April 5, 2024. EN. Iceland : Reykjanes Peninsula , Indonesia : Dukono , Colombia : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea , Mexico : Popocatepetl .

April 05 , 2024.

 

Iceland : Reykjanes Peninsula :

The eruption at the Sundhnúkur crater row continues . Inflation at Svartsengi has not been detected in recent days

Updated 2. April at 17:30 UTC

Lately, vegetation fires have started around the lava field, and is an ongoing risk while the weather is dry.
Gas pollution is dispersed to the southwest and later to the west and is likely to be detected occasionally in Grindavík and possibly in Hafnir. Gas distribution forecast and air quality can be monitored.

Lava margins have reached considerable heights and can be unstable.

Hazard assessment unchanged.

The eruption at the Sundhnúkur crater row continues and two craters are now active. The third crater, which was much smaller than the other two, was extinguished at Easter. Volcanic tremor remains stable.

Inflation in Svartsengi has not been detected in recent days, indicating that less magma accumulates in the magma reservoir beneath Svartsengi, and flows instead towards the craters where it erupts. A balance may be reached between the influx of magma into the Svartsengi reservoir and the eruptive craters, but geochemical surveys might confirm this in the future.

Experts from the National Land Survey of Iceland have processed satellite data from 27 March showing that the lava field was then 5.99 km2 and the volume of lava since the beginning of the eruption was 25.7 ± 1.9 million m3. The average extrusive rate of lava from the craters was estimated at 7.8 ± 0.7 m3/s, which is very comparable to the extrusion rate during the first phase of the Geldingadalir eruption in 2021. The aim is to take aerial photographs of the area in the coming days to get updated extrusion rates since 27 March, which will give further insights into the development of the eruptive activity. The following map shows the lava flow field and its thickness as it was on 27 March.

Vegetation fires around the lava field
Lately, vegetation fires have broken out around the lava field and are a persistent risk as long as the weather is dry.

Lava margins have reached considerable heights and may be unstable. Sudden, rapid lava explosions can occur if new lava lobes erupt from the edge of a lava margin.

In recent days, high levels of hydrogen sulfide have sometimes been detected in Grindavík. The weather forecast today (Tuesday) is for Northeast and later East winds of 5 to 13 m/s at the eruption site. Gaseous pollution is therefore dispersed towards the South-West, then towards the West, and is likely to be detected occasionally in Grindavík and possibly in Hafnir. East and South-East winds of 3 to 10 m/s tomorrow causing gas pollution to shift towards the West and North-West, and could therefore be detected in many parts of the Western Reykjanes region , including Reykjanesbær.

Source : IMO

Photos : mbl.is/Hörður Kristleifsson , IMO.

 

Indonesia , Dukono :

An eruption of Mount Dukono occurred on Wednesday, April 3, 2024 at 12:37 p.m. WIT with the height of the ash column observed at ±1,250 m above the summit (±2,337 m above sea level) . The ash column was observed to be white to gray in color with thick intensity, oriented towards the West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 6 mm and a duration of 82.75 seconds.

Observation of seismicity:
19 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 4 to 34 mm and an earthquake duration of 34.22 to 81.32 seconds.
2 deep tectonic earthquakes with an amplitude of 7-34 mm, and earthquake duration 85.85-169.29 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 5 mm, dominant value of 2 mm.

RECOMMENDATION
(1) People around Mount Dukono and visitors/tourists are advised not to do activities, climb or approach Malupang Warirang Crater within a 3 km radius.
(2) Since eruptions with volcanic ash occur periodically and the distribution of ash follows the direction and speed of the wind, so that the landing area of the ash is not fixed, it is recommended for people around Mount Dukono to always have masks/nose masks. and mouth coverings to use when necessary to avoid the threat of volcanic ash to the respiratory system.

Source et photo  : Magma Indonésie.

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week between March 26 and April 1, 2024, the volcano continued to exhibit unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has increased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Most seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere. Energy levels were low to moderate at times. Thanks to the cameras used to monitor the volcano, several ash emissions and some temperature changes of the emitted material associated with some of these seismic signals have been confirmed.
– Seismic activity associated with the fracturing of rocks within the volcanic edifice has maintained similar levels in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. The earthquakes were located in the Arenas crater and on the different flanks of the volcano, mainly at distances less than 7 km from the crater. On the east, northeast and northwest flanks of the volcano, seismicity showed a greater concentration of earthquakes. The depths of the events varied between less than 1 and 7 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 2.0, corresponding to the March 28 earthquake at 5:06 p.m., located about 6 km east of the crater, 4 km deep. In addition, seismicity linked to the activity of the lava dome (protrusion or mound) located at the bottom of the crater was recorded, although to a lesser extent than last week. The energy levels of this type of seismicity were low.

– The emission of water vapor and gas into the atmosphere continued at the volcano. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and continued to decline.
This trend is due, in part, to the fact that atmospheric conditions (wind direction, cloudiness) have been unfavorable in recent weeks for the measurement of this gas. The maximum height of the gas or ash column was approximately 1,000 m. This value was estimated at the summit of the volcano on April 1, during the emission of ash recorded at 5:15 a.m. mr. The management of
dispersion of the gas column was predominant towards the southwest and northwest flanks of the volcano.
– When monitoring surface activity from satellite monitoring platforms, several thermal anomalies were detected at the bottom of Arenas Crater with low to moderate energy levels. For this week, the heavy cloudiness in the area did not favor their detection.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, April 2, 2024, 8:57 AM HST (Tuesday, April 2, 2024, 18:57 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Current Aviation Color Code: YELLOW

Activity Summary:
Kīlauea volcano is not erupting. Low-level seismicity continues beneath the summit and Southwest Rift Zone, while rates of ground deformation remain low.

Summit Observations:
Low levels of seismicity continue beneath Kīlauea’s summit. During the past week, the rate of earthquakes here were slightly elevated, but daily earthquake counts remain well below those detected during the January–February intrusion or prior to recent summit eruptions. At this time, earthquake depths beneath the summit are primarily 0.3–1.6 miles (0.5–2.5 kilometers) below the surface, and magnitudes are typically below M2.0.

HVO geologists made a routine visit to check on equipment at the summit of Kīlauea today, and had clear views across the floor of Halema‘uma‘u. The central portion of this photo is the region where much of the lava lake activity has occurred over the previous few years, with the area now showing only wispy plumes of weak gas emission. The summit region has been quiet in recent weeks, with low rates of seismicity and ground deformation.

Ground deformation continues at low rates across Kīlauea, with tiltmeters near Uēkahuna and Sand Hill—respectively northwest and southwest of the summit caldera—showing only modest changes over the past week.

Sulfur dioxide (SO2) gas emissions have remained at low, noneruptive levels since October 2023. An SO2 emission rate of approximately 60 tonnes per day was recorded on March 27.

Rift Zone Observations:
Low levels of seismicity continue beneath Kīlauea’s Southwest Rift Zone. During the past week, daily earthquake counts remained well below those detected during the January–February intrusion. No unusual activity has been noted along the East Rift Zone. We continue to closely monitor both rift zones.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Patrick.

 

Mexico , Popocatepetl :

April 4, 11:00 a.m. (April 4, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

30 low-intensity exhalations were recorded, accompanied by water vapor and other volcanic gases.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and other gases is observed, in an East-Northeast direction.

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns
Ejection of incandescent fragments within the exclusion radius of 12 kilometers

Source et photo : Cenapred

5 Avril 2024. FR. Islande : Péninsule de Reykjanes , Indonésie : Dukono , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

5 Avril 2024.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’éruption du cratère Sundhnúkur se poursuit. L’inflation à Svartsengi n’a pas été détectée ces derniers jours

Mise à jour le 2 avril à 17h30 UTC

Dernièrement, des incendies de végétation se sont déclarés autour du champ de lave et constituent un risque persistant tant que le temps est sec.
La pollution gazeuse est dispersée vers le Sud-Ouest, puis vers l’Ouest et est susceptible d’être détectée occasionnellement à Grindavík et éventuellement à Hafnir. Les prévisions de distribution de gaz et la qualité de l’air peuvent être surveillées.

Les marges de lave ont atteint des hauteurs considérables et peuvent être instables.

Évaluation des dangers inchangée.

L’éruption de la rangée de cratères Sundhnúkur se poursuit et deux cratères sont désormais actifs. Le troisième cratère, beaucoup plus petit que les deux autres, s’est éteint à Pâques. Le tremor volcanique reste stable.

L’inflation à Svartsengi n’a pas été détectée ces derniers jours, ce qui indique que moins de magma s’accumule dans le réservoir de magma sous Svartsengi et s’écoule plutôt vers les cratères où il entre en éruption. Un équilibre pourrait être atteint entre l’afflux de magma dans le réservoir de Svartsengi et les cratères éruptifs, mais des études géochimiques pourraient le confirmer dans le futur.

Les experts du National Land Survey of Islande ont traité des données satellite du 27 mars montrant que le champ de lave s’étendait alors sur 5,99 km2 et que le volume de lave depuis le début de l’éruption était de 25,7 ± 1,9 millions de m3. Le taux d’extrusion moyen de lave des cratères a été estimé à 7,8 ± 0,7 m3/s, ce qui est très comparable au taux d’extrusion lors de la première phase de l’éruption du Geldingadalir en 2021. L’objectif est de prendre des photographies aériennes de la zone dans le prochains jours pour obtenir des taux d’extrusion mis à jour depuis le 27 mars, ce qui donnera de plus amples informations sur le développement de l’activité éruptive. La carte suivante montre le champ de coulée de lave et son épaisseur tel qu’il était le 27 mars.

