21 Mai 2024.

 

Indonésie , Ibu :

Le mont Ibu a présenté une éruption le mardi 21 mai 2024 à 14h01 WIT avec la hauteur de la colonne de cendres observée à ± 5 000 m au-dessus du sommet (± 6 325 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres a été observée comme étant grise avec une intensité épaisse , orientée à l’Ouest et au Nord-Ouest. Au moment de la rédaction de ce rapport, l’éruption était toujours en cours.

AVIS D ‘OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Publié : 21 mai 2024
Volcan : Ibu (268030)
Code couleur aviation actuel : ROUGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : Observatoire du Volcan Ibu
Numéro d’avis : 2024IBU017
Localisation du volcan : N 01 degrés 29 min 17 sec E 127 degrés 37 min 48 sec
Zone : Moluques du Nord, Indonésie
Altitude du sommet : 4 240 pieds (1 325 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 05h01 UTC (14h01 locale).

Hauteur des Nuages Volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres se situe à environ 20 240 pieds (6 325 m) au-dessus du niveau de la mer ou 16 000 pieds (5 000 m) au-dessus du sommet. Peut être supérieur à ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant d’ouest en nord-ouest. Les cendres volcaniques sont grises. L’intensité des cendres volcaniques est observée comme étant épaisse.

Remarques :
L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent. Éruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 28 mm.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Chili , Lascar :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :
10 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique avait une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à 0,9, situé à 0,3 km au Sud-Sud-Ouest du bâtiment volcanique, à une profondeur de 1,9 km en référence au cratère.
94 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (Longue Période). La taille du plus grand séisme évalué à partir du paramètre Déplacement Réduit (DR) était égale à 13 cm2.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans le secteur proche du volcan, selon les données publiées par l’instrument de surveillance troposphérique (TROPOMI) et Groupe de dioxyde de soufre de l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) .

Anomalies thermiques par les satellites
Au cours de la période, aucune alerte thermique n’a été enregistrée dans la zone associée au volcan, selon le traitement analytique des images satellite Sentinel 2-L2A, en combinaison de bandes de fausses couleurs.

Géodésie
L’activité géodésique de la période a été caractérisée par :
-Déplacements horizontaux de faible ampleur.
-Déplacement vertical de faible ampleur.
Par conséquent, aucun changement attribuable à la dynamique interne du volcan générant des changements dans la déformation de la surface n’est observé.

Caméras de surveillance
Les images fournies par la caméra fixe, installée à proximité du volcan, n’ont pas enregistré de colonnes de dégazage ni de variations liées à l’activité de surface.

L’activité est restée à des niveaux considérés comme faibles, suggérant une stabilité du volcan.

L’alerte technique volcanique est maintenue en :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat

Observation:
Est considérée comme une zone de danger potentiel à proximité du cratère actif une zone d’ un rayon de 500 mètres.

Source : Sernageomin

Photo : Vulcanopro

 

Colombie , Puracé :

Popayán, 20 mai 2024, 15h30 m.

Concernant le suivi de l’activité du  VOLCAN PURACÉ – CHAÎNE VOLCANIQUE LOS COCONUCOS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC), une entité rattachée au MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE, rapporte que :
Depuis hier jusqu’au moment de la publication de ce bulletin, l’activité sismique associée aux processus de fracture, ainsi que celle liée au mouvement des fluides, ont maintenu un comportement similaire à celui observé les jours précédents, avec une tendance à la baisse du nombre de tremblements de terre  . Les événements de fracture ont été localisés principalement sous le cratère du volcan Puracé à des profondeurs inférieures à 2 km et avec de faibles magnitudes. La sismicité liée au mouvement des fluides continue d’être concentrée dans le secteur du cratère, à des profondeurs inférieures à 2 km.

Sur les images obtenues ce matin, il n’était pas possible d’avoir une vue dégagée sur le cratère. Les processus de déformation du sol , de concentrations de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2) maintiennent la tendance observée, avec des valeurs qui restent supérieures aux lignes de base connues pour ce volcan.

Le SGC confirme que l’état d’alerte du VOLCAN PURACÉ se poursuit à ORANGE : volcan avec des changements importants dans les paramètres surveillés.

Source et photo : SGC

 

Guatemala , Fuego :

Conditions atmosphériques : nuageuses.
Vent : Nord-Est.
Précipitations : 23,4 mm.

Activité:
Les stations sismiques et les caméras INSIVUMEH montrent des explosions faibles, modérées et quelques fortes, qui se produisent à une fréquence de 3 à 9 par heure, soulevant des colonnes de gaz et de cendres à des hauteurs comprises entre 4 500 et 4 800 mètres au-dessus du niveau de la mer (14 763 à 15 748 pieds). Celles ci se déplacent vers l’Ouest et le Sud-Ouest, transportant les cendres jusqu’à 30 kilomètres ou plus. Les explosions ont produit des avalanches faibles à modérées autour du cratère vers les ravins de Ceniza, Las Lajas et Seca, et produisent la nuit des impulsions incandescentes de 350 et 400 mètres.

