12 Aout 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 12 Aout 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

12 Aout 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

12 Aout 2020. 

 

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 03 Aout 2020 au 09 Aout 2020, (date d’émission 11 Aout 2020)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité explosive du cratère Nord-Est, du cratère de la Voragine et du Nouveau Cratère Sud-Est avec émissions discontinues de cendres volcaniques et activités de dégazage. Dégazage ordinaire de la Bocca Nuova.
2) SISMOLOGIE: Très faible sismicité de fracturation; amplitude moyenne du tremor volcanique principalement dans la gamme des valeurs moyennes.
3) INFRASONS: Augmentation de l’activité infrasonore.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’Etna n’ont pas montré de variations significatives au cours de la semaine dernière.

Cratères de la Voragine et de la Boocca Nuova . Etna 3270 m. 9 août 2020

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
le flux de HCl est à un niveau moyen-bas .
Le débit de CO2 émis par le sol (EtnaGas) montre une nette diminution par rapport aux valeurs mesurées la semaine dernière, se déposant à de faibles niveaux.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
En ce qui concerne le rapport C / S, aucune nouvelle mesure n’est disponible.
Il n’y a pas de mises à jour concernant le rapport isotopique de l’hélium
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique des cratères sommitaux de l’Etna a été réalisé en analysant les images des caméras de surveillance de l’INGV, par l’observatoire Etneo (INGV-OE) et par le personnel de l’INGV sur le terrain. En général, la semaine a été caractérisée par une couverture nuageuse discontinue qui, certains jours, a considérablement limité les observations.

Zone du sommet de l’Etna avec zoom de la zone relative au système SEC-NSEC (A). Les lignes noires en retrait indiquent le bord des cratères sommitaux (BN: Bocca Nuova, avec les dépressions Nord-Ouest (BN-1) et Sud-Est (BN-2); VOR: Voragine; NEC: Cratère Nord-Est; SEC: Cratère Sud-Est et NSEC: Nouveau Cratère Sud-Est. La ligne bleue en retrait indique la dépression à l’intérieur de la Bocca Nuova. Les cercles jaunes et rouges indiquent le dégazage et les évents actifs.

Durant la période étudiée, l’activité de l’Etna a été caractérisée par une activité éruptive du Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), du Cratère Nord-Est (NEC) et du Cratère de la Voragine (VOR), tandis que le Cratère de la Bocca Nuova ( BN) a été caractérisée par un dégazage ordinaire.
En particulier, l’activité strombolienne alimentée par le cône de la selle, rapportée dans le précédent bulletin (Bulletin Etna Rep. N ° 32/2020), s’est poursuivie au NSEC. En semaine, l’activité
strombolienne était variable à la fois en intensité , en fréquence des explosions et en type de produits expulsés. L’activité, en fait, était caractérisée par des émissions de cendres discontinues, mais
également par l’émission de gaz et le lancement de lambeaux de lave qui ont souvent dépassé le bord du cratère du cône de scories  .

Gros plan sur le Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) et sa Bocca della Sella «bouillonnante» Etna Sud , 10 août 2020 .

Entre le soir du 6 août et le matin du 7 août, l’activité était presque continue. Le personnel de l’INGV a signalé qu’entre 3 h 00 et 4 h 00 (LT) environ, une telle activité a produit des explosions continues , audibles à plusieurs kilomètres de distance  . Les émissions de cendres étaient pour la plupart discontinues et ont produit des nuages ​​volcaniques qui se sont dispersés près de la zone du sommet. Le 9 août au matin, le NSEC a produit une série d’émissions de cendres dont les plus intenses, qui ont été enregistrées à 07h57 UTC  .

Pendant la période d’observation, le Cratère Nord-Est et la Voragine ont alimenté l’activité intra-cratère qui a produit des émissions sporadiques et légères de cendres volcaniques à la surface qui se sont dispersées rapidement près de la zone du sommet.

Tremor volcanique: La valeur moyenne de l’amplitude du tremor volcanique a montré des variations, à la fois graduelles et soudaines, dans la gamme des valeurs moyennes et, parfois, dans celle des valeurs élevées. La source du tremor était située entre 2800 et 2900 m d’altitude et dans la zone du Nouveau Cratère Sud-Est .

Source : INGC .

