02 Décembre 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Sinabung .

Home / blog georges Vitton / 02 Décembre 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Sinabung .

02 Décembre 2020. FR. Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Sinabung .

02 Décembre 2020.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 23 Novembre 2020 au 29 Novembre 2020, (date d’émission 01 Décembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable avec émission de cendres au Cratère Sud-Est; activité strombolienne intra-cratère profonde au Cratère Nord-Est; Activité strombolienne à la Bocca Nuova; Activité de dégazage au cratère de la Voragine.

2) SISMOLOGIE: Activité de fracturation modérée
3) INFRASONS: activité infrasonore modérée.
4) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif à signaler pour les réseaux de capteurs d’inclinaisons et GNSS
5) GÉOCHIMIE: flux de SO2 à niveau moyen-bas
Flux HCl: Données non disponibles, les dernières mesures sont à un niveau moyen
Le flux de CO2 du sol est à des niveaux moyens.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
La valeur du rapport C / S se situe à des niveaux moyens-bas (dernière mesure datée du 16/10/2020).
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour le 26/11/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas

 

La photo ci-dessus a été prise par drone le 21 novembre 2020 et montre la bouche active (« bouche de selle ») du cratère sud-est (photo d’Emanuela De Beni et Massimo Cantarero).

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE). En raison de conditions météorologiques défavorables, l’observation de l’activité volcanique a été largement limitée.

Notez que sur la figure  et dans la description de l’activité éruptive dans les paragraphes suivants, le nom du complexe Cratère du Sud-Est (SEC) -Nouveau  Cratère du Sud-Est (NSEC) a été changé en celui de Cratère du Sud-Est (SEC ). À cet égard, la dénomination de Nouveau  Cratère du Sud-Est (NSEC) a été attribué en 2011 suite au changement morpho-structurel du complexe du cratère avec la migration du centre éruptif vers l’Est par rapport à l’axe d’origine du Cratère du Sud-Est (SEC ).


Cependant, au cours des dernières années, la croissance progressive du cône de scories de Nouveau Cratère du Sud-Est a généré une coalescence progressive avec le cône du Cratère du Sud-Est qui, en fait, a conduit à la disparition de la nette différence morphologique entre les deux cônes, décrivant morphologiquement un seul appareil , désormais appelé Cratère du Sud-Est (SEC).

Au cours de la période considérée, l’activité des cratères sommitaux de l’Etna n’a subi aucun changement par rapport à ce qui a été observé la semaine précédente (voir Rep. N ° 48/2020). Cette activité était caractérisée par une activité strombolienne variable et des émissions de cendres discontinues au Cratère du Sud-Est (SEC), par une activité strombolienne intra-cratère au cratère Nord-Est (NEC) et au cratère de la Bocca Nuova (BN), et enfin d’une activité de dégazage au cratère de la Voragine (VOR).

Comme déjà observé la semaine précédente (cf. Rep. N ° 48/2020), l’activité strombolienne au SEC se poursuit, variable en intensité et en fréquence. Lors des phases les plus intenses, des projections de matériaux  ont été observés à l’extérieur du bord du cratère . Le cratère SEC était également caractérisé par une activité explosive variable et modeste qui a formé un nuage de cendres volcaniques diluées dans l’atmosphère.

L’activité strombolienne profonde se poursuit au NEC et à la Bocca Nuova avec des projections de matériaux vers le bord du cratère. Enfin, le cratère de la Voragine VOR a été caractérisé par une activité de dégazage.

Tremor volcanique: L’amplitude du tremor est passée de valeurs moyennes dans la première partie de la semaine à des valeurs moyennes-élevées dans la seconde. Les sources du signal sont situées au Sud-Est des cratères du Sud-Est, à une profondeur d’environ 2800 m sur le niveau de la mer .

Source : INGV .

Photos : Gio Giusa , Emanuela De Beni et Massimo Cantarero /INGV.  Laboratorio di Aerogeofisica-Sezione Roma 2 , Boris behncke .

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/394-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20201201/file

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 23 Novembre 2020 au 29 Novembre 2020, (date d’émission 01 Décembre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne sur des niveaux moyens-bas (6-8 événements / h) à la seule exception de 11 événements / h (niveaux moyens) les 23 et 27 novembre. L’intensité était moyenne dans les zones des cratères Nord et Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif enregistré par les réseaux d’inclinaison et GNSS.

4) GÉOCHIMIE: Flux de SO2 moyen-faible
Rapport C / S – Les dernières valeurs (C / S = 8,25) sont des niveaux moyens.
Le rapport isotopique de He se situe à des valeurs moyennes (R / Ra = 4,37 échantillonnage du 24 novembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Durant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à une altitude de 190 m, Punta dei Corvi et 400 m.

Le 29 novembre 2020, en raison de conditions météorologiques défavorables, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (parfois les projectiles dépassaient 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombe) parfois mélangés avec des matériaux fins (cendre). La bouche N2, avec deux points d’émission, a montré principalement une activité explosive de faible et moyenne intensité émettant des matériaux grossiers parfois mélangés à des matériaux fins. La fréquence moyenne des explosions variait de 2 à 9 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient principalement des matériaux fins avec une intensité moyenne (les produits atteignaient 150 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence variable entre 1 et 4 événements / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait des valeurs comprises entre faible et moyen-faible.

