04 Mai 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Islande : Geldingadalur , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Nevados de Chillan , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

Home / blog georges Vitton / 04 Mai 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Islande : Geldingadalur , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Nevados de Chillan , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

04 Mai 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Pérou : Sabancaya , Islande : Geldingadalur , Nouvelle Zélande : White Island , Chili : Nevados de Chillan , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

04 Mai 2021 .

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 03 Mai 2021 – 15h00.

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. l’amplitude du trémor après avoir stagnée du 29 avril au 1er mai, a repris sa tendance à lentement décroitre depuis le 2 mai . Son amplitude reste cependant significative atteignant encore 50% de l’amplitude maximum observée durant cette éruption, le 13 avril.

– Sur les dernières 24 heures, 6 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés, tous localisés à l’aplomb des cratères sommitaux.

– Les flux de CO2 dans le sol sont toujours en hausse en champ lointain (région des Plaines).
– La légère inflation (gonflement) de la zone sommitale et de la base du cône terminal se confirme. Ce paramètre sera suivi avec attention ces prochains jours car il peut correspondre à la pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisée sous le sommet et pourrait suggérer un flux de magma profond entrant dans le réservoir magmatique superficiel supérieur s’ajoutant au flux de sortie du réservoir qui alimente le site éruptif.
– L’amélioration des conditions météorologiques sur site depuis hier se poursuit rendant possible l’observation de l’éruption depuis le Piton de Bert et plus généralement le rempart sur de l’Enclos
Fouqué.
– Une intervention réalisée ce matin avec l’appui de la SAG et du PGHM, nous a permis de constater que le front de coulée se situait toujours en amont du cratère Bonnet et qu’il avait repris une
lente progression vers l’aval, ainsi que de réaliser des prélèvements de lave et de remettre en fonction une station sismique en panne.
– L’écoulement de la lave à la sortie des bouches éruptives, se fait essentiellement en tunnel et ce presque jusqu’à la limite supérieure des grandes pentes.
– Les fontaines de laves bien visibles jusqu’au début de la période de mauvais temps, sont maintenant bien plus faibles. Un petit lac de lave a pris place à l’intérieur de l’évent éruptif amont, tandis
que le panache de gaz se concentre sur l’évent aval.

– Les conditions météorologiques favorables, ont permis une estimation du flux de lave par imagerie satellite. Les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) restent inférieurs à 7 m3/s. Cependant, l’écoulement de la lave aujourd’hui en grande partie en tunnel, conduit probablement à une sous-estimation de ce débit.
– A noter, ce matin comme hier matin, la présence de feux dans la végétation situé au pied du Nez coupé du Tremblet .

Niveau d’alerte : Alerte 2-2

Source et photo : OVPF

Lire l’article https://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210503_15h00_communique_eruption.pdf

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 26 Avril 2021 au 02 Mai 2021 , Arequipa, 03 Mai 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 91 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2,3 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1703 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 91 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans l’Est , et le Nord-Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M1,4 et M2,5. 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,3  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Ouest , Sud , Sud-Ouest et Nord- Ouest du Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 11 anomalies thermiques ( valeur maximale de 42 MW ) associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan . 

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source et photo : IGP.

 

Islande , Geldingadalur :

Réévaluation nécessaire de la taille de la zone de danger, 04 Mai 2021 , Mis à jour le 03 Mai 2021 à 12h15

L’éruption de Fagradalsfjall se poursuit à travers le cratère principal. Le cratère actif est la cinquième ouverture de fissure qui s’est ouverte dans la région le 13 avril. Depuis le 27 avril, l’activité volcanique a été caractérisée par des fontaines de lave continues, tandis que l’activité a changé vers minuit le 2 mai, et a depuis montré un comportement pulsatile. Ces impulsions ont des périodes actives intermittentes de 8 à 12 minutes, avec 1 à 2 minutes de périodes de repos entre les deux. Les impulsions actives commencent par une forte activité de fontaine, avec des fontaines atteignant jusqu’à 100-150 m au-dessus du niveau du sol, et certaines encore plus haut. Ces impulsions sont très apparentes dans le tremor sismique des stations sismiques dans une large zone autour du site d’éruption.

Dimanche matin, juste après 6 heures du matin, la direction du vent est devenue faible vers l’Est, et quelques heures plus tard, de la fumée a été détectée dans les pentes Sud-Ouest de Geldingadalir. Peut-être que le pyroxène chaud du cratère éruptif a été transporté par le vent au Sud-Ouest du champ de lave sur une distance d’environ 300 mètres et a déclenché un feu de broussailles qui peut être vu sur l’une des deux webcams RÚV.

On ne sait pas exactement ce qui cause ces changements dans l’activité volcanique, mais des changements dans le flux de magma, la composition chimique du magma / gaz, ou éventuellement des changements dans le conduit volcanique ne peuvent être exclus.

