May 14, 2024. EN. Indonesia : Ruang , Iceland : Reykjanes Peninsula , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Indonesia : Ili Lewotolok , Guatemala : Santiaguito .

May 14 , 2024.

 

Indonesia , Ruang :

Decrease in G. Ruang activity level from level IV (AWAS) to level III (SIAGA).

Ruang Volcano is a stratovolcano type volcano and has a maximum height of 725 m above sea level (asl) while forming an island distinct from the other islands. Geographically, G. Ruang is located at the coordinate position 2° 18′ 14.19″ N and 125° 21′ 58.38″ E and administratively, it is in Tagulandang District, Sitaro Islands Regency, Province from North Sulawesi. Ruang Volcano was observed visually and instrumentally from the Volcano Observation Post (PGA) located in Tulusan Village, Tagulandang District, Sitaro Islands Regency, North Sulawesi Province.

The latest developments in G. Ruang’s activity until May 13, 2024 are as follows:

After the explosive eruption on April 17, 2024, eruptive activity decreased. On April 22, 2024 at 09:00 WITA, the activity level of G. Ruang was lowered from level IV (AWAS) to level III (SIAGA).
The earthquakes from April 29, 2024 until 24:00 WITA recorded via the RAPS station were: 15 avalanche earthquakes, 237 shallow volcanic earthquakes, 425 deep volcanic earthquakes, 15 local tectonic earthquakes and 6 distant tectonic earthquakes. Smoke from the crater was observed up to 200 to 1,000 m above the summit with a thick white color. At 17:02 WITA, a weak eruption was observed with smoke coming from the crater up to 1,000 m above the summit.
On April 30, 2024 at 01:15 WITA, an eruption occurred, starting as an earthquake felt as far away as Tagulandang Island, with a gray, medium-to-thick eruption column tilted toward the north . The height of the eruptive column reached 2,000 m above the summit. The activity level of G. Ruang was increased from level III (SIAGA) to level IV (AWAS) at 01:30 WITA, with a recommended danger distance within 6 km. At 09:00 WITA, the recommended danger distance was extended to 7 km.
On April 30, 2024 at 02:32 WITA, there was another eruption followed by a roar. The height of the eruptive column was not observed due to darkness. It was reported that stone showers occurred at the Ruang PGA post in P. Tagulandang. The eruption lasted until 04:30 WITA. G. Ruang’s seismic monitoring equipment (RAPS) was damaged. At 08:35 WITA, an eruption was observed accompanied by a flow of hot clouds which reached the sea in the northeast sector of the island. The eruptive column measured ± 5,000 m in height from the summit, gray to black in color, thick in intensity leaning towards the East and South.
The eruptions of April 17, 2024 and April 30, 2024 damaged the RUA3 (1.5 km from the active crater) and RAPS (2.7 km from the active crater) stations located on the island of G. Ruang. On May 3, 2024, new monitoring equipment was installed on Ruang Island (RUA4) at a distance of 2 km from the active crater. This RUA4 station allows you to calculate current seismic activity.

Visual observations for the period May 1 to 12, 2024.

The smoke from the crater was observed to be white with thick intensity, low pressure, and a height of 100 to 400 m above the crater summit. However, the height is starting to show a stable trend. On May 13, 2024, smoke from the crater was observed to be white, with thick intensity, low pressure, and a height of 200–300 m above the crater summit.
The number of deep volcanic earthquakes and shallow volcanic earthquakes for the period May 1-12, 2024 (after the April 30, 2024 eruption) tends to decrease. Continuous tremors were still recorded, with the dominant amplitude decreasing in the range of 2 to 4 mm.
Seismicity from May 13, 2024 until 06:00 WITA recorded 1 emission earthquake, 1 distant tectonic earthquake and continuous tremors with a dominant amplitude of 2 mm.

The current potential danger comes in the form of eruptions which produce ejections of incandescent material and exposure to volcanic ash which depends on wind direction and speed and lahars if heavy rain falls on Mount Ruang.
Based on the results of visual and instrumental monitoring, the volcanic activity of Mount Ruang is still high and is set at level III (SIAGA).

Source et photo : PVMBG

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

The land is rising in Svartsengi at the same speed as before. A strong solar storm affected measurements this weekend
Updated May 13, 2024 at 11:35 a.m.

Increased likelihood of another magma flow and eruption in the coming days
Most Likely to Erupt: Sundhnúks Crater Series

Eruption warning may be very short

The land rises in Svartsengi with the same speed as before. Since March 16, when the last eruption began, the earth has risen almost 20 cm at the Svartsengi GPS station. Magma accumulation therefore continues and there is an increased risk of a new magma flow as well as an eruption.

During previous magma flows and eruptions, approximately 8 to 13 million cubic meters were added to the magma chamber beneath Svartsengi between events before magma flowed from the magma chamber into the Sundhnúks crater series. Now, the amount of magma added since March 16 has reached the upper limit.

Seismic activity is quite similar from one day to the next. Over the past week, around 50 to 80 earthquakes have been recorded per day, most of them in the areas between Stóra-Skógfell and Hagafell on the one hand and south of Þorbjarna on the other. Most earthquakes are less than 1.0 in magnitude, but occasional earthquakes close to 2.0 have been recorded. Signs of new magma flow would be the same as before, small local earthquakes in and around the magma tunnel, acceleration of deformation and pressure changes in boreholes in the area.

The National Weather Service’s 24-hour surveillance closely monitors activity. New fissures could open in the area between Stóra-Scógfell and Hagafell, and lava flows could become comparable to the initial phase of the last volcanic eruptions in the region. This could happen at very short notice, or even without notice.

A solar storm affected GPS measurements
Earth mass measurements are based on calculating changes in the time it takes for the signal to arrive from satellites orbiting the Earth to GPS meters on the ground. If the time it takes for the signal to travel between orbit and the counter decreases, it means the earth has risen.

Over the weekend, one of the most powerful magnetic storms in recent years occurred when solar winds the size of sunspots hit Earth. The last magnetic storm this powerful occurred on October 30, 2003.

Powerful solar winds send charged particles into the Earth’s magnetic field, affecting the transmission of signals between ground-based GPS instruments and satellites. This interference affects signal travel time and makes it appear as if magma buildup has been reduced. This is not the case since the new point calculated this morning is in a « normal » place compared to previous measurements. (See graph above).

Disruptions from solar storms do not affect the Met Office’s ability to warn of impending magma flows or eruptions.

Source : Vedur is.

Photos : RÚV – Webcam à Orbirn , Vedur.is

 

Ecuador / Galapagos , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Monday May 13, 2024.

From May 12, 2024 11:00:00 to May 13, 2024 11:00:00

Quantity of sulfur dioxide measured since the end of January 2024 on the Fernandina volcano

Activity level:
Surface: Bottom; Surface trend: Descending
Internal: Low; Internal trend: Descending

Gas:
Since May 8, satellites have not detected any sulfur dioxide (SO2) emissions from Fernandina, so it is assumed that the eruption is nearing its end.

Other monitoring parameters:
Over the past 24 hours, the FIRMS satellite system recorded 39 thermal anomalies.

Observation:
Thanks to GOES-16 satellite images, remaining thermal anomalies are still observed on the volcano.

Source : IGEPN

Photos :  IGEPN , Wanderlist Vacations .

 

Indonesia , Ili Lewotolok : 

An eruption of Mount Ili Lewotolok occurred on Tuesday, May 14, 2024 at 09:12 WITA with the height of the ash column observed at ± 800 m above the summit (± 2223 m above sea level). The ash column was observed to be white, gray to black with thick intensity, oriented towards the South-West. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : May 14 , 2024
Volcano : Ili Lewotolok (264230)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Ili Lewotolok Volcano Observatory
Notice Number : 2024LEW004
Volcano Location : S 08 deg 16 min 19 sec E 123 deg 30 min 18 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 4554 FT (1423 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 01h12 UTC (09h12 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7114 FT (2223 M) above sea level or 2560 FT (800 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to southwest. Volcanic ash is observed to be white to dark. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption and ash emission is continuing. Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 34.5 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Guatemala , Santiaguito :

START OF THE LAHARES SEASON ON THE SANTIAGUITO VOLCANO
Guatemala, May 11, 2024, 11:00 a.m. (local time)

14 °44’ 33 ̋ North latitude:
91°34’13 ̋West longitude
Altitude: 2500 meters

In continuation of the monthly climate forecasts and outlook of the Department of Meteorological Research and Services, which indicate that between May 6 and 13, the rainy season can be formally established in the Bocacosta area, as well as rain records during The first day of this month, at the Santa María-Santiaguito Volcanic Complex Observatory, the Volcanology section reports on the start of the lahar season on the Santiaguito volcano.
When rain falls several days in a row on the deposits of volcanic material, it mixes with the water producing a flow of debris which transports mud, blocks of rock from a few centimeters to several meters in diameter, trunks and tree branches and almost anything he can find in his path.

During the night and early in the morning, an incandescence is recorded on the dome of the dome and on the sides, caused by the descent of avalanches with high temperature blocks

The high level of volcanic activity on the Caliente dome, described in the special volcanological bulletin BESAN-004-2024 and in the daily volcanological bulletins, has caused the accumulation of volcanic material (ash, lapilli and boulders) on the southern flanks -West, South and South-East of the dome, as well as on the plain or “beach” located between the Caliente dome and the wall of the Santa María volcano. Thus, the upper parts of the Zanjón Seco, San Isidro and Cabello de Ángel canals are filled with materials likely to be washed away by rains in the form of lahars. These channels flow into the Tambor and Nimá I rivers, which in turn flow into the Samalá river, which allows lahars to travel from the area of El Palmar, Quetzaltenango, to the surroundings of San Sebastián, Retalhuleu.

The first lahars of the season are expected to be particularly large and descend in the form of hot mudflows and abundant boulders, accompanied by water vapor and sulfur odors. These flows make it impossible to cross the canals and the materials they leave behind prevent the passage of vehicles and people for hours or days after the event, potentially leaving communities incommunicado by blocking passage through their waterways. usual transit or evacuation.

Source et photos : Insivumeh

14 Mai 2024. FR. Indonésie : Ruang , Islande : Péninsule de Reykjanes , Equateur / Galapagos : Fernandina , Indonésie : Ili Lewotolok , Guatemala : Santiaguito .

14 Mai 2024.

 

Indonésie , Ruang :

Diminution du niveau d’activité du G. Ruang du niveau IV (AWAS) au niveau III (SIAGA).

Le volcan Ruang est un volcan de type stratovolcan et a une hauteur maximale de 725 m au-dessus du niveau de la mer (asl) tout en formant une île distincte des autres îles. Géographiquement, le G. Ruang est situé à la position de coordonnées 2° 18′ 14,19″ N et 125° 21′ 58,38″ E et administrativement, il se trouve dans le district de Tagulandang, régence des îles Sitaro, province de Sulawesi du Nord. Le volcan Ruang a été observé visuellement et instrumentalement depuis le poste d’observation du volcan (PGA) situé dans le village de Tulusan, district de Tagulandang, régence des îles Sitaro, province de Sulawesi du Nord.

