12 Aout 2018. FR. Chili : Copahue , Colombie : Cumbal , Indonésie : Dukono , Hawai : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 12 Aout 2018. FR. Chili : Copahue , Colombie : Cumbal , Indonésie : Dukono , Hawai : Kilauea .

12 Aout 2018. FR. Chili : Copahue , Colombie : Cumbal , Indonésie : Dukono , Hawai : Kilauea .

12 Aout 2018.

 

 

Chili , Copahue :

Durant cette période, cent sept (107) événements sismiques classés comme volcano-tectoniques (VT) ont été enregistrés, associés à des processus de fracturation de matériaux rigides. L’événement ayant la plus grande énergie a obtenu une magnitude locale égale à M 2,2 et a été localisé à 5,5 km à l’Ouest-Nord-Ouest (ONO) du cratère actif El Agrio, à 4,6 km de profondeur.
De même, deux cent soixante-six (266) séismes associés à la dynamique des fluides ont été enregistrés dans le bâtiment volcanique, classés comme événements de type longue période (LP), avec une valeur de déplacement réduit (DRC) de 2,9. cm2. En outre, douze (12) séismes de type très longue période (VLP, pour son acronyme en anglais Very Long Period) ont été enregistrés, avec une valeur de déplacement réduite maximale de 20 cm2.

La série de tremor continu  a montré des oscillations dans son amplitude entre les valeurs d’intensité faible et moyenne avec des fréquences dominantes entre 1 et 4 Hz principalement.
Les caméras IP installées à proximité du volcan ont enregistré un dégazage constant du cratère actif (El Agrio) à une hauteur maximale de 1500 m avec des émissions de cendres grises et une incandescence pendant la période nocturne, lorsque les conditions météorologiques ont permis d’observer le volcan. .
Selon l’analyse des données obtenues par quatre stations de surveillance géodésique, on observe un déplacement quasi nul du bâtiment volcanique au cours de la période évaluée. La même chose est observée dans les lignes de surveillance qui traversent le cratère actif. Les taux de variation calculés ont un maximum de 0,12 cm / mois, il n’y a donc aucune preuve d’un processus de déformation significatif associé à l’activité sur le volcan.

Les émissions de dioxyde de soufre ( SO2) enregistré par les équipements de spectrométrie par absorption différentielle ( DOAS) correspondant à la station Mellizas , située à 5 km à l’Est-Nord-Est du cratère actif présentait une valeur moyenne de 1199 +/- 331 t/jour, avec une valeur maximale de 5042 t/jour rapporté le 22 juillet , et qui a été associée à l’enregistrement d’une anomalie thermique par MIROVA le 23 Juillet. Les émissions de SO2 sont considérées comme modérées si on regarde l’état actuel du volcan.

Une (1) alerte thermique a été signalée dans la zone associée au bâtiment volcanique au cours de la période considérée, avec une puissance radiative volcanique (VRP) de 1 MW le 23 juillet, valeur considérée comme faible selon les données traitées par l’observation infrarouge moyen. de l’activité volcanique (MIROVA) (http://www.mirovaweb.it/) et de la surveillance thermique en temps quasi réel des points chauds globaux (MODVOLC) (http://modis.higp.hawaii.edu/). 

Comme prévu, les émissions de cendres générées par l’interaction des systèmes hydrothermaux et magmatiques de surface se sont produites. Dans ce cadre d’activité, des explosions phréatiques mineures peuvent se produire et évoluer vers des émissions de cendres continues ou une activité strombolienne, telles que celles enregistrées les années précédentes. Le caractère oscillant dans l’activité est mis en évidence, fait concordant avec l’instabilité qu’ implique la composante hydrothermale de l’activité.

Par conséquent, le niveau d’alerte est maintenu au niveau:
NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – Temps probable pour une éruption: SEMAINES / MOIS.

Observation: Est considérée comme zone d’affectation un rayon de 1 kilomètre autour du cratère .

Source : Sernageomin

 

Colombie , Cumbal :

Objet: Bulletin d’activité du volcan Cumbal.

Le niveau d’activité du volcan est maintenu au niveau:
■ JAUNE NIVEAU (III):Changements dans le comportement de l’activité volcanique

Suite à l’activité du COMPLEXE VOLCANIQUE CUMBAL, le SERVICE DE GÉOLOGIE COLOMBIEN  informe que:

Entre le 31 juillet et le 6 août 2018, l’activité sismique a enregistré une augmentation d’environ deux fois supérieure à celle de la semaine précédente, passant de 234 à 482 événements de faible niveau énergétique, avec une prédominance de séismes associés aux mouvements des fluides à l’intérieur du volcan.

Lorsque les conditions climatiques le permettaient, il était possible d’observer des émissions de gaz du champ fumerolien d’El Verde situé au Nord-Est du complexe volcanique avec une direction de dispersion variable en fonction du vent au sommet.

