25 Octobre 2020. FR . Philippines : Mayon , Argentine / Chili : Nevados de Chillan : Equateur , Sangay , Islande : Peninsule de Reykjanes .

Home / Argentine / 25 Octobre 2020. FR . Philippines : Mayon , Argentine / Chili : Nevados de Chillan : Equateur , Sangay , Islande : Peninsule de Reykjanes .

25 Octobre 2020. FR . Philippines : Mayon , Argentine / Chili : Nevados de Chillan : Equateur , Sangay , Islande : Peninsule de Reykjanes .

25 Octobre 2020.

 

Philippines , Mayon :

AVIS DE LAHARS POUR LE VOLCAN MAYON: 24 octobre 2020 , 05:30 .

Sur la base de son bulletin météorologique n ° 4 publié à 17h00 aujourd’hui (24 octobre 2020), la Philippine Atmospheric Geophysical and Astronomical Services Administration (PAGASA) prévoit que la dépression tropicale «QUINTA» touchera terre dans la région de Bicol entre dimanche soir et lundi matin (25-26 octobre) et traversera vers l’Ouest le Sud de Luzon lundi. En tant que telle, la région de Bicol devrait connaître des précipitations légères à modérées, avec parfois de fortes pluies pendant la période.

En raison de ce développement, Le DOST-PHIVOLCS recommande fortement une vigilance et une préparation accrues des communautés dans les zones prédéterminées de dangers lahar sur le volcan Mayon. Des pluies prolongées et abondantes peuvent générer des lahars post-éruption sur les principaux canaux drainant l’édifice du volcan Mayon en incorporant des matériaux en vrac provenant d’épais dépôts de courant de densité pyroclastique (PDC) et des chutes de cendres restantes de l’éruption de janvier-mars 2018. La majeure partie des gisements érodables de PDC occupe les zones du bassin versant des canaux Miisi, Mabinit, Buyuan et Basud. En outre, des dépôts d’éruption plus anciens et érodables occupent les zones du bassin versant sur les pentes Est et Ouest de l’édifice et peuvent être remobilisés sous forme de lahars sans éruption par l’érosion des berges et des lits de chenal. Les lahars du Mayon peuvent menacer les communautés le long des pentes moyennes et inférieures et en aval de ces canaux d’inondations  . Des flux de Lahar ont été observés à Barangays Maninila et Tandarora à Guinobatan, Albay les 15 et 20 octobre 2020 provoqués respectivement par les pluies des typhons «OFEL» et «PEPITO».

Le DOST-PHIVOLCS, par conséquent, met en garde contre les lahars potentiels et les flux de ruisseaux chargés de sédiments sur tous les canaux de la rivière drainant les pentes du volcan Mayon, en particulier le Miisi, Binaan, Anoling, Quirangay, Maninille, Masarawag, Muladbucad, Nasisi, Mabinit, Matan-ag, et les canaux de Basud, qui peuvent être générés par de fortes pluies provoquées par la dépression tropicale «QUINTA». Il est conseillé aux communautés et aux administrations locales situées à côté de ces bassins de drainage d’être également vigilants et de déplacer les résidents vers les hauteurs en cas de fortes pluies.

Source : Phivolcs .

Photos : Manilla Bulletin , Erickson Banzuela Balderama.

 

Argentine / Chili , Nevados de Chillan :

Les paramètres de sismicité associés à la fois aux processus de fracturation des matériaux rigides (type VT) et à la dynamique des fluides au sein du complexe volcanique (type LP et TR) ou à l’activité de surface (type EX) sont restés à des niveaux similaires à ceux des dernières périodes.

