10 Avril 2020. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Galeras , Guatemala : Fuego .

Home / blog georges Vitton / 10 Avril 2020. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Galeras , Guatemala : Fuego .

10 Avril 2020. FR. Indonésie : Merapi , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Galeras , Guatemala : Fuego .

10 Avril 2020.

 

 

Indonésie , Merapi :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 10 Avril 2020  
Volcan: Merapi (263250)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Merapi
Numéro de l’avis: 2020MER12
Emplacement du volcan: S 07 deg 32 min 31 sec E 110 deg 26 min 31 sec
Zone: Région spéciale de Yogyakarta, Indonésie
Altitude du sommet: 9498 FT (2968 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 09h10 (02h10 UT).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 19098 FT (5968 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord-Ouest

Remarques:
Éruption enregistrée sur le sismogramme avec une amplitude max 75 mm et une durée de 103 secondes. L’éruption s’est arrêtée.

Éruption du mont Merapi le 10 avril 2020 à 09h10 .

Ce matin, le mont Merapi est de nouveau entré en éruption , enregistré sur un sismogramme d’une amplitude de 75 mm et d’une durée de 103 secondes. De la fumée grise avec une colonne d’éruption de 3000 mètres au-dessus du sommet a été observée. Ces éruptions de cendres se sont produites 13 fois depuis septembre 2019, ce qui a marqué l’intrusion de nouveaux magmas. L’impact de l’éruption est autour du pic, de sorte qu’elle ne met pas en danger les humains en dehors du rayon de 3 km autour du Merapi.

 

Le public doit anticiper le danger des cendres volcaniques en cas de pluie de cendres.

D’après l’OMS, jusqu’à présent, rien ne prouve que les cendres volcaniques puissent détruire / tuer le virus COVID-19. Les cendres volcaniques peuvent engendrer des problèmes de santé, notamment des problèmes respiratoires, des problèmes oculaires, une irritation cutanée, des irritations nasales et de la gorge, une toux, des maladies telles que la bronchite et une gêne lors de la respiration. Par conséquent, le protocole de prévention de la propagation du COVID-19 doit toujours être appliqué en effectuant un espacement physique. 

Il est conseillé aux gens de rester calmes, de ne pas paniquer et de mener leurs activités comme d’habitude.

Source : Magma Indonésie, BPPTKG.

Photo : tempo.co

 

Hawaii , Mauna Loa :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » O,
Élévation du sommet : 13681 pi (4170 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE

Résumé de l’activité:
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de déformation et de sismicité n’ont pas changé de façon significative au cours de la semaine dernière et restent supérieurs aux niveaux de fond à long terme.

Observations:
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré 37 tremblements de terre de petite magnitude sous le sommet du volcan et les flancs d’altitude. La plupart de ces tremblements de terre se sont produits à des profondeurs peu profondes de moins de 8 kilomètres (~ 5 milles) sous le niveau du sol. Le plus grand tremblement de terre a été d’une magnitude de 2,3 sur la zone supérieure du Rift Sud-Ouest du volcan.

Vue rapprochée de la fissure de 1984 qui coupe le coté Sud-Ouest du cône de 1940.

Les mesures du système de positionnement mondial (GPS) montrent une lente inflation continue du sommet, compatible avec l’approvisionnement en magma du système de stockage peu profond du volcan.

Les concentrations de gaz au site de surveillance de  Sulphur Cone dans la zone de Rift Sud-Ouest restent stables. Les températures des fumerolles mesurées à la fois à Sulphur Cone  et au sommet n’ont pas changé de manière significative.

Source : HVO.

 

Colombie , Galeras :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Galeras
L’activité volcanique se poursuit au  NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

D’après le suivi de l’activité du volcan GALERAS , le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) rapporte que:

À de faibles niveaux, pour la période évaluée entre le 31 mars et le 6 avril 2020, une diminution du nombre et une augmentation de l’énergie des tremblements de terre ont été observées, toutes associées à une fracturation de la roche à l’intérieur du bâtiment volcanique. Certains de ces événements ont été localisés de manière dispersée dans la zone d’influence du Galeras, à des distances comprises entre 0,5 et 13 km, avec des profondeurs comprises entre 2,5 et 12 km par rapport à son sommet (4200 m) et avec une magnitude locale maximale de 1,5 sur l’échelle de Richter.

Les conditions météorologiques favorables du 1er au 5 avril ont permis d’enregistrer les émissions de gaz du cratère principal et des champs de fumerolles à la périphérie du cône actif, Las Chavas à l’Ouest et El Paisita au Nord, avec de petites colonnes blanches , de faible hauteur et de dispersion variable selon le vent. Les autres paramètres de surveillance géophysique et géochimique du volcan Galeras n’ont pas montré de changements significatifs.

Source : SGC.

Photo : SGC.

 

Guatemala , Fuego :

Conditions atmosphériques: claires.
Vent: nord-est à 5 k / h.
Précipitations: 0,0 mm

Activité:
Le volcan est observé avec des explosions faibles à modérées, dans une gamme de 8 à 14 par heure, accompagnées de colonnes de cendres à 4500 à 4800 m d’altitude (14763 à 15748 pieds) qui se déplacent vers l’Ouest et le Sud-Ouest, sur environ 18 kilomètres. Les explosions génèrent des grondements et des ondes de choc qui provoquent des vibrations dans les toits et les fenêtres des maisons, principalement sur les flancs Sud-Ouest et Ouest.

 

 

Cette activité est également accompagnée de sons similaires à une locomotive de train , durant des périodes de 3 à 6 minutes. Des chutes de cendres sont signalée dans les villages de Morelia, Panimache, Santa Sofía, Sangre de Cristo et d’autres dans cette zone. La nuit, le cratère a été observé avec des impulsions incandescentes de 200 et 300 mètres de haut. Comme cela a été signalé depuis le 6 avril, une coulée de lave d’environ 600 mètres est observée, accompagnée d’avalanches de blocs solides, certains atteignant la végétation et pouvant provoquer des incendies de forêt.

Source : Insivumeh .

Photo : David Rojas ( 2017) .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search