30 Septembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli ,  Equateur : Reventador .

Home / blog georges Vitton / 30 Septembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli ,  Equateur : Reventador .

30 Septembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli ,  Equateur : Reventador .

30 Septembre 2020.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du mardi 29 septembre 2020 à 14h45 (Heure locale)
Niveau d’alerte recommandé : Alerte 1

La crise sismique débutée le 28 septembre 2020 à 12h04 heure locale se poursuit ; même si une diminution du nombre de séismes est observée depuis le début de la journée du 29/09.

Figure 1 : Carte de localisation (épicentres) et coupes nord-sud et est-ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP le 28/09/2020 le 29/09/2020 (14h30) sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte (© OVPF-IPGP).

Depuis le début de la crise et jusqu’à 14h30 ce jour, 2235 séismes ont été enregistrés par l’OVPF. Cette sismicité est toujours située sous le sommet et sous le flanc Est du volcan (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur).

Depuis la création de l’OVPF, 5 crises sismiques ont eu des durées supérieures à 24h (mars 1986, juin 1987, mars 1998, janvier 2004 et avril 2007) et ont conduit pour 3 d’entres elles à l’ouverture de fissures éruptives à basse altitude.

Le risque d’une éruption hors enclos, au vu de la localisation de l’activité n’est pas à exclure. Les fissures éruptives, fragilisées par les activités précédentes pourraient se prolonger au-delà du rempart. « Nous n’avons pas de signe mais la situation peut évoluer rapidement. Quand une éruption débute, nous avons le risque hors enclos en tête. Ces zones sont fragilisées car il existe des pré-fractures à 20 endroits différents », déclare Aline Peltier ,directrice de l’OPVF. Depuis la création de l’observatoire, seulement 5 crises sismiques ont eu des durées supérieures à 24 heures. « C’est un évènement rare, nous en sommes à plus de 30 heures d’activité sismique sans éruption (hier soir, ndlr) et le record se situe entre 40 et 50 heures »

Bulletin d’activité du mercredi 30 septembre 2020 à 10h30 (Heure locale)
Niveau d’alerte recommandé : Alerte 1

La crise sismique débutée le 28 septembre 2020 à 12h04 heure locale se poursuit ; même si une diminution du nombre de séismes est observée depuis le début de la journée du 29/09 et encore plus nettement ce jour.

Depuis le début de la crise et jusqu’à 09h30 ce jour, 2300 séismes et 442 éboulements/effondrements superficiels ont été enregistrés par l’OVPF.
Cette sismicité est toujours située sous le sommet et sous le flanc Est du volcan (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur ; Figure 1).

Figure 1 : Carte de localisation (épicentres) et coupes nord-sud et est-ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP entre le 28/09/2020 et le 30/09/2020 (9h30) sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte (© OVPF-IPGP).

Au cours de la journée du 29/09, les déformations se sont poursuivies sur le flanc Est du volcan, ainsi la station GPS « GPNG » de l’OVPF localisée dans la partie haute des Grandes Pentes, à 1414 m d’altitude, a glissé vers l’est de 50 cm, soit 60 cm au total depuis le début de la crise, et s’est soulevée d’environ 20 cm depuis début de la crise (Figure 2).

Figure 2 : Déplacements du sol (exprimés en vitesse) enregistrés sur les stations GPS à l’intérieur et sur le pourtour de l’Enclos Fouqué. Les déplacements horizontaux sont représentés sous forme vectorielle et les déplacements verticaux sont indiqués par les valeurs chiffrées en couleur. L’ellipse représente l’erreur de la mesure (©OVPF-IPGP).

Au niveau des fumerolles sommitales, la crise sismique s’accompagne d’une diminution progressive à la fois du CO2 et du SO2 (Figure 3), avec des fluides qui redeviennent principalement composés de vapeur d’eau, avec très peu d’autres espèces. Cette tendance est compatible avec un transfert magmatique en latérale, loin des fumerolles sommitales, comme imagé par la sismicité et les déformations enregistrées depuis le début de la crise.

Figure 3 : Rapport SO2/H2S enregistré dans les fumerolles de la zone sommitale du Piton de la Fournaise depuis début juillet 2020.

Sources et photos : OVPF. Clicanoo.

Lire le rapporthttp://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-mercredi-30-septembre-2020-a-10h30-heure-locale

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 21 septembre 2020 au 27 septembre 2020, (date d’émission 29 septembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne variable avec émission de cendres au Nouveau Cratère Sud-Est; activité strombolienne intra-cratère profonde au Cratère Nord-Est; émissions de cendres isolées au cratère de la Voragine; activité de dégazage à la Bocca Nuova
2) SISMOLOGIE: Activité de fracturation considérable. Amplitude du tremor entre les valeurs moyennes et élevées.
3) INFRASON: Faible activité infrasonore.
4) DEFORMATIONS: Au cours de la semaine dernière, des transitoires de déformation ont été observés à la fois dans le réseau d’inclinaison et dans le réseau GNSS. De tels transitoires, de courte durée, sont associés aux activités observées, à la fois volcaniques et sismiques. À l’échelle du volcan, les séries chronologiques ne montrent pas de variations significatives.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se produit à un niveau moyen.
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen-élevé.
Les valeurs du flux de CO2 du sol sont à un régime bas.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Aucune mise à jour n’est disponible pour le rapport C / S (dernière mesure du 17/07/2020).
Le rapport isotopique de l’hélium se situe sur des valeurs moyennes (dernière mise à jour du 22/09/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-élevé .

