18 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Equateur / Galapagos : Fernandina , Guatemala : Fuego , Philippines : Mayon .

Home / blog georges Vitton / 18 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Equateur / Galapagos : Fernandina , Guatemala : Fuego , Philippines : Mayon .

18 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Equateur / Galapagos : Fernandina , Guatemala : Fuego , Philippines : Mayon .

18 Juin 2018.

 

 

Pu’u ‘Ō’ō  / Kilauea , Hawai :

Samedi 16 juin 2018, 22h15 HST (dimanche 17 juin 2018, 08:15 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet Altitude 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code de couleur actuel de l’aviation: RED

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone

L’éruption de la Zone du Rift Est-Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements.

Les fontaines du cône de la Fissure 8 continuent d’alimenter en lave le canal bien établi qui se jette dans l’océan à Kapoho. De temps en temps, la lave se répand sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large avec un dégazage soufflé vers la terre. Les fissures 16 et 18 continuent de suinter de lave et de légères éclaboussures de la Fissure 15 ont été observées tard dans la journée. Le champ d’écoulement est relativement stable avec peu de changement dans sa taille et sa forme au cours des derniers jours.

 

Les cheveux de Pelé et d’autres fragments de verre volcanique léger provenant de la fontaine de lave de la Fissure 8 continuent de retomber sous le vent de la fissure, recouvrant le sol à quelques centaines de mètres de l’évent. Les vents violents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures de la Fissure 8 lorsque les conditions le permettent et rapportent ces informations à la Défense Civile du Comté d’Hawaii. Les observations sont également recueillies quotidiennement à partir de fissures dans le secteur de la route 130; aucun changement de température, de largeur de fissure ou d’émission de gaz n’a été constaté depuis plusieurs jours.

Vue de l’entrée active dans l’océan dans le voisinage de Vacationland. L’interaction de la lave chaude avec l’océan crée un «dégazage», un panache d’eau de mer corrosif chargé d’acide chlorhydrique et de fines particules volcaniques qui peuvent irriter la peau, les yeux et les poumons, mais qui se dissipe rapidement avec la distance.

 

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de la Fissure 8. Les vents devraient amener du VOG dans les parties centrale, Sud et Ouest de l’île d’Hawaï.

Sommet du volcan Kīlauea

La sismicité a culminé à environ 35 tremblements de terre par heure ce matin. À 10 h 22 HST, une faible émission de gaz et de cendres est sortie du cratère Halema’uma’u produit par une explosion souterraine d’une énergie équivalente à un séisme de magnitude 5,3. Par la suite, la sismicité a chuté brusquement au sommet du Kīlauea mais a lentement augmenté durant la journée atteignant 25 tremblements de terre par heure (magnitude <3,0) à 21h HST. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema’uma’u se poursuit en réponse à l’affaissement continu du sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Dimanche 17 juin 2018, 9 h 09 HNT (dimanche 17 juin 2018, 19:09 UTC)

Volcan Kīlauea  , Lower East Rift Zone

L’éruption de la Zone du Rift Est-Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements.

Les fontaines du cône de la Fissure 8 continuent d’alimenter en lave le canal bien établi qui se jette dans l’océan à Kapoho. À l’occasion, de petites quantités de lave se déversent brièvement sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large avec un dégazage soufflé vers la cote . Des fissures 16/18 continuent de suinter de la lave et  une incandescence et des éclaboussures légères ont été observées hier à proximité de la fissure 6/15. Le champ d’écoulement est relativement stable avec peu de changement dans sa taille et sa forme au cours des derniers jours.

Sommet du volcan Kīlauea

La sismicité au sommet du Kīlauea a progressivement augmenté à environ 30 tremblements de terre par heure pendant la nuit et quelques événements ont été ressentis dans la région du volcan. À 06h26 HST, les instruments du HVO ont enregistré une libération d’énergie compatible avec une explosion souterraine, mais le panache de gaz qui en résultait, qui était bref et presque dépourvu de cendres, a été observé entre 5 000 et 7 000 pi au-dessus du niveau de la mer. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema’uma’u se poursuit en réponse à l’affaissement continu du sommet.

Dimanche 17 juin 2018, 16h40 HST (lundi 18 juin 2018, 02:40 UTC)

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone

L’éruption de la Zone du Rift Est-Est (LERZ) dans Leilani Estates se poursuit avec peu de changements.

Des fontaines atteignant 165 pieds de haut émergent du cône de la Fissure 8 et continuent d’alimenter en lave le canal bien établi qui se jette dans l’océan à Kapoho. À l’occasion, de petites quantités de lave se déversent brièvement sur les digues du chenal. L’entrée dans l’océan est restée assez large  . Les fissures 16/18 continuent de suinter de la lave. Une incandescence (visible sur la  PGcam à gauche de la fissure 8 la plupart des nuits) et des éclaboussures légères ont été observées à partir de la fissure 6. Le champ d’écoulement est relativement stable avec peu de changement de taille et de forme ces derniers jours.

La fontaine de lave de la fissure 8 projette ses impulsions à des hauteurs de 50 m (165 pi) sur un cône de cendres. La fissure 8 alimente la lave dans le chenal bien établi qui se jette dans l’océan.

Sommet du volcan Kīlauea

Après l’événement explosif de ce matin, la sismicité au sommet du Kīlauea augmente lentement. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema’uma’u se poursuit en réponse à l’affaissement continu du sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Source : HVO

Photos : USGS , Allan Lerner , Mick Kalber.

