15 Janvier 2022 . FR. Iles Tonga : Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Equateur : Sangay / Wolf .

Home / Alaska / 15 Janvier 2022 . FR. Iles Tonga : Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Equateur : Sangay / Wolf .

15 Janvier 2022 . FR. Iles Tonga : Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Equateur : Sangay / Wolf .

15 Janvier 2022 .

 

 

Iles Tonga , Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai :

Avis public des services géologiques des Tonga surveillant l’éruption Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai (HTHH) émis à 00h30, le 15 Janvier 2022.

Les observations des images satellites capturées entre 17h10 et 23h30 le 14 Janvier 2022 et la visite de terrain sont les suivantes.
L’éruption est continue, maintenant un panache de colonne de 5 km de large de cendres, de vapeur et de gaz s’élevant à une altitude de 18 à 20 km au-dessus du niveau de la mer. Le panache s’étend radialement jusqu’à un rayon de 240 km du volcan, en passant par Tongatapu, ‘Eua, Ha’apai et le groupe Vava’u . À 22 h 30, le panache avait baissé à une altitude de 18 km au-dessus du niveau de la mer.

Des chutes de cendres ont été signalées dans les îles Mango et Fonoi de Haapai qui pourraient avoir un impact sur les réservoirs d’eau de pluie. Parfois, les cendres volcaniques dans l’atmosphère ne sont pas visibles mais des picotements sur les yeux ou une irritation en sont les signes. Si des particules de couleur foncée sont observées sur les surfaces extérieures à grande échelle, cela peut également être un signe de chute de cendres. Il est conseillé de rester à l’intérieur et de protéger les récoltes d’eau de pluie. Veuillez vous assurer de couvrir vos réservoirs d’eau. Si vous vous sentez essoufflé, veuillez porter un masque pour réduire l’inhalation de cendres dans l’air.

 

Des océans étranges et des turbulences côtières ont été observés sur les rives des îles Ha’apai et Tongatapu. Ceux-ci sont causés par l’éruption volcanique et ces courants dynamiques peuvent provoquer le chaos si l’on essaie de naviguer ou de nager dedans. Il est conseillé au public de rester hors de l’eau jusqu’à nouvel ordre.

Avis public des services géologiques des Tonga surveillant l’éruption Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai (HTHH) publié à 13h45, le 15/1/2022.
 
Les observations des images satellites capturées entre 5h00 le 15 Janvier 2022 et 12h40 le 15 Janvier 2022 sont les suivantes.
L’éruption volcanique se poursuit, avec des cendres émises et détectées à 7h20 ce matin. Ce panache de cendres était dû à une éruption qui a duré 10 à 15 minutes et dérivait sous le vent à l’Est de Hunga. Aucune autre éruption n’a été détectée depuis lors.
 

On s’attend à ce que la turbulence des eaux côtières causée par l’éruption ait cessé pour toutes les rives des îles Ha’apai et Tongatapu. Il est conseillé au public d’observer les courants avant d’entrer dans l’eau.
Il est conseillé aux propriétaires de systèmes de collecte des eaux de pluie dans toutes les iles Tonga de vérifier les chutes de cendres sur vos toits avant de reconnecter vos systèmes de gouttières. Veuillez nettoyer si des chutes de cendres sont évidentes.
Pour les emplacements de résidents où l’odeur âcre de soufre ou d’ammoniac est ressentie, veuillez utiliser des masques respiratoires si cela est utile.

Source : Tonga Geological Services, Government of Tonga

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 15 Janvier 2022 – 11h00 .

L’éruption débutée le 22 Décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Sur les dernières 24h, l’amplitude du trémor est en diminution depuis une trentaine d’heures (Figures 1).
Les fluctuations dans l’amplitude du trémor sont liées en partie au niveau du lac de lave qui varie en fonction du mode de dégazage, de l’érosion du conduit éruptif et des ouvertures sporadiques des tunnels qui permettent une vidange du cône. Les ouvertures dans les tunnels génèrent une baisse de pression au niveau du cône et au sein des tunnels, et entrainent une baisse de l’amplitude du trémor.
Cette diminution de l’amplitude du trémor s’est accompagnée de l’apparition de nombreuses résurgences et d’une coulée persistante au sein du champ de lave .