Les derniers développements de l’activité du G. Ruang jusqu’au 13 mai 2024 sont les suivants :

Après l’éruption explosive du 17 avril 2024, l’activité éruptive a diminué. Le 22 avril 2024 à 09h00 WITA, le niveau d’activité du G. Ruang a été abaissé du niveau IV (AWAS) au niveau III (SIAGA).
Les séismes du 29 avril 2024 jusqu’à 24h00 WITA enregistrés via la station RAPS étaient : 15 séismes d’avalanche, 237 séismes volcaniques superficiels, 425 séismes volcaniques profonds, 15 séismes tectoniques locaux et 6 séismes tectoniques lointains. La fumée issue du cratère a été observée jusqu’à 200 à 1 000 m au dessus du sommet avec une épaisse couleur blanche. À 17h02 WITA, une faible éruption a été observée avec de la fumée provenant du cratère jusqu’à 1 000 m au dessus du sommet.
Le 30 avril 2024 à 01h15 WITA, une éruption s’est produite, commençant par un tremblement de terre ressenti jusqu’à l’île de Tagulandang, avec une colonne d’éruption grise, d’intensité moyenne à épaisse, inclinée vers le nord. La hauteur de la colonne éruptive atteignait 2 000 m au-dessus du sommet. Le niveau d’activité du G. Ruang a été augmenté du niveau III (SIAGA) au niveau IV (AWAS) à 01h30 WITA, avec une distance de danger recommandée dans un rayon de 6 km. À 09h00 WITA, la distance de danger recommandée a été étendue à 7 km.
Le 30 avril 2024 à 02h32 WITA, il y a eu une autre éruption suivie d’un rugissement. La hauteur de la colonne éruptive n’a pas été observée en raison de l’obscurité. Il a été signalé que des pluies de pierres se sont produites au poste Ruang PGA à P. Tagulandang. L’éruption a duré jusqu’à 04h30 WITA. L’équipement de surveillance sismique du G. Ruang (RAPS) a été endommagé. A 08h35 WITA, une éruption a été observée accompagnée d’un flux de nuages ​​chauds qui ont atteint la mer dans le secteur Nord-Est de l’île . La colonne éruptive mesurait ± 5 000 m de hauteur à partir du sommet  , de couleur grise à noire, d’intensité épaisse penchée vers l’Est et le Sud.
Les éruptions du 17 avril 2024 et du 30 avril 2024 ont endommagé les stations RUA3 (à 1,5 km du cratère actif) et RAPS (2,7 km du cratère actif) situées sur l’île du G. Ruang. Le 3 mai 2024, un nouvel équipement de surveillance a été installé sur l’île Ruang (RUA4) à une distance de 2 km du cratère actif. Cette station RUA4 permet de calculer l’activité sismique actuelle.

 

Observations visuelles pour la période du 1er au 12 mai 2024.

La fumée issue du cratère a été observée comme étant blanche avec une intensité épaisse, une faible pression et une hauteur de 100 à 400 m au-dessus du sommet du cratère. Cependant, la hauteur commence à montrer une tendance stable. Le 13 mai 2024, la fumée du cratère a été observée comme étant blanche, avec une intensité épaisse, une faible pression et une hauteur de 200 à 300 m au-dessus du sommet du cratère .
Le nombre de séismes volcaniques profonds et de séismes volcaniques peu profonds pour la période du 1er au 12 mai 2024 (après l’éruption du 30 avril 2024) a tendance à diminuer . Des tremors continus étaient encore enregistrés, l’amplitude dominante diminuant dans la plage de 2 à 4 mm.
La sismicité du 13 mai 2024 jusqu’à 06h00 WITA a enregistré 1 séisme d’émission, 1 séisme tectonique lointain et des tremors continus avec une amplitude dominante de 2 mm.

Le danger potentiel actuel se présente sous la forme d’ éruptions qui produisent des éjections de matériaux incandescents et une exposition à des cendres volcaniques qui dépendent de la direction et de la vitesse du vent et des lahars si de fortes pluies tombent sur le mont Ruang.
Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, l’activité volcanique du mont Ruang est toujours élevée et est fixée au niveau III (SIAGA).

Source et photo : PVMBG

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Les terres s’élèvent à Svartsengi à la même vitesse qu’auparavant. Une forte tempête solaire a affecté les mesures ce week-end
Mise à jour du 13 mai 2024 à 11h35

Probabilité accrue d’une nouvelle coulée de magma et d’une autre éruption dans les prochains jours
Le plus susceptible d’entrer en éruption : la série de cratères Sundhnúks

L’avertissement d’éruption peut être très court

La terre s’élève à Svartsengi avec la même vitesse qu’auparavant. Depuis le 16 mars, date du début de la dernière éruption, la terre s’est élevée de près de 20 cm à la station GPS de Svartsengi. L’accumulation de magma se poursuit donc et il existe un risque accru d’un nouveau flux de magma ainsi que d’une éruption.

Lors des coulées magmatiques et des éruptions précédentes, environ 8 à 13 millions de mètres cubes ont été ajoutés à la chambre magmatique sous Svartsengi entre les événements avant que le magma ne s’écoule de la chambre magmatique dans la série de cratères Sundhnúks. Désormais, la quantité de magma ajoutée depuis le 16 mars a atteint la limite supérieure.

L’activité sismique est assez similaire d’un jour à l’autre. Au cours de la semaine dernière, environ 50 à 80 tremblements de terre ont été enregistrés par jour, la plupart dans les zones situées entre Stóra-Skógfell et Hagafell d’une part et au Sud de Þorbjarna d’autre part. La plupart des tremblements de terre ont une magnitude inférieure à 1,0, mais des tremblements de terre occasionnels proches de 2,0 ont été enregistrés. Les signes d’un nouveau flux magmatique seraient les mêmes qu’auparavant, de petits tremblements de terre locaux dans et autour du tunnel magmatique, une accélération de la déformation et des changements de pression dans les forages de la région.

La surveillance 24 heures sur 24 du National Weather Service surveille de près l’activité. De nouvelles fissures pourraient s’ouvrir dans la zone située entre Stóra-Scógfell et Hagafell, et les coulées de lave pourraient devenir comparables à la phase initiale des dernières éruptions volcaniques de la région. Cela pourrait se produire dans un délai très court, voire sans préavis.

Une tempête solaire a affecté les mesures GPS
Les mesures de la masse terrestre sont basées sur le calcul des changements dans le temps nécessaire pour que le signal arrive des satellites en orbite autour de la Terre jusqu’aux compteurs GPS au sol. Si le temps nécessaire au signal pour voyager entre l’orbite et le compteur diminue, cela signifie que la terre s’est levée.

Au cours du week-end, l’une des tempêtes magnétiques les plus puissantes de ces dernières années s’est produite lorsque des vents solaires de la taille de taches solaires ont frappé la Terre. La dernière tempête magnétique aussi puissante s’est produite le 30 octobre 2003.

Les vents solaires puissants envoient des particules chargées dans le champ magnétique terrestre, affectant la transmission des signaux entre les instruments GPS au sol et les satellites. Cette interférence affecte le temps de parcours du signal et donne l’impression que l’accumulation de magma a été réduite. Il n’en est rien puisque le nouveau point calculé ce matin se situe à une place « normale » par rapport aux mesures précédentes. (Voir graphique ci-dessus).

Les perturbations dues aux tempêtes solaires n’affectent pas la capacité du Met Office à avertir des coulées de magma ou des éruptions imminentes.

Source : Vedur is.

Photos : RÚV – Webcam à Orbirn , Vedur.is

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Lundi 13 Mai 2024.

Du 12 Mai 2024 11:00:00 au 13 Mai 2024 11:00:00

Quantité de dioxyde de soufre mesurée depuis fin janvier 2024 sur le volcan Fernandina

 

Niveau d’activité:
Surface : Bas ; tendance Surface : Descendante
Interne : Bas  ; Tendance interne : Descendante

Gaz:
Depuis le 8 mai, les satellites n’ont détecté aucune émission de dioxyde de soufre (SO2) sur Fernandina, on suppose donc que l’éruption touche à sa fin.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellite FIRMS a enregistré 39 anomalies thermiques.

Observation:
Grâce aux images satellite GOES-16, des anomalies thermiques restantes sont toujours observées sur le volcan.

Source : IGEPN

Photos :  IGEPN , Wanderlist Vacations .

 

Indonésie , Ili Lewotolok : 

Une éruption du mont Ili Lewotolok s’est produite le mardi 14 mai 2024 à 09h12 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2223 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant blanche, grise à noire avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 14 mai 2024
Volcan : Ili Lewotolok (264230)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Ili Lewotolok
Numéro d’avis : 2024LEW004
Emplacement du volcan : S 08 degrés 16 min 19 sec E 123 degrés 30 min 18 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 4554 FT (1423 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 01h12 UTC (09h12 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 114 pieds (2 223 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 560 pieds (800 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest. Les cendres volcaniques sont blanches à foncées. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent. Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 34,5 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Guatemala , Santiaguito :

DÉBUT DE LA SAISON DES LAHARES SUR LE VOLCAN SANTIAGUITO
Guatemala, 11 mai 2024, 11h00 (heure locale)

14 °44’ 33 ̋ Latitude Nord :
91°34’13 ̋Longitude Ouest
Altitude : 2500 mètres

Dans le prolongement des prévisions et perspectives climatiques mensuelles du Département de Recherches et Services Météorologiques, qui indiquent qu’entre le 6 et le 13 mai, la saison des pluies peut être formellement établie sur la zone de Bocacosta, ainsi que les enregistrements de pluie pendant la première jours de ce mois, à l’Observatoire du complexe volcanique Santa María-Santiaguito, la section Volcanologie rend compte du début de la saison du lahar sur le volcan Santiaguito.
Lorsque la pluie tombe plusieurs jours de suite sur les dépôts de matière volcanique, celle-ci se mélange à l’eau produisant un flux de débris qui transporte de la boue, des blocs de roche de quelques centimètres à plusieurs mètres de diamètre, des troncs et branches d’arbres et presque tout ce qu’il peut trouver sur son chemin.

Pendant la nuit et tôt le matin, une incandescence est enregistrée sur la coupole du dôme et sur les flancs, provoqués par la descente d’avalanches avec blocs à haute température

Le niveau élevé d’activité volcanique sur le dôme Caliente, décrit dans le bulletin volcanologique spécial BESAN-004-2024 et dans les bulletins volcanologiques quotidiens, a provoqué l’accumulation de matériel volcanique (cendres, lapilli et blocs rocheux) sur les flancs Sud-Ouest, Sud et au Sud-Est de la coupole, ainsi que sur la plaine ou « plage » située entre la coupole Caliente et la paroi du volcan Santa María. Ainsi, les parties supérieures des canaux de Zanjón Seco, San Isidro et Cabello de Ángel sont remplies de matériaux susceptibles d’être emportés par les pluies sous forme de lahars. Ces canaux se jettent dans les rivières Tambor et Nimá I, qui à leur tour se jettent dans la rivière Samalá, qui permet aux lahars de voyager depuis la zone d’El Palmar, Quetzaltenango, jusqu’aux environs de Saint-Sébastien, Retalhuleu.

Les premiers lahars de la saison devraient être particulièrement importants et descendre sous forme de coulées de boue chaudes et d’abondants blocs de roche, accompagnés de vapeur d’eau et d’odeurs de soufre. Ces flux rendent impossible la traversée des canaux et les matériaux qu’ils laissent derrière eux empêchent le passage des véhicules et des personnes pendant des heures ou des jours après l’événement, laissant potentiellement les communautés au secret en bloquant le passage par leurs voies de transit habituelles ou l’évacuation.

Source et photos : Insivumeh

May 06, 2024. EN. Indonesia : Ruang , Colombia : Puracé , Kamchatka : Sheveluch , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Rincon de la Vieja .

May 06 , 2024.

 

Indonesia , Ruang :

Press release on the activity of the Ruang volcano from May 6, 2024.

The latest developments in G. Ruang’s activities until May 6, 2024 are as follows:

After the explosive eruption on April 17, 2024, eruptive activity decreased. On April 22, 2024 at 09:00 WITA, G. Ruang’s activity level was lowered from level IV (AWAS) to level III (WASPADA).
The seismicity from April 29, 2024 until 24:00 WITA recorded via the RAPS station were: 15 avalanche earthquakes, 237 shallow volcanic earthquakes, 425 deep volcanic earthquakes, 15 local tectonic earthquakes and 6 distant tectonic earthquakes. Crater smoke was observed up to 200 to 1,000 m above the summit with a thick white color. At 17:02 WITA, a weak eruption was observed with smoke coming from the crater up to 1000 m from the summit.
On April 30, 2024 at 01:15 WITA, an eruption occurred, starting with a tremor felt as far away as Tagulandang Island, with a gray, medium-to-thick eruption column tilted toward the North. The height of the eruptive column reached 2000 m above the summit. G. Ruang’s activity level was increased to Level IV (AWAS) at 01:30 WITA, with a recommended danger distance of 6 km radius. At 09:00 WITA, the recommended danger distance was extended to 7 km.

