23 Janvier 2018. FR. Mayon , Sabancaya , Kadovar , Kusatsu-Shirane .

Home / blog georges Vitton / 23 Janvier 2018. FR. Mayon , Sabancaya , Kadovar , Kusatsu-Shirane .

23 Janvier 2018. FR. Mayon , Sabancaya , Kadovar , Kusatsu-Shirane .

23 Janvier 2018. 

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 23 janvier 2018 , 8:00 A.M.

Hier à 12h43, une colonne d’éruption dense de cinq kilomètres de haut a été générée par une éruption phréatomagmatique de courte durée sur le volcan Mayon qui a duré huit (8) minutes en se basant sur l’enregistrement sismique. L’événement a généré des courants de densité pyroclastique dans les ravins de Miisi, Bonga, Buyuan, Basud, San Andrés, Buang, Anoling et d’autres rivières mineures à moins de quatre (4) kilomètres de l’évent du sommet , en restant dans la zone de danger permanent ( PDZ). Des cendres volcaniques ont été projetées vers l’Ouest et sont retombées sur les municipalités de Guinobatan, Camalig, Oas, Polangui et Iriga. Cela a été suivi d’un événement mineur de dégazage à 17h51 qui a généré un court panache de cendres de 500 mètres de haut. Entre 21h37 et 05h25 , le lendemain matin, cinq (5) épisodes de fontaine de lave intenses mais sporadiques depuis le cratère sommital de trois (3) à trente (30) minutes se sont produits. Les fontaines de lave atteignaient 500 à 700 mètres de hauteur et produisaient des panaches de cendres qui atteignaient 2,5 kilomètres à 3 kilomètres au-dessus du cratère. Les événements ont alimenté des coulées de lave dans les ravins de Miisi et de Bonga , ont émis des éclaboussures de lave près de l’évent et ont alimenté des chutes de pierres incandescentes sur la zone du sommet.

 

Un total de deux (2) tremblements de terre d’explosion correspondant aux éruptions de colonnes verticales, dix-huit (18) évènements de type tremors, certains correspondant à des épisodes de fontaines, trente-cinq (35) évènements de  chutes de pierres et (2) évènements de flux pyroclastiques ou  PDC , provoqués par  l’effondrement des fronts de coulées ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les événements de chutes de pierres ont été générés par l’effondrement des fronts et des bords des coulées de lave  qui avancent dans les ravin Miisi et Gully et par la chute de parties du dôme sommital dans le ravin Gully. Actuellement, les coulées de lave Miisi et Buyuan ont progressé respectivement de trois (3) kilomètres et de 200 mètres depuis le cratère sommital. Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 992 tonnes / jour le 22 janvier 2018 avant l’événement phréatomagmatique. Les mesures électroniques d’inclinaison et du GPS indiquent un gonflement continu de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, ce qui correspond à la pressurisation par intrusion magmatique.

Le PHIVOLCS a augmenté le niveau d’alerte en vigueur sur le volcan Mayon au niveau d’alerte 4 hier  . Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres et de faire preuve de vigilance contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les cours d’eau chargés de sédiments. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs :

 

Sabancaya , Pérou :

L’activité explosive n’a pas présenté de variations par rapport à la semaine précédente, atteignant une moyenne similaire de 57 explosions par jour. Les événements associés aux mouvement des fluides (type Longue Période) et aux émission de cendres (Type tremor) continuent de prédominer. Enfin, les séismes liés à la remontée du magma (Type Hybrides) maintiennent des niveaux bas en nombre et en énergie. 
Les colonnes éruptives de gaz et de cendres sont restées similaires par rapport à la semaine précédente, atteignant une hauteur maximale de 3300 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 50 km, principalement dans la direction Nord-Ouest. 

La surveillance de la déformation à la station GNSS montre que les courbes de déformation conservent des niveaux stables, sans variations. 
Le flux de gaz volcanique (SO2) enregistré le 19 janvier a une valeur maximale de 3410 tonnes / jour, une valeur considérée comme grande. 
Six anomalies thermiques ont été enregistrées selon le système MIROVA, avec des valeurs comprises entre 1 MW et 16 MW de VRP (Puissance Volcanique Irradiée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement majeur n’est prévu pour les jours suivants.

Source : IGP

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

La mise à jour du RVO aujourd’hui (21 janvier 2018) suggère les observations suivantes pour le volcan Kadovar: 

I. Le dôme de la lave de « l’évent cotier du Sud-Est  » est rouge incandescent la nuit et s’étend lentement vers la mer. En raison de la pente du côté du volcan, il peut s’effondrer dans la mer.
II. Les estimations des déformations de l’ île à partir des données d’imagerie satellitaire indiquent qu’un déplacement significatif du côté Sud-Est du volcan s’est produit au moment de l’éruption initiale le 11 janvier 2018.
III. La preuve photographique d’un défaut actif  et mouvement de la paroi suggère que le mur est potentiellement instable et s’effondrera. On suppose que cela peut se rapporter à la fissure qui s’étend des évents Sud-Est jusqu’à la mer. Nous devons estimer le volume de matériel qui pourrait potentiellement tomber en mer et qui pourrait générer un tsunami s’il était suffisamment grand.
IV. La persistance de fortes émissions de SO2, la présence de certains tremblements de terre à haute fréquence et une légère augmentation de la fréquence de ceux-ci suggéreraient une activité éruptive continue – la situation est dynamique.

