27 Novembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Italie : Stromboli , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea .

Home / Alaska / 27 Novembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Italie : Stromboli , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea .

27 Novembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Alaska : Pavlof , Italie : Stromboli , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Hawaii : Kilauea .

27 Novembre 2021.

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

26 Novembre 2021 09:00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, un total de 44 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique sur l’île de La Palma, dont 5 ressentis par la population.
La sismicité se poursuit sous la zone centrale de Cumbre Vieja dans les mêmes zones que les jours précédents, la plupart des tremblements de terre sont situés à des profondeurs de 10 à 15 km et seulement 7 d’entre eux à des profondeurs supérieures à 30 km.
La magnitude maximale enregistrée est de 4,8 (mbLg) correspondant au séisme d’hier à 22h40 UTC, avec une profondeur de 37 km et une intensité IV-V (EMS98).

L’amplitude du signal de tremor volcanique se poursuit à des niveaux moyens bas avec des fluctuations coïncidant avec les épisodes effusifs observés hier.
Le réseau de stations GNSS permanentes montre des mouvements de soulèvement vertical aux stations les plus proches des centres éruptifs, dont l’ampleur reste à confirmer en raison de conditions météorologiques défavorables.
Dans le reste des stations, la légère déflation possiblement liée à la sismicité profonde s’est stabilisée, sauf dans LP01 qui continue de l’enregistrer.

Au vu de l’image calibrée à 07:36 UTC, une hauteur de colonne de 3 500 m est estimée, avec un nuage de dispersion dans la direction Est.
La hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 126 m sur le niveau de la mer.
Hier à 15h51 UTC, en raison de la diminution de la hauteur de la colonne éruptive, l’IGN a émis un nouveau message VONA (Volcano Observatory Notice for Aviation) signalant que ladite hauteur était de 3 500 m sur le niveau de la mer.

Le volcan de La Palma ne donne pas de répit aux habitants de l’île. Les coulées de lave qui ont débordé hier jeudi du cône volcanique ont créé une langue qui avance à une vitesse considérable dans une direction Sud-Ouest le long du flanc Sud de l’éruption et passe « malheureusement, à travers des parties de Las Manchas qu’elle n’avait pas détruites auparavant », selon le volcanologue de l’Institut national géographique, Rubén López .

Cette langue de lave est celle qui a recouvert jeudi midi le cimetière de Los Angeles (également connu sous le nom de Las Manchas) et celle qui menace une bonne partie de la zone .

La sismicité a effrayé la population de l’île hier soir. Vers 22h40, heure locale, il y a eu un tremblement de terre de magnitude 4,8 et d’intensité IV-V qui a été ressenti dans toute l’île et les trois plus proches (La Gomera, El Hierro et Tenerife).

Le volcan de La Palma a fait peur jeudi, avec l’ouverture d’un nouveau foyer éruptif et d’une fissure. Ces deux événements ont provoqué l’émission d’une langue de lave qui  a fini par submerger le cimetière de Las Manchas et une centrale photovoltaïque  , en plus de nombreuses maisons  . La fissure a cessé d’émettre de la lave au cours de cette matinée. Le nouveau focus, cependant, reste actif (bien que « il soit tout à fait arrêté ») et, selon le Pevolca, menace de créer de nouveaux débordements  .

Il n’en va pas de même pour la fissure située à moins d’un kilomètre du cratère. « Pour le moment, il n’a plus d’activité visible », a expliqué la porte-parole scientifique de Pevolca, María José Blanco. Cependant, plusieurs centres d’émission à activité variable (à la fois pyroclastes , gaz et lave) sont toujours actifs, et les scientifiques n’excluent pas, comme d’habitude, que de nouvelles bouches puissent être ouvertes à tout moment.

Sources : IGN es , El Pais.

Photos : Involcan , 

 

Alaska , Pavlof :

55°25’2″ N 161°53’37 » O,
Altitude du sommet : 8261 pi (2518 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

L’éruption du volcan Pavlof se poursuit. Une sismicité élevée a été détectée au cours de la semaine dernière et quelques petites explosions ont été détectées dans les données infrasons au cours des 48 dernières heures. Aucune émission de cendres n’a été détectée dans les vues principalement nuageuses des satellites et des caméras Web cette semaine.

À partir du dimanche 14 novembre, des fontaines de lave de bas niveau provenant de l’évent sur le flanc Sud-Est supérieur ont formé un petit cône de débris instables chauds. Les débris du cône ont formé des coulées chaudes qui s’étendent à quelques centaines de mètres sous l’évent. Les températures de surface fortes à modérément élevées qui ont été observées dans les données satellitaires tout au long de la semaine, même à travers la couverture nuageuse, suggèrent que cette activité se poursuit. Ces coulées de lave chaude et gravillonnée font fondre la neige et la glace, et l’eau de fonte se combine aux débris pour former de fines coulées de débris aqueux, ou lahars, qui s’étendent le long du flanc sur plusieurs kilomètres. Les données satellitaires haute résolution du jeudi 25 novembre montrent une nouvelle coulée de débris s’étendant de la coulée de lave provenant de l’évent actif.

Le niveau d’agitation sur le Pavlof peut changer rapidement et la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Source : AVO.

Photo : Musselwhite, Levi .

