assisté à un maximum de six tremblements de terre de ce type par jour, et parfois même aucun.

Chaque tremblement de terre comprend jusqu’à environ 10 minutes de secousses du sol et est composé d’un certain nombre de sous-événements similaires. Bien que nous soyons en mesure de déterminer un emplacement pour certains des plus grands exemples, la petite taille et le style de l’activité signifient que nos emplacements, en particulier la profondeur, sont assez incertains. Cependant, comme ils ne sont enregistrés que par des stations de surveillance situées dans la partie supérieure du volcan, nous pensons qu’ils proviennent de la zone sommitale du volcan, à quelques kilomètres de profondeur sous la surface.

Comme les tremblements de terre ne durent généralement pas plus de 10 minutes, ils ne constituent pas une secousse volcanique, et celle-ci reste faible. Les tremblements de terre ont également une apparence très différente des tremblements de terre volcaniques traditionnellement observés sur le Ruapehu.

Bien que les tremblements de terre représentent quelque chose de nouveau sur le Ruapehu et que nous travaillons à comprendre les détails des processus qui les provoquent, on ne pense pas qu’ils posent de problèmes d’activité éruptive. Les autres paramètres surveillés n’ont montré aucun changement récent. La température de Te Waiā-moe (lac de cratère) est maintenant relativement stable à environ 24 ºC, les observations récentes du lac n’ont rien révélé d’inhabituel, les émissions de gaz du Ruapehu restent modérées et les tremors volcaniques sont faibles.

Les indicateurs de surveillance restent cohérents avec un faible niveau d’activité volcanique. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Le code couleur aviation reste vert.

Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement en cas de troubles volcaniques mineurs.

Source et photo : Geonet / Steven Sherburn / Volcanologue de service.

 

Indonésie , Marapi :

Le mont Marapi a présenté une éruption le dimanche 24 mars 2024 à 05h38 WIB. Aucune éruption visuelle n’a été observée. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 30,5 mm et une durée de 49 secondes.

Observation de la sismicité :
1 tremblement de terre d’émissions d’une amplitude de 2,2 mm et durée du séisme de 19 secondes.
1 Tremor de terre continu d’une amplitude de 0,5 à 1 mm, valeur dominante de 0,5 mm.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Marapi et les grimpeurs/visiteurs/touristes ne doivent pas entrer et mener des activités dans un rayon de 4,5 km autour du centre de l’éruption (cratère Verbeek) du mont Marapi.
2. Les communautés qui vivent autour des vallées/ruisseaux/berges des rivières qui prennent leur source au sommet du mont Marapi doivent toujours être conscientes de la menace potentielle de lahars qui peuvent survenir, en particulier pendant la saison des pluies.

Source : Magma Indonésie.

Photo : Dody.bukittinggi

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 18 Mars 2024 au 24 Mars 2024 , Arequipa, 25 Mars 2024
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 19 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 1700 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan . Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique se maintien au niveau ORANGE

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 342 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya, ainsi que des séismes liés à la fracturation des roches. Une moyenne de 19 explosions a été enregistrée quotidiennement .

 

Il a été observé des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 1700 m d’altitude au-dessus du sommet du volcan. La direction prédominante de ces émissions a été vers les secteurs Sud et Ouest du volcan sur une distance inférieure à 10 KM.

On continue à enregistrer un léger processus d’inflation dans le secteur Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ).

Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 4 anomalies thermiques , avec une valeur maximale de 9 MW , associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan.

Il a été observé des émissions modérées  ( 866 tonnes /jour ) de dioxyde de soufre ( SO2)

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : Cenvul

Photo :  IGP

 

Guatemala , Santiaguito :

14 °44′ 33˝ Latitude Nord ;
91°34’13˝ Longitude Ouest.
Altitude : 2 500 mètres
Conditions atmosphériques : temps nuageux.
Vent : sud-ouest.
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’Observatoire rapporte une activité sur le dôme Caliente, avec un dégazage modéré et continu dans les directions Nord et Nord-Est. Il y avait 3 à 7 explosions par heure. Les explosions modérées à fortes élèvent des colonnes de vapeur d’eau et de cendres jusqu’à des hauteurs allant jusqu’à 3 400 mètres au-dessus du niveau de la mer (10 498 pieds) et provoquent la descente de coulées pyroclastiques sur de courtes distances, principalement vers les flancs Est et Sud-Est. Le détachement des blocs rocheux du dôme et des bords de la coulée de lave continue de générer occasionnellement de faibles avalanches. De fortes avalanches et des bruits perceptibles d’activité volcanique sont également enregistrés. Durant la nuit, des périodes de légère incandescence ont été constatées autour du dôme Caliente. L’activité reste à un niveau élevé, il reste donc la possibilité qu’avec les explosions ou sous l’effet de la gravité, une partie des matériaux accumulés s’effondre et des flux pyroclastiques à longues distances soient générés vers le Sud-Ouest, le Sud, le Sud-Est et l’Est.

