13 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Guatemala : Pacaya , Guatemala : Fuego , Indonesie : Agung ,

Home / agung / 13 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Guatemala : Pacaya , Guatemala : Fuego , Indonesie : Agung ,

13 Juin 2018. FR. Hawai : Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Guatemala : Pacaya , Guatemala : Fuego , Indonesie : Agung ,

13 Juin 2018.

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

lundi 11 juin 2018, 22 h 32 HST (mardi 12 juin 2018, 08:32 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ROUGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone:

L’éruption de lave continue à partir du système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

Une ligne d’évents rapprochés à la Fissure 8 continue son éruption , produisant des fontaines atteignant des hauteurs jusqu’à 160 pieds, juste plus haut que le cône de projections  . Cette activité continue d’alimenter le flux canalisé rapide qui pénètre dans l’océan à Kapoho. Les Fissures 16 et 18 poursuivent leur faible activité comme cela a été noté ces derniers jours. Le survol de cette soirée a montré un fort panache de vapeur à l’extrémité Sud de l’entrée de la lave dans  l’océan avec de fréquentes explosions de vapeur sur le front d’écoulement.

Importante vídeo , tornado🌪🌪 nace de la fisura 8 en la isla #de Hawaii #video #erupcion #LenanieEstates #volcano (Vía Kai Niskuki)

Publiée par Alerta Roja sur Samedi 9 juin 2018

Les cheveux de Pelé et d’autres verres volcaniques légers provenant des fontaines de la Fissure 8 retombent sous le vent de la fissure et s’accumulent sur le sol dans les terres de Leilani. Les vents violents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures de la Fissure 8 lorsque les conditions le permettent et rapportent ces informations à la Défense Civile du Comté d’Hawaii. Les observations sont également recueillies quotidiennement à partir des fissures dans le secteur de la route 130; aucun changement de température, de largeur de fissure ou d’émission de gaz n’a été constaté depuis plusieurs jours.

 

 

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de la Fissure 8. Les émissions de gaz ont augmenté au cours des deux dernières semaines. Les conditions de l’alizé devraient amener du VOG vers le Sud et l’Ouest de l’île d’Hawaï.

Sommet du volcan Kīlauea:

Les niveaux de sismicité ont augmenté depuis la petite explosion de ce matin. Il n’y a pas eu d’émissions importantes de cendres depuis cet événement matinal. Si le modèle d’augmentation sismique observé avant les explosions précédentes continue de se répéter, nous nous attendons à ce qu’il se produise un autre événement dans les 6 à 12 heures à venir. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites décharges de cendres et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

 

Amazing Sunrise Lava on Lava Boat Tour 6/12/18 from shane turpin on Vimeo.

 

Mardi 12 juin 2018, à 8 h 54 HNT (mardi 12 juin 2018, 18:54 UTC)

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone

L’éruption de lave continue à partir du système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

Une ligne d’évents rapprochés à la Fissure 8 continue son éruption , produisant des fontaines atteignant des hauteurs jusqu’à 160 pieds, juste plus haut que le cône de projections . Cette activité continue d’alimenter le flux canalisé rapide qui pénètre dans l’océan à Kapoho. Les faibles projections se poursuivent aux Fissures 16/8 comme cela a été noté au cours des derniers jours. Le survol de ce matin a permis d’observer le débordement d’un petit étang du côté Est de la Fissure 8 qui ne s’étendait pas au-delà des laves antérieures de la Fissure 8 . La lave entrait dans l’océan sur une longueur plus grande ce matin avec plusieurs petits points incandescents , de petits panaches et deux entrées plus grandes avec des panaches correspondants. Les zones de dégazage étaient également plus dispersées qu’hier.