Feux de végétation autour du champ de lave
Dernièrement, des incendies de végétation se sont déclarés autour du champ de lave et constituent un risque persistant tant que le temps est sec.

Les marges de lave ont atteint des hauteurs considérables et peuvent être instables. Des explosions de lave soudaines et rapides peuvent se produire si de nouveaux lobes de lave éclatent du bord d’une marge de lave.

Ces derniers jours, des niveaux élevés de sulfure d’hydrogène ont parfois été détectés à Grindavík. Les prévisions météorologiques aujourd’hui (mardi) sont des vents du Nord-Est et plus tard de l’Est de 5 à 13 m/s sur le site de l’éruption. La pollution gazeuse est donc dispersée vers le Sud-Ouest, puis vers l’Ouest, et est susceptible d’être détectée occasionnellement à Grindavík et éventuellement à Hafnir. Des vents d’Est et du Sud-Est de 3 à 10 m/s demain provoquant un déplacement de la pollution gazeuse vers l’Ouest et le Nord-Ouest, et pourraient donc être détectés dans de nombreuses parties de la région Ouest de Reykjanes, y compris Reykjanesbær.

Source : IMO

Photos : mbl.is/Hörður Kristleifsson , IMO.

 

Indonésie , Dukono :

Une éruption du mont Dukono s’est produite le mercredi 3 avril 2024 à 12h37 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 1 250 m au-dessus du sommet (± 2 337 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant de couleur blanche à grise avec une intensité épaisse , orientée vers l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 6 mm et une durée de 82,75 secondes.

Observation de la sismicité :
19 séismes d’éruptions / explosions d’une amplitude de 4 à 34 mm et d’une durée de séisme de 34,22 à 81,32 secondes.
2 tremblements de terre tectoniques profonds d’une amplitude de 7-34 mm,  et durée du séisme 85,85-169,29 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 5 mm, valeur dominante de 2 mm.

RECOMMANDATION
(1) Il est conseillé aux personnes autour du mont Dukono et aux visiteurs/touristes de ne pas faire d’activités, d’escalader ou de s’approcher du cratère Malupang Warirang dans un rayon de 3 km.
(2) Étant donné que des éruptions avec des cendres volcaniques se produisent périodiquement et que la distribution des cendres suit la direction et la vitesse du vent, de sorte que la zone d’atterrissage des cendres n’est pas fixe, il est recommandé aux personnes autour du mont Dukono de toujours avoir des masques/nez. et des couvre-bouche à utiliser en cas de besoin pour éviter la menace de cendres volcaniques sur le système respiratoire.

Source et photo  : Magma Indonésie.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine comprise entre le 26 mars et le 1er avril 2024, le volcan a continué à avoir un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté dans le nombre de séismes enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. La plupart des signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère. Les niveaux d’énergie étaient faibles à parfois modérés. Grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan, plusieurs émissions de cendres et certains changements de température du matériau émis associés à certains de ces signaux sismiques ont été confirmés.
– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a maintenu des niveaux similaires dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. Les séismes ont été localisés dans le cratère Arenas et sur les différents flancs du volcan, principalement à des distances inférieures à 7 km du cratère. Sur les flancs Est, Nord-Est et Nord-Ouest du volcan, la sismicité a montré une plus grande concentration de tremblements de terre. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 7 km du sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine était de 2,0, correspondant au séisme du 28 mars à 17h06 , situé à environ 6 km à l’Est du cratère, à 4 km de profondeur. De plus, une sismicité liée à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère a été enregistrée, bien que dans une moindre mesure que la semaine dernière. Les niveaux d’énergie de ce type de sismicité étaient faibles.


– L’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère s’est poursuivie au niveau du volcan. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont continué de baisser.
Cette tendance est due, en partie, au fait que les conditions atmosphériques (direction du vent, nébulosité) ont été défavorables ces dernières semaines à la mesure de ce gaz. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était d’environ 1 000 m. Cette valeur a été estimée au sommet du volcan le 1er avril, lors de l’émission de cendres enregistrée à 05h15. m. La direction de
dispersion de la colonne de gaz était prédominante vers les flancs Sud-Ouest et Nord-Ouest du volcan.
– Lors du suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, plusieurs anomalies thermiques ont été détectées au fond du cratère Arenas avec des niveaux d’énergie faibles à modérés. Pour cette semaine, la forte nébulosité dans la zone n’a pas favorisé leur détection.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 2 avril 2024, 8 h 57 HST (mardi 2 avril 2024, 18 h 57 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. La sismicité de bas niveau se poursuit sous le sommet et dans la zone du rift Sud-Ouest, tandis que les taux de déformation du sol restent faibles.

Observations du sommet :
De faibles niveaux de sismicité persistent sous le sommet du Kīlauea. Au cours de la semaine dernière, le taux de tremblements de terre a été légèrement élevé, mais le nombre de tremblements de terre quotidiens reste bien inférieur à ceux détectés lors de l’intrusion de janvier à février ou avant les récentes éruptions du sommet. À l’heure actuelle, les profondeurs des tremblements de terre sous le sommet se situent principalement entre 0,5 et 2,5 kilomètres sous la surface et les magnitudes sont généralement inférieures à M2,0.

Les géologues du HVO ont effectué aujourd’hui une visite de routine pour vérifier l’équipement au sommet du Kīlauea et ont eu une vue dégagée sur le sol du cratère Halema’uma’u. La partie centrale de cette photo est la région où une grande partie de l’activité du lac de lave s’est produite au cours des années précédentes, la zone ne montrant désormais que de légers panaches de faibles émissions de gaz. La région du sommet a été calme ces dernières semaines, avec de faibles taux de sismicité et de déformation du sol.

La déformation du sol se poursuit à un faible rythme sur tout le Kīlauea, les inclinomètres près d’Uēkahuna et de Sand Hill, respectivement au Nord-Ouest et au Sud-Ouest de la caldeira sommitale, ne montrant que des changements modestes au cours de la semaine dernière.

Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) sont restées à des niveaux faibles et ininterrompus depuis octobre 2023. Un taux d’émission de SO2 d’environ 60 tonnes par jour a été enregistré le 27 mars.

Observations de la zone de rift :
De faibles niveaux de sismicité se poursuivent sous la zone du rift Sud-Ouest du Kīlauea. Au cours de la semaine dernière, le nombre quotidien de tremblements de terre est resté bien inférieur à celui détecté lors de l’intrusion de janvier à février. Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long de la zone East Rift. Nous continuons de surveiller de près les deux zones de fracture.

Source : HVO

Photo : USGS / M. Patrick.

 

Mexique , Popocatepetl :

4 avril, 11h00 (4 avril, 17h00 GMT) . Activité des dernières 24 heures

30 expirations de faible intensité ont été enregistrées, accompagnées de vapeur d’eau et d’autres gaz volcaniques  .

Durant la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et d’autres gaz est observée, dans une direction Est-Nord-Est  .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées
Éjection de fragments incandescents dans le rayon d’exclusion de 12 kilomètres

Source et photo : Cenapred

March 29, 2024. EN. Colombia : Nevado del Ruiz , Russia / Kuril Islands : Ebeko , Philippines : Taal , Indonesia : Marapi , Mexico : Popocatepetl .

March 29 , 2024.

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week of March 19-25, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in parameters
monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Most seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere. Energy levels were low to moderate and sometimes high. The seismic signal recorded on March 22 at 5:16 a.m. stands out. This is the signal with the highest energy level so far this year, this signal was recorded with ash emission. Thanks to the cameras used to monitor the volcano, several ash emissions and certain changes in the temperature of the emitted materials associated with some of these seismic signals have been confirmed.
– Seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice has decreased in the number of earthquakes recorded and increased in the seismic energy released.

The earthquakes were located mainly on the eastern flank of the volcano, at distances between 3 and 5 km from the Arenas crater and within the crater itself. To a lesser extent, certain earthquakes were located, scattered, on the flanks of the volcano, up to distances less than 10 km from the crater. The depths of the events varied between less than 1 and 6 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 2.0, corresponding to the March 24 earthquake at 12:17 p.m., located 5 km east of the crater, with a depth of 4 km. During this week, the recording of seismicity linked to the activity of the lava dome (protuberance or mound) located at the bottom of the crater decreased. The energy levels of this type of seismicity were low.

On the volcano, the emission of water vapor and gas into the atmosphere continued. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and maintained similar values to the previous week.
The maximum height of the gas or ash column was 1,100 m vertical and 1,400 m dispersed. These values were measured at the summit of the volcano on March 22 during the broadcast
of ash recorded at 05:16, which was recorded with the earthquake with the highest energy level mentioned above. The predominant direction of dispersion of the column was variable with a predominance towards the southwest and west flanks of the volcano.

