16 Décembre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 16 Décembre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

16 Décembre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Mexique : Popocatepetl .

16 Décembre 2020.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ETNA [MISE À JOUR n. 97]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que pendant la nuit, l’activité éruptive de l’Etna a fortement diminué . A partir de l’aube, une activité strombolienne est détectée à partir de trois bouches du cratère Sud-Est: une bouche dite: ‘della sella’, les deux autres dans la partie orientale du cône. À partir d’environ 06h30 UTC, il y a une émission abondante de cendres, qui a formé un panache vers le Sud. En outre, des explosions sporadiques se produisent à partir du cratère de la Voragine qui produisent des émissions de cendres modestes; la nuit, le lancement de matériel pyroclastique incandescent était visible.

À partir de 08h24 UTC, il y a une reprise de l’émission de lave de la zone de glissement de terrain ouverte sur le flanc Sud-Ouest du cratère Sud-Est lors de l’activité paroxystique du 13 décembre au soir, formant une coulée de lave dirigée vers le Sud-Ouest .
Du point de vue sismique, le tremor volcanique, au cours des dernières heures, a montré une augmentation de son amplitude moyenne à partir d’environ 06h00 UTC, en se maintenant toujours sur une valeur élevée. La position du centre de gravité de ses sources du tremor est toujours située dans la zone du cratère Sud-Est. L’activité infrasonore continue d’être soutenue: le nombre et l’amplitude des événements infrasonores restent à un niveau élevé, en particulier pendant les phases d’augmentation de l’amplitude des tremors.
Les réseaux GPS et inclinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours.

Bulletin hebdomadaire, du 07 décembre 2020 au 13 décembre 2020. (date d’émission 15 décembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable, épisodes de fontaines de lave, émissions de cendres volcaniques, activité effusive et formation de coulées pyroclastiques au Cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère profonde au cratère Nord-Est et au cratère de la Bocca Nuova avec des émissions de cendres rares et diluées. Activité explosive intermittente au cratère de la Voragine avec des émissions de cendres occasionnelles et diluées.
2) SISMOLOGIE: Activité sismique de fracturation modérée; L’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée à des niveaux moyens jusqu’au 13 décembre puis à des niveaux élevés.
3) INFRASON: Faible activité infrasonore pendant toute la semaine; soutenue le 14 décembre.
4) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif à signaler pour le réseau GNSS.
Le réseau inclinométrique a enregistré une déformation transitoire de l’ordre du dixième de microradians en concomitance avec l’événement éruptif du 13 au soir.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2: niveau moyen
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen-élevé.
Le flux de CO2 du sol montre une tendance modérément décroissante, se stabilisant à des niveaux moyens.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
La valeur du rapport C / S se situe à des niveaux moyens-bas (dernière mesure datée du 16/10/2020).
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour le 26/11/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau élevé.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé en analysant les images des caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE)
et par le personnel de l’INGV-OE sur le terrain le 14 décembre. En raison de conditions météorologiques défavorables, l’observation de l’activité volcanique par les caméras a été limitée pendant presque toute la semaine.

 

En général, dans la période où il était possible d’enquêter, du 7 au 12 décembre, l’activité de l’Etna avait un comportement similaire à la semaine précédente (Rep. N ° 50/2020) avec une activité strombolienne d’intensité variable au cratère du Sud-est (SEC) qui a produit des émissions de cendres occasionnelles et modestes et le lancement de lambeaux de lave, ainsi qu’une activité strombolienne intra-cratère au Cratère Nord-Est (NEC) et au cratère de la Bocca Nuova (BN) avec des émissions de cendres rares très diluées. Dans le détail, l’activité strombolienne au cratère du Sud-Est (SEC) était d’intensité variable et presque continue au niveau de l’évent Est  avec des projections occasionnelles de lambeaux de lave au-dessus de l’évent et le roulement des produits le long des parois du SEC. La bouche la plus centrale était caractérisée principalement par une activité discontinue et d’une intensité moindre. Les émissions de cendres rares et modestes ont été principalement produites par l’activité de l’évent oriental et se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. L’activité éruptive du cratère du Sud-est (SEC) s’est intensifiée le 13 décembre et en particulier à partir de 19h20 UTC (toutes les heures indiquées sont en UTC).

