10 Novembre 2019. FR. Philippines : Taal , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Guatemala : Fuego , Costa Rica : Rincon de la Vieja / Irazu / Turrialba .

Home / blog georges Vitton / 10 Novembre 2019. FR. Philippines : Taal , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Guatemala : Fuego , Costa Rica : Rincon de la Vieja / Irazu / Turrialba .

10 Novembre 2019. FR. Philippines : Taal , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Guatemala : Fuego , Costa Rica : Rincon de la Vieja / Irazu / Turrialba .

10 Novembre 2019.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN  TAAL , 09 novembre 2019 , 8h00 .

Le réseau de surveillance sismique du volcan Taal a enregistré trente-six (36) tremblements de terre volcaniques au cours de la période d’observation de 24 heures. Trois (3) de ces événements ont été ressentis. Le séisme qui s’est produit à 20h02 (hier soir) a été ressenti à l’intensité II avec un grondement sourd par les habitants de Brgy, Alas-as , San Nicolas, Batangas. Deux (2) tremblements de terre survenus à 21h48 et à 22h57 (hier soir) ont été ressentis à l’intensité I avec un grondement sourd à Barangay Alas-as, San Nicolas, Batangas. Les mesures sur le terrain du 7 novembre 2019 dans le secteur Est du Main Crater Lake ont montré une diminution de la température de l’eau de 33,0 ° C à 32,8 ° C, une augmentation du niveau de l’eau de 0,46 mètre à 0,49 mètre et une augmentation de l’acidité du pH de 2,93 à 2,85. Les mesures de déformation du sol effectuées au moyen d’enquêtes de nivellement précises effectuées du 19 au 26 septembre 2019 ont révélé un gonflement de l’édifice cohérent avec les résultats récents obtenus à l’aide de données GPS continues.

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption dangereuse n’est pas imminente. Il est toutefois rappelé au public que le cratère principal doit être strictement interdit, car de soudaines explosions de vapeur peuvent se produire et de fortes concentrations de gaz toxiques peuvent s’accumuler. La partie Nord du bord du cratère principal, à proximité du sentier Daang Kastila, peut également devenir dangereuse lorsque les émissions de vapeur le long des fissures existantes augmentent soudainement. En outre, il est également rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan est une zone de danger permanent (PDZ) et qu’un peuplement permanent sur l’île est fortement déconseillé.

Source : Phivolcs .

Photo : Mike Gonzalez  / Wikipédia .
 

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique ) :

Dossier spécial 1. Le volcan Chaparrastique présente un changement de comportement sismique.

À partir de la première semaine d’octobre, un changement progressif de la sismicité enregistré à travers le réseau de surveillance sismique du volcan San Miguel a commencé, qui s’est maintenu à ce jour. Ce changement est associé à des événements d’impulsions de tremor plus importants, mettant en évidence la présence de petites fractures dans le conduit du système volcanique.

Cet état d’activité volcanique n’est pas considéré comme un danger à très court terme, mais il indique qu’il y a des variations dans les conditions d’équilibre du système. Ces changements font l’objet d’un suivi permanent et, s’il existe des conditions indiquant une augmentation de l’activité, la population et le système de protection civile seront avertis à temps.

Indice de fréquence montrant l’évolution de la genèse de la sismicité enregistrée au cours de 2019.

La figure montre l’évolution du schéma de sismicité enregistré entre décembre 2018 et novembre 2019. Les points rouges correspondent aux microsismes enregistrés qui, s’ils apparaissent en haut de la ligne bleue, sont catalogués comme suit: séismes associés à la fracturation; et s’ils apparaissent en bas, sous forme de séismes associés à des mouvements de fluide dans le système volcanique interne. L’encadré indique les changements de tendance enregistrés avant et pendant le petit événement d’éjection de cendres observé en janvier 2019.

Source : Marn .

Photo : volcanohotspot  .

 

Guatemala , Fuego :

Activité:
Présence d’une colonne de dégazage à une hauteur approximative de 4500 mètres au dessus du niveau de la mer (14763 pieds). De 16 à 20 explosions faibles à modérées par heure ont été générées qui expulsent des colonnes de cendres grises à une hauteur de 4 400 à 4 700 m / l (14435 à 15420 pieds) qui se dispersent entre 17 et 20 kilomètres vers l’Ouest et le Sud-Ouest. En soirée et au début de la matinée, des pulses incandescents ont été observées à environ 100 à 300 mètres de hauteur au dessus du cratère, avec des avalanches modérées à fortes autour du cratère en direction des ravins Seca, Taniluyá, Ash, Trinidad et Las Lajas, qui envoient des matériaux jusqu’au bord de la végétation.

Des grondements faibles à modérés génèrent des onde de choc qui font vibrer les maisons des communautés proches du volcan, avec des sons de dégazage faibles à modérés à des intervalles de temps compris entre 10 et 12 minutes. On enregistre des chutes de fines particules de cendres dans les régions de Panimaché I, Morelia, Santa Sofía, Porvenir, Palo Verde, Yepocapa et autres situées dans cette direction.