Sommet du volcan Kīlauea

À 1:52 HST, une autre petite explosion de cendres s’est produite au sommet du Kīlauea. Cet événement et plusieurs de ses tremblements de terre précurseurs ont été largement ressentis dans la région du volcan. La sismicité a chuté à la suite de l’événement, comme elle l’a généralement fait avec les récentes explosions. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Les événements au sommet du Kīlauea au cours des dernières semaines ont radicalement remodelé le cratère Halema’uma’u, montré ici dans cette vue aérienne, qui regarde vers l’Ouest au travers du cratère. La surface plate évidente (photo-centre) est l’ancien plancher du cratère Halema’uma’u, qui s’est affaissé d’au moins 100 m (environ 300 pi) au cours des deux dernières semaines. Des fissures au sol circulaires au bord du cratère peuvent être vues en traversant le parking (à gauche) de l’ancien point de vue visiteur   (fermé depuis 2008). La partie la plus profonde du cratère  Halema’uma’u (avant-plan) est maintenant à environ 300 m (1.000 pi) en dessous du bord du cratère. Le bord et les murs du cratère Halema’uma’u continuent à s’affaisser vers l’intérieur et vers le bas avec une subsidence continue au sommet du Kīlauea.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Mardi 12 juin 2018, 16 h 12 HST (mercredi 13 juin 2018, 02:12 UTC)

Volcan Kīlauea Lower East Rift Zone

L’éruption de lave continue à partir du système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates.

Une ligne d’évents rapprochés à la Fissure 8 continue son éruption en produisant des fontaines entourées d’un cône de projection de 115 pieds. Cette activité continue d’alimenter le flux canalisé rapide qui pénètre dans l’océan à Kapoho. La faible activité de lave continue aux Fissures 16/18 comme cela a été noté pour les derniers jours. Une incandescence a été observée aux fissures 15 et 22. La lave entrait dans l’océan sur une plus grande longueur ce matin avec plusieurs points mineurs incandescents, de petits panaches , deux entrées plus grandes et des panaches correspondants. Les zones de dégazage étaient également plus dispersées qu’hier.

Sommet du volcan Kīlauea

La sismicité continue d’augmenter après l’éruption explosive de ce matin. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu au sommet.

Les émissions de dioxyde de soufre du sommet du volcan ont chuté à des niveaux qui sont environ la moitié de ceux mesurés avant le début de l’épisode actuel d’activité éruptive. Ce gaz et des quantités mineures de cendres sont transportés sous le vent, avec de petites rafales de cendre et de gaz accompagnant une activité explosive intermittente.

Source : HVO

Video : Alert Rojas, Shane Turpin

Photos : Andrew Hara , Usgs ,

 

Pacaya , Guatemala :

Guatemala: le volcan Pacaya augmente son activité

Ces derniers mois, le volcan a présenté des coulées de lave et des explosions stromboliennes .

Le volcan Pacaya, situé à 50 kilomètres au Sud de la capitale guatémaltèque, a augmenté son activité mardi, bien qu’il ne représente aucun risque pour la population, a informé une source officielle.
L’Institut national de sismologie, volcanologie, Hydrologie Météorologie (INSIVUMEH) a signalé que le volcan de 2552 mètres d’altitude, a enregistré une activité strombolienne.
Il a ajouté qu’au cours des derniers mois, le volcan a présenté des coulées de lave, des explosions stromboliennes et des grondements sensibles à de longues distances.

Mais il a averti que durant ces dernières heures , la fréquence de ses explosions a augmenté, qui atteignent 150 mètres au-dessus du cratère et génèrent des vibrations des toits de maisons, sensibles à une distance de 10 kilomètres dans le périmètre volcanique.
Le corps scientifique a averti que l’activité de ce volcan peut augmenter encore dans les heures ou les jours à venir.
L’Insivumeh a recommandé au Coordonnateur National pour la Réduction des Catastrophes (Conred) de suivre l’évolution de l’activité du volcan Pacaya et d’adopter les précautions nécessaires.

La dernière éruption du Pacaya, situé dans la municipalité de San Vicente Pacaya, dans le département sud d’Escuintla, a eu lieu en juin 2015.

Source : elsalvador.com.

Source : EFE

 

Fuego , Guatemala :

BULLETIN SPÉCIAL volcanologique BEFGO # 59-2018 Guatemala 12 Juin 2018, 19h35 (heure locale)

Descente de coulées pyroclastiques dans la ravine Seca 

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝ Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.

