04 Mars 2021 . Fr . Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Philippines : Pinatubo .

Home / blog georges Vitton / 04 Mars 2021 . Fr . Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Philippines : Pinatubo .

04 Mars 2021 . Fr . Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Philippines : Pinatubo .

04 Mars 2021 .

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 22 Février 2021 au 28 Février 2021. (date d’émission 02 Mars 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne. La fréquence totale des événements a montré des valeurs comprises entre des niveaux moyens-bas (8 événements / h) et des niveaux moyens (12 événements / h). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se situe à un niveau moyen-bas
Rapport C / S: les valeurs sont à des niveaux élevés (C / S = 15,51 mesures du 28/02/2021).
Rapport isotopique de l’hélium : il n’y a pas de nouvelles mises à jour; les anciennes valeurs relatives à l’échantillonnage du 5/02/2021 se situaient à des valeurs élevées (R / Ra = 4,42).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m, Punta Corvi et 400 m.

ZONE NORD
Il y avait deux évents actifs au cratère N1 qui ont produit des explosions de matériaux grossiers (bombes et lapilli) qui ont atteint environ 100-120 m au-dessus des bouches. Au cratère N2, 4 bouches étaient visibles, dont 3 alignées environ Nord-Sud et un hornito placé près de la limite avec le cratère N1. Sur ces 4 bouches, 2 seulement étaient actives. Les explosions étaient assez petites, contenant très peu de matière exclusivement grossière. Le hornito s’est limité simplement à un dégazage passif.
Il convient également de noter la présence d’un important gisement de soufre sur le hornito et sur l’évent Sud comme preuve de la quantité très modeste de matière en éruption.

ZONE CENTRE-SUD
Il y avait trois évents (CS1), dont deux étaient très petits (un inactif et un dégazant à peine  ) et un évent plus grand caractérisé par une activité d’émissions et de projection (avec émissions continue de matière le 24/02, intermittente le 25/02) . À la place du hornito du côté de Sciara (CS3), il y avait un grand et profond cratère avec un petit hornito sur le fond qui faisait des explosions de gaz sous pression uniquement. Dans le secteur SW (CS2), il y avait au moins 4 évents actifs: un hornito qui a produit des explosions avec très peu de matières grossières en éruption; deux évents derrière le hornito (vers le Sciara) qui émettaient des cendres remodelées et qui dans les explosions les plus fortes se sont activés simultanément; plus au nord (limite avec CS1-CS3) il y avait un grand et profond cratère avec un évent non visible sur le fond qui ne faisait que de petites explosions de gaz.
En conclusion, l’activité était assez faible et la quantité de matériel en éruption était très faible.

Observations reprises par les caméras de surveillance.

ZONE NORD
Le cratère N1, à deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne-haute intensité (parfois les projectiles atteignaient 250 m de haut) émettant des matières grossières (lapilli et bombes) mélangées avec des matières fines(cendre). Le cratère N2, avec quatre points d’émission, a montré principalement une activité explosive de faible intensité émettant des matières grossières. La fréquence moyenne des explosions variait de 5 à 9 événements / h.

ZONE CENTRE-SUD
Les explosions observées ont produit des émissions de cendres mélangées à des matériaux grossiers, avec une intensité moyenne et parfois élevée (les produits dépassaient 250 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire moyenne allant de 2 à 6 événements / h.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/475-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210302/file

Photos : Stromboli Adventures , Webcam .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Une impulsion de tremor a été détectée à 14h20 et est mesurée dans la plupart des stations sismiques d’Islande. L’impulsion est située au Sud de Keilir par Litli Hrútur. Des signaux similaires ont été observés menant à des éruptions, mais aucune éruption n’a été confirmée. L’OMI travaille sur une analyse plus approfondie de l’impulsion.

Un tremblement de terre de M4.0 à 15:11 a été mesuré dans la même zone que l’impulsion de tremor, et de nombreux tremblements de terre plus petits y ont été mesurés aujourd’hui. Plus tôt dans la journée, quelques tremblements de terre autour de M4 ont été détectés dans la région. Un essaim de tremblements de terre intense a commencé sur la péninsule de Reykjanes le 24 février avec un tremblement de terre de M5.7 suivi d’un M5.0.

