18 Mai 2021. FR. Philippines : Taal , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

Home / blog georges Vitton / 18 Mai 2021. FR. Philippines : Taal , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

18 Mai 2021. FR. Philippines : Taal , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

18 Mai 2021.

 

 

 

Philippines , Taal :

AVIS D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 18 mai 2021 , 08h30.

Ceci est un avis d’agitation élevée sur le volcan Taal.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de surveillance du volcan Taal a enregistré deux cent quatre-vingt-huit (288) tremblements de terre volcaniques, dont trente-neuf (39) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence et deux cent quarante-neuf (249) événements de trémor volcanique d’une durée d’un ( 1) à vingt (20) minutes, et un tremor de fond de bas niveau qui persiste depuis le 8 avril 2021. La plupart de ces tremblements de terre étaient très peu profonds et générés à moins de cinq (5) kilomètres sous l’île du volcan Taal ou TVI et au Nord-Est du lac Taal. Des remontées de fluides volcaniques chauds dans le lac du cratère principal et un dégazage actif des fumerolles du cratère principal qui ont produit des panaches chargés de vapeur de 300 mètres de haut ont été observés depuis le lever du jour. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 2 214 tonnes / jour le 17 mai 2021. La surveillance électronique de l’inclinaison a enregistré une légère mais très brusque inflation de l’île du volcan Taal qui a commencé hier, tandis que les paramètres de déformation du sol à plus long terme provenant de mesures de  l’inclinaison électronique, du GPS continu et de la surveillance InSAR continuent d’enregistrer une inflation et une expansion très lentes et régulières de la région du Taal qui ont commencé après l’éruption de janvier 2020. Ces paramètres indiquent une activité magmatique persistante à de faibles profondeurs sous l’édifice.

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal, mais des troubles élevés sont récurrents et les conditions du volcan restent instables. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 2, des explosions soudaines , de vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones à l’intérieur et autour de TVI. Le DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée soit strictement interdite dans l’île du volcan Taal, la zone de danger permanent de Taal ou PDZ, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, et l’occupation et la navigation sur le lac Taal. Il est conseillé aux autorités locales d’évaluer et de renforcer en permanence l’état de préparation des barangays précédemment évacués autour du lac Taal en cas de reprise des troubles. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques d’explosions soudaines et de cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des dangers pour les aéronefs. Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs.

Photo : CNNPH , marcello Teofilo

 

Italie , Stromboli :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 17 Mai 2021, 15:24 (13:24 UTC) 

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce que l’amplitude moyenne du tremor volcanique se situe à des valeurs moyennes-élevées, comme indiqué dans le communiqué de presse Stromboli Activity du 11/05/2021. Concernant l’amplitude des signaux VLP, aucune variation n’est observée et elle reste à des niveaux faibles.
Dans le même temps, l’amplitude des séismes d’explosion reste faible et parfois moyenne-faible.

Une activité de projection discontinue continue d’être observée dans le cratère Nord parfois plus intense. À environ 11 h 45 UTM et 11 h 55 UTM, des épisodes explosifs plus intenses ont été observés dans le secteur Centre-Sud.
Les réseaux de surveillance inclinométrique et GNSS ne montrent actuellement pas de changements significatifs. À 6h21 le 15 mai, il y a un changement dans l’inclinomètre TDF (Timpone del Fuoco) avec des valeurs maximales d’environ 2 microradians.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 17 Mai 2021, 16:56 (14:56 UTC).

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce que l’amplitude du tremor volcanique a atteint des valeurs moyennes-basses, confirmant la tendance oscillante entre les valeurs moyennes-basses et moyennes-élevées constatées ces derniers jours.
Dans le même temps, l’amplitude des signaux VLP et des séismes d’explosions reste faible.

L’activité de projection est restée pratiquement inchangée. À partir de 13h00 UTC et pendant environ une heure, une légère augmentation d’intensité et de fréquence a été observée dans les explosions individuelles à la fois dans les secteurs Nord et Centre-Sud.
Il n’y a pas de changement significatif dans la série chronologique des réseaux de surveillance de la déformation des sols

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement .

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/Dati/informative/vulcanico/ComunicatoSTROMBOLI20210517130451.pdf

Photos : INGV , web cam skynet

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 17 Mai 2021 – 11h00

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’amplitude du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface) poursuit sa lente décroissance initiée
depuis le 2 mai.

