01 Décembre 2020. FR . Indonésie : Semeru , Nicaragua : Telica , Nouvelle Zélande : White Island , Pérou : Sabancaya .

Home / blog georges Vitton / 01 Décembre 2020. FR . Indonésie : Semeru , Nicaragua : Telica , Nouvelle Zélande : White Island , Pérou : Sabancaya .

01 Décembre 2020. FR . Indonésie : Semeru , Nicaragua : Telica , Nouvelle Zélande : White Island , Pérou : Sabancaya .

01 Décembre 2020.

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Diffusion: 30 novembre 2020
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2020SMR117
Emplacement du volcan: S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Zone: Java Est, Indonésie
Altitude du sommet: 11763 FT (3676 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 19h45 UTC (01h45 locale). L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 18163 FT (5676 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est.

Données de surveillance:
1. Visuel: du 1er octobre au 30 novembre 2020, le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. Le cratère émettait une fumée blanche / grise avec une intensité faible / moyenne, à environ 50-500 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à pluvieux , les vents faibles à forts au Nord, Nord-Est, Est, Sud, Sud-Ouest et Ouest. La température de l’air est d’environ 19 à 32 ° C. Les éruptions se sont produites en continu, entraînant des colonnes d’éruptions grises d’une hauteur maximale de 500 m à partir du sommet du cratère / pic.
Des avalanches de roches depuis le sommet se sont produites en continu depuis le 19 octobre 2020. Le 28 novembre, il y a eu une augmentation significative du nombre d’avalanches , suivi de l’apparition de nuages ​​chauds d’avalanche provenant de la pointe de la langue de lave avec une distance de glissement maximale de 1 km vers le secteur Sud-Est des flancs . Le 1er décembre 2020, à partir de 01.23  , des nuages ​​chauds ont été observés descendant du dôme sommital, avec une distance de glissement de 2 à 11 km vers Besok Kobokan dans le secteur Sud-Est du sommet du mont Semeru.

2. Sismicité: Le nombre et le type de tremblements de terre enregistrés du 1er octobre au 30 novembre 2020 ont été dominés par des tremblements de terre éruptifs avec une moyenne de 40 événements par jour. Le 20 novembre 2020, le nombre de tremblements de terre d’éruption a tendance à diminuer et il y a une augmentation du nombre de tremblements de terre. Les tremblements de terre d’émissions se produisent en moyenne avec 10 événements par jour, tandis que les tremblements de terre volcaniques (tremblements de terre volcaniques profonds, volcaniques peu profonds et tremors) sont enregistrés à des nombres très faibles.

Analyse:
Les observations visuelles indiquent une augmentation du nombre d’avalanches sismiques et plusieurs descentes de  nuages ​​chauds  . Cette augmentation est causée par l’instabilité du dôme de lave au sommet. La sismicité jusqu’au 1er décembre 2020 à 06h00 a été dominée par les séismes d’avalanches et plusieurs séismes d’avalanches de nuages chauds .

Danger potentiel:
La menace potentielle de l’éruption du mont Semeru se présente sous la forme de projection de roches incandescentes autour du sommet, tandis que des matériaux d’éjections ( cendres)  peuvent se répandre davantage en fonction de la direction et de la vitesse du vent. Les autres dangers potentiels sont les nuages ​​chauds d’avalanche et les avalanches de roches du dôme / de la pointe de la langue de lave dans les secteurs Sud-Est et Sud du sommet. S’il pleut, il peut y avoir des lahars le long de la rivière qui descend du sommet.

Conclusion:
Sur la base des résultats de la surveillance visuelle et instrumentale, ainsi que des dangers potentiels, le niveau d’activité de G. Semeru est toujours fixé au niveau II (WASPADA).

Recommandation:
En statut de niveau II (WASPADA) les personnes / visiteurs / touristes ne doivent pas avoir d’activités dans un rayon de 1 km autour du cratère / sommet du mont Semeru et à une distance de 4 km dans la direction de l’ouverture du cratère dans le secteur Sud-Sud-Est, ainsi que d’être au courant des nuages ​​chauds d’avalanches, d’avalanches de lave et de lahars le long de la rivière / vallée qui prend sa source au sommet du mont Semeru. Le rayon et la distance recommandée seront évalués en permanence en prévision de tout changement des symptômes de danger.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). Le Semeru (3 676 m d’altitude) est en éruption continuellement.  

Le 1er décembre 2020, à partir de 01.23  , des nuages ​​chauds ont été observés descendant avec une distance de glissement de 2 à 11 km vers Besok Kobokan dans le secteur Sud-Est du mont Semeru.

