May 25, 2024. EN. New Zealand : White Island , Indonesia : Kelimutu , Indonesia : Suoh , Italy : Stromboli , Ecuador / Galapagos : Fernandina .

May 25 , 2024.

 

New Zealand , White Island :

Published: Sat May 25 2024 11:50 AM

Another minor eruption occurred at Whakaari/White Island at approximately 08:10 am NZST today (May 25). The Volcanic Alert Level has been raised to Level 3 and the Aviation Colour Code changed to Orange.

Footage from our Whakatane camera indicates that this morning’s activity is very similar in size to what was observed yesterday. We noticed a vigorous steam-gas plume above the island at 8:10 am NZST. As we have no sensors on the island we are relying on webcams and satellite imagery to assess the situation. Based on our limited information there were no clear indications of volcanic ash in the plume. If there were, it would be unlikely to reach the mainland under current wind conditions.

The steam-gas plume above the island has now reverted to more normal levels.

GNS Science volcanologists are monitoring the volcano and further information will be released as available. As that information becomes available, we may change the Volcanic Alert Level to more accurately reflect the current situation.

 

Published: Sat May 25 2024 3:00 PM

Minor volcanic eruptive activity continues intermittently at Whakaari/White Island. Volcanic Alert Level remains at Level 3 and Aviation Colour Code remains at Orange.

Footage from our Whakatane volcano web camera shows ongoing, minor volcanic eruptive activity at Whakaari/White Island. We are seeing intermittent energetic ejections of steam and gas. This is the second day of confirmed activity and, therefore, the Volcanic Alert Level remains at 3 and the Aviation Colour Code at Orange.

Volcanic activity witnessed over the last two days indicates that Whakaari may be entering into an eruptive episode, typified by pulsating periods of energetic steam and gas emissions that may contain minor volcanic ash concentrations. At present, the wind is transporting the steam and gas plume to the north and east away from the mainland.

There are no clear signs that eruptions will become much more energetic, but this could occur with little to no warning. Should future eruptions become larger, producing volcanic ash, and should the wind direction change substantially, it is possible that ash could be dispersed onshore.

As we have no sensors on the island we are currently relying on webcams and satellite imagery to assess the situation. Based on our limited information there have been no clear indications of volcanic ash in the volcanic plumes to date.

Source : Geonet .

Photo :  via zurraspismo on Twitter ( archive).

 

Indonesia , Kelimutu :

Increased activity level of Mount Kelimutu, East Nusa Tenggara Province, from level I (normal) to level II (WASPADA).

Mount (G.) Kelimutu is a stratovolcano culminating at 1384.5 m above sea level. Geographically, Mount Kelimutu is located at coordinates 08o45’30 » South latitude and 121o50’00 East longitude. Administratively, Mount Kelimutu is located in Ende Regency, East Nusa Tenggara Province. G. Kelimutu was observed visually and instrumentally from the observation post (PGA) located in Kolorongo village. Kelimutu has 3 crater lakes, namely Crater 1 (Tiwu Ata Polo), Crater 2 (Tiwu Koofai). Nuwamuri) and crater 3 (Tiwu Ata Bupu).

The eruption history of Mount Kelimutu has been recorded since 1867 and has an eruption interval of approximately 173 years. The last eruption occurred in June 1968 as a phreatic eruption in Crater 2 (Tiwu Koofai Nuwamuri) which was preceded by a roar and burst of blackish-brown water in the western part of the crater. lake.

Visual observation:

Crater I (Tiwu Ata Polo).

On May 17, 2024, the crater water changed from green to dark green, two water bubbles were observed above the water surface of the northeast crater lake and there was a faint smell of sulfurous gas. The water temperature of the lake was measured at 23°
On May 22, 2024, the water color of the crater lake changed to blackish brown. The water temperature of the lake was measured at 21°C

Crater II (Tiwu Koofai Nuwamuri)

On May 17, 2024, the water in the crater lake was light blue, as during the previous inspection. Golden yellow sulfur deposits were observed scattered on the water surface of the crater lake in the center, east, southeast, northwest, north and northeast, the smell sulfur gas was weak, there was no smoke coming from the crater. The water temperature of the lake was measured at 22°
On May 23, the water in the crater lake was light blue in color, as during the previous inspection. Yellow sulfur deposits were observed scattered on the water surface of the crater lake covering the center, north, east, south and southwest, the water temperature of the crater lake has was measured at 24°C.
A swirling stream of sulfur deposits could be seen south of the water surface of the crater lake. the smell of sulfurous gas was weak, there was no smoke coming from the crater.

Crater III (Tiwu Ata Bupu)

On May 17, 2024, the water in the crater lake was dark green, as during the previous inspection. The water temperature of the lake was measured at 20o
On May 23, 2024, the water of the crater lake was observed to be dark green, similar to the previous inspection. The water temperature of the lake was measured at 21°C
Based on visual observations from infrared CCTV, the images show consistent color changes that are increasingly evident on the surface of Craters I and II.

 

Earthquakes during the period May 1–23, 2024 recorded 1 shallow volcanic earthquake, 77 deep volcanic earthquakes, 30 local tectonic earthquakes, and 85 distant tectonic earthquakes. At the same time, RSAM data also shows an increase, although not significant. The recorded earthquakes indicate a supply of magma to the surface.

Assessment and potential hazards

Monitoring data, both visual and instrumental, show significant changes in the water color of Lake I, as well as the increasingly intense appearance and distribution of sulfur on the lake water surface of crater II.
Visual observations indicate the dissolution of rocks in Crater I and the rise of magmatic fluid to the surface, which is indicated by the increase in water temperature of Crater Lake II.
The expansion of the distribution of sulfur deposits on the water surface of Crater Lake II indicates an increase in the activity of the magmatic-hydrothermal system below.
Changes in the color of the crater lake water, intensive sulfur distribution supported by increased seismicity indicate a supply of magma to the surface.
The current potential threat to Mount Kelimutu lies in phreatic and magmatic eruptions which produce ejections of material within a radius of 250 m. Ash falls may occur with distance and intensity depending on wind direction and speed.
In connection with the results of visual and instrumental monitoring, an increase in the activity of Mount Kelimutu was noted. The activity level of Mount Kelimutu increases from Level I (Normal) to Level II (WASPADA) from May 24, 2024 at 1:00 p.m. WITA

Source et photos : PVMBG

 

Indonesia , Suoh :

Eruption of Mount Suoh (Pematang Bata) on May 24, 2024 at 08:30 WIB.

Gunungapi (G.) Suoh (Pematang Bata) has a maximum height of 330 meters above sea level and is located at a coordinate position of 5°13’50.13″N, 104°15’41.97″E . Administratively, it is included in Bandar Negeri Suoh District, West Lampung Regency, Lampung Province. Suoh Volcano is one of the active Type C volcanoes, namely a volcano shaped like a solfatara field or fumarole.

In the history of its volcanic activity, Mount Suoh erupted in July 1933 as a phreatic eruption. Phreatic eruptions occurred along the boundary of the Suoh Basin in the southwest. The eruption formed two craters, each with the longest sides measuring 1 kilometer and 2 kilometers. The ground cracked, creating more than a hundred holes along a 5-kilometer route with a width of approximately 1.5 kilometers. Traces of the tectonic unrest that followed the volcanic eruptions in Suoh are still visible today in the form of five lakes emitting hot water: Lakes Asam, Lebar, Minyak, Berikan, and Selibis.

The volcanic rocks of Mount Suoh are made entirely of lava which forms dune mounds (Prambada, 2020). In the surrounding area there are rock units considered to be older, namely: the ancient andesitic unit (Tomh) and the Ranau volcaniclastic unit (Vtr). The youngest rock unit consists of alluvium (Al) deposits (Prambada, 2020).

 

Based on the history of its last eruption, the potential danger of an eruption of Mount Pematang Bata (Suoh) is a phreatic eruption in the form of ejections of volcanic material and ash, mudflows, as well as increasing concentrations of volcanic gases that may exceed the threshold.

Mount Suoh has several volcanic manifestations, including Nirwana Crater, Kramikan Crater, Kopi Susu Crater, Mud Pool and other craters.

On May 24, 2024 at 08:30 WIB, there was a phreatic eruption in the Nirwana crater of G. Suoh. The eruptive column is white with thick intensity. According to information from Lampung SAR, the eruption occurred 3 times between 08:30 and 09:00 WIB.

Due to the phreatic eruption it is recommended:

People around Mount Suoh and visitors/tourists are advised not to carry out activities and approach Nirwana Crater within a radius of 500 meters.
Communities around Mount Suoh and visitors/tourists should not enter the craters of Mount Suoh and the valleys leading to Mount Suoh due to the potential threat of CO2 gas.

Source et photo : PVMBG

 

Italy , Stromboli :

Press release on the activity of STROMBOLI, May 24, 2024, 09:15 (07:15 UTC).

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, communicates that at approximately 05:38 UTC, the projection activity at the level of BN1 of Stromboli began to feed a small overflow with rolling material along the Sciara del Fuoco, visible from the cameras and on the seismic trace of the ISTR station. From a seismic point of view, the amplitude of the volcanic tremor is currently high.
No significant changes were reported in the frequency of occurrence and amplitude of explosion earthquakes. The signals from the GNSS (HF) and inclinometer deformation monitoring networks do not show significant variations.

Press release on the activity of STROMBOLI, May 25, 2024, 01:02 (23:02 UTC).

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, communicates that the lava overflow reported in the press release of May 24 (07:15 UTC) is currently no longer fed and is cooling. Yesterday, splash activity at the vents in the North Crater area was of varying frequency and intensity.
From a seismic point of view, the amplitude of the volcanic tremor is currently high. No significant changes were reported in the frequency of occurrence and amplitude of explosion earthquakes.
Since the previous press release, data from the ground deformation monitoring networks, GNSS (HF) and inclinometer, have not shown significant changes.

Further updates will be communicated shortly.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Ecuador / Galapagos , Fernandina :

End of the eruptive process of the Fernandina volcano (La Cumbre).

On March 2, 2024, at 11:50 p.m. TL (Galápagos), the Fernandina volcano (La Cumbre) began a new eruptive process which ended between May 8 and 9, 2024, after ˜68 days of activity. The eruption was characterized by the emission of volcanic gases and lava flows. Volcanic gases, mainly SO2, had maximum values at the beginning of the eruption (> 30,000 tons), but in the following days they decreased significantly. During most of the eruption, SO2 measurements fluctuated between 100 and 1,000 tons. However, since May 8, SO2 values have not been recorded or were below 10 tons

.

The eruption occurred from 20 fissures located in the upper southeastern part of the caldera, over a total length of 4.3 km. All fissures were active for up to two days, emitting lava flows, except for fissure number 13, which was the only one active during the entire eruptive process (approximately 68 days). This fissure emitted lava flows towards the coastal area through lava tubes. The lava emission rate was around 200 m3/s, at the start of the eruption, and gradually decreased to less than 0.5 m3/s. The lava flows covered an approximate area of 15.5±0.8 km2 (˜1,550 hectares) and reached the sea on April 6, extending the island’s surface by an approximate area of 0.1 km2 ( 10 hectares).

The total volume of volcanic material emitted during the eruption is estimated to be approximately 60.5 ± 30 million m3. These values suggest that this year’s Fernandina volcano eruption may be the largest in the last 40 years; surpassing the eruptions that occurred in 1995 and 2009.

Due to the end of eruptive activity, levels for Fernandina Volcano are: LOW internal and superficial with a NO CHANGE trend.

Source : IGEPN

Read the full article : https://www.igepn.edu.ec/

25 Mai 2024. FR. Nouvelle Zélande : White Island , Indonésie : Kelimutu , Indonésie : Suoh , Italie : Stromboli , Equateur / Galapagos : Fernandina .

25 Mai 2024.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Publié : sam. 25 mai 2024 11h50  .

Une autre éruption mineure s’est produite sur Whakaari/White Island vers 8 h 10 NZST aujourd’hui (25 mai). Le niveau d’alerte volcanique a été augmenté au niveau 3 et le code couleur de l’aviation a été changé en orange.

