12 Octobre 2020. FR . Islande : Grimsvötn , Argentine / Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja , Mexique : Popocatepetl .

Home / Argentine / 12 Octobre 2020. FR . Islande : Grimsvötn , Argentine / Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja , Mexique : Popocatepetl .

12 Octobre 2020. FR . Islande : Grimsvötn , Argentine / Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja , Mexique : Popocatepetl .

12 Octobre 2020.

 

 

 

Islande , Grimsvötn :

Il y a de plus en plus de signes qu’une autre éruption majeure est imminente sur le Grímsvötn. Selon le Met Office islandais, qui est également l’autorité météorologique responsable des volcans, il existe plusieurs signes d’une activité croissante du volcan. Le mois dernier, la fréquence des tremblements de terre était significativement plus élevée que la normale et le sous-sol autour du cratère s’est considérablement soulevé. Le degré de ce soulèvement dépasse déjà celui de l’éruption de 2011, dit-on.

Un autre signe est la libération accrue de gaz volcaniques dans la zone glaciaire au-dessus du Grimsvötn. Les mesures montrent que l’activité géothermique et le flux de chaleur dans la zone volcanique ont considérablement augmenté ces derniers mois. Les deux sont considérés comme des signes d’une éruption imminente: «Une augmentation de la sismicité et du flux de chaleur est généralement observée six mois à deux ans avant une éruption de caldeira», explique le volcanologue Magnús Guðmundsson de l’Université d’Islande.

Vue aérienne le  du lac sous-glaciaire mis au jour par la fonte du Vatnajökull lors de l’éruption de fin  ; le Grímsfjall , le sommet du Grímsvötn , (à gauche) dépasse du glacier recouvert de téphras autour du lieu de l’éruption.

Environ 570 tremblements de terre ont été détectés par le système SIL de l’OMI cette semaine, bien moins que la semaine précédente où environ 1000 tremblements de terre avaient été détectés. Le plus grand tremblement de terre était de magnitude M2.8 le 30 septembre sous la crête de Reykjanes. Aucun essaim important n’a eu lieu, mais l’activité sismique a été largement considérable: environ 10 tremblements de terre ont été détectés sous la calotte glaciaire de Mýrdalsjökull, deux sous le glacier Öræfajökull et une dizaine sous le Grímsvötn. Un tremblement de terre a été détecté sous l’ Hekla.

Sources : Scunexx.de , Vedur . is

Lire l’article : https://www.scinexx.de/news/geowissen/island-droht-ein-ausbruch-des-grimsvoetn/?fbclid=IwAR1r3bweoaTWEaJneWjDXBnYqB-35ExjYyApvxOuqsP-q3e3XuVmthSgMIY

Photo : Henrik Thorburn.

 

Argentine / Chili , Copahue : 

Au cours de la période évaluée, la sismicité volcano-tectonique (VT) est restée stable par rapport à la période précédente, restant à des valeurs considérées comme faibles pour ce volcan.
L’événement d’énergie la plus élevée avait une magnitude locale (ML) de 1,9 et était situé à 0,6 km à l’Ouest-Sud-Ouest (OSW) du cratère à une profondeur de 2,6 km.
L’activité sismique de type longue période (LP) et l’activité explosive discrète (EX) ont montré une diminution par rapport à la période précédente.
Le signal de tremor continu est resté à des niveaux faibles, probablement liés à une diminution de l’activité de surface dans le cratère.
Les images fournies par les caméras IP ont permis d’observer une colonne quasi constante de dégazage avec parfois de la matière particulaire. La hauteur maximale enregistrée était de 1040 m au-dessus du cratère, correspondant à une émission majoritairement gazeuse.

Pendant plusieurs nuits, il a été possible d’observer une intense activité incandescente, associée à une activité de surface dans le cratère.
Au total, six (6) anomalies satellitaires d’émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été signalées pour la période.
Quatre (4) alertes thermiques associées au cratère ont été enregistrées les 17, 20, 22 et 25 septembre, en utilisant le traitement d’image Sentinel 2-L2A.
À leur tour, quatre (4) anomalies thermiques associées au cratère ont été détectées les 18, 19, 21 et 23 septembre, avec des valeurs maximales de 1 MW.

