18 Aout 2018. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Nicaragua : Telica , Hawai : Kilauea , Equateur / Galapagos : Sierra Negra .

Home / blog georges Vitton / 18 Aout 2018. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Nicaragua : Telica , Hawai : Kilauea , Equateur / Galapagos : Sierra Negra .

18 Aout 2018. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Nicaragua : Telica , Hawai : Kilauea , Equateur / Galapagos : Sierra Negra .

18 Aout 2018.

 

Indonésie , Anak Krakatau :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR AVIATION – VONA.

Publié: 17 Aout 2018.
Volcan: Anak Krakatau (262000)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code d’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro de l’avis: 2018KRA30
Emplacement du volcan: S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région: Lampung, Indonésie
Altitude du sommet: 976 FT (305 M)

Lava-show på kvelden over Krakatau med stemningsladda gutta boys i bakgrunnen. Ronny Valstad Magnus Ramstad Dahl Jo Bjordal

Publiée par Øystein Lund Andersen sur Lundi 6 août 2018

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption de nuages de cendres à 11h30 UTC (18h30 heure locale). L’éruption a duré 59 secondes. L’éruption et l’émission de cendres se poursuivent.

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres se situe autour de 805 M au-dessus du niveau de la mer, et peut être supérieure à ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord.

Remarques:
Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 41 mm et une durée maximale de 59 secondes.

Informations sur l’éruption de l’ Anak Krakatau
17 août 2018

Une éruption du mont Anak Krakatau, Lampung a eu lieu le 17 août 2018 à 18h30 avec une hauteur de colonne de cendres observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 805 m au-dessus du niveau de la mer). La colonne de cendres observée est noire avec une intensité épaisse inclinée vers le nord. Cette éruption est enregistrée sur les sismogrammes avec une amplitude maximale de 41 mm et une durée de ± 59 secondes.
Actuellement, l’ Anak Krakatau est au niveau de statut II (Waspada) avec une recommandation: les personnes / touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du cratère dans un rayon de 2 km autour du cratère.

Source : Magma Indonésie , PVMBG

Photo et Vidéo  : Oystein Lund Andersen.

 

Nicaragua , Telica :

Le volcan Telica a éjecté une colonne de gaz de 200 mètres de haut.

Le volcan Telica  , dans le département de León , a éjecté une colonne de gaz et de cendres de 200 mètres de haut , ce 15 Août . Aucune personne affectée n’a été signalée .

Les autorités maintiennent une surveillance permanente du volcan pour parer à toute éventualité.


Le volcan Telica est un volcan actif à 30 kilomètres de León. La dernière éruption violente a eu lieu en 1948, mais depuis lors, le volcan a expulsé de la fumée avec des rugissements.
La hauteur du volcan est juste plus d’un kilomètre (1.061 mètres) , il présente un grand cratère de 120 mètres de profondeur et de 700 de diamètre.

Le Telica  a démarré son activité en mai 2015 et la dernière explosion a eu lieu le 29 novembre 2015, considérée comme la plus forte et la plus violente.
Elle a couvert le ciel de tout l’Ouest pendant plusieurs minutes. Les cendres sont tombées en grande quantité en moins d’une minute.
Les rues étaient complètement recouvertes de cendres. Le volcan a lancé de grosses pierres et continue actuellement de faire des explosions.

Source : lajornadanet.com

 

Hawai , Kilauea :

Avis d’activité volcanique HVO / USGS

Niveau d’alerte du volcan actuel: ATTENTION
Niveau d’alerte du volcan précédent: AVERTISSEMENT

Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Émis: vendredi 17 août 2018, 8h39 HST
Source: Observatoire Hawaiian Volcano
Numéro d’avis:
Lieu: N 19 deg 25 min W 155 deg 17 min
Altitude: 4091 ft (1247 m)
Région: Hawaii

Résumé de l’activité volcanique: abaissement du niveau d’alerte de AVERTISSEMENT à ATTENTION.

Compte tenu de la faible activité éruptive du volcan Kīlauea au cours des derniers jours, le HVO abaisse le niveau d’alerte pour les dangers au sol , passant de l’AVERTISSEMENT à ATTENTION. Ce changement indique que les dangers posés par les événements d’effondrement du cratère (au sommet du Kīlauea) et les coulées de lave (zone du Rift Est inférieur; LERZ)  ont diminués. Cependant, le changement ne signifie pas avec une certitude absolue que les éruptions dans la LERZ ou les effondrements du sommet  sont terminés. Il est possible que l’activité d’éruption et d’effondrement puisse reprendre.