Vers 22 h 00, l’activité strombolienne est passée aux fontaines de lave et à 22 h 15 une petite coulée pyroclastique a été observée qui s’est propagée du flanc Sud-Ouest du cratère du Sud-est (SEC) vers le Sud-Sud-Ouest  . À 22h16, ce flux s’était déjà arrêté et un autre, plus énergique, a été généré, qui traçant le même chemin s’est étendu à environ 2 km du cratère du Sud-est (SEC) en un temps de ~ 40 s (~ 50 m s-1) , surmontant abondamment le mont Frumento Supino à l’Ouest . A 22h30, un troisième écoulement pyroclastique plus petit a été observé, toujours en expansion dans le sens Sud-Sud-Ouest ). Comme le confirment les observations réalisées in situ, le 14 décembre par le personnel de l’INGV-OE, les trois coulées pyroclastiques ont été générées principalement en raison de l’effondrement de la partie Sud-Ouest du cône du SEC (Fig. 1). Simultanément, avec la formation des deux premières coulées pyroclastiques, deux coulées de lave produites par deux fissures éruptives ouvertes à la base du SEC (coulée Sud) et par son flanc inférieur Sud-Ouest (coulée de lave Sud-Ouest) ont été observées (Fig.1 ). La fontaine de lave s’est épuisée à ~ 22h50, mais l’activité explosive s’est poursuivie avec une grande variabilité puis s’est intensifiée en produisant deux autres fontaines de lave, d’intensité et de durée inférieures à la première, entre 23h50 UTC le 13 décembre et 14 décembre à 00h10 UTC et du 14 décembre à 01h10 et 01h23 UTC.
Pendant les phases de fontaine, les valeurs maximales de l’amplitude du tremor volcanique ont été enregistrées.

Fig. 1 – Carte préliminaire du champ de lave reproduite au travers d’observations depuis le sol, analyse d’images sur le thermique, sur le visible et depuis le satellite PlanetScope, la flèche noire indique la direction probable de propagation des coulées pyroclastiques.  

Le 14 décembre, lors de l’inspection, les deux coulées de lave n’étaient plus alimentées et refroidies. Le flux Sud s’était élargi à la base du cône du SEC formant au moins quatre lobes principaux qui s’arrêtaient sur le plateau entre la base du SEC et les cônes de 2002-03 . L’un de ceux-ci avait continué à s’étendre vers le Sud-Sud-Ouest puis s’était arrêté entre le cônes de 2002-03 et le Mt. Frumento Supino. La coulée de lave du Sud-Ouest avait eu lieu en suivant la même direction que l’autre coulée de lave, atteignant et contournant en partie vers l’Ouest le mont Frumento Supino, où son front s’était élargi et épaissi. A partir des reliefs in situ, le flux sud apparaît considérablement plus étroit que l’autre, surtout près de son front, tandis que le flux de lave du Sud-Ouest couvrait une zone beaucoup plus grande de la zone proximale à l’embouchure (Fig. 1).
Quant à l’activité explosive au cratère du Sud-Est , elle était le 14 décembre d’intensité très variable, produisant dans les phases de diminution des explosions intra-cratères avec grondements et émissions sporadiques de cendres qui se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet. Dans les phases d’intensité croissante, des émissions de cendres ont été observées, la plus visible à 12h52 produite par un évent explosif situé dans le secteur Est du SEC, qui a formé un nuage éruptif qui a dérivé dans une direction Sud atteignant une altitude maximale de ~ 4 km au-dessus du niveau de la mer, et une activité strombolienne qui s’est poursuivie avec le lancement de lambeaux de lave au-delà du bord du cratère depuis au moins deux bouches .
Au cours de la semaine, le Cratère Nord-Est (NEC) a alimenté une activité strombolienne intra-cratère d’intensité variable avec de rares émissions de cendres diluées . La Bocca Nuova a produit des émissions de cendres rares et diluées et l’activité explosive discontinue de la Voragine des émissions de cendres légères qui ont été dispersées dans la zone du sommet .