Source et photo : SGC

 

Russia / Kuril Islands , Ebeko :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION (VONA)

Issued: March 29 , 2024 .
Volcano: Ebeko (CAVW #290380)
Current aviation colour code: ORANGE
Previous aviation colour code: orange
Source: KVERT
Notice Number: 2024-15
Volcano Location: N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Area: Northern Kuriles, Russia
Summit Elevation: 1156 m (3791.68 ft)

Volcanic Activity Summary:
A moderate explosive eruption of the volcano continues. According to visual data from Severo-Kurilsk, explosion sent ash up to 3 km a.s.l., and ash cloud drifted to the south of the volcano.
A moderate explosive eruption of the volcano continues. Ash explosions up to 6 km (19,700 ft) a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect low-flying aircraft and airport of Severo-Kurilsk.

Volcanic cloud height:
2500-3000 m (8200-9840 ft) AMSL Time and method of ash plume/cloud height determination: 20240329/0018Z – Video data

Other volcanic cloud information:
Distance of ash plume/cloud of the volcano: 5 km (3 mi)
Direction of drift of ash plume/cloud of the volcano: S
Time and method of ash plume/cloud determination: 20240329/0018Z – Video data

Source : Kvert

Photo : D. Ermolaev ( archive).

 

Philippines , Taal :

TAAL VOLCANO ADVISORY . 28 Mars 2024 , 4:30 PM

This is a notice of elevated sulfur dioxide degassing from Taal Volcano.

A total of 18,638 tonnes/day of volcanic sulfur dioxide or SO2 gas emission from the Taal Main Crater was measured today, 28 March 2024, the highest flux recorded this year. Taal has averaged approximately 10,331 tonnes/day for the year and has been continuously degassing voluminous concentrations of SO2 since 2021. Moderate winds have prevented the accumulation of SO2 and no volcanic smog or vog over Taal Caldera could be observed by visual monitors throughout the day. However, prolonged exposure to volcanic SO2, especially of communities to the west and southwest of Taal Volcano Island or TVI, can cause irritation of the eyes, throat and respiratory tract. People who may be particularly sensitive are those with health conditions such as asthma, lung disease and heart disease, the elderly, pregnant women and children.

DOST-PHIVOLCS reminds the public that Alert Level 1 prevails over Taal Volcano, which means that it is still in abnormal condition and should not be interpreted to have ceased unrest nor ceased the threat of eruptive activity. At Alert Level 1, sudden steam-driven or phreatic explosions, volcanic earthquakes, minor ashfall and lethal accumulations or expulsions of volcanic gas can occur and threaten areas within TVI. Furthermore, degassing of high concentrations of volcanic SO2 continues to pose the threat of potential long-term health impacts to communities around Taal Caldera that are frequently exposed to volcanic gas. DOST-PHIVOLCS strongly recommends that entry into TVI, Taal’s Permanent Danger Zone or PDZ, especially the vicinities of the Main Crater and the Daang Kastila fissure, must remain strictly prohibited. Local government units are advised to continuously monitor and assess volcanic SO2 exposure of, and potential impacts on, their communities and undertake appropriate response measures to mitigate these hazards.

Source : Phivolcs

Photo : Kyle Aranza

 

Indonesia , Marapi :

An eruption of Mount Marapi occurred on Friday March 29, 2024 at 07:35 WIB with the height of the ash column observed at ±500 m above the summit (±3391 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the West. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

Observation of seismicity:
2 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 30.4 mm and a seismic duration of 36 to 66 seconds.
2 emission earthquakes with an amplitude of 1.5 to 2.2 mm and a duration of 10 to 16 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 1 mm, dominant value of 0.5 mm.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Marapi and climbers/visitors/tourists should not enter and conduct activities within a 4.5 km radius of the eruption center (Verbeek crater) of Mount Marapi.
2. Communities living around the valleys/streams/river banks that originate at the summit of Mount Marapi should always be aware of the potential threat of lahars that may occur, particularly during the rainy season.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Mexico , Popocatepetl :

March 28, 11:00 a.m. (March 28, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

56 exhalations were detected, accompanied by water vapor, volcanic gases and slight amounts of ash. In addition, 240 minutes of very low to low amplitude tremors were identified; 188 minutes of high frequency and 52 minutes of harmonic tremor.

Today, the National Civil Protection Communications and Operations Center (CENACOM) reported light ash falls in the capital Puebla, San Pedro Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo and Amozoc de Mota, in the State of Puebla.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and volcanic gases is observed, in an East-North-East (ENE) direction.

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns
Ejection of incandescent fragments within the exclusion radius of 12 kilometers

Source : Cenapred

 

 

29 Mars 2024. FR. Colombie : Nevado del Ruiz , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Philippines : Taal , Indonésie : Marapi , Mexique : Popocatepetl .

29 Mars 2024.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 19 au 25 mars 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres
surveillés étaient :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de séismes enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. La plupart des signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère. Les niveaux d’énergie étaient faibles à modérés et parfois élevés. Le signal sismique enregistré le 22 mars à 05h16 se démarque. Il s’agit du signal avec le niveau d’énergie le plus élevé jusqu’à présent cette année, ce signal a été enregistré avec une émission de cendres. Grâce aux caméras utilisées en surveillance du volcan, plusieurs émissions de cendres et certains changements dans la température des matériaux émis associés à certains de ces signaux sismiques ont été confirmés.
– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a diminué en nombre de tremblements de terre enregistrés et augmenté dans l’énergie sismique libérée.

Les tremblements de terre ont été localisés principalement sur le flanc oriental du volcan, à des distances comprises entre 3 et 5 km du cratère Arenas et dans le cratère lui-même. Dans une moindre mesure, certains séismes ont été localisés, dispersés, sur les flancs du volcan, jusqu’à des distances inférieures à 10 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 6 km du sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine était de 2,0, correspondant au séisme du 24 mars à 12h17, situé à 5 km à l’Est du cratère, avec une profondeur de 4 km. Au cours de cette semaine, l’enregistrement de sismicité lié à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère a diminué. Les niveaux d’énergie de ce type de sismicité étaient faibles.

Sur le volcan, l’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère s’est poursuivie. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et maintenaient des valeurs similaires à celles de la semaine précédente.
La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 100 m en vertical et de 1 400 m en dispersion. Ces valeurs ont été mesurées au sommet du volcan le 22 mars lors de l’émission
de cendres enregistrées à 05h16, qui a été enregistré avec le tremblement de terre avec le niveau d’énergie le plus élevé mentionné ci-dessus. La direction prédominante de dispersion de la colonne était variable avec une prédominance vers les flancs Sud-Ouest et Ouest du volcan.

Source et photo : SGC

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 29 mars 2024.
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2024-15
Emplacement du volcan : N 50 degrés 41 min E 156 degrés 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1 156 m (3 791,68 pi)

Résumé de l’activité volcanique :
Une éruption explosive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles de Severo-Kurilsk, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 3 km d’altitude et un nuage de cendres a dérivé vers le Sud du volcan.
Cette éruption continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages volcaniques :
2 500-3 000 m (8 200-9 840 ft) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres/hauteur des nuages : 20240329/0018Z – Données vidéo

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Distance panache de cendres/nuage du volcan : 5 km (3 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : S
Heure et méthode de détermination du panache/nuage de cendres : 20240329/0018Z – Données vidéo

Source : Kvert

Photo : D. Ermolaev ( archive).

 

Philippines , Taal :

AVIS D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL . 28 mars 2024 , 16h30

Ceci est un avis de dégazage élevé de dioxyde de soufre du volcan Taal.

Un total de 18 638 tonnes/jour d’émissions de dioxyde de soufre volcanique ou de gaz SO2 provenant du cratère principal du Taal ont été mesurées aujourd’hui, 28 mars 2024, le flux le plus élevé enregistré cette année. Le Taal a produit en moyenne environ 10 331 tonnes/jour pour l’année et dégaze continuellement de volumineuses concentrations de SO2 depuis 2021. Des vents modérés ont empêché l’accumulation de SO2 et aucun smog volcanique ou vog sur la caldeira du Taal n’a pu être observé par les moniteurs visuels tout au long de la journée. Cependant, une exposition prolongée au SO2 volcanique, en particulier dans les communautés situées à l’Ouest et au Sud-Ouest de l’île du volcan Taal ou TVI, peut provoquer une irritation des yeux, de la gorge et des voies respiratoires. Les personnes qui peuvent être particulièrement sensibles sont celles souffrant de problèmes de santé tels que l’asthme, les maladies pulmonaires et cardiaques, les personnes âgées, les femmes enceintes et les enfants.

Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que le niveau d’alerte 1 prévaut sur le volcan Taal, ce qui signifie qu’il est toujours dans un état anormal et ne doit pas être interprété comme ayant cessé les troubles ni la menace d’activité éruptive. Au niveau d’alerte 1, des explosions soudaines provoquées par de la vapeur ou phréatiques, des tremors volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer les zones de TVI. En outre, le dégazage de fortes concentrations de SO2 volcanique continue de constituer une menace d’impacts potentiels à long terme sur la santé des communautés autour de la caldeira du Taal qui sont fréquemment exposées au gaz volcanique. Le DOST-PHIVOLCS recommande fortement que l’entrée dans TVI, la zone de danger permanente ou PDZ de Taal, en particulier à proximité du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, reste strictement interdite. Il est conseillé aux unités gouvernementales locales de surveiller et d’évaluer en permanence l’exposition au SO2 volcanique et les impacts potentiels sur leurs communautés et de prendre des mesures d’intervention appropriées pour atténuer ces dangers.