Keilir mountain. Photo/Eggert Jóhannesson

Depuis, de nombreux tremblements de terre de M4.0 ont été détectés ainsi que deux tremblements de terre de M5.0. Ils ont eu lieu les 27 février et 1er mars. Environ 17.000 tremblements de terre ont été détectés dans la région depuis le début de l’activité.

Aujourd’hui (4 mars) à 00h59 un tremblement de terre de M4.1 a été détecté à 1,4 km au Sud-Est de Fagradalsfjall. La majeure partie de l’activité depuis minuit s’est déroulée près de Fagradalsfjall et a dérivé un peu vers le Sud-Ouest par rapport à hier. L’activité des tremors et des tremblements de terre a un peu diminué pendant la nuit, mais a de nouveau augmenté vers 05. De 15 à 20 tremblements de terre au-dessus de M3.0 ont été détectés depuis minuit.

Les signaux indiquent peut-être du magma s’élevant vers la surface et ont incité l’OMI à élever le code de couleur de l’aviation pour Krýsuvík à orange.

Source : Vedur is.

Photo : Keilir mountain /Eggert Jóhannesson.

 

Italie / Sicile , Etna :

Communiqué sur l’activité de l’ ETNA , 04 Mars 2021 , 01:42 (00:42 UTC) .

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte qu’à partir de 00:20 UTC une reprise de l’activité strombolienne faible est observée au Cratère Sud-Est . Une légère augmentation de l’amplitude moyenne du tremor volcanique est observée. L’activité infrasonore montre également une augmentation du nombre d’événements. Les emplacements de tremors indiquent un déplacement de la source vers le Cratère Sud-Est .

Communiqué sur l’activité de l’ ETNA , 04 Mars 2021 , 02:16 (01:16 UTC).

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir de 01h00 UTC il y a une augmentation de l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est, accompagnée par l’émission de cendres qui se dispersent rapidement dans l’atmosphère vers le Nord-Est . Dans le même temps, le cratère de la Voragine montre également une activité strombolienne animée avec des explosions épisodiques qui dépassent le niveau du bord du cratère.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré une nouvelle augmentation, atteignant des valeurs élevées; les sources du tremor sont localisées au Cratère Sud-Est.
Dans le même temps, le taux d’occurrence des événements infrasonores augmente également, qui sont également localisés au Cratère Sud-Est.

 

L’activité strombolienne au Cratère Sud-Est a progressivement augmenté et à environ 02:20 UTC, elle est passée au stade de fontaine de lave. Dans le même temps, on observe une nouvelle augmentation progressive de l’amplitude du tremor volcanique, dont la source est située en correspondance avec le Cratère Sud-Est à près de 3000 m. Depuis les caméras de surveillance, à partir de 03h05 UTC, un débordement de lave peut être observé du Cratère Sud-Est vers Valle del Bove.

Communiqué sur l’activité de l’ ETNA , 04 Mars 2021 , 05:27 (04:27 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte qu’à partir de 02:50 UTC, il y a une diminution de l’amplitude du tremor qui est à un niveau moyen; à partir de 03h15, il y a aussi une réduction de l’activité infrasonore, à la fois dans la fréquence d’apparition et dans l’amplitude des signaux. Les localisations des sources des signaux infrasonores restent dans le Cratère Sud-Est. A 04h15, l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est s’est également significativement réduite tandis que le débordement de lave vers la Valle del Bove reste actif.

Communiqué sur l’activité de l’ ETNA , 04 Mars 2021 , 08:37 (07:37 UTC) .
L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte que l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est a progressivement augmenté à partir de 07h25 UTC.
Dans le même temps, il y a une activité de projection à l’embouchure située à la base du Cratère Sud-Est, qui continue d’alimenter un flux qui se jette dans la vallée de Bove. L’activité explosive de la Voragine persiste avec une légère émission de cendres ainsi qu’ un dégazage soutenu au Cratère Nord-Est.

Dans le même temps, on observe une nouvelle augmentation progressive de l’amplitude du tremor volcanique, dont la source est située en correspondance avec le Cratère Sud-Est à près de 3000 m. L’activité infrasonore est également maintenue à la fois dans la fréquence d’apparition et dans l’amplitude des signaux. La localisation des événements infrasonores reste avec le Cratère Sud-Est.