Le volcan Fuego présente en ce moment la descente de coulées pyroclastiques vers le Canyon Seca. On estime que ce nouveau flux produira un rideau de cendres qui atteindra 6000 mètres au dessus du niveau de la mer et qu’il sera dispersé principalement au Nord et au Nord-Est selon la direction du vent
Il est important de noter que les flux pyroclastiques transportent des gaz et des matériaux très chauds, il est donc recommandé de ne pas rester à l’intérieur des ravins ou dans leur voisinage.
Dérivés de l’activité explosive, des avalanches apparaissent constamment qui produisent d’épaisses colonnes de cendres qui, comme les coulées pyroclastiques, sont transportées par le vent vers le Nord et le Nord-Est, de sorte que des cendres peuvent retomber dans cette direction.
Ces événements peuvent continuer à se produire au cours des heures et des jours à venir , impactant les principaux ravins.

RAPPORT DE LA RECONNAISSANCE AÉRIENNE DU VOLCAN FUEGO 10 JUIN 2018

Dérivé de l’activité du 3 Juin est resté une surveillance constante de l’activité du volcan Fuego . Pour cette raison, le 10 Juin à 07h50 une inspection aérienne de la structure volcanique a été réalisée. Les points inspectés étaient : l’activité actuelle, la morphologie du cratère et l’état général des ravins qui ont manifesté une activité volcanique.

Statut de l’activité
Au cours de la visite, il a été observé que l’activité explosive principale est concentrée dans la partie centrale du cratère. Les explosions se développent dans la zone du cratère, on estime que les panaches de dégazage atteignent entre 4500 et 4700 m (14763 à 15420 pieds); Ces colonnes sont soutenues car le vent est calme.
Dérivé des explosions , des avalanches sont générées vers les Barranca Las Lajas, Ceniza et principalement Seca , en déplaçant des blocs de matières volcaniques qui sont instables dans la zone du cratère et en soulevant des colonnes de cendres dans leur trajectoire , qui ne dépassent pas la hauteur du cratère .

Morphologie du cratère
Il a été observé que contrairement aux éruptions récentes, la morphologie actuelle du cratère n’a pas présenté de changement, c’est-à-dire qu’elle conserve sa structure conique. La formation d’un nouveau cratère n’était pas évidente, cependant il y a présence d’activité fumeroliennes dans la partie inférieure du cratère, une activité qui peut être associée à une fissure où une activité a déjà été observée.

État des ravins :
En ce qui concerne les observations des ravins autour du Volcan de Fuego, 4 d’entre eux ont de nouveaux matériaux pyroclastiques. Ceux qui ont la plus grande quantité de matériel volcanique sont les ravins Las Lajas et Seca qui sont situés d’abord vers le Sud-Est et le second vers le Sud-Ouest. Le canyon Ceniza et le canyon Taniluyá présentent tous deux des matériaux mais en plus petite quantité. Il a été observé que sur le chemin des dépôts de coulées pyroclastiques , il a commencé à se former des ravins (canaux) en raison de l’action des dernières pluies qui a commencé à enlever le matériau le plus superficiel composé de couche de cendres.

Conclusions: 
Actuellement, il y a une activité caractéristique du Volcan Fuego avec des colonnes de dégazage et des avalanches occasionnelles. L’éruption du 3 juin ne s’est pas développée dans la partie centrale du cratère puisque la preuve de terrain ne montre aucun changement dans sa morphologie. Une forte accumulation de matériel volcanique a été observée dans les ravins Las Lajas, Seca, Taniluyá et Ceniza, cette situation continuera à générer des lahars modérés et forts de manière récurrente, principalement pendant la saison des pluies actuelle où de fortes pluies sont attendues.

Source : Insivumeh

Photos : Insivumeh

 

Agung , Indonésie : 

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 13 Juin 2018.
Volcan: Agung (264020)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Agung
Numéro de l’avis: 2018AGU27
Localisation du volcan : S 08 deg 20 min 31 sec E 115 deg 30 min 29 sec
Région: Bali, Indonésie
Altitude du sommet: 10054 FT (3142 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 03h05 UTC (11h05local). L’éruption et l’émission de cendres ne se poursuivent pas.