Source : Phivolcs

Photo : Kyle Aranza

 

Indonésie , Marapi :

Une éruption du mont Marapi s’est produite le vendredi 29 mars 2024 à 07h35 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 3391 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers l’Ouest. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

Observation de la sismicité : 
2 séismes d’éruption / explosions d’une amplitude de 30,4 mm et d’une durée sismique de 36 à 66 secondes.
2 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 1,5 à 2,2 mm et d’une durée de 10 à 16 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 1 mm, valeur dominante de 0,5 mm.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Marapi et les grimpeurs/visiteurs/touristes ne doivent pas entrer et mener des activités dans un rayon de 4,5 km autour du centre de l’éruption (cratère Verbeek) du mont Marapi.
2. Les communautés qui vivent autour des vallées/ruisseaux/berges des rivières qui prennent leur source au sommet du Mont Marapi doivent toujours être conscientes de la menace potentielle de lahars qui peuvent survenir, en particulier pendant la saison des pluies.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Mexique , Popocatepetl :

28 mars, 11h00 (28 mars, 17h00 GMT) . Activité des dernières 24 heures

56 exhalations ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres  . De plus, 240 minutes de tremors de très faible à faible amplitude ont été identifiés ; 188 minutes de haute fréquence et 52 minutes de tremor harmonique .

Aujourd’hui, le Centre national de communication et d’opérations de protection civile (CENACOM) a signalé de légères chutes de cendres dans la capitale Puebla, San Pedro Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo et Amozoc de Mota, dans l’État de Puebla.

Durant la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée, dans une direction Est-Nord-Est (ENE) .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées
Éjection de fragments incandescents dans le rayon d’exclusion de 12 kilomètres

Source : Cenapred

 

 

March 20, 2024. EN. Italy : Stromboli , Indonesia : Marapi , Colombia : Nevado del Ruiz , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Mexico : Popocatepetl .

March 20 ,  2024.

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN, from March 11, 2024 to March 17, 2024. (issue date March 19, 2024)

SUMMARY STATEMENT OF ACTIVITY

In light of the monitoring data, it appears:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: Normal Strombolian activity was observed during this period. The total hourly frequency fluctuates between low (4 events/h) and medium (11 events/h) values. The intensity of the explosions was low and medium in the areas of the North and South Central craters.
2) SISMOLOGY: The monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) GROUND DEFORMATIONS: The soil deformation monitoring networks do not show significant variations. A slight transient of approximately one microradian is reported between March 14 and 16 at the N185°E component.
4) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at an average and decreasing level.
There are no updates for the CO2 flux in the summit area.
C/S ratio in the plume: there are no updates.
Helium Isotope Ratio in Thermal Aquifer: There are no updates.
CO2 flux in Scari: stable values at average levels.
5) SATELLITE OBSERVATIONS: Thermal activity observed by satellite was generally weak.

 

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
In the observed period, the eruptive activity of Stromboli was characterized through the analysis of images recorded by the INGV-OE surveillance cameras located at Pizzo (SPT), at altitude 190 m (SCT-SCV) and at Punta dei Corvi (SPCT). The explosive activity was mainly produced by 2 (two) eruptive vents located in the northern area of the crater and by 2 (two) vents located in the south central area. Due to unfavorable weather conditions on March 17, visibility of the crater terrace was insufficient for a correct description of the eruptive activity.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
In the area of the North crater (N), with a mouth located in sector N1 and a mouth located in sector N2, explosive activity was observed mainly of low intensity (less than 80 m height) in sector N2 and low and medium intensity (less than 150 m height) in sector N1. The products emitted in the eruption were mainly coarse materials (bombs and lapilli). The average frequency of explosions fluctuated between 1 and 5 events/h.
In the South-Central (CS) zone, sectors C and S1 did not show significant activity. In sector S2 the explosions were of varying intensity ranging from low (less than 80 m in height) to medium (less than 150 m in height) emitting fine materials sometimes mixed with coarse materials. The average frequency of explosions varied between 2 and 6 events/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo. ( archive).

 

Indonesia , Marapi :

An eruption of Mount Marapi occurred on Wednesday, March 20, 2024 at 05:54 WIB with the height of the ash column observed at ±500 m above the summit (±3391 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the North. At the time of writing, the eruption was still ongoing.

SEISMICITY OBSERVATIONS:
69 emission earthquakes with an amplitude of 3.2 to 12.5 mm and earthquake duration of 25 to 318 seconds.
1 Low frequency earthquake with an amplitude of 1.7 mm and an earthquake duration of 18 seconds.
5 hybrid/multi-phase earthquakes with an amplitude of 3.5 to 8.1 mm, and the duration of the earthquake was 22 to 30 seconds.
2 Shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 4.2 to 9.2 mm and an earthquake duration of 10 to 17 seconds.
7 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 3.2 to 10.5 mm, and an earthquake duration of 8 to 21 seconds.
1 Distant tectonic earthquake with an amplitude of 8.2 mm, the duration of the earthquake was 96 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 3 mm, dominant value of 2 mm.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Marapi and climbers/visitors/tourists should not enter and conduct activities within a 4.5 km radius of the eruption center (Verbeek crater) of Mount Marapi.
2. Communities living around the valleys/streams/river banks that originate at the summit of Mount Marapi should always be aware of the potential threat of lahar that may occur, especially during the rainy season.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombia , Nevado del Ruiz : 

Weekly activity bulletin: Nevado del Ruiz Volcano.

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week of March 12 to 18, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in parameters
monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics within volcanic conduits has increased in the number of earthquakes recorded and maintained similar levels in seismic energy released. Most seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere. Energy levels were low to moderate at times. Thanks to the cameras used to monitor the volcano, several ash emissions and some temperature changes of the emitted material associated with some of these seismic signals have been confirmed.

– Seismic activity associated with the fracturing of rocks within the volcanic edifice has maintained similar levels in the number of earthquakes recorded and decreased in the seismic energy released. The earthquakes were located mainly on the northeastern flank of the volcano, less than 4 km from the Arenas crater, and in the crater itself. To a lesser extent, certain earthquakes were located scatteredly on the other flanks of the volcano, up to maximum distances of 9 km from the crater. The depths of the events varied between less than 1 and 8 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.3, corresponding to the earthquake of March 12 at 1:00 a.m., located 2 km northeast of the crater, with a depth of 4 km. During this week, the recording of seismicity linked to the activity of the lava dome (protuberance or mound) located at the bottom of the crater increased. Energy levels were low.
– The emission of water vapor and gas into the atmosphere continued at the volcano. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and maintained similar values to the previous week.

The maximum height of the gas or ash column was 1,200 m vertically and 1,500 m dispersed.
These values were measured at the summit of the volcano on March 17 during the emission of ash recorded at 3:09 a.m. mr. The predominant direction of dispersion of the column was towards the west-southwest and north-west flanks of the volcano.
– When monitoring surface activity from satellite monitoring platforms, several thermal anomalies were detected at the bottom of Arenas Crater with low to moderate energy levels. For this week, the cloudy conditions in the area did not favor its detection.

Source : SGC

Photos : SGC , Carlos Ortega.

 

Ecuador / Galapagos Islands , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Tuesday March 19, 2024.

From March 18, 2024 11:00:00 to March 19, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: Moderate; Surface trend: No changes
Internal: Moderate; Internal trend: No changes

Gas:
The Mounts satellite system detected 930.2 tons of sulfur dioxide (SO2) recorded yesterday at 1:42 p.m. TL.

Other monitoring parameters:
In the last 24 hours, the FIRMS satellite system recorded hundreds of thermal anomalies, in turn, the MIROVA-MODIS system recorded 2 moderate and 1 high thermal anomalies, while the MIROVA-VIIRS system recorded 1 anomaly high thermal.

Observation:
Since yesterday afternoon until the closing of this report, thanks to the monitoring of satellite images from the GOES-16 system, it has been observed that the presence of thermal anomalies continues in the volcano area. The volcano’s eruptive activity remains at a moderate level. It is important to note that Fernandina Island has no human settlements, so there is no risk to the population.

Source : IGEPN

Photo :  Parque Nacional  ( archive).

 

Mexico , Popocatepetl :

March 19, 11:00 a.m. (March 19, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

83 exhalations were detected, accompanied by water vapor, volcanic gases and slight amounts of ash. Additionally, 507 minutes of very low to low amplitude high frequency tremors were identified, for a total of 8.44 hours.

In the early hours of today, light ash falls were recorded in the capital of Puebla, San Pedro Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo, Amozoc de Mota, all places in the state of Puebla.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and volcanic gases is observed, with dispersion towards the East-North-East (ENE).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns
Ejection of incandescent fragments within the exclusion radius of 12 kilometers.

Source : Cenapred.

 

 

20 Mars 2024. FR. Italie : Stromboli , Indonésie : Marapi , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur / Galapagos : Fernandina , Mexique : Popocatepetl .

