22 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , Nicaragua : Telica , Guatemala : Santiaguito .

Home / blog georges Vitton / 22 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , Nicaragua : Telica , Guatemala : Santiaguito .

22 Juillet 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Pérou : Ubinas , Italie : Stromboli , Nicaragua : Telica , Guatemala : Santiaguito .

22 Juillet 2020.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 13 Juillet 2020 au 19 Juillet 2020 (date d’émission 21 Juillet 2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ:

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique caractérisée par un dégazage et une activité explosive continue des cratères supérieurs avec formation de nuages ​​de cendres. Il n’est pas possible d’exclure une évolution des phénomènes vers une activité plus énergétique.
2) SISMOLOGIE: Sismicité de fracture modérée. Amplitude du tremor sur les valeurs moyennes.
3) INFRASON: Faible activité infrasonore
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs la semaine dernière.

5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas.
Les mesures du flux de CO2 du sol (EtnaGas) ont montré une augmentation à partir du 15 juillet atteignant un pic de valeurs élevées (0,85) le 17 juillet. Le 20 juillet, elles montrent une légère diminution (0,76).
La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations significatives.
Les valeurs C / S sont des valeurs moyennes (dernière mesure en date du 17/07/2020)
Les valeurs isotopiques He confirment la tendance à la baisse (dernière mise à jour du 01/07/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique au niveau des cratères sommitaux de l’Etna , au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV de Catane, Observatoire Etneo ( INGV-OE).

Zone supérieure de l’Etna avec zoom des secteurs liés au système SEC-NSEC (A) et des cratères BN et VOR (B). Les lignes noires en retrait indiquent le bord des cratères sommitaux (BN: Bocca Nuova, avec les dépressions nord-ouest (BN-1) et sud-est (BN-2); VOR: Voragine; NEC: cratère nord-est; SEC: cratère sud-est et NSEC: nouveau cratère sud-est. La ligne bleue en retrait indique la dépression à l’intérieur de la Bocca Nuova. Les cercles jaunes = bouches dégazantes; rouge = actif.

Pendant toute la semaine, une activité explosive principalement intra-cratère a été observée qui a affecté le Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC) et la Voragine (VOR) avec de faibles émissions de cendres qui se sont rapidement dispersées à haute altitude et avec des lancements de matériaux. au-dessus des bords du cratère .
Le 15 Juillet , les caméras de surveillance ont enregistré une modeste augmentation de l’activité explosive montrant une activité strombolienne de nature variable affectant les cratères susmentionnés, avec des émissions de cendres qui se sont dispersées rapidement à proximité de la zone du sommet et avec des lambeaux de lave projetés à l’extérieur, au-dessus des bords du cratère .
Au cours de la période en question, les autres cratères sommitaux ont été principalement caractérisés par des activités de dégazage.

 

Entre la vapeur et le gaz du bord du Cratère de la Bocca Nuova, l’un des 4 Cratères Sommitaux de l’Etna.

Tremor volcanique:
Au cours de la semaine en question, l’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée à des niveaux moyens avec quelques oscillations. Les sources du tremor volcanique étaient situées près de la zone du Nouveau Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2800-3000 m au-dessus du niveau de la mer.

Source : INGV .

Lire l’article en entier :  http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/352-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20200721/file

Photos : Boris Behncke , Gio Giusa .

 

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: du 13 au 19 juillet 2020, Arequipa, 20 juillet 2020
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique péruvien (IGP) rapporte que le volcan Ubinas (région de Moquegua) a continué d’enregistrer pendant la période d’analyse une légère augmentation de son activité sismique; en conséquence, Il est suggéré aux autorités et à la population de garder un œil sur les bulletins publiés par l’IGP.