V. Il est toujours possible, cependant, que tout nouveau magma puisse décrocher avant qu’il n’atteigne la surface.
VI. En raison de la pente de l’île, des glissements de terrain sont possibles, et avec la nature explosive du magma, des tsunamis peuvent être générés. Les fissures peuvent permettre à l’eau d’interagir avec des roches chaudes ou du magma, entraînant un hydro-volcanisme (généralement une activité explosive).

Risques : Sur l’île de Kadovar – toute l’île est affectée par les chutes de cendres et le gaz SO2 – le risque est donc élevé
Sur la partie continentale et d’autres îles voisines, il existe un risque de tsunamis, comme indiqué au point (III) ci-dessus.
Tout le monde doit noter que nous sommes toujours sur ALERTE ROUGE – le danger n’est pas encore fini. 

Source : RVO , John Kawatt.

 

Kusatsu-Shirane , Japon :

Un tué et 10 blessés après l’éruption du Mont Kusatsu-Shirane , Kyodo .

Le mont Kusatsu-Shirane dans la ville de Kusatsu, préfecture de Gunma, est entré en éruption mardi matin, déclenchant apparemment une avalanche qui a tué un membre des Forces d’autodéfense et blessé au moins 10 personnes, a annoncé l’Agence météorologique.
La montagne a émis de la fumée noire après l’éruption, qui s’est produite à 09h59, selon l’agence et le gouvernement local de Kusatsu. L’agence a déclaré avoir détecté un petit tremblement volcanique quelques instants avant l’éruption.

Il a été mis en garde contre d’éventuelles chutes de pierres dans un rayon de 2 km autour du sommet  de la montagne en raison de l’activité volcanique et  le niveau d’alerte volcanique a été relevé de 1 à 3 sur une échelle de 5.
Le niveau 3 interdit aux visiteurs d’entrer sur la montagne et dans les zones jugées dangereuses . Il exhorte également les personnes âgées, les enfants et les autres personnes ayant besoin d’aide pendant les évacuations à commencer les préparatifs pour quitter la zone.
Un membre de la Force d’autodéfense au sol qui s’entraînait à proximité a été tué dans l’avalanche, avec cinq autres personnes impliquées dans l’entraînement, selon le GSDF.
Un responsable du service d’incendie local a déclaré que quatre personnes auraient été emportées par l’avalanche, dont l’une a été enterrée.
Le toit d’une maison de repos dans une station de ski dans la région a également été endommagé par des chutes de pierres, selon le fonctionnaire. Environ 80 skieurs s’y étaient réfugiés. Une fenêtre sur un téléphérique à la station a également été brisée, bien que la cause ne soit pas connue. Il n’était pas clair si l’un des skieurs étaient parmi les blessés.
Le gouverneur de Gunma, Masaaki Osawa, a ensuite demandé que le SDF soit envoyé pour aider aux opérations de sauvetage. À Tokyo, le gouvernement central a établi un bureau de liaison au bureau du Premier ministre.
Le mont Kusatsu-Shirane, à 2 160 mètres d’altitude, est situé près de la frontière des préfectures de Gunma et Nagano et est l’une des 50 montagnes volcaniques surveillées en permanence par l’Agence météorologique.

Le sommet du volcan Kusatsu-Shiranesan, situé immédiatement au nord du volcan Asama, se compose d’une série de cônes pyroclastiques se chevauchants et de trois lacs de cratère. Le volcan de nature andésitique à dacitique a été formé en trois étapes éruptives à partir du début et du milieu du Pléistocène. L’écoulement pyroclastique Oshi , datant du Pléistocène , a produit des tufs soudés étendus et de la pierre ponce non soudée qui couvre une grande partie des flancs Est, Sud et Sud-Ouest. La dernière scène éruptive a commencé il y a environ 14 000 ans. Toutes les éruptions historiques ont consisté en des explosions phréatiques provenant des lacs de cratère acides ou de leurs bords. Les fumeroles et les sources chaudes qui parsèment les flancs ont fortement acidifié de nombreuses rivières qui s’écoulent du volcan. Le cratère a été le site de l’extraction active du soufre pendant de nombreuses années au cours des 19ème et 20ème siècles.

Source : Japantimes , GVP.

Photos : Summitpost , Haikugirl’s Japan.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search