01 Octobre 2020 . FR . Islande : Grímsvötn , Italie / Sicile : Etna , Japon : Suwanosejima , Chili / Argentine : Laguna del Maule , La Réunion : Piton de la Fournaise .

Home / Argentine / 01 Octobre 2020 . FR . Islande : Grímsvötn , Italie / Sicile : Etna , Japon : Suwanosejima , Chili / Argentine : Laguna del Maule , La Réunion : Piton de la Fournaise .

01 Octobre 2020 . FR . Islande : Grímsvötn , Italie / Sicile : Etna , Japon : Suwanosejima , Chili / Argentine : Laguna del Maule , La Réunion : Piton de la Fournaise .

01 Octobre 2020 .

 

 

Islande , Grímsvötn :

Le code couleur de l’aviation pour le volcan Grímsvötn est passé du vert au jaune , 30 Septembre 2020 .

Le Met Office islandais a changé le code couleur de l’aviation du volcan Grímsvötn du vert au jaune. L’activité volcanique sur le Grímsvötn a augmenté progressivement au fil du temps, comme l’indiquent plusieurs paramètres géophysiques et géochimiques régulièrement surveillés qui sont maintenant au-dessus du niveau de fond connu:

La sismicité au cours du mois dernier a été supérieure à la moyenne
L’activité géothermique a augmenté au cours des derniers mois avec des signes évidents d’approfondissement des chaudrons à plusieurs endroits autour de la caldeira
La déformation de la surface a dépassé le niveau auquel elle était avant l’éruption de 2011
Des gaz magmatiques ont été mesurés dans les émissions géothermiques cet été.
De plus, la hauteur de l’eau dans le lac sous-glaciaire est comparable au niveau antérieur aux inondations de 2004 et 2010, ce qui augmente la probabilité d’une inondation dans les mois à venir.

 

Plusieurs ensembles de données indiquent maintenant que le volcan Grímsvötn a atteint un niveau d’agitation, comparable à celui observé avant les éruptions historiques.

Pour ces raisons, le code couleur de l’aviation est passé du vert au jaune. Cela ne signifie pas qu’une éruption est imminente. Cependant, une éruption pourrait être déclenchée par une dépressurisation si le lac sous-glaciaire à l’intérieur de la caldeira se drainait et provoquait une inondation . Ou se produirait malgré tout, éventuellement avec une activité précurseur très faible et un temps d’alerte court, comme on l’a vu lors de l’éruption de 2011.

Les conditions du volcan peuvent changer à tout moment et le volcan peut revenir à des conditions de fond normales sans autre escalade.

La protection civile rencontre régulièrement l’Office météorologique islandais et est informée de la situation. Jusqu’à présent, il n’y a aucune raison de modifier le niveau d’alerte de la protection civile en raison de l’activité du Grímsvötn .

Source : Vedur Is .

Photo : ICE-SAR.

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ETNA [MISE À JOUR n. 80] , 01 Octobre 2020.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo  annonce qu’à partir de 8h00 GMT, il y a une augmentation de l’activité explosive au Nouveau Cratère du Sud-Est.
L’activité explosive est d’intensité variable et produit un nuage éruptif à environ 4,5 km au-dessus du niveau de la mer qui se disperse vers l’Est.
L’amplitude du tremor volcanique, en légère augmentation, est toujours à des niveaux moyens.
Les signaux du réseau GPS et tilt-mètre du réseau INGV OE ne présentent pas de variations significatives.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Diffusion: 1 octobre 2020
Volcan: Etna 211060
Code couleur actuel: ROUGE
Code couleur précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Etna
Numéro de l’avis: 2020/0060 / 06E20
Emplacement du volcan: 3744N 01500E
Zone: Italie
Altitude du sommet: 3300 m

Résumé de l’activité volcanique:
L’ACTIVITÉ EXPLOSIVE A AUGMENTÉ  AU NOUVEAU CRATERE DE SUD-EST . Emissions de cendres significatives .

Hauteur des nuages volcaniques: ENVIRON 4,5 KM A.S.L

Autres informations sur les nuages volcaniques: NUAGE SOMBRE EN ELEVATION AU-DESSUS DU SOMMET DU VOLCAN

Remarques: LE PHÉNOMÈNE EST OBSERVÉ PAR LES CAMÉRAS DE VIDÉOSURVEILLANCE

Source : INGV 

Photo : Jackie Zwahlen.

 

Japon , Suwanosejima :

29,638 ° N, 129,714 ° E
Altitude : 796 m

Le JMA a signalé une incandescence nocturne dans le cratère Ontake du Suwanosejima du 18 au 25 septembre. Une explosion à 9 h 23 le 25 septembre a généré un panache de cendres gris-blanc qui s’est élevé à 600 m au-dessus du bord du cratère et a disparu dans les nuages météorologiques. Des chutes de cendres ont été signalées dans le village de Toshima, à 4 km au Sud-Sud-Ouest. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5 niveaux).

 

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source: Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Yukio Hayakawa, 1998 (Gunma University).

 

Chili / Argentine , Laguna del Maule :

36,058 ° S, 70,492 ° O
Altitude : 2162 m

Le SERNAGEOMIN a signalé que du 1er au 15 septembre, une inflation a continué d’être détectée sur le complexe volcanique de Laguna del Maule, bien qu’à un taux inférieur , 0,7 cm par mois, ce qui est inférieur à la moyenne de 2 cm par mois pour cette année. La sismicité dans le secteur Sud était faible en nombre et en ampleur des événements. Le niveau d’alerte est resté au jaune, la deuxième couleur la plus basse sur une échelle de quatre couleurs, car l’activité est restée au-dessus des lignes de base. L’ONEMI a recommandé un accès restreint dans un rayon de 2 km du centre d’émission.

La caldeira Laguna del Maule , 15 x 25 km de large , contient un amas de petits stratovolcans, dômes de lave et cônes pyroclastiques datant de l’ère du Pléistocène  / Holocène. La caldeira se trouve principalement du côté chilien de la frontière, mais s’étend partiellement en Argentine. Quatorze coulées de lave basaltique datant du Pléistocène ont été émises dans la partie supérieure de la vallée du Maule. Un amas de cônes de scories du Pléistocène a été construit du côté Nord-Ouest du lac Maule, qui occupe une partie de la partie Nord de la caldeira. La dernière activité a produit un cratère d’explosion sur le côté Est du lac et une série de dômes de lave rhyolitique et de coulées de lave en blocs qui l’entourent.

Sources: Servicio Nacional de Geología y Minería (SERNAGEOMIN), Oficina Nacional de Emergencia-Ministerio del Interior (ONEMI)

Photo : Dr Katie Keranen.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Après une diminution du nombre de séismes, la crise sismique (au sens strict du terme), débutée le 28 septembre 2020 à 12h04 heure locale, s’est arrêtée aux alentours de 12h heure locale le 30 septembre. En revanche la sismicité persiste toujours avec en moyenne sur les dernières heures, 4 séismes ou éboulements/heure. Compte tenu de la forte diminution du nombre de séismes, le terme de « crise sismique » ne s’applique donc plus à l’heure actuelle.

 

Entre le 28 et le 30 septembre (12h heure locale), environs 2300 séismes (1551 séismes volcano-tectoniques sommitaux superficiels, 472 séismes volcano-tectoniques profonds, 48 longues périodes, et 217 séismes classés comme « indéterminés » car de faibles magnitudes) et 543 éboulements/effondrements superficiels ont été enregistrés par l’OVPF. Cette sismicité était située sous le sommet et sous le flanc Est du volcan (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur).

Source : Clicanoo

Photo : Nath Duverlie

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search