Selon les sismographes du 30 novembre 2020, il a été enregistré:

3  tremblements de terre d’éruption / explosion
1 tremblements de terre d’avalanche de nuages ​​chauds
2  tremblements de terre d’émissions
4 tremblements de terre harmoniques
1 tremblement de terre tectonique lointain

Source : Magma Indonésie , PVMBG.

Photos : Badan Geologi , PusatPengendalian Pembangunan EkoregionJawa , Aris Yanto ( 28 / 11) .

 

Nicaragua , Telica :

Le volcan Telica, situé dans le département de León, a enregistré de petites explosions avec des émanations de gaz et de cendres, ce lundi matin. La vice-président du Nicaragua, la camarade Rosario Murillo, a rapporté que le volcan avait commencé son activité à 5 h 40 .
Jusqu’à midi ce lundi, le volcan Telica avait enregistré 50 explosions avec des colonnes de gaz et de cendres qui atteignaient des hauteurs de 100 à 400 mètres au-dessus du cratère du volcan.

L’Institut nicaraguayen d’études territoriales (INETER) a précisé que ces explosions ne représentent aucun danger pour les familles des communautés entourant le volcan.

En juillet dernier, le volcan Telica avait enregistré 27 explosions avec des émanations de gaz et de cendres, sans trace de dommages.

Le volcan Telica est situé dans la chaîne de montagnes Los Maribios, à 1060 mètres d’altitude et acquiert son nom parce qu’il est situé dans la municipalité de Telica, dans le département de León.

Source : nuevaya.com.ni.

Photo : Jaime Incer, 

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Les émissions de cendres ont diminué sur Whakaari / White Island. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.

Les images des caméras de Whakaari / White Island semblent montrer que les cendres ne sont plus présentes dans le panache de vapeur et de gaz quasi-persistant. Les quantités de gaz CO2 et SO2 restent élevées. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.

Au cours des trois dernières semaines, des cendres ont été émises par l’évent principal à l’arrière du lac sur Whakaari / White Island. Sur la base des images de la caméra, des observations aériennes et des vols de mesure du gaz, la quantité de cendres dans le panache semble avoir diminué au cours de la semaine dernière. Ceci est cohérent avec le manque de cendres détecté sur les images satellites MetService récentes. Le panache a maintenant retrouvé sa couleur claire, composée de vapeur et de gaz volcanique, avec peu ou pas de cendres. Il reste une certaine incertitude dans cette observation en raison de la couche de cendre sur les objectifs de la caméra, contribuant à une image légèrement floue.

Des vols de mesure et d’observation de gaz seront tentés cette semaine pour confirmer ces observations et déterminer si la quantité de gaz volcaniques a changé dans le panache actuel. Les vols de mesures de gaz les plus récents ont révélé que les principaux gaz volcaniques (CO2 et SO2) étaient élevés au-dessus des niveaux normaux.

Les deux dernières semaines ont vu le nombre de tremblements de terre volcaniques discrets réduire à des niveaux bas, sans autre tremblement de terre depuis notre dernier bulletin du mardi 17 novembre 2020. Le tremor volcanique reste faible.

Whakaari / White Island reste dans une période d’agitation accrue. En conséquence, le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2 et le code couleur de l’aviation reste au jaune.

 

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et ne constitue pas une prévision d’activité future. Le niveau d’alerte volcanique 2 indique que les principaux dangers sont ceux attendus pendant les troubles volcaniques; rejet de vapeur et de gaz volcanique, tremblements de terre, glissements de terrain et activité hydrothermale. Alors que le niveau d’alerte volcanique 2 est principalement associé à des risques environnementaux, des éruptions peuvent toujours se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le GNS Science et le centre national de surveillance des géorisques surveillent en permanence Whakaari / White Island pour détecter les changements d’activité. D’autres mises à jour seront fournies au besoin.

Source : Geonet / Geoff Kilgour .

Photos : Geonet . ( 16/11/2020) . Geonet (29/07/2020).

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: 23 au 29 Novembre 2020 , Arequipa, 30 Novembre 2020.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement continu d’explosions avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 4 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 2335 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 49 explosions a été enregistrée quotidiennement d’intensité faible à moyenne. Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) ont été localisés principalement dans le Nord-Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M1,6 et M3,6. Le séisme le plus représentatif (M3,6) a été enregistré le 26 Novembre à 12h44 à 6 km au Nord-Est du Sabancaya et à 11 km de profondeur.


Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur Sud-Est du Sabancaya et du secteur Nord ( volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 4 km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Nord-Ouest, Ouest, Sud-Ouest et Sud du Sabancaya. Il a été rapporté la présence de chutes de cendres dans le district de Lluta et Huambo . La surveillance par satellite a permis d’identifier la présence de 7 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 1 MW et 63 MW, associées à la présence d’un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Observatorio Vulcanológico INGEMMET @ingemmet.peru

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search