On April 30, 2024 at 02:32 WITA, there was another eruption followed by a roar. The height of the eruption column was not observed due to darkness. It was reported that stone showers occurred at the Ruang PGA post in P. Tagulandang. The eruption lasted until 04:30 WITA. The seismic monitoring equipment on the G. Ruang (RAPS) was damaged. At 08:35 WITA, an eruption was observed accompanied by a flow of hot clouds which reached the sea in the northeast sector of the island. The eruptive column measures ± 5,000 m in height from the summit of the peak, gray to black in color, thick in intensity, oriented towards the East and the South.
On May 3, 2024, new monitoring equipment was installed on Ruang Island (RUA4) at a distance of 2 km from the active crater. This RUA4 station allows you to calculate the current seismic activity.
Seismicity from May 1 to 5, 2024 recorded 2 eruption earthquakes, 76 shallow volcanic earthquakes and 16 deep volcanic earthquakes, 4 local tectonic earthquakes, 26 distant tectonic earthquakes and 11 continuous tremors. An eruption occurred on May 1, 2024 at 5:43 p.m. WITA with the height of the ash column observed at ±600 m above the peak. On May 2, 2024, an eruption was observed at 4:12 p.m. WITA and a column of white-gray smoke with a height of 300 m leaned towards the North. In general, the smoke from the crater is white and gray with medium to thick intensity and a height of 100 to 700 m above the crater summit.

Seismicity from May 6, 2024 until 06:00 WITA was recorded as 1 distant tectonic earthquake and continuous tremors are still recorded via station RUA4. Smoke from the crater was observed to be white, thick in intensity, and reaching a height of 100 m above the crater summit.
The smoke is always observed to be white and gray in color with medium to thick intensity and a height of 100 to 700 m above the peak, this always indicates that the activity of G. Ruang is still high.
Current potential hazards include eruptions producing hot clouds, ejections of incandescent material, and exposure to volcanic ash that depend on wind direction and speed, and lahars in heavy rains around Mount Ruang.
Based on the results of visual and instrumental monitoring, the volcanic activity of Mount Ruang is still high and is set at level IV (AWAS).

Source : PVMBG

Photos : PVMBG , Dwikoen Sastro .

 

Colombia , Puracé :

Popayan, May 5, 2024, 2:45 p.m.

From the monitoring of the activity of the PURACE VOLCANO – LOS COCONUCOS VOLCANIC CHAIN, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

Since yesterday and until the time of publication of this bulletin, the seismic activity associated with the fracture has shown a decrease, while that linked to the movement of fluids presents a slight increase in terms of number of events and energy released, compared to what was recorded in previous days. Earthquakes associated with rock fracturing continue to be located mainly under the crater of the Puracé volcano and on its eastern flank, at depths less than 3 km. The maximum magnitude was 1.9 ML, reached by two earthquakes recorded today at 2:25 a.m. and 4:46 a.m. Seismicity linked to the movement of fluids continues to be concentrated mainly in the crater sector and on its northern flank, at depths less than 0.8 km.


In addition, earthquakes associated with the rise, installation or movement of magma, located under the eruptive centers of Piocollo and Curiquinga, have been recorded, of very low magnitude, with depths ranging from 1.5 to 3.5 km.
The maximum height of the gas column observable between yesterday and today was approximately 300 m, measured from the summit of the volcano and with a direction of dispersion towards the West. Ground deformation processes and concentrations of carbon dioxide (CO2) and sulfur dioxide (SO2) gases have not shown changes and their values continue to be above known baselines for this volcano.
The SGC confirms that the alert state of the PURACE VOLCANO continues at ORANGE: volcano with significant changes in the monitored parameters. Although it is possible that the levels of seismic activity, as well as those of degassing, decrease or oscillate, in the sense of increasing on some days and decreasing on others, this does not imply that the volcano has returned to their normal activity levels. To return to a minor alert state (yellow), a reasonable period of time is required during which all monitored parameters are evaluated and trends that may indicate greater stability are determined. During this time, in the event of an acceleration of processes suggesting an imminent eruption or if the eruption itself occurs, the alert status level will change to Red.

Source et photo : SGC

 

Kamchatka , Sheveluch :

56.64 N, 161.32 E;
Elevation 3283 m (10768 ft), the dome elevation ~2500 m (8200 ft)
Aviation Colour Code is ORANGE

An extrusive-effusive eruption of the volcano continues. A danger of ash explosions up to 6 km (19,700 ft) a.s.l. remains. Ongoing activity could affect low-flying aircraft.
The extrude of the new lava dome Karan-1 on the southwestern slope of the Sheveluch volcano continues. No power explosions of the dome are expected within a month. Ongoing activity could affect low-flying aircraft.

The extrusive-effusive eruption of the volcano continues: a lava is extruded out in the explosive crater of the Young Sheveluch, it is accompanied by powerful gas-steam activity, and sometimes an incandescence of the lava dome. Satellite data by KVERT showed a thermal anomaly over the volcano all week.

On April 26, 2024, a new lava dome Karan-1 appeared on the earth surface on the southwestern slope of the Sheveluch volcano. The extrusive eruption continues, it is accompanied by powerful gas-steam activity and the glow of the dome at night. According to KVERT satellite data, a bright large thermal anomaly in the area of the Karan-1 dome was observed all week.

Source : Kvert

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FÉVRIER RAS, KVERT

 

Ecuatdor / Galapagos , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Sunday May 5, 2024.

From May 4, 2024 11:00:00 to May 5, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: Moderate; Surface trend: No changes
Internal: Moderate; Internal trend: No changes

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 122 thermal anomalies over the past 12 hours. On the other hand, over the last 24 hours, the MIROVA-MODIS and MIROVA-VIIRS systems have detected 3 and 4 thermal anomalies respectively.

Observation:
With satellite images from GOES-16, permanent thermal anomalies are observed due to the activity of the volcano. Currently, the lava flows have reached the coast and are in contact with the sea, which allows emissions of water vapor and gas to be observed. It is recommended to take precautions regarding tourism, fishing and research activities, among others.

Source : IGEPN

Photos :  IGEPNGalápagos Naciente.

 

Costa Rica , Rincon de la Vieja :

Latitude: 10.83
Longitude:-85.324
Altitude: 1,916 meters

Activity observed:
An intense plume of steam continues to be observed emerging from the crater with regular pulses. A very intense tremor is detected, the most energetic in the last five years, characterized by its continuity and a frequency range that oscillates between 0.8 and 8 Hz, despite the fact that geodetic measurements indicate that inflationary activity has decreased over the during the last week. The accumulated deformation on the volcano is the most pronounced recorded since records began in 2017.

Environmental conditions: Light winds towards the South-West.

Activity Level: Caution (3)

Source et photo : Ovsicori.

06 Mai 2024. FR. Indonésie : Ruang , Colombie : Puracé , Kamchatka : Sheveluch , Equateur / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Rincon de la Vieja .

06 Mai 2024.

 

Indonésie , Ruang :

Communiqué de presse sur l’activité du volcan Ruang du 6 mai 2024.

Les derniers développements des activités du G. Ruang jusqu’au 6 mai 2024 sont les suivants :

Après l’éruption explosive du 17 avril 2024, l’activité éruptive a diminué. Le 22 avril 2024 à 09h00 WITA, le niveau d’activité de G. Ruang a été abaissé du niveau IV (AWAS) au niveau III (WASPADA).
La sismicité du 29 avril 2024 jusqu’à 24h00 WITA enregistrés via la station RAPS étaient : 15 séismes d’avalanche, 237 séismes volcaniques superficiels, 425 séismes volcaniques profonds, 15 séismes tectoniques locaux et 6 séismes tectoniques distants. La fumée de cratère a été observée jusqu’à 200 à 1 000 m au dessus du sommet avec une épaisse couleur blanche. À 17h02 WITA, une faible éruption a été observée avec de la fumée provenant du cratère jusqu’à 1000 m du sommet.
Le 30 avril 2024 à 01h15 WITA, une éruption s’est produite, commençant par un tremor ressenti jusqu’à l’île de Tagulandang, avec une colonne d’éruption grise, d’intensité moyenne à épaisse, inclinée vers le Nord. La hauteur de la colonne éruptive atteignait 2000 m au-dessus du sommet. Le niveau d’activité du G. Ruang a été augmenté au niveau IV (AWAS) à 01h30 WITA, avec une distance de danger recommandée d’ un rayon de 6 km. À 09h00 WITA, la distance de danger recommandée a été étendue à 7 km.

Le 30 avril 2024 à 02h32 WITA, il y a eu une autre éruption suivie d’un rugissement. La hauteur de la colonne d’éruption n’a pas été observée en raison de l’obscurité. Il a été signalé que des pluies de pierres se sont produites au poste Ruang PGA à P. Tagulandang. L’éruption a duré jusqu’à 04h30 WITA. L’équipement de surveillance sismique sur le G. Ruang (RAPS) a été endommagé. A 08h35 WITA, une éruption a été observée accompagnée d’un flux de nuages ​​chauds qui ont atteint la mer dans le secteur Nord-Est de l’île . La colonne éruptive mesure ± 5 000 m de hauteur à partir du sommet du pic, de couleur grise à noire, d’intensité épaisse , orientée vers l’Est et le Sud.
Le 3 mai 2024, un nouvel équipement de surveillance a été installé sur l’île de Ruang (RUA4) à une distance de 2 km du cratère actif. Cette station RUA4 permet de calculer l’activité sismique actuelle.
La sismicité du 1er au 5 mai 2024 a enregistré 2 tremblements de terre d’éruptions, 76 tremblements de terre volcaniques superficiels et 16 tremblements de terre volcaniques profonds, 4 tremblements de terre tectoniques locaux, 26 tremblements de terre tectoniques lointains et 11 tremors continus. Une éruption s’est produite le 1er mai 2024 à 17h43 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 600 m au-dessus du pic. Le 2 mai 2024, une éruption a été observée à 16h12 WITA et une colonne de fumée blanc-gris d’une hauteur de 300 m penchée vers le Nord. En général, la fumée du cratère est blanche et grise avec une intensité moyenne à épaisse et une hauteur de 100 à 700 m au-dessus du sommet du cratère.

La sismicité du 6 mai 2024 jusqu’à 06h00 WITA a été enregistré comme 1 tremblement de terre tectonique lointain et des tremors continus sont toujours enregistrées via la station RUA4. La fumée issue du cratère a été observée comme étant blanche, d’une intensité épaisse et atteignant une hauteur de 100 m au-dessus du sommet du cratère.
On observe toujours que la fumée est de couleur blanche et grise avec une intensité moyenne à épaisse et une hauteur de 100 à 700 m au-dessus du sommet, cela indique toujours que l’activité du G. Ruang est toujours élevée.
Les dangers potentiels actuels incluent des éruptions produisant des nuages ​​chauds, des éjections de matériaux incandescents et une exposition aux cendres volcaniques qui dépendent de la direction et de la vitesse du vent et de lahars en cas de fortes pluies autour du mont Ruang.
Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, l’activité volcanique du mont Ruang est toujours élevée et est fixée au niveau IV (AWAS) .

Source : PVMBG

Photos : PVMBG , Dwikoen Sastro .

 

Colombie , Puracé :

Popayán, 5 mai 2024, 14h45 m.

Du suivi de l’activité du  VOLCAN PURACÉ – CHAÎNE VOLCANIQUE LOS COCONUCOS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Depuis hier et jusqu’au moment de la publication de ce bulletin, l’activité sismique associée à la fracture a montré une diminution, tandis que celle liée au mouvement des fluides présente une légère augmentation en termes de nombre d’événements et d’énergie libérée, par rapport à ce qui a été enregistré les jours précédents. Les séismes associés à la fracturation des roches continuent de se situer principalement sous le cratère du volcan Puracé et sur son flanc oriental, à des profondeurs inférieures à 3 km. La magnitude maximale était de 1,9 ML, atteinte par deux tremblements de terre enregistrés aujourd’hui à 2h25 et 4h46 du matin. La sismicité liée au mouvement des fluides continue d’être concentrée principalement dans le secteur du cratère et sur son flanc Nord, à des profondeurs inférieures à 0,8 km.


