04 Janvier 2023 . FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Puracé / Chaine volcanique Los Coconucos , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 04 Janvier 2023 . FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Puracé / Chaine volcanique Los Coconucos , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

04 Janvier 2023 . FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Puracé / Chaine volcanique Los Coconucos , Hawaii : Kilauea , Mexique : Popocatepetl .

04 Janvier 2023 .

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE , du 26 Décembre 2022 au 01 Janvier 2023 . (date d’émission 03 Janvier 2023)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité effusive avec coulées de lave dans la Vallée del Léone, dégazage à régime variable au niveau des cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Activité sismique modeste due à la fracturation ; amplitude moyenne des tremors à des niveaux moyens ; localisation des sources près du cratère Sud-Est.
3) INFRASONS : Faible activité infrasonore ; les sources localisées étaient situées dans la zone du cratère de la Bocca Nuova.
4) DEFORMATIONS DU SOL : Au cours de la dernière semaine, les réseaux de surveillance des déformations du sol n’ont pas enregistré de variations significatives. A l’échelle du volcan il y a une légère tendance déflationniste.

Carte du champ de lave mise à jour le 30 décembre 2022, réalisée en analysant les images satellite Sentinel des 28 et 30 décembre. L’image de fond est le modèle ombré du relief de la zone sommitale de l’Etna, obtenu par traitement des images drone acquises lors de plusieurs survols (15 et 21 septembre 2022, 6, 21 et 23 octobre), superposé au modèle ombré dérivé à partir des images Pléiades du 22 août 2020 (AO Remote Sensing). CSE = Cratère Sud-Est.

5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen.
Les valeurs de flux de CO2 du sol enregistrées la semaine dernière sont des valeurs moyennes.
Le CO2 de la nappe phréatique (Réseau EtnaAcque) présente des variations qui s’inscrivent dans la variabilité saisonnière du site.
Isotopes de l’Hélium(échantillonnage discret) : il n’y a pas de mises à jour.
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était d’un niveau élevé en correspondance avec l’éruption effusive dans la zone sommitale.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine d’observation, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été effectué en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo et au moyen d’inspections effectuées par le personnel de l’INGV-OE et par les guides volcanologiques le 31/12 /2022 et 01/01/2023.

Pendant la période d’observation, l’activité effusive qui a débuté le 27 novembre s’est poursuivie depuis la bouche effusive qui s’est ouverte à la base Nord-Est du cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2800 m  . De même que les semaines précédentes, l’activité a montré un régime effusif variable parfois impulsif, qui a déterminé le développement d’un champ de lave caractérisé par le chevauchement de différentes coulées de lave avec expansion dans la Valle del Leone et la Valle del Bove. De l’intégration des images thermiques des caméras de surveillance INGV-OE et des images satellite Sentinel-2 L2A (Sentinel Hub ESA), il a été observé que le front de lave le plus avancé au 30 décembre se situait à une altitude d’environ 2200 m  . Le volume de lave qui a été émise jusqu’à présent a été estimé à environ 1 million de m3.
Les inspections effectuées ont permis de constater que le champ de lave est très complexe et effiloché, avec des coulées de lave qui ont tendance à se former, ralentissant leur vitesse et avec la formation de canaux  divers.
En ce qui concerne les cratères sommitaux, l’activité a été caractérisée par un dégazage à taux variable affectant principalement le cratère de la Bocca Nuova.

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/725-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2023-01-03/file

Photos : INGV , Boris Behncke.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE , du 26 Décembre 2022 au 01 Janvier 2023 . (date d’émission 03 Janvier 2023)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité explosive strombolienne ordinaire et éclaboussures localisées dans la zone Nord de la terrasse du cratère, et activité effusive provenant du débordement de lave de la zone Nord du cratère. Fréquence horaire totale d’activité explosive à un niveau moyen-bas.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques ne présentent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols de l’île n’ont pas montré de variation significative à signaler pour la période considérée.
4) GEOCHIMIE : Le flux de SO2 à un niveau moyen.
Flux de CO2 dans la zone du cratère : il n’y a pas de mises à jour ; les dernières mesures du 10.12.2022 montrent une tendance à la baisse tout en restant sur des valeurs moyennes-élevées.
Rapport CO2/SO2 : le rapport CO2/SO2 affiche des valeurs élevées, égales à 18,37 (données validées au 01.01.2023).
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans les puits thermiques : il n’y a pas de mises à jour.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée depuis le satellite était généralement faible. Des valeurs de flux thermique élevées ont été observées les 27 et 28 décembre 2022 en correspondance avec le débordement de lave dans la zone sommitale.