Les images de notre caméra Whakatane indiquent que l’activité de ce matin est très similaire en ampleur à celle observée hier. Nous avons remarqué un vigoureux panache de vapeur et de gaz au-dessus de l’île à 8h10 NZST. Comme nous n’avons aucun capteur sur l’île, nous nous appuyons sur des webcams et des images satellite pour évaluer la situation. D’après nos informations limitées, il n’y avait aucune indication claire de cendres volcaniques dans le panache. Si tel était le cas, il serait peu probable qu’il atteigne le continent dans les conditions de vent actuelles.

Le panache de vapeur et de gaz au-dessus de l’île est désormais revenu à des niveaux plus normaux.

Les volcanologues de GNS Science surveillent le volcan et de plus amples informations seront publiées dès qu’elles seront disponibles. À mesure que ces informations seront disponibles, nous pourrons modifier le niveau d’alerte volcanique pour refléter plus précisément la situation actuelle.

 

Publié : sam. 25 mai 2024 15h00

Une activité éruptive volcanique mineure se poursuit par intermittence sur Whakaari/White Island. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 3 et le code couleur de l’aviation reste à orange.

Les images de notre caméra Web sur le volcan Whakatane montrent une activité éruptive volcanique mineure en cours sur Whakaari/White Island. Nous assistons à des éjections énergétiques intermittentes de vapeur et de gaz. C’est le deuxième jour d’activité confirmée et, par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 3 et le code couleur aviation à Orange.

L’activité volcanique observée au cours des deux derniers jours indique que Whakaari pourrait entrer dans un épisode éruptif, caractérisé par des périodes pulsées d’émissions énergétiques de vapeur et de gaz pouvant contenir des concentrations mineures de cendres volcaniques. À l’heure actuelle, le vent transporte le panache de vapeur et de gaz vers le Nord et l’Est, loin du continent.

Il n’y a aucun signe clair que les éruptions deviendront beaucoup plus énergiques, mais cela pourrait se produire avec peu ou pas d’avertissement. Si les éruptions futures devenaient plus importantes, produisant des cendres volcaniques, et si la direction du vent changeait considérablement, il est possible que les cendres se dispersent sur le rivage.

Comme nous n’avons aucun capteur sur l’île, nous nous appuyons actuellement sur des webcams et des images satellite pour évaluer la situation. Sur la base de nos informations limitées, il n’y a jusqu’à présent aucune indication claire de cendres volcaniques dans les panaches volcaniques.

Source : Geonet .

Photo :  via zurraspismo on Twitter ( archive).

 

Indonésie , Kelimutu :

Augmentation du niveau d’activité du mont Kelimutu, province de Nusa Tenggara Est, du niveau I (normal) au niveau II (WASPADA).
Le mont (G.) Kelimutu est un stratovolcan culminant à 1384,5 m d’altitude. Géographiquement, le mont Kelimutu est situé aux coordonnées 08o45’30 » de latitude Sud et 121o50’00 de longitude Est. Sur le plan administratif, le mont Kelimutu se trouve dans la régence d’Ende, dans la province de Nusa Tenggara Est. Le G. Kelimutu a été observé visuellement et instrumentalement depuis le poste d’observation (PGA) situé dans le village de Kolorongo. Le Kelimutu possède 3 lacs de cratère, à savoir le cratère 1 (Tiwu Ata Polo), le cratère 2 (Tiwu Koofai Nuwamuri) et le cratère 3 (Tiwu Ata Bupu).

L’histoire de l’éruption du mont Kelimutu est enregistrée depuis 1867 et a un intervalle d’éruption d’environ 173 ans. La dernière éruption s’est produite en juin 1968 sous la forme d’une éruption phréatique dans le cratère 2 (Tiwu Koofai Nuwamuri) qui a été précédée d’un grondement et d’un éclat d’eau brun noirâtre dans la partie Ouest du lac.

Observation visuelle :

Cratère I (Tiwu Ata Polo).

 

Le 17 mai 2024, l’eau du cratère est passée du vert au vert foncé, deux bulles d’eau ont été observées au-dessus de la surface de l’eau du lac du cratère au Nord-Est et il y avait une faible odeur de gaz sulfureux. La température de l’eau du lac a été mesurée à 23°
Le 22 mai 2024, la couleur de l’eau du lac de cratère est devenue brun noirâtre. La température de l’eau du lac a été mesurée à 21°C

Cratère II (Tiwu Koofai Nuwamuri)

Le 17 mai 2024, l’eau du lac de cratère était bleu clair, comme lors de l’inspection précédente. Des dépôts de soufre jaune doré ont été observés dispersés sur la surface de l’eau du lac de cratère au centre, à l’Est, au Sud-Est, au Nord-Ouest, au Nord et au Nord-Est, l’odeur du gaz sulfureux était faible, il n’y avait pas de fumée issue du cratère. La température de l’eau du lac a été mesurée à 22°
Le 23 mai, l’eau du lac de cratère était de couleur bleu clair, comme lors de l’inspection précédente. Des dépôts de soufre jaune ont été observés dispersés à la surface de l’eau du lac de cratère couvrant le centre, le Nord, l’Est, le Sud et le Sud-Ouest, la température de l’eau du lac de cratère a été mesurée à 24°C.
On pouvait voir un flux tourbillonnant de dépôts de soufre au Sud de la surface de l’eau du lac de cratère. l’odeur du gaz sulfureux était faible, il n’y a pas de fumée issue du cratère.

Cratère III (Tiwu Ata Bupu)

Le 17 mai 2024, l’eau du lac de cratère était vert foncé, comme lors de l’inspection précédente. La température de l’eau du lac a été mesurée à 20o
Le 23 mai 2024, l’eau du lac de cratère a été observée comme étant vert foncé, comme lors de l’inspection précédente. La température de l’eau du lac a été mesurée à 21°C
Basé sur des observations visuelles de vidéosurveillance infrarouge, les images montrent des changements de couleur cohérents qui sont de plus en plus évidents à la surface des cratères I et II .

 

Les tremblements de terre au cours de la période du 1er au 23 mai 2024 ont enregistré 1 tremblement de terre volcanique peu profond, 77 tremblements de terre volcaniques profonds, 30 tremblements de terre tectoniques locaux et 85 tremblements de terre tectoniques lointains . Dans le même temps, les données RSAM montrent également une augmentation, bien que non significative. Les tremblements de terre enregistrés indiquent un apport de magma à la surface.

Évaluation et dangers potentiels

Les données de surveillance, tant visuelles qu’instrumentales, montrent des changements significatifs dans la couleur de l’eau du lac I, ainsi que l’apparition et la répartition de plus en plus intenses du soufre à la surface de l’eau du lac de cratère II.
Les observations visuelles indiquent la dissolution des roches dans le cratère I et la remontée du fluide magmatique à la surface, ce qui est indiqué par l’augmentation de la température de l’eau du lac de cratère II.
L’expansion de la répartition des dépôts de soufre à la surface de l’eau du lac de cratère II indique une augmentation de l’activité du système magmatique-hydrothermal situé en dessous.
Des changements dans la couleur de l’eau du lac de cratère, une distribution intensive de soufre soutenue par une sismicité accrue indiquent un apport de magma à la surface.
La menace potentielle actuelle pour le mont Kelimutu réside dans les éruptions phréatiques et magmatiques qui produisent des éjections de matière dans un rayon de 250 m. Des chutes de cendres peuvent se produire avec une distance et une intensité qui dépendent de la direction et de la vitesse du vent.
En lien avec les résultats du suivi visuel et instrumental, on a constaté une augmentation de l’activité du mont Kelimutu. Le niveau d’activité du Mont Kelimutu passe du Niveau I (Normal) au Niveau II (WASPADA) à partir du 24 mai 2024 à 13h00 WITA

Source et photos : PVMBG

 

Indonésie , Suoh :

Éruption du mont Suoh (Pematang Bata) le 24 mai 2024 à 08h30 WIB.

Le Gunungapi (G.) Suoh (Pematang Bata) a une hauteur maximale de 330 mètres au-dessus du niveau de la mer et se trouve à une position de coordonnées de 5°13’50.13″N, 104°15’41.97″E. Sur le plan administratif, il est inclus dans le district de Bandar Negeri Suoh, régence de Lampung Ouest, province de Lampung. Le volcan Suoh est l’un des volcans actifs de type C, à savoir un volcan en forme de champ de solfatare ou fumerolle.

Dans l’histoire de son activité volcanique, le mont Suoh est entré en éruption en juillet 1933 sous la forme d’une éruption phréatique. Des éruptions phréatiques se sont produites le long de la limite du bassin de Suoh, au Sud-Ouest. L’éruption a formé deux cratères, chacun ayant les côtés les plus longs mesurant 1 kilomètre et 2 kilomètres. Le sol s’est fissuré, créant plus d’une centaine de trous sur un parcours de 5 kilomètres sur une largeur d’environ 1,5 kilomètres. Les traces des troubles tectoniques qui ont suivis les éruptions volcaniques à Suoh sont encore visibles aujourd’hui sous la forme de cinq lacs émettant de l’eau chaude : les lacs Asam, Lebar, Minyak, Berikan, et Selibis.

Les roches volcaniques du mont Suoh sont entièrement constituées de lave qui forme des monticules de dunes (Prambada, 2020). Dans les environs se trouvent des unités rocheuses considérées comme plus anciennes, à savoir : l’unité ancienne andésitique (Tomh) et l’unité volcanoclastique de Ranau (Vtr). L’unité rocheuse la plus jeune est constituée de gisements d’alluvions (Al) (Prambada, 2020).

 

Sur la base de l’histoire de sa dernière éruption, le danger potentiel d’une éruption du mont Pematang Bata (Suoh) est une éruption phréatique sous forme d’éjections de matière volcanique et de cendres, de coulées de boue, ainsi que de concentrations croissantes de gaz volcaniques pouvant dépasser le seuil.

Le mont Suoh présente plusieurs manifestations volcaniques, notamment le cratère Nirwana, le cratère Kramikan, le cratère Kopi Susu, le Mud Pool et d’autres cratères.

Le 24 mai 2024 à 08h30 WIB, il y a eu une éruption phréatique dans le cratère Nirwana du G. Suoh. La colonne éruptive est blanche avec une intensité épaisse. D’après les informations de Lampung SAR, l’éruption s’est produite 3 fois entre 08h30 et 09h00 WIB.

En raison de l’éruption phréatique, il est recommandé:

Il est conseillé aux personnes autour du mont Suoh et aux visiteurs/touristes de ne pas mener d’activités et de s’approcher du cratère Nirwana dans un rayon de 500 mètres.
Les communautés autour du mont Suoh et les visiteurs/touristes ne devraient pas pénétrer dans les cratères du mont Suoh et dans les vallées qui mènent au mont Suoh en raison de la menace potentielle du gaz CO2.

Source et photo : PVMBG

 

Italie , Stromboli :

Communiqué sur l’activité de STROMBOLI , 24 Mai 2024, 09:15 (07:15 UTC) .

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, communique qu’à environ 05:38 UTC, l’activité de projections au niveau du BN1 de Stromboli a commencé à alimenter un petit débordement avec roulement de matière le long de la Sciara del Fuoco, visible depuis les caméras et sur le tracé sismique de la station ISTR. D’un point de vue sismique, l’amplitude du tremor volcanique est actuellement élevée.
Aucun changement significatif n’a été signalé dans la fréquence d’occurrence et l’amplitude des séismes d’explosion. Les signaux des réseaux de surveillance des déformations GNSS (HF) et inclinométriques ne montrent pas de variations significatives.

Communiqué sur l’activité de STROMBOLI , 25 Mai 2024, 01:02 (23:02 UTC) .

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, communique que le débordement de lave signalé dans le communiqué du 24 mai (07h15 UTC) n’est actuellement plus alimenté et en train de refroidir. Hier, l’activité des éclaboussures au niveau des évents dans la zone du cratère Nord était de fréquence et d’intensité variables.
D’un point de vue sismique, l’amplitude du tremor volcanique est actuellement élevée. Aucun changement significatif n’a été signalé dans la fréquence d’occurrence et l’amplitude des séismes d’explosion.
Depuis le précédent communiqué de presse, les données des réseaux de surveillance de la déformation du sol, GNSS (HF) et inclinométrique, n’ont pas montré de changements significatifs.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

Fin du processus éruptif du volcan Fernandina (La Cumbre).