Source : INGV.

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/395-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20201201/file

Photos : Stromboli Adventures , webcam .

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Sismicité
Au mois de novembre 2020, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :
• 4 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2,5 km de profondeur sous le sommet) à l’aplomb des cratères sommitaux ;
• 9 séismes profonds (2,5 à 5 km de profondeur) ;
• 165 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué et de la Rivière de l’Est).

La sismicité sous le Piton de la Fournaise au cours du mois de novembre 2020 est restée faible, avec uniquement 4 séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous la zone sommitale et 9 séismes profonds localisés sous le flanc Est.

Déformation
L’inflation (gonflement) de l’édifice qui avait repris suite à l’intrusion du 28-29 septembre 2020 s’est arrêtée fin octobre . Ainsi au cours du mois de novembre 2020 les GPS de la zone sommitale et en champs lointains n’ont pas enregistré de signaux particuliers, à l’exception de la station GPNG située dans la zone de l’intrusion du 28-29 septembre 2020. Entre le 30 septembre et le
30 novembre 2020, la station GPNG a subsidé (affaissement) d’environ 8,5 cm et s’est déplacée d’environ 6,5 cm vers l’Est.

Géochimie des gaz
Concentration en CO2 dans le sol
En champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) : la période qui a suivi l’éruption du 25-27 octobre 2019 avait été marquée par une nouvelle augmentation du flux de CO2 dans le sol  , avec un premier pic juste avant l’éruption du 10-16 février 2020. Avant l’éruption du 2-6 avril 2020, le flux de CO2 dans le sol avait augmenté de manière significative, et atteint les valeurs les plus élevées depuis que le réseau est opérationnel les deux semaines suivant l’éruption.
Après le 21 avril, le réseau a enregistré une diminution continue des émissions de CO2 dans le sol sur les flancs du volcan à la fois en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) et en champ proche (Gîte du volcan). Une nouvelle augmentation du flux de CO2 a été enregistrée depuis la mi-août sur l’ensemble du réseau et un pic a été atteint le 13 septembre, deux semaines avant l’intrusion du 28-29 septembre 2020. Suite à l’intrusion de septembre, une tendance à la baisse des émissions de CO2 dans le sol est enregistrée.

Bilan
La réalimentation en magma et la pressurisation du réservoir magmatique superficiel qui avaient repris suite à l’intrusion du 28-29 septembre 2020 a cessé fin octobre. A noter que depuis 2016, les réalimentations du réservoir magmatique superficiel sous le Piton de la Fournaise se font par impulsions, ainsi de telles phases d’accalmie dans les déformations et la sismicité ont déjà été observées à plusieurs reprises entre 2016 et 2020 sur des périodes allant de 15 à 80 jours environ.

Source : OVPF.

Lire l’article en entierhttp://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20201201_bullmensu_compressed_1.pdf

Photos : Imaz Press , G Vitton .

 

Indonésie , Sinabung :

Le niveau d’activité est au niveau III (SIAGA) à partir du 20 mai 2019 à 10h00 . Le volcan Sinabung (2460 m d’altitude) est en éruption depuis 2013.

Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Le cratère émet une fumée blanche faible à épaisse avec une hauteur d’ environ 50-300 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux, les vents faibles à modérés au Nord-Est, à l’Est et au Sud-Est. La température de l’air est de 17-24 ° C Un tremblement de terre a été enregistré, mais visuellement la hauteur de l’éruption et la couleur des cendres n’ont pas été observées.

Selon les sismographes du 1er décembre 2020, il a été enregistré:
57 tremblements de terre d’avalanches
3 tremblements de terre d’émissions
12 tremblements de terre basse fréquence
6 tremblements de terre hybrides / multi phases
3  tremblements de terre tectoniques locaux
2 tremblement de terre tectoniques lointains.

 

Recommandations:

Le public et les visiteurs / touristes ne doivent pas effectuer d’activités dans les villages qui ont été relocalisés, ainsi que dans un rayon radial de 3 km autour du sommet du G. Sinabung, avec un rayon sectoriel de 5 km pour le secteur Sud-Est et de 4 km pour le secteur Nord Est .
Les gens qui vivent près des rivières qui descendent du mont Sinabung doivent être conscients des dangers de lahars .

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 02 novembre 2020
Volcan: Sinabung (261080)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Sinabung
Numéro de l’avis: 2020SIN35
Emplacement du volcan: N 03 deg 10 min 12 sec E 98 deg 23 min 31 sec
Région: North Sumatra, Indonésie
Altitude du sommet: 7872 FT (2460 M).

 

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h55 UTC (07h55 local).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 9472 FT (2960 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est-Sud-Est.

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par un événement volcanique éruptif.

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : Firdaus Surbakti . PVMBG. 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search