 

COMMUNICATION ETNA [MISE À JOUR n. 98]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , rapporte que l’intense activité explosive des trois bouches du Cratère Sud-Est et l’émission de la nouvelle coulée de lave s’est poursuivie jusqu’à la fin de la matinée d’hier, et a été suivie par une diminution rapide. En fin d’après-midi, l’activité du Cratère Sud-Est avait pratiquement cessé, tandis que des bouffées sporadiques de cendres continuaient d’être émises depuis les cratères de la Voragine et de la Bocca Nuova. Le soir, l’avant de la coulée de lave, autour de 2900 m, présentait encore des taches incandescentes. La coulée de lave, cependant, n’était plus alimentée.
Du point de vue sismique, le tremor volcanique, dans les dernières heures, a montré une nette diminution de son amplitude moyenne à partir d’environ 10h00 UTC, revenant actuellement à une valeur moyenne. La position du centre de gravité des sources du tremor sont toujours situé dans la zone du Cratère Sud-Est. L’activité infrasonore a également enregistré une diminution du nombre et de l’étendue des événements infrasonores; les sources sont principalement situées dans la zone du Cratère Sud-Est, du Cratère de la Bocca Nuova et du Cratère Nord-Est.
Aucun changement significatif n’est observé dans les réseaux de déformation permanente du sol (inclinométrique et GPS).

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV .

Lire l’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/399-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20201215/file

Photos : Giorgio Costa , Gio Giusa , INGV / Boris Behncke.

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, du 07 décembre 2020 au 13 décembre 2020. (date d’émission 15 décembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne à bas niveaux (2-5 événements / h) dans la période du 6 au 10 décembre et à niveaux moyen-bas (6 à 8 événements / h) dans la période du 11 au 13 décembre. L’intensité était faible à la fois dans la zone du cratère nord et dans celle du Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif enregistré par les réseaux d’inclinaison et GNSS
4) GÉOCHIMIE: Flux de SO2: moyen-faible
Rapport C / S – Les dernières valeurs (C / S = 12,1) sont des niveaux moyens.
Le rapport isotopique de He se situe à des valeurs moyennes (R / Ra = 4,37 échantillonnage du 24 novembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m, Punta Corvi et 400 m.

Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) émettant des matières fines (cendres) mélangées à des matériaux grossiers (lapilli et bombes). La bouche N2, à deux points d’émission, a montré principalement une activité explosive de faible intensité émettant des matière grossière mélangée à des matériaux fins. La fréquence moyenne des explosions variait de 2 à 7 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient principalement des matériaux fins avec une intensité moyenne (les produits atteignaient 150 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire comprises entre moins de 1 et 2 événements / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait des valeurs moyennes-basses.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/398-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20201215/file

Photo : Webcam via Stromboli Adventures

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a diminué dans le nombre de tremblements de terre et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans le cratère Arenas, au Sud-Est, à l’Est, au Nord-Est, au Sud-Sud-Ouest et, dans une moindre mesure, au Nord de celui ci, à des profondeurs variant de 0,1 à 6,9 km. La magnitude la plus élevée enregistrée au cours de la semaine était de 1,2 ML (magnitude locale), ce qui correspond au tremblement de terre survenu le 8 décembre à
22h40 (heure locale), situé à 4,7 km à l’Est du cratère Arenas, à 3,6 km de profondeur.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques, a diminué dans le nombre d’événements et dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par la survenue de tremor volcanique continu, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue et très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. 
 
Au cours de la semaine, il y a eu plusieurs épisodes de sismicité de type « drumbeat », de faible niveau d’énergie, associés à la fracturation de la roche et à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques. Cette sismicité a été liée aux processus d’ascension, de localisation-croissance et d’évolution d’un dôme de lave au fond du cratère Arenas du volcan Nevado del Ruiz.

Au cours de la semaine dernière, le portail MIROVA et  Nasa Firms ont signalé des anomalies thermiques à faible énergie sur le volcan.
Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : SGC.

Photo : Diana M Bustamante.

 

Mexique , Popocatepetl :

15 décembre, 11h00 (15 décembre, 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 182 exhalaisons ont été identifiées, accompagnées d’émissions de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres. De plus, 52 minutes supplémentaires de tremor de faible amplitude ont été enregistrées.

Depuis ce matin et au moment de ce rapport , une émission intermittente de vapeur d’eau et de gaz est observée avec une direction Nord-Est.

Le CENAPRED exhorte à NE PAS APPROCHER le volcan et en particulier le cratère, en raison du danger posé par la chute de fragments balistiques   et, en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le sémaphore d’alerte volcanique du Popocatépetl est en PHASE JAUNE 2.

Source : Cenapred .

Photo : Webcamdemexico ( archive).

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search