07 Décembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Nouvelle Zélande : White Island , Nicaragua : Telica , Indonésie : Semeru .

Home / blog georges Vitton / 07 Décembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Nouvelle Zélande : White Island , Nicaragua : Telica , Indonésie : Semeru .

07 Décembre 2020. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Nouvelle Zélande : White Island , Nicaragua : Telica , Indonésie : Semeru .

07 Décembre 2020.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du lundi 7 décembre à 03:00 (Heure locale)
Niveau d’alerte : Alerte 1

Depuis 02h28 heure locale, une nouvelle crise sismique est enregistrée sur les instruments de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de déformation rapide.

Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.

Des informations complémentaires vont suivre concernant le secteur impacté par cette propagation magmatique vers la surface.

Bulletin d’activité du lundi 7 décembre à 05:00 (Heure locale)
Niveau d’alerte préconisé : Alerte 2-2

Suite à la crise sismique débutée à 02h28 heure locale ce jour, le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis 04h40 environ heure locale.

L’analyse des données et les observations depuis nos caméras montrent que la ou les fissure(s) éruptives se sont ouvertes sur le flanc ouest du volcan et que les premières laves se sont épanchées aux alentours de 04h55-05h00 heure locale.

Figure 1 : Prise de vue du site érutif depuis la caméra de Piton de Bert de l’OVPF à 05h00 (heure locale, 01h00 TU).

Eruption en cours.

Bulletin d’activité du lundi 7 décembre à 09:15 (Heure locale)
Niveau d’alerte : Alerte 2-2

L’éruption qui a débuté le 07/12/2020 aux alentours de 04h40 (apparition du trémor volcanique) se poursuit. Suite à un survol du site éruptif réalisé avec le concours de la SAG et du PGHM les fissures ont pu être localisées avec précision (Figure 1).

Trois fissures se sont ouvertes sur le flanc ouest sud-ouest du volcan, à une altitude comprise entre 2300 et 2190 m et sur une distance total d’environ 700 m.
Lors du survol, entre 7h et 7h30 heure locale, les trois fissures étaient actives projetant des fontaines de lave d’une quinzaine de mètre hauteur (Figure 2). Le front de coulée se propageait très lentement et se situait à environ 2120 mètre d’altitude (Figure 1).

Figure 1 : Cartographie des fissures éruptives (en rouge) qui se sont ouvertes le 7/12/2020 et localisation du front de coulée à 7h30 (heure locale ; en jaune) ©OVPF/IPGP.


Figures 2 : prises de vue du site éruptif à 7h30 (heure locale) le 7/12/2020 ©OVPF/IPGP.

Source : OVPF.

Lire l’article :  http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-lundi-7-decembre-a-0300-heure-locale

Photos : OVPF

 

Nouvelle Zélande , White Island :

L’émission de cendres s’est arrêtée sur Whakaari / White Island. Le niveau d’alerte volcanique est abaissé au niveau 1. Publié: lundi 7 décembre 2020 2h30

Le niveau d’alerte volcanique est abaissé à 1
Le code couleur de l’aviation est abaissé au vert

Les observations de la semaine dernière montrent que les cendres ne sont plus émises par Whakaari. Les niveaux d’émission de gaz ont également diminué et d’autres indicateurs de surveillance restent faibles. Le niveau d’alerte volcanique est abaissé au niveau 1.

Les observations et les données de surveillance au cours des 2 dernières semaines indiquent que Whakaari / White Island a progressé sur une tendance graduelle à un retour à des niveaux plus bas d’agitation volcanique qui sont typiques du comportement à long terme de ce volcan. Un vol d’observation le 2 décembre a confirmé que les émissions de cendres du volcan avaient maintenant cessé. Les observations satellitaires de la semaine dernière n’ont également détecté aucune cendre dans le panache de vapeur. Les émissions de vapeur et de gaz chauds continuent des évents actifs.

Un vol de mesure de gaz le 2 décembre a montré que les principaux gaz volcaniques, le dioxyde de carbone (CO2) et le dioxyde de soufre (SO2) sont revenus à des niveaux plus bas, comme ceux observés en septembre 2020. Le niveau de tremor sismique volcanique et le nombre de tremblements de terre locaux restent faibles. Les données de déformation du sol provenant de mesures satellitaires indiquent un affaissement continu autour de la zone de ventilation active à l’arrière du lac de cratère ainsi qu’un affaissement local en cours de la paroi du cratère principal, au Sud et à l’Ouest des évents actifs de 2019.

Ces observations indiquent que Whakaari / White Island est maintenant de retour à un faible niveau d’agitation. Le niveau d’alerte volcanique est abaissé au niveau 1 (de 2) et le code couleur de l’aviation est abaissé au vert (à partir du jaune).