Le 2 mars 2024, à 23h50 TL (Galápagos), le volcan Fernandina (La Cumbre) a entamé un nouveau processus éruptif qui s’est terminé entre le 8 et le 9 mai 2024, après ˜68 jours d’activité. L’éruption a été caractérisée par l’émission de gaz volcaniques et de coulées de lave. Les gaz volcaniques, principalement le SO2, avaient des valeurs maximales au début de l’éruption (> 30 000 tonnes), mais dans les jours suivants, elles ont considérablement diminué. Pendant la majeure partie de l’éruption, les mesures de SO2 ont fluctué entre 100 et 1 000 tonnes. Cependant, depuis le 8 mai, les valeurs de SO2 n’ont pas été enregistrées ou étaient inférieures à 10 tonnes.

L’éruption s’est produite à partir de 20 fissures situées dans la partie supérieure Sud-Est de la caldeira, sur une longueur totale de 4,3 km. Toutes les fissures ont été actives pendant un maximum de deux jours, émettant des coulées de lave, à l’exception de la fissure numéro 13, qui a été la seule active pendant tout le processus éruptif (environ 68 jours). Cette fissure a émis des flux de lave vers la zone côtière à travers des tunnels de lave. Le débit d’émission de lave était d’environ 200 m3/s, au début de l’éruption, et a progressivement diminué jusqu’à moins de 0,5 m3/s. Les coulées de lave ont couvert une superficie approximative de 15,5±0,8 km2 (˜1550 hectares) et ont atteint la mer le 6 avril, étendant la surface de l’île d’une superficie approximative de 0,1 km2 (10 hectares).

On estime que le volume total de matière volcanique émise lors de l’éruption était d’environ 60,5 ± 30 millions de m3. Ces valeurs suggèrent que l’éruption du volcan Fernandina de cette année est peut-être la plus importante des 40 dernières années ; dépassant les éruptions survenues en 1995 et 2009.

En raison de la fin de l’activité éruptive, les niveaux pour le volcan Fernandina sont : BAS interne et superficiel avec une tendance SANS CHANGEMENT.

Source : IGEPN

Lire l’article en entier : https://www.igepn.edu.ec/

May 24, 2024. EN. New Zealand : White Island , Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Dukono , Colombia : Puracé , Tonga Islands : Tofua .

May 24 , 2024.

 

New Zealand , White Island :

Minor Volcanic Eruption at Whakaari/White Island , Published: Fri May 24 2024 10:55 AM

Volcanic Alert Level is raised to 3
Aviation Colour Code is raised to Orange

A minor volcanic eruption occurred this morning at Whakaari/White Island which was observed as a vigorous steam plume above the island at 8:20 am NZST. As we have no sensors on the island we are relying on webcams and satellite imagery to assess the situation. Based on our limited information there were no clear indications of ash in the plume and if there was it would be unlikely to reach the mainland under current wind conditions.
The steam plume above the island has now reverted to more normal levels.

Figure 1: Aerial view of Whakaari/White Island, 24 March 2024, showing thin, green ash deposits Photograph credit: Craig Miller, GNS Science.

Published: Fri May 24 2024 5:00 PM

A minor, short-lived eruption occurred at Whakaari/White Island today around 8:20 am NZST. An observation flight over the volcano confirmed minor ash had been deposited onto the northern part of the island. No further eruptive activity has occurred since this morning. The Volcanic Alert Level is now lowered to Level 2 and the Aviation Colour Code to Yellow.

The minor volcanic eruption this morning at Whakaari/White Island emitted a 2-3 km high steam and gas plume. The size of the eruption was much smaller than the previous eruption at Whakaari/White Island in December 2019. During a subsequent observation flight over the island today, we noted a thin layer of ash had been deposited downwind on the northern flanks of the island (Figure 1). Activity on Whakaari/White Island has now returned to more normal levels with steam and gas emissions from active vents. We have not recorded any signs of further eruptive activity following this morning’s eruption.
Geysering in the crater lake is still occurring, as has been observed for several months. Today, however, geysering activity was stronger than what we have seen in the last few months, regularly ejecting material 20-30 m high for several seconds (Figure 2). These observations suggest that the eruption this morning was most likely gas driven and we have no indications of fresh magma being close to the surface. We are preparing a gas flight for Monday to measure current levels of gas emission.

Figure 2: View into crater of Whakaari/White Island, 24 March 2024 showing geysering, ejecting steam and dark material. Photograph credit: Brad Scott, GNS Science.

Steam and gases obscured the active vent area, so we are unable to confirm changes in the vent. The water level of the crater lake has subsided and some of the lake floor is now exposed. In the current south-westerly wind condition, volcanic gases, and ash (if present) will be carried out to sea with no impacts expected on the mainland.

Whilst we are currently unable to monitor the island in real-time with instrumentation on the ground, we continue to make observation and gas measurement flights as often as required to monitor the overall level of activity of the volcano. These are complemented by webcam images from Whakatane and satellite-based ground deformation data approximately every 10 days, allowing us to monitor ground deformation trends. Daily satellite-based SO2 emission measurements complement our more sensitive but less frequent gas measurement flights. Neither of these satellite techniques have detected significant changes in the overall activity at the volcano over the past few months.

Due to the absence of further eruptive activity and the relatively small size of today’s eruption, we have lowered the Volcanic Alert Level to Level 2 (moderate to heightened unrest) and the Aviation Colour Code to Yellow.

Source : Geonet

Photos : Craig Miller/GNS Science , Brad Scott / GNS Science

 

Iceland , Reykjanes Peninsula :

Magma accumulation beneath Svartsengi continues at a stable rate . Necessary to be prepared for other scenarios than a volcanic eruption on the Sundhnúkur crater row

Updated 21. May at 17:30 UTC

Magma accumulation beneath Svartsengi continues at a stable rate
About 17 million m3 have been recharged into the magma accumulation zone since the onset of the last eruption (16 March)
Still increased likelihood of another dike propagation and an eruption
Precursory time prior to an eruption could be short

Around 200 earthquakes were detected in the unrest area during last weekend, most of them below M1.0. This is like the seismicity during last week when around 40 to 80 earthquakes were measured each day. Most of the earthquakes are located either in the area between Mt. Stóra-Skógfell and Mt. Hagafell or south of Mt. Þorbjörn.

Magma accumulation continues beneath the Svartsengi region and uplift also continues at a steady rate there. Minor changes in rate can be seen between days on the following graphs but overall, the trend continues at a steady rate. At this point it is still assumed that there is increased likelihood of a dike propagation and/or an eruption at the Sundhnúksgígar crater row.
Last news update reported increased micro seismicity over the last weeks in the area south of Mt. Þorbjörn and west of Grindavík. It was also mentioned that it would be possible that magma might find its way through weaknesses in the crust there. At this point, this scenario is considered very unlikely. That interpretation is based on new geodetic modelling and other data discussed at a scientific meeting yesterday, 21 May.

This gradual increase in seismicity is probably a sign of stress release in and around the dike intrusion at the Sundhnúksgígar crater row due to increased pressure in the magma accumulation zone beneath Svartsengi.

The most likely scenario is still considered to be a dike propagation and/or eruption at the Sundhnúksgígar crater row.

HS Orka monitors pressure changes in boreholes in the Svartsengi region. Sudden change in pressure has been one of the precursory signals seen prior to last dike propagations and eruptions. It has previously been reported that the signs of a new dike propagation would be localized seismic swarm, changes in the rate of deformation and pressure changes in boreholes. Minor pressure fluctuations were observed yesterday in a borehole in the Svartsengi region, but there was no significant increase in seismicity or deformation at the same time. Therefore, it was not assessed that the pressure fluctuations were a sign of a dike propagation.

Source : IMO.

Photo : Hörður Kristleifsson /mbl is

 

Indonesia , Dukono :

An eruption of Mount Dukono occurred on Friday May 24, 2024 at 06:04 WIT with the height of the ash column observed at ±800 m above the summit (±1887 m above sea level). The ash column was observed to be white to gray in color with moderate intensity towards the East. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 20 mm and a duration of 76.62 seconds.

Observation of seismicity:
13 eruption earthquakes with an amplitude of 5 to 27 mm and a seismic duration of 30.55 to 98.3 seconds.
3 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 4-14 mm and earthquake duration 19.02-88.43 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 4 mm, dominant value of 2 mm.

RECOMMENDATION
(1) People around Mount Dukono and visitors/tourists are advised not to do activities, climb or approach Malupang Warirang Crater within a 3 km radius.
(2) Considering that eruptions with volcanic ash occur periodically and the distribution of ash follows the direction and speed of the wind, so that the landing area of the ash is not fixed, it is recommended that the community around Mount Dukono always equip themselves with masks/nose and mouth coverings to use when necessary to avoid the threat of volcanic ash on the respiratory system.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Colombia , Puracé :

Popayan, May 23, 2024, 2:30 p.m.

Regarding the monitoring of the activity of the PURACE VOLCANO – LOS COCONUCOS VOLCANIC CHAIN, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

Since yesterday and until the time of publication of this bulletin, the seismic activity associated with fracture processes and the movement of fluids inside the volcano, has maintained the decreasing trend reported during the last week, presenting levels similar to those recorded before April 29. The seismic events associated with these two processes were located in the crater sector of the Puracé volcano, at depths less than 2 km.

In images obtained over the past 24 hours from webcams, there was no clear line of sight to the crater. The ground deformation process and the gas concentrations of carbon dioxide (CO2) and sulfur dioxide (SO2) maintain the observed trend, with values that remain above the known reference values for this volcano.

The SGC confirms that the alert state of the PURACE VOLCANO continues at ORANGE: volcano with significant changes in the monitored parameters.

Source et photo : SGC

 

Tonga Islands , Tofua :

Tofua volcano settles back to normal state .
Thursday, May 23, 2024 – 18:21. Updated on Thursday, May 23, 2024 – 20:35.

Volcanic activities at Tofua Volcano have ceased in the last seven days. The Tofua Volcano is now considered safe for sailors to travel and navigate, the Volcano Watch Team of the Tonga Geological Services stated today, after satellite images on the thermal anomaly of Tofua showed that it remains at its normal state.

“The monitoring of Tofua Volcano will continue, however, this will be the last report for this Tofua Volcano watch period,” stated TGS this morning 23 May, 2024.

The service has been monitoring thermal activity at Tofua which commenced on 26 April. An ash cloud was observed being emitted from the volcano by HIMAWARI-9, rising to a height of 4km – 6km on 29 April. Continuous monitoring exhibited an unusual pattern with fluctuations in event frequency.

Satellite images from Sentinel-2 and Copernicus (left), with Sentinel-2 and MODIS capturing thermal activity in Tofua Crater on April 26, 2024.

“The volcanic activities at Tofua Volcano have ceased in the last 7 days. The satellite images on the thermal anomaly of Tofua [showed] that it remains at its normal state. All mariners are advised that Tofua Volcano is now considered safe for sailors to travel and navigate.

“There are no risks to the Vava’u and Ha’apai Communities.

“There are no risks to Airmen and the Aviation Community when flying near Tofua airspace.

Tofua is located 76.1 km west of Pangai, Ha’apai at Latitude & Longitude 19.75°S, 175.07°W.

Source : Matangitonga.to

Photo : Tonga Geological Services.

24 Mai 2024. FR. Nouvelle Zélande : White Island , Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Dukono , Colombie : Puracé , Iles Tonga : Tofua .

24 Mai 2024.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

 

Éruption volcanique mineure sur Whakaari/White Island. Publié le vendredi 24 mai 2024 à 10h55.

Le niveau d’alerte volcanique est porté à 3
Le code couleur de l’aviation passe à Orange

Une éruption volcanique mineure s’est produite ce matin sur Whakaari/White Island et a été observée sous la forme d’un vigoureux panache de vapeur au-dessus de l’île à 8h20 NZST. Comme nous n’avons aucun capteur sur l’île, nous nous appuyons sur des webcams et des images satellite pour évaluer la situation. D’après nos informations limitées, il n’y avait aucune indication claire de cendres dans le panache et s’il y en avait, il serait peu probable qu’il atteigne le continent dans les conditions de vent actuelles.

