20 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Lōʻihi , Kamchatka : Sheveluch , Chili : Tupungatito , Italie : Stromboli .

Home / blog georges Vitton / 20 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Lōʻihi , Kamchatka : Sheveluch , Chili : Tupungatito , Italie : Stromboli .

20 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Lōʻihi , Kamchatka : Sheveluch , Chili : Tupungatito , Italie : Stromboli .

20 Juillet 2022.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 07 Juillet 2022 au 07 Juillet 2022 (Date d’émission 19 Juillet 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage des cratères sommitaux, principalement réalisée par le cratère de la Bocca Nuova.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique de fracturation ; amplitude moyenne du tremor volcanique sur un niveau moyen-élevé.
3) INFRASONS : Activité infrasonore modérée à élevée avec des sources concentrées dans la zone du cratère de la Bocca Nuova.
4) DEFORMATIONS DU SOL : Les signaux des réseaux de déformation n’ont pas montré de changements significatifs dans cette semaine de référence
5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen.
Le flux de CO2 du sol affiche des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans l’aquifère montre des valeurs dans la variabilité saisonnière.
Il n’y a pas de mises à jour sur le rapport isotopique de l’hélium. Les dernières données relatives au 23/06/2022 et se situaient à des valeurs moyennes-élevées.
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

a) Fonds de la Bocca Nuova pris du bord Nord de la Voragine ; b) cratères d’effondrement BN1 et BN2 présents au fond de la Bocca Nuova ; c) flashs nocturnes de la Bocca Nuova filmés par la caméra visible de Piedimonte. Photos a) et b) de F. Ciancitto, prises lors de l’inspection du 16 juillet.

REMARQUES VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine en question, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été effectué à travers l’analyse des images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo Observatory (INGV-OE) et une inspection effectuée Samedi 16 juillet dans la zone du sommet par le personnel de l’INGV-OE. L’état d’activité des cratères sommitaux de l’Etna (Bocca Nuova, BN ;  Cratère Sud-Est, SEC ; Cratère Nord-Est, NEC ; Voragine, VOR) a également été observé grâce à l’analyse de données extrapolées à partir de l’avion P72A du 41st groupe de l’armée de l’air italienne (AM); les données visibles et infrarouges ont été acquises lors d’un survol effectué le 11 juillet dans le cadre d’un processus exploratoire de collaboration entre l’INGV et AM (Fig. 3.2 a, b).

En général, l’état d’activité des cratères sommitaux n’a pas montré de changements significatifs par rapport à ce qui a été observé au cours de la semaine dernière , et a été caractérisé par activités de dégazage, principalement réalisées par la Bocca Nuova.
En particulier, les deux cratères d’effondrement présents à l’intérieur de la Bocca Nuova , ont été caractérisés par un dégazage. Plus précisément, lors du survol du 11 juillet et de l’inspection du 16 juillet , l’évent BN1 a montré un dégazage à taux variable et pulsé, tandis que le BN2 a montré un dégazage intense avec émission continue de cendres rougeâtres, qui se diluaient rapidement dans l’atmosphère . Pendant l’inspection, des grondements occasionnels ont été entendus venant du fond. La nuit, les images du système de vidéosurveillance montraient des éclairs  en correspondance avec les cratères d’effondrement.

a) Dégazage fumerolien du cratère Sud-Est vu depuis le bord Sud-Est de la Bocca Nuova ; b) fond obstrué du cône principal présent dans la Voragine ; c) fond obstrué cratère Nord-Est, pris depuis le bord Sud du cratère. Photo de F. Ciancitto, prise lors de l’inspection du 16 juillet.

Le cratère Sud-Est a montré un modeste dégazage produit par un champ fumerolien situé sur le bord du cratère . Le cratère de la Voragine  et le cratère Nord-Est  avaient le fond bouché par des débris et n’ont pas présenté d’anomalies thermiques et de dégazage, sinon de type fumerolien .

Source : INGV

Photos : INGV , F. Ciancitto .

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/666-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2022-07-19/file

 

Hawaii , Lōʻihi :

DÉCLARATION D’INFORMATION DE L’OBSERVATOIRE DES VOLCANS HAWAÏENS. U.S. Geological Survey, dimanche 17 juillet 2022, 14 h 53 HST (lundi 18 juillet 2022, 00 h 53 UTC)

KAMA’EHUAKANALOA (Lōʻihi) (VNUM #332000)
18°55’12 » N 155°16’12 » O,
Altitude du sommet -3199 pi (-975 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : NON ASSIGNÉ
Code couleur actuel de l’aviation : NON ASSIGNÉ

DÉCLARATION D’INFORMATION DE L’OBSERVATOIRE DES VOLCANS HAWAÏENS

L’augmentation de l’activité sismique du mont sous-marin Kamaʻehuakanaloa (Lōʻihi), au Sud de l’île d’Hawaiʻi, a commencé vers 2 h 00 HST le 16 juillet 2022. L’observatoire des volcans hawaïens de l’U.S. Geological Survey a détecté un tremor sismique marqué par des impulsions d’énergie sismique tous les 15 – 20 secondes, qui est toujours en cours au moment de cette publication. Environ 24 heures après le début de cette activité, deux douzaines de tremblements de terre de M1.8-M3.0 se sont produits de 1h30 à 6h00 le 17 juillet.

Selon le scientifique en charge du HVO, Ken Hon, « cette activité sismique est probablement le résultat d’un mouvement de magma sous le mont sous-marin Kamaʻehuakanaloa et ne montre actuellement aucun signe d’éruption. Si l’essaim s’intensifie ou change de manière significative, le HVO émettra un avis supplémentaire. En raison de la grande profondeur du volcan dans l’océan et du style des éruptions hawaïennes, une éruption de Kamaʻehuakanaloa ne poserait aucune menace pour l’île d’Hawaï. Ni les volcans Mauna Loa ni Kīlauea ne montrent de changement d’activité associé à cet essaim de tremblements de terre.