En outre, on a enregistré des tremblements de terre associés à la remontée, à la mise en place ou au mouvement du magma, situés sous les centres éruptifs de Piocollo et Curiquinga, de très faible magnitude, avec des profondeurs allant de 1,5 à 3,5 km.
La hauteur maximale de la colonne de gaz observable entre hier et aujourd’hui était d’environ 300 m, mesurée à partir du sommet du volcan et avec une direction de dispersion vers l’Ouest. Les processus de déformation du sol et les concentrations des gaz dioxyde de carbone (CO2) et dioxyde de soufre (SO2) n’ont pas montré de changements et leurs valeurs continuent d’être supérieures aux lignes de base connues pour ce volcan.
Le SGC confirme que l’état d’alerte du VOLCAN PURACÉ se poursuit à ORANGE : volcan avec des changements importants dans les paramètres surveillés. Bien qu’il soit possible que les niveaux d’activité sismique, ainsi que ceux de dégazage, diminuent ou oscillent, dans le sens d’augmenter certains jours et de diminuer d’autres, cela n’implique pas que le volcan soit revenu à ses niveaux d’activité normaux. Pour revenir à un état d’alerte mineur (jaune), un délai raisonnable est nécessaire pendant lequel tous les paramètres surveillés sont évalués et les tendances pouvant indiquer une plus grande stabilité sont déterminées. Pendant ce temps, en cas d’accélération des processus suggérant une éruption imminente ou si l’éruption elle-même se produit, le niveau d’état d’alerte passera au Rouge.

Source et photo : SGC

 

Kamchatka , Sheveluch :

56,64 N, 161,32 E;
Altitude : 3 283 m (10 768 pi), élévation du dôme ~ 2 500 m (8 200 pi)
Code couleur aviation : ORANGE

L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit. Un risque d’explosion de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude persistes. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.
L’extrusion du nouveau dôme de lave Karan-1 sur le versant Sud-Ouest du volcan Sheveluch se poursuit. Aucune explosion puissante du dôme n’est attendue d’ici un mois. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.

L’éruption extrusive-effusive du volcan se poursuit : de la lave est extrudée dans le cratère explosif du Young Sheveluch, elle s’accompagne d’une puissante activité gaz-vapeur, et parfois d’une incandescence du dôme de lave. Les données satellite du KVERT ont montré une anomalie thermique au-dessus du volcan toute la semaine.

Le 26 avril 2024, un nouveau dôme de lave Karan-1 est apparu à la surface sur le versant Sud-Ouest du volcan Sheveluch. L’éruption extrusive se poursuit, elle s’accompagne d’une puissante activité gaz-vapeur et de la lueur du dôme la nuit. Selon les données du satellite KVERT, une importante anomalie thermique dans la zone du dôme de Karan-1 a été observée toute la semaine.

Source : Kvert

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FÉVRIER RAS, KVERT

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Dimanche 05 Mai 2024.

Du 04 Mai 2024 11:00:00 au 05 Mai 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Modérée ; tendance Surface : Sans changements
Interne : Modérée  ; Tendance interne : Sans changements

 

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 122 anomalies thermiques au cours des 12 dernières heures. En revanche, au cours des dernières 24 heures, les systèmes MIROVA-MODIS et MIROVA-VIIRS ont détecté respectivement 3 et 4 anomalies thermiques.

Observation:
Avec les images satellite de GOES-16, des anomalies thermiques permanentes sont observées dues à l’activité du volcan. Actuellement, les coulées de lave ont atteint la côte et sont en contact avec la mer, ce qui permet d’observer des émissions de vapeur d’eau et de gaz. Il est recommandé de prendre des précautions concernant les activités touristiques, de pêche et de recherche, entre autres.

Source : IGEPN

Photos :  IGEPNGalápagos Naciente.

 

Costa Rica , Rincon de la Vieja :

Latitude : 10,83
Longitude:-85.324
Altitude : 1 916 mètres

Activité observée :
Un intense panache de vapeur continue d’être observé émergeant du cratère avec des impulsions régulières. On détecte un tremor très intense, le plus énergique des cinq dernières années, caractérisée par sa continuité et une gamme de fréquence qui oscille entre 0,8 et 8 Hz, malgré le fait que les mesures géodésiques indiquent que l’activité inflationniste a diminué au cours de la dernière semaine. La déformation accumulée sur le volcan est la plus prononcée enregistrée depuis le début des enregistrements en 2017.

Conditions environnementales : Vents faibles vers le Sud-Ouest.

Niveau d’activité : Attention (3)

Source et photo : Ovsicori.

April 21, 2024. EN. Indonesia : Ruang , Hawaii : Kilauea , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Chile : Villarica , La Guadeloupe : La Soufrière .

April 21 , 2024.

 

Indonesia , Ruang :

An eruption of Mount Ruang occurred on Saturday, April 20, 2024 at 12:15 WITA with the height of the ash column observed at ±250 m above the summit (±975 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the South. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

Observation of seismicity:
20 shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 5 to 15 mm and a seismic duration of 8 to 19 seconds.
6 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 10 to 30 mm, and duration of the earthquake 9 to 22 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Ruang and visitors/tourists should remain vigilant and not enter the area within a 6 km radius around the center of the active crater of Mount Ruang.
2. People living in the P. Tagulandang area within 6 km radius should be immediately evacuated to a safe place outside the 6 km radius.
3. Residents of Tagulandang Island, especially those living near the coast, should be aware of the risk of incandescent rock eruptions, hot clouds (surges), and tsunamis caused by the collapse of volcanic bodies into the sea.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Hawaii , Kilauea :

Saturday, April 20, 2024, 11:28 AM HST (Saturday, April 20, 2024, 21:28 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary: 
Kīlauea volcano is not erupting. Increased seismicity over the past three weeks, indicates heightened activity. Updates will be provided daily while at a heightened state of unrest.

Summit Observations: 
Earthquake activity has been increasing over the past three weeks beneath the summit of Kīlauea. Activity has alternated between typical shallow, 0.5-2.5 miles (1-4 km) deep earthquakes beneath the south caldera region and 3-6 miles (5-10 km) deep earthquakes directly beneath Kīlauea caldera. Last night, between approximately 9:40 pm and 10:40 pm HST on April, 19, 2024, a moderate swarm of earthquakes occurred 5-6 miles (8-10 km) beneath the summit. This activity indicated movement of magma in the subsurface. Seismicity has returned to a lower level this morning.

Weak, wispy gas plumes rise vertically in the slack winds from the central portion of Halema‘uma‘u, at the summit of Kīlauea. Nothing unusual was observed today at the summit.

Kīlaueaʻs summit remains inflated, but recent ground deformation remains low with tiltmeters near Sand Hill and Uēkahuna showing no significant changes in the past day. Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates have remained low since October 2023. An SO2 emission rate of approximately 96 tonnes per day was recorded on April 8.

Rift Zone Observations: 
Seismicity in Kīlauea’s upper East Rift Zone and Southwest Rift Zone remain low. No unusual activity has been noted along the middle and lower sections of Kīlauea’s East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Patrick.

 

Ecuador / Galapagos , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Saturday April 20, 2024.

From April 19, 2024 11:00:00 to April 20, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: Moderate; Surface trend: No changes
Internal: Moderate; Internal trend: No changes

 

Gas:
The Mounts satellite system detected 533 tons of sulfur dioxide (SO2) recorded yesterday at 7:45 p.m. TL.

Other monitoring parameters:
During the last 24 hours, the FIRMS satellite system recorded 238 thermal anomalies,  the MIROVA-MODIS system recorded 4 high thermal anomalies, while the MIROVA-VIIRS system recorded 4 high thermal anomalies and 1 moderate thermal anomaly.

Observation:
With satellite images from GOES-16, permanent thermal anomalies are observed due to the activity of the volcano. Currently, the lava flows have reached the coast and are in contact with the sea, which allows emissions of water vapor and gas to be observed. It is recommended to take precautions regarding tourism, fishing and research activities, among others .

Source : IGEPN

Photo : Parque Nacional Galapagos

 

Chile , Villarica : 

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
16 seismic events of type VT (Volcano-Tectonic), associated with the fracturing of rocks. The most energetic earthquake had a Local Magnitude (ML) value equal to 1.6, located 4.5 km east-southeast of the volcanic edifice, at a depth of 4.6 km relative to to the crater.
9,604 LP (Long Period) seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system. The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 36 cm2.
1,993 seismic events of type TR (TRemor), associated with the dynamics maintained over time of fluids inside the volcanic system. The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 30 cm2.

Fluid geochemistry
The sulfur dioxide (SO2) emissions data obtained by the differential optical absorption spectroscopy (DOAS) equipment, corresponding to the Los Nevados and Tralco stations, installed respectively at 10 km in an East-North-East direction and 6 km East-South-East of the active crater, presented an average value of 1,365 t/d, which represents moderate values for this volcanic system. The maximum daily value was 3,176 t/d on April 7, considered an abnormal value for this system. 3 satellite anomalies were reported in SO2 emissions into the atmosphere in the area near the volcano, on April 1, 5 and 11, according to data published by Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI).

Thermal anomalies by satellites
During the period, 17 thermal alerts were recorded in the area associated with the volcano, with a maximum volcanic radiative power (VRP) of 41 MW on April 5, 11 and 12, a value considered moderate according to data processed by Observation in the mid-infrared of volcanic activity (MIROVA). Thanks to the analysis of Sentinel 2-L2A satellite images, 3 radiance anomalies were detected in the area associated with the crater during the evaluated period. The NHI tools platform detected a maximum area of anomalous radiation in the crater area of 34,840 m2 on April 12.

The seismicity that defines fluid dynamics continues (LP and Tremor events) and fewer occurrences of volcano-tectonic (VT) earthquakes above their baseline threshold. The RSAM values (measurement of the average amplitude over time intervals) show a trend towards stabilization with average values between 1.3 and 1.5 um/s. At the same time, we continue to observe degassing and minor explosions reaching the interior and immediate surroundings of the crater, incandescence and a decrease in the abnormal values recorded for SO2 fluxes. The monitoring parameters suggest the activity of a lava lake with variations in its level and its exposed area, with potential generation of explosive activity. In accordance with this context, the volcanic technical alert is maintained in:
YELLOW TECHNICAL ALERT: Changes in the behavior of volcanic activity

Source : IGEPN

Photo : Aton

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Report of volcanic activity

Sequence of earthquakes in the area of La Soufrière of Guadeloupe – Basse Terre.

The sequence of volcanic earthquakes that began in the area of La Soufrière volcano on Thurday, April 11th 2024 at 11:10 pm local time (Friday, April 12th, 03:10, Universal Time UT*) ended on Sunday, April 14th 2024 at 05:00 pm local time (Sunday, April 14th 21:00, Universal Time UT*) .

During this sequence, the OVSG-IPGP networks have recorded 98 earthquakes of very low magnitude (M<1). No earthquake have been reported felt by the population. The events are located at a depth of <2.5 km under the summit of the dome of La Soufrière.

The alert level remains: yellow, vigilance.

Source et photo :OVSG-IPGP directorship

21 Avril 2024. FR. Indonésie : Ruang , Hawaii : Kilauea , Equateur / Galapagos : Fernandina , Chili : Villarica , La Guadeloupe : La Soufrière .

21 Avril 2024.

 

Indonésie , Ruang :

Une éruption du mont Ruang s’est produite le samedi 20 avril 2024 à 12h15 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 250 m au-dessus du sommet (± 975 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

Observation de la sismicité :
20 tremblements de terre volcaniques peu profonds d’une amplitude de 5 à 15 mm et d’une durée sismique de 8 à 19 secondes.
6 tremblements de terre volcaniques profonds d’une amplitude de 10 à 30 mm, et durée du séisme 9 à 22 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Ruang et les visiteurs/touristes doivent rester vigilants et ne pas pénétrer dans la zone d’un rayon de 6 km autour du centre du cratère actif du mont Ruang.
2. Les personnes vivant dans la zone de P. Tagulandang dans un rayon de 6 km doivent être immédiatement évacuées vers un endroit sûr en dehors du rayon de 6 km.
3. Les habitants de l’île de Tagulandang, en particulier ceux qui vivent près de la côte, doivent être conscients du risque d’éruption de roches incandescentes, de nuages ​​​​chauds (surtensions) et de tsunamis provoqués par l’effondrement de corps volcaniques dans la mer.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Hawaii , Kilauea :

Samedi 20 avril 2024, 11h28 HST (samedi 20 avril 2024, 21h28 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Une sismicité accrue au cours des trois dernières semaines indique une activité accrue. Des mises à jour seront fournies quotidiennement dans un état d’agitation accru.