A 7h50 UTC, l’activité strombolienne est passée au stade de fontaine de lave. La hauteur de la fontaine de lave est d’environ 300 m.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV . 

Photos : Gio Giusa , Carmen Plate , ingv .

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE, 3 mars 2021, 06h45 heure locale

FORTE ACTIVITÉ STROMBOLIENNE
Comme indiqué dans des bulletins spéciaux précédents, le volcan Pacaya a présenté une dynamique interne élevée, au cours des dernières heures, une autre impulsion d’augmentation a été enregistrée qui s’est reflétée superficiellement dans une forte activité strombolienne qui expulse des projections balistiques à une hauteur pouvant atteindre 500 mètres au-dessus du cratère continuellement et aussi sporadiquement, en raison de ces explosions stromboliennes.

Deux nouvelles coulées de lave sont signalées, donc trois coulées de lave au total, une dans une direction Sud-Sud-Ouest, une autre dans une direction Sud et une autre dans une direction Sud-Est avec des longueurs comprises entre 800 et 1000 mètres, présentant plusieurs branches dans chaque flux. Des colonnes de cendres et de gaz atteignant une hauteur de 3 500 mètres d’altitude (11 483 pieds) se déplacent vers l’Ouest. Des chutes de tephras sont signalée dans les villages d’El Patrocinio et d’El Rodeo, avec des probabilités de chutes de cendres dans des communautés telles que Los Ríos, Los Jazmines El Rodeo, San José, finca Buenos Aires, le village de Pacaya, la finca de Rio Frio et d’autres à proximité, en direction de l’Ouest, du Sud-Ouest et du Sud du volcan.


Fig. No. 1: Le RSAM (amplitude sismique moyenne de la station PCG5) est observé

Il n’est pas exclu que l’activité volcanique augmente et produise une éruption, ou qu’elle continue avec cette tendance à maintenir des impulsions élevées d’augmentation pendant les prochaines heures, en maintenant les explosions avec des projections balistique retombantes et l’émission de colonnes de cendres et de gaz, comme l’augmentation de la longueur ou l’apparition de nouvelles coulées de lave sur les flancs autour du cône volcanique.

Source : Insivumeh .

Photo : Darien Paredes

 

Philippines , Pinatubo :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN PINATUBO: 04 mars 2021 07h00

Ceci sert d’avertissement pour l’augmentation de l’état d’alerte du volcan Pinatubo du niveau d’alerte 0 (normal) au niveau d’alerte 1 (agitation de bas niveau).

Depuis le 20 janvier 2021, le réseau de capteurs du volcan Pinatubo (PVN) a détecté un total de 1722 tremblements de terre imperceptibles sous l’édifice du Pinatubo. Le premier groupe de tremblements de terre du 20 au 26 janvier 2021 s’est produit le long de la fracture de Sacobia à des profondeurs de 15 à 28 kilomètres et variait entre ML1.0 et ML2.5 en magnitudes. Ceci a été remplacé par un groupe plus persistant de tremblements de terre se produisant le long d’une structure orientée Nord-Nord-Ouest / Sud-Sud-Est de 10 à 35 kilomètres sous le centre de l’édifice lui-même, avec quelques tremblements de terre moins profonds se produisant aux deux extrémités de l’essaim.

 

Les tremblements de terre ont varié entre ML0,5 et ML2,8 en magnitude; tous les tremblements de terre enregistrés sont associés à des processus de fracturation des roches. Les mesures effectuées au lac de cratère du Pinatubo en février 2021 ont donné un flux total de CO2 de 378 tonnes / jour, qui se situe toujours dans la plage de fond de 1000 tonnes / jour enregistrée au cours de la dernière décennie. De légères augmentations des températures des fumerolles ou des évents de gaz surveillés ont été enregistrées, mais d’autres caractéristiques telles que l’acidité (pH) restent inchangées.

Source : Phivolcs .

Photo : GVP , Ray Punungbayan, 1994 (Philippine Institute of Volcanology and Seismology).

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search