20 Mars 2024.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 11 Mars 2024 au 17 Mars 2024. (date d’émission 19 Mars 2024)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il ressort :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Une activité strombolienne normale a été observée au cours de cette période. La fréquence horaire totale fluctue entre des valeurs faibles (4 événements/h) et moyennes (11 événements/h). L’intensité des explosions était faible et moyenne dans les zones des cratères Nord et Centre Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de suivi des déformations des sols ne montrent pas de variations significatives. Un léger transitoire d’environ un microradian est signalé entre le 14 et le 16 mars à la composante N185°E.
4) GÉOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen et décroissant.
Il n’y a aucune mise à jour pour le flux de CO2 dans la zone du sommet.
Rapport C/S dans le panache : il n’y a pas de mises à jour.
Rapport isotopique de l’hélium dans l’aquifère thermique : il n’y a pas de mises à jour.
Flux de CO2 à Scari : valeurs stables à des niveaux moyens.
5) OBSERVATIONS SATELLITE : L’activité thermique observée par satellite était généralement faible.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période observée, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée à travers l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées au Pizzo (SPT), à l’altitude 190 m (SCT-SCV) et à Punta dei Corvi (SPCT) . L’activité explosive a été principalement produite par 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 2 (deux) évents situés dans la zone Centre Sud. En raison de conditions météorologiques défavorables le 17 mars, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance
Dans la zone du cratère Nord (N), avec une embouchure située dans le secteur N1 et une embouchure située dans le secteur N2, une activité explosive a été observée principalement de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) dans le secteur N2 et de faible intensité et moyenne (moins de 150 m de hauteur) dans le secteur N1. Les produits émis en éruption étaient majoritairement des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions a fluctué entre 1 et 5 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS), les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité significative. Dans le secteur S2 les explosions étaient d’intensité variable allant de faible (moins de 80 m de hauteur) à moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matières  fines  parfois mêlée des matières grossières. La fréquence moyenne des explosions variait entre 2 et 6 événements/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli stati d’animo / Sebastiano Cannavo. ( archive).

 

Indonésie , Marapi :

Une éruption du mont Marapi s’est produite le mercredi 20 mars 2024 à 05h54 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 3391 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE :
69 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 3,2 à 12,5 mm et durée du séisme de 25 à 318 secondes.
1 Séisme de basse fréquence d’une amplitude de 1,7 mm et d’une durée de séisme de 18 secondes.
5 séismes hybrides/multiphasés d’une amplitude de 3,5 à 8,1 mm, et la durée du séisme était de 22 à 30 secondes.
2 Séismes volcaniques peu profonds d’une amplitude de 4,2 à 9,2 mm et d’une durée de séisme de 10 à 17 secondes.
7 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 3,2 à 10,5 mm,  et une durée de séisme de 8 à 21 secondes.
1 Séisme tectonique lointain d’une amplitude de 8,2 mm,  la durée du séisme était de 96 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 3 mm, valeur dominante de 2 mm.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Marapi et les grimpeurs/visiteurs/touristes ne doivent pas entrer et mener des activités dans un rayon de 4,5 km autour du centre de l’éruption (cratère Verbeek) du mont Marapi.
2. Les communautés qui vivent autour des vallées/ruisseaux/berges des rivières qui prennent leur source au sommet du Mont Marapi doivent toujours être conscientes de la menace potentielle de lahar qui peut survenir, en particulier pendant la saison des pluies.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Colombie , Nevado del Ruiz : 

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan Nevado del Ruiz.

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 12 au 18 mars 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres
surveillés étaient :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et a maintenu des niveaux similaires dans l’énergie sismique libérée. La plupart des signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère. Les niveaux d’énergie étaient faibles à parfois modérés. Grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan, plusieurs émissions de cendres et certains changements de température du matériau émis associés à certains de ces signaux sismiques ont été confirmés.

– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a maintenu des niveaux similaires dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et a diminué dans l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés principalement sur le flanc Nord-Est du volcan, à moins de 4 km du cratère Arenas, et dans le cratère lui-même. Dans une moindre mesure, certains séismes ont été localisés de manière dispersée sur les autres flancs du volcan, jusqu’à des distances maximales de 9 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 8 km du sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine était de 1,3, correspondant au séisme du 12 mars à 01h00 , situé à 2 km au Nord-Est du cratère, avec une profondeur de 4 km. Durant cette semaine, l ‘enregistrement de sismicité lié à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère s’est accru. Les niveaux d’énergie étaient faibles.
– L’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère s’est poursuivie au niveau du volcan. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et maintenaient des valeurs similaires à celles de la semaine précédente.

La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 200 m en vertical et de 1 500 m en dispersion.
Ces valeurs ont été mesurées au sommet du volcan le 17 mars lors de l’émission de cendres enregistrée à 03h09. m. La direction prédominante de dispersion de la colonne était vers les flancs.
Ouest-Sud-Ouest et Nord-Ouest du volcan.
– Lors du suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, plusieurs anomalies thermiques ont été détectées au fond du cratère Arenas avec des niveaux d’énergie faibles à modérés. Pour cette semaine, les conditions nuageuses sur la zone n’ont pas favorisé sa détection.

Source : SGC

Photos : SGC , Carlos Ortega.

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Mardi 19 mars 2024.

Du  18 Mars 2024 11:00:00 au 19 Mars 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Modérée ; tendance Surface : Sans changements
Interne : Modérée  ; Tendance interne : Sans changements

Gaz:
Le système satellite Mounts a détecté 930,2 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées hier à 13 h 42 TL.

Autres paramètres de surveillance :
Au cours des dernières 24 heures, le système satellitaire FIRMS a enregistré des centaines d’anomalies thermiques, à son tour, le système MIROVA-MODIS a enregistré 2 anomalies thermiques modérées et 1 élevée, tandis que le système MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique élevée.

Observation:
Depuis hier après-midi jusqu’à la clôture de ce rapport, grâce au suivi des images satellite du système GOES-16, il a été observé que la présence d’anomalies thermiques se poursuit dans la zone du volcan. L’activité éruptive du volcan reste à un niveau modéré. Il est important d’indiquer que l’île Fernandina n’a pas d’établissements humains, il n’y a donc aucun risque pour la population.

Source : IGEPN

Photo :  Parque Nacional  ( archive).

 

Mexique , Popocatepetl :

19 mars, 11h00 (19 mars, 17h00 GMT). Activité des dernières 24 heures

83 exhalations ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres . De plus, 507 minutes de tremors à haute fréquence de très faible à faible amplitude ont été identifiées, pour un total de 8,44 heures.

Aux premières heures d’aujourd’hui, de légères chutes de cendres ont été enregistrées dans la capitale de Puebla, San Pedro Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo, Amozoc de Mota, tous des endroits de l’État de Puebla.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée, avec dispersion vers l’Est-Nord-Est (ENE).

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées
Éjection de fragments incandescents dans le rayon d’exclusion de 12 kilomètres.

Source : Cenapred.

 

 

March 15, 2024. EN. Indonesia : Ibu , Chile : Tupungatito , Colombia : Nevado del Ruiz , Ecuador / Galapagos : Fernandina , Mexico : Popocatepetl .

March 15 , 2024.

 

Indonesia , Ibu :

An eruption of Mount Ibu occurred on Friday March 15, 2024 at 00:13 WIT with the height of the ash column observed at ±800 m above the summit (±2,125 m above sea level). The ash column was gray in color with a thick intensity, oriented towards the Northeast. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 26 mm and a duration of 174 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS
6 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 15 to 28 mm and a seismic duration of 23 to 59 seconds.
121 emission earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and earthquake duration of 15 to 50 seconds.
3 Tremor Harmonic with an amplitude of 3 to 6 mm and an earthquake duration of 52 to 325 seconds.
167 shallow volcanic earthquakes with an amplitude of 2 to 14 mm and a duration of 4 to 14 seconds.
6 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 3 to 23 mm, and an earthquake duration of 5 to 10 seconds.
6 distant tectonic earthquakes with an amplitude of 3 to 23 mm, the duration of the earthquake was 29 to 113 seconds.

Recommendation
1. Communities around Mount Ibu and visitors/tourists should not practice activities within a radius of 2.0 km and a sectoral extension of 3.5 km towards the crater opening in the northern part of the active crater from Mount Ibu.
2. In the event of falling ash, people who carry out activities outside the home are advised to wear nasal, oral (mask) and eye (glasses) protection.

Source : Magma Indonésie .

Photo : PVMBG ( archive).

 

Chile , Tupungatito :

Seismology
The seismological activity of the period was characterized by the recording of:
107 seismic events of type VT, associated with the fracturing of rocks (Volcano-Tectonics). The most energetic earthquake had a local magnitude (ML) value of 2.6, located 9.1 km north-northwest of the volcanic edifice, at a depth of 6.6 km from the crater. .
67 LP type seismic events, associated with fluid dynamics inside the volcanic system (Long Period). The size of the largest earthquake evaluated from the Reduced Displacement (RD) parameter was equal to 9 cm2.

Fluid geochemistry
No anomalies have been reported in the emissions of sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere in the area near the volcano, according to data published by the Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI) and the Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulfur Dioxide Group.

Satellite thermal anomalies
During the period, no thermal alerts were recorded in the area associated with the volcano, according to the analytical processing of Sentinel 2-L2A satellite images, in combination of false color bands.