Le panache de vapeur au-dessus de l’île est désormais revenu à des niveaux plus normaux.

Figure 1 : Vue aérienne de Whakaari/White Island, 24 mars 2024, montrant de minces dépôts de cendres vertes Crédit photographique : Craig Miller, GNS Science.

Publié : ven. 24 mai 2024 17h00

Une éruption mineure et de courte durée s’est produite sur Whakaari/White Island aujourd’hui vers 8h20 NZST. Un vol d’observation au-dessus du volcan a confirmé que des cendres mineures avaient été déposées sur la partie Nord de l’île. Aucune autre activité éruptive ne s’est produite depuis ce matin. Le niveau d’alerte volcanique est désormais abaissé au niveau 2 et le code couleur de l’aviation au jaune.

L’éruption volcanique mineure de ce matin sur Whakaari/White Island a émis un panache de vapeur et de gaz de 2 à 3 km de haut. La taille de l’éruption était beaucoup plus petite que l’éruption précédente en décembre 2019. Lors d’un vol d’observation ultérieur au-dessus de l’île aujourd’hui, nous avons noté qu’une fine couche de cendres s’était déposée sous le vent sur les flancs Nord de l’île ( Figure 1). L’activité sur Whakaari/White Island est maintenant revenue à des niveaux plus normaux avec les émissions de vapeur et de gaz provenant des évents actifs. Nous n’avons enregistré aucun signe d’activité éruptive supplémentaire après l’éruption de ce matin.

Des geysers se produisent toujours dans le lac de cratère, comme cela a été observé depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, cependant, l’activité des geysers était plus forte que ce que nous avons vu ces derniers mois, éjectant régulièrement des matériaux à 20 à 30 m de haut pendant plusieurs secondes (Figure 2). Ces observations suggèrent que l’éruption de ce matin était très probablement due à du gaz et nous n’avons aucune indication de magma frais proche de la surface. Nous préparons un vol de mesure de gaz pour lundi afin de mesurer les niveaux actuels d’émission de gaz.

Figure 2 : Vue du cratère de Whakaari/White Island, le 24 mars 2024, montrant un geyser, éjectant de la vapeur et des matériaux sombres. Crédit photographique : Brad Scott, GNS Science.

La vapeur et les gaz ont obscurci la zone de ventilation active, nous ne sommes donc pas en mesure de confirmer les changements dans la ventilation. Le niveau d’eau du lac de cratère a baissé et une partie du fond du lac est désormais exposée. Dans les conditions actuelles de vent du Sud-Ouest, les gaz volcaniques et les cendres (le cas échéant) seront transportés vers la mer sans aucun impact attendu sur le continent.

Bien que nous ne soyons actuellement pas en mesure de surveiller l’île en temps réel avec des instruments au sol, nous continuons à effectuer des vols d’observation et de mesure des gaz aussi souvent que nécessaire pour surveiller le niveau global d’activité du volcan. Celles-ci sont complétées par des images webcam de Whakatane et des données satellitaires sur la déformation du sol environ tous les 10 jours, ce qui nous permet de surveiller les tendances de déformation du sol. Les mesures quotidiennes des émissions de SO2 par satellite complètent nos vols de mesure des gaz, plus sensibles mais moins fréquents. Aucune de ces techniques satellitaires n’a détecté de changements significatifs dans l’activité globale du volcan au cours des derniers mois.

En raison de l’absence d’activité éruptive supplémentaire et de la taille relativement petite de l’éruption d’aujourd’hui, nous avons abaissé le niveau d’alerte volcanique au niveau 2 (troubles modérés à intensifiés) et le code couleur de l’aviation au jaune.

Source : Geonet

Photos : Craig Miller/GNS Science , Brad Scott / GNS Science

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’accumulation de magma sous Svartsengi se poursuit à un rythme stable. Il faut se préparer à d’autres scénarios qu’une éruption volcanique sur la rangée du cratère Sundhnúkur

Mise à jour le 21 mai à 17h30 UTC

L’accumulation de magma sous Svartsengi se poursuit à un rythme stable
Environ 17 millions de m3 ont été rechargés dans la zone d’accumulation de magma depuis le début de la dernière éruption (16 mars)
Probabilité toujours accrue d’une autre propagation de dyke et d’une éruption
Le temps précurseur avant une éruption pourrait être court

Environ 200 tremblements de terre ont été détectés dans la zone de troubles au cours du week-end dernier, la plupart en dessous de M1,0. Cela ressemble à la sismicité de la semaine dernière, où environ 40 à 80 tremblements de terre ont été mesurés chaque jour. La plupart des tremblements de terre se produisent soit dans la zone située entre le mont Stóra-Skógfell et le mont Hagafell, soit au Sud du mont Þorbjörn.

L’accumulation de magma se poursuit sous la région de Svartsengi et le soulèvement s’y poursuit également à un rythme constant. Des changements mineurs de taux peuvent être observés d’un jour à l’autre sur les graphiques suivants, mais dans l’ensemble, la tendance se poursuit à un rythme constant. À ce stade, on suppose toujours qu’il existe une probabilité accrue de propagation d’un dyke et/ou d’une éruption au niveau de la rangée de cratères Sundhnúksgígar.

La dernière mise à jour a signalé une augmentation de la micro sismicité au cours des dernières semaines dans la zone située au Sud du mont Þorbjörn et à l’Ouest de Grindavík. Il a également été mentionné qu’il serait possible que le magma puisse se frayer un chemin à travers les faiblesses de la croûte. À ce stade, ce scénario est considéré comme très improbable. Cette interprétation est basée sur une nouvelle modélisation géodésique et d’autres données discutées lors d’une réunion scientifique hier 21 mai.

Cette augmentation progressive de la sismicité est probablement un signe de libération de contraintes dans et autour de l’intrusion de dyke au niveau de la rangée de cratères de Sundhnúksgígar en raison de l’augmentation de la pression dans la zone d’accumulation de magma sous Svartsengi.

Le scénario le plus probable est toujours considéré comme une propagation de dyke et/ou une éruption au niveau de la rangée de cratères de Sundhnúksgígar.

HS Orka surveille les changements de pression dans les forages de la région de Svartsengi. Un changement soudain de pression a été l’un des signaux précurseurs observés avant les dernières propagations de dykes et éruptions. Il a déjà été signalé que les signes d’une nouvelle propagation seraient un essaim sismique localisé, des changements dans le taux de déformation et des changements de pression dans les forages. De légères fluctuations de pression ont été observées hier dans un forage de la région de Svartsengi, mais aucune augmentation significative de la sismicité ou de la déformation n’a été observée en même temps. Il n’a donc pas été estimé que les fluctuations de pression étaient le signe d’une propagation de dyke.

Source : IMO.

Photo : Hörður Kristleifsson /mbl is

 

Indonésie , Dukono :

Une éruption du mont Dukono s’est produite le vendredi 24 mai 2024 à 06h04 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 1887 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité modérée, orientée vers l’Est. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 20 mm et une durée de 76,62 secondes.

Observation de la sismicité :
13 séismes d’éruptions d’une amplitude de 5 à 27 mm et d’une durée sismique de 30,55 à 98,3 secondes.
3 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 4-14 mm et durée du séisme 19,02-88,43 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 4 mm, valeur dominante de 2 mm.

RECOMMANDATION
(1) Il est conseillé aux personnes autour du mont Dukono et aux visiteurs/touristes de ne pas faire d’activités, d’escalader ou de s’approcher du cratère Malupang Warirang dans un rayon de 3 km.
(2) Considérant que des éruptions avec des cendres volcaniques se produisent périodiquement et que la distribution des cendres suit la direction et la vitesse du vent, de sorte que la zone d’atterrissage des cendres n’est pas fixe, il est recommandé que la communauté autour du mont Dukono se munisse toujours de masques/nez et de couvre-bouche à utiliser en cas de besoin pour éviter la menace de cendres volcaniques sur le système respiratoire.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Colombie , Puracé :

Popayán, 23 mai 2024, 14h30 m.

Concernant le suivi de l’activité du  VOLCAN PURACÉ – CHAÎNE VOLCANIQUE LOS COCONUCOS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Depuis hier et jusqu’au moment de la publication de ce bulletin, l’activité sismique associée aux processus de fracture et au mouvement des fluides à l’intérieur du volcan, a maintenu la tendance à la diminution signalée au cours de la dernière semaine, présentant des niveaux similaires à ceux enregistrés avant le 29 avril. Les événements sismiques associés à ces deux processus ont été localisés dans le secteur du cratère du volcan Puracé, à des profondeurs inférieures à 2 km.


Dans les images obtenues au cours des dernières 24 heures grâce aux webcams, il n’y avait aucune ligne de vue claire vers le cratère. Le processus de déformation du sol et les concentrations de gaz de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2) maintiennent la tendance observée, avec des valeurs qui restent supérieures aux valeurs de référence connues pour ce volcan.

Le SGC confirme que l’état d’alerte du VOLCAN PURACÉ se poursuit à ORANGE : volcan avec des changements importants dans les paramètres surveillés.

Source et photo : SGC

 

Iles Tonga , Tofua :

« Le volcan Tofua revient à son état normal ». Jeudi 23 mai 2024 – 18h21. Mise à jour le jeudi 23 mai 2024 – 20h35.

Les activités volcaniques du volcan Tofua ont cessé au cours des sept derniers jours. Le volcan Tofua est désormais considéré comme sûr pour les marins qui peuvent voyager et naviguer, a déclaré aujourd’hui l’équipe de surveillance des volcans des services géologiques de Tonga, après que des images satellite de l’anomalie thermique sur Tofua ont montré qu’il reste dans son état normal.

« La surveillance du volcan Tofua se poursuivra, cependant, ce sera le dernier rapport pour cette période de surveillance du volcan Tofua », a déclaré TGS ce matin du 23 mai 2024.

Le service surveille l’activité thermique sur Tofua qui a débuté le 26 avril. Un nuage de cendres a été observé émis par le volcan par HIMAWARI-9, s’élevant à une hauteur de 4 à 6 km le 29 avril. La surveillance continue a montré une tendance inhabituelle avec des fluctuations dans la fréquence des événements.

Images satellite de Sentinel-2 et Copernicus (à gauche), avec Sentinel-2 et MODIS qui ont capturé l’activité thermique dans le cratère Tofua le 26 avril 2024.

« Les activités volcaniques du volcan Tofua ont cessé au cours des 7 derniers jours. Les images satellites de l’anomalie thermique de Tofua  ont montré qu’il reste dans son état normal. Tous les marins sont informés que le volcan Tofua est désormais considéré comme sûr pour les marins qui peuvent voyager et naviguer.

« Il n’y a aucun risque pour les communautés Vava’u et Ha’apai.

« Il n’y a aucun risque pour les aviateurs et la communauté aéronautique lorsqu’ils volent à proximité de l’espace aérien de Tofua.

Tofua est situé à 76,1 km à l’Ouest de Pangai, Ha’apai à la latitude et à la longitude 19,75°S, 175,07°W.

Source : Matangitonga.to

Photo : Tonga Geological Services.

May 23, 2024. EN. Chile : Puyehue – Cordon Caulle , Indonesia : Lewotobi Laki-laki , Colombia : Nevado del Ruiz , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja , Mexico : Popocatepetl .

May 23 , 2024.

 

Chile , Puyehue – Cordon Caulle :

Seismology

The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
337 seismic events of type VT, associated with the fracturing of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a Local Magnitude (ML) value equal to 3.2, located 3.9 km south-southwest of the volcanic edifice, at a depth of 4.8 km from the crater .
1 LP type seismic event, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 2 cm2.
1 TR type seismic event, associated with the dynamics maintained over time of fluids inside the volcanic system (TRemor). The size of the earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 11 cm2.
3 HB type seismic events, associated with both rock fracturing and fluid dynamics within the volcanic system (Hybrid). The most energetic earthquake had a reduced displacement value (DR) of 24 cm2 and a local magnitude value (ML) equal to 1.5, located 1.5 km north-northwest of the volcanic edifice, at a depth of 4.3 km from the crater.

Fluid geochemistry
No anomalies have been reported in emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcanic complex, according to data published by the Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and the Ozone Monitoring Instrument (OMI). Sulfur Dioxide Group.