Au cours de la période d’analyse, la survenue de 53 tremblements de terre d’une magnitude inférieure à M1.4 a été identifiée, événements qui seraient liés à des processus de rupture de roche qui se produisent à l’intérieur du volcan. En moyenne, la survenue de 8 tremblements de terre par jour a été enregistrée. De même, 12 signaux sismiques ont été enregistrés , associés aux mouvements des fluides volcaniques (vapeur d’eau et gaz). Il n’y a eu aucune activité sismique liée à la remontée du magma.

Les caméras de surveillance ont enregistré des colonnes de gaz et de vapeur d’eau atteignant des hauteurs allant jusqu’à 1000 m au-dessus du sommet du volcan; ces émissions se sont dispersées vers le secteur Sud-Est du volcan.
Tant la surveillance de la déformation de la structure volcanique que la surveillance par satellite à travers les systèmes SENTINEL, OMI-NASA (gaz SO2) et MIROVA (anomalies thermiques) n’ont pas enregistré d’anomalies au cours de la période.

RECOMMANDATIONS:
• Rester informé à tout moment de l’activité volcanique de l’Ubinas.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon inférieur à 3 km autour du cratère du volcan.
• Ne pas négliger les actions préventives en cas d’augmentation éventuelle de l’activité volcanique.

Source : IGP

Photo : archive ingemmet.

 

Italie , Stromboli :

Période d’analyse: du 13 au 19 juillet 2020, Arequipa, 20 juillet 2020

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ
À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Pendant cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée interrompue par une séquence explosive de haute énergie. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs moyennes (14 événements / h les 15-16 juillet) et des valeurs moyennes-élevées (20 événements / h le 13 juillet). L’intensité des explosions était variable , de faible à élevée dans la zone du cratère Nord et était faible dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: À 03h00 le 19/07, il y a eu une explosion d’une intensité supérieure à l’activité strombolienne normale.
Par la suite, l’activité explosive est revenue à une activité normale.

Station multigaz du Pizzo , détruite par la plus grosse explosion du 19 juillet 2020.

4) DEFORMATIONS: Les réseaux de suivi des déformations du sol de l’île n’ont pas montré de variations significatives sur la période considérée. Une petite variation transitoire (taille d’ordre 10 ^ -8) est détectée par l’inclinomètre de la station TDF en conjonction avec l’événement explosif supérieur à 17 u.s.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen-bas
La valeur CO2 / SO2 correspond aux valeurs moyennes.
Les valeurs isotopiques du He de la dernière mise à jour (01/07/2020) sont des valeurs moyennes, en ligne avec les précédentes.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant la période d’observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE (altitude 190m , Punta dei Corvi, altitude 400 m et Pizzo). Il est à noter que la caméra infrarouge du Pizzo a été endommagée après l’événement du 19 juillet. L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par 4 (quatre) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont placées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.
Le 19/07/20 à partir de 03h00 UTC, la terrasse du cratère a été affectée par une séquence explosive de haute énergie qui a affecté la zone Centrale et Sud.

La terrasse du cratère vue par la caméra thermique située sur le Pizzo sopra la Fossa avec la délimitation des zones de cratère de la zone Centre-Sud et Nord (respectivement ZONE N, ZONE C-S).
Les abréviations et les flèches indiquent les noms et les emplacements des bouches actives, la zone au-dessus de la terrasse du cratère est divisée en trois plages de hauteur relatives à l’intensité des explosions.

Chronologie de l’événement du 19 juillet.
Le 19/07/2020 à 03:00:42 UTC , une séquence explosive commence à partir de la zone Centrale Sud de la terrasse du cratère. La première impulsion qui ouvre la séquence explosive semble se situer à l’embouchure centrale et au bout de quelques secondes elle s’étend à toute la zone Sud, produisant la majeure partie de la matière pyroclastique émise . A 03:01:11 une deuxième explosion   et à 03:01:28 une troisième explosion , de moindre intensité que la première, se produisent toujours dans le secteur Sud. La durée totale de ces deux explosions est d’environ 35 secondes suivies de quelques explosions d’énergie moyenne-basse (entre 80 et 150 m de haut) qui clôturent la séquence à 03:04:03. Le matériel produit par l’événement a été distribué radialement et atteint une altitude d’environ 500 m . Une partie de ce matériel s’est dispersée le long de la Sciara del Fuoco et a atteint la côte après environ 40 s depuis le début de l’événement.

