05 Aout 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Huila , Etats-Unis : Chaine des Cascades .

Home / blog georges Vitton / 05 Aout 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Huila , Etats-Unis : Chaine des Cascades .

05 Aout 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Huila , Etats-Unis : Chaine des Cascades .

05 Aout 2020.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 27 Juillet 2020 au 08 Aout 2020 .
(date d’émission 04 Aout 2020) .

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne sur un niveau bas-moyen-bas (3-7 événements / h) et d’intensité variant de faible à moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de suivi des déformations du sol de l’île n’ont pas montré de variations significatives sur la période considérée.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas.
Il n’y a pas de mises à jour sur les données de débit de CO2 du sol.
Il n’y a pas de mise à jour du rapport CO2 / SO2 car la station a été détruite lors de l’explosion du 19 juillet 2020. La station est en cours de restauration.
Les valeurs isotopiques de l’ Hélium de la dernière mise à jour (15/07/2020) sont des valeurs moyennes, en ligne avec les précédentes.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau modéré.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE situé à l’altitude 190m , à Punta dei Corvi et à l’altitude 400m. La caméra du Pizzo a été endommagée lors de l’événement du 19 juillet 2020, la station est en cours de restauration dans les laboratoires INGV-OE. La description de l’activité et la détermination des bouches qui alimentent l’activité explosive dans les zones Nord et Centre-Sud pourraient présenter des incertitudes en raison du cadrage des caméras d’altitude 400m et 190m qui ne permettent pas de déterminer les points de émission en particulier pour la zone CS.

La terrasse du cratère vue par la caméra thermique située sur le Pizzo sopra la Fossa dans une image du 18 juillet avec la délimitation des zones des cratère de la zone Centre-Sud et Nord (respectivement ZONE N, ZONE C-S). Les abréviations et les flèches indiquent les noms et emplacements des bouches actives à la date de l’image. La zone au-dessus de la terrasse du cratère est divisée en trois gammes de hauteurs liées à l’intensité des explosions.

En général, l’activité était à un niveau moyen-bas avec une fréquence horaire moyenne quotidienne totale pour la zone Nord et Centre-Sud comprise entre 3 et 7 événements / h. La zone du cratère nord a produit des explosions d’intensité faible à moyenne principalement , émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) avec des retombées radiales dans la zone du cratère et avec une faible distribution le long de la Sciara del Fuoco. Alors que dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient principalement des matériaux fins avec une faible intensité .

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs moyennes-basses .

Source : INGV.

Lire l’article en entier http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/356-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200804/file

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 27 Juillet 2020 au 08 Aout 2020 .
(date d’émission 04 Aout 2020) .

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité explosive du cratère Nord-Est, du Cratère de la Voragine et du Nouveau Cratère Sud-Est avec émission discontinue de cendres volcaniques et activité de dégazage
2) SISMOLOGIE: Faible activité sismique, aucun événement de fracturation de M = 2 ou plus élevé. Amplitude du tremor à des niveaux moyens.
3) INFRASONS: Faible activité infrasonore.

Le cratère de la Bocca Nuova partiellement rempli par la lave de l’activité effusive intra-cratère de la Voragine voisine (septembre 2019 – avril 2020) , Cratères  du sommet de l’ Etna

4) DEFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs la semaine dernière.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
Le flux de HCl est à un niveau moyen-bas
Les mesures du flux de CO2 du sol (EtnaGas) n’ont montré aucun changement par rapport à la semaine dernière, se fixant sur des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations significatives. Les valeurs C / S sont des valeurs moyennes (dernière mesure en date du 17/07/2020)
Les valeurs isotopiques de l’Hélium confirment la tendance à la baisse (dernière mise à jour du 27/07/2020)
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone supérieure est à un niveau moyen-bas .

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna au cours de la semaine en question a été réalisé en analysant les images fournies par les caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE), et à travers de nombreuses observations du personnel d’INGV. -O. Au cours de la période considérée. L’activité des cratères sommitaux de l’Etna a été caractérisée par une activité strombolienne intra-cratère du cratère nord-est (NE), par une activité strombolienne sporadique et de faibles émissions de cendres volcaniques du cratère de la Voragine (VOR), d’une activité strombolienne modeste et d’émissions de cendres discontinues avec la formation d’un nuage volcanique dilué vers le Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC) et des activités de dégazage par tous les cratères sommitaux.

Zone sommitale de l’Etna avec zoom de la zone relative au système SEC-NSEC (A). Les lignes noires en retrait indiquent le bord des cratères sommitaux (BN: Bocca Nuova, avec les dépressions nord-ouest (BN-1) et sud-est (BN-2); VOR: Voragine; NEC: cratère nord-est; SEC: cratère sud-est et NSEC: nouveau cratère sud-est. La ligne bleue en retrait indique la dépression à l’intérieur de la Bocca Nuova. Les cercles jaunes et rouges indiquent les bouches de dégazage actives.

Lors de l’inspection du 27 juillet, le personnel de l’INGV-OE présent dans la zone sommitale a observé la présence d’une activité strombolienne intra-cratère d’intensité variable au niveau du cratère Nord-Est . Des rugissements forts et discontinus associés à cette activité ont été signalés dans les jours suivants. Le cratère de la Voragine était également caractérisé par une activité strombolienne sporadique et produisait de légères émissions de cendres volcaniques qui se sont rapidement dispersées dans l’atmosphère.

Le Nouveau Cratère Sud-Est a été caractérisé tout au long de la semaine par une activité strombolienne d’intensité variable avec des lancements de produits même au-dessus du bord du cratère et par une émission discontinue de cendres volcaniques observée lors des différentes inspections dans la zone du sommet réalisée par le personnel d’INGV-OE. Cette activité a souvent produit un nuage de cendres volcaniques diluées qui s’est rapidement dispersée dans l’atmosphère.

