20 Aout 2021. FR. Alaska : Semisopochnoi , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

Home / Alaska / 20 Aout 2021. FR. Alaska : Semisopochnoi , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

20 Aout 2021. FR. Alaska : Semisopochnoi , Philippines : Taal , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

20 Aout 2021.

 

 

Alaska , Semisopochnoi :

51°55’44 » N 179°35’52 » Est,
Élévation du sommet 2625 pi (800 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

L’activité au cratère Nord du mont Cerberus sur l’île Semisopochnoi se poursuit. Au cours de la dernière journée, plusieurs explosions et tremors sismiques ont caractérisé la sismicité. Des émissions de cendres de faible niveau ont été observées dans les données satellitaires pendant la nuit. Des chutes de cendres se produisent probablement sur certaines parties de l’île de  Semisopochnoi à la suite de ces explosions.

Panache cendré de l’évent North Cerberus du Semisopochnoi, capturé sur webcam CETU le 15 août 2021.

De petites éruptions produisant des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus et des nuages de cendres à moins de 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont caractérisé l’activité récente et ne montrent aucun signe de ralentissement. De petites explosions peuvent se poursuivre et pourraient être difficiles à détecter, en particulier par mauvais temps.

Le Semisopochnoi est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Source : AVO.

Photo : AVO/USGS.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL 20 août 2021 8:00 AM (MISE À JOUR)

Au cours des dernières 24 heures, le Taal Volcano Network a enregistré soixante-quatre (64) tremblements de terre volcaniques, dont cinquante (50) événements de tremor volcanique ayant des durées de deux (2) à vingt-quatre (24) minutes, quatorze (14) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence et un tremor de fond de faible niveau qui persiste depuis le 7 juillet 2021. L’activité du cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac qui a généré des panaches de 1 500 mètres de haut qui ont dérivé vers le Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne  de 12 257 tonnes/jour le 19 août 2021.

De plus, du vog a été observé sur le volcan Taal et ses environs. Des rapports d’effets indésirables sur certains résidents de Talisay et Brgy. Barigon, Agoncillo ont été reçus par le DOST-PHIVOLCS ; des conditions brumeuses ont également été observées sur le lac Taal et les municipalités entourant le lac Taal. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique, de la surveillance continue du GPS et de l’InSAR, l’île du volcan Taal a commencé à se dégonfler en avril 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente depuis 2020.

Source : Phivolcs .

Photo : JhuLia Mendoza

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet:4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS 
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Kīlauea n’est pas en éruption actuellement. Aucune activité de surface n’a été observée par les équipes de terrain ou dans les images webcam depuis le 23 mai 2021. De faibles taux de déformation du sol et des taux modestes de sismicité se poursuivent sur le volcan. Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) sont proches des faibles niveaux associés à la période non éruptive de fin 2018 à fin 2020. Il est possible que l’évent Halema’uma’u reprenne son éruption ou que le Kīlauea entre dans une période plus longue de repos avant la prochaine éruption.

Observations du Sommet :
La dernière visite sur le terrain au cratère Halema’uma’u et dans la caldeira du Kīlauea la semaine dernière a confirmé la poursuite du dégazage des fumerolles et aucun changement au fond du cratère. Les taux d’émission de SO2 restent faibles, cohérents avec un retour à la période non éruptive de fin 2018 à fin 2020 (30-35 t/j) et sont bien inférieurs aux taux d’émission de mi-février à mi-avril (~800 t/j ). Les inclinomètres du sommet ont enregistré des changements minimes au cours de la semaine dernière, avec un petit événement de déflation-inflation au cours du week-end. Les instruments GPS du sommet continuent d’afficher de l’inflation. La légère augmentation des taux de sismicité autour du sommet et de la zone supérieure du Rift Est au début de la semaine dernière n’a pas persisté et a depuis diminué.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La surface du lac est entièrement recouverte d’une croûte de lave solidifiée et aucune activité de surface n’a été observée au cours de la semaine dernière.

Observations de la zone du Rift Est :
La sismicité a persisté le long de la zone supérieure du Rift Est la semaine dernière. Avec la surveillance géodésique, les observations suggèrent que le sommet et la zone supérieure du Rift Est continuent de se reconstituer en magma. En revanche, la partie inférieure de la zone de l’East Rift était plutôt calme.

Source : HVO

Photo : D. Downs

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que 10 explosions dans le cratère Ontake du Suwanosejima ont produit des panaches d’éruption qui s’élevaient jusqu’à 2,2 km au-dessus du bord du cratère du 6 au 13 août. De grosses bombes volcaniques ont été éjectées à 400 m du cratère. L’incandescence du cratère était visible la nuit et des chutes de cendres ont été occasionnellement signalées dans le village de Toshima (4 km au Sud-Sud-Ouest). Le niveau d’alerte est resté à 2 et le public a été averti de rester à 1 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source : GVP.

Photo : Ray Go.

 

Islande , Geldingadalur / Fagradalsfjall :

Mise à jour sur l’éruption de Fagradalsfjall du 19 août-2021
Ceci est une brève mise à jour au 5ème mois d’éruption de Fagradalsfjall qui fait partie du système volcanique Krýsuvík-Trölladyngja.

L’éruption continue son étrange cycle de non éruption pendant quelques heures et d’éruption pendant quelques heures.
La conséquence de ce type d’éruption est que la lave ne coule pas loin du cratère. Elle s’entasse juste à côté du cratère, rendant la structure toujours plus haute. Il est estimé actuellement (c’est une supposition et peut-être une erreur) le cratère à 200 mètres de haut (-+ 50 mètres).
L’éruption dure maintenant depuis cinq mois. L’éruption du Holuhraun sur le volcan Bárðarbunga de 2014 à 2015 a duré six mois.

Au moment de la rédaction de cet article, il n’y a pas de nouveaux cratères ouverts, mais cela n’exclut pas qu’un nouveau cratère ait pu s’ouvrir mais qu’il soit caché sous la quantité de lave qui se trouve autour du cratère principal. Comme il y a des grottes extrêmement grandes dans ce champ de lave , cela donne beaucoup d’espace pour qu’un nouvel évent se forme et commence à entrer en éruption inaperçue.
Il n’y a plus de mises à jour de l’éruption au moment de la rédaction de cet article. Cela pourrait changer sans avertissement, mais on ne sais pas si cela va se produire.

Source : icelandgeology.net.

Photo : RUV.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search