21 Février 2018. FR. Mayon , Nevados de Chillan , Cerro Machin , Kadovar , Dukono .

Home / blog georges Vitton / 21 Février 2018. FR. Mayon , Nevados de Chillan , Cerro Machin , Kadovar , Dukono .

21 Février 2018. FR. Mayon , Nevados de Chillan , Cerro Machin , Kadovar , Dukono .

21 Février 2018.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 21 février 2018 , 08:00 A.M.

L’activité du Mayon au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par des fontaines de lave sporadiques et faibles, des coulées de lave et un dégazage depuis le cratère sommital. Des événements sismiques discrets associés à des fontaines de lave  qui ont duré de six (6) à quinze (15) minutes ont été enregistrés jusqu’à 1 h 18 ce matin. Des fontaines de lave incandescentes ont généré des panaches de cendres blancs sales qui s’élevaient à 500 mètres au dessus du sommet avant de dériver vers l’Ouest-Nord-Ouest. Les coulées de lave se sont maintenues à 3,3 km, 4,5 km et 900 mètres respectivement dans les gorges de Miisi, Bonga et Basud depuis le cratère sommital. Les courants de densité pyroclastique ou PDC sont restés confinés sur 4,6, 5,2 et 4,2 kilomètres respectivement dans les ravins de Miisi, Bonga et Basud.

Un total de cent quatre-vingt-trois (183) tremblements de terre volcaniques, correspondant à la recharge du magma sous l’édifice et aux événements de fontaines de lave, ont été enregistrés par le réseau de surveillance sismique du Mayon. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 2 148 tonnes / jour le 19 février 2018. L’ inclinomètre électronique et le GPS en continu enregistrent toujours un gonflement ou une inflation soutenue de l’édifice depuis novembre et octobre 2017, conformément à la pressurisation par intrusion magmatique.

Le niveau d’alerte 4 reste actif sur le volcan Mayon. Il est fortement recommandé au public d’être vigilant et de ne pas pénétrer dans la zone dangereuse de huit (8) kilomètres de rayon et d’être vigilant contre les courants de densité pyroclastique, les lahars et les coulées de sédiments le long des canaux drainant l’édifice. Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres provenant de toute éruption soudaine peuvent être dangereuses pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient une surveillance étroite du volcan Mayon et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

Photo : CHARISM SAYAT 

 

Nevados de Chillan , Chili :

Au cours de cette période, il a été enregistré quarante-sept événements (47) classés comme volcano-tectoniques (VT) , liés à des procédés de fracturation de matériaux rigides, avec une amplitude maximale locale (ML) de M 2.0 . Le tremblement de terre le plus puissant se situait à 1,6 km au Nord-Est du cratère actif, à une profondeur de 3,7 km.
De même , il a été enregistré 3540 tremblements de terre associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan. Parmi ceux-ci, 2264  ont été considérés comme des événements de type longue période (LP),  avec une valeur de déplacement réduit maximale (DRC) de 175 cm2 pour un événement accompagné d’éjection de matériaux pyroclastiques. En outre, il a été enregistré 1276  évènements de type tremor (TR). Le plus grand d’entre eux a duré environ 10 minutes et avait une valeur de déplacement réduit maximale de 104 cm2 .
Entre le 3 et le 15 Février il y a eu un total de 840 événements associés à des explosions, essentiellement  de gaz magmatiques et / ou l’enregistrement de signaux sonores captés par l’enregistrement de microphones installés sur les pentes du volcan, qui ont mesuré une pression maximale de 0,4 Pa réduite à 1 km de distance sur l’explosion de plus haute énergie sismique enregistrée.
Les images obtenues à travers les caméras installées à proximité du complexe volcanique, ont montré principalement des émissions de gaz associées aux explosions, provenant des cratères actuellement actifs avec des hauteurs de colonne inférieures à 1500 m par rapport au niveau du cratère. Pendant la nuit, les caméras enregistraient sporadiquement des incandescences associées à certaines explosions et / ou à une augmentation des émissions de gaz provenant du cratère actif.

