05 Décembre 2020 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Kamchatka : Klyuchevskoy , Guatemala : Pacaya , La Martinique : Montagne Pelée .

Home / blog georges Vitton / 05 Décembre 2020 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Kamchatka : Klyuchevskoy , Guatemala : Pacaya , La Martinique : Montagne Pelée .

05 Décembre 2020 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Kamchatka : Klyuchevskoy , Guatemala : Pacaya , La Martinique : Montagne Pelée .

05 Décembre 2020 .

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du vendredi 4 décembre à 15:00 (Heure locale)
Niveau d’alerte : Alerte 1

Suite à la crise sismique qui s’est déroulée ce jour de 05h10 à 05h54 heure locale, le nombre de séisme a fortement diminué passant de 101 séismes volcano-tectoniques (localisés au dessus du niveau de la mer à l’aplomb du sommet (centre et bordure Nord du cratère Dolomieu; Figure 1) entre 5h et 6h, à 14 séismes entre 6h et 14h.

Figure 1 : Carte de localisation (épicentres) et coupes Nord-Sud et Est-Ouest (montrant la localisation en profondeur, hypocentres) des séismes enregistrés et localisés par l’OVPF-IPGP au cours de la journée du 4/12/2020 (0h 15h heure locale) sous le massif du Piton de la Fournaise. Seuls les séismes localisables ont été représentés sur la carte. L’observatoire enregistre des évènements sismiques non représentés sur cette carte car non localisables, en raison de leur trop faible magnitude (© OVPF-IPGP).

Compte tenu de la fragilisation du milieu lors des derniers épisodes intrusifs et de la persistance d’une sismicité, une reprise d’activité rapide à moyenne échéance reste toujours possible.

Source : OVPF.

Lire l’articlehttp://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-vendredi-4-decembre-a-1500-heure-locale.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi , du 27 novembre au 3 décembre 2020

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin, tandis que l’après-midi jusqu’au soir est brumeuse. La fumée issue du cratère est blanche, d’épaisseur faible à épaisse avec une pression faible à modérée. Une hauteur de fumée maximale de 600 m est observée depuis le poste d’observation du mont Merapi à Selo le 27 novembre 2020 à 05h50 WIB. Un certain nombre d’avalanches ont été entendues avec une distance de glissement non observée car les images dominantes étaient brumeuses.
L’analyse morphologique de la zone de pic basée sur des photos du secteur Sud-Est du 26 novembre au 29 novembre 2020 n’a montré aucun changement dans la morphologie de la zone de pic. Dans le secteur Nord-Ouest, le profil topographique des pics, en particulier autour de Lava1948 et Lava1888, a légèrement changé en raison de l’activité avalancheuse.  

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
236 fois tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
2,128 séismes multi phases (MP),
3 tremblements de terre basse fréquence (LF),
289  tremblements de terre d’avalanches (RF),
330 tremblements de terre  d’émissions (DG)
11 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité sismique cette semaine est inférieure à celle de la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide de l’EDM cette semaine a montré un taux de raccourcissement de 11 cm / jour.  

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte intensité de pluie de 65 mm / heure pendant 60 minutes au poste de Kaliurang le 3 décembre 2020. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou d’écoulement supplémentaire dans les rivières qui descendent du Merapi.

Conclusion
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il est conclu que:
1. Il y a une augmentation de l’activité volcanique du mont Merapi, de sorte que le statut d’activité est défini dans le niveau d’activité « SIAGA ».
2. Les dangers potentiels actuels se présentent sous la forme d’avalanches de lave, d’éjection de matière volcanique en cas d’éruption explosive et d’une distance maximale de glissement de 5 km pour les avalanches de nuages ​​chauds.

Source : BPPTKG.

Photos : BPPTKG , Mas Sapta Nugraha

 

Kamchatka , Klyuchevskoy :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Diffusion: 05 novembre 2020
Volcan: Klyuchevskoy (CAVW # 300260)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2020-229
Emplacement du volcan: N 56 degrés 3 min E 160 degrés 38 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 15580 pi (4750 m).

Une éruption explosive-effusive modérée du volcan se poursuit. Une activité strombolienne et gaz-vapeur avec une certaine quantité de cendres est observée. La coulée de lave continue de se déplacer le long de la ravine d’Apakhonchich sur le flanc volcanique Sud-Est.

