20 Janvier 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 20 Janvier 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea .

20 Janvier 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Islande : Péninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Kilauea .

20 Janvier 2021 .

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 11 Janvier 2021 au 17 Janvier 2021, (date de parution 19 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne avec activité de projection dans la zone Nord .La fréquence totale des événements a montré des valeurs comprises entre des niveaux moyens (12 événements / h) et des niveaux moyens-élevés (17 événements / h) . L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif enregistré par les réseaux d’inclinaison et GNSS.

4) GÉOCHIMIE: Flux SO2: niveau moyen
Ratio C / S – Il n’y a pas de données mises à jour à ce jour: les dernières valeurs disponibles se référant au 06-12-2020 sont à des niveaux moyens (C / S = 12.1).
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs assez élevées (R / Ra = 4,4 par rapport à l’échantillonnage du 21 décembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, Punta Corvi et 400 m.
En raison des conditions météorologiques défavorables, les images des caméras de surveillance des 12-14 et 16 janvier n’étaient pas suffisantes pour une description correcte de l’activité éruptive.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) parfois mélangés à des matériaux fins (cendres). L’évent N2, à quatre points d’émission, a montré principalement une activité explosive d’intensité faible et moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. De plus, une activité de projection a été observée à l’embouchure du N2 qui pendant de longues périodes a été intense, atteignant son apogée les 11 et 17 janvier. La fréquence moyenne des explosions variait de 7 à 9 événements / h.

Dans la zone Centre-Sud, les explosions ont été produites par au moins deux évents, dont l’un ne produisait que des émissions de cendres et l’autre uniquement de gros volumes de matériaux incandescents grossiers de moyenne à haute intensité (les produits atteignaient 250 m de hauteur) . L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire allant de 7 à 8 événements / h.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI [MISE À JOUR n. sept]
L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte que les réseaux de surveillance ont enregistré le retour des paramètres à l’activité normale à 09h35 (08h35 UTC).

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/409-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210119/file

Photos : INGV , Webcam.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 11 Janvier 2021 au 17 Janvier 2021, (date de parution 19 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable associée aux éclaboussures, à l’émission de lave par débordement et à la production de cendres du Cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère au cratère Nord-Est, à la Voragine et à la Bocca Nuova avec des émissions de cendres rares et diluées.
2) SISMOLOGIE: Activité de fracturation modérée, amplitude du tremor moyenne à élevée.
3) INFRASONO: activité infrasonore modérée
4) DEFORMATIONS: Aucune variation significative à signaler pour les déformations mesurées par les réseaux d’inclinaison et GNSS à moins d’une variation minimale évidente à la station inclinométrique  du ‘Crater del Piano’ observée en conjonction avec le début de l’événement éruptif au cratère Sud-Est du 17 Janvier.

5) GÉOCHIMIE: Flux SO2: niveau moyen
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen.
Le flux de CO2 du sol est à des niveaux moyens.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour le 08/01/2021).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna au cours de la semaine en question a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et au moyen d’une inspection réalisée dans la zone du sommet par le personnel d’INGV-OE le 14 janvier. Les conditions météorologiques au cours de la semaine ont en partie rendu l’observation de l’activité volcanique discontinue.

Le Cratère Sud-Est (SEC), pendant toute la semaine, n’a pas montré de variations significatives par rapport à la semaine précédente et a produit une activité explosive variable en intensité et en fréquence avec le lancement de lambeaux de lave tombant sur les flancs du cratère, associés à des émissions de cendres. Cette activité était principalement produite par deux bouchées situées dans la zone Est du complexe du SEC, et marginalement par une dans la zone Sud  .
L’activité explosive était associée à des éclaboussures intenses et discontinues produites par les bouches de la zone Est . Ces éclaboussures le 17 janvier ont produit un débordement de lave qui s’est déplacé sur le flanc Est du Cratère Sud-Est (SEC) vers de la Valle del Bove  .

