21 Aout 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Pérou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof .

Home / Alaska / 21 Aout 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Pérou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof .

21 Aout 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Pérou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof .

21 Aout 2020.

 

 

Indonésie , Sinabung :

3,17 ° N, 98,392 ° E
Altitude : 2460 m

Le PVMBG a signalé que des panaches blancs et gris se sont élevés à 200 m au-dessus du sommet du Sinabung et ont dérivé vers l’Est et le Sud-Est le 12 août. Une série de sept éruptions le 13 août a généré des panaches de cendres qui ont atteint 2 km et ont dérivé vers l’Est, le Sud-Est et le Sud. Le premier événement, à 06h07, a duré 12 minutes et a produit un panache de cendres qui s’est élevé de 2 km selon le BNPB. La sismicité a été dominée par un tremor continu pendant la série. Les événements éruptifs à 10 h 30, 14 h 25 et 14 h 55 le 14 août ont produit des panaches de cendres qui ont atteint 2,1 km et ont entraîné une dérive de la colonne vers le Sud-Sud -Est et Est -Sud-Est. Le panache de cendres d’un événement survenu à 16h56 s’est élevé de 4,2 km et a dérivé vers l’Est. À 17 h 24, le 17 août, un panache de cendres s’est élevé de 1,5 km et a dérivé vers le Sud-Est. Les panaches de cendres ont atteint 2 km le 18 août. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 1 à 4), avec une zone d’exclusion générale de 3 km et des extensions à 5 km sur le secteur Sud-Est et 4 km dans le secteur Nord-Est.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 19 août 2020
Volcan: Sinabung (261080)
Code couleur actuel de l’aviation: ROUGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Sinabung
Numéro de l’avis: 2020SIN18
Emplacement du volcan: N 03 deg 10 min 12 sec E 98 deg 23 min 31 sec
Région: North Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 7872 FT (2460 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 11:23 UTC (18:23 local). L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 20672 FT (6460 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est-Sud-Est

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un tremor volcanique continu

Sources:  PVMBG, Darwin Volcanic Ash Advisory Center (VAAC),  BNPB , Magma Indonésie .

Photo : Endro Rusharyanto .

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire, du 10 Aout 2020 au 16 Aout 2020
(date d’émission 18 Aout 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité explosive au Nouveau Cratère Sud-Est, au Cratère Nord-Est et au Cratère de la Voragine avec activité strombolienne et émissions discontinues de cendres volcaniques et activités de dégazage. Dégazage ordinaire de la Bocca Nuova.
2) SISMOLOGIE: La sismicité de fracturation est restée à des niveaux très bas; l’amplitude moyenne du trémor volcanique a montré une tendance fluctuante sur une tendance sensiblement stationnaire avec une prévalence de valeurs moyennes.
3) INFRASONS: L’activité infrasonore était très élevée dans la première partie de la semaine.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine dernière.

Nouveau puits de cratère en formation dans la Bocca Nuova.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
le flux de HCl est à un niveau moyen-bas
Le flux de CO2 émis par le sol est à un niveau moyen.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines est à des valeurs moyennes.
Il n’y a pas de nouvelles mesures relatives au ratio C / S (dernière mesure en date du 17/07/2020)
Il n’y a pas de mise à jour des mesures du rapport isotopique d’hélium (dernière mesure datée du 27/07/2020)
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES :
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique des cratères sommitaux de l’Etna a été effectué au travers de l’analyse des images des caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et par le personnel d’INGV au sol. Le matin et l’après-midi des trois premiers jours de la semaine (10, 11 et 12 août), les conditions de visibilité ont été fortement réduites par la présence de nuages ​​dans la zone du sommet.

Au cours de la semaine , l’activité de l’Etna a été caractérisée par une activité strombolienne au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), au Cratère Nord-Est (NEC) ainsi que par des émissions de cendres du cratère  de la Voragine (VOR), tandis que le cratère de la Bocca Nuova (BN) était caractérisé par un dégazage ordinaire.
En particulier, l’activité strombolienne au Nouveau Cratère Sud-Est « cono della sella » s’est poursuivie pendant presque toute la semaine. Comme les semaines précédentes, l’activité strombolienne a subi des fluctuations d’intensité et de fréquence des explosions . Les phases d’activité les plus intenses ont projeté des morceaux de lave jusqu’à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du bord du cratère et qui sont retombés sur les côtés du cône . Dans la matinée du 10 août, en l’absence de vent, un panache de cendres à environ 1 km de haut au-dessus du sommet du volcan s’est formé.