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique au niveau des cratères sommitaux de l’Etna  a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV de Catane, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et par des inspections dans la zone du sommet les 25 et 26 septembre par le personnel de l’INGV. La continuité dans l’observation de l’activité pendant la semaine a été en partie limitée en raison des conditions météorologiques.

 

Dans le détail, le Nouveau Cratère Sud-Est a été caractérisé par une activité explosive très variable en fréquence et en intensité qui a produit le lancement de matériel pyroclastique grossier au-dessus du bord du cratère et l’émission de cendres avec dispersion rapide au voisinage de la zone. sommet du volcan . Cette activité du 26 septembre a augmenté en intensité, alimentant une émission de cendres volcaniques qui a produit un nuage éruptif jusqu’à environ 4,0 km au-dessus du niveau de la mer qui s’est dispersé vers l’Est. Il n’y a pas eu de rapports de rechute des cendres dans les centres habités du secteur oriental de l’Etna.

En ce qui concerne la Voragine, ce cratère était caractérisé par une activité de dégazage avec des émissions isolées et légères de cendres du principal cône de scories, tandis que le cratère de la Bocca Nuova (BN) présentait un régime de dégazage variable à partir des cratères d’effondrement formé en avril et dans les premiers jours de septembre. Les observations effectuées lors de l’inspection du 25 septembre ont montré que la zone du cratère d’effondrement de septembre continue d’être affectée par un élargissement lent et progressif. Enfin, l’activité strombolienne modeste et profonde au Cratère Nord-Est s’est poursuivie au cours de la semaine.

Tremor volcanique:
L’amplitude du tremor varie entre des niveaux moyens et élevés, en particulier les jours du 24 et du 25 septembre. Les sources du tremor sont situées sous les cratères Sud-Est et Nouveau Cratère Sud-Est, avec des profondeurs proches de la surface.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/372-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200929/file

Photos : Guide Vulcanologiche Etna Nord , Gio Giusa .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 21 septembre 2020 au 27 septembre 2020, (date d’émission 29 septembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne sur des niveaux moyens (10-15 événements / h) et d’intensité moyenne-basse dans la zone des cratères Nord et moyenne-haute dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DEFORMATIONS: Aucune variation significative n’est observée
5) GÉOCHIMIE: Flux de SO2 moyen-faible.

Il n’y a pas de mises à jour sur les données de flux de CO2 du sol.
Rapport C / S – Données non disponibles. Les dernières valeurs sont à des niveaux moyen-bas (5,45, mesures du 13/09/2020).
Rapport isotopique de l’Hélium – Les dernières mesures (22/09/2020) sont des valeurs moyennes.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas .

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m, Punta dei Corvi et 400 m. La caméra du Pizzo, endommagée lors de l’événement du 19 juillet 2020 est en cours de restauration dans les laboratoires INGV-OE.

 

Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec trois points d’émission, a produit des explosions d’intensité faible à moyenne (moins de 150 m de haut) , émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes). L’évent N2 a montré principalement une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions variait de 6 à 13 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient majoritairement des matériaux fins parfois mélangés à des matériaux grossiers , avec une intensité moyenne-élevée (les produits émis dépassaient souvent 250 m de hauteur).
La fréquence des explosions variait de 1 à 8 événements / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs comprises entre faible et moyen-faible.

Source : INGV .

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/375-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200929/file

Photos : Webcam , LGS.

 

 Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Mardi 29 Septembre 2020.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : En hausse .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement.

Sismicité : Du 28 Septembre 2020, 11:00h au 29 Septembre 2020, 11:00h :
Explosions (EXP): 76 événements

Pluies / lahars: Aujourd’hui dans la matinée plusieurs épisodes de pluies ont été enregistrés dans le secteur, sans que la descente de lahars n’ait été signalée.

 

Emission / colonne de cendres: Des émissions de gaz et de cendres ont été observées qui atteignaient des hauteurs de 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère , dans une direction Ouest. Le VAAC de Washington a publié 1 rapport d’émission observée par les satellites, avec une direction Nord-Ouest et une altitude inférieure à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère.

Autres paramètres de surveillance: Aucun changement n’a été enregistré.

Observations: Depuis la nuit jusqu’à aujourd’hui, parfois avec le volcan dégagé, des émissions décrites ont été observées. La nuit, une incandescence a été observée dans le cratère ainsi que le roulement de blocs sur le flanc Sud-Ouest jusqu’à 600 mètres sous le niveau du cratère. La coulée de lave est toujours active (~ 400m) sur le flanc Nord-Est. Les statistiques sismiques ont été réalisées à la station CASC située à Dorado de Cascales, à environ 42 km du volcan Reventador (Lire la déclaration: http://ow.ly/IB0C30r51gd).

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : f-naranjo , GVP.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search