– Les images des caméras de l’OVPF et de l’OVPF/IRT de ces dernières 24h montrent que :
• les deux cônes sont toujours actifs avec un fort dégazage  ;
• l’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnels et ce jusqu’à la limite supérieure des grandes pentes, où des résurgences de lave sont parfois visibles en surface ;
• le front de coulée ne progresse que très lentement dans les Grandes Pentes.

– Sur les dernières 24 heures, 2 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés, localisés à l’aplomb des cratères sommitaux.
– Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse en champ lointain (région des Plaines).
– Une légère tendance à l’inflation de la zone sommitale est de nouveau enregistrée.
– Les observations effectuées sur le terrain le 11/04 et les analyses des produits éruptifs montrent la présence l’émission d’un magma peu dégazé en début d’éruption. L’échantillonnage du 03/05 a mis en évidence l’arrivée à la surface d’un nouveau magma plus chaud, qui pourrait correspondre à la source profonde de magma qui a pressurisé le magma plus superficiel émis au début de l’éruption.

Les flux de lave peuvent être estimés à partir des flux de SO2 mesurés par le réseau DOAS «NOVAC». En considérant un magma partiellement dégazé lors des premiers jours de l’éruption, le
débit maximal de lave n’a probablement pas dépassé 20 m3 /s les 9 et 10/4 . Les proportions de magma moins dégazé ont ensuite probablement augmenté au cours du temps permettant
d’estimer un débit moyen de 24 m3 /s pour la journée du 13/4 (mais avec des valeurs maximales allant probablement jusqu’à 59 m3 /s), puis un débit moyen plus faible entre 8,3 et 1,2 m3 /s pour la période du 16 au 22/4. Suite à la panne de la station Bert (situé au Piton de Bert), les débits ont été estimés par la station Enclos (situé sur la bordure ouest de l’Enclos) à partir du 24/04. Les données de la station Enclos  semblent suggérer un flux de gaz et de magma relativement faible et stable depuis le 27/4. Une variation importante des flux de SO2 a été néanmoins détectée le 12/5, se traduisant probablement par une augmentation ponctuelle du flux de lave émis en surface. En revanche aucune estimation de débit de lave n’a pu être établie par la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne), car l’écoulement de la lave désormais en quasi-totalité en tunnel limite considérablement le rayonnement thermique de la coulée.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

Source : OVPF.

Lire l’articlehttps://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210517_11h00_communique_eruption.pdf

Photos : OVPF , Sag / Pghm / Ovpf ( 02 Mai).

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 10 Mai 2021 au 16 Mai 2021 , Arequipa, 17 Mai 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 37 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 3,5 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 733 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 37 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans l’Ouest , l’Est , et le Nord-Ouest du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M1,0 et M3,8. 

 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 3,5  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Est , Sud , Est et Nord- Est du Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 8 anomalies thermiques ( valeur maximale de 14 MW ) associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan . La défense civile de la province de Caylloma rapporte de légères chutes de cendres dans le district de Chivay et dans Achacota .

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Andina.

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

Volcan La Soufrière – MISE À JOUR SCIENTIFIQUE 17 Mai 2021 , 18:00 .

– L’activité sismique à La Soufrière St Vincent est restée faible depuis le tremor lié à l’explosion et à la mise en décharge des cendres du 22 avril.
– Au cours des dernières 24 heures, seuls quelques tremblements de terre de type longue période ont été enregistrés.
– Lorsque la couverture nuageuse est suffisamment haute, il y a une émission de vapeur persistante observable depuis l’observatoire.

– Des anomalies thermiques, indiquant des températures élevées à l’intérieur du nouveau cratère, continuent d’être détectées par le système d’alerte NASA FIRMS.
– Le volcan continue d’être en état d’agitation. L’escalade de l’activité peut encore avoir lieu avec peu ou pas d’avertissement.
– Il faut faire preuve de prudence lors de la traversée des vallées fluviales sur le volcan en raison du risque accru de lahars (coulées de boue) pendant les périodes de pluie sur le volcan.

– Le volcan est au niveau d’alerte ORANGE.

Source : UWI.

Photo : Nadia Huggins / UWI

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search