 

Au cours de la journée du 14 août, un épisode d’activité strombolienne intense a produit des quantités importantes de cendres, qui ont formé un panache courbé par le vent dans une direction Sud-Est  , avec des retombées de cendres dans la zone située entre Pedara, Trecastagni et Viagrande. Le soir, l’activité a diminué, avec des bouffées sporadiques de cendres.
En début d’après-midi du 15 août, une nouvelle série d’émissions de cendres a commencé, associée à une augmentation de l’activité strombolienne et à la formation d’un panache discontinu orienté vers le Sud-Est . Cette activité a diminué en fin d’après-midi du même jour, suivie de courts intervalles d’activité strombolienne dans la nuit, qui ont cessé peu après le lever du soleil le 16 août. Au cours de cette journée, de faibles émissions sporadiques de cendres, ont été observées , sans trace de projection de matière chaude.
Comme les semaines précédentes, l’activité strombolienne intra-cratère discontinue au Cratère Nord-Est s’est poursuivie  . Pendant quelques jours, de forts rugissements ont été entendus provenant de ce cratère.

Au cours de la semaine, de petites émissions de cendres sporadiques se sont produites dans le cratère de la Voragine , accompagnées dans de rares cas par le lancement de matériel incandescent (visible dans les images nocturnes des caméras de surveillance).
Enfin, on observe un élargissement progressif de l’évent qui se forme depuis avril dans la partie centrale de la Bocca – Nuova , tandis que dans la partie Ouest du cratère , une zone d’activité fumerolienne s’est formée le long d’une fracture qui coupe le champ de lave qui, en provenance de la Voragine dans les mois de septembre-mai, remplissait une grande partie dde la Bocca – Nuova …

COMMUNICATION ETNA [MISE À JOUR n. 68]
L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte qu’entre 2h10 et 3h50 GMT, l’activité strombolienne au nouveau cratère du sud-est a augmenté en intensité, produisant des clastes clairement visibles au-dessus du bord du cratère.  A partir de 4h30 GMT en revanche, on observe une diminution de l’activité strombolienne qui produit des émissions sporadiques et faibles de cendres volcaniques qui se dispersent rapidement dans l’atmosphère.
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique continue à montrer des fluctuations d’amplitude toujours plus grande qui définissent globalement une tendance légèrement positive qui se maintient principalement dans l’intervalle des valeurs moyennes.
Des valeurs élevées d’amplitude des tremors ont été observées aujourd’hui entre environ 02:10 et 03:50 GMT. L’emplacement du centre de gravité des sources de tremor volcanique reste confiné à la zone du complexe du cratère SE à une altitude comprise entre 2900 et 3000 m au-dessus du niveau de la mer.
L’activité infrasonore, semblable au tremor volcanique, montre une tendance oscillante. Entre 02h00 et 03h30 autour de GMT, il y a eu une augmentation du nombre d’événements et de leur ampleur. Les sources infrasonores sont principalement localisées dans la zone du complexe du cratère SE.
L’analyse des données des réseaux GNSS permanents et inclinométriques n’a pas montré de déformations significatives du sol. Seules deux stations inclinométriques supérieures (ECPN et EPDN) semblaient montrer une légère variation vers 03h30 GMT.

Source : INGV.

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/361-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200818/file

Photos : Guide Vulcanologiche Etna Nord , Gio Giusa , 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, du 10 Aout 2020 au 16 Aout 2020
(date d’émission 18 Aout 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne à des niveaux variables , de faible à élevé (4-23 événements / h) et d’intensité moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de suivi des déformations du sol de l’île n’ont pas montré de variations significatives sur la période considérée.
5) GÉOCHIMIE: le flux de SO2 se produit à un niveau moyen-bas
Il n’y a pas de mises à jour sur les données de flux de CO2 du sol.
Il n’y a pas de mise à jour pour le rapport CO2 / SO2 (dernière mesure du 19/07/2020).
Les valeurs isotopiques de l’He (dernière mise à jour le 15/07/2020) sont des valeurs moyennes.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES :
Durant la période d’observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à une altitude de 190 m, Punta dei Corvi et 400 m. La caméra du Pizzo a été endommagée lors de l’événement du 19 juillet 2020 et la station est en cours de restauration dans les laboratoires INGV-OE.

La description de l’activité et la détermination des évents qui alimentent l’activité explosive dans les zones individuelles des cratères Nord et Centre-Sud pourraient présenter des incertitudes en raison du cadrage des caméras à une altitude de 400 m et une altitude de 190 m qui ne permettent pas de déterminer les points d’émission, en particulier dans la zone Centre-Sud.
L’activité explosive était à un niveau variable , de faible à élevé, avec une fréquence moyenne horaire totale quotidienne (zone Nord plus zone Centre-Sud) comprise entre 4 et 23 événements / h.
La zone du cratère Nord a produit des explosions d’intensité principalement moyenne / faible, avec l’émission de matériaux grossiers (lapilli et bombes) d’au moins trois bouches; deux d’entre elles sont adjacentes et ont parfois produit des explosions simultanées . Le matériau grossier émis est tombé principalement dans la terrasse du cratère et dans le secteur supérieur de la Sciara del Fuoco, roulant fréquemment le long de la pente raide.
Dans la zone du Cratère Centre-Sud, des explosions de matières principalement fines, parfois mélangées à des matières plus grossières, ont été observées, émises par au moins 2 bouches, , avec une intensité généralement faible ou moyenne-faible .