 

Italie , Stromboli :

COMMUNIQUÉ SUR L’ACTIVITE DE  STROMBOLI , 26 Novembre 2021, 10h45 (09h45 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo rapporte que le débordement de lave produit par la zone Nord de la terrasse du cratère Stromboli s’est poursuivi pendant la nuit. La coulée de lave semblait bien alimentée et la partie la plus avancée se situe dans la partie intermédiaire de la Sciara del fuoco ; le matériau se sépare du front et atteint la ligne de côte. Enfin, une activité strombolienne ordinaire persiste à la fois dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud.

Depuis la période qui s’est écoulée depuis le précédent communiqué de presse, le trémor volcanique est resté à des niveaux moyens. Ce n’est qu’occasionnellement en conjonction avec des explosions légèrement plus énergiques qu’il a atteint des valeurs moyennes à élevées.
Les données GPS et inclinométriques ne montrent aucun changement significatif.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 27 novembre 2021 ,  08:00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau du volcan Taal a enregistré soixante-neuf (69) tremblements de terre volcaniques, dont cinquante-neuf (59) événements de trémor volcanique ayant des durées de 1 à 8 minutes, sept (7) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence, trois (3) tremblements de terre volcaniques hybrides et un tremor de fond de faible niveau qui persiste depuis le 7 juillet 2021. L’activité du cratère principal était dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac qui a généré des panaches de 600 mètres de haut qui ont dérivé vers le Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 3 229 tonnes/jour le 26 novembre 2021. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de les mesures d’inclinaison électronique, du GPS continu et de la surveillance InSAR, l’île du volcan Taal se gonfle depuis août 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente. depuis 2020.

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) prévaut sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 2, des explosions soudaines de vapeur ou de gaz, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer les zones à l’intérieur et autour de TVI. Le DOST-PHIVOLCS recommande fortement que l’entrée dans l’île volcanique de Taal, la zone de danger permanente ou PDZ du Taal soit strictement interdite, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, ainsi que les séjours prolongés sur le lac Taal.

Source : Phivolcs

Photo : Kyle Aranza.

 

Indonésie , Merapi : 

La montagne est dégagée, la fumée issue du cratère n’est pas observée.

On enregistre des avalanches de lave incandescente avec une distance de glissement de 1 500 mètres vers le Sud-Ouest ainsi que des séismes volcaniques associés à des émissions de fumée du cratère, à des avalanches et à la croissance de dômes de lave.

La sismicité du Merapi a montré cette semaine :

– 173 tremblements de terre d’avalanches
– 7  tremblements de terre d’émissions
– 10 séismes multi-phases
– 1 tremblement de terre volcanique peu profond
– 1 tremblement de terre tectonique lointain.

RECOMMANDATION
1. Le danger potentiel actuel est constitué d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Est / Sud-Ouest sur un maximum de 3 km jusqu’à la rivière Woro et 5 km jusqu’aux rivières Gendol, Kuning, Boyong, Bedog, Krasak, Bebeng et White. Pendant ce temps, l’éjection de matière volcanique en cas d’éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km depuis le sommet.
2. La communauté ne doit mener aucune activité dans la zone de danger potentiel.
3. Le public doit anticiper les perturbations causées par les cendres volcaniques de l’éruption du mont Merapi et être conscient des dangers des lahars, en particulier lorsqu’il pleut autour du mont Merapi.
4. Il est recommandé d’arrêter l’exploitation minière dans le chenal de la rivière qui prend sa source sur le mont Merapi  .
5. Il est recommandé aux touristes de ne pas effectuer d’activités dans les zones de danger potentiel et les ouvertures de cratères jusqu’à 5 km du sommet du mont Merapi.
6. S’il y a un changement important dans l’activité, le statut d’activité du mont Merapi sera immédiatement revu.

Source : PVMBG.

Photo : Oystein Lund Andersen.

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet :4 091 pi (1 247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea est en éruption à partir d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u. Toute activité de lave est confinée dans le cratère Halema’uma’u dans le parc national des volcans d’Hawai’i. L’activité sismique et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

 

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission pour le 23 novembre 2021 d’environ 6 400 tonnes par jour. Le taux d’émission moyen de SO2 pour les dernières semaines est d’environ 3000 tonnes par jour. Les inclinomètres du sommet ont globalement enregistré une déflation nette au cours de la dernière journée. La sismicité reste stable. L’activité sismique reste inférieure au bruit de fond et le trémor volcanique reste élevé depuis le début de l’éruption.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger d’un seul évent dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u, tandis que le bord Est du lac continue d’avancer sur les blocs les plus bas effondrés sur le plancher de la caldeira. L’extrémité Ouest du lac a montré une élévation maximale d’environ 808 mètres (2651 pieds) au-dessus du niveau de la mer par le télémètre laser permanent du HVO ce matin, et une augmentation totale de plus de 65 mètres (213 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. Les webcams montrent des éclaboussures et de la lave accumulée dans l’évent Ouest, une zone de lave active à la surface du lac de lave et des suintements sporadiques de lave le long des marges extérieures plus froides du lac. Le volume total de l’éruption depuis le début de l’éruption a été estimé à environ 30 millions de mètres cubes (7,8 milliards de gallons) le 16 novembre.

Source : HVO

Photo : Bruce Omori .

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search