Le 14 Février , il a été observé au moins 4 explosions avec 2 colonnes d’émission simultanées , une blanche ( chargée de vapeur d’eau ) , l’autre plus obscure ( avec une plus grande quantité de cendres ). La plus grande a été observée avec une altitude de 1200 m , et a produit un séisme avec une valeur de déplacement réduit maximale (DRC) de 175 cm2 . On remarque que les explosions à contenu pyroclastique se sont produites le long d’une fissure latérale entre le corps du dôme et le fond du cratère , associées à des signaux sismiques de forme spectrale différente des signaux associés aux explosions au travers de la fissure du dôme, sans matériau particulaire , dont le spectre a montré un caractère semi-harmonique également représenté dans des signaux acoustiques associés.

Afin de mieux suivre la croissance du dôme situé dans le cratère actif du complexe volcanique Nevados de Chillân, le Sernageomin, avec la collaboration de l’ONEMI régional de Biobío, a effectué deux survols consécutifs les 7 et 14 février, au cours desquels il a été possible de mesurer des températures de 500 et 550 ° C respectivement.
D’après les observations faites sur les images obtenues lors des trois derniers survols, on a déterminé un taux de croissance moyen du dôme estimé à 1 389 m3 / jour, soit un total de 82 500 m3 de magma extrudé à ce jour.
A partir des données géodésiques, quelques changements de très faible amplitude sont observés, attribuables à des changements de volume très subtils dans le bâtiment volcanique produits au cours des derniers mois, qui sont en accord avec l’activité enregistrée à partir de 2016 et jusqu’à ce jour.

Les émissions de Dioxyde de soufre ( SO2) enregistrées par  l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle ( DOAS) de la station Chillan , située à 2,6 km du cratère actif présentaient une valeur mensuelle de 170 +/- 132 t/jour, et une valeur maximale journalière de 300 t/jour , rapportée le 09 Février . Les émissions de SO2 sont à un niveau bas pour ce volcan , en corrélation avec la présence d’un dôme de lave. Durant le survol , il a été enregistré avec la caméra infrarouge , des images déterminant des valeurs de flux de SO2 de 96 t/jour.Les émissions fluctuaient entre 5 et 440t/jour en période de plus grand dégazage. Une diminution des émissions de S02 a été observée pour les images capturées au cours des 2 derniers mois.

Aucune alerte thermique n’a été rapportée d’après les données traitées par l’Observation Infrarouge Moyen  de l’Activité Volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et  MODVOLC (http://modis.higp.hawaii.edu/). 

Poursuite donc de l’activité explosive associée à la croissance du dôme de lave Gil-Cruz, situé dans le cratère Nicanor avec un taux d’extrusion faible et quasi-uniforme, qui se reflète également dans la stabilité du taux d’énergie sismique enregistré. Le corps du dôme reste stable sans effondrement significatif de sa structure, la plupart des explosions se produisant à travers la fissure SE-NW sur sa surface. Il est souligné que 90% des dômes mis en place sont explosifs, un phénomène qui pourrait se produire jusqu’à plusieurs mois après l’extrusion, en fonction des caractéristiques rhéologiques du magma présent et / ou d’une nouvelle injection de magma.  La destruction du dôme sera associée avec des explosions de types vulcaniennes , plus importantes que celles enregistrées jusqu’à présent , dont la puissance dépendra du volume et / ou de la pression du corps magmatique sous-jacent , avec la possibilité de génération de flux pyroclastiques et de chutes de projectiles et de cendres dans la zone associée au volcan. 

Pour tout ceci , le niveau d’activité reste au : NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.
Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès dans une zone proche du cratère avec un rayon de 4 kilomètres autour du cratère actif.