Le SERVICE DE GÉOLOGIE COLOMBIEN est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera à informer en temps utile sur les changements détectés.

Source : SGC

 

Indonésie , Dukono :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR AVIATION – VONA.

Publié: 12 Aout 2018 
Volcan: Dukono (268010)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code d’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Dukono
Numéro de l’avis: 2018DUK152
Emplacement du volcan: N 01 deg 41 min 35 sec E 127 deg 53 min 38 sec
Région: Nord Maluku, Indonésie
Altitude du sommet: 3933 FT (1229 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption avec un nuage de cendres volcaniques à 23h44 UTC (08h44 heure locale).

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres se situe autour de 1829 M (5853 pi) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le nord.

Remarques:
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.


 

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le Dukono (1229 m)  connait une éruption continue. Depuis hier et jusqu’à ce matin, visuellement, le sommet du volcan pouvait être observé clairement jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. La fumée issue du cratère principal est blanche à grise, de moyenne pression, avec une intensité épaisse pouvant atteindre 200 à 400 mètres au-dessus du pic. Le vent souffle faiblement vers l’Est.

Grâce aux sismographes du 11 août 2018, il a été enregistré:
1 Séisme d’éruption .
1 séisme tectonique lointain
Un tremor continu d’amplitude maximale 0,5 à 8 mm (valeur dominante 2 mm)

Recommandations:
Les communautés autour du mont Dukono et les visiteurs / touristes ne doivent pas se déplacer,  grimper et  s’approcher du cratère de Malupang Warirang dans un rayon de 2 km.

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Sylvain Chermette ( 80 jours voyage ).

 

Hawai , Kilauea :

Samedi 11 août 2018, 10h07 HST (samedi 11 août 2018, 20h07 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
 Altitude 4091 ft (1247 m)
Niveau d’alerte du volcan actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone (LERZ)

Lors d’un survol de la LERZ ce matin (11 août), deux petits bassins de lave ont été observés dans le cône de la Fissure 8. Un étang est recouvert de croûtes et stagnant, l’autre est incandescent et paresseux. Un panache de gaz surgit de la Fissure 8; la vapeur à basse pression provenant d’une poignée d’autres fissures (inactive) est intermittente. La lave suinte à plusieurs endroits le long de la côte, créant ainsi des panaches vaporeux.

L’équipe UAS (Unmanned Aircraft Systems) a effectué une mission sur la fissure 8 pour évaluer les conditions à l’intérieur du cône de cendres. Comme indiqué, la fissure 8 contient deux petits étangs profonds dans son cratère. Un étang circule lentement avec une surface incandescente tandis que l’autre étang stagne avec un dessus en croûte.

Bien que l’accalmie de l’activité de la LERZ se poursuive, il est fréquent que les éruptions traversent des périodes de production réduite ou s’interrompent complètement pour revenir avec une vigueur renouvelée des jours ou des semaines plus tard. La reprise de l’activité sur la LERZ pourrait avoir lieu à tout moment, et les résidents devraient rester informés et tenir compte des messages et des avertissements de la défense civile du comté de Hawaii.

Kīlauea  , Emissions de gaz :

Les émissions de SO2 du sommet, du Puu Ōō et de la Lower East Rift Zone sont toutes à des niveaux bas. Les émissions de la LERZ les 5 et 6 août étaient d’environ 200 tonnes / jour; Les émissions du Puu Ōō, les 6 et 7 août, étaient de 200 à 300 tonnes / jour et les émissions du Sommet, mesurées pour la dernière fois le 19 juillet, étaient d’environ 100 tonnes / jour. Cette libération de SO2 représente la plus faible quantité de SO2 émise par le Kīlauea depuis plus d’une décennie.

L’épaisseur de la coulée de lave ‘a’a du côté Nord du chenal a environ 20 pieds de hauteur dans cette zone.

Malgré les faibles taux d’émission, le 9 août, des panaches de SO2 ont été emportés vers les zones peuplées de l’Ouest de Hawaii par des vents du Sud-Est, et de nombreuses personnes ont signalé avoir détecté une odeur de soufre. Les conditions météorologiques y ont contribué, mais en outre, à mesure que les évents d’éruption refroidissent, de petites quantités de H2S sont générées. Le nez humain peut détecter le H2S à des niveaux très bas, ce qui accroît la perception globale d’une augmentation des émissions de soufre.

Sommet du volcan Kllauea

Il s’est écoulé plus d’une semaine depuis le dernier effondrement du sommet, le 2 août. La sismicité du sommet reste faible, avec seulement 2-3 séismes localisés par heure (amplitude maximale de M2,0). La déflation au sommet est négligeable.

Source : HVO

Photos : HVO , Bruce Omori.

 

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search