18 Novembre 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Mexique : Popocatepetl . 

Home / blog georges Vitton / 18 Novembre 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Mexique : Popocatepetl . 

18 Novembre 2020. FR . Indonésie : Sinabung , Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Mexique : Popocatepetl . 

18 Novembre 2020.

 

Indonésie , Sinabung :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 18 novembre 2020
Volcan: Sinabung (261080)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Sinabung
Numéro de l’avis: 2020SIN30
Emplacement du volcan: N 03 deg 10 min 12 sec E 98 deg 23 min 31 sec
Région: North Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 7872 FT (2460 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 06h44 UTC (13h44 local).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 3460 M (11072 FT) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Ouest.

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un tremor volcanique continu, d’une durée de 160 secondes.

Le niveau d’activité est au niveau III (SIAGA) depuis le 20 mai 2019 à 10h00 WIB. Le volcan Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption depuis 2013.

Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Le cratère principal émet une fumée blanche ,modérée à épaisse ,  avec une hauteur d’environ 50-300 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux, les vents faibles à forts au Sud, à l’Ouest et au Nord-Ouest. La température de l’air est d’environ 16-26 ° C.

Selon les sismographes du 17 novembre 2020, il a été enregistré:

24 tremblements de terre d’avalanches
6 tremblements de terre basse fréquence
1 séisme tectonique local
2 tremblements de terre tectoniques lointains .

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Nachelle Homestay .

 

 

Italie / Sicile , Etna : 

Bulletin hebdomadaire, du 09 Novembre 2020 au 15 Novembre 2020, (date d’émission 17 Novembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne de fréquence et d’intensité variables accompagnée d’émissions discontinues de cendres au Nouveau Cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère au Cratère du Nord-Est, activité intra-cratère strombolienne intermittente au cratère de la Bocca Nuova, associée à de légères émissions de cendres et à un dégazage.
Activité de dégazage au cratère de la Voragine.
2) SISMOLOGIE: faible activité sismique de fracturation; amplitude moyenne du tremor volcanique fluctuant dans la gamme des valeurs moyennes et élevées.
3) INFRASONS: Activité infrasonore modeste.
4) DÉFORMATIONS: Au cours de la semaine dernière, la tendance des séries chronologiques des réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’Etna n’a pas montré de changements significatifs.

 

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se situe à un niveau moyen-bas
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen.
Le flux de CO2 du sol est maintenu sur un régime de dégazage faible.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
La valeur du rapport C / S se situe à des niveaux moyens-bas (dernière mesure disponible du 16/10/2020).
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour du 04/11/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES:

Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique au niveau des cratères sommitaux de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV de Catane, Osservatorio Etneo (INGV-OE ) et par une inspection effectuée par le personnel de l’INGV-OE le 12 novembre.

 

Dans la période considérée, les cratères sommitaux étaient principalement caractérisés par une activité intra-cratère strombolienne avec des émissions de cendres discontinues au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC) et par une activité strombolienne intra-cratère du cratère Nord-Est (NEC) et du cratère de la Bocca Nuova (BN).
Le cratère Nord-Est (NEC) lors de l’inspection du 12 novembre a montré une activité strombolienne moins intense que celle observée la semaine précédente (voir Rep. N.46 / 2020). En particulier, sur le fond du cratère, un évent a montré une activité strombolienne presque continue, un deuxième évent était affecté par une activité discontinue, tandis qu’un troisième évent, constitué d’un hornitos, n’était affecté que par un dégazage . Dans l’ensemble, les explosions stromboliennes se sont manifestées à certains moments par des événements plus énergiques, produisant des lancements de matériaux grossiers qui atteignaient des hauteurs de plusieurs dizaines de mètres au-dessus du bord du cratère et les produits retombaient parfois à l’extérieur, se déposant sur les flancs.

En ce qui concerne l’activité strombolienne intra-cratère qui a débuté le 5 novembre au cratère de la Bocca Nuova (voir Rep.N.46/2020), il s’est déplacé du cratère de la fosse BN1, qui était obstrué par les matériaux effondrés des parois internes, vers le cratère de la fosse BN2 qui dans les jours précédant l’inspection du 12 novembre avait produit une activité plus énergique avec le lancement de matériaux frais qui sont retombés sur la terrasse Sud du cratère  . Globalement à partir du cratère de la Bocca Nuova, au cours de la semaine considérée, de modestes émissions de cendres très diluées ont été observées.

Enfin, le Nouveau Cratère Sud-Est a été caractérisé par une activité strombolienne intra-cratère de fréquence et d’intensité variables à partir de l’embouchure de la selle, qui produit le lancement de matériel pyroclastique grossier bien au-delà du bord du cratère, parfois accompagné d’émissions sporadiques de cendres rapidement dispersées par les vents à haute altitude. Le 15 novembre, une faible émission de cendres, de couleur gris clair, a été observée à partir de l’évent situé du côté Est .

Source : INGV.

