01 Décembre 2018. FR. Indonésie : Merapi , Alaska : Séisme tectonique à Anchorage , Colombie : Nevado del Huila , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Mayon .

Home / Alaska / 01 Décembre 2018. FR. Indonésie : Merapi , Alaska : Séisme tectonique à Anchorage , Colombie : Nevado del Huila , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Mayon .

01 Décembre 2018. FR. Indonésie : Merapi , Alaska : Séisme tectonique à Anchorage , Colombie : Nevado del Huila , La Réunion : Piton de la Fournaise , Philippines : Mayon .

01 Décembre 2018.

 

Indonésie , Merapi :

RAPPORT D’ACTIVITES DU MONT MERAPI, 23-29 Novembre 2018 .

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel

Le temps est ensoleillé le matin et le soir et l’après-midi sont brumeux. La fumée issue du cratère est observée de couleur blanche, épaisse, avec une pression de gaz faible. La hauteur maximale de 400 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi à Kaliurang le 29 novembre 2018.

Dôme de lave et morphologie du pic .
L’analyse morphologique basée sur des photos du secteur Sud-Est a montré des changements morphologiques sous la forme de la croissance du dôme. L’Annexe 1.a présente l’analyse morphologique du pic via la station de caméra Deles.
Au 29 novembre 2018, le volume du dôme de lave s’élevait à 329 000 m3 avec un taux de croissance moyen de 2 500 m3 / jour, à peu près identique à celui de la semaine précédente. Actuellement, le  dôme de lave est encore stables avec un taux de croissance faible (<20 000 m3 / jour). L’annexe 1.b présente une analyse du dôme  de lave provenant des stations de caméra de Puncak.

Séismicité.
Cette semaine, les sismographes du mont Merapi ont enregistré 34 tremblements de terre d’ émission (DG), 1 séisme volcanique profond (VTA), 4 séismes volcaniques superficiels (VTB), 15 séismes à phases multiples (MP), 309 séismes d’avalanche (RF) , 20 tremblements de terre basse fréquence (LF) et 5  séismes tectoniques (TT). L’intensité des séismes cette semaine est supérieure à celle de la semaine précédente.  
Déformation.
 La déformation du G. Merapi qui a été surveillée par EDM et GPS cette semaine n’a pas montré de changement significatif.  
Émissions de SO2.
Au cours de cette semaine, la mesure DOAS (spectroscopie d’absorption optique différentielle) a donné une valeur moyenne des émissions maximales de SO2 du mont Merapi à 84,12 tonnes / jour, toujours dans les limites de la normale.  

Pluie et lahars.
Le 29 novembre 2018, à Pos Jrakah, il pleuvait au poste d’observation du mont Merapi, avec une intensité de pluie de 50 mm / heure pendant 75 minutes. Il n’y avait pas de rapports de lahar ni d’augmentation de flux dans les rivières situées en aval du mont Merapi.

 CONCLUSION ET CONSEIL
Conclusion
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que:
1. Le dôme de lave est actuellement dans un état stable avec un taux de croissance relativement faible.
2. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et se situe au niveau d’activité « WASPADA ».
Suggestions.
Avec le niveau d’activité du mont Merapi à « WASPADA » est recommandé comme suit aux parties prenantes de la gestion des catastrophes du mont Merapi:
• Une zone d’un rayon 3 km autour du sommet du mont Merapi doit être interdite aux activités de la population et à l’escalade.
• S’il y a un changement significatif dans l’activité du mont Merapi, le statut d’activité du mont Merapi sera ré- examiné.
• En ce qui concerne le moment où il est entré dans la saison des pluies, les personnes qui se déplacent autour des rivières situées en aval du mont Merapi sont conscientes du danger de la lahars.
• Il est recommandé aux collectivités locales de socialiser l’état actuel du mont Merapi.

Source : Kepala Pusat Vulkanologi dan Mitigasi , Bencana Geologi, Kepala BPPTKG.

Vidéo : Oystein Lung Andersen.

Photo de couverture : Oystein Lung Andersen

 

Alaska , Séisme tectonique à Anchorage :

TREMBLEMENT DE TERRE TECTONIQUE ET VOLCANS D’ALASKA
Séismes tectoniques et volcans d’Alaska , Publié: 30 novembre 2018

Les grands séismes tectoniques déclenchent rarement des éruptions volcaniques.  C’est un domaine de recherche actif, mais il n’y a que quelques cas convaincants à l’échelle mondiale, et ceux-ci sont plus susceptibles de se produire sur des volcans déjà en éruption ou sur le point de l’être.

• L’activité éruptive actuelle sur le Veniaminof et les troubles sur Cleveland, Semisopochnoi et Great Sitkin se poursuivent sans changement depuis le grand tremblement de terre tectonique de ce matin.
• L’ AVO gère des réseaux au sol pour la surveillance sismique et GPS des volcans d’Alaska, ainsi que des méthodes de télédétection telles que satellites et capteurs infrasons.
• Les réseaux de surveillance des volcans de l’AVO enregistrent également les séismes tectoniques et élargissent l’ensemble des données de tous les types de séismes, comme le séisme tectonique du 30 novembre 2018 au matin. Ce séisme de M7.0 était tectonique et non volcanique.