Source : Sernageomin

 

Cerro Machin , Colombie :

Objet: Bulletin d’activité du volcan Cerro Machín.
Le niveau d’activité se poursuit au niveau : Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Cerro Machín, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN informe que:

Au cours de la dernière semaine, l’enregistrement de l’activité sismique liée à la fracturation des roches qui composent le volcan a continué. Cette sismicité a montré une augmentation significative du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente, principalement en raison de l’augmentation le 17 Février, située dans le dôme principal à des profondeurs comprises entre 2,6 et 4,5 km.

 

 

Les tremblements de terre ont également été localisés dans les secteurs Ouest et Sud du même dôme, à des profondeurs comprises entre 2,6 et 10,0 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine a été de 3,0 ML (Magnitude locale) pour le tremblement de terre à 10h29 (heure locale) le 17 Février, situé dans le dôme principal, à une profondeur de 3,9 km et rapporté comme ressenti dans la zone d’influence du volcan. Les autres paramètres surveillés n’ont pas montré de changements significatifs.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera à informer en temps opportun des changements qui peuvent survenir.

Source : SGC

 

Kadovar , Papouasie Nouvelle Guinée :

La communauté de Kadovar en PNG a déclaré que le retour sur l’île volcanique n’était pas viable

Le gouverneur de la province d’East Sepik, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, affirme que les habitants de Kadovar ne devraient pas habiter à nouveau sur leur île volcanique.

La petite île située juste au Nord de la partie continentale de la Papouasie-Nouvelle-Guinée a commencé à faire éruption le mois dernier, entraînant l’évacuation de plus de 600 résidents vers Wewak, capitale de l’Est Sepik.
Selon l’Observatoire du volcan Rabaul, l’éruption de Kadovar se poursuit à un niveau bas avec de légères fumées au sommet et une douce émission de lave.
Mais le gouverneur Allan Bird a dit qu’il avait dû dire à la communauté de Kadovar que se réinstaller sur l’ile n’était pas viable.

Il a dit qu’ils avaient accepté la triste nouvelle.
« Je ne pense pas qu’ils reviendront sur l’île parce que tout le sol est ravagé, c’est juste un rocher maintenant, même s’ils voulaient revenir, ce serait très, très difficile pour eux de pouvoir remettre des maisons , ou cultiver des légumes ou des noix de coco, ou quelque chose comme ça.  »
Alan Bird a déclaré que les besoins de base des gens étaient pris en charge.
«Ils reçoivent assez de nourriture et de choses, les enfants vont à l’école.
« Nous essayons autant que possible de leur donner ce que vous pourriez appeler une vie normale dans ces circonstances », a déclaré M. Bird.

Source : Radionz.co.nz

 

Dukono , Indonésie :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 21 Février 2018.
Volcan: Dukono (268010)
Code  couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Dukono
Numéro de l’avis: 2018DUK22
Localisation du volcan : N 01 deg 41 min 35 sec E 127 deg 53 min 38 sec
Région: Maluku du Nord, Indonésie
Altitude du sommet: 3933 FT (1229 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 02h41 UTC (11h41 local)

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 5213 FT (1629 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’ouest

Remarques:
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le Dukono (1229 m au-dessus du niveau de la mer) présente une éruption continue.
Depuis hier jusqu’à ce matin visuellement le sommet du volcan pouvait être observé . Les émissions de fumée et de cendres dans le cratère principal ont été observées de couleur grise / blanche , épaisse , avec une altitude de 300 à 700 m au dessus du volcan, se dispersant vers l’Est.

Grace aux sismographes , en date du 20 Février 2018 , il a été enregistré:
Des émissions de cendre associée à des tremors continus d’une amplitude de 0,5 à 20 mm (avec une valeur dominante de 2 mm).
1 Tremblement de terre d’éruption .
1 Tremblement de terre tectonique .

Il n’y a pas eu de grondement entendus depuis le Dukono Post, à 10 km au Nord du sommet.

Recommandations: Les communautés autour du G. Dukono et les visiteurs / touristes ne doivent pas se déplacer, grimper et s’approcher du cratère Malupang Warirang dans un rayon de 2 km.

Source : Magma , VSI

Photo : Sylvain Chermette ( 80joursvoyages.com/  ) .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search