Observations du sommet :
L’activité sismique s’est intensifiée au cours des trois dernières semaines sous le sommet du Kīlauea. L’activité a alterné entre des tremblements de terre typiques peu profonds, de 0,5 à 2,5 milles (1 à 4 km) de profondeur sous la région de la caldeira Sud et des tremblements de terre de 3 à 6 milles (5 à 10 km) de profondeur directement sous la caldeira du Kīlauea. Hier soir, entre 21 h 40 et 22 h 40 HST le 19 avril 2024, une série modérée de tremblements de terre s’est produite à 5 à 6 miles (8 à 10 km) sous le sommet. Cette activité indique un mouvement du magma dans le sous-sol. La sismicité est revenue à un niveau plus bas ce matin.

De faibles panaches de gaz vaporeux s’élèvent verticalement dans les vents faibles depuis la partie centrale du cratère Halema’uma’u, au sommet du Kīlauea. Rien d’inhabituel n’a été observé aujourd’hui au sommet.

Le sommet du Kīlauea reste gonflé, mais la récente déformation du sol reste faible, les inclinomètres près de Sand Hill et d’Uēkahuna ne montrant aucun changement significatif au cours de la dernière journée. Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) sont restés faibles depuis octobre 2023. Un taux d’émission de SO2 d’environ 96 tonnes par jour a été enregistré le 8 avril.

Observations de la zone de rift :
La sismicité dans la zone supérieure du Rift Est et la zone du Rift Sud-Ouest du Kīlauea reste faible. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long des sections moyennes et inférieures de la zone du rift Est du Kīlauea. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Patrick.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Samedi 20 Avril 2024.

Du 19 Avril 2024 11:00:00 au 20 Avril 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Modérée ; tendance Surface : Sans changements
Interne : Modérée  ; Tendance interne : Sans changements

 

Gaz:
Le système satellite Mounts a détecté 533 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées hier à 19h45 TL.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellite FIRMS a enregistré 238 anomalies thermiques,  le système MIROVA-MODIS a enregistré 4 anomalies thermiques élevées, tandis que le système MIROVA-VIIRS a enregistré 4 anomalies thermiques élevées et 1 anomalie thermique modérée.

Observation:
Avec les images satellite de GOES-16, des anomalies thermiques permanentes sont observées dues à l’activité du volcan. Actuellement, les coulées de lave ont atteint la côte et sont en contact avec la mer, ce qui permet d’observer des émissions de vapeur d’eau et de gaz. Il est recommandé de prendre des précautions concernant les activités touristiques, de pêche et de recherche, entre autres.

Source : IGEPN

Photo : Parque Nacional Galapagos

 

Chili , Villarica : 

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
16 événements sismiques de type VT (Volcano-Tectonique), associés à la fracturation des roches. Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 1,6, situé à 4,5 km à l’Est-Sud-Est de l’édifice volcanique, à une profondeur de 4,6 km par rapport au cratère.
9 604 événements sismiques de type LP (Longue Periode), associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique. La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 36 cm2.
1 993 événements sismiques de type TR (TRemor), associés à la dynamique entretenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique. La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 30 cm2.

Géochimie des fluides
Les données d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) obtenues par l’équipement de spectroscopie d’absorption optique différentielle (DOAS), correspondant aux stations Los Nevados et Tralco, installés respectivement à 10 km dans une direction Est-Nord-Est et à 6 km Est-Sud-Est du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 1 365 t/j, ce qui représente des valeurs modérées pour ce système volcanique. La valeur journalière maximale était de 3 176 t/j le 7 avril, considérée comme une valeur anormale pour ce système. 3 anomalies satellitaires ont été signalées dans les émissions de SO2 dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, les 1er, 05 et 11 avril, selon les données publiées par Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI).

Anomalies thermiques par les satellites
Au cours de la période, 17 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone associée au volcan, avec une puissance radiative volcanique (VRP) maximale de 41 MW les 5, 11 et 12 avril, une valeur considérée comme modérée selon les données traitées par Observation dans l’infrarouge moyen de l’activité volcanique (MIROVA). Grâce à l’analyse des images satellite Sentinel 2-L2A, 3 anomalies de radiance ont été détectées dans la zone associée au cratère au cours de la période évaluée. La plate-forme d’outils NHI a détecté une zone maximale de rayonnement anormal dans la zone du cratère de 34 840 m2 le 12 avril.

La sismicité qui définit la dynamique des fluides se poursuit (événements LP et Tremor) et moins d’occurrences de séismes volcano-tectoniques (VT) au-dessus de leur seuil de base. Les valeurs RSAM (mesure de l’amplitude moyenne sur des intervalles de temps) montrent une tendance à la stabilisation avec des valeurs moyennes comprises entre 1,3 et 1,5 um/s. Parallèlement, on continue d’observer des dégazages et des explosions mineures atteignant l’intérieur et dans les environs immédiats du cratère, une incandescence et une diminution des valeurs anormales enregistrées pour les flux de SO2. Les paramètres de surveillance suggèrent l’activité d’un lac de lave avec des variations de son niveau et de sa zone exposée, avec génération potentielle d’activité explosive. Conformément à ce contexte, l’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique

Source : IGEPN

Photo : Aton

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Rapport d’activité volcanique

Séquence de tremblements de terre dans la région de La Soufrière de Guadeloupe – Basse Terre.

La séquence de séismes volcaniques qui a débuté dans la zone du volcan La Soufrière le jeudi 11 avril 2024 à 23h10 heure locale (vendredi 12 avril, 03h10, Temps Universel UT*) s’est terminée le dimanche 14 avril 2024 à 17h00 heure locale (dimanche 14 avril 21h00, Temps Universel UT*) .

Durant cette séquence, les réseaux OVSG-IPGP ont enregistré 98 séismes de très faible magnitude (M<1). Aucun tremblement de terre n’a été signalé par la population. Les séismes se situent à une profondeur <2,5 km sous le sommet du dôme de La Soufrière.

Le niveau d’alerte reste : jaune, vigilance.

Source et photo : direction de l’OVSG-IPGP

April 16, 2024. EN. Indonesia : Ruang , Indonesia : Merapi , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Alaska : Shishaldin .

April 16 , 2024.

 

Indonesia , Ruang :

Press release on the activity of Mount Ruang, April 15, 2024.
(G.) Ruang Volcano is a stratovolcano type volcano and rises 725 m above sea level from the coastline while forming an island distinct from the other islands. Geographically, G. Ruang is located at the coordinate position 2o19′ 18.30″ N latitude and 125o 24′ 30.42 E longitude. The Ruang volcano has been observed visually and instrumentally from the volcano observation post (PGA) located in Tagulandang District,  North Sulawesi.

The latest developments on G. Ruang’s activities until April 15, 2024 are as follows:

Visual observations at this time do not observe crater smoke.
Volcanic seismicity at Mount Ruang tends to be quiet, dominated by tectonic earthquakes, estimated to be the influence of North Sulawesi subduction and double subduction in the Molucca Sea.
There has been an increase in seismicity, especially deep volcanic (VT) earthquakes following the tectonic earthquake of April 9, 2024 and April 14, 2024. According to the BMKG, the tectonic earthquake of April 9 had a magnitude of 6.4, a depth of 27 km and was located 94 km northwest of the island of Doi, north of the Moluccas. Meanwhile, the April 14 tectonic earthquake had a magnitude of 5.1, a depth of 10 km and was located 122 km southwest of the island of Doi, in the North Moluccas. Both earthquakes were felt on the I MMI scale.

The volcanic activity of G. Ruang until April 15, 2024 was still dominated by deep tectonic earthquakes, however, after the tectonic earthquake felt in the G. Ruang region, an increase in the number of deep volcanic earthquakes was recorded, namely: April 10 (occurred 4 times), April 11 (5 times), April 12 (6 times), April 13 (17 times), April 14 (23 times) and until 6:00 p.m. WITA on April 15 (42 times). Deep volcanic earthquakes are generally related to the process of migration of magma from deep to shallow depths.

Based on visual and instrumental monitoring until April 15, 2024, the Geological Agency declared that the activity level of G. Ruang is still at level I (NORMAL).
At Level I (NORMAL) activity level, people around Mount Ruang and visitors/tourists are recommended to remain vigilant: (a) To avoid approaching the active crater of Mount Ruang. (b) Visitors are not permitted to stay overnight in active areas of the crater. (c) Do not approach the gas vents around the crater to avoid the potential danger of toxic gas.
Activity levels will be examined if there are significant visual and seismic changes.

Increased G. Ruang activity levels from Level I (Normal) to Level II (Waspada)

The evaluation report on the activities of G. Ruang, North Sulawesi is hereby submitted as follows:

Visual observation
The volcano is clearly visible until it is covered in fog. Smoke from the crater began to be observed on the morning of April 16 at a height of 200 to 500 m, white in color, thick.

Instrumental observation
Between April 1 and 15, 2024, the earthquakes recorded on Mount Ruang were 210 deep volcanic earthquakes (VTAs), 3 local tectonic earthquakes, and 163 deep tectonic earthquakes. Felt earthquakes were recorded twice on the MMI I scale. The number of earthquakes, especially deep volcanic earthquakes, which occurred between April 1 and 15, increased significantly compared to March 2024.

The volcanic activity of G. Ruang until April 15, 2024 was still dominated by deep tectonic earthquakes, however, after the tectonic earthquake felt in the G. Ruang region, an increase in the number of deep volcanic earthquakes was recorded, namely: April 10, 2024 (occurred 4 times), April 11, 2024 (5 times), April 12, 2024 (6 times), April 13, 2024 (17 times), April 14, 2024 (23 times) and April 15, 2024 (146 times).

Assessment
In general, the volcanic seismicity of Mount Ruang tends to be low, dominated by tectonic earthquakes, thought to be the influence of North Sulawesi subduction and double subduction in the Molucca Sea. However, the volcanic activity of Mount Ruang until the period of April 1-15, 2024, in addition to being dominated by deep tectonics, experienced an escalation in the emergence of deep volcanic earthquakes (VTA) after the tectonic earthquake of April 9 and 14, 2024. The emergence of deep volcanic earthquakes (VTA) is generally linked to the migration of magma from the depths to the surface.

Recommendation
Based on the results of visual and instrumental monitoring, it shows that there has been an increase in volcanic activity on Mount Ruang, so the activity level of Mount Ruang has been increased from level I ( normal) at level II (WASPADA). from April 16, 2024 at 10:00 WITA.

Source : PVMBG

Photos : Marwan Mohamad , PVMBG.

 

Indonesia , Merapi :

MOUNT MERAPI ACTIVITY REPORT, from April 5 to April 11, 2024. Published on April 12, 2024

OBSERVATION RESULT

Visual
The weather around Mount Merapi is generally clear in the morning and night, while it is foggy from noon to evening. White smoke, thin to thick, low to moderate pressure and 170 m high was observed from the Badaban Mount Merapi observation post on April 10, 2024 at 06:24 WIB. This week, there was a warm cloud avalanche in the southwest (upstream of the Bebeng River) with a sliding distance of 1,100 m. Lava avalanches were observed 103 times towards the southwest up to a maximum of 1,800 m.

The morphology of the southwest dome was observed to change due to the activity of hot cloud avalanches and lava avalanches. Based on the analysis of aerial photos dated March 30, 2024, the volume of the southwest dome was measured at 2,054,600 m3 and that of the central dome at 2,358,200 m3.

Seismicity
This week, the seismicity of Mount Merapi recorded:
1 warm cloud avalanche (APG) earthquake,
75 shallow volcanic earthquakes (VTB),
434 multi-phase (MP) earthquakes,
14 low frequency (LF) earthquakes.
425 avalanche earthquake (RF),
17 tectonic earthquakes (TT).
The intensity of earthquakes this week is higher than last week.