Source : Insivumeh.

Photo : Noticias la Red GT San José del Golfo

 

Mexique , Popocatepetl :

25 mars, 11h00 (25 mars, 17h00 GMT)
Activité des dernières 24 heures

14 exhalations ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres. De plus, 554 minutes de tremors à haute fréquence d’amplitude très faible à moyenne ont été identifiés.

Le Centre national de communication et d’opérations de protection civile (CENACOM) a signalé de légères chutes de cendres dans la capitale de Puebla, Nealtican, San Gregorio Atzompa, San Jerónimo Tecuanipan, Huejotzingo, San Lorenzo Chiautzingo, Juan C. Bonilla, San Miguel Xoxtla, Tlaltenango, San Pedro. Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo et Amozoc de Mota, dans l’État de Puebla.

Durant la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée, se dirigeant vers le Nord-Est (NE) .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées
Éjection de fragments incandescents dans le rayon d’exclusion de 12 kilomètres.

Source et photo : Cenapred.

March 16, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Marapi , Colombia : Puracé – Los Coconucos Volcanic Range , Guatemala : Santiaguito , Ecuador : Sangay .

March 16 , 2024.

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Continued increased likelihood of an eruption.
Indications that more magma needs to accumulate under Svartsengi than before to trigger a new magma intrusion and possibly an eruption.

Updated 15. March at 14:30 UTC

Likely sequence of events in the next few days:

The amount of magma under Svartsengi continues to increase, which could end with a new magma intrusion and possibly an eruption.
An eruption could start with very little warning, possibly within 30 minutes.
It is most likely that an eruption would occur in the area between Stóra-Skógfell and Hagafell.

Main changes in activity:

There are indications that more magma needs to accumulate under Svartsengi than before, to trigger a new dike intrusion and possibly an eruption.
There is now higher uncertainty than before about the timing of the next dike intrusion and possible eruption.

Note:

When the weather worsens, the sensitivity of the Icelandic Meteorological Office’s monitoring system decreases. Today and this evening,there is strong wind and precipitation in Reykjanes Peninsula. Therefore, it can be assumed that both the sensitivity of the earthquake and the real-time GPS monitoring of the Meteorological Office will be impaired. The weather will also affect tremor detection and visual monitoring with webcams. The weather will rapidly improve by midnight today 15 March.
Higher uncertainty than before about the timing of the next dike intrusion and possible eruption.
GNSS displacements and recent interferograms show continued inflation of the Svartsengi magma reservoir – at a similar rate to that observed prior to the diking event on 2 March 2024. Geodetic modelling using these datasets confirms the inflation source is also at a similar location and depth as that observed during previous inflation episodes.

The models inditate a recharge volume of approx. 4 million cubic meters to the Svartsengi reservoir since 3 March.

For the diking events that occurred between 14 January to 2 March, the failure limit calculated to trigger these dike intrusions and/or eruptions was consistently estimated at around 10 million cubic meters. This enabled longer-term forecasts to be made based on the volume loss from the magma reservoir during the diking events and then estimating the time window when this amount would be fully recharged, hence triggering the next event.
However, on 2 March it is estimated that a much smaller volume was lost from the magma reservoir during this event (approx. 1.3 million m3) which triggered a small dike intrusion that did not result in an eruption.

A larger volume, compared to the amount lost from the Svartsengi reservoir on the 2 March, has now been recharged, yet a new dike intrusion/eruption has not yet occurred. This indicates a possible change in the magma plumbing system and greater uncertainty in the new failure limit that now needs to be reached, and thus the timing, of the next dike intrusion and/or eruption.

When this new limit is reached, the most likely scenario is another dike intrusion within the existing diking area – between Stóra-Skogfell to Grindavík – which may or may not culminate in an eruption.

The map shows seismicity detected from 3 March to 14 March. Black lines outline Grabens that formed in diking events on 10 November 2023 and 14 January 2024.

Seismicity NW of Grindavík not a sign of dike intrusion there

We cannot rule out the possibility of an eruption occurring within an adjacent area or volcanic system e.g. west of Mt Þorbjörn or in Eldvörp, however, prior to this occurring a new dike will first need to be intruded in the corresponding area.

There is currently no evidence of a dike intrusion within these areas. Such an intrusion in a new area, is expected to be characterised by a strong earthquake sequence, and large amounts of ground deformation detected on both the GNSS network and on interferograms – none of these monitoring datasets currently show any evidence of this.

