17 Janvier 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , Costa Rica : Turrialba / Poas , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 17 Janvier 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , Costa Rica : Turrialba / Poas , Mexique : Popocatepetl .

17 Janvier 2021. FR. Hawaii : Kilauea , Indonésie : Semeru , Costa Rica : Turrialba / Poas , Mexique : Popocatepetl .

17 Janvier 2021.

 

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halema’uma’u avec de la lave sortant des évents du côté Nord-Ouest du cratère. Vendredi matin(15 janvier), le lac de lave avait une profondeur de 199 m (653 pieds) et reste stagnant sur sa moitié Est. Les taux d’émission de SO2 restent élevés.

Cette image au téléobjectif montre l’évent Ouest du cratère Halema’uma’u  vers 7 h 15 HST le 14 janvier 2021. Une faible fontaine de lave tombe en cascade dans le lac de lave au-dessous. Ce matin, le 15 janvier, le côté Ouest actif du lac de lave avait une profondeur d’environ 199 m (653 pi), tandis que la moitié Est reste stagnante et plusieurs mètres plus bas.

Observations du sommet:
Les mesures les plus récentes des taux d’émission de dioxyde de soufre étaient de 2 500 t / j lundi (11 janvier) – en dessous de la fourchette des taux d’émission du lac de lave d’avant 2018 (3 000 à 6 500 t / j). L’inclinaison à prédominance inflationniste, qui a été enregistrée au sommet ces derniers jours, s’est stabilisée au cours des 12 dernières heures et n’enregistre aucun changement significatif. La sismicité reste élevée mais stable, avec des tremors élevés et réguliers et quelques tremblements de terre mineurs.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u:
La faible fontaine  de l’évent Ouest alimente un canal de lave qui se déverse dans le lac de lave à l’intérieur du cratère Halema’uma’u.

Cette séquence de quatre photos a été prise depuis le bord Sud du cratère Halema’uma’u en regardant vers le Nord-Ouest. Il montre les brèves modifications (moins de 20 minutes) de l’activité proche de l’évent lorsqu’une partie du cône de projection de l’évent Ouest s’est effondrée le 13 janvier 2021. La première photo a été prise quelques secondes après l’effondrement à 17 h 06, montrant le principal déversoir de lave. Trois minutes plus tard, à 17 h 09, un deuxième évent à l’Est (à droite) a envoyé un nouveau flux de lave sur le côté du cône de projection. Ce flux éphémère (de courte durée) est resté actif jusqu’à 17 h 25, les étapes décroissantes étant montrées sur les photos du bas.

Deux heures avant ce changement à court terme, les scientifiques du HVO avaient observé un petit trou incandescent au point source de la coulée de lave éphémère. Parfois, une petite quantité d’éclaboussures était éjectée de cette zone, bien qu’aucune émission n’ait été observée à partir de là dans l’heure précédant le début de cette coulée de lave éphémère.

Les trois photos à 17 h 13, 17 h 25 et 17 h 27 montrent que la lave de l’écoulement a créé un petit delta sur le bord solidifié du lac de lave.

La moitié Ouest active du lac de lave avait environ 199 m (653 pieds) de profondeur le matin du 15 janvier , tandis que la moitié Est stagnante du lac reste plusieurs mètres plus bas. L’ensemble du lac de lave – y compris la moitié Est stagnante – est perché à au moins 1 à 2 m (yards) au-dessus de la croûte entre le lac perché et la paroi du cratère.

Toutes les îles ont été stationnaires au cours de la semaine dernière comme si elles étaient gelées dans les parties stagnantes de l’Est du lac de lave. Les dimensions de l’île principale sont restées inchangées avec ses bords à plusieurs mètres au-dessus de la surface du lac. Le 12 janvier, l’extrémité Ouest de l’île a été mesurée à 8 m (26 pi) au-dessus de la surface du lac de lave, avec le point le plus élevé à 23 m (75 pi) au-dessus de la surface.

Source : HVO

Photo : USGS / K. Lynn. USGS / N. Deligne

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 16 janvier 2021
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2021SMR01
Emplacement du volcan: S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Zone: Java Est, Indonésie
Altitude du sommet: 11763 FT (3676 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 10h24 UTC (17h24 local)

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 18163 FT (5676 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
nuage de cendres se déplaçant vers le Nord-Est.

Données de surveillance:
1. Visuel: Du 1er au 15 janvier 2021, le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. L’éruption est toujours en cours, mais généralement la colonne d’éruption n’est pas observée car elle est couverte par le brouillard. Le cratère émet une fumée blanche avec une intensité faible à moyenne à environ 200 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux, les vents faibles à modérés au Nord, Nord-Est, Est, Sud et Sud-Ouest. La température de l’air est d’environ 21 à 31 ° C.