Deformation
The deformation of Mount Merapi monitored by EDM this week showed a shortening rate of 0.9 cm/day.

Rain and lahars
This week there was rain at Mount Merapi lookout post with a rain intensity of 62 mm/hour for 220 minutes at Kaliurang lookout post on April 11, 2024. No additional flow or lahar was reported in the rivers that have their source on Mount Merapi.

Conclusion
Based on the results of visual and instrumental observations, it was concluded that: The volcanic activity of Mount Merapi is still quite high in the form of effusive eruptive activity. The activity status is set to the “SIAGA” level.

Source : BPPTKG

Photos : BPPTKG

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Poas Volcano:

Latitude: 10.2
Longitude: -84,233
Altitude: 2,687 meters.

Activity observed:
During the last 24 hours, the OVSICORI-UNA seismographs of Poás recorded signals of intermittent low-intensity volcanic tremors with frequencies between 1.5 and 4 Hz. No eruptions were detected in the seismographs or sensors to infrasound, but they observed one. slight emission of ash in the fumaroles. The ExpoGAS gas detector at El Mirador para Visitantes recorded less than 2 parts per million of SO2 in the ambient air. The MultiGAS gas detection system located on the western rim of the active crater records the ratios and maximum concentrations of stable gases within normal limits: CO2/SO2=1, H2S/SO2=0.6, SO2=9 parts per million .

Yesterday, April 13, 2024, residents of the following localities reported a smell of sulfur in the ambient air: Grecia and Trojas de Sarchí. The Volcanic Gas and Aerosol Monitoring Station of the OVSICORI-EDECA-UNA/EMVA Coronado School recorded low and normal concentrations of SO2 gas in the ambient air of Coronado today, April 14, just 1 part per billion (ppb) after the record values of March 23 (28 parts per billion ppb) and April 3 (36 ppb) associated with gas and ash emissions from Poás.

Environmental conditions:
The summit of Poás remains clear with light rain (2.2 mm accumulated over the last 24 hours, IMN) and moderate winds directed towards the South-West at a maximum speed of 48 km/h (IMN).

Activity Level: Warning (2)

Rincón de la Vieja Volcano

Latitude: 10.83
Longitude:-85.324
Altitude: 1,916 meters.

Activity observed:
The OVSICORI-UNA seismographs are currently detecting a relatively low level of seismic activity compared to previous months. Over the past 24 hours, 3 low energy releases of gases, vapors and aerosols have been detected across the main crater. The tremor continues to be recorded sporadically and with low intensity with frequencies between 1 and 4 Hz. No eruptions have been recorded.

Environmental conditions:
High cloudy conditions remain at Rincón Summit, with winds heading southwest at 69 km/h (Windy.com).

Activity Level: Caution (3)

Source : Ovsicori

Photos : Ovsicori , Raul Mora / RSN / UCR.

 

Ecuador / Galapagos , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Monday April 15, 2024.

From April 14, 2024 11:00:00 to April 15, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: Moderate; Surface trend: No changes
Internal: Moderate; Internal trend: No changes

 

Gas:
The Mounts satellite system detected 247.4 tons of sulfur dioxide (SO2) recorded at 1:40 p.m. TL on 04/14/2024.

Other monitoring parameters:
The FIRMS satellite system recorded 164 thermal anomalies over the past 12 hours. The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 5 high thermal anomalies, and the MIROVAMODIS satellite system recorded 2 high thermal anomalies in the last 24 hours.

Observation:
Thanks to the GOES-16 satellite system, slight thermal anomalies linked to the activity of the volcano were recorded.

Source : IGEPN

Photo : Parque Nacional Galapagos

 

Alaska , Shishaldin :

Unrest at Shishaldin Volcano continues, with occasional small earthquakes and mild tremor recorded over the past day. Weak steaming from the summit was observed in partly cloudy satellite and webcam views.

The last significant ash-producing eruption occurred in November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to detect eruptions.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

16 Avril 2024. FR. Indonésie : Ruang , Indonésie : Merapi , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja , Equateur / Galapagos : Fernandina , Alaska : Shishaldin .

16 Avril 2024.

 

Indonésie , Ruang :

Communiqué sur l’activité du Mont Ruang ,15 avril 2024 .
Le volcan (G.) Ruang est un volcan de type stratovolcan et s’élève à 725 m au-dessus du niveau de la mer à partir du littoral tout en formant une île distincte des autres îles. Géographiquement, le G. Ruang est situé à la position de coordonnées 2o19′ 18,30″ de latitude N et 125o 24′ 30,42  de longitude Est. Le volcan Ruang a été observé visuellement et instrumentalement depuis le poste d’observation du volcan (PGA) situé dans le district de Tagulandang,  Sulawesi du Nord.

Les derniers développements sur les activités du G. Ruang jusqu’au 15 avril 2024 sont les suivants :

Les observations visuelles à ce moment n’observent pas de fumée de cratère .
La sismicité volcanique du mont Ruang a tendance à être calme, dominée par des tremblements de terre tectoniques, estimés comme étant l’influence de la subduction de Sulawesi Nord et de la double subduction dans la mer des Moluques  .
Il y a eu une augmentation de la sismicité, en particulier des tremblements de terre volcaniques profonds (VT) suite au tremblement de terre tectonique du 9 avril 2024 et du 14 avril 2024. Selon le BMKG, le tremblement de terre tectonique du 9 avril avait une magnitude de 6,4, une profondeur de 27 km et a été situé à 94 km au Nord-Ouest de l’île de Doi, au Nord des Moluques. Pendant ce temps, le tremblement de terre tectonique du 14 avril avait une magnitude de 5,1, une profondeur de 10 km et était situé à 122 km au Sud-Ouest de l’île de Doi, au Nord des Moluques. Les deux séismes ont été ressentis sur l’échelle I MMI.

L’activité volcanique du G. Ruang jusqu’au 15 avril 2024 était encore dominée par les séismes tectoniques profonds, cependant, après le séisme tectonique ressenti dans la région du G. Ruang, une augmentation du nombre de séismes volcaniques profonds a été enregistrée, à savoir : 10 avril (s’est produit 4 fois), 11 avril (5 fois), 12 avril (6 fois), 13 avril (17 fois), 14 avril (23 fois) et jusqu’à 18h00 WITA le 15 avril (42 fois). Les tremblements de terre volcaniques profonds sont généralement liés au processus de migration du magma des profondeurs profondes vers les profondeurs peu profondes.

Sur la base d’un suivi visuel et instrumental jusqu’au 15 avril 2024, l’Agence géologique a déclaré que le niveau d’activité de G. Ruang est toujours au niveau I (NORMAL).
Au niveau d’activité de niveau I (NORMAL), il est recommandé aux personnes autour du mont Ruang et aux visiteurs/touristes de rester vigilants : (a) Afin de ne pas s’approcher du cratère actif du mont Ruang. (b) Les visiteurs ne sont pas autorisés à passer la nuit dans les zones actives du cratère. (c) Ne vous approchez pas des évents de gaz autour du cratère pour éviter le danger potentiel de gaz toxique .
Les niveaux d’activité seront examinés s’il y a des changements visuels et sismiques importants.

Augmentation des niveaux d’activité du G. Ruang du niveau I (normal) au niveau II (Waspada)

Le rapport d’évaluation sur les activités de G. Ruang, Sulawesi du Nord est soumis par la présente comme suit :

Observation visuelle
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée du cratère a commencé à être observée le matin du 16 avril à une hauteur de 200 à 500 m , de couleur   blanche , épaisse.

Observation instrumentale
Entre le 1er et le 15 avril 2024, les tremblements de terre enregistrés sur le mont Ruang étaient de 210 tremblements de terre volcaniques profonds (VTA), 3 tremblements de terre tectoniques locaux et 163 tremblements de terre tectoniques profonds. Les séismes ressentis ont été enregistrés deux fois sur l’échelle MMI I. Le nombre de tremblements de terre, en particulier de tremblements de terre volcaniques profonds, qui se sont produit entre le 1er et le 15 avril, ont considérablement augmenté par rapport à mars 2024 .

L’activité volcanique de G. Ruang jusqu’au 15 avril 2024 était encore dominée par les séismes tectoniques profonds, cependant, après le séisme tectonique ressenti dans la région du G. Ruang, une augmentation du nombre de séismes volcaniques profonds a été enregistrée, à savoir : 10 avril 2024 (s’est produit 4 fois), 11 avril 2024 (5 fois), 12 avril 2024 (6 fois), 13 avril 2024 (17 fois), 14 avril 2024 (23 fois) et 15 avril 2024 (146 fois).

Évaluation
En général, la sismicité volcanique du mont Ruang a tendance à être faible, dominée par des tremblements de terre tectoniques, que l’on pense être l’influence de la subduction de Sulawesi du Nord et de la double subduction dans la mer des Moluques. Cependant, l’activité volcanique du mont Ruang jusqu’à la période du 1er au 15 avril 2024, en plus d’être dominée par la tectonique profonde, a connu une escalade dans l’émergence de tremblements de terre volcaniques profonds (VTA) après le tremblement de terre tectonique des 9 et 14 avril 2024. L’émergence de tremblements de terre volcaniques profonds (VTA) est généralement liée à la migration du magma des profondeurs vers la surface.

Recommandation
Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, il montre qu’il y a eu une augmentation de l’activité volcanique sur le mont Ruang, de sorte que le niveau d’activité du mont Ruang a été augmenté du niveau I (normal) au niveau II (WASPADA). à partir du 16 avril 2024 à 10h00 WITA.

Source : PVMBG

Photos : Marwan Mohamad , PVMBG.

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT D’ACTIVITÉ DU MONT MERAPI , du 5 avril au 11 avril 2024 . Publié le 12 avril 2024

RÉSULTAT D’OBSERVATION

Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement clair le matin et la nuit, tandis qu’il est brumeux de midi au soir. De la fumée blanche, d’épaisseur fine à épaisse, de pression faible à modérée et de 170 m de haut a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Badaban le 10 avril 2024 à 06h24 WIB. Cette semaine, il y a eu une avalanche de nuages ​​chauds au Sud-Ouest (en amont de la rivière Bebeng) avec une distance de glissement de 1 100 m. Des avalanches de lave ont été observées 103 fois vers le Sud-Ouest jusqu’à un maximum de 1 800 m.

On a observé que la morphologie du dôme Sud-Ouest changeait en raison de l’activité des avalanches de nuages ​​chauds et des avalanches de lave. Sur la base de l’analyse de photos aériennes datées du 30 mars 2024, le volume du dôme Sud-Ouest a été mesuré à 2 054 600 m3 et celui du dôme central à 2 358 200 m3.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
1 tremblement de terre d’avalanche de nuages ​​chauds (APG),
75 séismes volcaniques peu profonds (VTB),
434 tremblements de terre à phases multiples (MP),
14 tremblements de terre à basse fréquence (LF).
425 tremblement de terre d’avalanches (RF),
17 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité des tremblements de terre cette semaine est plus élevée que la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi surveillée par EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 0,9 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec une intensité de pluie de 62 mm/heure pendant 220 minutes au poste de Kaliurang le 11 avril 2024. Aucun flux supplémentaire ou lahar n’a été signalé dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que : L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous forme d’activité éruptive effusive. L’état d’activité est réglé au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photos :

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Volcan Poas :

Latitude : 10,2
Longitude : -84 233
Altitude : 2 687 mètres.

Activité observée :
Au cours des dernières 24 heures, les sismographes OVSICORI-UNA du Poás ont enregistré des signaux de tremors volcaniques intermittents de faible intensité avec des fréquences comprises entre 1,5 et 4 Hz. Aucune éruption n’a été détectée dans les sismographes ou les capteurs à infrasons, mais ils ont observé une. légère émission de cendres dans les fumerolles. Le détecteur de gaz ExpoGAS d’El Mirador para Visitantes a enregistré moins de 2 parties par million de SO2 dans l’air ambiant. Le système de détection de gaz MultiGAS situé sur le bord Ouest du cratère actif enregistre les ratios et les concentrations maximales de gaz stables dans les limites normales : CO2/SO2=1, H2S/SO2=0,6, SO2=9 parties par million.