There has been an increase in seismicity (all earthquakes < M1.5) to the north west of Grindavík. It is likely that the continued inflation of the Svartsengi magma reservoir is now triggering small movements on pre-existing faults in this area that were activated during the 10 November 2023 diking event.

Source : IMO

Photos : IMO , Birgir Vilhelm Óskarsson/Institut islandais d’histoire naturelle, IMO.

 

Indonesia , Marapi :

An eruption of Mount Marapi occurred on Saturday, March 16, 2024 at 07:50 WIB with the height of the ash column observed at ± 800 m above the summit (± 3691 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with moderate to thick intensity, oriented towards the East. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 30.4 mm and a duration of 65 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : March 16 , 2024
Volcano : Marapi (261140)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Marapi Volcano Observatory
Notice Number : 2024MAR027
Volcano Location : S 0 deg 22 min 52 sec E 100 deg 28 min 23 sec
Area : West Sumatra, Indonesia
Summit Elevation : 9251 FT (2891 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 00h50 UTC (07h50 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 11811 FT (3691 M) above sea level or 2560 FT (800 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to east. Volcanic ash is observed to be white to gray. The intensity of volcanic ash is observed from medium to thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 30.4 mm and maximum duration 65 second. Tremor recorded on seismogram with maximum amplitude 2.5 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Puracé – Los Coconucos Volcanic Range :

Weekly bulletin of the activity of the Puracé volcano – Los Coconucos volcanic chain

From the monitoring of the activity of the PURACE VOLCANO – LOS COCONUCOS VOLCANIC CHAIN, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week of March 5 to 11, 2024, seismic activity presented levels similar to those of previous weeks, both in seismic energy released and in the number of events.
The fracture earthquakes recorded were mainly located under the building of the Puracé volcano, with depths less than 6 km and magnitudes less than 1.2 ML; while the earthquakes associated with the fluids were located in two areas: one under the crater of the volcano, at depths less than 500 m, and another to the South-East of it, at depths between 1.5 and 6.0 km.

During the period evaluated, deformations continued to be recorded between the Puracé and Curiquinga volcanoes. Likewise, the concentration of carbon dioxide (CO2) continued to oscillate and remains above reference values in this volcano. The increase in sulfur dioxide (SO2) flux detected in previous weeks continued to be recorded.
Images obtained using installed cameras show that significant degassing of the volcanic system continues.

Other parameters measured and used for the assessment of volcanic activity showed no notable changes during the period evaluated.
The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS.

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Santiaguito :

14°44′ 33˝ North latitude;
91°34’13˝ West longitude.
Altitude: 2,500 meters above sea level.
Weather conditions: partly cloudy
Wind: East
Precipitation: 27.8 mm.

Activity:
The Observatory reports activity in the Caliente Dome with moderate outgassing and moderate to strong explosions occurring at a rate of 2 to 7 explosions per hour. Moderate to strong explosions raise columns of water vapor and ash to heights of up to 4,700 meters above sea level (15,092 feet) and cause pyroclastic flows to descend over short distances mainly towards the South, South-West and West flanks. Detachment of boulders from the dome to the base and edges of the lava flow continues actively. Strong avalanches and noticeable sounds of volcanic activity are also recorded, as well as a constant incandescent pulse in the crater during the night. Activity remains at a high level, so there remains the possibility that with explosions or under the effect of gravity, part of the accumulated materials collapse and pyroclastic flows over long distances are generated towards the South. West, South, South-East and East.

Source : Insivumeh

Photo : Kyle Weinstein_photography .

 

Ecuador , Sangay :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE SANGAY VOLCANO, Friday March 15, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: High, Surface trend: No change
Internal activity level: High, Internal trend: No change

Seismicity: From March 14, 2024, 11:00 a.m. to March 15, 2024, 11:00 a.m.:

The number of seismic events recorded at the reference station over the past 24 hours is shown below. The level of seismic activity of the volcano remains high.

Explosion Event (EXP): 274

Precipitation/Lahars:
Over the past 24 hours, rains have been recorded in the volcano area, causing an increase in the flow of the Upano River. **Heavy rains could remobilize accumulated material and generate mud and debris flows that travel down the volcano’s flanks and flow into rivers downstream.

Emissions/ash column:
Due to weather conditions, gas and ash emissions were not observed via the monitoring camera network or the GOES-16 satellite system. The Washington VAAC has not released emissions reports for this volcano in the past 24 hours.

