20 Mars 2020. FR . Kamchatka : Klyuchevskoy , Chili : Nevados de Chillan , Italie : Campi Flegrei , Hawaii : Mauna Loa , Islande : Mt Thorbjorn .

Home / blog georges Vitton / 20 Mars 2020. FR . Kamchatka : Klyuchevskoy , Chili : Nevados de Chillan , Italie : Campi Flegrei , Hawaii : Mauna Loa , Islande : Mt Thorbjorn .

20 Mars 2020. FR . Kamchatka : Klyuchevskoy , Chili : Nevados de Chillan , Italie : Campi Flegrei , Hawaii : Mauna Loa , Islande : Mt Thorbjorn .

20 Mars 2020.

 

Kamchatka , Klyuchevskoy : 

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 20 Mars 2020 
Volcan: Klyuchevskoy (CAVW # 300260)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2020-34
Emplacement du volcan: N 56 deg 3 min E 160 deg 38 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 15580 pi (4750 m)

Résumé de l’activité volcanique:
Une éruption explosive modérée du volcan se poursuit, on constate la persistance de l’activité strombolienne. Selon les données satellitaires, un panache gaz-vapeur contenant des cendres s’étend sur environ 58 km à l’Est du volcan.
Cette éruption continue. Des explosions de cendres jusqu’à 16 400-23 000 pi (5-7 km) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

L’éruption explosive du volcan Klyuchevskoy se poursuit depuis le 1er novembre 2019. Une éruption de type vulcanienne a été observée le 19 mars 2020.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
16400-18040 ft (5000-5500 m) AMSL Temps et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20200320 / 0213Z – Centrale nucléaire de Suomi (14m15)

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 58 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: E / azimut 93 deg
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / des nuages: 20200320 / 0213Z – Données vidéo.

Source : Kvert.

Photo: IVS FEB RAS , KVERT.

 

Chili , Nevados de Chillan :

Sur le complexe volcanique du Nevados De Chillán, une explosion qui avait une hauteur de 1500 mètres au-dessus du cratère actif et une dispersion de préférence dans la direction Sud-Est a été enregistrée hier, jeudi 19 mars, à 18h00.
L’alerte technique Orange persiste.

https://www.facebook.com/MeteoPangui/videos/268956517430446/

 

 

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV), région du complexe volcanique Nevados de Chillán, le 17 Mars 2020 à 14 h 25, heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) divulgue les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’observatoire volcanologique des Andes Sud (OVDAS):

Le Mardi 17 Mars 2020 à 13 h 53, heure locale(16 h 53 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Nevados de Chillán ont enregistré un séisme de type volcano-tectonique , associé à la fracturation de roches .

Les caractéristiques du séisme sont les suivantes:
HEURE D’ORIGINE: 13 h 53, heure locale(16 h 53 UTC) .
LATITUDE: 36 876 ° S
LONGITUDE: 71,372 ° W
PROFONDEUR: 3,5 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,0 (ML)

OBSERVATIONS:
Suite à l’occurrence du séismes , il n’a pas été enregistré de changement superficiels .
L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau ORANGE .

Source : Sernageomin.

 

Italie , Campi Flegrei :

Bulletin hebdomadaire du 10/03/2020 au 17/03/2020 , (Mis à jour le 17 mars 2020 à 12h00 heure locale)

 RESUME DE L’ACTIVITE :

Selon les données de surveillance:
1) Sismicité: Durant la dernière semaine , dans les Campi Flegrei ont été enregistrées 14 tremblements de terre (Mdmax = 0,2).

Pisciarelli , Tullio Ricci, Décembre 2019

2) Déformation: La valeur moyenne du soulèvement d’environ 0,7 cm / mois depuis Juillet 2017 dans la zone de déformation maximale a montré une augmentation durant les semaines entre fin Novembre et début Décembre, puis est revenue aux valeurs moyennes habituelles après l’essaim du 6 Décembre. La levée enregistrée à la station RITE GPS est d’environ 60,5 cm depuis Janvier 2011.
3) Géochimie: Le flux de CO2 à partir du sol mesuré la semaine dernière a montré aucun changement significatif par rapport à la période précédente, ce qui confirme la persistance de la tendance à long terme; la semaine dernière, la température de la principal fumerole de Pisciarelli a montré une valeur moyenne d’environ 115 ° C.

Source : INGV .

Photo :  Tullio Ricci .

 

Hawaii , Mauna Loa :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » O,
Élévation du sommet : 13681 pi (4170 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE

Résumé de l’activité:
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de déformation et de sismicité n’ont pas changé de façon significative au cours de la semaine dernière et restent supérieurs aux niveaux de fond à long terme.

 

 

Observations:
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré environ 87 tremblements de terre de faible magnitude sous les altitudes supérieures du volcan. La plupart de ces événements se sont produits à des profondeurs peu profondes de moins de 5 kilomètres (~ 3 milles) sous le niveau du sol.

Le tremblement de terre le plus fort sur le Mauna Loa au cours de cette période était un événement de magnitude 2,3 dans la matinée du 19 mars. Ce tremblement de terre était situé dans la zone des évents radiaux , à l’Ouest de la caldeira sommitale du volcan.

