30 Mai 2020. FR . Indonésie : Kawah Ijen , Alaska : Shishaldin , Japon : Sakurajima ( Aira) , Philippines : Taal .

Home / aira / 30 Mai 2020. FR . Indonésie : Kawah Ijen , Alaska : Shishaldin , Japon : Sakurajima ( Aira) , Philippines : Taal .

30 Mai 2020. FR . Indonésie : Kawah Ijen , Alaska : Shishaldin , Japon : Sakurajima ( Aira) , Philippines : Taal .

30 Mai 2020.

 

Indonésie , Kawah Ijen :

Communiqué de presse sur l’activité volcanique du mont Ijen, 29 mai 2020 .

Activité d’émission /propulsion de gaz depuis le bord du cratère du G.Ijen le 29 mai 2020, à 11h35 WIB.

Le niveau d’activité du Kawah Ijen est de niveau I (Normal) depuis le 8 août 2014.
Données de surveillance:
Visuellement, après l’augmentation de la sismicité du 17 janvier 2020 jusqu’au 29 mai 2020, on a observé que des gaz de couleur blanche , d’intensité faible à modérée s’étaient élevés, à environ 50-300 mètres au dessus du sommet ou à environ 250-500 m au dessus de la surface du lac. Les observations vers le lac du cratère n’ont montré aucun changement dans la couleur de l’eau du lac   du cratère, ce qui indique une augmentation des sédiments du fond du cratère à la surface en raison d’une forte pression de gaz.
Les types de tremblements de terre enregistré au cours de la période du 18 janvier au 29 mai 2020, étaient des tremblements de terre d’émissions, tremors non harmoniques, tremors harmoniques, tornillo, volcaniques peu profonds, volcaniques profonds, tectoniques locaux, tectoniques lointains et tremors continus. Le nombre de chaque tremblement de terre fluctue et n’indique pas une tendance à l’augmentation.
Les résultats des mesures de la température de l’eau du lac de cratère de janvier à la mi-mai 2020 ont tendance à monter et à descendre lentement dans la plage de 24,5 à 40,3 ° C.

Analyse:
De janvier à mai 2020, la pluie a été continue autour du cratère / pic, ce qui a entraîné l’ajout d’un volume d’eau dans le lac de cratère et peut être un facteur externe qui perturbe le bilan hydrique du lac de cratère.
Au cours des 3 (trois) dernières années, il y a eu un changement récurrent de la température de l’eau du lac de cratère qui a augmenté à 20 ° C au début de l’année pendant la saison des pluies, et la température de l’eau du lac de cratère a diminué avec le changement de saison.
La sismicité est dominé par des séismes d’émissions (tremblements de terre très peu profonds) et des tremblements de terre volcaniques de type B (tremblements de terre peu profonds) où le nombre d’événements par jour fluctue à un niveau bas (5 événements / jour) et des tremors de courte durée (1 à 5 minutes) qui se produisent très rarement depuis fin janvier jusqu’au 29 mai 2020.

Danger potentiel:
Dans les conditions actuelles, la menace potentielle de l’activité volcanique du mont Ijen est de fortes concentrations de gaz volcaniques autour du cratère qui peuvent augmenter soudainement en raison de la montée des rafales de bulles de gaz du fond du lac.

Conclusion:
D’après les observations visuelles et instrumentales au 29 mai 2020, l’énergie sismique volcanique n’a pas montré d’augmentation significative. L’activité volcanique est actuellement plus dominée par l’interaction de l’eau du lac de cratère et les activités de changement saisonnier / facteurs externes. Le niveau d’activité volcanique du G. Ijen est toujours au niveau I (normal).

Recommandation:
Les communautés autour du G. Ijen et les visiteurs / touristes / mineurs ne doivent pas s’approcher du bord du cratère ou descendre et approcher du fond du cratère au sommet du G. Ijen, et ne pas passer la nuit dans la zone du G. Ijen dans un rayon de 1 km autour du cratère.

Source : PVMBG.

Photos : PVMBG , Auteur inconnu .

 

Alaska , Shishaldin :

54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » O,
Altitude du sommet : 9373 pi (2857 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE

Les troubles de faible intensité sur le volcan Shishaldin se sont poursuivis au cours de la semaine dernière. Les observations par satellite et par caméra Web du volcan ont été principalement obscurcies par les nuages ​​pendant une grande partie de la semaine, bien que des températures de surface élevées faibles à modérées aient été observées au sommet du 26 au 29 mai. Des données mineures d’émissions de dioxyde de soufre ont été détectées près du volcan dans les données satellitaires les 28 et 29 mai. Le niveau d’activité sismique reste au-dessus du fond avec des tremors faibles presque continus et des tremblements de terre de basse fréquence occasionnels survenus au cours de la semaine dernière. Aucun signe d’activité éruptive n’a été observé cette semaine.

Bien que le niveau actuel d’agitation au niveau du volcan reste faible, il est possible que l’activité s’intensifie à tout moment avec peu d’avertissement. Ainsi, des émissions de cendres, l’épanchement de lave et la possibilité de lahars dans les drainages s’étendant du volcan restent des résultats plausibles d’une escalade des troubles. Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellite, des caméras Web, un réseau géodésique et d’inclinaison télémétrique, et des réseaux distants de capteurs d’infrasons et de foudre.

Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île Unimak dans les îles Aléoutiennes orientales, est un cône symétrique spectaculaire avec un diamètre de base d’environ 16 km (10 mi). Un cratère sommital en forme d’entonnoir de 200 m de large (660 pieds) émet généralement un panache de vapeur et occasionnellement de petites quantités de cendres. Le Shishaldin est l’un des volcans les plus actifs de l’arc volcanique des Aléoutiennes, avec au moins 54 épisodes d’agitation, dont plus de 24 éruptions confirmées depuis 1775. La plupart des éruptions sont relativement petites, bien que l’événement d’avril à mai 1999 ait généré une colonne de cendres qui a atteint 45 000 pieds. au dessus du niveau de la mer.

Source : AVO.

Photo : Jacob, Ben David .

 

Japon , Sakurajima ( Aira) :

31,593 ° N, 130,657 ° E
Élévation 1117 m

Le JMA a signalé que du 18 au 25 mai, une incandescence dans le cratère Minamidake (sur le volcan Sakurajima dans la caldeira Aira  ) était visible de nuit. Il y a eu 17 événements explosifs et cinq événements éruptifs avec des panaches s’élevant jusqu’à 2,8 km au-dessus du bord du cratère. Les matériaux ont été éjectés jusqu’à 800-1 300 m du cratère. Le taux d’émission quotidien de dioxyde de soufre était élevé; il était d’un peu plus de 1 200 tonnes par jour le 22 mai. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle à 5 niveaux).

La caldera Aira dans la moitié Nord de la baie de Kagoshima contient le volcan Sakurajima, l’un des plus actifs au Japon, après la caldera. L’éruption du volumineux flux pyroclastique d’Ito a accompagné la formation de la caldera de 17 x 23 km il y a environ 22 000 ans. La caldera plus petite de Wakamiko a été formée au début de l’Holocène dans le coin Nord-Est de la caldera d’Aira, avec plusieurs cônes post-caldera. La construction du Sakurajima a commencé il y a environ 13 000 ans sur le rebord Sud de la caldeira d’Aira et a construit une île qui a finalement été reliée à la péninsule d’Osumi lors de la grande éruption explosive et effusive de 1914. L’activité au sommet du cône de Kitadake s’est terminée il y a environ 4850 ans après quoi des éruptions ont eu lieu depuis le Minamidake. De fréquentes éruptions historiques, enregistrées depuis le VIIIe siècle, ont déposé des cendres sur Kagoshima, l’une des plus grandes villes de Kyushu, située dans la baie de Kagoshima, à seulement 8 km du sommet. La plus grande éruption historique a eu lieu entre 1471 et 1476.

Source : GVP. Agence météorologique japonaise (JMA).

Photo : @volcanohull / public domain / Volcanodiscovery

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 30 mai 2020 , 08:00 A.M.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré douze (12) tremblements de terre volcaniques associés principalement à des processus de fracturation des roches sous et autour de l’édifice. Quatre (4) de ces tremblements de terre survenus hier à 8 h 09, 8 h 14, 8 h 30 et 8 h 38 ont été ressentis de l’ Intensité I à l’ Intensité II à Laurel, San Luis, San Nicolas et Taal , Batangas. Une faible émission de vapeur ou activité fumerolienne a été observée dans les évents de fissure le long du sentier Daang Kastila.

Le niveau d’alerte 1 (anormal) est maintenu sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 1, des explosions soudaines de vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones de l’île du volcan Taal (TVI). Le DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée dans TVI, la zone de danger permanent du Taal ou PDZ, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, doit rester strictement interdite. Les autorités locales sont invitées à évaluer en permanence les barangays évacués autour du lac Taal en ce qui concerne les dommages et l’accessibilité des routes et à renforcer les mesures de préparation, d’urgence et de communication en cas de nouvelle agitation. Il est également conseillé aux gens d’observer les précautions dues au déplacement du sol à travers les fissures, les chutes de cendres possibles et les tremblements de terre mineurs. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler près du volcan, car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques d’explosions soudaines et de cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des risques pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs.

Photo : Raffy Tima .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search