Observation:
Despite the cloud cover in the volcano area, yesterday evening, an episode of incandescence in the crater was observed thanks to the surveillance camera system. At the time of closing this report, the volcano remains completely cloudy

Alert level: yellow

Source : IGEPN.

Photo :  AdriáLou Garay Véle

16 Mars 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Marapi , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Guatemala : Santiaguito , Equateur : Sangay .

16 Mars 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Probabilité toujours accrue d’une éruption. Des indications indiquent que davantage de magma doit s’accumuler sous Svartsengi qu’auparavant pour déclencher une nouvelle intrusion de magma et éventuellement une éruption.

Mise à jour le 15 mars à 14h30 UTC

Déroulement probable des événements dans les prochains jours :

La quantité de magma sous Svartsengi continue d’augmenter, ce qui pourrait se terminer par une nouvelle intrusion magmatique et éventuellement une éruption.
Une éruption pourrait commencer sans aucun avertissement, éventuellement dans les 30 minutes.
Il est très probable qu’une éruption se produise dans la zone située entre Stóra-Skógfell et Hagafell.
Principaux changements d’activité :

Certains éléments indiquent que davantage de magma doit s’accumuler sous Svartsengi qu’auparavant pour déclencher une nouvelle intrusion de dyke et éventuellement une éruption.
Il existe désormais plus d’incertitude qu’auparavant quant au moment de la prochaine intrusion et de son éventuelle éruption.

Note:

Lorsque le temps se détériore, la sensibilité du système de surveillance du Bureau météorologique islandais diminue. Aujourd’hui et ce soir, il y a du vent fort et des précipitations sur la péninsule de Reykjanes. Par conséquent, on peut supposer que la sensibilité aux séismes et la surveillance GPS en temps réel du Bureau météorologique seront altérées. La météo affectera également la détection des tremblements et la surveillance visuelle avec des webcams. Le temps s’améliorera rapidement d’ici minuit aujourd’hui 15 mars.
Incertitude plus élevée qu’auparavant quant au moment de la prochaine intrusion de dyke et de son éventuelle éruption.
Les déplacements GNSS et les interférogrammes récents montrent une inflation continue du réservoir magmatique de Svartsengi – à un rythme similaire à celui observé avant l’événement  du 2 mars 2024. La modélisation géodésique utilisant ces ensembles de données confirme que la source d’inflation se trouve également à un emplacement et à une profondeur similaires à celle-ci. observé lors des précédents épisodes d’inflation.

Les modèles indiquent un volume de recharge d’env. 4 millions de mètres cubes dans le réservoir de Svartsengi depuis le 3 mars.

Pour les événements de dykes survenus entre le 14 janvier et le 2 mars, la limite de rupture calculée pour déclencher ces intrusions et/ou éruptions  a été systématiquement estimée à environ 10 millions de mètres cubes. Cela a permis de faire des prévisions à plus long terme sur la base de la perte de volume du réservoir de magma lors des événements de dyke, puis d’estimer la fenêtre de temps pendant laquelle cette quantité serait complètement rechargée, déclenchant ainsi l’événement suivant.

Cependant, le 2 mars, on estime qu’un volume beaucoup plus faible a été perdu du réservoir magmatique lors de cet événement (environ 1,3 million de m3), ce qui a déclenché une petite intrusion de dyke qui n’a pas entraîné d’éruption.

Un volume plus important que celui perdu dans le réservoir de Svartsengi le 2 mars a maintenant été rechargé, mais aucune nouvelle intrusion/éruption  ne s’est encore produite. Cela indique un changement possible dans le système de plomberie du magma et une plus grande incertitude quant à la nouvelle limite de rupture qui doit maintenant être atteinte, et donc au moment de la prochaine intrusion et/ou éruption .

Lorsque cette nouvelle limite est atteinte, le scénario le plus probable est une autre intrusion de dyke dans la zone de digue existante – entre Stóra-Skogfell et Grindavík – qui peut ou non aboutir à une éruption.

La carte montre la sismicité détectée du 3 mars au 14 mars. Les lignes noires décrivent les Grabens qui se sont formés lors des événements de dykes du 10 novembre 2023 et du 14 janvier 2024.

La sismicité au Nord-Ouest de Grindavík ne constitue pas un signe d’intrusion de dyke à cet endroit
Nous ne pouvons pas exclure la possibilité qu’une éruption se produise dans une zone ou un système volcanique adjacent, par ex. à l’Ouest du mont Þorbjörn ou à Eldvörp, cependant, avant que cela ne se produise, un nouveau dyke devra d’abord être creusé dans la zone correspondante.