Video : Big Island Video news

 

 

 Fernandina , Galapagos /Equateur :

Rapport Spécial du Volcan Fernandina N ° 4 – 2018
L’éruption continue

Le volcan Fernandina, situé dans la province des Galápagos à 90 km au Nord-Ouest de Puerto Villamil et à 140 km à l’Ouest de Puerto Ayora, a entamé un nouveau processus éruptif hier 16 juin 2018 entre 11h00 et 11h15 heure des Galápagos ( Voir le Rapport Spécial du Volcan Fernandina N ° 3 – 2018). Le processus éruptif continue, caractérisé par l’émission de coulées de lave et de nuage de gaz, associé à un tremor (figure 1) enregistré dans les stations sismiques situées sur l’île de Fernandina.

Figure 1. Enregistrement sismique des tremors dans la station FER1, située sur l’île Fernandina (source: IGEPN)

Les observations faites grâce aux photos et vidéos reçues à l’Institut de géophysique indiquent une éruption de fissure radiale située sur le flanc NNE du volcan (Figure 2). Les coulées de lave ont atteint la mer et le nuage de gaz, à faible teneur en cendres, s’étend sur plus de 250 km vers l’Ouest-Nord-Ouest (figure 3). Les éruptions passées de ce volcan ont duré de quelques jours à plusieurs semaines, nous estimons donc des durées similaires pour ce processus éruptif.

Figure 2. Photographie montrant la fissure déversant la lave lors de l’éruption du volcan Fernandina  .

Il convient de noter qu’il n’y a pas d’établissements humains dans la région de l’éruption et que la direction du vent transporte le gaz vers l’Ouest-Nord-Ouest, contrairement à la direction des îles peuplées (Isabela, Santa Cruz, Floreana et San Cristobal). Il est recommandé de rester loin de l’éruption et en particulier de l’entrée de la lave dans la mer car des explosions peuvent se produire lorsque la lave entre en contact avec l’eau et ce phénomène produit une grande quantité de gaz toxique. Les coulées de lave peuvent également causer des incendies. L’IGEPN poursuit la surveillance volcanique et informera si des changements dans l’activité interne ou externe du volcan sont observés.

Source : IGEPN

 

Fuego , Guatemala :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEFGO # 79-2018 Descente de lahars dans les ravines SECA ET MINERAL ,  Guatemala 17 juin 2018, 14h40 (heure locale)

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.

En raison des pluies continues dans la région du volcan Fuego et à l’accumulation abondante de matériel provenant de l’éruption récente, il est enregistré actuellement la descente de forts lahar  dans les canyons Seca et Minéral, affluents de la rivière Pantaleon.

Ils ont une largeur d’environ 40 mètres  sur 2 mètres de haut, ces lahares provoquent des vibrations sur leur passage. Les matériaux de ces lahar sont pâteux, abondant en matières fines , transportant des blocs jusqu’à 2 mètres de diamètre, ils arrachent les troncs et les branches des arbres sur leur passage. En raison de la dernière éruption, ils descendent chaud, sentant l’odeur du soufre et émanant de la vapeur  en raison de leur température.

En raison des pluies qui se produisent dans l’après-midi et le soir, la probabilité de lahars se produisant dans l’un des principaux ravins persiste .

Activité du volcan :
Un dégazage faible , de couleur blanche , à une faible hauteur , qui se disperse  vers l’ouest est enregistré . 4 à 5 faibles explosions par heure , expulsant des colonnes de cendres grises à 4500-4700 mètres (14765 à 15750 pieds)  sont notées . Elles se dispersent vers l’Ouest . De faibles grondements sont signalés avec des ondes de choc modérées. Des avalanches modérées sont notées sur le contour du cratère.

Source : Insivumeh.

 

Mayon , Philippines :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON 18 juin 2018 08:00 A.M.

Le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon a enregistré un (1) séisme volcanique au cours des dernières 24 heures. Le dégazage de l’évent actif n’a pas pu être observé en raison des nuages ​​épais couvrant le sommet. La lueur dans le cratère du sommet pouvait être observée la nuit. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne mesurée 2.229 tonnes / jour le 16 Juin 2018. Les données de nivellement précises obtenues du 02 au 14 avril 2018 indiquent une inflation de l’édifice par rapport aux 22-29 mars 2018 et un léger gonflement des pentes moyennes à partir du 05 mai 2018. Les données à moyen terme sur la déformation du sol montrent toutefois que l’ édifice est toujours en deflation, ce qui correspond à la diminution des troubles, mais qu’il est toujours gonflé par rapport aux niveaux de référence de 2010 .

Le niveau d’alerte 2 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que le Mayon est à un niveau modéré de troubles. Le Dost-PHIVOLCS rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastique  et des chutes de cendres peuvent encore se produire et menacer les zones dans la partie supérieure des pentes moyennes du Mayon. Le DOST-PHIVOLCS recommande que l’entrée dans la zone de danger permanent de six kilomètres et la zone de danger prolongée de sept kilomètres dans le secteur sud-sud-ouest à est-nord-est, s’étendant d’Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo soit strictement interdite. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses sont également invitées à observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Les canaux fluviaux actifs et ceux qui sont éternellement identifiés comme des zones sujettes aux lahar dans les secteurs méridionaux et orientaux devraient également être évités, en particulier lorsque le temps est mauvais ou lorsque les précipitations sont abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques provenant d’ explosions soudaines et de  PDC peuvent présenter des dangers pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Mayon Volcano et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search