Dans le détail, l’événement a évolué en trois phases:
(i) à ~ 06: 00 GMT, un petit débordement commence qui reste confiné à la zone supérieure du cône  );
(ii) à ~ 06: 40 GMT le trop-plein semble bien alimenté et la coulée de lave commence à se dilater lentement en restant près du sommet du cratère, le matériau détaché de l’avant de l’écoulement atteignant la base du cône;
(ii) à ~ 07h19 GMT une augmentation de l’alimentation de la coulée de lave a été observée dont le front à 09h00 GMT avait atteint une altitude d’environ 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer . De plus, à 07h19 GMT, une émission de cendres probable associée à une brèche dans le bord du cratère a été observée  .
A partir de ~ 12h30 GMT en raison de la couverture nuageuse, il n’a pas été possible de suivre l’évolution du phénomène; les dernières données disponibles ont indiqué que le front de lave était stable à une altitude d’environ 3000 mètres et que l’écoulement semblait mal alimenté . Les premières données disponibles le 18 janvier à 17h30 GMT montrent que la coulée de lave n’était plus alimentée et se refroidissait.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA [MISE À JOUR n. 121]
L’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, Etneo Observatory, rapporte qu’à partir d’environ 00h40 GMT un nouveau débordement de lave est observé sur le côté Nord du cratère Sud-Est. Il y a aussi une activité strombolienne modérée toujours au Cratère Sud-Est.
En ce qui concerne le tremor volcanique, on note une augmentation d’amplitude qui atteint des valeurs élevées. L’activité infrasonore est modeste. Les données du réseau GPS de l’Etna ne montrent pas de variations significatives.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/410-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210119/file

Photos : Gio Giusa , INGV.

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Environ 570 tremblements de terre ont été détectés par le réseau sismique SIL de l’OMI cette semaine, beaucoup moins que la semaine précédente où environ 790 tremblements de terre avaient été détectés. La plus grande différence entre les semaines est considérablement moins de tremblements de terre dans la péninsule de Reykjanes cette semaine par rapport à la semaine dernière.

 

Le plus grand tremblement de terre de la semaine a été une secousse de M3.1 le 13 janvier à 15h23 sur la crête de Reykjanes. Deux autres tremblements de terre de M3 ont également été détectés cette semaine, le premier à 15h34 le 13 janvier sur la crête de Kolbeinsey et l’autre à 23h31 le 16 janvier dans la caldeira du Katla à Mýrdalsjökull. Un petit tremblement de terre a été détecté sur le volcan Hekla et cinq sur le Grímsvötn.

Source : Vedur .

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a diminué dans le nombre de tremblements de terre et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans le secteur Sud-Est du volcan et dans le cratère Arenas. Dans une moindre mesure et de manière dispersée, il a enregistré une sismicité de ce type dans les secteurs Nord, Nord-Est, Sud et Sud-Ouest du volcan. Les profondeurs des tremblements de terre variaient entre 0,7 et 7,0 km. La magnitude la plus élevée enregistrée au cours de la semaine
 était de 0,6 ML (magnitude locale), correspondant au séisme survenu le 15 janvier à 16 h 31 (heure locale), situé à 0,6 km au Sud-Sud-Ouest, à 1,7 km de profondeur.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté dans le nombre d’événements et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue et très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. 
Au cours de la dernière semaine, le portail MIROVA a signalé une anomalie thermique de basse énergie sur le volcan.

Source : SGC .

Photo : Auteur inconnu .

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halema’uma’u avec de la lave sortant des évents du côté Nord-Ouest du cratère. Vendredi matin(15 janvier), le lac de lave avait une profondeur de 199 m (653 pieds) et reste stagnant sur sa moitié Est. Les taux d’émission de SO2 restent élevés.

Observations du sommet:
Les mesures les plus récentes des taux d’émission de dioxyde de soufre du 14 janvier montrent une augmentation d’environ 4 700 t / j – dans la fourchette des taux d’émission du lac de lave d’avant 2018 (3 000 à 6 500 t / j). Les inclinomètres du sommet n’ont enregistré ni inflation ni déflation ces derniers jours. La sismicité reste élevée mais stable, avec des tremors élevés et réguliers et quelques tremblements de terre mineurs.

 

Observations du lac de lave de Halema’uma’u:
La fontaine basse de l’évent Ouest alimente un canal qui se déverse dans le lac de lave à l’intérieur du cratère Halema’uma’u.

La moitié Ouest active du lac de lave avait une profondeur d’environ 202 m (663 pieds) hier soir (18 janvier), tandis que la moitié Est stagnante du lac reste plusieurs mètres plus bas. L’ensemble du lac de lave – y compris la moitié Est stagnante – est perché à au moins 1 à 2 m (yards) au-dessus de la croûte entre le lac perché et la paroi du cratère.

Toutes les îles sont restées stationnaires au cours de la semaine dernière, gelées dans la partie stagnante Est du lac de lave. Le 12 janvier, l’extrémité Ouest de l’île a été mesurée à 8 m (26 pi) au-dessus de la surface du lac de lave, avec le point le plus élevé à 23 m (75 pi) au-dessus de la surface.

Source : HVO.

Photo : Bruce Omori .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search