Bien qu’aucun signe d’activité dangereuse imminente ne soit présent à l’heure actuelle, les habitants de la région proche des fissures actives doivent rester informés, tenir compte des avertissements de la Défense civile et être prêts, si nécessaire, à s’évacuer.

Le code couleur de l’aviation reste à ORANGE.

L’Observatoire hawaïen des volcans (HVO) continuera à surveiller de près la sismicité, la déformation et les émissions de gaz du Kīlauea pour détecter tout signe de réactivation et surveiller visuellement le sommet et la LERZ. Le HVO continuera à publier des mises à jour quotidiennes et des messages supplémentaires si nécessaire.

Remarques: Contexte et pronostic :

Le volcan Kīlauea est resté silencieux pendant plus d’une semaine, sans effondrement au sommet depuis le 2 août. À part un petit bassin de lave recouvert de croûte à l’intérieur du cône de la fissure 8 et quelques entrées dispersées de lave dans l’océan  , la lave a cessé de couler dans le canal de la LERZ, le 6 août. Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) au sommet et dans la LERZ sont également considérablement réduits (le taux combiné est plus bas qu’à la fin de 2007).

Il est encore trop tôt pour dire si cette activité réduite représente une accalmie temporaire ou la fin des coulées de lave dans la LERZ et / ou des effondrements du sommet. En 1955, des pauses similaires de 5 et 16 jours ont eu lieu pendant une éruption de la LERZ de 88 jours. Pendant l’éruption du Mauna Ulu (1969-1974), une pause de 3,5 mois s’est produite à la fin de 1971.

Le HVO continuera à enregistrer des observations visuelles détaillées et à examiner les données sismiques, de déformation et de gaz , à la recherche de signes de mouvement significatif de magma ou de pressurisation, comme on pourrait s’attendre si le système se développait vers une activité renouvelée.

Source : HVO

Photo s: Bruce Omori / Extreme Exposure Fine Art Gallery

 

Equateur / Galapagos , Sierra Negra :

Mise à jour de l’activité éruptive
RÉSUMÉ
L’éruption du volcan Sierra Negra a commencé cette année le 26 Juin, et continue jusqu’à maintenant avec l’émission de coulées de lave. Cependant, l’intensité de l’éruption a été variable et plusieurs impulsions d’activité accrue ont été reconnues. Le nombre de tremblements de terre par jour enregistrés par le réseau IG-EPN au 31 Juillet  est 121 événements et ce nombre est plus petit par rapport aux jours précédents. Cependant, la sismicité continue, étant plus élevée qu’au niveau de base d’ avant le 26 Juin, qui était de 38 tremblements de terre par jour.
Les impulsions d’activité les plus élevées ont été enregistrées les 4 et 9 août. L’activité a diminué en intensité ces derniers jours, mais les coulées de lave apparemment continuent d’entrer dans la mer comme on le voit dans les images satellites du 15 Août. Il est à noter que la zone où actuellement l’activité éruptive persiste, la région d’Elizabeth Bay, où les laves continuent apparemment d’entrer dans la mer, est loin de toute population humaine ou des activités agricoles et n’est accessibles que par bateau .

SURVEILLANCE SISMIQUE
Dès le début de l’éruption du Sierra Negra, une augmentation du nombre de séismes et de leur ampleur a été mise en évidence. Entre le 26 juin et le 30 juillet, une moyenne de 265 séismes par jour a été enregistrée. Le nombre maximal d’événements a été enregistré le 29 juin avec 940 séismes. Ces derniers jours, depuis le 31 juillet, le nombre de séismes par jour est de 121, c’est-à-dire qu’il continue à être supérieur au niveau enregistré avant le 26 juin, soit 38 séismes par jour (Fig. 1). En date du 26 juin, il y a eu plusieurs épisodes de tremors volcaniques qui seront analysés plus tard..
Il est à noter que depuis le 26 juin, il y a eu 15 séismes de magnitude supérieure à M4,0. Les plus importants étaient le séisme du 4 juillet à 18h30 (TG) de magnitude M5,2, celui du 22 juillet à 12h16. avec une magnitude de M4,7, le même jour à 12h49 avec une magnitude de M4,8 et celui du 25 juillet à 9h47 avec une magnitude de M4,9 avec un épicentre dans la partie Sud de l’île.

Figure 1.- Nombre quotidien de séismes sur le volcan Sierra Negra. L’augmentation du nombre de tremblements de terre depuis le début de l’activité éruptive le 26 juin 2018 est mise en évidence.

