25 Aout 2021. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Russie / Kouriles du Nord : Ebeko , Colombie : Nevado del Ruiz , Italie : Pompei .

Home / blog georges Vitton / 25 Aout 2021. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Russie / Kouriles du Nord : Ebeko , Colombie : Nevado del Ruiz , Italie : Pompei .

25 Aout 2021. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea , Russie / Kouriles du Nord : Ebeko , Colombie : Nevado del Ruiz , Italie : Pompei .

25 Aout 2021.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, du 16 Aout 2021 au 22 Aout 2021. (date d’émission 24 Aout 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Durant cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre les valeurs moyennes-basses et moyennes (9-13 événements/h). L’intensité des explosions était principalement faible dans les zones des Cratères Nord et Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS : Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont montré aucun changement significatif au cours de la semaine dernière.
4) GÉOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen-bas
Le flux de CO2 du sol vers le Pizzo Sopra la Fossa est à des valeurs moyennes.
Il n’y a pas de mise à jour de la valeur du rapport C/S. La dernière mesure mesurée (28.07.2021) se situe à des valeurs moyennes (C/S = 9,6).
Le rapport isotopique de l’Hélium dissous dans l’aquifère thermique par rapport au dernier échantillonnage du 27/07/2021 se situe à des valeurs moyennes – élevées.
5) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale est de niveau faible à modéré.

Fig. 1 – La terrasse du cratère vue par la caméra thermique placée sur le Pizzo sopra la Fossa avec la délimitation des zones des cratère Centre-Sud et  Nord (ZONE N, ZONE C-S respectivement). Les abréviations et les flèches indiquent les noms et les emplacements des évents actifs, la zone au-dessus de la terrasse du cratère est divisée en trois plages de hauteur relatives à l’intensité des explosions.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190, Punta Corvi, altitude 400m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) cheminées éruptives situées dans la zone du cratère Nord et par 6 (six) cheminées éruptives situées dans la zone des Cratères Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère (Fig.1).
En raison de conditions météorologiques défavorables, la visibilité de la terrasse du cratère le 21 août n’était pas suffisante pour une description correcte de l’activité explosive.

Le cratère N1 situé dans la zone nord, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) qui sont retombés abondamment avec une distribution radiale. L’évent N2 montrait une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matière fine parfois mélangée à des matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions variait de 3 à 5 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, l’évent S1, situé sur le cône face à la Sciara, produisait sporadiquement des explosions de faible intensité , émettant des matières fines, parfois mélangées à des matériaux grossiers, tandis que les trois évents situés dans le secteur S2 produisaient des explosions de faible intensité projetant des matières grossières mélangées à des matériaux fins . Le secteur C a produit des activités de dégazage. La fréquence des explosions variait de 5 à 9 événements/h.

Source : INGV

Lire l’article en entier https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/531-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210824/file

Photos : INGV , ilvulcanoapiedi

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire, du 16 Aout 2021 au 22 Aout 2021. (date d’émission 24 Aout 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ.

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dégazage pulsé du cratère de la Bocca Nuova, dégazage ordinaire des autres cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Faible activité de fracturation. Faible amplitude de tremor.
3) INFRASONS : activité infrasonore globalement faible
4) DEFORMATIONS : Au cours de la semaine dernière, il n’y a eu aucun changement significatif.

Fig. 3.1 – Carte des cratères sommitaux de l’Etna. BN : Bocca Nuova, VOR : Voragine ; NEC : cratère nord-est ; SEC : cratère sud-est. Le référentiel topographique sur lequel les mises à jour morphologiques ont été superposées est lié au DEM 2014 élaboré par le Laboratoire d’Aéro-géophysique – Section Rome 2.

5) GÉOCHIMIE : Le flux de HCl apparaît à un niveau moyen-bas
Flux de SO2 à niveau moyen
Le flux de CO2 émis par le sol montre une tendance à la baisse et se situe à des valeurs faibles.
La pression partielle de CO2 dissous dans l’eau ne présente pas de variations significatives.
Le rapport isotopique de l’hélium est sur des valeurs moyennes – élevées (dernier échantillonnage du 26.07.2021)
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était faible à modérée.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé grâce à l’analyse des images des caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE). En raison de la couverture nuageuse qui caractérisait une partie de certains jours de la semaine, l’observation de l’activité volcanique par les caméras était discontinue.
La semaine a été caractérisée par des activités de dégazage de tous les cratères sommitaux (Fig. 3.1).

