28 Octobre 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja / Irazú , Philippines , Taal .

Home / blog georges Vitton / 28 Octobre 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja / Irazú , Philippines , Taal .

28 Octobre 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Hawaii : Kilauea , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja / Irazú , Philippines , Taal .

28 Octobre 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du dimanche 27 octobre 2019 à 12h00 (Heure locale).

L’activité éruptive qui a débutée le 25 octobre 2019 au Piton de la Fournaise à 14h40 heure locale se poursuit.
Après une baisse progressive depuis le début de l’éruption, l’intensité du trémor (indicateur de l’intensité de l’éruption) montre des signes de fluctuation depuis 02h45 heure locale (22h45 UTC) ce jour (Figure 1). Les phases d’augmentation et de diminution sont à mettre en relation avec l’édification/démantelement du cône volcanique qui s’est formé, par accumulation des produits de fontaine de lave, au niveau de l’évent éruptif et qui augmente/diminue la pression au niveau du point de sortie de la lave et ainsi affecte l’intensité du bruit sismique (Figure 2).

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h00 UTC) le 25 octobre et le 27 octobre à 11h45 (07h15 UTC) sur la station sismique de GPS, la plus proche du site éruptif (© OVPF/IPGP).

Figure 2 : Prises de vue du site éruptif aux alentours de 8h (heure locale) (©OVPF/IPGP)

Les observations réalisées sur site ce matin par une équipe de l’observatoire montrent que :

– l’activité éruptive au niveau du site éruptif localisé à 1050 m d’altitude est faible. La hauteur des projections de lave est inférieure à 20 m, et le cône qui s’est édifié fait une dizaine de mètres de hauteur. Ce matin à 8h (heure locale), une seule coulée active était présente et s’épanchait sur une distance inférieure à 200 m du cône éruptif (Figures 2 et 3),
– le front de coulée le plus proche de la RN2 était figé et ne progressait plus. Il se situait ce matin à 8h (heure locale) toujours à environ 250 m de la RN2 (Figures 4 et 5).
– le bras de coulée qui a contourné le Piton Tremblet par le sud lors de la fin de journée de hier était figé également (Figure 6).

Figure 3 : Prise de vue en imagerie thermique du site éruptif à 8h (heure locale) (©OVPF/IPGP).

Figure 4 : Prise de vue du front de coulée à 8h (heure locale) (©OVPF/IPGP).

Figure 5 : Localisation du front de coulée le 27/10/2019 à 8h (heure locale) (©OVPF/IPGP).

Figure 6 : Prise de vue du secteur Piton Tremblet à 8h (heure locale) (©OVPF/IPGP).

Sur la journée du 26 octobre, 29 séismes volcano-tectonique superficiels sommitaux ont été enregistrés.
Après les fortes déformations liées au transfert de magma vers la surface qui s’est produit le 25 octobre 2019, aucun signal de déformation particulier n’est enregistré.
Les débits de surface estimées à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Université Clermont Auvergne) étaient compris sur les dernières 24h entre < 1 et 10 m3/s (ces mesures peuvent être largement affectées/minorées par la couverture nuageuse) avec une tendance à la baisse sur les dernières 24h.

Bulletin d’activité du dimanche 27 octobre 2019 à 17h00 (Heure locale). 

L’activité éruptive débutée le 25 octobre 2019 à 14h40 heure locale s’est arrêtée ce jour, le 27 octobre 2019 à 16h30 heure locale, après une phase d’activité en « gaz piston » d’environ 1h.

https://www.facebook.com/garrezalexia/videos/1172339409638754/

 

Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité plus en aval), compte tenu des observations suivantes :
– 29 séismes volcano-tectonique superficiels sommitaux ont été enregistrés lors de la journée de hier,
– des « gaz pistons » sont toujours enregistrés,
– très peu de lave a été émise en surface.

Source : OVPF.

Lire l’article en entierhttp://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-dimanche-27-octobre-2019-a-12h00-heure-locale

                                                  http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-dimanche-27-octobre-2019-a-17h00-heure-locale

Vidéo : Lé Bon La Réunion.

 

Hawaii , Kilauea :

Le 26 octobre, nos collègues de l’USGS Hawaiian Volcano Observatory ont franchi une nouvelle étape en dévoilant les secrets de ce plan d’eau. Ils ont lancé un système d’aéronef sans pilote spécialisé, UAS, qui a récolté des photographies, des mesures de gaz et un échantillon d’eau prélevé sur une surface brûlante. Une fois les données analysées, USGS annoncera ses conclusions.

Le lac a maintenant la taille d’un terrain de football, mesurant environ 110 mètres de long sur 50 mètres de large et environ 10 mètres de profondeur, s’élevant au fond de l’ancien cratère Halema’uma’u , environ 600 mètres au-dessous du bord Ouest de la caldera. La mare d’eau située au fond du cratère est d’environ 70 degrés Celsius (158 degrés Fahrenheit).