Le cratère N1 situé dans la zone Nord, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible à haute intensité (les produits de certaines explosions dépassaient 200 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) qui sont retombés en abondance avec distribution radiale. L’embouchure N2 a montré une activité explosive de faible intensité (moins de 80 m de hauteur) émettant des matières fine (cendre) parfois mélangée à des matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions était comprise entre 5 et 9 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, l’embouchure S1, située sur le cône surplombant la Sciara, a produit des explosions de faible intensité , émettant des matières grossière mélangée à des matériaux  fins tandis que l’embouchure placée dans le cratère S2 a produit des explosions d’intensité variable de faible à élevée émettant des matières grossière mélangée à des matériaux  fins. Une autre bouche a été observée le 18 juillet entre les bouches S2 et C. La bouche située dans la zone centrale C a produit occasionnellement des explosions de matière grossière de faible intensité. La fréquence des explosions était comprise entre 8 et 11 événements / h à la seule exception du 19 juillet où la fréquence des événements était inférieure à 1 événement / h (fréquence observée après la séquence explosive).

Source : INGV .

Lire l’article en entierhttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/353-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20200721/file

Photos : Guide Magmatrek / LGS , webcam .

 

Nicaragua , Telica :

Ineter rapporte deux explosions de gaz et de cendres sur le volcan Telica.

L’INETER a enregistré deux petites explosions de gaz et de cendres sur le volcan Telica, projetant du matériel à 200 mètres au-dessus du bord du cratère, sans affecter la population.

Selon l’Ineter, ces explosions sont dues à l’obstruction précédente du conduit, en raison de petits glissements de terrain qui se produisent à l’intérieur du cratère. Les explosions se sont produites le dimanche 20 juillet à 16 h 59 et 17 h 41.

À la suite de l’explosion, le tremor volcanique a augmenté, de sorte que l’amplitude sismique en temps réel (RSAM) est passée de 57 à 153 unités. Le tremor volcanique reste à 144 unités, ce qui implique la possibilité que d’autres petites explosions se produisent dans les heures ou les jours à venir, qui ne représentent pas un danger pour la population.

L’Ineter demande à la population générale de rester à l’écart d’au moins 1,5 kilomètre du cratère du Telica. Les autorités surveillent de près le comportement de ce volcan.

Source : 100%noticias.

Photo : webcam Ineter.

 

Guatemala , Santiaguito :

Hauteur: 2500msnm
Conditions atmosphériques: Nuageux
Vent: Est.
Précipitations: 19,30 mm.

Activite :
Le dôme Caliente est observé avec une fumerolle blanche principalement de vapeur d’eau à une altitude de 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer (9843 pieds), que le vent déplace à l’Ouest et au Sud-Est du complexe volcanique. Des explosions faibles à modérées sont enregistrées jusqu’à 3400 mètres (11 155 pieds), avec une légère présence de cendres dans le périmètre volcanique. Une incandescence est observée sur le cratère du dôme Caliente.

 

 

La station sismique STG3 enregistre des avalanches de blocs modérées à fortes, constamment observées sur les flancs Sud, Sud-Ouest et Sud-Est, certaines atteignant la base du dôme, et d’autres accompagnées de petites coulées pyroclastiques. Des écoulements pyroclastiques de plus grande ampleur pourraient être générés. Dans cette étape d’activité, des flux de blocs et de cendres ou des flux pyroclastiques de plus grande ampleur peuvent être générés. (Les recommandations du bulletin spécial du volcan Santiaguito 43-2020 restent en vigueur).

Source : Insivumeh .

Photo : Annie Winson , earthobservatory.sg

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search