Source : HVO.

Photo : HVO ( archive) .

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 20 juillet 2022.
Volcan : Sheveluch (CAVW #300270)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-78
Emplacement du volcan : N 56 degrés 38 min E 161 degrés 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet : 3 283 m (10 768,24 pi), l’altitude du dôme ~2 500 m (8 200 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
La croissance du dôme de lave se poursuit, une forte activité fumerolien, une incandescence du dôme de lave, des explosions et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données vidéo du KVERT ont montré un panache de cendres jusqu’à 5 km d’altitude. s’étendant à l’Est du volcan.
L’éruption extrusive du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 10-15 km (32 800-49 200 pieds) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
5000 m (16400 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuage : 20220720/0508Z – Données vidéo

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 15 km (9 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : E
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20220720/0508Z – Données vidéo.

Source : Kvert.

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT

 

Chili , Tupungatito :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région Metropolitana de Santiago, volcan Tupungatito , 19 Juillet 2022, 14 h 58, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Mardi 19 Juillet 2022 , à 14h15 heure locale (18h15 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Tupungatito ont enregistré un séisme associé à la fracturation de roches (type volcano-tectonique) dans le système volcanique.

 

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 14h15 heure locale (18h15 UTC )
LATITUDE: 33.282 ° S
LONGITUDE: 69,758 ° W
PROFONDEUR: 2,3 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,4 Ml

OBSERVATIONS :

Suite à la survenue de l’ évènement volcano-tectonique , au moment de l’émission de ce rapport , il a été enregistré 23 évènements de caractéristiques similaires de plus faible énergie .

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Sources :  Sernageomin.

Photo : Sernageomin.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 07 Juillet 2022 au 07 Juillet 2022 (Date d’émission 19 Juillet 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a varié à des valeurs faibles (3-5 événements/h) à la seule exception de 6 événements/h le 17 juillet. L’intensité des explosions était faible à moyenne à la fois dans la zone du cratère Nord et dans la zone du cratère Centre-Sud.

2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DU SOL : Au cours de la période étudiée, les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’île n’ont pas enregistré de variations significatives.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau bas
Les flux de CO2 dans la zone du cratère restent sur des valeurs moyennes (environ 7200 g/m2*g).
La valeur hebdomadaire moyenne du rapport C/S dans le panache est sur des valeurs moyennes (C/S = 9,6)
Il n’y a pas de mises à jour sur le rapport isotopique de l’hélium dans les eaux souterraines.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

REMARQUES VOLCANOLOGIQUES :
Observations de terrain suite à l’inspection dans la zone sommitale :

Dans le cadre du projet départemental de l’ONU, une activité volcanique a été observée sur Stromboli les 14-15-16-17-18 juillet 2022. Le 15 juillet 2022 l’observation a été faite depuis le Pizzo et les abris Roccette , les 14, 16 et 17 à une altitude de 400m le long du bord Nord de la Sciara del Fuoco et le 18 à une altitude de 190m. L’activité, en général, s’est avérée faible tant en termes d’intensité des explosions et en nombre d’événements.
Dans la zone Centre-Sud , il y a eu un dégazage continu qui a affecté toute la zone.
L’activité explosive de la zone Centre-Sud était localisée près du S2 où se produisent des explosions sporadiques avec la production de panaches dilués de cendres, principalement remodelés, de couleur brun clair.

a) Bouche de forme circulaire présente à l’intérieur du N2 caractérisée par une incandescence. b) Détail de la bouche N2 externe (côté Sciara) caractérisé par la présence d’incandescence.

Dans la zone nord, le cratère N2 a montré un dégazage modeste et discontinu. A travers les survols avec des drones, la présence d’un évent circulaire caractérisé par la présence d’incandescence a été observée . De plus, à partir du 15, une intense activité continue de dégazage/bouffée a été observée à partir de la bouche positionnée du côté externe du N2 (côté Sciara). Ce dégazage a produit une incandescence due à l’échauffement des roches par le gaz, visible le jour grâce aux survols de drones  et la nuit sous la forme d’une lueur persistante. Le cratère N2 produit des explosions essentiellement de gaz toutes les quelques dizaines de minutes qui peuvent être entendues comme des grondements secs.
Dans la zone du cratère N1 il y a au moins 2 évents principaux, le premier fait face au Pizzo et se caractérise par un dégazage faible mais continu ; le deuxième évent, face à la Sciara, a montré une activité explosive d’intensité variable. Les explosions jusqu’au 18 émettaient des matériaux grossiers produits à faible énergie, en partie altérés, qui sont retombés à proximité immédiate de l’évent le plus interne de la zone N1 mélangés à des cendres fines, qui sont restées en suspension dans l’atmosphère à quelques dizaines de mètres au-dessus du cratère et dispersées comme un panache de couleur claire. Les émissions durent des dizaines de secondes et sont associées à un bruit de jet continu. Ces explosions se produisent assez régulièrement, environ toutes les 20 à 35 minutes. Au cours des cinq jours d’observation, il a été possible de constater une augmentation de l’intensité des explosions, qui s’est progressivement enrichie en matériel juvénile. Le 18, les explosions ont été caractérisées par une énergie accrue et presque exclusivement à partir de matériel juvénile.

Source : INGV

Photos : INGV , Sebastiano Cannavo / Stromboli Stati d’animo , INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/667-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-07-19/file

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search