On observe des coulées de lave allant vers le canyon de Santa Teresa d’une longueur approximative de 800 mètres.

Source : Insivumeh.

Photo : Moises Castillo / Sputnik.

 

Costa Rica : Rincon de la Vieja / Irazu /

Volcan Rincon de la Vieja :

L’activité sismique s’est poursuivie avec l’apparition d’un grand nombre de signaux de type longue période (5 dizaines) et volcano-tectoniques (un signal), la grande majorité d’entre eux enregistrés dans plus de deux stations sismologiques. Le tremor spasmodique a diminué son amplitude à compter du 31 octobre.

À partir d’une visite au cratère actif d’officiels de l’ICE, les principaux changements observés sont décrits:
1- Une forte érosion du sol est observée sur le bord Sud du cratère, où au moins 15-25 cm de sol ont été érodés. En effet, une partie du bord du cratère a glissé et, par conséquent, le ruissellement de surface résultant des pluies a modifié son modèle de drainage et son débit, ce qui a provoqué une érosion intense. La possibilité qu’il y ait un basculement de blocs sur le flanc Sud qui provoquerait un changement de pente, et donc un nouveau schéma de drainage, n’est pas exclue.

 

 

2- Le niveau de la lagune intra-cratérique est à son niveau le plus bas depuis qu’il a été contrôlé entre octobre 2013 et octobre 2019, ce qui semble suggérer que le niveau a progressivement diminué, et qu’il pourrait être le produit du manque de pluie, de l’augmentation de la température de la lagune de cratère qui provoque davantage d’évaporation, ou l’existence de fissures ou de failles entraînant une augmentation de la perméabilité sous le lac, ou un mélange des trois propositions précédentes. Pour le moment, aucune des trois possibilités n’a été prouvée.
3- Par rapport aux années précédentes, les fumerolles situées du côté Sud-Ouest du cratère ont augmenté en quantité, et il est même possible d’observer des volcans de soufre, qui n’avaient pas été signalés antérieurement . Compte tenu du fait que la photographie a été prise à plus de 150 m, on estime que le volcan de soufre peut avoir un diamètre compris entre 2 et 3 m.
4- Une partie du mur Ouest du cratère s’est détachée et les dépôts peuvent maintenant être observés sous la forme d’un éventail sur le bord du cratère. Un volcan de soufre s’est formé sur les glissements de terrain.
Il est recommandé de rester à l’écart des canaux des rivières proches du volcan en cas d’éruption, en raison de la possibilité de lahars primaires. En plus des pluies, des cendres et du matériel accumulé dans les parties hautes du volcan pourraient générer des lahars secondaires.

Volcan Irazú :

Aucune manifestation de processus volcaniques significatifs n’a été rapportée au cours de cette semaine. Lors d’une visite sur le terrain le 3 novembre, il a été observé que le niveau du lac de cratère avait considérablement diminué par rapport aux mois précédents.

 

La diminution du niveau d’eau à la fin de la saison des pluies pourrait être attribuée principalement aux processus d’infiltration d’eau dus aux fractures, car les processus d’évaporation ne sont pas intenses dans ce lac, comme ils le sont dans le volcan Poás. De plus, le glissement de la paroi interne du cratère est toujours actif et dépose des matériaux à l’intérieur du lagon. La sortie des bulles à travers l’eau du lagon du cratère se poursuit légèrement. L’odeur de soufre des fumerolles située dans le secteur Nord-Ouest du cratère se poursuit également. Il est rappelé aux visiteurs de respecter les limites autorisées, de prendre des photos dans le parc national et de se conformer aux dispositions des gardes du parc.

Volcan Turrialba :

Le volcan Turrialba a présenté un état d’activité stable et faible. La colonne de vapeur d’eau et de gaz s’est dispersée principalement vers les secteurs Ouest et Sud-Ouest, à l’exception du petit matin ou elle est dispersée vers le secteur Nord-Ouest. L’activité sismique est peu dominée par des séismes discrets de basse fréquence. La présence de deux lacs au sommet du volcan se poursuit, avec des variations qui dépendent de la pluie, tandis qu’un troisième plan d’eau se forme quelques heures après les pluies, puis disparaît. L’incandescence enregistrée par les cameras de surveillance volcaniques dans le cratère actif se poursuit aussi intense que la semaine précédente. Aucun changement majeur dans la sismicité n’a été signalé par rapport à la semaine précédente.

Il est rappelé au public que l’entrée du parc national du volcan Turrialba, qui coïncide avec un rayon de 2 km autour du cratère actif, est fermée en raison de l’activité du volcan. S’approcher du cratère signifie une activité à très haut risque.

Source : RSN .

Lire le rapport :  https://rsn.ucr.ac.cr/actividad-volcanica/reportes-volcanicos/13880-boletin-sobre-el-estado-actual-de-los-volcanes-6-de-noviembre-2019

Photos : Chris Allen / Sunquest helitours / RSN , Dr. Paulo Ruiz, RSN .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search