Il n’existe actuellement aucune preuve d’intrusion dans ces zones. Une telle intrusion dans une nouvelle zone devrait être caractérisée par une forte séquence sismique et de grandes quantités de déformation du sol détectées à la fois sur le réseau GNSS et sur les interférogrammes – aucun de ces ensembles de données de surveillance n’en montre actuellement la preuve.

Il y a eu une augmentation de la sismicité (tous les tremblements de terre < M1,5) au Nord-Ouest de Grindavík. Il est probable que l’inflation continue du réservoir magmatique de Svartsengi déclenche désormais de petits mouvements sur des failles préexistantes dans cette zone qui ont été activées lors de l’événement du 10 novembre 2023.

Source : IMO

Photos : IMO , Birgir Vilhelm Óskarsson/Institut islandais d’histoire naturelle, IMO.

 

Indonésie , Marapi :

Une éruption du mont Marapi s’est produite le samedi 16 mars 2024 à 07h50 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 3691 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité modérée à épaisse , orientée vers l’Est. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 30,4 mm et une durée de 65 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Délivré : 16 Mars 2024
Volcan : Marapi (261140)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Marapi
Numéro d’avis : 2024MAR027
Localisation du volcan : S 0 deg 22 min 52 sec E 100 deg 28 min 23 sec
Zone : Ouest de Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet : 9 251 pieds (2 891 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h50 UTC (07h50 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 11 811 pieds (3 691 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 560 pieds (800 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est. Les cendres volcaniques sont blanches à grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée de moyenne à épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 30,4 mm et une durée maximale de 65 secondes. Tremor enregistré sur sismogramme avec une amplitude maximale de 2,5 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos

Du suivi de l’activité du VOLCAN PURACÉ – CHAÎNE VOLCANIQUE LOS COCONUCOS, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 5 au 11 mars 2024, l’activité sismique a présenté des niveaux similaires à ceux des semaines précédentes, tant en énergie sismique libérée qu’en nombre d’événements.
Les séismes de fracture enregistrés étaient principalement situés sous le bâtiment du volcan Puracé, avec des profondeurs inférieures à 6 km et des magnitudes inférieures à 1,2 ML ; tandis que les tremblements de terre associés aux fluides étaient localisés dans deux zones : une sous le cratère du volcan, à des profondeurs inférieures à 500 m, et une autre au Sud-Est de celui-ci, à des profondeurs comprises entre 1,5 et 6,0 km.

Au cours de la période évaluée, des déformations ont continué à être enregistrées entre les volcans Puracé et Curiquinga. De même, la concentration de dioxyde de carbone (CO2) a continué d’osciller et reste supérieure aux valeurs de référence dans ce volcan. L’augmentation du flux de dioxyde de soufre (SO2) détectée les semaines précédentes a continué d’être enregistrée.
Les images obtenues grâce aux caméras installées montrent que le dégazage important du système volcanique se poursuit.

Les autres paramètres mesurés et utilisés pour l’évaluation de l’activité volcanique n’ont montré aucun changement notable au cours de la période évaluée.
L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS.

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Santiaguito :

14 °44′ 33˝ Latitude Nord ;
91°34’13˝ Longitude Ouest.
Altitude :  2 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Conditions atmosphériques : partiellement nuageux
Vent : Est
Précipitations : 27,8 mm.

Activité:
L’Observatoire rapporte une activité dans le dôme Caliente avec un dégazage modéré et des explosions modérées à fortes se produisant à un rythme de 2 à 7 explosions par heure. Les explosions modérées à fortes élèvent des colonnes de vapeur d’eau et de cendres jusqu’à des hauteurs allant jusqu’à 4 700 mètres au-dessus du niveau de la mer (15 092 pieds) et provoquent la descente de coulées pyroclastiques sur de courtes distances principalement vers les flancs Sud, Sud-Ouest et Ouest. Le détachement des blocs rocheux depuis le dôme jusqu’à la base et des bords de la coulée de lave se poursuit activement. De fortes avalanches et des bruits perceptibles d’activité volcanique sont également enregistrés, ainsi qu’une impulsion incandescente constante dans le cratère pendant la nuit. L’activité reste à un niveau élevé, il reste donc la possibilité qu’avec les explosions ou sous l’effet de la gravité, une partie des matériaux accumulés s’effondre et des flux pyroclastiques sur de longues distances soient générés vers le Sud-Ouest, le Sud, le Sud-Est et l’Est.

Source : Insivumeh

Photo : Kyle Weinstein_photography .

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Vendredi 15 Mars 2024 .
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement

Sismicité : Du 14 Mars 2024 , 11:00h au 15 Mars 2024 , 11:00h : 

Le nombre d’événements sismiques enregistrés à la station de référence au cours des dernières 24 heures est présenté ci-dessous. Le niveau d’activité sismique du volcan reste élevé.