Vue aérienne du cône de 1940 , sur le plancher de la caldeira du Mauna Loa . Le mur de la caldeira ( dans le fond) mesure environ 170 m ( 560 ft)

Les mesures du système de positionnement mondial (GPS) montrent une lente inflation continue du sommet, compatible avec l’approvisionnement en magma du système de stockage peu profond du volcan.

Les concentrations de gaz au site de surveillance de Sulphur Cone dans la zone de Rift Sud-Ouest restent stables. Les températures des fumerolles mesurées à la fois à Sulphur Cone et au sommet n’ont pas changé de manière significative.

Source : HVO.

 

Islande , Mt Thorbjorn :

L’inflation continue autour du mont Thorbjorn .
La déformation est mesurée à un rythme plus lent qu’en janvier. L’explication la plus probable est l’accumulation continue de magma en profondeur. Aucun signe de tremor volcanique. Le Conseil consultatif scientifique pour la protection civile se réunira la semaine prochaine pour évaluer la situation.

Un capteur GPS  au sommet du mont Thorbjorn . La ville de Grindavík en arrière-plan.

 

D’après les mesures de déformation crustale les plus récentes, il est maintenant clair que l’inflation et le soulèvement associé qui se sont produits sur Thorbjorn en janvier-février ont recommencé. Ceci est confirmé par les données GPS et satellite. Des scientifiques du Icelandic Met Office, de l’Université d’Islande et de l’ISOR se sont réunis mercredi (18.03) pour examiner les dernières données.
La déformation se produit au même endroit qu’auparavant, mais à un rythme plus lent. Le soulèvement a commencé en janvier et s’est arrêté temporairement fin février. Les données les plus récentes montrent que depuis début mars le soulèvement est d’environ 20 mm. «La déformation semble désormais assez lente, plus lente qu’en janvier. En effet, 20 mm est un petit soulèvement et il est difficile d’analyser un si petit changement. Des données doivent être collectées pendant plusieurs jours pour confirmer qu’un soulèvement a lieu », explique Benedikt Gunnar Ófeigsson, géophysicien au Icelandic Met Office. « Nous voyons maintenant des signes de soulèvement et nos calculs indiquent que la source est similaire à la source de soulèvement de janvier », explique Benedikt.

L’image montre la vitesse de déformation moyenne aux stations GPS autour de Þorbjörn et Reykjanesstá à partir du 3 mars. «THOB» au centre de l’image montre l’emplacement de la station au sommet du mont. Þorbjörn. Les flèches rouges indiquent la vitesse de déplacement vertical et les bleues la vitesse horizontale. La flèche bleue en bas de l’image indique, à titre de référence, une vitesse correspondant à 100 mm / an (soit environ 1 mm par jour). La figure montre que toutes les stations autour de Þorbjörn s’éloignent d’un point commun. Ce schéma indique que le magma s’écoule vers le haut depuis la profondeur et s’accumule dans la croûte supérieure (à environ 4 km de profondeur). La vitesse verticale montre que la croûte a augmenté d’environ 2-3 mm par jour. Une tendance similaire n’est pas observée dans les stations plus éloignées, comme RVIT et SYRF.

Le magma peut s’accumuler pendant de longues périodes sans éruption .

Comme l’a déjà indiqué le Conseil consultatif scientifique pour la protection civile, l’explication la plus probable de cette déformation est l’accumulation de magma en profondeur. «Bien que nous voyions les signes que l’élévation a recommencé, cela ne signifie pas que les événements sur Thorbjorn s’accélèrent, ni qu’une éruption commencera bientôt. Il est connu que l’accumulation de magma peut avoir lieu pendant une longue période, des mois, voire des années, sans entraîner une éruption volcanique », explique Kristín Jónsdóttir, chef du groupe de surveillance des risques naturels au Icelandic Met Office. « Ce que nous voyons actuellement à Reykjanes peut durer longtemps et il peut y avoir une séquence de phases. L’activité peut diminuer temporairement et ralentir sans se terminer. Les prochaines étapes consistent pour le Conseil consultatif scientifique à se réunir pour évaluer la situation . La réunion est prévue à la fin de la semaine prochaine  dit Kristín. »

Analyse complémentaire nécessaire .

Une activité sismique considérable a suivi la déformation, comme l’attendait le Conseil consultatif scientifique. Un tremblement de terre qui a été largement ressenti dans le Sud-Ouest de l’Islande a été enregistré le matin du 12 mars à environ 4 km au Nord-Nord-Ouest de Grindavík et 2 km à l’Est du Blue Lagoon. Plusieurs répliques ont suivi. « Nous avons évalué le tremblement de terre du 12 mars à M5,2, mais maintenant nous avons réévalué sa magnitude à M4,6. Il peut être compliqué d’estimer la taille de tremblements de terre plus importants, mais maintenant plusieurs d’entre nous ont étudié l’événement et c’est le résultat « , explique Kristín Jónsdóttir. « Cela est dû en partie aux fortes réflexions des vagues dans la croûte de la péninsule de Reykjanes qui compliquent le traitement des données. Nous examinerons cet essaim dans le contexte d’autres données actuellement disponibles lors de la prochaine réunion du Conseil scientifique consultatif et évaluerons le cours probable des événements « , explique Kristín.

Source : IMO.

Lire l’article  :  https://en.vedur.is/about-imo/news/continued-inflation-around-mt-thorbjorn

Photos : IMO , Photographie prise par un photographe inconnu. Via Volcanodiscovery .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search