Hier, 13 avril 2024, les habitants des localités suivantes ont signalé une odeur de soufre dans l’air ambiant : Grecia et Trojas de Sarchí. La Station de Surveillance des Gaz Volcaniques et des Aérosols de l’École OVSICORI-EDECA-UNA/EMVA Coronado a enregistré des concentrations faibles et normales de gaz SO2 dans l’air ambiant de Coronado aujourd’hui, 14 avril, à peine 1 partie par milliard (ppb) après les valeurs record du 23 mars (28 parties par milliard ppb) et le 3 avril (36 ppb) associées aux émissions de gaz et de cendres du Poás.

Conditions environnementales:
Le sommet du Poás reste dégagé avec de légères pluies (2,2 mm accumulés au cours des dernières 24 heures, IMN) et des vents modérés dirigés vers le Sud-Ouest à une vitesse maximale de 48 km/h (IMN).

Niveau d’activité : Avertissement (2)

Volcan Rincón de la Vieja

Latitude : 10,83
Longitude:-85.324
Altitude : 1 916 mètres .

Activité observée :
Les sismographes OVSICORI-UNA détectent actuellement un niveau d’activité sismique relativement faible par rapport aux mois précédents. Au cours des dernières 24 heures, 3 exhalaisons de gaz, de vapeurs et d’aérosols de faible énergie ont été détectées à travers le cratère principal. Le tremor continue d’être enregistré sporadiquement et avec une faible intensité avec des fréquences comprises entre 1 et 4 Hz. Aucune éruption n’a été enregistrée.

Conditions environnementales:
Des conditions nuageuses élevées restent au sommet de Rincón, avec des vents se dirigeant vers le Sud-Ouest à 69 km/h (Windy.com).

Niveau d’activité : Attention (3)

Source : Ovsicori

Photos : Ovsicori , Raul Mora / RSN / UCR.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Lundi 15 Avril 2024.

Du 14 Avril 2024 11:00:00 au 15 Avril 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Modérée ; tendance Surface : Sans changements
Interne : Modérée  ; Tendance interne : Sans changements

 

Gaz:
Le système satellite Mounts a détecté 247,4 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées à 13h40 TL le 14/04/2024.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS a enregistré 164 anomalies thermiques au cours des 12 dernières heures. Le système satellite MIROVA-VIIRS a enregistré 5 anomalies thermiques élevées, et le système satellite MIROVAMODIS a enregistré 2 anomalies thermiques élevées au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Grâce au système satellite GOES-16, de légères anomalies thermiques liées à l’activité du volcan ont été enregistrées.

Source : IGEPN

Photo : Parque Nacional Galapagos

 

Alaska , Shishaldin :

Les troubles sur le volcan Shishaldin se poursuivent, avec de petits tremblements de terre occasionnels et de légers tremors enregistrés au cours de la dernière journée. Une faible vapeur provenant du sommet a été observée dans des vues satellite et webcam partiellement nuageuses.

La dernière éruption significative produisant des cendres a eu lieu en novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour détecter les éruptions.

Source : AVO

Photo : Barnes, Chris

April 9, 2024. EN. Ecuador / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Poas , New Zealand : Ruapehu , Indonesia : Ibu , Guatemala : Santiaguito .

April 09 , 2024.

 

Ecador / Galapagos , Fernandina :

The lava flow from the eruption of the La Cumbre volcano reaches the sea

This morning, park rangers from the Directorate of the Galapagos National Park, of the Ministry of Environment, Water and Ecological Transition (MAATE), who carry out control and surveillance actions from the base of the Canal Bolívar, west of Isabela, reported that lava flows from the eruption of the La Cumbre volcano, on Fernandina Island, reached the sea, after 35 days of moderate but uninterrupted activity.
Since March 2, when the eruption began, the Archipelago Environmental Authority has been monitoring this natural event to record the changes occurring in the ecosystem; and maintains constant coordination with the Institute of Geophysics (IG), using satellite information and seismic equipment installed on the island.
For the moment, technicians estimate that the lava flow which descended the southeastern flank of the volcano affected the endemic vegetation of the area such as scalesias, palo santo and certain cacti and part of the habitable zone of the land iguana. With their arrival at the sea, through underground tunnels, it is possible that marine iguanas, fish and coastal invertebrates close to the area may be affected.

Land and marine visitation sites on Fernandina Island remain open; However, the DPNG continues to assess the situation to adopt new management measures if necessary. There is no human population on this island.
According to IG reports, Cumbre is one of the most active volcanoes in the Galapagos. Since the 1800s, it has experienced between 28 and 30 eruptions, which is the highest eruption recurrence rate in the archipelago. In recent years, similar processes were recorded in 2017, 2018 and 2020.

Gas:
The MOUNTS satellite system reported 478.4 tons of sulfur dioxide (SO2) measured on 07/04/2024 at 2:11 p.m. TL.

Other monitoring parameters:
The MIROVA-VIIRS satellite system recorded 2 high thermal anomalies, the MIROVA MODIS system recorded 4 high thermal anomalies in the last 24 hours. For its part, the FIRMS satellite system recorded 201 thermal anomalies over the last 12 hours.

Observation:
Yesterday afternoon, based on reports from park rangers from the Galapagos National Park Directorate (DPNG), Ministry of Environment, Water and Ecological Transition (MAATE), it was reported that the lava flows associated with the eruption of the La Cumbre volcano, on Fernandina Island, reached the sea. This information is also confirmed by the GOES-16 satellite system, which presents thermal anomalies along the coastal edge.

Sources : Parque Nacional Galapagos, IGEPN.

Photos : Parque Nacional Galapagos , Nancy Juan Jiang

 

Costa Rica , Poas :

Latitude: 10.2
Longitude: -84,233
Altitude: 2,687 meters above sea level

Activity observed:
Eruptive activity continues. However, after 9 days of continuous emission of ash, since yesterday afternoon, a decrease in it has been observed. Due to the appearance of the tremor (f = 1.5 – 4 Hz) yesterday at 12:00 p.m., it cannot be ruled out that ash emissions will increase in the future. The CO2/SO2, H2S/SO2 gas ratios as well as SO2 emissions are stable. This morning at the lookout, around 10:25 a.m., the maximum SO2 concentration was 1.2 ppm. The deformation of the volcanic building is stable.

Environmental conditions:
Cloudy weather at the summit, with southwesterly wind (4 m/s).

Activity Level: Warning (2)

San José, April 8 (Prensa Latina) Active for several weeks, the Poás volcano in Costa Rica erupted again, this time with a plume of gas that reached 200 meters above its crater, reported today now the Observatory of Volcanology and Seismology (Ovsicori).

The eruption contains water vapor and volcanic gases, which also caused thick volcanic fog that affected several areas of the Greater Metropolitan Area. The wind pushes the ashes towards three western cantons, underlined the entity attached to the National University.
The fall of ash and the presence of gases, particularly sulfur dioxide, are causing concern among the population near the volcano.

The entrance to the park was closed until today, however we are awaiting the assessment of the authorities to determine its opening.
Last week, the National Emergency Commission (CNE) declared a green alert in six cantons in the province of Alajuela, affected by falling ash and a strong smell of sulfur.

The volcano remains classified at an alert level in which there are possible manifestations such as: small eruptions, bubbles, geysers, significant emission of acid gases, increase in temperature (incandescence) and seismic swarms/volcanic tremor, inflation-extension of the volcanic edifice.

Sources : Ovsicori , Prensa Latina

Photo : Ovsicori

 

New Zealand , Ruapehu :

Unusual style of earthquake activity continues at Mt Ruapehu, no changes in overall volcanic activity. The Volcanic Alert Level remains at 1.
Published: Tue Apr 9 2024 11:30 AM

Although the unusual earthquakes have continued under Mt Ruapehu, our other monitored parameters have not changed. We continue to measure low-moderate volcanic gas emissions, a slow decline in lake temperature and water level. The last gas flight, Crater Lake water and gas analysis, and visual observations show no changes. A sudden eruption at Mt Ruapehu remains very unlikely. The Volcanic Alert Level remains at 1 and the Aviation Colour Code at Green.

The uncommon style of small earthquakes recorded at shallow (1-2 km) depths under Mt Ruapehu and reported in our last bulletin, continue to occur. The number of earthquakes per day has decreased from the high seen in late March, and they remain small and difficult to identify, with only the larger events detected by our automatic systems. Over the last month, we have seen up to eight of these earthquakes a day, while now they amount to 0-6 per day.

As the earthquakes do not typically last more than 10 minutes, they do not categorise as volcanic tremor, which remains low at Ruapehu. The earthquakes are also quite different in appearance from volcanic tremor traditionally seen at Ruapehu.

Te Wai ā-moe (Crater Lake) temperature continues a slow decline. Currently the lake temperature is 22 ºC, down from a peak of 31 ºC on February 14. The lake water level is also slowly declining, likely reflecting less melt water as air temperatures fall. The interpretation of gas and water samples from the lake show data consistent with cooling of the hydrothermal system formed by the lake and minor heating of the deeper system. The DOAS gas detection network has seen gas output increase slightly but remains in the low-moderate range for Mt Ruapehu.

In summary, earthquake activity beneath Ruapehu remains slightly higher than usual. This is influenced by the occurrence of the unusual events – noting these have decreased in number per day. Volcanic tremor levels remain low. The laboratory results from the gas samples indicate heating processes in the deeper parts of the system, and cooling within the shallow part, these being typical of the Ruapehu system. Our conceptual model has partial sealing occurring in the hydrothermal system beneath the crater lake, which in turn modulates the flow of gas and heat to shallower levels. Fracturing of the sealed area can be reflected as earthquakes and/or volcanic tremor. We are seeing low-moderate gas volumes passing through the lake presently, indicating paths are open.

Changes to the lake colour may occur if more/less disturbed sediment is suspended in the lake, leading to a change in the tone of the grey colour. The size and shape of the upwelling areas may also change. All of this is consistent with ongoing volcanic and hydrothermal processes and the overall low level of volcanic activity at Mt Ruapehu. A sudden eruption at Mt Ruapehu remains very unlikely.

Monitoring indicators remain consistent with a low level of volcanic activity. As a result, the Volcanic Alert Level remains at 1. The Aviation Colour Code remains Green.

Source : Geonet / Brad Scott / Duty Volcanologist

Photo : Geonet

 

Indonesia , Ibu :

An eruption of Mount Ibu occurred on Tuesday, April 9, 2024 at 00:51 WIT with the height of the ash column observed at ±1,200 m above the summit (±2,525 m above sea level) . The ash column was observed to be gray in color with thick intensity, oriented towards the South-West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 28 mm and a duration of 120 seconds.

Observation of seismicity:
10 eruption earthquakes with an amplitude of 11 to 28 mm and a duration of 23 to 79 seconds.
74 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and earthquake duration of 15 to 50 seconds.
8 harmonic tremors with an amplitude of 2 to 10 mm and an earthquake duration of 74 to 495 seconds.
1 Tornillo type earthquake with an amplitude of 5 mm and an earthquake duration of 72 seconds.
404 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 20 mm and an earthquake duration of 4 to 14 seconds.
4 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 3 to 6 mm, earthquake duration of 5 to 8 seconds.
22 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 2 to 28 mm, and the duration of the earthquake was 35 to 157 seconds.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Ibu and visitors/tourists should not practice activities within a radius of 2.0 km and the sectoral extension of 3.5 km towards the opening of the crater in the northern part of the crater active Mount Ibu.
2. In the event of falling ash, people who carry out activities outside the home are advised to wear nasal, oral (mask) and eye (glasses) protection.

Source : Magma Indonésie .

Photo : John Massolo – WordPress.com ( Archive).

 

Guatemala , Santiaguito :

Weather conditions: Clear weather
Wind: North-East
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Santiaguito volcano observatory OVSAN reports moderate degassing on the crater which disperses towards the South-West. Weak to moderate explosions are recorded, expelling columns of gas and ash which disperse in a west and southwest direction. At night and early morning, constant incandescence was observed in the Caliente Dome crater and in the upper part of the lava flow in a West-Southwest direction.