Thermal anomalies by satellites
During the period, no thermal alerts were recorded in the area associated with the volcanic complex, according to the analytical processing of Sentinel 2-L2A satellite images, in combination of false color bands.

Geodesy
Geodetic observations, based on 4 GNSS stations installed on the volcanic system and on RADAR interferometry (InSAR) images, indicate that the inflationary process previously reported continues in the central sector of the Cordón Caulle graben, in particular the elements are observed following:
– Vertical displacement rate between 1 and 2 cm/month.
– Horizontal displacements with slight variations in magnitude, maintaining their trends, with maximum displacement rates of 1 cm/month.
– The distance between measurement stations continues to increase, at rates less than 1.3 cm/month.
It should be noted that the area around the point of emission of the 2011 eruption exhibits active subsidence, a consequence of the cooling of the shallow magma body remaining from this eruption.

Volcanic activity remained at levels considered moderate. The technical volcanic alert is maintained in:
YELLOW TECHNICAL ALERT: Changes in the behavior of volcanic activity.

Source : Sernageomin

Photo : Sernageomin / ANB.

 

Indonesia , Lewotobi Laki-laki :

An eruption of Mount Lewotobi Laki-Laki occurred on Wednesday, May 22, 2024, at 4:23 p.m. WITA with the height of the ash column observed at ± 800 m above the summit (± 2384 m above the level of the sea). The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity towards the West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 44.4 mm and a duration of 169 seconds.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : May 22 , 2024
Volcano : Lewotobi Laki-laki (264180)
Current Aviation Colour Code : ORANGE
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Lewotobi Laki-laki Volcano Observatory
Notice Number : 2024LWK020
Volcano Location : S 08 deg 32 min 20 sec E 122 deg 46 min 06 sec
Area : East Nusa Tenggara, Indonesia
Summit Elevation : 5069 FT (1584 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 08h23 UTC (16h23 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 7629 FT (2384 M) above sea level or 2560 FT (800 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving to west. Volcanic ash is observed to be white to gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 44.4 mm and maximum duration 169 second.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

In the week of May 14 to 20, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside the volcanic conduits was fluctuating with a decreasing trend. However, during the last hours (and until the time of publication of this press release), this activity showed a significant increase compared to previous days and was characterized by seismic signals associated with continuous emission of ash. Despite the persistent weather conditions of heavy cloudiness in the volcanic area, it was possible to confirm this emission thanks to the cameras used to monitor the volcano.

The direction of dispersion of the gas and ash column was preferentially towards the northern flank of the volcano, generating ash falls in areas known as El Arbolito and Laguna Negra, located on the Manizales – Murillo road. If this activity continues, an extraordinary bulletin will be issued in the coming hours.
– Seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice has increased in the number of earthquakes recorded and the seismic energy released. The earthquakes were located mainly in the Arenas crater, on the east and north-northwest flanks and, scatteredly, on the other flanks of the volcano, at distances generally less than 5 km from the crater. The depths of the events varied between less than 1 and 7 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.6, corresponding to the earthquake recorded on May 17 at 11:47 a.m., located about 4 km east of the crater and 6 km deep. This earthquake occurred on May 17 during a seismic increase in this area.

 

Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and increased compared to the previous week. The maximum height of the gas column was 1,000 m vertical and 1,200 m dispersed. These values were estimated at the summit of the volcano on May 19. The direction of dispersion of the gas column during the week was variable with a preferential trend towards the North-West flank and, to a lesser extent, towards the West-South-West.
– In monitoring surface activity, from satellite monitoring platforms, heavy cloudy weather conditions limited the detection of thermal anomalies in the
bottom of the Arenas crater, however, anomalies with moderate energy levels continue to be observed.

Source : SGC

Photos : COLOMBIAN AIR FORCE, SGC.

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Daily report on the state of the volcano, date: May 21, 2024. Updated at: 11:46:00.

Poas Volcano

Latitude: 10.2
Longitude: -84,233
Altitude: 2,687 meters

Activity observed:
No eruptions have been recorded in the last 24 hours but there were small bubblings mainly in the morning and afternoon yesterday. These come from mouth C (center of the lake). The CO2/SO2 ratios remain stable and H2S/SO2 varies between 0.6 and 0.8. SO2 concentrations at Belvedere reached 4 ppm between 11:00 and 11:30 a.m. today. Seismic activity remains stable with a low amplitude background tremor and sporadic long period (LP) signals. During the night of yesterday and early today, an incandescence was observed at two points coming from the mouth A, linked to the combustion of compounds rich in sulfur. No appreciable ash content is observed in the plumes coming from vents A and C. In recent days, a contraction of the crater continues and an uplift is observed to the south of the crater.

Environmental conditions:
The wind blows from the South-West and the summit remains clear.
Activity Level: Warning (2)

Rincón de la Vieja Volcano

Latitude: 10.83
Longitude:-85.324
Altitude: 1,916 meters.

Activity observed:
Over the last 24 hours, 2 small exhalations rich in water vapor, volcanic gases and aerosols have been recorded. The background tremor remains low energy with a frequency range between 1 and 6 Hz and with a dominant frequency of 2.1 Hz, sporadic long period (LP) type signals are recorded. Geodetic measurements show that the extension of the base of the volcano observed in recent months has ceased, as has the uplift of the summit.

Environmental conditions:
The wind is blowing from the South-West and the summit seems clear.
Activity Level: Caution (3)

Source : Ovsicori.

Photos : Maria Martinez ( archive) , Ovsicori ( archive).

 

Mexico , Popocatepetl :

May 22, 11:00 a.m. (May 22, 5:00 p.m. GMT);  Activity from the last 24 hours

25 low intensity exhalations were detected, accompanied by water vapor, volcanic gases and slight amounts of ash.
Additionally, 492 minutes of high frequency, very low amplitude tremors were identified.

During the morning and at the time of this report, a slight emission of water vapor and volcanic gases is observed in a West-South-West (WSW) direction.

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns
Ejection of incandescent fragments within the exclusion radius of 12 kilometers
The occurrence of lahars can be expected to descend into the ravines, due to the accumulation of ash on the slopes and its interaction with the rains expected in the coming weeks.
Possibility of pyroclastic flows not reaching populations

Source et photo : Cenapred.

23 Mai 2024. FR. Chili : Puyehue – Cordon Caulle , Indonésie : Lewotobi Laki-laki , Colombie : Nevado del Ruiz , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja , Mexique : Popocatepetl .

23 Mai 2024.

 

Chili , Puyehue – Cordon Caulle :

Sismologie

L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
337 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 3,2, situé à 3,9 km au Sud-Sud-Ouest de l’édifice volcanique, à une profondeur de 4,8 km par rapport au cratère.
1 Événement sismique de type LP, associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du séisme évaluée à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 2 cm2.
1 Événement sismique de type TR, associé à la dynamique entretenue dans le temps des fluides à l’intérieur du système volcanique (TRemor). La taille du séisme évaluée à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 11 cm2.
3 événements sismiques de type HB, associés à la fois à la fracturation des roches et à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (Hybride). Le séisme le plus énergétique présentait une valeur de déplacement réduit (DR) de 24 cm2 et une valeur de magnitude locale (ML) égale à 1,5, situé à 1,5 km au Nord-Nord-Ouest de l’édifice volcanique, à une profondeur de 4,3 km par rapport au cratère.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du complexe volcanique, selon les données publiées par le Troposphérique Monitoring Instrument (TROPOMI) et l’Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulphur Dioxyde Group.

Anomalies thermiques par les satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au complexe volcanique, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
Les observations géodésiques, basées sur 4 stations GNSS installées sur le système volcanique et sur des images d’interférométrie RADAR (InSAR), indiquent que le processus inflationniste signalé précédemment se maintient dans le secteur central du graben Cordón Caulle, en particulier on observe les éléments suivants :
– Taux de déplacement vertical compris entre 1 et 2 cm/mois.
– Déplacements horizontaux avec de légères variations d’ampleur, maintenant leurs tendances, avec des taux de déplacement maximum de 1 cm/mois.
– La distance entre les stations de mesures continue d’augmenter, à des rythmes inférieurs à 1,3 cm/mois.
Il convient de noter que la zone autour du point d’émission de l’éruption de 2011 présente une subsidence active, conséquence du refroidissement du corps magmatique peu profond restant de cette éruption.

L’activité volcanique est restée à des niveaux considérés comme modérés. L’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE JAUNE : Modifications du comportement de l’activité volcanique.

Source : Sernageomin

Photo : Sernageomin / ANB.

 

Indonésie , Lewotobi Laki-laki :

Une éruption du mont Lewotobi Laki-Laki s’est produite le mercredi 22 mai 2024, à 16h23 WITA avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2384 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse vers l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 44,4 mm et une durée de 169 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 22 mai 2024
Volcan : Lewotobi Laki-laki (264180)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Lewotobi Laki-laki
Numéro d’avis : 2024LWK020
Emplacement du volcan : S 08 degrés 32 min 20 sec E 122 degrés 46 min 06 sec
Zone : Nusa Tenggara Est, Indonésie
Altitude du sommet : 5069 FT (1584 M)

 

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 08h23 UTC (16h23 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 7 629 pieds (2 384 m) au-dessus du niveau de la mer ou 2 560 pieds (800 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest. On observe que les cendres volcaniques sont blanches à grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 44,4 mm et une durée maximale de 169 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Dans la semaine du 14 au 20 mai 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques était fluctuante avec une tendance à la diminution. Cependant, au cours des dernières heures (et jusqu’au moment de la publication de ce communiqué), cette activité a montré une augmentation significative par rapport aux jours précédents et a été caractérisée par des signaux sismiques associés à une émission continue de cendres. Malgré les conditions météorologiques persistantes de forte nébulosité dans la zone volcanique, il a été possible de confirmer cette émission grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan.

La direction de dispersion de la colonne de gaz et de cendres a été préférentiellement vers le flanc Nord du volcan, générant des chutes de cendres dans les secteurs connus comme El Arbolito et Laguna Negra, situé sur la route Manizales – Murillo. Advenant que cette activité se poursuive, un bulletin extraordinaire sera émis dans les prochaines heures.
– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a augmenté dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés principalement dans le cratère Arenas, sur les flancs Est et Nord-Nord-Ouest et, de manière dispersée, sur les autres flancs du volcan, à des distances généralement inférieures à 5 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 7 km par rapport au sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine était de 1,6, correspondant au séisme enregistré le 17 mai à 11h47 , situé à environ 4 km à l’Est du cratère et à 6 km de profondeur. Ce séisme s’est produit le 17 mai lors d’une augmentation sismique dans ce secteur.

 

Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont augmenté par rapport à la semaine précédente. La hauteur maximale de la colonne de gaz était de 1 000 m en vertical et de 1 200 m en dispersion. Ces valeurs ont été estimées au sommet du volcan le 19 mai. La direction de dispersion de la colonne de gaz au cours de la semaine a été variable avec une tendance préférentielle vers le flanc Nord-Ouest et, dans une moindre mesure, vers l’Ouest-Sud-Ouest.
– Dans le suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, les conditions météorologiques de forte nébulosité ont limité la détection d’anomalies thermiques dans le
fond du cratère Arenas, des anomalies avec des niveaux d’énergie modérés continuent cependant d’être observées.

Source : SGC

Photos : COLOMBIAN AIR FORCE, SGC.

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Rapport quotidien sur l’état du volcan, date : 21 Mai 2024 . Mise à jour à : 11:46:00.

Volcan Poas

Latitude : 10,2
Longitude : -84 233
Altitude : 2 687 mètres

Activité observée :
Aucune éruption n’a été enregistrée au cours des dernières 24 heures mais il y avait de petits bouillonnements principalement le matin et l’après-midi hier. Ceux-ci proviennent de l’embouchure C (centre du lac). Les ratios CO2/SO2 restent stables et H2S/SO2 varie entre 0,6 et 0,8. Les concentrations de SO2 au Belvédère ont atteint 4 ppm entre 11h00 et 11h30 aujourd’hui. L’activité sismique reste stable avec un tremor de fond de faible amplitude et des signaux sporadiques à longue période (LP). Dans la nuit d’hier et tôt aujourd’hui, une incandescence a été observée en deux points en provenance de l’embouchure A, liée à la combustion de composés riches en soufre. Aucune teneur appréciable en cendres n’est observée dans les panaches provenant des bouches A et C. Ces derniers jours, une contraction du cratère se poursuit et un soulèvement est observé au Sud du cratère.