Le 1er janvier 2021 à 14h58 WIB il y a eu un nuage chaud d’avalanche avec une distance et une direction de glissement qui n’a pas pu être observée car la montagne était couverte de brouillard Au cours de la période du 1er au 15 janvier 2020, une activité d’avalanche de lave incandescente a été observée avec des distances de glissement de 500 à 1000 mètres en direction de Besuk Kobokan. La colonne de fumée des éruptions a été observée à une altitude de 200 à 300 m, la couleur des épaisses fumées était blanche, orientée vers le Nord.  
Le 16 janvier 2021 à 17h24 WIB, un nuage chaud d’avalanche s’est à nouveau produit avec une distance de glissement de 4 km en direction de Besuk Kobokan. L’activité d’avalanche de lave se produit également avec une distance de glissement comprise entre 500 et 1000 m depuis le cratère Jongring Seloko vers Besuk Kobokan.

2. Sismicité: Le nombre et les types de tremblements de terre enregistrés pour la période du 1er au 15 janvier 2021 ont été dominés par les tremblements de terre d’avalanches, les tremblements de terre d’éruption, les tremblements de terre d’émissions et les tremors harmoniques. De faibles nombres de tremblements de terre volcaniques (tremblements de terre volcaniques profonds et volcaniques peu profonds) ont été enregistrés. Au cours de la période d’observation, 1 (un) séisme de nuage chaud d’avalanche a été enregistré, tandis que 14 signaux de lahars ont été enregistrées. Le 16 janvier 2021 à 17h24 WIB, un séisme a été enregistré avec un nuage chaud  d’une amplitude maximale de 22 mm et d’une durée de 4287 secondes.

Analyse:
Après les avalanches de nuages ​​chauds du 1er décembre 2020, le volcan montre visuellement la forte incidence d’avalanches de lave incandescente avec une distance de glissement allant de 500 à 1000 mètres en direction de la Besuk Kobokan. Pendant ce temps, les nuages ​​chauds d’avalanches ont encore été observés .
La sismicité est toujours fluctuante, dominée par les tremblements de terre de surface. Le nombre d’occurrences de tremblements de terre d’avalanches, de tremblements de terre d’éruption, de tremblements de terre d’émissions et de tremors harmoniques au cours de cette période est toujours élevé, ce qui indique que le mouvement du magma vers la surface se produit toujours.
Le nombre de signaux d’inondation a commencé à augmenter, indiquant que l’incidence des cendres dans la rivière Besuk Kobokan a commencé à augmenter parallèlement à l’augmentation des précipitations dans cette région.

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : PVMBG , tjindrakusuma via Sherine France.

 

Costa Rica , Turrialba / Poas :

Rapport quotidien de l’état des volcans. Date: 15/01/2021
Mise à jour à: 11:25:00.

Volcan Turrialba
Aucune éruption  n’est signalée.
L’activité sismique est similaire par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent vers le Sud-Ouest.

Les sismographes continuent d’enregistrer de fréquents tremblements de terre volcaniques de type LP de faible amplitude et de courte durée associés au dégazage fumerolien. Le système MultiGAS qui surveille en permanence la composition des gaz volcaniques émis par le Turrialba enregistre le dioxyde de soufre, SO2, dans la plage entre 4 et 5 ppm et des quantités inférieures de sulfure d’hydrogène, H2S (H2S / SO2 = 0,3). Cela signifie que les quantités de gaz magmatiques émises dans l’atmosphère sont très faibles et cohérentes avec la diminution générale de l’activité du Turrialba observée entre 2019 et aujourd’hui.

Volcan Poas
Aucune éruption n’est signalée.
L’activité sismique est similaire par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent vers le Sud.

Les sismographes du Poás continuent d’enregistrer plusieurs dizaines de tremblements de terre de faible amplitude de type LP de courte durée au cours des dernières 24 heures associés à un dégazage fumerolien dans le cratère actif. Le lac hyper-acide montre une élévation modérée du niveau de l’eau. Sa couleur reste verte.

Source : Ovsicori.

Photos : RSN

 

Mexique , Popocatepetl :

16 janvier, 11h00 (16 janvier, 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, 25 exhalaisons et 873 minutes de tremor ont été identifiées, accompagnées d’émissions de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de faibles quantités de cendres . De plus, hier, deux tremblements de terre de type volcano-tectoniques ont été enregistrés à 12h24 et 15h49, tous deux d’une magnitude calculée de M1,4.

 

Dérivée de la récente activité volcanique, hier à 20h15, une légère chute de cendres a été signalée dans la municipalité de San Nicolás de los Ranchos, Puebla.

Au moment de ce rapport, il y a une visibilité partielle, on observe une légère émission de vapeur d’eau et de gaz qui se disperse vers le Nord-Est  .

Le CENAPRED exhorte à ne pas aller au plus près du volcan et en particulier du cratère, en raison du danger posé par la chute de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue .

Le sémaphore d’alerte volcanique du Popocatépetl est en PHASE JAUNE 2.

Source : Cenapred .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search