Compte tenu de ces changements d’activité, la taille de la zone à risque sur le site de l’éruption est en cours de réévaluation.

Source : Vedur is.

Photo : Volcano Chaser / Marco Di Marco .

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Les troubles volcaniques mineurs se poursuivent sur Whakaari / White Island, Publié: Mar 4 mai 2021 12:30 PM

Malgré une courte période d’activité le 29 avril, l’activité volcanique sur Whakaari / White Island reste à de faibles niveaux. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.

Une brève période de tremor de basse énergie et de signaux acoustiques a été enregistrée le 29 avril vers 22 h 30 NZST sous la forme d’une séquence de petits tremblements de terre volcaniques, conduisant à un tremor volcanique. Pendant la période de tremor volcanique, des signaux acoustiques impulsifs ont été enregistrés et cela a duré plusieurs heures.

Un vol d’observation le 30 avril a confirmé qu’il n’y avait pas eu de matériaux éjectés durant cette activité sismique – contrairement aux épisodes précédents où le matériau éjecté était vu à quelques mètres de l’évent actif. Aucune observation de changement n’a été notée sur les webcams de l’île.

Cet épisode est probablement causé par une série d’explosions souterraines de faible énergie. Des périodes d’activité similaires ont été observées à la mi-février et au début de la mi-mars, revenant à des niveaux bas typiques peu de temps après.

Les survols de mesures de gaz et d’observation ont confirmé que la quantité de gaz libérée par le volcan est inchangée depuis mars. Le volcan continue de produire un panache de gaz et de vapeur modéré, ce qui entraînera de faibles pluies acides sous le vent.

Les mesures infrarouges thermiques confirment également que les températures des évents actifs ne changent pas de manière significative. Le niveau de tremor sismique reste aux niveaux de fond. Ces observations et l’activité mineure observée sont cohérentes avec l’activité en cours. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1 et le code couleur de l’aviation reste au vert.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et ne constitue pas une prévision d’activité future. Alors que le niveau d’alerte volcanique 1 est principalement associé à des risques environnementaux (y compris le rejet de vapeur et de gaz volcaniques chauds, les tremblements de terre, les glissements de terrain et l’activité hydrothermale), des éruptions peuvent encore se produire avec peu ou pas d’avertissement. Les principaux déclencheurs plausibles d’une éruption soudaine sont l’effondrement d’un matériau instable dans un évent actif et la possible infiltration d’eau souterraine sur le corps de magma peu profond.

Source : Geonet / Brad Scott / Volcanologue de service .

Photo : Geonet.

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de Ñuble, complexe volcanique de Nevados de Chillán, 2 mai 2021, 17h15 heure locale (Chili continental)

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées dans l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le dimanche 02 mai à 16h59 heure locale (20h59 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique du Nevados de Chillán ont enregistré un séisme associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (type longue période) .

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes:
HEURE D’ORIGINE: 16 h 59 heure locale (20 h 59 UTC)
DÉPLACEMENT RÉDUIT: 553 (cm * cm)
SIGNAL ACOUSTIQUE: 2,67 Pascals (Pa) réduit à 1 km

OBSERVATIONS:
En raison des conditions météorologiques du secteur, il n’a pas été possible de vérifier l’état de l’activité de surface du complexe volcanique.

L’alerte technique volcanique reste au niveau Jaune .

Source : Sernageomin .

Photo : Reav.

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

La Soufrière St.Vincent , MISE À JOUR SCIENTIFIQUE du 03 Mai 2021 , 18:00.

– L’activité sismique à La Soufrière, St Vincent est restée faible depuis le tremor associé à l’explosion et aux cendres du 22 avril.
– Au cours des dernières 24 heures, seuls quelques tremblements de terre hybrides et volcano-tectoniques de longue période ont été enregistrés et il n’y a eu aucun autre tremor sismique.
– Le réseau sismique a enregistré des signaux provenant de plusieurs lahars pendant une période d’environ six heures commençant vers 9 heures du matin.

– Ces lahars ont très probablement eu lieu dans toutes les vallées autour de La Soufrière. Les lahars les plus intenses ont eu lieu entre 11 heures et 12 heures.
– Des mesures du flux de dioxyde de soufre (SO2) à La Soufrière ont été effectuées hier avec l’aide des garde-côtes au large de la côte Ouest. Les mesures ont donné un flux moyen de SO2 de 1036 tonnes par jour.
– Le volcan continue d’être en état d’agitation. Des explosions accompagnées de chutes de cendres, d’une ampleur similaire ou supérieure à celles qui se sont déjà produites, peuvent avoir lieu avec peu ou pas d’avertissement.

– Le volcan est au niveau d’alerte Rouge.

Source : UWI

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search