Evénement d’explosion (EXP) : 274

Précipitations / Lahars :
Au cours des dernières 24 heures, des pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan, provoquant une augmentation du débit de la rivière Upano. **De fortes pluies pourraient remobiliser les matériaux accumulés et générer des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières en aval.

Colonne émissions/cendres :
En raison des conditions météorologiques, les émissions de gaz et de cendres n’ont pas été observées via le réseau de caméras de surveillance ou le système satellite GOES-16. Le VAAC de Washington n’a pas publié de rapports d’émissions pour ce volcan au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Malgré la couverture nuageuse dans la zone du volcan, hier soir, un épisode d’incandescence dans le cratère a été observé grâce au système de caméras de surveillance. Au moment de clôturer ce rapport , le volcan reste complètement nuageux

Niveau d’alerte : jaune

Source : IGEPN.

Photo :  AdriáLou Garay Véle

March 12, 2023. EN. Chile : Lascar , Colombia : Nevado del Huila , Ecuador : Reventador , La Martinique : Montagne Pelée , Guatemala : Fuego .

March 12 , 2023.

 

Chile , Lascar :

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
62 seismic events of type VT, associated with the fracture of rocks (Volcano-Tectonics).
37 LP type seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 11 cm2.
3 TR type seismic events, associated with the sustained dynamics over time of fluids inside the volcanic system (TRemor). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 6 cm2.

Fluid geochemistry
The sulfur dioxide (SO2) emissions data obtained by the differential optical absorption spectroscopy (DOAS) equipment, corresponding to the Emú station, located 6 km in the East-South-East (ESE) direction from active crater, presented an average value of 200 ± 71 t/d, with a maximum daily value of 506 t/d on February 2.
No anomalies have been reported in emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcano, according to data published by the Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI). No reports of atmospheric anomalies have been reported by the Ozone Monitoring Instrument (IMO) Sulfur Dioxide Panel.

Satellite thermal anomalies
During the period, no thermal alerts were recorded in the area associated with the volcano, according to the analytical processing of Sentinel 2-L2A satellite images, in combination of false color bands.

Geodesy
The two GNSS stations installed in the area of the Láscar volcano, which make it possible to monitor the deformation of the volcanic edifice, show small-scale displacements, both in the horizontal and vertical direction, not exceeding 0.16 cm/month. In conclusion, there is no evidence of deformation of the volcanic system for the period evaluated.

Surveillance cameras
The images provided by the fixed camera, installed near the volcano, recorded regular degassing, with a maximum column height of 720 m on February 4.

Activity remained at levels considered low, suggesting stability of the volcanic system. The technical volcanic alert is maintained in:
GREEN TECHNICAL ALERT: Active volcano with stable behavior – There is no immediate risk

Source : Sernageomin

Photo : RudiR/ commons.wikimedia.org .

 

Colombia , Nevado del Huila :

Weekly bulletin on the activity of the Nevado del Huila volcano

From the monitoring of the activity of the NEVADO DEL HUILA VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:
In the week from February 27 to March 4, 2024, seismic activity continued to present low levels, comparable to those recorded in previous months, both in number of events and in energy released. Images obtained from installed cameras showed low levels of degassing from the volcanic system.

Other parameters measured for the assessment of volcanic activity did not show significant changes.
During the period considered, the volcano continued to exhibit stable behavior.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS.

The COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE will continue to monitor the evolution of the volcanic phenomenon and will inform in a timely manner of any changes that may occur.

Source : SGC

Photo : Parque Nacional

 

Ecuador , Reventador :

DAILY REPORT ON THE STATE OF THE REVENTADOR VOLCANO, Monday March 11, 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Surface activity level: Moderate, Surface trend: No changes
Internal activity level: Moderate, Internal trend: No changes

Seismicity: From March 10, 2024, 11:00 a.m. to March 11, 2024, 11:00 a.m.:

The following table shows the number of seismic events from the reference station over the last 24 hours.

Explosion (EXP) 30
Long Period (LP) 14
Transmitting tremor (TREMI) 23
Tremor harmonic (TRARM): 3

Precipitation/Lahars:
No rain was recorded in the volcano area. In the event of heavy rains, these could remobilize the volcanic material accumulated nearby and generate flows of mud and debris which would slide down the sides of the volcano and flow into adjacent rivers.

Emissions/ash column:
Since yesterday, no gas or ash emissions have been observed thanks to the volcano’s surveillance camera system. On the other hand, W-VAAC issued a report during the night referring to clouds of gas and ash 800 m above the crater level in a West-Northwest direction.