Images prises par les caméras de surveillance INGV-OE placées à 190m d’altitude qui montrent l’activité explosive produite par la zone Centre-Sud et la zone Nord (respectivement a, d et b). En c les bouches actives de la zone nord, la N1 et trois de la N2

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE à une altitude de 190 m (SCT-SCV) et Punta dei Corvi. Pour le moment, les signaux vidéo des caméras vidéo à 400 m et Pizzo ne sont pas disponibles suite à l’endommagement de la fibre optique pour la transmission des données, en raison des intempéries qui ont frappé l’île le 12 août 2022. Pendant la période, une activité explosive a été principalement produit par 4 évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère (N) et par 1 évent situé dans la zone Centre-Sud (CS). Suite à l’activité éruptive du 4 au 9 décembre 2022 qui a produit l’effondrement de la zone Nord de la terrasse du cratère et dans une moindre mesure de celle Centre-Sud, les évents de la zone N sont situés dans la partie supérieure de la Sciara del Fuoco  .

Au cours de la période analysée, la zone Nord du cratère a montré une activité explosive émettant des matériaux grossiers (bombes et lapilli) avec une fréquence moyenne/horaire d’explosions à un faible niveau et entre 1 et 5 événements/h  . A partir des deux évents N1 et N2, une activité de projection intense a été observée à des régimes variables et entrecoupée de phases sans activité. Dans la zone Centre-Sud (CS), l’activité explosive était également à un niveau bas et la composante des explosions produites était principalement représentée par des matériaux fins (cendres). Dans l’ensemble, la fréquence horaire de l’activité explosive totale a été placée à un niveau moyen-bas  .

Activité effusive :
Le neuvième événement effusif de débordement de lave produit par la zone du cratère Nord depuis octobre 2022 a eu lieu entre le 26 et le 28 décembre. Parmi ces événements, celui du 26-28 décembre est parmi les plus importants pour sa durée d’environ 37 heures et par l’extension du front de lave sur la Sciara del Fuoco jusqu’à une altitude d’environ 400 mètres au-dessus du niveau de la mer. Comme les autres événements effusifs survenus au cours de ces mois, le phénomène éruptif a été précédé d’une intense activité d’éclaboussures de l’évent N1 qui s’est progressivement intensifiée jusqu’à aboutir à un débordement de lave . L’activité effusive a commencé vers 20h13 UTC le 26 décembre  et s’est terminé à 08h30 UTC le 28 décembre environ, se caractérisant par un régime effusif variable et impulsif. La coulée de lave a été principalement alimentée par l’évent N1 avec une contribution secondaire dans la phase finale de l’événement effusif, également par une partie des évents N2 entre 05h05 et 07h12 UTC  .

Communication sur l’activité de Stromboli , 03 Janvier 2023 , 17:03 (16:03 UTC)

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, communique qu’à partir de l’analyse des images des caméras de surveillance, on observe que depuis cet après-midi, l’alimentation de la coulée de lave décrite dans le communiqué de presse précédent a progressivement diminué et pour le moment le coulée de lave se refroidit. L’activité explosive ordinaire couplée à l’activité d’éclaboussures se poursuit dans la zone du cratère Nord ; pendant la période d’observation, aucune activité n’a été détectée dans la zone du cratère Centre-Sud.
Au cours des dernières 24 heures, l’amplitude moyenne du tremor volcanique n’a pas montré de variations significatives restant dans la fourchette des valeurs moyennes. Le réseau GNSS ne montre pas de changements significatifs depuis la version précédente.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/726-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2023-01-03/file

Photos : INGV , Sebastiano Cannavo / Stromboli stati d’animo.

 

Colombie , Puracé / Chaine volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Puracé – Chaine volcanique de Los Coconucos :

Le niveau d’activité du volcan continue au Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 20 au 26 décembre 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayán rapporte que :

Au cours de la semaine, 557 événements sismiques ont été enregistrés, dont 102 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 455 à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, montrant une stabilité par rapport à la semaine précédente.

Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) de surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
En surveillant l’activité de surface avec les images obtenues au cours de la semaine à travers les caméras Web Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga et Anambío, un dégazage du système volcanique a été mis en évidence, avec une colonne blanche préférentiellement orientée vers le Nord-Ouest .

Concernant le suivi des gaz volcaniques, les mesures de dioxyde de soufre (SO2) continuent de montrer des évolutions avec un débit maximum de 2932 t/jour pour la semaine évaluée. Les autres instruments de mesure de la concentration de dioxyde de carbone (CO2) et de gaz radon (222Rn) continuent d’enregistrer des valeurs élevées dans le cadre connu pour ce système volcanique actif.

Les capteurs de surveillance des champs électromagnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré de variations associées aux changements de l’activité volcanique.
Il est alors conclu que des variations d’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformes aux comportements attendus dans un niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante.

Source et photo : SGC.

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption. Toute activité éruptive récente dans le cratère Halema’uma’u a cessé. L’activité sismique est variable, avec des périodes occasionnelles de sismicité accrue sous et autour du cratère. Aucun autre changement significatif n’a été observé au sommet ou dans l’une ou l’autre des zones de faille.

Observations du sommet :
La semaine dernière, une activité sismique variable a été observée dans la région du sommet du Kīlauea. Il y a eu des périodes occasionnelles de sismicité accrue sous et autour du cratère Halema’uma’u, y compris un petit essaim de tremblement de terre dans la soirée du 30 décembre 2022. Un autre petit essaim a commencé tard hier soir, le 2 janvier 2023, et s’est poursuivi jusqu’à ce matin. Un tremblement de terre de M4.0 au Nord de la région du sommet à 3 h 31 ce matin n’a eu aucun effet évident sur les troubles volcaniques. Le tremor volcanique reste faible à inexistant.

Les inclinomètres du sommet ont suivi plusieurs événements de déflation-inflation (DI) sur plusieurs jours au cours de la semaine dernière, dont l’ampleur a diminué par rapport aux événements DI précédents. Sur des échelles de temps plus longues, les inclinomètres du sommet et le GPS continuent de montrer des tendances inflationnistes à long terme. Les émissions de gaz du sommet restent faibles ; un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 150 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 28 décembre 2022.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
La lave ne sort plus de l’évent Ouest dans le lac de lave au fond du cratère Halemaʻumaʻu. La surface du lac de lave s’est refroidie pour former une croûte sombre. Il n’y a pas eu de renversement de la croûte, et une seule petite source d’incandescence – au centre du fond du cratère – reste faiblement visible dans les vues nocturnes de la webcam. Mesuré pour la dernière fois le 29 décembre 2022, l’élévation totale cumulée du fond du cratère a été d’environ 144 mètres (472 pieds) et 112 millions de mètres cubes (29,5 milliards de gallons) de lave ont été effusés depuis le début de la dernière éruption .

Observations de la zone du Rift Est :
Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long de la zone de rift Est ou de la zone de rift Sud-Ouest ; des taux constants de déformation du sol et de sismicité se poursuivent le long des deux. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Pu’u’ō’ō dans la zone du Rift du Sud-Est restent inférieures aux limites de détection de SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Pu’u’ō’ō sont négligeables.

Source : HVO

Photo : USGS / F. Mulliken

 

Mexique , Popocatepetl :

3 janvier, 11h30 (3 janvier, 17h30 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 132 exhalaisons accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres ont été détectées, ainsi que cinq explosions mineures.

Dans la même période, 52 minutes de tremors de faible amplitude ont été enregistrées, dont 21 étaient de type harmonique.

Au cours de cette matinée, une légère émission constante de vapeur d’eau et de gaz a été observée dans une direction Est-Nord-Est (ENE), pour le moment il y a une bonne visibilité vers le cratère.

Le CENAPRED réitère avec insistance la recommandation de ne pas monter au cratère du volcan car il existe une possibilité d’explosions, comme on l’a vu à plusieurs reprises dans le passé, qui impliquent l’émission de fragments incandescents et en cas de fortes pluies, éloignez-vous de le fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le feu   d’alerte volcanique du Popocatépetl est en JAUNE PHASE 2.

Source et photo : Cenapred.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search