• Le séisme s’est produit à une profondeur de 24 miles sous la surface (40 km).
• Le séisme s’est produit dans la zone de subduction – l’interface entre les plaques du Pacifique et de l’Amérique du Nord, qui s’étend jusqu’à une profondeur de 40 à 60 km (24 à 37 miles).
• Les zones de subduction, où se trouvent la plupart des volcans actifs, peuvent générer des taux élevés de séismes non volcaniques.
• Des répliques vont se produire.
• L’arc aléoutien est une région sismiquement active, comme en témoignent les nombreux séismes modérés à importants qui se produisent chaque année. Depuis 1900, cette région a été le théâtre de douze grands séismes (M> 7,5), dont celui des îles Andreanof , à M-8.0 ,  du 7 mai 1986,  le M7.9 sous les îles Andreanof du 10 juin 1996 et le M7.8 des îles Rat du 17 novembre 2003. .
• Le séisme de grande ampleur le plus récent survenu dans cette région est le séisme Iniskin à M7.1 de 2016.

Source : AVO.

 

Colombie , Nevado del Huila :

Objet: Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Huila
Le niveau d’activité du volcan se poursuit au niveau: niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

D’après l’analyse et l’évaluation des informations obtenues par l’intermédiaire du réseau de surveillance du volcan Nevado del Huila, au cours de la semaine du 20 au 26 novembre 2018, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayán indique que :

• Au cours de la période évaluée, 381 événements sismiques ont été enregistrés, 140 liés aux processus de fracturation de roche (type VT) et 241 à la dynamique des fluides dans les canaux volcaniques. Sur ces derniers 230 ont été classés comme événements de types longues périodes (type LP), trois (3) étaient liés, à la fois avec les mécanismes de fracture et la dynamique des fluides, ils ont donc été classés comme types hybrides (type HB), et huit ( 8) sous forme d’impulsions de tremor à faible niveau d’énergie (type TR).

• Les images obtenues au cours de la semaine par les caméras Web de Caloto, Tafxnú, Maravillas et La Palma montraient de très faibles niveaux de dégazage du système volcanique.

Par conséquent, il est conclu que pendant la période évaluée, le volcan a présenté un comportement stable.

Source : SGC.

Photo : SGC.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Sismicité .

Suite à la fin de l’éruption du 15 septembre – 1 novembre 2018, l’activité volcano-tectonique sous le Piton de la Fournaise est restée relativement faible avec une moyenne de moins d’1 séisme volcano-tectonique superficiel par jour, et 2 séismes profonds enregistrés sur tout le mois

Au mois de novembre 2018, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :
• 20 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux et sous le flanc nord ;
• 2 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) ;
• 508 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué).

Déformation .
Suite à l’arrêt de l’éruption le 1 novembre 2018, l’inflation de l’édifice enregistrée depuis fin septembre s’est arrêtée. Ainsi, les réseaux de mesure de déformation de l’OVPF n’ont enregistré aucune déformation significative en novembre .

Géochimie des gaz , Concentration en CO 2 dans le sol
– En champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) : suite à la baisse continue des flux de CO2 depuis mai 2018, une nouvelle augmentation semble se dessiner depuis le 26 octobre. Cette tendance sera à confirmer ces prochaines semaines .

Bilan :
Le mois de novembre 2018 aura été marqué au Piton de la Fournaise par une faible sismicité sous les cratères sommitaux et un arrêt de l’inflation de l’édifice. Ceci témoigne de l’arrêt (ou du moins du ralentissement) des transferts magmatiques des zones profondes vers les zones plus superficielles. Par ailleurs la décroissance des flux de CO2 dans le sol en champ lointain depuis mai 2018 suggère que les transferts de nouveau magma vers les zones profondes (manteau) semblent avoir cessé également. Néanmoins, l’inversion de tendance (à savoir une augmentation des flux de CO2 dans le sol en champ lointain) observée depuis le 26 octobre, sera à suivre ces prochaines semaines afin de déterminer si une reprise des transferts de nouveau magma vers les zones profondes s’amorce.

Source : OVPF.

Photo : G Vitton.

 

Philippines , Mayon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 01 décembre 2018 08:00 AM .

Le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon a enregistré cinq (5) séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures. L’un d’eux est relié  à un événement d’émission de cendres qui a généré un panache blanc / grisâtre à partir de 09h41 hier et qui a duré 1 minute selon les données sismiques avant de dériver vers le Sud-Ouest. On a observé une émission modérée de panaches blancs chargés de vapeur qui ont glissé vers le bas avant de se déplacer Ouest-Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 1 377 tonnes par jour le 30 novembre 2018. Les données de nivellement précises obtenues les 22 et 31 octobre 2018 indiquaient une inflation de l’édifice dans le secteur Sud-Est, tandis que le secteur Nord indiquait une déflation à court terme du 30 août au 3 septembre 2018. Le volcan reste généralement gonflé par rapport aux lignes de base de 2010. Les données d’inclinaison électroniques montrent en outre une inflation prononcée des pentes moyennes à partir du 25 juin 2018, probablement en raison d’une intrusion asismique de magma sous l’édifice.

 

Le niveau d’alerte 2 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que le Mayon est à un niveau d’agitation modéré. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ou PDC et des chutes de cendres peuvent toujours se produire et menacer des zones situées sur les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le DOST-PHIVOLCS recommande que pénétrer dans la zone de danger permanent ou ZDP de 6 km de rayon et dans une zone de danger étendue de 7 km de rayon ou EDZ de précaution dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, qui s’étend de Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo soit strictement interdit. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses doivent également observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan, car des cendres et des débris balistiques aériens provenant d’explosions soudaines et de PDC peuvent présenter des risques pour les aéronefs.

Source : Phivolcs

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search