 

Le 13 août, à 14:50:27 UTC (16:50:27 heure locale) dans la zone Centre-Sud de la terrasse du cratère Stromboli, il y a eu une explosion plus forte que la moyenne de la période qui, du point de vue sismique, a été caractérisé par une courte séquence d’événements, qui a commencé à 14:49:25 UTC et s’est terminée une minute plus tard, clairement visible dans toutes les stations sismiques de Stromboli. L’explosion a émis un dense panache de cendres chaudes qui, s’élevant sur environ 300 m au-dessus de la terrasse du cratère, s’est dispersé vers le Sud-Est. Aucune rechute significative de matière macroscopique n’a été observée sur la Sciara del Fuoco.

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs comprises entre faible et moyen-faible.

Source : INGV.

Lire l’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/360-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200818/file

Photos : Webcam , LGS.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse:  du 10 au 16 août 2020 , Arequipa, 17 août 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c’est-à-dire avec l’enregistrement continu d’explosions avec des colonnes jusqu’à 2,5 km de haut au sommet du volcan et l’émission conséquente de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1021 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 17 explosions a été enregistrée quotidiennement d’intensité faible à moyenne.

Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) ont été localisés principalement à 12 km au Nord du Sabancaya. L’activité sismique la plus importante a été enregistrée le 14 août, représentée dans un essaim de tremblements de terre de magnitudes comprises entre M1,7 et M4,5. Le plus grand tremblement de terre, signalé par le Centre national de séismologie (CENSIS), s’est produit à 15 h 34 à une profondeur de 13 km.
Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l’aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d’anomalies significatives; cependant, une légère inflation a été enregistrée par les stations situées dans le secteur Nord du Hualca Hualca et sur le flanc Sud-Est du volcan Sabancaya. La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,5 km de haut au sommet du volcan, qui étaient dispersées vers les secteurs Sud, Sud-Est et Est du Sabancaya. La surveillance par satellite a permis d’identifier la présence de 3 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 2 MW et 4 MW, associées à la présence d’un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique  orange.
• Ne pas approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP

Photo : Ingemmet.

 

Alaska , Veniaminof :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Niveau d’alerte volcan précédent: AVIS

Code couleur de l’aviation actuel: VERT
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émis: jeudi 20 août 2020, 11 h 39 AKDT
Source: Observatoire du volcan Alaska
Localisation: N 56 deg 11 min W 159 deg 23 min
Altitude: 8225 pi (2507 m)
Région: Péninsule d’Alaska

Résumé de l’activité volcanique:
Le tremor sismique détecté en juin sur le Veniaminof s’est poursuivi par intermittence, mais avec une fréquence décroissante, et il n’y a eu aucune indication de changement de surface, y compris une augmentation des températures ou des émissions de gaz. Les tremors sur le Veniaminof dans le passé ont parfois précédé des éruptions, mais peuvent également se produire et persister pendant des semaines, voire des mois, sans entraîner d’éruption. Les observations actuelles suggèrent que l’activité est revenue à un niveau proche de l’arrière-plan, et ainsi le code de couleur de l’aviation et le niveau d’alerte du volcan sont réduits à VERT / NORMAL.

 

L’Observatoire des volcans de l’Alaska continue de surveiller de près le Veniaminof avec des capteurs sismiques locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Aucun
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] n / a

Remarques: Le volcan Veniaminof est un stratovolcan andésitique avec une caldeira sommitale remplie de glace de 10 km de diamètre située sur la péninsule de l’Alaska, à 775 km (480 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage et à 35 km (22 mi) au Nord de Perryville. Le Veniaminof est l’un des centres volcaniques les plus grands (~ 300 km cubes; 77 mi cubes) et les plus actifs de l’arc des Aléoutiennes et est entré en éruption au moins 14 fois au cours des 200 dernières années. Les éruptions récentes en 1993-95, 2005, 2013 et 2018 se sont toutes produites au niveau du cône intra-caldera et ont duré plusieurs mois. Ces éruptions ont produit des éclaboussures et des fontaines de lave, des émissions mineures de cendres et de gaz, et de petites coulées de lave dans le champ de glace intra-caldera. Des explosions mineures produisant des cendres se sont produites presque chaque année entre 2002 et 2010. Les éruptions historiques précédentes ont produit des panaches de cendres qui ont atteint 15000 à 20000 pieds au-dessus du niveau de la mer (1939, 1956 et 2018) et des retombées de cendres qui recouvraient des zones à environ 40 km (25 mi) autour du volcan (1939, 2018).

Source : AVO.

Photo : Read, Cyrus , 11 Juillet 2018 .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search