Conditions environnementales:
Le vent souffle du Sud-Ouest et le sommet reste dégagé.
Niveau d’activité : Avertissement (2)

Volcan Rincón de la Vieja

Latitude : 10,83
Longitude:-85.324
Altitude : 1 916 mètres.

Activité observée :
Au cours des dernières 24 heures, 2 petites exhalaisons riches en vapeur d’eau, gaz volcaniques et aérosols ont été enregistrées. Le tremor de fond reste de faible énergie avec une plage de fréquences comprise entre 1 et 6 Hz et avec une fréquence dominante de 2,1 Hz, des signaux sporadiques de type longue période (LP) sont enregistrés. Les mesures géodésiques montrent que l’extension de la base du volcan observée ces derniers mois a cessé, tout comme le soulèvement du sommet.

Conditions environnementales:
Le vent souffle au Sud-Ouest et le sommet semble dégagé.
Niveau d’activité : Attention (3)

Source : Ovsicori.

Photos : Maria Martinez ( archive) , Ovsicori ( archive).

 

Mexique , Popocatepetl :

22 mai, 11h00 (22 mai, 17h00 GMT) ; Activité des dernières 24 heures

25 exhalations de faible intensité ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres.
De plus, 492 minutes de tremors à haute fréquence et de très faible amplitude ont été identifiés.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport , une légère émission de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée dans une direction Ouest-Sud-Ouest (WSO).

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées
Éjection de fragments incandescents dans le rayon d’exclusion de 12 kilomètres
On peut s’attendre à ce que l’apparition de lahars descende dans les ravins, en raison de l’accumulation de cendres sur les pentes et de son interaction avec les pluies attendues dans les semaines à venir.
Possibilité de coulées pyroclastiques n’atteignant pas les populations

Source et photo : Cenapred.

May 22, 2024. EN. Italy : Stromboli , Italy : Campi Flegrei , Colombia : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Kilauea , La Guadeloupe : La Soufrière .

May 22 , 2024.

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from May 13, 2024 to May 19, 2024. (issue date May 21, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY

In light of the monitoring data, it appears:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: During this period, normal Strombolian activity with projection activity was observed. Overall, the total hourly frequency was at a high level, (18-25 events/h) with explosion intensity mainly low and medium in the North Crater area and variable from low to high in the Center Crater area. South.
2) SISMOLOGY: The monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) GROUND DEFORMATIONS: The island’s ground deformation monitoring networks showed no significant changes to report for the period under review.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at an average and moderately increasing level.
The CO2 flux in the summit zone is at average values.
The C/S ratio in the plume increases moderately at high values.
There are no updates to the helium isotope ratio in the thermal aquifer.
CO2 flow in Mofeta in the San Bartolo area: medium-low values.
CO2 flux in Scari: stable values at average levels.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
In the observed period, the eruptive activity of Stromboli was characterized through the analysis of images recorded by the INGV-OE surveillance cameras located at Pizzo (SPT), at altitude 190m (SCT-SCV) and at Punta dei Corvi (SPCT). The explosive activity was mainly produced by 2 (two) eruptive vents located in the North area of the crater and by 2 (two) vents located in the South Central area.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
In the area of the North crater (N), with one vent located in sector N1 and one in sector N2, explosive activity was observed which was mainly of low intensity (less than 80 m in height) to medium (less than 80 m in height). 150 m high), coupled with almost continuous and sometimes intense projection activity in sector N1. The products emitted in eruption were mainly coarse materials (bombs and lapilli) with an average frequency of explosions fluctuating between 10 and 18 events/h.
In the South-Central (CS) zone, sectors C and S1 showed no eruptive activity, while in sector S2, with two emission points, the explosions varied in intensity from low (less than 80 m from high) to high (greater than 150 m), emitting coarse materials sometimes mixed with fine materials. The average frequency of explosions varied from 5 to 8 events/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Italy , Campi Flegrei :

Campi Flegrei, Seismic swarm of May 20, 2024. May 21, 2024

Since 7:51 p.m. local time on May 20, 2024 (UTC 5:51 p.m.), a seismic swarm was underway in the Campi Flegrei area which, until 12:31 a.m. local time on May 21, 2024, preliminarily recorded approximately 150 earthquakes of duration Magnitude (Md) ≥ 0.0 (95 localized) and a maximum magnitude (Md) of 4.4 (±0.3).

The Md 4.4 event was the most energetic among those recorded since the start of the current bradyseismic crisis which began in 2005. The epicenter is located inside Solfatara at a depth of 2.6 km .

The Pisciarelli fumarollian field. In the foreground, the bubbling pool of mud.

Currently there is no increase in lifting speed which is currently 2 cm/month. So far, there is no change in the evolution of horizontal deformations or local ground deformations different from the previous trend.

It should be remembered that during the bradyseismic crisis of 1982-84, ground uplift reached 9 cm per month, and even the 1,300 seismic events per month were exceeded. However, currently around 450 events with Md≥0.0 have been recorded in the past month.

The geochemical parameters measured with the continuous stations (Temperature and carbon dioxide flux) do not show significant variations compared to the trends of recent months, other than the well-known increase in temperature and pressure that characterizes the hydrothermal system .

Seismicity is not a predictable phenomenon, so we cannot exclude that other seismic events could occur, even of an energy similar to that already recorded during the current swarm.

The INGV Vesuvian Observatory continues its ordinary and extraordinary monitoring activities in order to identify the slightest variations in monitoring parameters useful for a better definition of the current phenomenon in progress.

The structures of the National Institute of Geophysics and Volcanology (INGV) dedicated to monitoring the Campi Flegrei caldera area are still operational 24 hours a day and on May 21 measurements and sampling will be carried out in certain sites of the caldera.

The INGV, with its Section of the Vesuvian Observatory of Naples, is in permanent contact with the national and regional Civil Protection and with the Municipalities involved, as well as with all the Authorities competent for the protection of the territory.

Source : INGV Vulcani.

Photos : Pisciarelli , Tullio Ricci, dicembre 2019 , INGV .

 

Colombia , Chiles / Cerro Negro :

Weekly Activity Bulletin: Chiles Volcanic Complex and Cerro Negro (CVCCN)

Regarding the monitoring of the activity of the CHILES AND CERRO NEGRO VOLCANOES, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:

For the period from May 14 to 20, 2024, fluctuations in the levels of occurrence and energy of earthquakes continued, presenting an increase compared to what was recorded during the last week. The predominance of seismicity linked to rock fracture continues, followed by earthquakes associated with fluid movement.
The locations of events associated with rock fracture continue to occur mainly in three sources: the first with earthquakes located towards the South-South-East of the Chiles volcano, at distances of up to 10 km from the volcano, with depths of up to 11 km from its summit (4,700 m above sea level) and a maximum magnitude of 1.5.

The second source was concentrated in the collapse zone north of the summit of Chiles Volcano, at distances up to 1.5 km, with depths less than 4 km from its summit and magnitudes less than 1.0. The third source was located south of Chiles Volcano, at distances up to 3.0 km, at depths less than 4 km from its summit, and at magnitudes less than 1.
Volcanic deformation processes recorded by sensors installed on the ground and by remote satellite sensors continue. The evolution of activity in the CVCCN is the result of internal processes derived from the complex interaction between the magmatic system, the hydrothermal system and the geological faults of the area. Therefore, the probability of the occurrence of energetic earthquakes that can be felt by residents in the CVCCN zone of influence persists.

Volcanic activity remains in a YELLOW ALERT state: active volcano with changes in the behavior of the base level of monitored parameters and other manifestations.

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, May 21, 2024, 8:52 AM HST (Tuesday, May 21, 2024, 18:52 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kilauea volcano is not erupting. Unrest continues beneath the upper East Rift Zone. The summit and south caldera are at background levels.

Summit Observations and Upper East Rift Zone Observations:
Over the past day, earthquake counts along the UERZ are above background levels. Earthquakes in the summit and south caldera are at background levels. Earthquake depths have averaged 1–3 km (0.6–1.9 miles) beneath the surface, and magnitudes have been mostly below M2.0. For now, earthquake rates appear to be slowing down, but that could change at any time.

Ground deformation continues beneath Halemaʻumaʻu and the south caldera region. The Uēkahuna tiltmeter northwest of the summit registered flat tilt over the past day. At the same time, the Sand Hill tiltmeter southwest of the summit showed flat tilt.

Sulfur dioxide (SO2) gas emission rates remain low. An SO2 emission rate of approximately 62 tonnes per day was recorded on May 2.

Rift Zone Observations:
Elevated seismic activity in the Upper East Rift Zone is scattered along this zone. Currently, seismicity in Kilauea’s Southwest Rift Zone is relatively low outside the summit region. Measurements from continuous gas monitoring stations downwind of Puʻuʻōʻō in the middle East Rift Zone remain below detection limits for SO2, indicating that SO2 emissions from Puʻuʻōʻō are negligible.

Analysis:  
Magma has been pressurizing the system beneath Halemaʻumaʻu and the south caldera region, activating seismicity in the upper East Rift Zone, and in the caldera south of Halemaʻumaʻu. At this time, it is not possible to say whether this increase in activity will lead to an intrusion or eruption in the near future, or simply continue as seismic unrest at depth. Changes in the character and location of unrest can occur quickly, as can the potential for eruption.

Source : HVO

Photo : USGS/ M. Patrick.

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Press release from the Paris Institute of Globe Physics, Volcanological and Seismological Observatory of Guadeloupe. Monday May 20, 2024 at 7:00 a.m. (local time) – 11:00 a.m. UTC

Volcanic activity release / Sequence of earthquakes in the La Soufrière area of Guadeloupe – Basse Terre

The sequence of volcanic earthquakes which began on Wednesday May 15, 2024 at 7:30 p.m. local time (Wednesday May 15, 2024 at 11:30 p.m. UT*) in the La Soufrière volcano area ended on Saturday May 18, 2024 at 1:20 a.m. local time (Saturday May 18 2024 at 05:20 UT*).

During this sequence, the OVSG-IPGP networks recorded 179 earthquakes of very low magnitude (M < 1).
No earthquakes were reported felt. The events are located at a depth of <2.5 km below the summit of the La Soufrière dome

The alert level remains: yellow, vigilance.

Source : Direction de l’OVSG-IPGP

Photo : P Giraud / ctig

22 Mai 2024. FR. Italie : Stromboli , Italie : Campi Flegrei , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Hawaii : Kilauea , La Guadeloupe : La Soufrière .

22 Mai 2024.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 13 Mai 2024 au 19 Mai 2024. (date d’émission 21 Mai 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de cette période, une activité strombolienne normale avec une activité de projections a été observée. Dans l’ensemble, la fréquence horaire totale était à un niveau élevé , (18-25 événements/h) avec une intensité des explosions principalement faible et moyenne dans la zone du cratère Nord et variable de faible à élevée dans la zone du cratère Centre Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’île n’ont montré aucun changement significatif à signaler pour la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen et modérément croissant.
Le flux de CO2 dans la zone sommitale se situe à des valeurs moyennes.
Le rapport C/S dans le panache augmente modérément aux valeurs élevées.
Il n’y a aucune mise à jour du rapport isotopique de l’hélium dans l’aquifère thermique.
Débit de CO2 à Mofeta dans la zone de San Bartolo : valeurs moyennes-faibles.
Flux de CO2 à Scari : valeurs stables à des niveaux moyens.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées au Pizzo (SPT), à l’altitude 190m (SCT-SCV) et à Punta dei Corvi (SPCT) . L’activité explosive a été principalement produite par 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 2 (deux) évents situés dans la zone Centre Sud .