Surveillance cameras
The images provided by the fixed camera, installed near the volcano, did not record degassing columns or variations linked to surface activity.

Activity remained at levels considered low, suggesting stability of the volcanic system. The technical volcanic alert is maintained in:
GREEN TECHNICAL ALERT: Active volcano with stable behavior – There is no immediate risk.

Source et photo : Sernageomin

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Weekly bulletin on the activity of the Nevado del Ruiz volcano

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY, through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC), reports that:

In the week of March 5-11, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismic activity associated with the fracturing of rocks within the volcanic edifice has increased in the number of earthquakes recorded and the seismic energy released. The earthquakes were located in the Arenas crater and on the northwest, south-southwest and northeast flanks of the volcano, mainly at distances less than 6 km from the crater. On the northwest flank, certain earthquakes were located at distances between 10 and 13 km from the crater. The depths of the events varied between less than 1 and 10 km from the volcano summit. The highest magnitude of the week was 1.8, corresponding to the March 7 earthquake at 11:08 a.m. mr. and located approximately 4 km south-southwest of the crater and 4 km deep. Low energy seismicity was also recorded linked to the activity of the lava dome (protrusion or mound) located at the bottom of the crater.

– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. Most seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere. Energy levels were low to moderate. Several ash emissions have been confirmed by the cameras used to monitor the volcano, as well as some changes in the temperature of the emitted material associated with some of these seismic signals.
– The emission of water vapor and gas into the atmosphere continued at the volcano. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and increased. The maximum height of the gas or ash column was 1,100 m vertically and 2,000 m dispersed. These values were measured at the summit of the volcano on March 9 during the emission of ash recorded at 5:40 a.m. The direction of dispersion of the column was variable towards all the flanks of the volcano.
– When monitoring surface activity from satellite monitoring platforms, several thermal anomalies were detected at the bottom of Arenas Crater with low to moderate energy levels.

Source et photo : SGC

 

Ecuador / Galapagos Islands , Fernandina :

DAILY REPORT ON THE ACTIVITY OF THE FERNANDINA VOLCANO. Quito, Thursday March 14, 2024.

From March 13, 2024 11:00:00 to March 14, 2024 11:00:00

Activity level:
Surface: Moderate; Surface trend: No changes
Internal: Moderate; Internal trend: No changes

Emissions/ash column:
No ash emissions have been recorded over the past 24 hours.

Degassing in the area of the main fissure on the edge of La Cumbre (Fernandina). Photo: Galapagos National Park. 03/13/2024

Gas:
The Mounts satellite system detected 576 tons of sulfur dioxide (SO2) at 1:57 p.m. TL on 03/13/2024.

Other monitoring parameters:
The WorldView satellite system recorded 129 thermal anomalies over the past 12 hours. On the other hand, the MIROVA-MODIS satellite system recorded 1 very high thermal anomaly and 1 high thermal anomaly, and the MIROVA-VIIRS satellite system recorded 1 very high, 4 high and 1 moderate thermal anomaly in the last 24 hours .

Observation:
Thanks to the GOES-16 satellite system, a constant thermal anomaly is observed on the volcano. Eruptive activity continues to gradually decrease. It is important to indicate that
Fernandina Island does not have any human settlements, so there is no risk to the population.

Source : IGEPN

Photo :  Parc national des Galapagos.

 

Mexico , Popocatepetl :

March 14, 11:00 a.m. (March 14, 5:00 p.m. GMT). Activity from the last 24 hours

96 exhalations were detected, accompanied by water vapor, volcanic gases and slight amounts of ash. Additionally, 966 minutes (16.1 h) of high frequency, low to very low amplitude tremors were identified.

Yesterday, at 5:15 p.m. (local time), the National Center for Communication and Operation of Civil Protection (Cenacom) reported light ash falls in the center and south of the state of Tlaxcala; Likewise, today at 07:10 a.m. (local time), light ash fall was reported in San Nicolás de los Ranchos, Nealtican, Atzompa, Tecuanipa, Huejotzingo, Chiautzingo, Juan C. Bonilla, Xoxtla, Coronango, Puebla Capital, San Pedro. Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo and Amozoc de Mota in the state of Puebla.

During the morning and at the time of this report, a continuous emission of water vapor and volcanic gases is observed, with dispersion towards the North-East (NE).

The Popocatépetl volcanic warning fire is in yellow phase 2.

The scenarios planned for this phase are:

A few small to moderate explosions
Appearance of tremors of variable amplitude
Light to moderate ash rain in surrounding towns and some more distant towns

Source et photo : Cenapred.

15 Mars 2024. FR. Indonésie : Ibu , Chili : Tupungatito , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur / Galapagos : Fernandina , Mexique : Popocatepetl .

15 Mars 2024.

 

Indonésie , Ibu :

Une éruption du mont Ibu s’est produite le vendredi 15 mars 2024 à 00h13 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 800 m au-dessus du sommet (± 2 125 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres était de couleur grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Nord-Est. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 26 mm et une durée de 174 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE
6 séismes d’éruptions / explosions d’une amplitude de 15 à 28 mm et d’une durée sismique de 23 à 59 secondes.
121 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 2 à 14 mm et durée du séisme de 15 à 50 secondes.
3 Tremor Harmonique  avec une amplitude de 3 à 6 mm et une durée de séisme de 52 à 325 secondes.
167 tremblements de terre volcaniques peu profonds d’une amplitude de 2 à 14 mm et d’une durée de 4 à 14 secondes.
6 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 3 à 23 mm,  et une durée de séisme de 5 à 10 secondes.
6 tremblements de terre tectoniques lointains d’une amplitude de 3 à 23 mm, la durée du séisme était de 29 à 113 secondes.

Recommandation
1. Les communautés autour du mont Ibu et les visiteurs/touristes ne doivent pas pratiquer d’activités dans un rayon de 2,0 km et une extension sectorielle de 3,5 km vers l’ouverture du cratère dans la partie Nord du cratère actif du mont Ibu.
2. En cas de chute de cendres, il est conseillé aux personnes qui effectuent des activités à l’extérieur de la maison de porter une protection nasale, buccale (masque) et oculaire (lunettes).

Source : Magma Indonésie .

Photo : PVMBG ( archive).

 

Chili , Tupungatito :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
107 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de magnitude locale (ML) égale à 2,6, situé à 9,1 km au Nord-Nord-Ouest de l’édifice volcanique, à une profondeur de 6,6 km par rapport au cratère.
67 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 9 cm2.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, selon les données publiées par le Tropopheric Monitoring Instrument (TROPOMI) et le Ozone Monitoring Instrument (OMI) Sulphur Dioxyde Group.

Anomalies thermiques des satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au volcan, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Caméras de surveillance
Les images fournies par la caméra fixe, installée à proximité du volcan, n’ont pas enregistré de colonnes de dégazage ni de variations liées à l’activité de surface.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du système volcanique. L’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat.

Source et photo : Sernageomin

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire sur l’activité du volcan Nevado del Ruiz

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), rapporte que :

Dans la semaine du 5 au 11 mars 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a augmenté dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre étaient localisés dans le cratère Arenas et sur les flancs Nord-Ouest, Sud-Sud-Ouest et Nord-Est du volcan, principalement à des distances inférieures à 6 km du cratère. Sur le flanc Nord-Ouest, certains séismes ont été localisés à des distances comprises entre 10 et 13 km du cratère. Les profondeurs des événements variaient entre moins de 1 et 10 km du sommet du volcan. La magnitude la plus élevée de la semaine a été de 1,8, correspondant au séisme du 7 mars à 11h08. m. et situé à environ 4 km au Sud-Sud-Ouest du cratère et à 4 km de profondeur. Une sismicité de basse énergie a également été enregistrée liée à l’activité du dôme de lave (protubérance ou monticule) situé au fond du cratère.

– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de séismes enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. La plupart des signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère. Les niveaux d’énergie étaient faibles à modérés. Plusieurs émissions de cendres ont été confirmées par les caméras utilisées pour surveiller le volcan, ainsi que certains changements dans la température du matériau émis associés à certains de ces signaux sismiques.
– L’émission de vapeur d’eau et de gaz dans l’atmosphère s’est poursuivie au niveau du volcan. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont augmenté. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 100 m en vertical et de 2 000 m en dispersion. Ces valeurs ont été mesurées au sommet du volcan le 9 mars lors de l’émission de cendres enregistrée à 05h40.  La direction de dispersion de la colonne était variable vers tous les flancs du volcan.
– Lors du suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, plusieurs anomalies thermiques ont été détectées au fond du cratère Arenas avec des niveaux d’énergie faibles à modérés.

Source et photo : SGC

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

RAPPORT QUOTIDIEN SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN FERNANDINA. Quito, Jeudi 14 mars 2024.

Du  13 Mars 2024 11:00:00 au 14 Mars 2024 11:00:00

Niveau d’activité:
Surface : Modérée ; tendance Surface : Sans changements
Interne : Modérée  ; Tendance interne : Sans changements

Colonne émissions/cendres :
Aucune émission de cendres n’a été enregistrée au cours des dernières 24 heures.