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres se situe autour de 5142 M (16454 pi) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant à l’Ouest et au Sud-Ouest

Remarques:
l’activité sismique est dominée par les tremblements de terre volcaniques.

Le mont Agung est entré en éruption depuis le 21 novembre 2017 et jusqu’à présent l’activité d’éruption se produisait encore occasionnellement à échelle réduite. Le PVMBG continue de surveiller intensivement les activités du Gunung Agung 24 heures sur 24. Nous présentons ici une évaluation des activités du Gunung Agung du 1er mai au 7 juin 2018:

Visuel:
Le temps est généralement observé comme lumineux, nuageux ou à la pluie , le vent souffle faiblement à modérément vers l’Ouest et l’Est. Des fumées dominées par de la vapeur d’eau et des produits de cendres volcaniques ont été observées à une hauteur de 50 à 1000 mètres au dessus du sommet du pic. Le dernier rapport VONA a  délivré un code couleur Orange. Le volume du dernier dôme de lave mesurait environ 23 millions de m3 (environ un tiers du volume vide du cratère).
Sismicité:
Des tremblements de terre à haute et basse fréquence sont encore enregistrés indiquant le mouvement faible du magma de la profondeur à la surface. La sismicité enregistrée indique deux   tremblements de terre d’éruption  , 223 tremblements de terre d’émission, 3 Tremors harmoniques, 1 tremblement de terre basse fréquence, 80 tremblements de terre peu profonds volcaniques, 65 tremblements de terre volcaniques, 23 tremblements de terre Tectonique Locaux, deux tremblements de terre ressentis, 110 tremblements de terre tectoniques.
Déformation:
Les mesures GPS et par Tiltmetre montrent généralement des tendances à long terme (période de décembre 2017 à début juin 2018) sous forme de déflation. Mais pour le court terme qui commence à partir de la deuxième semaine de mai 2018 jusqu’à présent, la tendance à l’inflation est observée . Le résultat de la modélisation de la déformation indique qu’il y a encore une accumulation de pression de magma à une profondeur d’environ 3-4 km sous le pic.
Géochimie

Le gaz SO2 mesuré à l’aide du scanner DOAS montre le flux dans la plage de 190 à 203 tonnes / jour. La mesure du gaz SO2 indique qu’il y a toujours une contribution du magma de la profondeur à la surface.

Satellite:

Les satellites enregistrent encore l’existence de Hotspot (points chauds) dans le cratère du Mont Agung. Ceci indique la présence de matière de lave chaude qui peut être causée par l’existence d’un épanchement / écoulement de magma à la surface du cratère mais avec un faible taux.

Conclusions et recommandations

– Le niveau d’activité du Gunung Agung est toujours au niveau III (Siaga). L’activité volcanique du Gunung Agung est encore relativement élevée, pas encore stable et a encore le potentiel d’éruption.
– Si une éruption se produit à ce moment, le matériel éruptif peut encore être localisé dans un rayon de 4 km autour du sommet. En dehors de la zone, les communautés peuvent faire des activités normales comme d’habitude. Pour l’instant, il n’y a toujours pas besoin d’évacuation car le danger potentiel  n’a pas menacé les installations et les gens autour du Gunung Agung.
– Les gens doivent préparer un masque pour éviter les dangers des cendres volcaniques pour la santé si à tout moment l’éruption du mont Agung se produit.
– Le public doit rester calme tout en maintenant la préparation car l’activité du Mont Agung n’est pas revenue à la normale.
– Les  informations sur l’ activité du mont Agung sont constamment mises à jour toutes les 6 heures et si les gens ont besoin d’informations plus spécifiques,  contacter le Poste d’Observation du volcan situé à Rendang et Batulompeh.

Source : Magma Indonesia , Centre de Volcanologie et d’Atténuation des Risques Géologiques

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search