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance
Dans la zone du cratère Nord (N), avec un évent situé dans le secteur N1 et un dans le secteur N2, une activité explosive a été observée qui était principalement de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) à moyenne (moins de 150 m de hauteur)  , couplée à une activité de projections quasi continue et parfois intense dans le secteur N1. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli) avec une fréquence moyenne d’explosions fluctuant entre 10 et 18 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS), les secteurs C et S1 n’ont montré aucune activité éruptive, tandis que dans le secteur S2, avec deux points d’émission, les explosions variaient en intensité de faible (moins de 80 m de haut) à élevée (supérieure à 150 m), émettant des matières grossières parfois mêlée des matières fines . La fréquence moyenne des explosions variait de 5 à 8 événements/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo.

 

Italie , Campi Flegrei :

Campi Flegrei , Essaim sismique du 20 mai 2024 . 21 mai 2024

Depuis 19h51 heure locale le 20 mai 2024 (UTC 17h51), un essaim sismique était en cours dans la zone des Campi Flegrei qui, jusqu’à 00h31 heure locale le 21 mai 2024, a enregistré de manière préliminaire environ 150 tremblements de terre de durée Magnitude ( Md) ≥ 0,0 (95 localisé) et une magnitude maximale (Md) de 4,4 (±0,3).

L’événement Md 4,4 a été le plus énergique parmi ceux enregistrés depuis le début de l’actuelle crise bradysismique qui a débuté en 2005. L’épicentre est situé à l’intérieur de la Solfatare à une profondeur de 2,6 km.

Le champ fumerolien de Pisciarelli. Au premier plan, la mare bouillonnante de boue.

Actuellement il n’y a pas d’augmentation de la vitesse de levage qui est actuellement de 2 cm/mois. Jusqu’à présent, il n’y a pas de changement dans l’évolution des déformations horizontales ou des déformations locales du sol différentes de la tendance précédente.

Il faut rappeler que lors de la crise bradysismique de 1982-84, le soulèvement du sol a atteint 9 cm par mois, et même les 1 300 événements sismiques par mois ont été dépassés. Cependant, actuellement, environ 450 événements avec Md≥0,0 ont été enregistrés au cours du mois dernier.

Les paramètres géochimiques mesurés avec les stations continues (Température et flux de dioxyde de carbone) ne montrent pas de variations significatives par rapport aux tendances des derniers mois, autre que l’augmentation bien connue de la température et de la pression qui caractérise le système hydrothermal.

La sismicité n’est pas un phénomène prévisible, on ne peut donc pas exclure que d’autres événements sismiques puissent se produire, même d’une énergie similaire à celle déjà enregistrée lors de l’essaim actuel.

L’Observatoire Vésuvien INGV poursuit ses activités de surveillance ordinaires et extraordinaires afin d’identifier les moindres variations des paramètres de surveillance utiles à une meilleure définition du phénomène actuel en cours.

Les structures de l’Institut National de Géophysique et Volcanologie (INGV) dédiées à la surveillance de la zone de la caldeira des Campi Flegrei sont toujours opérationnelles 24 heures sur 24 et le 21 mai des mesures et des échantillonnages seront effectués dans certains sites de la caldeira.

L’INGV, avec sa Section de l’Observatoire Vésuvien de Naples, est en contact permanent avec la Protection Civile nationale et régionale et avec les Communes impliquées, ainsi qu’avec toutes les Autorités compétentes pour la protection du territoire.

Source : INGV Vulcani.

Photos : Pisciarelli , Tullio Ricci, dicembre 2019 , INGV .

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activités hebdomadaire : Complexe Volcanique Chiles et Cerro Negro (CVCCN)

Concernant le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTERE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :

Pour la période du 14 au 20 mai 2024, les fluctuations des niveaux d’occurrence et d’énergie des séismes se sont poursuivies, présentant une augmentation par rapport à ce qui a été enregistré durant la semaine dernière. La prédominance de la sismicité liée à la fracture des roches se poursuit, suivie par les tremblements de terre associés au mouvement des fluides.
Les localisations des événements associés à la fracture des roches continuent de se produire surtout dans trois sources : la première avec des tremblements de terre situés vers le Sud-Sud-Est du volcan Chiles, à des distances allant jusqu’à 10 km du volcan, avec des profondeurs allant jusqu’à 11 km par rapport jusqu’à son sommet (4 700 m d’altitude) et d’une magnitude maximale de 1,5.

La deuxième source était concentrée dans la zone d’effondrement au Nord du sommet du volcan Chiles, à des distances allant jusqu’à 1,5 km, avec des profondeurs inférieures à 4 km de son sommet et des magnitudes inférieures à 1,0. La troisième source était située au Sud du volcan Chiles, à des distances allant jusqu’à 3,0 km, à des profondeurs inférieures à 4 km de son sommet et à des magnitudes inférieures à 1.
Les processus de déformation volcanique enregistrés par des capteurs installés au sol et par des capteurs satellites distants se poursuivent. L’évolution de l’activité dans le CVCCN est le résultat de processus internes dérivés de l’interaction complexe entre le système magmatique, le système hydrothermal et les failles géologiques de la zone. Par conséquent, la probabilité d’apparition de séismes énergétiques pouvant être ressentis par les habitants de la zone d’influence du CVCCN persiste.

L’activité volcanique reste en état d’ALERTE JAUNE : volcan actif avec des changements dans le comportement du niveau de base des paramètres surveillés et d’autres manifestations.

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 21 mai 2024, 8 h 52 HST (mardi 21 mai 2024, 18 h 52 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kilauea n’est pas en éruption. Les troubles se poursuivent sous la zone supérieure du Rift Est. Le sommet et la caldeira Sud sont à des niveaux de fond.

Observations du sommet et observations de la zone du rift supérieur Est :
Au cours de la dernière journée, le nombre de tremblements de terre le long de l’UERZ est supérieur aux niveaux de fond. Les tremblements de terre au sommet et dans la caldeira Sud sont à des niveaux de fond. Les profondeurs des tremblements de terre ont été en moyenne de 1 à 3 km (0,6 à 1,9 miles) sous la surface et les magnitudes ont été pour la plupart inférieures à M2,0. Pour l’instant, la fréquence des tremblements de terre semble ralentir, mais cela pourrait changer à tout moment.

La déformation du sol se poursuit sous le cratère Halemaʻumaʻu et dans la région Sud de la caldeira. L’inclinomètre d’Uēkahuna au Nord-Ouest du sommet a enregistré une inclinaison plate au cours de la journée écoulée. Au même moment, l’inclinomètre de Sand Hill au Sud-Ouest du sommet montrait une inclinaison plate.

Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent faibles. Un taux d’émission de SO2 d’environ 62 tonnes par jour a été enregistré le 2 mai.

Observations de la zone de rift :
Une activité sismique élevée dans la zone du Rift supérieur Est est dispersée le long de cette zone. Actuellement, la sismicité dans la zone du rift Sud-Ouest du Kilauea est relativement faible en dehors de la région du sommet. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō, dans la zone du Rift du Sud-Est, restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Analyse:  
Le magma a mis sous pression le système sous le cratère Halema’uma’u et la région de la caldeira Sud, activant la sismicité dans la zone supérieure du Rift Est et dans la caldeira au Sud du cratère Halema’uma’u. À l’heure actuelle, il n’est pas possible de dire si cette augmentation de l’activité entraînera une intrusion ou une éruption dans un avenir proche, ou si elle se poursuivra simplement sous forme de troubles sismiques en profondeur. Des changements dans la nature et le lieu des troubles peuvent survenir rapidement, tout comme le risque d’éruption.

Source : HVO

Photo : USGS/ M. Patrick.

 

La Guadeloupe , La Soufrière :

Communiqué de l’Institut de physique du globe de Paris , Observatoire volcanologique et sismologique de Guadeloupe. Lundi 20 mai 2024 à 07h00 (heure locale) – 11h00 UTC

Communiqué d’activité volcanique / Séquence de séismes dans la zone de La Soufrière de Guadeloupe – Basse Terre

La séquence de séismes volcaniques qui a débuté le mercredi 15 mai 2024 à 19h30 locales (mercredi 15 mai 2024 à 23h30 TU*) dans la zone du volcan de La Soufrière s’est terminée le samedi 18 mai 2024 à 01h20 locales (samedi 18 mai 2024 à 05h20 TU*) .


Au cours de cette séquence, les réseaux de l’OVSG-IPGP ont enregistré 179 séismes de très faible magnitude (M < 1).
Aucun séisme n’a été signalé ressenti. Les événements se localisent à une profondeur de < 2.5 km sous le sommet du dôme de La Soufrière

Le niveau d’alerte reste : jaune, vigilance.

Source : Direction de l’OVSG-IPGP

Photo : P Giraud / ctig

May 21, 2024. EN. Indonesia : Ibu , Chile : Lascar , Colombia : Puracé , Guatemala : Fuego , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja .

May 21 , 2024.

 

Indonesia , Ibu :

Mount Ibu exhibited an eruption on Tuesday, May 21, 2024 at 2:01 p.m. WIT with the height of the ash column observed at ±5,000 m above the summit (±6,325 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented to the West and Northwest. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION – VONA

Issued : May 21 , 2024
Volcano : Ibu (268030)
Current Aviation Colour Code : RED
Previous Aviation Colour Code : orange
Source : Ibu Volcano Observatory
Notice Number : 2024IBU017
Volcano Location : N 01 deg 29 min 17 sec E 127 deg 37 min 48 sec
Area : North Maluku, Indonesia
Summit Elevation : 4240 FT (1325 M)

Volcanic Activity Summary :
Eruption with volcanic ash cloud at 05h01 UTC (14h01 local).

Volcanic Cloud Height :
Best estimate of ash-cloud top is around 20240 FT (6325 M) above sea level or 16000 FT (5000 M) above summit. May be higher than what can be observed clearly. Source of height data: ground observer.

Other Volcanic Cloud Information :
Ash cloud moving from west to northwest. Volcanic ash is observed to be gray. The intensity of volcanic ash is observed to be thick.

Remarks :
Eruption and ash emission is continuing. Eruption recorded on seismogram with maximum amplitude 28 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chile , Lascar :

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
10 seismic events of type VT, associated with the fracturing of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a Local Magnitude (ML) value equal to 0.9, located 0.3 km south-southwest of the volcanic building, at a depth of 1.9 km in reference to the crater.
94 LP type seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 13 cm2.

Fluid geochemistry
No anomalies have been reported in the emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcano, according to data published by the Tropospheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and the Sulfur Dioxide Group of the Ozone Monitoring Instrument (OMI).

Thermal anomalies by satellites
During the period, no thermal alerts were recorded in the area associated with the volcano, according to the analytical processing of Sentinel 2-L2A satellite images, in combination of false color bands.

Geodesy
The geodetic activity of the period was characterized by:
-Small horizontal displacements.
-Small vertical displacement.
Consequently, no changes attributable to the internal dynamics of the volcano generating changes in surface deformation are observed.

Surveillance cameras
The images provided by the fixed camera, installed near the volcano, did not record degassing columns or variations linked to surface activity.

Activity remained at levels considered low, suggesting stability of the volcano.

The technical volcanic alert is maintained in:
GREEN TECHNICAL ALERT: Active volcano with stable behavior – There is no immediate risk

Observation:
An area with a radius of 500 meters is considered a potential danger zone near the active crater.

Source : Sernageomin

Photo : Vulcanopro

 

Colombia , Puracé :

Popayan, May 20, 2024, 3:30 p.m.

Regarding the monitoring of the activity of the PURACE VOLCANO – LOS COCONUCOS VOLCANIC CHAIN, the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), an entity attached to the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, reports that:
From yesterday until the time of publication of this bulletin, the seismic activity associated with fracture processes, as well as that linked to the movement of fluids, maintained a behavior similar to that observed in previous days, with a downward trend of the number of earthquakes. The fracture events were located mainly under the crater of the Puracé volcano at depths less than 2 km and with low magnitudes. Seismicity linked to the movement of fluids continues to be concentrated in the crater sector, at depths less than 2 km.

In the images obtained this morning, it was not possible to have a clear view of the crater. Ground deformation processes, carbon dioxide (CO2) and sulfur dioxide (SO2) concentrations maintain the observed trend, with values remaining above known baselines for this volcano.

The SGC confirms that the alert state of the PURACE VOLCANO continues at ORANGE: volcano with significant changes in the monitored parameters.

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Fuego :

Weather conditions: cloudy.
Wind: North-East.
Precipitation: 23.4 mm.