Les conditions météorologiques étaient en début de matinée favorables à l’observation du site éruptif. Cependant celles-ci se dégradent depuis la mi-matinée. Les observations réalisées montrent que les projections de lave au niveau du cône au-dessus du cône ont quasiment disparues. Par ailleurs, aucun débordement du lac de lave n’a été reporté au cours des 24 dernières heures .

Le front du dernier bras de coulée mis en place le long du rempart sud de l’Enclos Fouqué depuis plusieurs jours ne progresse que très lentement compte tenu des pentes relativement faibles dans le secteur.
Sur les dernières 24h :
– Les déformations de surface montrent toujours une déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif.
– 55 séismes volcano-tectoniques, de faible magnitude (<1), ont été enregistrés sous le sommet. Cette sismicité est liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet, fragilisant son toit.

– Du fait des améliorations passagères des conditions météorologiques sur le site éruptif, une série d’estimations des débits de lave a pu être faite sur les dernières 24h par méthode satellite avec la
plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne). Les débits ont pu être estimés entre 3 et 68 m3 /s. La dispersion de ces mesures ainsi que la très forte valeur mesurée (68 m3/s) ne reflètent pas le débit réel de lave et doivent être attribuées à la méthode utilisée (meure de la radiation IR de la coulée qui augmente lorsque la lave liquide resurgit en surface du champ de lave) ainsi qu’aux évènements observés hier : vidange du lac de lave et grand nombre de résurgences associées sur l’ensemble du champ de lave.

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : OVPF

 

Alaska , Pavlof :

55° 25’2″ N 161° 53’37 » O,
Altitude du sommet 8261 pieds (2518 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

L’éruption du volcan Pavlof continue. Des températures de surface fortement élevées correspondant à la coulée de lave active sur le flanc Sud-Est du Pavlof ont été observées dans les données satellitaires tout au long de la semaine. Les vues des caméras Web ont été pour la plupart obscurcies tout au long de la semaine, mais des vues claires occasionnelles ont montré de fortes émissions de vapeur. Les vues radar par satellite ont montré un élargissement de l’évent et d’éventuelles coulées de lave vers l’Est. Une sismicité élevée, consistant en des périodes de tremors soutenus, a été détectée tout au long de la semaine dernière. Aucune explosion ou émission de cendres n’a été détectée.

Des périodes de fontaine de lave provenant de l’évent sur le flanc supérieur Sud-Est du volcan se produisent depuis la mi-novembre 2021. Cette activité a construit un petit cône et envoyé des écoulements sur le flanc qui font fondre la neige et la glace et produisent des quantités variables d’eau de fonte. L’eau de fonte incorpore généralement des débris sur le flanc du volcan et forme des lahars minces (<2 m d’épaisseur). Les dépôts de lahar s’étendent sur le flanc Est-Sud-Est sur plusieurs kilomètres, pas tout à fait jusqu’à la base du volcan.

Les éruptions précédentes du Pavlof indiquent que le niveau d’agitation peut changer rapidement et que la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

Source : AVO

Photo : Torres, Austin

 

Indonésie , Merapi :