Dégazage dans la zone de la fissure principale en bordure de La Cumbre (Fernandina). Photo : Parc national des Galapagos.  13/03/2024

Gaz:
Le système satellite Mounts a détecté 576 tonnes de dioxyde de soufre (SO2) à 13 h 57 TL le 13/03/2024.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite WorldView a enregistré 129 anomalies thermiques au cours des 12 dernières heures. En revanche, le système satellitaire MIROVA-MODIS a enregistré 1 anomalie thermique très élevée et 1 anomalie thermique élevée, et le système satellitaire MIROVA-VIIRS a enregistré 1 anomalie thermique très élevée, 4 élevée et 1 anomalie thermique modérée au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Grâce au système satellite GOES-16, une anomalie thermique constante est observée sur le volcan. L’activité éruptive continue de diminuer progressivement. Il est important d’indiquer que
L’île Fernandina ne possède pas d’établissements humains, il n’y a donc aucun risque pour la population.

Source : IGEPN

Photo :  Parc national des Galapagos.

 

Mexique , Popocatepetl :

14 mars, 11h00 (14 mars, 17h00 GMT) . Activité des dernières 24 heures

96 exhalations ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres. De plus, 966 minutes (16,1 h) de tremors à haute fréquence et de faible à très faible amplitude ont été identifiés.

Hier, à 17h15 (heure locale), le Centre national de communication et de fonctionnement de la protection civile (Cenacom) a signalé de légères chutes de cendres dans le centre et le Sud de l’État de Tlaxcala ; De même, aujourd’hui à 07h10 (heure locale), une légère chute de cendres a été signalée à San Nicolás de los Ranchos, Nealtican, Atzompa, Tecuanipa, Huejotzingo, Chiautzingo, Juan C. Bonilla, Xoxtla, Coronango, Puebla Capital, San Pedro. Cholula, San Andrés Cholula, San Juan Cuautlancingo et Amozoc de Mota dans l’État de Puebla.

Durant la matinée et au moment de ce rapport , une émission continue de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée, avec dispersion vers le Nord-Est (NE) .

Le feu d’alerte volcanique du Popocatépetl est en jaune phase 2.

Les scénarios prévus pour cette phase sont :

Quelques explosions de taille  petite à modérée
Apparition de tremors d’amplitude variable
Pluies de cendres légères à modérées dans les villes environnantes et dans certaines villes plus éloignées

Source et photo : Cenapred.

March 02, 2024. EN. United States : Yellowstone , Alaska : Shishaldin , Indonesia : Marapi , Colombia : Nevado del Ruiz , Guatemala : Santiaguito .

March 02 , 2024.

 

United States , Yellowstone :

Friday, March 1, 2024, 12:31 PM MST (Friday, March 1, 2024, 19:31 UTC)

44°25’48 » N 110°40’12 » W,
Summit Elevation 9203 ft (2805 m)
Current Volcano Alert Level: NORMAL
Current Aviation Color Code: GREEN

Recent Work and News
Steamboat geyser erupted in the early morning hours of February 26 — its first eruption of 2024.

Seismicity
During February 2024, the University of Utah Seismograph Stations, responsible for the operation and analysis of the Yellowstone Seismic Network, located 125 earthquakes in the Yellowstone National Park region. The largest event of the month was a minor earthquake of magnitude 2.6 located about 9 miles north of Yellowstone Lake in Yellowstone National Park on February 23 at 8:02 PM MST.

Mammoth Hot Springs and New Blue Spring with Mount Everts in the background.

February seismicity in Yellowstone was marked by two swarms:
1. A swarm of 49 earthquakes, located approximately 15 miles south-southwest of Mammoth, occurred February 18–19. The largest earthquake in the sequence was a magnitude 2.1 on February 18 at 10:05 PM MST.
2. A swarm of 15 earthquakes, approximately 7 miles north of West Yellowstone, MT, occurred February 2–4. The largest earthquake in the sequence was a magnitude 1.3 on February 3 at 5:10 PM MST.
Earthquake sequences like these are common and account for roughly 50% of the total seismicity in the Yellowstone region.
Yellowstone earthquake activity is currently at background levels.

Ground Deformation
During the month of February, continuous GPS stations in Yellowstone caldera showed subsidence, which has been ongoing since 2015, interrupted in summer months by a pause or slight uplift caused by seasonal changes related to snowmelt and groundwater conditions. The caldera has subsided by about 2.5 cm (about 1 in) since the end of September. No significant deformation has occurred at Norris Geyser Basin since the end of summer.

Source : YVO

Photo : YVO/A. Falgoust

Alaska , Shishaldin :

Low-level unrest continues at Shishaldin Volcano. Seismicity remains slightly elevated and intermittent minor steaming from the summit crater continues. Satellite data show no evidence of elevated surface temperatures or emissions of sulfur dioxide gas, further indicating that unrest remains at a low level. Minor rock falls or collapse events from the unstable ground in and near the summit crater remain likely. These events may generate very small clouds of fine-grained ash that dissipate quickly in the immediate vicinity of the summit.

No significant eruptive activity has occurred since November 2023.

Local seismic and infrasound sensors, web cameras, and a geodetic network are used to monitor Shishaldin Volcano. In addition to the local monitoring network, AVO uses nearby geophysical networks, regional infrasound and lighting data, and satellite images to monitor the volcano.

Source : AVO

Photo : Reedy, Brian

 

Indonesia , Marapi :

An eruption of Mount Marapi occurred on Saturday, March 2, 2024 at 06:22 WIB with the height of the ash column observed at ± 300 m above the summit (± 3191 m above sea level). The ash column was observed to be gray with thick intensity, oriented towards the West. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 4.6 mm and a duration of 49 seconds.

SEISMICITY OBSERVATIONS:
5 eruption/explosion earthquakes with an amplitude of 4.4 to 11.9 mm and an earthquake duration of 35 to 49 seconds.
8 emission earthquakes with an amplitude of 3.1 to 8.5 mm and earthquake duration of 36 to 65 seconds.
1 Low frequency earthquake with an amplitude of 1.5 mm and an earthquake duration of 17 seconds.
3 deep volcanic earthquakes with an amplitude of 3.8 to 10.2 mm, and an earthquake duration of 35 to 49 seconds.
1 Continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 2 mm, dominant value of 1 mm.

RECOMMENDATION
1. Communities around Mount Marapi and climbers/visitors/tourists should not enter and conduct activities within a 4.5 km radius of the eruption center (Verbeek crater) of Mount Marapi.
2. Communities living around the valleys/streams/river banks that originate at the summit of Mount Marapi should always be aware of the potential threat of lahars that may occur, particularly during the rainy season.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Colombia , Nevado del Ruiz : 

Weekly bulletin on the activity of the Nevado del Ruiz volcano

From the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) reports that:

In the week of February 20 to 27, 2024, the volcano continued with unstable behavior. Compared to the previous week, the main variations in the parameters monitored were:
– Seismicity linked to fluid dynamics inside volcanic conduits has increased both in the number of earthquakes recorded and in seismic energy released. The seismic signals were associated with pulsatile emissions of ash and gas into the atmosphere with energy levels between low and moderate. Thanks to the cameras used to monitor the volcano and reports from SGC Staff or Los Nevados National Natural Park officials in the volcanic area, several ash emissions have been confirmed. There were also some temperature changes related to the emitted material associated with some of the seismic signals. To a lesser extent, low-energy seismicity was recorded associated with the activity of the lava dome (bulge or mound) located at the bottom of the crater.

– Seismic activity associated with the fracturing of rocks inside the volcanic edifice has decreased in the number of earthquakes recorded and in the seismic energy released. The earthquakes were located in the Arenas crater and on the East-Northeast, North-West and South-West flanks of the volcano, up to a maximum distance of approximately 12 km from the crater. The magnitude of the events was less than 1 and their depths varied between less than 1 and 8 km from the summit of the volcano.

– The volcano continued to emit water vapor and gases into the atmosphere. Sulfur dioxide (SO2) outgassing rates were variable and decreased compared to the previous week. The maximum height of the gas or ash column was 1,800 m vertically and 2,000 m dispersed, both values were measured on the volcanic summit on February 27. The direction of dispersion of the column was variable with a tendency towards the northwest and southwest flanks of the volcano.
– In monitoring surface activity, from satellite monitoring platforms, the detection of thermal anomalies at the bottom of Arenas crater continued with low to moderate energy levels.

The alert status for volcanic activity remains at: YELLOW ALERT: ACTIVE VOLCANO WITH CHANGES IN THE BEHAVIOR OF THE BASE LEVEL OF MONITORED PARAMETERS AND OTHER MANIFESTATIONS

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Santiaguito :

Geographical location:
14°44′ 33˝ North latitude;
91°34’13˝ West longitude.
Altitude: 2,500 meters above sea level.

Atmospheric conditions: Clear weather.
Wind: northeast
Precipitation: 0.0 mm.

Activity:
The Observatory reports activity in the Caliente dome, with moderate and continuous degassing in the southwest and west directions. There were between 2 to 6 explosions per hour. Moderate and strong explosions raise columns of water vapor and ash to heights of up to 3,400 m (10,498 ft) and cause short-distance pyroclastic flows mainly down the eastern and southern flanks -East. Detachment of boulders from the dome and the edges of the lava flow continues occasionally. Heavy avalanches and audible sounds of volcanic activity are possible. Activity remains at a high level, so there remains the possibility that with explosions or under the effect of gravity, part of the accumulated materials collapse and pyroclastic flows over long distances are generated towards the South. West, South, South-East and East.