Lire l’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/390-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20201117/file

Photos : Gruppo Guide Alpine Etna Sud ( 1 octobre 

 

Italie , Stromboli : 

Bulletin hebdomadaire, du 09 Novembre 2020 au 15 Novembre 2020, (date d’émission 17 Novembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité explosive normale de type strombolienne sur des niveaux moyens-bas (6-10 événements / h) et d’intensité moyenne à la fois dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud interrompue le 10 novembre par une séquence explosive à haute énergie produite dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques surveillés et les données dilatométriques ne montrent pas de variations significatives, à l’exception des deux explosions de haute intensité enregistrées à 20h04 UTC le 10/11 et à 09h17 UTC le 16/11.

3) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs à signaler pour la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE: flux de SO2 à niveau moyen-bas
Rapport C / S – Les dernières valeurs (C / S = 10) sont des niveaux moyens.
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs moyennes (R / Ra = 4,38 échantillonnage du 03 novembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, Punta deiCorvi et 400 m.

Le 10 Novembre 20 à partir de 20h04 UTC, la terrasse du cratère a été affectée par une séquence explosive à haute énergie qui a affecté la zone Centre-Sud.

Chronologie de l’événement. Le 10 Novembre 2020 à 20:04:21 UTC , une séquence explosive commence à partir de la zone Centre-Sud de la terrasse du cratère. La première impulsion qui ouvre la séquence explosive semble se situer dans la zone Sud de la zone CS (S2) et après quelques secondes elle s’étend à toute la zone Sud. C’est l’explosion principale qui produit la plupart des matières pyroclastiques émises qui tombent radialement, et abondamment le long de la Sciara del Fuoco; il est suivi de l’émission d’un panache de cendres qui s’élève perpendiculairement à la terrasse  . La durée de l’événement est d’environ 27 s.
Après quelques secondes à 20:04:51 UTC une seconde impulsion est probablement générée dans la zone Nord de la zone CS (C) produisant une fontaine intense qui après un pic initial dont les produits grossiers atteignent 300 m en hauteur, diminue lentement jusqu’à ce qu’il s’épuise à 20:06:06. A 20:06:46 une petite explosion à l’évent N2 conclut la séquence explosive  . La durée totale de l’événement était d’environ 2 minutes et 30 s.

Analyse thermique et morphologique suite au survol aérien du 11/11/2020, réalisée avec l’hélicoptère mis à disposition par la 2ème Unité Aéro des garde-côtes de Catane.
L’enquête a montré que les cratères sommitaux avaient une activité de dégazage qui affectait toute la zone du cratère. En particulier, les cratères S1 et C situés dans la zone Sud de la terrasse du cratère n’ont pas montré d’activité explosive au moment du survol, mais au fond du cratère il y avait des anomalies thermiques qui indiquaient la présence de magma superficiel et dans le cratère S1 il y avait aussi une petite coulée de lave provenant d’un évent intra-cratère. Sur la face externe du même cratère, sur la Sciara del Fuoco, il y avait un hornito indiqué en figures h1 dans une zone d’intenses  fumeroles .

Les cratères de la zone nord N1 et N2 présentaient également des anomalies thermiques qui indiquaient un niveau élevé de magma, en particulier le cratère N1 sur le versant extérieur en face de la Sciara del Fuoco, ou il était détecté de la matière chaude en reflux le long d’un sillon érosif déjà existant. Le matériau, partiellement accumulé et partiellement effondré, à des altitudes plus basses le long de la Sciara est clairement visible sur la figure . Le cratère N2 avait un deuxième hornito sur la pente de la Sciara del Fuoco.

Globalement, les images thermiques montrent que les retombées se sont principalement réparties sur la Sciara del Fuoco, certains blocs encore très chauds, et donc de taille métrique, sont tombés dans le secteur Sud de la terrasse du cratère, le fort dégazage et la forte émission de vapeur , ont empêché le soulagement de tout matériau qui aurait pu tomber sur le Pizzo sopra la Fossa.

Description de l’activité éruptive enregistrée par les caméras de surveillance.
Dans la zone du cratère nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne-haute intensité (parfois les projectiles atteignaient 250 m de haut) émettant des matériaux grossiers ( lapilli et bombes) parfois mélangés à des fins (cendres). L’embouchure N2, à trois points d’émission, a montré principalement une activité explosive d’intensité faible et moyenne émettant des matériaux grossiers parfois mélangée à des matériaux plus fins. La fréquence moyenne des explosions a fluctué entre 6 et 10 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions (non localisées dans les évents individuels) émettaient principalement des matériaux fins avec une intensité moyenne (les produits atteignaient 150 m de hauteur).
L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence variant entre moins de 1 et 2 événements / h.

Source : INGV .

Lire l’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/391-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20201117/file

Photos : LGS – Laboratorio Geofisica Sperimentale , INGV .

 

Mexique , Popocatepetl :

17 novembre, 11h00 (17 novembre, 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 378 exhalaisons ont été identifiées, accompagnées d’émissions de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de faibles quantités de cendres . De plus, 59 minutes de tremor et un tremblement de terre de type volcano-tectonique ont été enregistrés hier à 09h55, avec une magnitude calculée de 1,9.

Au moment de ce rapport, on observe une légère émission de gaz volcaniques dispersés vers le nord-ouest  .

Le CENAPRED exhorte à NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du danger posé par la chute de fragments balistiques  et, en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris .

Le sémaphore d’alerte volcanique du Popocatépetl est sur la PHASE JAUNE 2.

Source et photo : Cenapred .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search