Résumé de l’activité volcanique:
Une éruption explosive-effusive modérée du volcan se poursuit. Selon les données vidéo et satellitaires, un panache de gaz-vapeur avec une certaine quantité de cendres s’étend sur 90 km au Nord-Est du volcan.
Cette éruption du volcan se poursuit. Des explosions comprenant des cendres jusqu’à 23000-26200 pieds (7-8 km) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
21320-22960 ft (6500-7000 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20201205 / 0210Z – Données vidéo

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 90 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: NE / azimut 46 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / nuage: 20201205 / 0140Z – Himawari-8.

Source : Kvert .

Photo : Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT.

 

Guatemala , Pacaya :

Type d’activité: strombolienne.
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝ Latitude N; 90 ° 36’00˝ Longitude O.
Hauteur: 2 552 msnm.
Conditions atmosphériques: nuageux
Vent: nord
Précipitations: 0,0 mm.

 

Activité :
Pendant la nuit et tôt le matin, les conditions atmosphériques n’ont pas permis d’observer directement le cratère. L’activité des coulées de lave se poursuit sur le flanc Sud-Ouest. La longueur de la coulée de lave est d’environ 500 mètres et se déplace dans une direction Ouest-Sud-Ouest. L’apparition de plus de coulées de lave sur d’autres flancs ou la génération de colonnes de dégazage avec des cendres abondantes n’est pas exclue. Les stations sismiques INSIVUMEH enregistrent constamment des tremors, associés à la remontée du magma, ainsi qu’à un dégazage permanent dans le cratère. Les recommandations du bulletin spécial BEPAC n ° 116-2020 restent valables.

Source : Insivumeh .

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Vigilance jaune à la Pelée : « il n’y a aucun signe précurseur d’une éruption »

Depuis ce vendredi (4 décembre 2020), la surveillance autour de la Montagne Pelée s’est accrue. Le niveau de vigilance jaune a été activé. Cependant, le risque d’éruption n’est absolument pas à l’ordre du jour.

Opération transparence autour de la situation de la Montagne Pelée. Depuis novembre 2019, l’activité sismique est en augmentation sous le volcan.

« On a détecté une réactivation de la Montagne Pelée. C’est normal. Par contre, on a absolument aucun signe précurseur d’une éruption mais elle pourrait se produire à l’échelle de quelques années ou peut-être moins. Elle a plus de chance d’arriver avec un volcan qui est en réactivation », prévient Marc Chaussidon, directeur de l’Institut de Physique du Globe de Paris.

« De 1985 à 1986, il y a eu une crise sismique et un certain type de séisme a été enregistré. Aujourd’hui, on retrouve dans nos enregistrements, ce type d’oscillation. C’est donc un phénomène qu’on a déjà pu observer en 1976 et en 1986 », explique Fabrice Fontaine, le directeur de l’observatoire volcanologique et sismologique.

À cette époque, une dizaine de séismes de ce genre avait été constatés contre 94 en avril 2020.

« Ce qu’on remarque c’est que ça augmente depuis avril 2019 au delà d’un niveau de base établi sur plus de 20 ans de données. Et ça augmente encore plus depuis novembre 2019 », ajoute le directeur de l’OVSM. « C’est un premier signe de changement au niveau de la Montagne Pelée ».

La source des séismes constatés depuis près d’un an serait plus profonde que lors des précédentes crises sismiques selon les relevés des capteurs disposés sur l’édifice volcanique. D’après les scientifiques, l’origine de ces secousses non ressenties en surface serait située à 13 kilomètres sous le niveau de la mer.

De possibles migrations de gaz
« Le 8 et le 9 novembre 2020, ce sont des signaux sismiques difficiles à observer qui ont été enregistrés. Ils sont issus de la migration de gaz au sein du conduit volcanique du système hydrothermal »,

Les scientifiques travaillent sur l’hypothèse de l’influence des fortes précipitations de novembre sur ces mouvements de gaz. « Cela signifie en tout cas que le système hydrothermal de la montagne est actif », précise Philippe Fontaine.

L’augmentation de la sismicité pourrait avoir plusieurs origines. Elle pourrait être liée à l’augmentation de la sismicité dans la région par rapport au mouvement des plaques tectoniques ou à l’arrivée en profondeur de fluide magmatique ou encore à la modification du système hydrothermal.

Source : rci.fm / Karl Lorand 04/12/2020 – 16:37.

Lire l’article  : https://www.rci.fm/martinique/infos/Risques-naturels/Vigilance-jaune-la-Pelee-il-ny-aucun-signe-precurseur-dune-eruption?fbclid=IwAR2NSLK4iv-_hSDRYoHNu8q-TJva7OHsCoMhUUUZVE4dwvYKYTTYgscfXJE

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search