L’utilisation d’un UAS est le moyen le plus sûr de rassembler ces recherches novatrices. Bien que les scientifiques soient convaincus que le lac est la nappe phréatique en élévation dont on sait l’existence à Kīlauea, jamais dans l’histoire moderne l’eau n’avait été visible au sommet de Kīlauea sous la forme d’un lac. L’USGS a rempli sa mission novatrice avec le soutien et l’approbation du parc national des volcans d’Hawaï.

Kīlauea Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Les données de surveillance continuent de montrer des taux constants de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d’émission de dioxyde de soufre et seulement des changements géologiques mineurs depuis la fin de l’activité éruptive en septembre 2018. L’eau continue de couler au fond du cratère Halema’uma’u dans la caldeira sommitale.

Source : Hawai’i Volcanoes National Park

Photo:  NPS  /A. LaValle.

 

Costa Rica , Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja / Irazú :

Rapport quotidien de l’état des volcans. Date: 27 Octobre 2019 . Mise à jour à: 12:25:00.

Volcan Turrialba :

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent du Nord-Ouest.


Les sismographes continuent d’enregistrer des signaux sismiques de type LP à longues périodes liés au transport de fluides dans le volcan (eau, vapeur, gaz). La station de surveillance de gaz Turrialba MultiGAS détecte de très faibles concentrations de SO2, à peine 0,1 ppm. Le satellite IMO-AURA de la NASA n’a  pratiquement pas détecté les émissions de SO2 du volcan Turrialba dans tout ce qui s’est passé en octobre 2019.

Volcan Poas :

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent du Sud.


Les sismographes enregistrent les tremblements de terre de type LP à longues périodes et les tremors volcaniques de fond liés au mouvement des fluides dans le volcan (eau, vapeur, gaz). Au cours des dernières 24 heures, la station de surveillance MultiGAS située à l’Ouest du cratère a détecté un maximum de 6 ppm de traces de SO2 et H2S (H2S / SO2 = 0,21). D’autre part, le capteur de surveillance de gaz ExpoGAS situé à El Mirador pour les visiteurs au Sud du cratère a enregistré entre 0,2 et 7 ppm de SO2 au cours de la matinée. Les instruments IMO du satellite AURA de la NASA ont détecté à distance entre 2 et 200 tonnes de SO2 émises par le volcan Poás.

Volcan Rincon de la Vieja :

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est inférieure à celle d’hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent vers l’Ouest.


Les sismographes enregistrent une faible activité sismique sur le volcan, avec des tremblements de terre de type LP à longues périodes, sporadiques associés à des mouvements de fluide et à une activité de fumerolles .

Volcan Irazu:

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est inférieure à celle d’hier.
Au moment de ce rapport , les vents soufflent du Nord-Est.

Les sismographes ont enregistré une activité sismique moindre par rapport au 26 octobre à 03h40 du matin, lorsque des signaux sismiques volcano-tectoniques de type VT associés à un glissement sur le flanc Nord-Ouest du volcan ont été enregistrés. Le samedi 26 octobre vers midi, le MSc. Jose Pablo Sibaja Brenes du Laboratoire de chimie atmosphérique de l’École de chimie de l’Université nationale a reconnu, photographié et informé l’OVSICORI-UNA de l’observation de plusieurs nouveaux petits glissements de terrain dans le cratère principal, sur les parois intérieures du flanc Est du volcan.

Source : Ovsicori .

Photos : jcarvaja17 , RSN , RSN , Federico Chavarría-Kopper – Ovsicori.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 28 octobre 2019 , 8h00 .

Le réseau de surveillance sismique du volcan Taal a enregistré cinquante-neuf (59) séismes volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Les mesures de terrain effectuées le 24 octobre 2019 dans le secteur Est du Main Crater Lake ont montré une augmentation de la température de l’eau de 32,8 ° C à 33,0 ° C, une diminution du niveau de l’eau de 0,48 mètre à 0,46 mètre et une diminution de l’acidité du pH de 2,85 à 2,93. Les mesures de déformation du sol effectuées au moyen d’enquêtes de nivellement précises effectuées du 19 au 26 septembre 2019 ont révélé un gonflement de l’édifice cohérent avec les résultats récents obtenus à l’aide de données GPS continues.

 

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption dangereuse n’est pas imminente. Il est toutefois rappelé au public que le cratère principal doit être strictement interdit, car de soudaines explosions de vapeur peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler. La partie Nord du bord du cratère principal, à proximité du sentier Daang Kastila, peut également devenir dangereuse lorsque les émissions de vapeur le long des fissures existantes augmentent soudainement. En outre, il est également rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan est une zone de danger permanent (PDZ) et qu’un peuplement permanent sur l’île est fortement déconseillé.

Source : Phivolcs .
Photo : Topexpos Voyages

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search