Rapport sur l’activité du Mont Merapi du 6 au 13 janvier 2022

RÉSULTAT D’OBSERVATION

Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et le soir, tandis qu’il est brumeux l’après-midi . De la fumée blanche, fine à épaisse, de basse pression et de 100 m de haut a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Ngepos le 10 janvier 2022 à 08h40 WIB.
Cette semaine, 4 nuages ​​chauds d’avalanches chaudes ont été observés au Sud-Ouest, en amont de la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 2 500 m. Des avalanches de lave ont été observées 123 fois, principalement au Sud-Ouest, jusqu’à la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 2 200 m.
Aucun changement morphologique significatif n’a été observé ni dans le dôme de lave Sud-Ouest ni dans le dôme central. Le volume du dôme de lave Sud-Ouest est de 1 670 000 m3 et le dôme central est de 3 007 000 m3.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
4  tremblements de terre d’avalanches de nuages chauds (AP),
1 tremblement de terre volcanique peu profond (VTB),
1 séisme de basse fréquence (LF),
35 tremblements de terre multi-phases (MP),
827 tremblements de terre d’avalanches (RF),
53 tremblements de terre d’émissions (DG),
10  séismes tectoniques (TT).
L’intensité du séisme de cette semaine est encore assez élevée.

Déformation
La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l’aide de l’EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,2 cm/jour.

Pluie et lahars
Cette semaine, il a plu au poste d’observation du mont Merapi avec une intensité de 53 mm/heure pendant 80 minutes au poste de Ngepos le 11 janvier 2022. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

CONCLUSION
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il est conclu que :
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG

Photo : ANTARA/Andreas Fitri Atmoko/wsj

 

Equateur , Sangay / Wolf :

Travaux de surveillance volcanique et maintenance de la station multi-paramètres du volcan Sangay .

Grâce à la coordination du Service National de Gestion des Risques et des Urgences (SNGRE) et à l’appui logistique du Groupement Aéronautique de l’Armée N°45 PICHINCHA  , des techniciens de L’Institut Géophysique de l’Ecole Nationale Polytechnique  (IG-EPN), ont effectué des survols du volcan Sangay le lundi 27 décembre 2021 depuis la ville de Macas, province de Morona Santiago afin d’effectuer des survols visuels, de mesures thermiques et des gaz, ainsi que la maintenance technique de la station de surveillance multiparamètres (SAGA) -EPN), à l’aéroport Edmundo Carvajal de la ville de Macas. Ceci a permis de réaliser des travaux de surveillance volcanique, à l’aide de caméras visuelles et infrarouges, et de MultiGas. En particulier, les travaux ont porté sur l’observation de l’activité de surface dans la zone du sommet, les flancs Sud-Est et Nord. En conséquence, la présence de 3 évents actifs et de deux coulées de lave qui descendent le long de ces deux flancs a été confirmée (Fig. 2 et 3). Les évents référencés correspondent à : 1. Évent central avec activité strombolienne et coulée de lave vers le ravin Sud-Est 2. Évent Nord avec émissions de gaz et coulée de lave vers le ravin nord .

Grâce à l’analyse préliminaire des images thermiques, il a été possible de mesurer des températures maximales apparentes (TMA) allant jusqu’à 645°C, déterminées au niveau de l’évent central (Fig. 3, B et C). Les évents Ouest et Nord présentaient respectivement des valeurs de 410 et 515 °C (Fig. 3, B et E). De plus, il a été observé que les coulées de lave actives mises en place dans les ravins Sud-Est et Nord atteignent des longueurs de 540 et 370 m, respectivement (Fig. 3, B, C et E) et ont des TMA de 580 et 450°C.
 

Information VOLCÁN WOLF Nº 2022-002Quito, vendredi 14 janvier 2022 .

Sur le volcan Wolf dans les îles Galapagos, le système de surveillance par satellite MOUNTS montre une augmentation des émissions de SO2 par rapport aux 3 derniers jours. De plus, grâce aux plateformes de surveillance par satellite MIROVA et VIIRS, une augmentation du taux d’alertes thermiques enregistrées pour ce volcan est observée.

Cependant, ces derniers jours, l’activité sismique associée à ce volcan n’a pas montré de changements significatifs. Il est recommandé de se renseigner auprès de sources officielles L’Institut géophysique surveille et tout nouveau développement sera signalé.  

Source : IGEPN
 
Photos : IGEPN , FIRMS 
 
 
 
Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search