Cette activité s’accompagne de faibles grondements et d’ondes de choc faibles à modérées. En raison de la direction du vent, de faibles chutes de cendres fines peuvent se produire sur Los Yucales, Yepocapa, Santa Sofía, Sangre de Cristo, Ojo de Agua, Santa Emilia, Palo Verde, Panimache I et II, entre autres. Dans l’après-midi et le soir, des pluies modérées et fortes continueront dans la zone volcanique, donc des lahars pourraient descendre. Il est recommandé de prendre des précautions lors du passage de véhicules dans les ravins.

Source : Insivumeh

Photo : Diego Rizzo

 

Costa Rica , Poas / Rincon de la Vieja :

Volcan Poas

Lat : 10,20°N ;
Longitude : 84,23°O ;
Altitude : 2687 m
Niveau d’activité actuel : Avertissement

Le tremor sismique et acoustique a présenté quelques oscillations cette semaine. Avant l’activité éruptive des 12 et 15 mai, une augmentation des tremors a été observée. L’activité éruptive observée est composée de petites impulsions fréquentes (plusieurs par minute sur une période de quelques heures). Les impulsions sont identifiées grâce à des enregistrements infrasons et à une observation visuelle. La colonne de matière solide éjectée ne dépasse pas 15 m au-dessus du bord de l’embouchure C. Des séismes fréquents de basse fréquence (LP) sont enregistrés. Ces derniers jours, une contraction du cratère continue d’être observée et un soulèvement est observé au Sud du cratère.

Les compositions gazeuses restent relativement stables, avec des ratios SO2/CO2 proches de 2,3 et H2S/SO2 proches de 0,5. La concentration de SO2 enregistrée par la station ExpoGAS au belvédère a atteint un maximum de 4,3 ppm cette semaine. Aucun SO2 n’a été détecté dans l’atmosphère cette semaine. En revanche, le flux de SO2 de la semaine précédente (231 ± 136 t/j) était inférieur à celui de la semaine précédente (356 ± 277 t/j). Les pluies de cette semaine nous ont permis d’avoir de l’eau sporadiquement dans l’embouchure C, mais pas d’en mesurer le niveau.

Volcan Rincón de la Vieja

Lat : 10,83°N ;
Longitude : 85,34°O ;
Altitude : 1916 m
Niveau d’activité actuel : Attention

Au cours de cette semaine, un total de 115 petites éruptions ont été enregistrées. Aucun d’entre elles n’a généré de descente de lahars, mais ont généré de petits panaches (< 500 m) riches en vapeur d’eau, gaz et aérosols. En plus des éruptions, des signaux acoustiques associés aux bouillonnements ont été enregistrés depuis le 28 avril avec des variations d’énergie.
Du 28 avril jusqu’au moment de ce bulletin, de fréquents signaux acoustiques associés à des bouillonnements ou à de petites éruptions de type geyser ont été enregistrés. Dès le 8 mai, des signaux acoustiques liés à des éruptions phréatiques très fréquentes ont été enregistrés , (environ toutes les 3 à 4 minutes). L’augmentation exponentielle de l’énergie sismique du tremor observée à partir du 17 avril a diminué par rapport au 6 mai, revenant presque aux niveaux précédents d’ avril 2024. Le tremor de fond reste dans une plage de fréquence variable de 0,7 à 6 Hz. Ce tremor est accompagné d’ événements de type longue période (LP) coïncidant avec l’apparition des bouillonnements. Des séismes volcano-tectoniques distaux et proximaux associés à des bris de roches sont également enregistrés.


Les mesures géodésiques montrent que l’extension de la base du volcan observée ces derniers mois a cessé, tout comme le soulèvement du sommet. Les compositions de gaz sont
restent relativement stables, avec des ratios CO2/SO2 proches de 1 (un peu inférieurs à la normale) et H2S/SO2 proches de 0,2. Le capteur du satellite Sentinel-5P n’a pas détecté de SO2 dans l’atmosphère émise par le Rincón depuis le 3 mai 2024. Au cours de la semaine précédente, un flux de SO2 de 283 ± 166 t/j a été enregistré, qui est resté relativement constant au cours des deux dernières semaines . Les observations satellitaires des collaborations internationales ont confirmé un faible niveau du lac et l’apparition de ce qui pourrait être un cône de matière circulaire de 30 m de diamètre au fond du cratère.

Source : Ovsicori

Photos : Maria Martinez , Waldo Taylor de ICE. ( archives).

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *