05 Mars 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Galeras , Indonésie : Semeru , Japon : Nishinoshima , Pérou : Ubinas .

Home / blog georges Vitton / 05 Mars 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Galeras , Indonésie : Semeru , Japon : Nishinoshima , Pérou : Ubinas .

05 Mars 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Galeras , Indonésie : Semeru , Japon : Nishinoshima , Pérou : Ubinas .

05 Mars 2020.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 24/02/2020 au 01/03/2020 (date d’émission 03/03/2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Pendant cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée accompagnée d’activités de dégazage. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes (11 événements / h le 26 février) et des valeurs moyennes-élevées (17 événements / h le 24 février). L’intensité des explosions était principalement moyenne dans la zone du cratère Nord et dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de Stromboli n’ont montré aucune variation significative à signaler pour la période considérée.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le ratio CO2 / SO2 se situe à une valeur moyenne (dernière mise à jour le 09/02/2020). Le rapport isotopique de l’hélium dissous dans l’aquifère est à des niveaux bas-moyens.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400 m, à une altitude de 190 m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d’intensité variable, de faible (moins de 80 m de hauteur) à haute (plus de 150 m de hauteur) , émettant des matières grossières (lapilli et bombes). Lors de nombreuses explosions, les abondantes retombées ont couvert les pentes extérieures de la zone surplombant la Sciara del fuoco et les blocs ont roulé jusqu’à ce qu’ils atteignent la côte. La fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord était variable entre 7 et 10 événements / h. L’activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matériaux principalement fins (cendres) parfois mélangés à des matériaux grossiers d’intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur). La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud était variable entre 2 et 9 événements / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs moyennes-basses. Le pic des valeurs moyennes-élevées visible sur les graphiques du 27/02 était dû aux intempéries et aux conditions de la mer.

Source : INGV Vulcani .

Lire l’article : file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoStromboli20200303%20(1).pdf

 

Colombie , Galeras :

Bulletin hebdomadaire du volcan Galeras.
L’activité du volcan se poursuit au NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite à l’activité du VOLCÁN GALERAS, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) rapporte que:

Dans de faibles niveaux, au cours de la période évaluée entre le 25 février et le 2 mars 2020, l’activité sismique a connu une légère augmentation à la fois en occurrence et en énergie libérée, maintenant la prédominance des tremblements de terre associés à la fracture du matériau cortical à l’intérieur du bâtiment volcanique, dont certains étaient dispersés dans la zone d’influence volcanique, à des distances inférieures à 15 km du sommet du Galeras, avec des profondeurs allant jusqu’à 10 km sous son sommet et avec une magnitude locale maximale de 2.4. Le tremblement de terre enregistré le 1er mars à 7h20 est mis en évidence  , situé à 5,5 km au Sud-Est, à une profondeur de 4,6 km et de magnitude 2,4 et qui a été signalé comme ressenti par les habitants de la commune de Pasto.

Des conditions météorologiques favorables ont permis, pendant tous les jours de la semaine, l’observation des émissions de gaz du cratère principal et des champs de fumerolles de la périphérie du cône actif , à Las Chavas à l’Ouest et El Paisita au Nord , principalement, avec des colonnes blanches de faible hauteur et à dispersion variable selon le vent. Les autres paramètres de surveillance géophysique et géochimique du volcan Galeras n’ont montré aucun changement significatif.

Source et photo : SGC.

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 5 Mars 2020 
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2020SMR17
Emplacement du volcan: S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région: Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet: 11763 FT (3676 M).

 

 

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h40 UTC (07h40 local).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12403 FT (3876 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des tremblements de terre d’éruption, d’avalanche et d’émission de gaz.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le G. Semeru (3 676 m d’altitude) connait une éruption continue. La dernière éruption s’est produite le 4 mars 2020 avec une hauteur de la colonne d’éruption non observée.
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère est observée avec une mince colonne blanche , haute d’ environ 50-100 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé / pluvieux, les vents sont faibles à modérés vers le Nord, le Nord-Est, le Sud et l’Ouest. La température est d’environ 22-28 ° C.

Semaru Volcano, Java today….Pyroclastic flows….* Semeru Mountain Ejects Hot Clouds As Far as Three Kilometers * MALANG – Mount Semeru issued a hot cloud over three kilometers as reported by the Head of the Malang Regency Subagyo Regional Disaster Management Agency (BPBD) via a digital message on Tuesday (3/3) at 17.33 WIB. Currently the highest mountain in Java is included in level II (Waspada). A hot cloud drop was observed with a maximum amplitude of 23 millimeters with an earthquake duration of up to 540 seconds. The hot clouds glide leads to Besuk Kembar and Besuk Bang from the center of the avalanche with a distance of approximately 750 meters from the main crater. According to Subagyo, these natural phenomena have occurred frequently and the current conditions are still safe and under control. Nevertheless, the Center for Volcanology and Geological Disaster Mitigation (PVMBG) and BPBD still appealed to the public not to carry out activities at a radius of one kilometer and an area about four kilometers in the south-southeast slope sector which is a hot clouds glide path from the main crater. In addition, the public is also expected to always be vigilant of the potential of hot cloud glides in Janggring Saloko Crater so that later the natural phenomenon does not become a disaster. Agus Wibowo Head of the BNPB Disaster Information and Communication Data Center

Publiée par Peter Rendezvous sur Mardi 3 mars 2020

 

Il a été observée 6 éruptions avec une forte fumée de 100 à 200 m d’altitude , leur couleur était  blanche , épaisse , orientée vers le Nord.
Des avalanches du front de coulée ont été observées 16 fois avec une distance de glissement de 300 à 1000 m depuis le bout de la langue de lave (kl. 750 m du cratère) vers le Twin Besuk, Besuk Bang et Besuk Kobokan. La nuit, lorsque la montagne est claire, il est observée, une incandescence d’une hauteur de 10 -50 m.

Selon les sismographes du 4 mars 2020, il a été enregistré:
61 tremblements de terre  d’explosion / Séismes d’ éruption
1 tremblement de terre d’émission
1 tremblement de terre d’avalanche chaude .

Recommandation:
La communauté ne doit pas effectuer d’activités dans un rayon de 1 km et dans la zone jusqu’à 4 km dans le secteur des pentes Sud-Sud-Est du cratère actif qui est une zone d’ouverture du cratère actif du G.Semeru (Jongring Seloko) en tant que canal de glissement de nuages ​​chauds.
 

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Vidéo : Peter Rendez Vous .

Photo : @visit.pronojiwo via Sherine France .

 

Japon , Nishinoshima :

27.247°N, 140.874°E
Altitude : 25 m

La Garde côtière japonaise (JCG) a présenté les résultats InSAR du 17 novembre 2019 au 28 février 2020 montrant la croissance du cône central de Nishinoshima avec des changements à la surface de l’île et l’expansion du littoral à partir des coulées de lave.

 

Lors d’un survol le 17 février, les observateurs ont noté une activité continue de l’évent central, y compris un panache de cendres diffus s’élevant à environ 600 m. Les matériaux éjectés ont atterri près de la base du cône. La lave s’est déversée dans la mer sur les côtes Nord et Est, provoquant une augmentation du panache de vapeur. De l’eau décolorée avait été observée le 4 février dans une zone à 9 km au Sud de l’île, mais n’était pas apparente pendant le survol, peut-être en raison des conditions météorologiques. La zone d’exclusion marine a été définie comme un rayon d’environ 2,6 km autour de l’île.

Source: Garde côtière japonaise, GVP.

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 24 février au 1er mars 2020 Arequipa, 2 mars 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Ubinas reste à de faibles niveaux. À ce jour, l’enregistrement de tremblements de terre associés à la remontée du magma vers la surface est rare. Il y a des émissions faibles et sporadiques de gaz bleutés (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau. Selon ce scénario, la possibilité d’explosions volcaniques et / ou d’émissions de cendres est faible.

L’IGP a enregistré et analysé un total de 125 événements sismiques associés au comportement dynamique du volcan Ubinas, avec la prédominance de signaux sismiques de type Volcano-Tectonique (VT), liés à la fracturation des roches à l’intérieur du volcan. En moyenne, il y a eu 9 tremblements de terre par jour avec des magnitudes inférieures à M1,8. L’activité sismique liée à la remontée du magma (type hybride) a diminué tant dans le nombre d’événements (3 tremblements de terre quotidiens) que dans son énergie.

Les caméras de surveillance ont enregistré des émissions légères et sporadiques de gaz bleus (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau avec des hauteurs inférieures à 170 m au-dessus du sommet du volcan. Le suivi de la déformation de la structure volcanique n’enregistre pas d’anomalies significatives. La surveillance par satellite MIROVA n’a pas enregistré d’anomalies thermiques.

Le 29 février à 15h25 et 17h00 et le 1er mars à 16h01, l’IGP a enregistré et signalé la descente de 3 lahars (coulée de boue volcanique) via l’application mobile Volcanes Peru dans les gorges de Volcanmayo et dans la rivière Sacohaya. Les événements ont présenté des volumes considérés comme modérés à élevés, avec un impact sur les voies de communication et les terres agricoles du district d’Ubinas.

Source : IGP.

Photo : Auteur Inconnu .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search