Tremor volcanique:
Il était très intéressant de noter que l’éruption du 26 juin était accompagnée d’un tremor sismique intense à la station VH1, la plus proche des évents actifs à cette époque. Un signal de tremor faible a également été enregistré dans la composante acoustique. Par la suite, de plus petites impulsions de tremor sismique ont été enregistrées, qui ont diminué leurs amplitudes avec le temps. Les événements sismiques les plus marquants ont eu lieu les 1er, 2, 8 et 30 juillet. En août, ils ont été enregistrés aux jours 4 et 8 (figure 2). Les amplitudes spectrales les plus élevées étaient de l’ordre de 1 à 4 Hz, ce qui exclut que son origine soit liée au bruit microsismique, généré par des perturbations à l’intérieur de l’ océan .

Figure 2.- Amplitude normalisée des épisodes de tremor, avec la date d’ occurence.

SURVEILLANCE THERMIQUE ET INTENSITE D’ERUPTION :
Sur la figure 3, un graphique de la quantité de chaleur (énergie rayonnante) généré pendant la phase éruptive actuelle , détectée par les capteurs infrarouges du système  satellite MODVOLC et et pouvant être associée à l’intensité de l’activité éruptive. Comme indiqué dans notre précédent rapport (Rapport spécial n ° 16), plusieurs impulsions d’activité ont été enregistrées dans lesquelles l’intensité de l’éruption a augmenté: au début du 26 juin, et plus tard, d’autres pics ont été détectés : les 2 , 8, 10, 13, 18 et 23 juillet. Toutes ces impulsions d’activité ont eu lieu dans l’évent situé dans la partie inférieure du flanc Nord du volcan (Fissure 4) à l’exception des émissions de lave qui se sont produites le premier jour de l’éruption le long des fissures situées sur les flancs moyen et supérieurs (fissures 1, 2,3 et 5).
Par la suite, une autre impulsion d’activité a été détectée le 28 juillet lorsque l’on a observé qu’en général la taille de ces impulsions diminuait (Fig. 3). Cependant, le 4 août, une nouvelle impulsion d’activité a été enregistrée, dont l’intensité était plus élevée et le 9 août, le pulse était encore plus important (8 298 MWatts) et le deuxième après le pulse du 2 juillet (11 778 MWatts), selon les données fournies par le MODVOLC. En date du 9 août, le nombre et l’intensité des anomalies thermiques avaient diminué, comme l’ont rapporté MODVOLC (Fig. 1), MIROVA (Fig. 4) et FIRMS. Cela montrerait qu’à l’heure actuelle l’éruption se poursuit avec l’émission de laves depuis la fissure 4, la seule active actuellement, que l’intensité de l’éruption a diminué et que jusqu’au 15 août, on pouvait observer sur les images satellites que les laves continuaient à pénétrer dans la mer.

Figure 3.- Mesure de la chaleur (flux rayonnant) générée par l’éruption entre le 26 juin et le 15 août 2018, selon les informations fournies par le système satellite MODVOLC.

…/…

CONCLUSIONS
L’éruption du volcan Sierra Negra, qui a débuté le 26 juin de cette année, se poursuit  avec l’émission de coulées de lave qui continuent apparemment à entrer dans la mer.
Depuis le 31 juillet, le nombre de séismes par jour est de 121, soit une diminution par rapport à ce qui a été enregistré depuis le début de l’éruption jusqu’à cette date. En tout état de cause, la sismicité continue à être supérieure au niveau d’avant le 26 juin, soit 38 séismes par jour.
Depuis le début de l’éruption, l’intensité de l’activité a été variable et plusieurs impulsions de haute activité ont été reconnues. Ces derniers jours, de nouveaux pulses éruptifs ont été reconnus, le plus important étant enregistré  les 4 et 9 août, après quoi cette activité a légèrement diminué. Ces impulsions d’activité accrue ont été accompagnées d’épisodes importants de tremor sismique.
Comme indiqué dans le précédent rapport (Rapport spécial n ° 16), l’interaction entre la lave chaude et l’eau froide de l’océan génère d’importantes explosions et de grandes quantités de gaz volcaniques, qui sont un danger pour les personnes à bord des navires à proximité; Comme cette situation continue à se produire, il est recommandé d’éviter d’aborder ces sites et de maintenir une distance de sécurité  .
Il convient également de noter que les émissions de gaz sont permanentes et peuvent atteindre des concentrations susceptibles de provoquer un inconfort chez l’homme et d’affecter la végétation. Il est recommandé de ne pas s’approcher des zones d’émission de lave ou des zones où le panache volcanique est observé.
L’Institut géophysique-EPN entretient des contacts fréquents avec les autorités du parc national des Galápagos en communiquant sur l’évolution de l’éruption et continue de manière permanente les activités de surveillance et d’évaluation de la menace.

Source : IGEPN

Photo : blacknews.ro

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search