27 Janvier 2021 . FR . Philippines : Pinatubo , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Chili , Cerro Hudson , Indonésie : Merapi .

Home / blog georges Vitton / 27 Janvier 2021 . FR . Philippines : Pinatubo , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Chili , Cerro Hudson , Indonésie : Merapi .

27 Janvier 2021 . FR . Philippines : Pinatubo , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Chili , Cerro Hudson , Indonésie : Merapi .

27 Janvier 2021 .

 

 

Philippines , Pinatubo :

AVIS SUR L’ACTIVITE DU VOLCAN PINATUBO , 27 JANVIER 2021 , 9h00 .

Information au public et aux autorités concernées sur l’activité récente de la sismicité sur le volcan Pinatubo.

Depuis le 20 janvier 2021, le Pinatubo Volcano Network (PVN) et le Philippine Seismic Network (PSN) ont détecté un total de 826 tremblements de terre imperceptibles à l’Est-Nord-Est du volcan Pinatubo dans les environs de la ville de Mabalacat, Pampanga. Le plus fort de ces tremblements de terre s’est produit le 25 janvier à des profondeurs de 15 à 28 kilomètres et variait entre ML1.0 et ML2.5 en magnitudes. Sur la base de la distribution générale des événements localisés, ces tremblements de terre ont été générés le long d’un segment de Sacobia, une faille qui était active pour la dernière fois pendant la période post-éruption de 1991. Cette évolution sert à nous rappeler une fois de plus que plusieurs failles se situent autour du volcan et que celles-ci peuvent générer une activité sismique qui peut être parfois imperceptible et inoffensive mais qui peut aussi parfois être dommageable. Le 22 avril 2019, un tremblement de terre de M6.1 sur les pentes Sud du pied du volcan Pinatubo a secoué la région du centre de Luzon et a causé des morts et des dommages importants aux bâtiments, routes et autres structures.

Le DOST-PHIVOLCS tient à assurer au public que le volcan Pinatubo reste au niveau d’alerte 0 et reste en état de repos. Bien qu’il n’y ait actuellement aucune menace provenant de l’activité sismique récente ci-dessus, les communautés et les unités gouvernementales locales entourant le volcan doivent néanmoins se rappeler qu’elles doivent toujours être préparées à la fois aux risques sismiques et volcaniques et à tirer les leçons de ce qu’elles ont vécu en ces dernières années. Le DOST-PHIVOLCS continue de renforcer sa surveillance du volcan avec des mises à niveau en cours du PVN et des relevés géochimiques à venir du lac de cratère du Pinatubo.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’état du volcan et tout nouveau développement sera communiqué à tous.

Source : Phivolcs .

Photo : Lemuel Salibio / Wikipedia .

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire , du 18 Janvier 2021 au 24 Janvier 2021. (date d’émission 26 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable, épisode de fontaines de lave, émissions de cendres volcaniques, débordement de lave du cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère au cratère Nord-Est, au cratère de la Bocca Nuova et au cratère de la Voragine avec des émissions occasionnelles et diluées de cendres volcaniques.
2) SISMOLOGIE: Augmentation du taux d’occurrence des tremblements de terre de fracturation. Amplitude du tremor entre des valeurs moyennes-élevées. Épisodes d’augmentations brutales de l’amplitude du tremor associé au débordement de lave produit par le cratère Sud-Est.
3) INFRASONS: activité infrasonore modérée.
4) DEFORMATIONS: Aucune variation significative à signaler pour les déformations mesurées par les réseaux de capteurs d’inclinaison et GNSS, à l’exception de la station inclinométrique duj « Cratère del Piano » qui a enregistré une variation d’environ 1 microradian sur les deux composants du capteur inclinométrique, en même temps que l’épisode de fontaine de lave du 18 Janvier .

5) GÉOCHIMIE: Flux de SO2: niveau moyen-élevé
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen-élevé.
Le flux de CO2 du sol est à des niveaux moyens.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour le 08/01/2021).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau modéré.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et à travers les observations faites par le personnel d’INGV-OE les 18 et 19 janvier. En raison de conditions météorologiques défavorables, il n’a pas été possible d’observer l’activité volcanique en continu.
Dans la période considérée, l’activité des cratères sommitaux de l’Etna, à l’exception de la fontaine de lave du 18 janvier, n’a pas changé par rapport à ce qui a été observé la semaine précédente . Cette activité était caractérisée par une activité strombolienne variable, par un épisode de fontaine de lave, par l’émission de lave de débordement, et des émissions de cendres discontinues au cratère Sud-Est (SEC), par une activité strombolienne principalement intra-cratère au cratère Nord-Est (NEC), au cratère de la Bocca Nuova (BN) et au cratère de la Voragine (VOR) avec des émissions sporadiques de cendres qui ont été immédiatement dispersées dans l’atmosphère.

Carte du champ de lave du 18 janvier sur une maquette ombrée du terrain de la zone sommitale de l’Etna. BN: Bocca Nuova, VOR: Voragine; NEC: cratère nord-est; SEC: Cratère sud-est.