Observation:
During last night, thanks to surveillance cameras, several episodes of incandescence were observed at the level of the crater accompanied by descents of pyroclastic materials up to 700 m below the level of the crater. On the other hand, the volcano remained completely cloudy yesterday morning and evening and partially clear during the afternoon.

Other monitoring parameters:
Over the last 24 hours, the MIROVA-MODIS satellite system recorded 1 weak thermal anomaly.

Alert level: Orange.

Source et photo : IGEPN.

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Weekly report, Paris Institute of Globe Physics / Martinique Volcanological and Seismological Observatory
Activity on Montagne Pelée. Saint-Pierre, March 8, 2024 at 2:00 p.m. local time (GMT-4)

Volcanic activity decreased this week with 9 earthquakes of volcanic origin observed.
Between March 1, 2024 at 4:00 p.m. (UT) and March 8, 2024 at 4:00 p.m. (UT), the OVSM recorded 9 very low energy volcano-tectonic earthquakes. These earthquakes were clearly identified as originating from one of the well-known seismically active zones at Montagne Pelée, located between 1.0 and 1.4 km depth below the summit of the volcano.
Surface seismicity of the volcano-tectonic type is associated with micro-fracturing in the volcanic edifice linked to the global reactivation of the volcano observed since the end of 2018.

No earthquake was felt by the population.
The previous week, the OVSM had recorded 14 earthquakes of volcanic origin. As of March 8, 2024 and during the last 4 weeks, the OVSM has therefore observed a total of 71 volcanic earthquakes, or an average of 17 to 18 earthquakes per week.
During phases of volcanic reactivation of volcanoes similar to Montagne Pelée, it is usual to observe seismic activity varying in intensity and frequency.

The alert level is currently YELLOW: vigilance.

Source : OVSM /IPGP

Photo : Photopoesie

 

Guatemala , Fuego :

14°28’54˝ North latitude;
90°52’54˝ West longitude.
Altitude: 3,763 meters above sea level.
Weather conditions: Clear weather
Wind: North-East
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Fuego Volcano Observatory OVFGO reports weak, moderate, and a few strong explosions, which occur at a frequency of 3 to 7 per hour. These explosions generate columns of gray gas and ash at heights of 4,300 to 4,700 meters above sea level (14,108 to 15,420 feet), which travel 12 km westward and southward. South West. The explosions produce weak and moderate avalanches around the crater and towards the Seca, Ceniza, Taniluyá and Las Lajas ravines where part of the ejected material reached the vegetation. Low and moderate rumblings are reported with weak shock waves that vibrate the roofs and windows of houses near the volcano. Falling fine ash particles are also reported in the communities of Panimache I, Morelia, Santa Sofía and other neighboring communities.

Source : Insivumeh

Photo : Desnivel Tour

 

12 Mars 2023. FR. Chili : Lascar , Colombie : Nevado del Huila , Equateur : Reventador , La Martinique : Montagne Pelée , Guatemala : Fuego .

12 Mars 2023.

 

Chili , Lascar :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
62 événements sismiques de type VT, associés à la fracture des roches (Volcano-Tectonique).
37 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 11 cm2.
3 événements sismiques de type TR, associés à la dynamique soutenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égal à 6 cm2.

Géochimie des fluides
Les données d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par l’équipement de spectroscopie d’absorption optique différentielle (DOAS), correspondant à la station Emú, située à 6 km dans la direction Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif, ont présenté une valeur moyenne de 200 ± 71 t/j, avec une valeur journalière maximale de 506 t/j le 2 février.
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, selon les données publiées par le Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI) . Aucun rapport d’anomalie atmosphérique n’a été signalé par le Groupe sur le dioxyde de soufre de l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) .

Anomalies thermiques des satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au volcan, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
Les deux stations GNSS installées dans la zone du volcan Láscar, qui permettent de surveiller la déformation de l’édifice volcanique, montrent des déplacements de faible ampleur, tant dans le sens horizontal que vertical, ne dépassant pas 0,16 cm/mois. En conclusion, il n’y a aucune preuve de déformation du système volcanique pour la période évaluée.

Caméras de surveillance
Les images fournies par la caméra fixe, installée à proximité du volcan, ont enregistré des dégazages réguliers, avec une hauteur de colonne maximale de 720 m le 4 février.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du système volcanique. L’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat

Source : Sernageomin

Photo : RudiR/ commons.wikimedia.org .

 

Colombie , Nevado del Huila :

Bulletin hebdomadaire sur l’activité du volcan Nevado del Huila

Du suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL HUILA, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :
Dans la semaine du 27 février au 4 mars 2024, l’activité sismique a continué de présenter des niveaux faibles, comparables à ceux enregistrés les mois précédents, tant en nombre d’événements qu’en énergie libérée. Les images obtenues grâce aux caméras installées ont montré de faibles niveaux de dégazage du système volcanique.