Activity:
Seismic stations and INSIVUMEH cameras show small, moderate and a few strong explosions, which occur at a frequency of 3 to 9 per hour, raising columns of gas and ash to heights between 4,500 and 4,800 meters above sea level. above sea level (14,763 to 15,748 feet). These move towards the West and South-West, carrying the ashes up to 30 kilometers or more. The explosions produced small to moderate avalanches around the crater towards the Ceniza, Las Lajas and Seca ravines, and produce incandescent pulses of 350 and 400 meters at night.

This activity is accompanied by low rumbling sounds and weak to moderate shock waves. Due to wind direction, light falls of fine ash may occur over Los Yucales, Yepocapa, Santa Sofía, Sangre de Cristo, Ojo de Agua, Santa Emilia, Palo Verde, Panimache I and II, among others. In the afternoon and evening, moderate and heavy rains will continue in the volcanic area, so lahars may descend. It is recommended to take precautions when passing vehicles through ravines.

Source : Insivumeh

Photo : Diego Rizzo

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Volcan Poas

Lat: 10.20°N;
Longitude: 84.23°W;
Altitude: 2687 m
Current activity level: Warning

The seismic and acoustic tremor showed some oscillations this week. Before the eruptive activity of May 12 and 15, an increase in tremors was observed. The observed eruptive activity is composed of small, frequent pulses (several per minute over a period of a few hours). Pulses are identified using infrasound recordings and visual observation. The column of ejected solid material does not exceed 15 m above the edge of the mouth C. Frequent low frequency (LP) earthquakes are recorded. In recent days, a contraction of the crater continues to be observed and an uplift is observed to the south of the crater.

The gas compositions remain relatively stable, with SO2/CO2 ratios close to 2.3 and H2S/SO2 ratios close to 0.5. The SO2 concentration recorded by the ExpoGAS station at the lookout reached a maximum of 4.3 ppm this week. No SO2 was detected in the atmosphere this week. On the other hand, the SO2 flux of the previous week (231 ± 136 t/d) was lower than that of the previous week (356 ± 277 t/d). The rains this week allowed us to have water sporadically in the C mouth, but not to measure the level.

Rincón de la Vieja Volcano

Lat: 10.83°N;
Longitude: 85.34°W;
Altitude: 1916 m
Current activity level: Caution

During this week, a total of 115 small eruptions were recorded. None of them generated lahar descent, but generated small plumes (< 500 m) rich in water vapor, gas and aerosols. In addition to the eruptions, acoustic signals associated with the bubbling have been recorded since April 28 with variations in energy.
From April 28 until the time of this bulletin, frequent acoustic signals associated with bubbling or small geyser-like eruptions have been recorded. From May 8, acoustic signals linked to very frequent phreatic eruptions were recorded (approximately every 3 to 4 minutes). The exponential increase in seismic tremor energy observed from April 17 decreased compared to May 6, almost returning to previous levels of April 2024. The background tremor remains in a variable frequency range of 0.7 at 6 Hz. This tremor is accompanied by long period (LP) type events coinciding with the appearance of bubbling. Distal and proximal volcano-tectonic earthquakes associated with rock breakages are also recorded.


Geodetic measurements show that the extension of the base of the volcano observed in recent months has ceased, as has the uplift of the summit. Gas compositions remain relatively stable, with CO2/SO2 ratios close to 1 (a little lower than normal) and H2S/SO2 ratios close to 0.2. The Sentinel-5P satellite sensor has not detected any SO2 in the atmosphere emitted by the Rincón since May 3, 2024. During the previous week, an SO2 flux of 283 ± 166 t/d was recorded, which has remained relatively constant over the past two weeks. Satellite observations from international collaborations confirmed a low lake level and the appearance of what could be a circular cone of material 30 m in diameter at the bottom of the crater.

Source : Ovsicori

Photos : Maria Martinez , Waldo Taylor de ICE. ( archives).

21 Mai 2024. FR. Indonésie : Ibu , Chili : Lascar , Colombie : Puracé , Guatemala : Fuego , Costa Rica : Poas / Rincon de la Vieja .

21 Mai 2024.

 

Indonésie , Ibu :

Le mont Ibu a présenté une éruption le mardi 21 mai 2024 à 14h01 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 5 000 m au-dessus du sommet (± 6 325 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée à l’Ouest et au Nord-Ouest. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 21 mai 2024
Volcan : Ibu (268030)
Code couleur aviation actuel : ROUGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Ibu
Numéro d’avis : 2024IBU017
Localisation du volcan : N 01 degrés 29 min 17 sec E 127 degrés 37 min 48 sec
Zone : Moluques du Nord, Indonésie
Altitude du sommet : 4 240 pieds (1 325 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 05h01 UTC (14h01 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 20 240 pieds (6 325 m) au-dessus du niveau de la mer ou 16 000 pieds (5 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant d’ouest en nord-ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent. Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 28 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chili , Lascar :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
10 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 0,9, situé à 0,3 km au Sud-Sud-Ouest du bâtiment volcanique, à une profondeur de 1,9 km en référence au cratère.
94 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 13 cm2.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, selon les données publiées par l’instrument de surveillance troposphérique (TROPOMI) et Groupe de dioxyde de soufre de l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) .

Anomalies thermiques par les satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au volcan, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
L’activité géodésique de la période a été caractérisée par :
-Déplacements horizontaux de faible ampleur.
-Déplacement vertical de faible ampleur.
Par conséquent, aucun changement attribuable à la dynamique interne du volcan générant des changements dans la déformation de la surface n’est observé.

Caméras de surveillance
Les images fournies par la caméra fixe, installée à proximité du volcan, n’ont pas enregistré de colonnes de dégazage ni de variations liées à l’activité de surface.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du volcan.

L’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat

Observation:
Est considérée comme une zone de danger potentiel à proximité du cratère actif une zone d’ un rayon de 500 mètres.

Source : Sernageomin

Photo : Vulcanopro

 

Colombie , Puracé :

Popayán, 20 mai 2024, 15h30 m.

Concernant le suivi de l’activité du  VOLCAN PURACÉ – CHAÎNE VOLCANIQUE LOS COCONUCOS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :
Depuis hier jusqu’au moment de la publication de ce bulletin, l’activité sismique associée aux processus de fracture, ainsi que celle liée au mouvement des fluides, ont maintenu un comportement similaire à celui observé les jours précédents, avec une tendance à la baisse du nombre de tremblements de terre  . Les événements de fracture ont été localisés principalement sous le cratère du volcan Puracé à des profondeurs inférieures à 2 km et avec de faibles magnitudes. La sismicité liée au mouvement des fluides continue d’être concentrée dans le secteur du cratère, à des profondeurs inférieures à 2 km.

Sur les images obtenues ce matin, il n’était pas possible d’avoir une vue dégagée sur le cratère. Les processus de déformation du sol , de concentrations de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2) maintiennent la tendance observée, avec des valeurs qui restent supérieures aux lignes de base connues pour ce volcan.

Le SGC confirme que l’état d’alerte du VOLCAN PURACÉ se poursuit à ORANGE : volcan avec des changements importants dans les paramètres surveillés.

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Fuego :

Conditions atmosphériques : nuageuses.
Vent : Nord-Est.
Précipitations : 23,4 mm.

Activité:
Les stations sismiques et les caméras INSIVUMEH montrent des explosions faibles, modérées et quelques fortes, qui se produisent à une fréquence de 3 à 9 par heure, soulevant des colonnes de gaz et de cendres à des hauteurs comprises entre 4 500 et 4 800 mètres au-dessus du niveau de la mer (14 763 à 15 748 pieds). Celles ci se déplacent vers l’Ouest et le Sud-Ouest, transportant les cendres jusqu’à 30 kilomètres ou plus. Les explosions ont produit des avalanches faibles à modérées autour du cratère vers les ravins de Ceniza, Las Lajas et Seca, et produisent la nuit des impulsions incandescentes de 350 et 400 mètres.

Cette activité s’accompagne de faibles grondements et d’ondes de choc faibles à modérées. En raison de la direction du vent, de faibles chutes de cendres fines peuvent se produire sur Los Yucales, Yepocapa, Santa Sofía, Sangre de Cristo, Ojo de Agua, Santa Emilia, Palo Verde, Panimache I et II, entre autres. Dans l’après-midi et le soir, des pluies modérées et fortes continueront dans la zone volcanique, donc des lahars pourraient descendre. Il est recommandé de prendre des précautions lors du passage de véhicules dans les ravins.

Source : Insivumeh

Photo : Diego Rizzo

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Volcan Poas

Lat : 10,20°N ;
Longitude : 84,23°O ;
Altitude : 2687 m
Niveau d’activité actuel : Avertissement

Le tremor sismique et acoustique a présenté quelques oscillations cette semaine. Avant l’activité éruptive des 12 et 15 mai, une augmentation des tremors a été observée. L’activité éruptive observée est composée de petites impulsions fréquentes (plusieurs par minute sur une période de quelques heures). Les impulsions sont identifiées grâce à des enregistrements infrasons et à une observation visuelle. La colonne de matière solide éjectée ne dépasse pas 15 m au-dessus du bord de l’embouchure C. Des séismes fréquents de basse fréquence (LP) sont enregistrés. Ces derniers jours, une contraction du cratère continue d’être observée et un soulèvement est observé au Sud du cratère.

Les compositions gazeuses restent relativement stables, avec des ratios SO2/CO2 proches de 2,3 et H2S/SO2 proches de 0,5. La concentration de SO2 enregistrée par la station ExpoGAS au belvédère a atteint un maximum de 4,3 ppm cette semaine. Aucun SO2 n’a été détecté dans l’atmosphère cette semaine. En revanche, le flux de SO2 de la semaine précédente (231 ± 136 t/j) était inférieur à celui de la semaine précédente (356 ± 277 t/j). Les pluies de cette semaine nous ont permis d’avoir de l’eau sporadiquement dans l’embouchure C, mais pas d’en mesurer le niveau.

Volcan Rincón de la Vieja

Lat : 10,83°N ;
Longitude : 85,34°O ;
Altitude : 1916 m
Niveau d’activité actuel : Attention

Au cours de cette semaine, un total de 115 petites éruptions ont été enregistrées. Aucun d’entre elles n’a généré de descente de lahars, mais ont généré de petits panaches (< 500 m) riches en vapeur d’eau, gaz et aérosols. En plus des éruptions, des signaux acoustiques associés aux bouillonnements ont été enregistrés depuis le 28 avril avec des variations d’énergie.
Du 28 avril jusqu’au moment de ce bulletin, de fréquents signaux acoustiques associés à des bouillonnements ou à de petites éruptions de type geyser ont été enregistrés. Dès le 8 mai, des signaux acoustiques liés à des éruptions phréatiques très fréquentes ont été enregistrés , (environ toutes les 3 à 4 minutes). L’augmentation exponentielle de l’énergie sismique du tremor observée à partir du 17 avril a diminué par rapport au 6 mai, revenant presque aux niveaux précédents d’ avril 2024. Le tremor de fond reste dans une plage de fréquence variable de 0,7 à 6 Hz. Ce tremor est accompagné d’ événements de type longue période (LP) coïncidant avec l’apparition des bouillonnements. Des séismes volcano-tectoniques distaux et proximaux associés à des bris de roches sont également enregistrés.


Les mesures géodésiques montrent que l’extension de la base du volcan observée ces derniers mois a cessé, tout comme le soulèvement du sommet. Les compositions de gaz sont
restent relativement stables, avec des ratios CO2/SO2 proches de 1 (un peu inférieurs à la normale) et H2S/SO2 proches de 0,2. Le capteur du satellite Sentinel-5P n’a pas détecté de SO2 dans l’atmosphère émise par le Rincón depuis le 3 mai 2024. Au cours de la semaine précédente, un flux de SO2 de 283 ± 166 t/j a été enregistré, qui est resté relativement constant au cours des deux dernières semaines . Les observations satellitaires des collaborations internationales ont confirmé un faible niveau du lac et l’apparition de ce qui pourrait être un cône de matière circulaire de 30 m de diamètre au fond du cratère.

Source : Ovsicori

Photos : Maria Martinez , Waldo Taylor de ICE. ( archives).