Constant avalanches of blocks, weak, moderate and some strong, are recorded on the lava flow, on the South flank and on the South-East flank. The volcano maintains high activity due to the extrusion of blocky lava into the Caliente dome in a west, southwest direction and the unstable nature of the material in the crater. There is a chance of moderate to strong pyroclastic flows, so do not stay near or in river beds near the slopes of the volcano.

Source : Insivumeh.

Photo : Armando Pineda

09 Avril 2024. FR. Equateur / Galapagos : Fernandina , Costa Rica : Poas , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Ibu , Guatemala : Santiaguito .

09 Avril 2024.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

La coulée de lave issue de l’éruption du volcan La Cumbre atteint la mer

Ce matin, les gardes du parc de la Direction du Parc National des Galapagos, du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Transition écologique (MAATE), qui mènent des actions de contrôle et de surveillance depuis la base du Canal Bolívar, à l’Ouest d’Isabela, ont signalé que les flux de lave provenant de l’éruption du volcan La Cumbre, sur l’île Fernandina, a atteint la mer, après 35 jours d’activité modérée mais ininterrompue.
Depuis le 2 mars, date du début de l’éruption, l’Autorité environnementale de l’archipel surveille cet événement naturel pour enregistrer les changements qui se produisent dans l’écosystème ; et maintient une coordination constante avec l’Institut de Géophysique (IG), en utilisant les informations satellitaires et les équipements sismiques installés sur l’île.
Pour l’instant, les techniciens estiment que la coulée de lave qui a descendu le flanc Sud-Est du volcan a affecté la végétation endémique de la zone comme les scalesias, le palo santo et certains cactus et une partie de la zone habitable de l’iguane terrestre. Avec leur arrivée à la mer, par des tunnels souterrains, il est possible que les iguanes marins, les poissons et les invertébrés côtiers proches de la zone soient affectés.

Les sites de visite terrestres et marins de l’île Fernandina restent ouverts ; Cependant, la DPNG continue d’évaluer la situation pour adopter de nouvelles mesures de gestion si nécessaire. Il n’y a aucune population humaine sur cette île.
Selon les rapports d’IG, la Cumbre est l’un des volcans les plus actifs des Galapagos. Depuis les années 1800, elle a connu entre 28 et 30 éruptions, ce qui constitue le taux de récurrence d’éruptions le plus élevé de l’archipel. Ces dernières années, des processus similaires ont été enregistrés en 2017, 2018 et 2020.

Gaz:
Le système satellite MOUNTS a signalé 478,4 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) mesurées le 04/07/2024 à 14h11 TL.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellitaire MIROVA-VIIRS a enregistré 2 anomalies thermiques élevées, le système MIROVA MODIS a enregistré 4 anomalies thermiques élevées au cours des dernières 24 heures. De son côté, le système satellitaire FIRMS a enregistré 201 anomalies thermiques au cours des 12 dernières heures.

Observation:
Hier après-midi, sur la base des rapports des gardes du parc de la Direction du Parc National des Galapagos (DPNG), du Ministère de l’Environnement, de l’Eau et de la Transition écologique (MAATE), il a été signalé que les coulées de lave associées à l’éruption du volcan La Cumbre, sur l’île Fernandina, atteignaient la mer. Cette information est également confirmée par le système satellite GOES-16, qui présente des anomalies thermiques en bordure côtière.

Sources : Parque Nacional Galapagos, IGEPN.

Photos : Parque Nacional Galapagos , Nancy Juan Jiang

 

Costa Rica , Poas :

Latitude : 10,2
Longitude : -84 233
Altitude : 2 687 mètres au-dessus du niveau de la mer

Activité observée :
L’activité éruptive se poursuit. Cependant, après 9 jours d’émission continue de cendres, depuis hier après-midi, une diminution de celle-ci a été observée. En raison de l’apparition du tremor (f = 1,5 – 4 Hz) hier à 12h00, il n’est pas exclu que les émissions de cendres augmentent à l’avenir. Les ratios gazeux CO2/SO2, H2S/SO2 ainsi que les émissions de SO2 sont stables. Ce matin au belvédère, vers 10h25, la concentration maximale de SO2 était de 1,2 ppm. La déformation du bâtiment volcanique est stable.

Conditions environnementales:
Temps nuageux au sommet, avec vent de secteur Sud-Ouest (4 m/s).

Niveau d’activité : Avertissement (2)

San José, 8 avril (Prensa Latina) Actif depuis plusieurs semaines, le volcan Poás au Costa Rica est de nouveau entré en éruption, cette fois avec un panache de gaz qui a atteint 200 mètres au-dessus de son cratère, a rapporté aujourd’hui l’Observatoire de Volcanologie et Sismologie (Ovsicori).

L’éruption contient de la vapeur d’eau et des gaz volcaniques, qui ont également provoqué un épais brouillard volcanique qui a touché plusieurs zones de la Grande Zone Métropolitaine. Le vent pousse les cendres vers trois cantons de l’Ouest, a souligné l’entité rattachée à l’Université nationale.
La chute de cendres et la présence de gaz, notamment de dioxyde de soufre, suscitent l’inquiétude de la population à proximité du volcan.

L’entrée du parc était fermée jusqu’à aujourd’hui, cependant on attend l’évaluation des autorités pour déterminer son ouverture.
La semaine dernière, la Commission nationale d’urgence (CNE) a déclaré l’alerte verte dans six cantons de la province d’Alajuela, touchés par des chutes de cendres et une forte odeur de soufre.

Le volcan reste classé à un niveau d’alerte dans lequel il existe des manifestations possibles telles que : petites éruptions, bulles, geysers, émission importante de gaz acides, augmentation de la température (incandescence) et essaims sismiques/tremor volcanique, inflation-extension de l’édifice volcanique. . .

Sources : Ovsicori , Prensa Latina

Photo : Ovsicori

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Un style inhabituel d’activité sismique se poursuit sur le mont Ruapehu, aucun changement dans l’activité volcanique globale. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
Publié : mardi 9 avril 2024 11h30

Bien que les tremblements de terre inhabituels se soient poursuivis sous le mont Ruapehu, nos autres paramètres surveillés n’ont pas changé. Nous continuons de mesurer les émissions de gaz volcaniques faibles à modérées, ainsi qu’une lente baisse de la température du lac et du niveau de l’eau. Le dernier vol de mesures de gaz, l’analyse de l’eau et du gaz de Crater Lake et les observations visuelles ne montrent aucun changement. Une éruption soudaine du mont Ruapehu reste très improbable. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et le code couleur aviation au vert.

Le type rare de petits tremblements de terre enregistrés à faible profondeur (1 à 2 km) sous le mont Ruapehu et signalés dans notre dernier bulletin continuent de se produire. Le nombre de tremblements de terre par jour a diminué par rapport au maximum observé fin mars, et ils restent faibles et difficiles à identifier, seuls les événements les plus importants étant détectés par nos systèmes automatiques. Au cours du mois dernier, nous avons observé jusqu’à huit de ces tremblements de terre par jour, alors qu’aujourd’hui, ils sont de 0 à 6 par jour.

Comme les tremblements de terre ne durent généralement pas plus de 10 minutes, ils ne sont pas classés comme tremors volcaniques, qui restent faibles sur le Ruapehu. Les tremblements de terre ont également une apparence très différente des tremblements de terre volcaniques traditionnellement observés sur le Ruapehu.

La température de Te Waiā-moe (Cratère Lake) continue de baisser lentement. Actuellement, la température du lac est de 22 ºC, en baisse par rapport au pic de 31 ºC du 14 février. Le niveau de l’eau du lac diminue également lentement, probablement en raison d’une diminution de l’eau de fonte à mesure que la température de l’air baisse. L’interprétation des échantillons de gaz et d’eau du lac montre des données cohérentes avec un refroidissement du système hydrothermal formé par le lac et un réchauffement mineur du système plus profond. Le réseau de détection de gaz DOAS a vu la production de gaz augmenter légèrement mais reste dans la fourchette faible-modérée pour le mont Ruapehu.

En résumé, l’activité sismique sous Ruapehu reste légèrement plus élevée que d’habitude. Ceci est influencé par l’apparition d’événements inhabituels – notant que leur nombre a diminué chaque jour. Les niveaux de tremors volcaniques restent faibles. Les résultats de laboratoire des échantillons de gaz indiquent des processus de chauffage dans les parties les plus profondes du système et de refroidissement dans la partie peu profonde, ceux-ci étant typiques du système Ruapehu. Notre modèle conceptuel prévoit une étanchéité partielle du système hydrothermal situé sous le lac de cratère, ce qui module à son tour le flux de gaz et de chaleur vers des niveaux moins profonds. La fracturation de la zone scellée peut se traduire par des tremblements de terre et/ou des tremors volcaniques. Nous constatons actuellement que des volumes de gaz faibles à modérés traversent le lac, ce qui indique que les chemins sont ouverts.

Des changements dans la couleur du lac peuvent se produire si des sédiments plus ou moins perturbés sont en suspension dans le lac, entraînant un changement dans la tonalité de la couleur grise. La taille et la forme des zones de remontée peuvent également changer. Tout cela est cohérent avec les processus volcaniques et hydrothermaux en cours et avec le faible niveau général d’activité volcanique du mont Ruapehu. Une éruption soudaine du mont Ruapehu reste très improbable.

Les indicateurs de surveillance restent cohérents avec un faible niveau d’activité volcanique. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste à 1. Le code couleur aviation reste vert.

Source : Geonet / Brad Scott / Volcanologue de service

Photo : Geonet

 

Indonésie , Ibu :

Une éruption du mont Ibu s’est produite le mardi 9 avril 2024 à 00h51 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1 200 m au-dessus du sommet (± 2 525 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 28 mm et une durée de 120 secondes.

Observation de la sismicité :
10 séismes d’éruptions d’une amplitude de 11 à 28 mm et d’une durée de 23 à 79 secondes.
74 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 14 mm et durée du séisme de 15 à 50 secondes.
8 tremors harmoniques avec une amplitude de 2 à 10 mm et une durée de tremblement de terre de 74 à 495 secondes.
1 séisme de type Tornillo d’une amplitude de 5 mm et d’une durée de séisme de 72 secondes.
404 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 20 mm et d’une durée de séisme de 4 à 14 secondes.
4 tremblements de terre volcaniques profonds d’une amplitude de 3 à 6 mm,  durée de séisme de 5 à 8 secondes.
22 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 2 à 28 mm, et la durée du séisme était de 35 à 157 secondes.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Ibu et les visiteurs/touristes ne doivent pas pratiquer d’activités dans un rayon de 2,0 km et l’ extension sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
2. En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui effectuent des activités à l’extérieur de la maison de porter une protection nasale, buccale (masque) et oculaire (lunettes).

Source : Magma Indonésie .

Photo : John Massolo – WordPress.com ( Archive).

 

Guatemala , Santiaguito :

Conditions atmosphériques : Temps clair
Vent : Nord-Est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’observatoire du volcan Santiaguito OVSAN rapporte un dégazage modéré sur le cratère qui se disperse vers le Sud-Ouest. Des explosions faibles à modérées sont enregistrées, expulsant des colonnes de gaz et de cendres qui se dispersent en direction Ouest et Sud-Ouest. La nuit et tôt le matin, une incandescence constante a été observée dans le cratère du dôme Caliente et dans la partie supérieure de la coulée de lave dans une direction Ouest-Sud-Ouest.

Des avalanches constantes de blocs , faibles , modérées et quelques fortes , sont enregistrées sur la coulée de lave, sur le flanc Sud et sur le flanc Sud-Est. Le volcan maintient une activité élevée en raison de l’extrusion de lave en blocs dans le dôme Caliente dans une direction Ouest, Sud-Ouest et de la nature instable du matériau dans le cratère. Il existe une probabilité de coulées pyroclastiques modérées à fortes, donc il ne faut pas rester à proximité ou dans les lits des rivières près des pentes du volcan.

Source : Insivumeh.

Photo : Armando Pineda