À partir d’environ 19h15 UTC, l’analyse des images de vidéosurveillance de l’INGV-OE a montré un nouveau débordement de lave de l’évent Est du cratère Sud-Est (SEC) . Le front bifurque vers la Valle del Bove , vers l’Est-Sud-Est et atteint une altitude d’environ 2190 m au-dessus du niveau de la mer, avec une longueur d’environ 2 km . À partir de 20h30 UTC, un nouveau débordement de lave s’est développé du côté Nord du cratère Sud-Est (SEC) qui s’est dirigé vers l’Est-Nord-Est pour atteindre une altitude d’environ 2500 m  et une longueur de 1,3 km  .
À partir de 19h15 UTC, il y a également eu une augmentation de l’intensité de l’activité strombolienne au cratère Sud-Est (SEC) .
L’activité strombolienne a évolué en fontaine de lave jusqu’à atteindre son intensité maximale vers 20h30 UTC  . L’activité explosive générée par la fontaine de lave a progressivement diminué jusqu’à ce qu’elle se termine immédiatement après 21h00 UTC. Le matin du 19 janvier, il n’y avait qu’une faible activité strombolienne au cratère Sud-Est (SEC) qui a formé un nuage volcanique dilué dans l’atmosphère pendant que les fronts de lave se refroidissaient.

La fontaine de lave a produit un nuage volcanique qui s’est dispersé vers le Sud-Est , formant un dépôt qui a affecté les villages de l’Etna situés sur le flanc Sud-Est du volcan.
Le dépôt mince a été échantillonné par le personnel d’INGV-OE à Fleri et à Acicastello.
À partir d’environ 00 h 40 UTC le 20 janvier, un nouveau débordement de lave a été observé du côté Nord du cratère Sud-Est qui se dirigeait vers l’Est Nord-Est chevauchant la coulée de lave du 18 janvier  . Parallèlement, une augmentation de l’activité strombolienne a également été observée  .
L’intensité de l’activité effusive a diminué pendant la nuit, puis a repris de la force vers 9 h 45 UTC   et a de nouveau diminué. En fin d’après-midi, les fronts se refroidissaient  .
Enfin, l’activité du cratère Nord-Est (NEC), de la Bocca Nuova (BN) et de la Voragine (VOR) avait un comportement comparable à celui observé la semaine précédente (Rep. N ° 03/2021), caractérisé par des émissions stromboliennes principalement intra -cratère d’intensité variable accompagnées d’émissions sporadiques et faibles de cendres rapidement dispersées par les vents à haute altitude.

Source : INGV.

Lire L’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/462-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210126/file

Photos : Gio Giusa , INGV.

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire , du 18 Janvier 2021 au 24 Janvier 2021. (date d’émission 26 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive ordinaire de type strombolienne avec activité de projection dans la zone Nord et mise en place de coulées de lave. La fréquence totale des événements a montré des valeurs oscillant entre des niveaux moyens (13 événements / h) et des niveaux élevés (22 événements / h). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives, à l’exception de l’occurrence des trois débordements de lave les 18-22-24 / 01 et l’occurrence à 16h57 GMT le 24/01/2021 d’un événement explosif d’une intensité plus élevée que l’activité ordinaire.
Enfin, une augmentation de l’amplitude du tremor est signalée à partir du 22/01.

3) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif enregistré par les réseaux d’inclinaison et GNSS.
4) GÉOCHIMIE: Flux SO2: niveau moyen
Ratio C / S – Il n’y a pas de données mises à jour à ce jour: les dernières valeurs disponibles se référant au 06-12-2020 sont à des niveaux moyens (C / S = 12.1).
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs élevées (R / Ra = 4,41 rapporté à l’échantillonnage du 21 janvier 2021).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas .

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, Punta Corvi et 400 m.
Quatre débordements de lave ont eu lieu au cours de cette période, les 18, 22 et 24 janvier, situés dans la zone du cratère Nord au-delà du bord du cratère N2, dans la zone supérieure de la Sciara del fuoco. Les deux points d’émission sont placés l’un à la limite entre la zone du cratère N1 et le cratère N2 appelé P1 et le second sur un hornito, observé depuis octobre, appelé P2  . Dans tous les débordements, l’intense activité de projection était un prélude aux coulées de lave.

 

Le premier débordement  produit par P1 le 18 janvier entre 10h11 UTC et 11h41 UTC a montré un petit écoulement composé de blocs de matière incandescente qui roulait sur quelques dizaines de mètres dans la partie supérieure della Sciara avant de s’arrêter .
Le deuxième débordement  a été produit par P2 le 18 janvier entre 15h00 UTC et 20h00 UTC. A partir de 16h15 UTC, le flux de blocs a été continu même si le volume de matériaux impliqué semble modeste. Les produits se sont arrêtés dans la partie centrale de la Sciara.
Le troisième débordement produit par P2 le 22 janvier entre 11h22 UTC et 20h00 UTC montre une coulée de lave qui, avant de percer, s’étend sur quelques centaines de mètres dans la partie supérieure et centrale de la Sciara . Le volume de produits à partir d’une estimation est beaucoup plus grand que les deux premières coulées et les produits atteignent la côte formant une petite accumulation de quelques dizaines de mètres.
Le quatrième débordement produit par P2 le 24 janvier à 18h56 UTC s’arrête en fin de matinée du 25 janvier. Les volumes de produits estimés sont inférieurs à ceux du troisième débordement.

Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) mélangés à des fins (cendres). L’évent N2, à quatre points d’émission, a principalement montré une activité explosive d’intensité faible à moyenne-élevée (parfois les produits atteignaient 250 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. De plus, une activité de projection continue a été observée à l’embouchure du N2 qui pendant de longues périodes a été intense, atteignant son apogée les 18, 22 et 23 janvier. La fréquence moyenne des explosions variait entre 10 et 18 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions ont été produites par au moins deux évents, dont l’un ne produisait que des émissions de cendres et l’autre uniquement de gros volumes de matériaux incandescents grossiers d’intensité moyenne et parfois élevée (les produits atteignaient 250 m de hauteur).
L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire allant de 1 à 7 événements / h.

Source : INGV.

Lire L’article : http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/461-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210126/file

Photos : Stromboli ‘s pictures , webcam , INGV.

 

Chili , Cerro Hudson :

Au cours de la période, 146 tremblements de terre classés comme volcano-tectoniques (VT) ont été enregistrés, associés à la fracturation de matériaux rigides; l’événement avec l’énergie la plus élevée avait une magnitude locale (ML) égale à 3,0 et était situé à 3,5 km au Nord-Nord-Est  du centre de la caldeira avec une profondeur de 4,2 km.  
– De même, 92 événements sismiques de type longue période (LP) ont été classés, sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur du bâtiment volcanique et / ou produite par l’activité glaciaire; le tremblement de terre le plus important a présenté une énergie évaluée à partir du paramètre de déplacement réduit (DR) égale à 26,1 cm2.
– De plus, 2 tremblements de terre classés comme type hybrides (HB) ont été enregistrés, généralement liés à un mécanisme composé d’une fracturation d’un matériau rigide et d’une perturbation consécutive due à la circulation de fluides à l’intérieur des conduits volcaniques. Le séisme ayant la plus forte énergie a présenté un DR égal à 15,2 cm2.
– Selon les données fournies par 2 stations GNSS qui permettent de mesurer la déformation de surface dans les zones volcaniques, des déplacements de faible magnitude sont enregistrés, avec des taux inférieurs à 0,3 cm / mois.
– Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère du secteur à proximité du bâtiment volcanique.
– De même, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au bâtiment volcanique.

L’activité volcanique continue d’enregistrer une sismicité récurrente de type VT et LP, bien qu’avec une légère diminution de sa fréquence et de l’énergie associée. Seul le séisme VT de magnitude (ML) égale à 3,0 se démarque. Dans une plus petite proportion, des tremblements de terre de type hybride ont été classés. Malgré ce qui précède, les niveaux de sismicité sont toujours considérés comme anormaux et supérieurs au seuil de base. Bien que d’autres paramètres volcaniques restent dans des niveaux considérés comme normaux, la persistance temporaire de l’activité sismique décrite suggère une plus grande activité interne du système volcanique. Sur la base de ce qui précède, l’alerte technique est maintenue en jaune.

Source et photo : Sernageomin .

 

Indonésie , Merapi :

Observation des avalanches de nuages chauds du mont Merapi le 27 janvier 2021 de 06h00 à 10h00 WIB.

Plus d’une dizaine d’avalanches ont eu lieu sur le Merapi .

A 9h19 WIB, les nuages ​​chauds d’avalanche ont été enregistrés sur un sismogramme d’une amplitude de 30 mm et d’une durée de 113 secondes, hauteur de colonne non observée, temps brumeux, distance de glissement estimée à 1000 m au Sud-Ouest, en amont de Kali Krasak et Boyong .
A 9h31 WIB, les nuages ​​chauds d’avalanche ont été enregistrés sur le sismogramme avec une amplitude de 20 mm et une durée de 112 secondes, hauteur de colonne non observée, temps brumeux, distance de glissement estimée de 1000 m en amont de Kali Krasak et Boyong.

 A 9h42 WIB, les nuages ​​chauds d’avalanche ont été enregistrés sur le sismogramme avec une amplitude de 15 mm et une durée de 90 secondes, hauteur de colonne non observée, temps brumeux, distance de glissement estimée à 900 m vers le sud-ouest  en amont de Kali Krasak et Boyong.

À la suite de ces nuages chauds, il a été signalé qu’une légère pluie de cendres s’était produite dans plusieurs villages du district de Tamansari, de Boyolali Regency et de la ville de Boyolali. Il est conseillé au public d’anticiper les perturbations dues aux cendres volcaniques.

Source : BPPTKG.

Photo : Detik.com

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search