Source : Insivumeh.

Photo : Travelsol GT via Shérine France.

02 Mars 2024. FR. Etats-Unis : Yellowstone , Alaska : Shishaldin , Indonésie : Marapi , Colombie : Nevado del Ruiz , Guatemala : Santiaguito .

02 Mars 2024.

 

Etats-Unis , Yellowstone :

Vendredi 1er mars 2024, 12h31 MST (vendredi 1er mars 2024, 19h31 UTC)

44°25’48 » N 110°40’12 » O,
Altitude du sommet : 9 203 pieds (2 805 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : NORMAL
Code couleur aviation actuel : VERT

Travaux récents et actualités
Le geyser Steamboat est entré en éruption tôt le matin du 26 février – sa première éruption de 2024.

Sismicité
En février 2024, les stations sismographiques de l’Université de l’Utah, responsables de l’exploitation et de l’analyse du réseau sismique de Yellowstone, ont localisé 125 tremblements de terre dans la région du parc national de Yellowstone. L’événement le plus important du mois a été un tremblement de terre mineur de magnitude 2,6 situé à environ 9 miles au Nord du lac Yellowstone, dans le parc national de Yellowstone, le 23 février à 20h02 (heure française).

Mammoth Hot Springs et New Blue Spring avec le mont Everts en arrière-plan.

La sismicité de février à Yellowstone a été marquée par deux essaims :
1. Une série de 49 tremblements de terre, situés à environ 24 kilomètres au Sud-Sud-Ouest de Mammoth, se sont produits les 18 et 19 février. Le plus grand tremblement de terre de la séquence était d’une magnitude de 2,1 le 18 février à 22h05 MST.
2. Un essaim de 15 tremblements de terre, à environ 7 miles au Nord de West Yellowstone, MT, s’est produit du 2 au 4 février. Le plus grand séisme de la séquence était d’une magnitude de 1,3 le 3 février à 17h10 HNR.
De telles séquences sismiques sont courantes et représentent environ 50 % de la sismicité totale dans la région de Yellowstone.
L’activité sismique de Yellowstone est actuellement à des niveaux de fond.

Déformation du sol
Au cours du mois de février, les stations GPS continues dans la caldeira de Yellowstone ont montré un affaissement continu depuis 2015, interrompu pendant les mois d’été par une pause ou un léger soulèvement causé par les changements saisonniers liés à la fonte des neiges et aux conditions des eaux souterraines. La caldeira s’est affaissée d’environ 2,5 cm (environ 1 po) depuis fin septembre. Aucune déformation significative ne s’est produite au bassin Norris Geyser depuis la fin de l’été.

Source : YVO

Photo : YVO/A. Falgoust

Alaska , Shishaldin :

Les troubles de faible intensité se poursuivent sur le volcan Shishaldin. La sismicité reste légèrement élevée et une légère émission de vapeur intermittente provenant du cratère sommital continue. Les données satellitaires ne montrent aucune preuve de températures de surface élevées ou d’émissions de dioxyde de soufre, ce qui indique en outre que les troubles restent à un faible niveau. Des chutes de pierres mineures ou des effondrements dus au sol instable dans et à proximité du cratère sommital restent probables. Ces événements peuvent générer de très petits nuages de cendres à grains fins qui se dissipent rapidement à proximité immédiate du sommet.

Aucune activité éruptive significative ne s’est produite depuis novembre 2023.

Des capteurs sismiques et infrasons locaux, des caméras Web et un réseau géodésique sont utilisés pour surveiller le volcan Shishaldin. En plus du réseau de surveillance local, l’AVO utilise les réseaux géophysiques à proximité, les données régionales d’infrasons et de foudre, ainsi que les images satellite pour surveiller le volcan.

Source : AVO

Photo : Reedy, Brian

 

Indonésie , Marapi :

Une éruption du mont Marapi s’est produite le samedi 2 mars 2024 à 06h22 WIB avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 300 m au-dessus du sommet (± 3191 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée vers l’Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe avec une amplitude maximale de 4,6 mm et une durée de 49 secondes.

OBSERVATIONS DE LA SISMICITE:
5 séismes d’éruption/explosion avec une amplitude de 4,4 à 11,9 mm et une durée de séisme de 35 à 49 secondes.
8 tremblements de terre d’émissions d’une amplitude de 3,1 à 8,5 mm et durée du séisme de 36 à 65 secondes.
1 Séisme de basse fréquence d’une amplitude de 1,5 mm et d’une durée de séisme de 17 secondes.
3 tremblements de terre volcaniques profonds avec une amplitude de 3,8 à 10,2 mm, et une durée de séisme de 35 à 49 secondes.
1 Tremor continu d’une amplitude de 0,5 à 2 mm, valeur dominante de 1 mm.

RECOMMANDATION
1. Les communautés autour du mont Marapi et les grimpeurs/visiteurs/touristes ne doivent pas entrer et mener des activités dans un rayon de 4,5 km autour du centre de l’éruption (cratère Verbeek) du mont Marapi.
2. Les communautés qui vivent autour des vallées/ruisseaux/berges des rivières qui prennent leur source au sommet du Mont Marapi doivent toujours être conscientes de la menace potentielle de lahars qui peut survenir, en particulier pendant la saison des pluies.

Source et photo : Magma Indonésie

 

Colombie , Nevado del Ruiz : 

Bulletin hebdomadaire sur l’activité du volcan Nevado del Ruiz

Du suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Dans la semaine du 20 au 27 février 2024, le volcan a continué avec un comportement instable. Par rapport à la semaine précédente, les principales variations des paramètres surveillés ont été :
– La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté à la fois en nombre de séismes enregistrés et en énergie sismique libérée. Les signaux sismiques étaient associés à des émissions pulsatiles de cendres et de gaz dans l’atmosphère avec des niveaux d’énergie compris entre faibles et modérés. Grâce aux caméras utilisées pour surveiller le volcan et aux rapports du Personnel du SGC ou responsables du Parc National Naturel Los Nevados dans la zone volcanique, plusieurs émissions de cendres ont été confirmées. Il y a aussi eu quelques changements de température relatif au matériau émis associé à certains des signaux sismiques. Dans une moindre mesure, une sismicité de faible niveau d’énergie a été enregistrée associée à l’activité du dôme (renflement ou monticule) de lave situé au fond du cratère.

– L’activité sismique associée à la fracturation des roches à l’intérieur de l’édifice volcanique a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée. Les tremblements de terre ont été localisés dans le cratère Arenas et sur les flancs Est-Nord-Est, Nord-Ouest et Sud-Ouest du volcan, jusqu’à une distance maximale d’environ 12 km du cratère. La magnitude des événements était inférieure à 1 et leurs profondeurs variaient entre moins de 1 et 8 km par rapport au sommet du volcan.

– Le volcan a continué à émettre de la vapeur d’eau et des gaz dans l’atmosphère. Les taux de dégazage du dioxyde de soufre (SO2) étaient variables et ont diminué par rapport à la semaine précédente. La hauteur maximale de la colonne de gaz ou de cendres était de 1 800 m verticalement et de 2 000 m dispersés, les deux valeurs ont été mesurées sur le sommet volcanique le 27 février. La direction de dispersion de la colonne était variable avec une tendance vers les flancs Nord-Ouest et Sud-Ouest du volcan.
– Dans le suivi de l’activité de surface, depuis les plateformes de surveillance satellitaire, la détection d’anomalies thermiques au fond du cratère Arenas s’est poursuivie avec des niveaux d’énergie faibles à modérés.

L’état d’alerte pour l’activité volcanique reste à : ALERTE JAUNE : VOLCAN ACTIF AVEC CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DU NIVEAU DE BASE DES PARAMÈTRES SURVEILLÉS ET AUTRES MANIFESTATIONS

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Santiaguito :

Localisation géographique:
14 °44′ 33˝ Latitude Nord;
91°34’13˝ Longitude Ouest.
Altitude :  2 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Conditions atmosphériques : Temps clair .
Vent : nord-est
Précipitations : 0,0 mm.

Activité:
L’Observatoire rapporte une activité dans le dôme Caliente, avec un dégazage modéré et continu dans les directions Sud-Ouest et Ouest. Il y avait entre 2 à 6 explosions par heure. Des explosions modérées et fortes soulèvent des colonnes de vapeur d’eau et de cendres jusqu’à des hauteurs allant jusqu’à 3 400 m (10 498 pieds) et provoquent des coulées pyroclastiques sur de courtes distances descendant principalement vers les flancs Est et Sud-Est. Le détachement de blocs rocheux du dôme et des bords de la coulée de lave se poursuit occasionnellement. De fortes avalanches et des bruits audibles d’activité volcanique sont possibles. L’activité reste à un niveau élevé, il reste donc la possibilité qu’avec les explosions ou sous l’effet de la gravité, une partie des matériaux accumulés s’effondre et des flux pyroclastiques sur de longues distances soient générés vers le Sud-Ouest, le Sud, le Sud-Est et l’Est.

Source : Insivumeh.

Photo : Travelsol GT via Shérine France.