Premier plan du dernier né de ′′ Mama ′′ Etna, le conetto formé à l’intérieur du Cratère de la Voragine (Central 1945) qui a donné du spectacle avec des activités explosives et effusives entre septembre 2019 et mai 2020 . Cratères Sommitaux Etna  .

Le 31 juillet, une augmentation de l’activité explosive a été clairement observée à partir des images de surveillance de l’INGV-OE avec la formation d’un nuage volcanique atteignant une hauteur d’environ 4,5 km au-dessus du niveau de la mer. Dans l’après-midi du dimanche 2 août ,  le personnel de l’INGV-OE a également signalé la présence d’un dépôt de cendres volcaniques négligeable à Trecastagni et Acicastello, associé à une éventuelle légère augmentation de l’activité explosive non observable par les caméras de surveillance INGV-OE, également en raison de la couverture nuageuse présente à haute altitude…/…

Tremor volcanique:
Les amplitudes du tremor volcanique sont restées à des niveaux moyens. Les sources étaient situées dans la zone du nouveau cratère Sud-Est à une profondeur proche de la surface.

Source : INGV .

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/357-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200804/file

Photos : Gio Giusa .

 

Colombie , Nevado del Huila :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Huila.

Le niveau d’activité du volcan se poursuit au niveau : Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Nevado del Huila au cours de la semaine du 28 juillet au 3 août 2020, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan informe que:

• Au cours de la période évaluée, 172 événements sismiques ont été enregistrés, dont 98 étaient liés à des processus de rupture de roches (type VT) et 74 à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques. Parmi ces derniers, 70 ont été classés comme événements de type longue période (type LP), un (1) comme événement de type hybride (type HB) et trois (3) comme impulsions de tremor de faible énergie (type TR).

• Les images obtenues au cours de la semaine via les webcams de Caloto, Tafxnú, Maravillas et La Palma ont montré un faible dégazage du système volcanique.

• Les capteurs pour surveiller la déformation du sol, les champs magnétiques et les ondes infrasonores n’ont pas enregistré de variations associées aux changements de l’activité volcanique.

Par conséquent, il est conclu que pendant la période évaluée, le volcan a continué à montrer un comportement stable.

Le Service géologique colombien continue de suivre l’évolution du phénomène volcanique et rendra compte en temps opportun de tout changement qui pourrait survenir.

Source : SGC.

Photo : Parque Nacional.

 

Etats-Unis , Chaine des Cascades :

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Code couleur de l’aviation actuel: VERT

Mise à jour de l’activité: Tous les volcans de la chaîne des Cascades de l’Oregon et de Washington sont à des niveaux d’activité de fond normaux. Il s’agit notamment du mont Baker, du Glacier Peak, du mont Rainier, du mont St. Helens et du mont Adams dans l’État de Washington; et de Mount Hood, Mount Jefferson, Three Sisters, Newberry et Crater Lake dans l’Oregon.

Observations récentes:

Des tremblements de terre ont été localisés sur le Mount Hood au cours de la semaine dernière, ce qui correspond à une sismicité de fond normale. Tous les autres volcans sont à des niveaux de fond de sismicité. Sur le volcan Newberry, à partir du week-end du 4 juillet, plusieurs campeurs et le personnel du US Forest Service (USFS) ont signalé de fortes odeurs occasionnelles de soufre dans les terrains de camping East Lake et Cinder Hill situés sur la rive Est du lac East à l’intérieur de la caldeira de Newberry. En réponse à ces rapports, le personnel de l’USGS des observatoires des volcans de Cascades et de Californie a travaillé avec le personnel de l’USFS pour effectuer des mesures de gaz au cours de la semaine dernière dans les zones d’East Lake avec des caractéristiques de gaz persistantes connues, ainsi que dans les endroits où des odeurs de soufre ont été signalées.

Une vue vers le Nord-Est à travers la caldeira centrale du volcan Newberry. Paulina Lake est au premier plan et East Lake est au loin. Le cône central de pierre ponce se situe entre les deux lacs. Près du bas de la photo, au bord Sud du lac Paulina, les deux collines portent le nom de Lakeshore Domes. Le volcan est recouvert de neige et les lacs ont de la glace à leur surface.

Les équipes de terrain n’ont trouvé aucune émission de gaz inhabituelle. Les équipes de terrain ont également noté que les conditions étaient très sèches à l’intérieur de la caldeira et que les niveaux du lac étaient plus bas qu’ils ne l’ont été depuis de nombreuses années, exposant plusieurs évents de gaz qui sont normalement couverts par l’eau du lac. Combinées aux niveaux de fond continus de sismicité sur Newberry, les observations sur le terrain indiquent que les odeurs de soufre sont probablement le résultat de rejets de gaz localisés et intermittents et ne sont pas dues à des changements plus importants dans le système magmatique de Newberry. L’explication la plus probable des fortes odeurs de soufre signalées est que les conditions sèches actuelles et les bas niveaux du lac dans la caldeira permettent au sulfure d’hydrogène et à d’autres gaz d’atteindre la surface sans être d’abord filtrés par le lac et / ou les eaux souterraines. L’USGS et l’USFS continueront de surveiller les conditions dans la caldeira.

Le US Geological Survey et le Pacific Northwest Seismic Network (PNSN) continuent de surveiller de près ces volcans et publieront des mises à jour supplémentaires et des changements de niveau d’alerte si nécessaire.

Source : CASCADES VOLCANO OBSERVATORY.

Photo : John Pallister. Public domain

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search