L’événement de type VT d’énergie la plus élevée, avec une magnitude locale (ML) de 2,9, a été localisé à 3,1 km au Sud-Est (SE) du cratère actif avec une profondeur de 2,1 km.
Les images fournies par les caméras de surveillance nous ont permis d’observer que la dynamique d’activité effusive et explosive s’est poursuivie pendant cette quinzaine de jours. L’activité effusive est caractérisée par l’extrusion de lave, qui s’accumule au niveau du cratère et s’avance en dehors de la limite Nord du cratère actif, générant un écoulement qui à ce jour atteint 615 m depuis le bord de celui-ci. L’activité explosive a présenté des hauteurs maximales de colonnes inférieures à 1100 m, avec une teneur modérée en particules et une teneur plus élevée en gaz volcaniques.

Certains épisodes isolés ont montré une teneur élevée en pyroclastes provenant du dôme situé dans le cratère Nicanor.
Lorsque les conditions météorologiques le permettaient, il était possible d’enregistrer une incandescence de jour comme de nuit.
D’après les données obtenues du réseau de stations GNSS et d’inclinomètres installés sur le volcan, on observe que la tendance à la relaxation du système se maintient, présentant des variations mineures.
17 alertes thermiques ont été enregistrées dans la zone avec une valeur maximale de 5 MW, valeur jugée faible.

CONCLUSIONS
Le cycle éruptif du complexe volcanique Nevados de Chillán continue d’évoluer régulièrement, avec l’avancée de la coulée de lave observée sur le versant Nord, ajoutée au développement du dôme de lave logé dans le cratère, qui présente des épisodes explosifs isolés d’énergie plus élevée, associés à sa destruction partielle.

 

De manière complémentaire, les données des stations GNSS ont montré quelques variations mineures à la baisse au cours de cette période. Cependant, l’enregistrement de sismicité associé à la dynamique des fluides , des explosions, des alertes thermiques, le dégazage de faible hauteur et l’incandescence, sont cohérents avec le développement de ce type de corps magmatiques en surface.

On considère que le processus actuel fait partie d’une dynamique éruptive intermittente avec émission de matière magmatique vers la surface avec un faible niveau d’explosivité, il ne montre pas de signes qui suggèreraient pour le moment une plus grande déstabilisation.

Source : Segemar .

Photo et vidéo : Josefauna .

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Samedi 24 Octobre 2020 .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : En hausse .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement .

Sismicité : Du 23 octobre 2020, 11:00 au 24 octobre 2020, 11:00 :
Evènements de type longue périodes : 2
Tremor d’émission : 2
Explosions : 15

Pluies / lahars:
Au cours des dernières 24 heures, il n’a pas été enregistré de pluies .
** En cas de fortes pluies, des lahars peuvent être générés dans rivières Volcán, Upano et autres affluents **

Emission / colonne de cendres: De légères émissions de gaz ont été observées jusqu’à 500 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Ouest. Le VAAC de Washington a signalé des émissions de gaz et de cendres jusqu’à 870 mètres au-dessus du sommet dans une direction Ouest et Sud-Ouest.

Autres paramètres de surveillance: FIRMS a enregistré 14 alertes thermiques, MIROVA a signalé 1 alerte thermique faible et 1 alerte thermique modérée au cours des dernières 24 heures.

Observations: Le secteur du volcan s’est dégagé tôt ce matin, le reste du temps est resté généralement nuageux.

Niveau d’alerte: jaune.

Source :  IGEPN.

Photo : Ecu 911

 

Islande , Peninsule de Reykjanes :

L’activité sismique dans la péninsule de Reykjanes est en baisse depuis le tremblement de terre M5.6 du 20 octobre à Núpshlíðarháls. Des tremblements de terre mineurs sont toujours mesurés dans la région. A partir de minuit, environ 100 tremblements de terre ont été détectés dans la région, le plus grand de M2.3, les autres tremblements de terre sont plus petits.

Il est compliqué d’évaluer si l’essaim diminue ou si l’activité a temporairement diminué. Il n’est donc pas exclu que l’activité sismique dans la péninsule de Reykjanes augmente à nouveau. 

Les voyageurs et les randonneurs sont invités à faire preuve de prudence à proximité des pentes abruptes à Reykjanes en raison de la probabilité accrue de chute de pierres pendant que l’essaim sismique se poursuit.

Source : Vedur .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search