De fortes pluies récentes ont amélioré les vues de la caméra , mais d’autres caméras restent affectées par la couverture de cendres. Tous les autres instruments de surveillance sont actuellement opérationnels.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et ne constitue pas une prévision d’activité future. Le niveau d’alerte volcanique 1 indique que les principaux dangers sont ceux attendus pendant les troubles volcaniques; y compris le rejet de vapeur et de gaz volcaniques chauds, les tremblements de terre, les glissements de terrain et l’activité hydrothermale. Alors que le niveau d’alerte volcanique 1 est principalement associé à des risques environnementaux, des éruptions peuvent encore se produire avec peu ou pas d’avertissement. Les principaux déclencheurs plausibles d’une éruption soudaine restent l’effondrement d’un matériau instable dans un évent actif et la possible pénétration d’eau souterraine sur le corps de magma peu profond.

Le GNS Science et le centre national de surveillance des géorisques surveillent en permanence Whakaari / White Island pour détecter les changements d’activité. D’autres mises à jour seront fournies au besoin.

Source : Geonet / Craig Miller / Volcanologue de service.

Photos : Geonet .

Lire l’articlehttps://www.geonet.org.nz/vabs/4MMUZ3YemGddtzbN8rAnXc

 

Nicaragua , Telica :

INSTITUT NICARAGUENSE D’ÉTUDES TERRITORIALES (INETER)
RAPPORT D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE DU 03 DÉCEMBRE 2020

VOLCAN TELICA
Le volcan Telica continue avec des émissions de gaz et l’expulsion de cendres, enregistrant un total de 396 petites explosions au cours des dernières 24 heures, pour un total de 775 explosions depuis le début de cette activité (lundi 30 novembre) .
Les cendres de ces 24 heures ont atteint des hauteurs comprises entre 50 et 300 mètres, au-dessus du niveau du cratère, dont la plupart ont été déposées sur le côté Sud-Ouest des pentes du volcan.

Ce type d’activité est appelé «activité volcanique à faible dégagement d’énergie», ce qui est normal pour un volcan actif.
Une fine couche de cendres est retombée dans les communautés: Zarandaj, Cristo Rey, Las Colinas, Garrobo Empinado, El Panal, Canta Rana, Ceibo Chachagua, Las Mercedes, Punta Arena, La Virgen, Filiberto Morales.

Source et photo : Ineter .

 

Indonésie , Semeru :

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le G. Semeru (3 676 m d’altitude) est en éruption continuellement. On note des éruptions explosives et effusives, entraînant des coulées de lave vers les pentes Sud et Sud-Est, ainsi que des explosions qui projettent des roches incandescentes autour du cratère sommital.

Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Une mince fumée blanche issue du cratère a été observé, à 50-100 mètres au dessus du sommet. Il y a eu une avalanche de lave avec une distance de glissement de 200 à 750 mètres en direction de Besuk Kobokan. Une incandescence a été observée à une hauteur de 50 à 100 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux, les vents faibles à modérés au Nord, Nord-Est, Est, Sud et Sud-Ouest. Température de l’air 22-26 ° C.

 

Selon les sismographes du 6 décembre 2020, il a été enregistré:

6 tremblement de terre d’éruption / explosion  
26 tremblement de terre d’avalanches
3 tremblements de terre d’émissions
8 tremors Harmoniques
1 tremblement de terre volcanique profond
3 tremblements de terre tectoniques lointains
1 signal d’inondation

Recommandation:

En statut de niveau II (Waspada) , les personnes / visiteurs / touristes ne doivent pas avoir d’activités dans un rayon de 1 km autour du cratère / sommet du mont Semeru et à une distance de 4 km dans la direction de l’ouverture du cratère dans le secteur Sud-Sud-Est, ainsi que d’être sensibilisés au courant de nuages ​​chauds d’avalanches, d’avalanches de lave et de lahars le long de la rivière / vallée qui prend sa source au sommet du mont Semeru. Le rayon et la distance recommandés seront évalués en permanence en prévision de tout changement des symptômes de danger.
Les gens doivent rester à l’écart de la zone affectée par les nuages ​​chauds parce que la température est encore élevée.
Il faut faire attention aux glissades potentielles le long de la vallée de la trajectoire des nuages ​​chauds de Besuk Kobokan.

VONA: Le dernier message VONA a reçu le code couleur ORANGE, publié le 5 décembre 2020 à 23:28:00 WIB. Des cendres volcaniques avaient été observées à une altitude de 4676 m au-dessus du niveau de la mer ou à environ 1000 m au-dessus du sommet.

Source : PVMBG.

Photo : Andi Volcanist

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search