En particulier, au cours de la semaine, le cratère de la Bocca Nuova (BN) a alimenté un dégazage pulsé et presque continu, vraisemblablement à partir des deux évents actuellement actifs à l’intérieur de celui-ci . Le Cratère Nord-Est (NEC) a produit un dégazage intense à un taux variable et le Cratère du Sud-Est (SEC) a alimenté un dégazage continu à partir des fumerolles placées sur le bord Est  .
Enfin, le cratère de la Voragine (VOR) a été caractérisé par un dégazage fumerolien.

Tremor volcanique :
L’ampleur du tremor de la semaine du 16 au 22 août 2021 est faible. Les emplacements des sources sont concentrés dans la zone des cratères centraux. Les profondeurs varient de 1,5 km à 3 km d’altitude.

Source : INGV

Lire l’article en entier https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/532-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210824/file

Photos : INGV , Gio Giusa.

 

Hawaii , Kilauea :

Avis d’activité volcanique HVO/USGS

Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Niveau d’alerte volcanique précédent : AVIS 
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : JAUNE

Émis : mardi 24 août 2021, 5 h 34 HST
Source : Observatoire du volcan hawaïen
Numéro d’avis : 2021/H238
Emplacement : N 19 deg 25 min W 155 deg 17 min
Élévation : 4091 pi (1247 m)
Région : Hawaï

Résumé de l’activité volcanique :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Un essaim de tremblements de terre sous la partie Sud de la caldeira du Kīlauea, dans le parc national des volcans d’Hawai’i, a commencé dans la soirée du 23 août 2021. L’essaim s’est poursuivi jusqu’aux petites heures du matin du 24 août avec une séquence particulièrement forte de tremblements de terre qui se sont produits à environ 1h30, HST. Le début de l’essaim de séismes a coïncidé avec un changement dans le style de déformation du sol aux inclinomètres dans la région du sommet du Kīlauea, indiquant potentiellement le mouvement peu profond du magma sous la partie Sud de la caldeira du Kīlauea.

L’observatoire des volcans hawaïens de l’US Geological Survey augmente le niveau d’alerte volcanique/code de couleur de l’aviation pour le Kīlauea de Avis/Jaune à Attention/Orange en raison de cette activité.

Le HVO continuera à surveiller de près cette activité et ajustera le niveau d’alerte en conséquence. Le HVO est en communication constante avec le parc national des volcans d’Hawai’i à mesure que cette situation évolue. L’activité est entièrement confinée à l’intérieur du parc.

Remarques:
L’observatoire des volcans hawaïens de l’US Geological Survey a détecté une augmentation de l’activité sismique sous la partie Sud de la caldeira du sommet du Kīlauea, dans le parc national des volcans d’Hawai’i. L’activité a commencé vers 16 h 30, HST, le 23 août et s’est poursuivie toute la nuit et jusqu’au petit matin du 24 août 2021. L’essaim s’est accompagné d’une augmentation du style de déformation du sol enregistrée par l’inclinomètre Sandhill, juste à l’Ouest de l’emplacement de l’essaim sismique. La même augmentation d’inclinaison a également été enregistrée par l’inclinomètre près d’Uēkahuna Bluff et du site de l’ancien bâtiment du HVO.

Vers 1h30 du matin ce matin, l’essaim de séismes s’est intensifié dans cette région ; cette activité peut indiquer une intrusion de magma se produisant à 1–2 km (0,6–1,2 miles) sous la caldeira Sud.

Plus de 140 tremblements de terre ont été enregistrés à 4 h 30 du matin le 24 août ; le plus grand séisme enregistré était de magnitude 3,3 avec la majorité des séismes inférieurs à la magnitude 1. Les petits séismes se poursuivent à un rythme d’au moins 10 séismes détectés par heure.

Actuellement, les webcams et les images satellites ne montrent aucune trace de lave à la surface. Les scientifiques du HVO continueront de surveiller la situation et émettront des messages supplémentaires et des changements de niveau d’alerte selon les changements d’activité.