Les émissions de SO2 enregistrées en surface par les stations DOAS ont montré des valeurs moyennes de 1714 tonnes / jour avec une valeur maximale de 4522 tonnes / jour le 28 septembre, valeur jugée élevée pour ce volcan.

CONCLUSIONS
Les paramètres de surveillance du volcan Copahue restent à des niveaux considérés comme faibles. Cependant, la présence de matières particulaires à la surface, l’occurrence d’une incandescence nocturne et l’enregistrement de valeurs anormales de SO2 indiquent que le volcan est toujours en dehors de son niveau de base.

Cela suggère une instabilité du système volcanique, produit de la présence d’un corps magmatique près de la surface, et de l’effondrement possible du système hydrothermal.

Source : Segemar .

Photo : Dario G. Lazo.

 

Costa Rica , Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja :

Volcan Turrialba

Lat: 10,025 ° N; Long: 83,767 ° O;
Hauteur: 3340 m.s.n.m.
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, émission de cendres, projections balistiques proximales.

Aucune émission de cendres n’a été observée. L’activité sismique se poursuit avec une tendance à la baisse du nombre d’évènements de type LP. La contraction continue d’être nettement centrée sur le même foyer dans lequel l’inflation a été observée les années précédentes. En raison de conditions environnementales défavorables, peu de données de surveillance des gaz ont pu être obtenues, mais il semble que la tendance à la baisse du flux de SO2 se poursuit et que les ratios CO2 / SO2 et H2S / SO2 restent stables. Aucune anomalie thermique n’a été détectée par l’analyse MODIS.

Volcan Poas

Lat: 10,2 ° N; Long: 84,233 ° O;
Hauteur: 2780 m.s.n.m.
Niveau d’activité actuel: 2 (volcan actif)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions phréatiques, projections balistiques proximales

Aucune éruption n’a été détectée. L’activité sismique semble instable avec une petite augmentation du nombre d’évènements de type LP et l’apparition de petits tremors. Il n’y a pas de déformation significative. En raison de conditions environnementales défavorables, peu de données de surveillance des gaz ont pu être obtenues, mais il semble que la tendance à la baisse du flux de SO2 se poursuive, les ratios CO2 / SO2 et H2S / SO2 restent stables. La concentration de SO2 au niveau du Mirador n’a pas atteint plus de 3 ppm. Le niveau du lac a augmenté de quelques décimètres. Aucune anomalie thermique n’a été détectée par l’analyse MODIS.

Volcan Rincon de la Vieja

Lat: 10,83 ° N; Long: 85,324 ° O;
Hauteur: 1895 m.s.n.m.
Niveau d’activité actuel: 3 (volcan en éruption)
Dangers potentiellement associés: gaz, éruptions phréatiques, projections balistiques proximales, lahars.

L’activité éruptive du Rincón de la Vieja se poursuit avec 1 à 2 petites éruptions par jour. L’activité sismique reste instable. Cette semaine, un tremor harmonique de grande amplitude a été enregistré, qui a également été enregistré par infrasons. Le tremort a commencé à augmenter.
En général, le RSAM est inférieur à celui des mois de juillet-août, la fréquence des évènements de type ‘Tornillos » est également intermédiaire entre celle des évènements survenus en janvier et les évènements d’avril-juin. Aucune anomalie thermique n’a été détectée par l’analyse MODIS.

Source : Ovsicori .

Photos : Jean Paul Calvo/ RSN , Ovsicori , RSN.

 

Mexique , Popocatepetl :

10 octobre, 11h00 (10 octobre, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, le système de surveillance du volcan Popocatepetl a identifié 106 exhalaisons accompagnées d’émissions de gaz volcaniques et parfois de légères quantités de cendres . De plus, 577 minutes de tremor ont été enregistrées.

Pendant la nuit, une incandescence et une émission constante parfois intensifiée ont été observées.

Depuis le matin et au moment de ce rapport , une émission de vapeur d’eau, de gaz et de légères quantités de cendres a été observée, se dispersant dans une direction Ouest-Nord-Est (.

Le CENAPRED exhorte à NE PAS APPROCHER le volcan et en particulier le cratère, en raison du danger posé par la chute de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le sémaphore d’alerte volcanique Popocatépetl est en PHASE JAUNE

Source : Cenapred .

Photo : Webcamdemexico.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search