Lire l’article :  http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/358-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200811/file

Photos : Gio Giusa , INGV .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 03 Aout 2020 au 09 Aout 2020, (date d’émission 11 Aout 2020)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne à un niveau moyen (11-15 événements / h) et d’intensité moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zonz du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de suivi des déformations du sol de l’île n’ont pas montré de variations significatives sur la période étudiée.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se produit à un niveau moyen-bas.
Il n’y a pas de mise à jour des données de flux de CO2 du sol.
Il n’y a pas de mise à jour du rapport CO2 / SO2 car la station a été détruite lors de l’explosion du 19 juillet 2020. La station est en cours de restauration.
Les valeurs isotopiques de He de la dernière mise à jour (15/07/2020) sont des valeurs moyennes, en ligne avec les précédentes
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, à Punta dei Corvi et 400 m. La caméra du Pizzo a été endommagée lors de l’événement du 19 juillet 2020 et la station est en cours de restauration dans les laboratoires INGV-OE.
La description de l’activité et la détermination des évents qui alimentent l’activité explosive dans les zones individuelles des cratères Nord et Centre-Sud pourraient présenter des incertitudes en raison du cadrage des caméras à une altitude de 400 m et une altitude de 190 m qui ne permettent pas de déterminer le points d’émission, en particulier dans la zone Centre-Sud.

La terrasse du cratère vue par la caméra thermique placée sur le Pizzo sopra la Fossa dans une image du 18 juillet avec la délimitation des zones du cratère Zone Nord et Zone Centre-Sud (AREA N, AREA C-S respectivement). Les abréviations et les flèches indiquent les noms et emplacements des bouches actives à la date de l’image. La zone au-dessus de la terrasse du cratère est divisée en trois intervalles de hauteurs relatifs à l’intensité des explosions.

L’activité explosive était à un niveau moyen-faible avec une fréquence moyenne horaire totale quotidienne (zone Nord plus zone Centre-Sud) entre 11 et 15 événements / h. La zone du cratère Nord a produit des explosions d’intensité faible à moyenne , émettant principalement des matériaux grossiers (lapilli et bombes), avec des retombées radiales dans la zone du cratère et avec une faible distribution le long de la Sciara del Fuoco. Dans la zone du cratère Centre-Sud, les explosions émettaient principalement des matériaux fins mélangés avec des matériaux grossiers , avec une  faible intensité .

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs moyennes-basses.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/359-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200811/file

Photos : Web cam , INGV.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz

Le niveau d’activité continue au Niveau d’activité jaune ou (III): Changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a présenté une augmentation du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était localisé principalement dans les secteurs Ouest-Sud-Ouest et Sud-Est du volcan et dans une moindre mesure dans le cratère Arenas. La profondeur des tremblements de terre variait entre 0,3 et 7,7 km. L’augmentation sismique enregistrée entre le 08 août et le 09 août se distingue, située à environ 5,8 km à l’Ouest-Sud-Ouest du cratère Arenas, à des profondeurs comprises entre 2,6 et 6,4 km. La magnitude maximale enregistrée lors de cette augmentation correspond au tremblement de terre survenu le 8 août à 07h04 (heure locale), d’une magnitude de 3,1 ML (Magnitude locale), situé à 6,1 km à l’Ouest-Sud-Ouest du cratère Arenas, à 4,1 km de  profondeur. Ce tremblement de terre a été signalé comme ressenti par les responsables du parc naturel national de Los Nevados.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a montré une légère diminution du nombre d’événements et une augmentation de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par l’apparition de tremor volcanique , d’impulsions de tremor continu, de tremblements de terre de type longue et  très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Cette sismicité était localisée autour du cratère Arenas.
Certains de ces signaux sismiques étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres qui ont été confirmées par les caméras installées dans la zone du volcan.  

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System) et des inclinomètres électroniques, n’a pas montré de changements supplémentaires par rapport à ceux rapportés ces dernières semaines.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : SGC.

Photo : Milton_H_Arias

 

Mexique , Popocatepetl :

11 août, 11h00 (11 août, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 120 exhalaisons ont été identifiées, certaines accompagnées de gaz volcaniques et parfois de faibles quantités de cendres . De plus, 94 minutes de tremor et un séisme volcano-tectonique ont été enregistrés hier à 10h24, avec une magnitude calculée de M1,7.

La nuit, le volcan était partiellement visible, cependant, une émission constante de gaz volcaniques a pu être observée  .

 

Au moment de ce rapport, on observe une émission constante de gaz volcaniques avec une légère quantité de cendres, qui se dispersent vers l’Ouest-Sud-Ouest  .

Le CENAPRED exhorte à NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du danger de chutes de fragments balistiques , et en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le feu d’avertissement volcanique du Popocatépetl est en PHASE 2 JAUNE.

Source : Cenapred .

Photo : Webcamdemexico

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search