Avis suivant :
L’Observatoire du volcan hawaïen (HVO) continue de surveiller de près la sismicité, la déformation et les émissions de gaz du Kīlauea pour tout changement d’activité. Le HVO publiera désormais des mises à jour quotidiennes du Kīlauea jusqu’à nouvel ordre.

Source : HVO.

Photos : USGS / M. Zoeller. Pu’u’O’o , USGS/ K. Mulliken

 

Russie / Kouriles du Nord , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis : 24 août 2021
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2021-103
Emplacement du volcan : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1156 m (3791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 3,7 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers le Sud-Est du volcan.
Cette activité se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
3700 m (12136 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuage : 20210824/2148Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 10 km (6 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : SE
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20210824/2148Z – Données visuelles.

Source : Kvert.

Photo : L. Kotenko. IVS FEB RAS.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Ruiz

Le niveau d’activité continue au : Niveau d’activité jaune ou (III) : Changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a présenté une augmentation du nombre de tremblements de terre enregistrés et une légère diminution des niveaux d’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. L’augmentation du nombre d’impulsions de tremor et de séismes de longue durée, avec des énergies variables, continue d’être mise en évidence. Des séismes de très longue durée ont également été enregistrés. Ces séismes ont été localisés principalement dans le cratère Arenas. Certains de ces signaux étaient associés à des émissions de cendres, confirmées par les caméras installées dans la zone du volcan.  

La sismicité générée par la fracturation de la roche a diminué le nombre de tremblements de terre et a maintenu des niveaux similaires dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Il y a une augmentation sismique de ce type d’activité enregistrée les 20 et 21 août dans le secteur Nord-Est du cratère Arenas, les profondeurs variaient entre 2,9 et 4,5 km. La magnitude la plus élevée enregistrée lors de l’augmentation , la plus grande de la semaine , était de 1,0 ML (magnitude locale), à ​​05h12 (heure locale), située à 2,5 km au Nord-Est du cratère Arenas, à 3,7 km de profondeur. L’autre activité sismique enregistrée au cours de la semaine a été localisée principalement dans les secteurs Sud-Est , Sud-Ouest et dans le cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre variaient entre 0,6 et 7,0 km.

Concernant la sismicité de type  » drumbeat », le 22 août, il y a eu deux épisodes de faible niveau d’énergie associés à la fracturation de la roche. Cette sismicité a été liée aux processus d’ascension, de localisation-croissance et d’évolution d’un dôme de lave1 au fond du cratère Arenas du volcan Nevado del Ruiz.

Source et photo : SGC.

 

Italie , Pompei :

LE JOUR EXACT DE L ‘ ÉRUPTION QUI A ENSEVELI  POMPÉI EST LE 24 OCTOBRE  79 AP JC .
 
La datation estivale du 24 août, tirée des lettres de Pline le Jeune et acceptée pendant des siècles, a désormais été démentie par une série d’évidences archéologiques de plus en plus nombreuses et sans équivoque. La trouvaille de moût laissée mûrir dans les dolias, fruits de la saison automnale (noix, figues sèches, châtaignes, pruneaux et grenades déjà cueillies), brasiers actifs et surtout d’une pièce rapportant la quinzième acclamation de Titus à l’Empereur, survenue après le 8 septembre 79, font pencher pour une date pleinement automnale.
 
 
Pour soutenir l’hypothèse de l’éruption automnale, il y a aussi une inscription en fusain venue au grand jour il y a quelques années dans la Maison au Jardin où des travaux étaient réalisés. Les maçons de l’époque avaient marqué une date, peut-être celle du début des travaux : 17 octobre 79 après JC. Or, les récentes trouvailles de vêtements et tissus en laine sur les fugitifs dans le cryptoportique de la villa du Sauro Bardato ne laissent guère de place à d’autres doutes et confirment que le moment de l’éruption du Vésuve n’a pas été ′′ ante diem nonum Kalendas Septembres ′′ (le 24 août dans le calendrier romain) mais ′′ ante diem nonum Kalendra Novembres « , soit le 24 octobre.
 
Source : Luigi Maisto
 
Photo : Franco Matrone
Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search