Les autres paramètres mesurés pour l’évaluation de l’activité volcanique n’ont pas montré de changements importants.
Au cours de la période considérée, le volcan a continué à présenter un comportement stable.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN continuera à surveiller l’évolution du phénomène volcanique et informera en temps utile de tout changement qui pourrait survenir.

Source : SGC

Photo : Parque Nacional

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Lundi 11 Mars 2024.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Sans changements
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Sans changements

Sismicité : Du 10 Mars 2024 , 11:00h au 11 Mars 2024 , 11:00h : 

Le tableau suivant montre le nombre d’événements sismiques de la station de référence au cours des dernières 24 heures.

Explosion (EXP) 30
Longue Période (LP) 14
Tremor d’émission (TREMI ) 23
Tremor harmonique ( TRARM ): 3

Précipitations / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans la zone du volcan. En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser la matière volcanique accumulée à proximité et générer des coulées de boue et de débris qui dévaleraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.

Colonne émissions/cendres :
Depuis hier, aucune émission de gaz ou de cendres n’a été observée grâce au système de caméra de surveillance du volcan. D’autre part, le W-VAAC a émis pendant la nuit un rapport faisant référence à des nuages ​​de gaz et de cendres à 800 m au-dessus du niveau du cratère dans une direction Ouest-Nord-Ouest.

Observation:
Au cours de la nuit dernière, grâce aux caméras de surveillance, plusieurs épisodes d’incandescence ont été observés au niveau du cratère accompagnés de descentes de matières pyroclastiques jusqu’à 700 m sous le niveau du cratère. En revanche, le volcan est resté complètement nuageux hier matin et soir et partiellement clair au cours de l’après-midi.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellitaire MIROVA-MODIS a enregistré 1 faible anomalie thermique.

Niveau d’alerte: Orange.

Source et photo : IGEPN.

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire , Institut de physique du globe de Paris / Observatoire volcanologique et sismologique de Martinique
Activité de la Montagne Pelée . Saint-Pierre, le 08 mars 2024 à 14h00 locales (GMT-4)

L’activité volcanique a diminué cette semaine avec 9 séismes d’origine volcanique observés.
Entre le 01 mars 2024 à 16h00 (TU) et le 08 mars 2024 à 16h00 (TU), l’OVSM a enregistré 9 séismes de très faible énergie de type volcano-tectonique. Ces séismes ont clairement été identifiés comme provenant de l’une des zones sismiquement actives bien connues à la Montagne Pelée, situées entre 1,0 et 1,4 km de profondeur sous le sommet du volcan.
La sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à de la micro-fracturation dans l’édifice volcanique en lien avec la réactivation globale du volcan observée depuis fin 2018.

Aucun séisme n’a pas été ressenti par la population.
La semaine précédente, l’OVSM avait enregistré 14 séismes d’origine volcanique. En date du 08 mars 2024 et durant les 4 dernières semaines écoulées, l’OVSM a donc observé un total de 71 séismes volcaniques, soit une moyenne de 17 à 18 séismes par semaine.
Lors des phases de réactivation volcanique de volcans similaires à la Montagne Pelée, il est habituel d’observer une activité sismique variable en intensité et en fréquence.

Le niveau d’alerte est actuellement JAUNE : vigilance.

Source : OVSM /IPGP

Photo : Photopoesie

 

Guatemala , Fuego :

14°28’54˝ Latitude Nord ;
90°52’54˝ Longitude Ouest.
Altitude : 3 763 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Conditions atmosphériques : Temps clair
Vent : Nord-Est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Fuego OVFGO rapporte des explosions faibles, modérées et quelques fortes, qui se produisent à une fréquence de 3 à 7 par heure. Ces explosions génèrent des colonnes de gaz gris et de cendres à des hauteurs de 4 300 à 4 700 mètres au-dessus du niveau de la mer (14 108 à 15 420 pieds) , qui se déplacent sur 12 km vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Les explosions produisent des avalanches faibles et modérées autour du cratère et vers les ravins Seca, Ceniza, Taniluyá et Las Lajas où une partie des matériaux éjectés a atteint la végétation. Des grondements faibles et modérés sont signalés avec de faibles ondes de choc qui font vibrer les toits et les fenêtres des maisons proches du volcan. Des chutes de fines particules de cendres sont également signalées dans les communautés de Panimache I, Morelia, Santa Sofía et d’autres communautés voisines.

Source : Insivumeh

Photo : Desnivel Tour