13 Janvier 2022 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Stromboli , Kamchatka : Karymsky , Equateur / Galapagos : Wolf , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima .

Home / blog georges Vitton / 13 Janvier 2022 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Stromboli , Kamchatka : Karymsky , Equateur / Galapagos : Wolf , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima .

13 Janvier 2022 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Stromboli , Kamchatka : Karymsky , Equateur / Galapagos : Wolf , Hawaii : Kilauea , Japon : Suwanosejima .

13 Janvier 2022 .

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 13 Janvier 2022 – 9h00

L’éruption débutée le 22 Décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Sur les dernières 72h, l’amplitude du trémor est en augmentation. Des fluctuations dans l’amplitude du trémor peuvent toujours se produire ; elles sont liées en partie au niveau du lac de lave qui varie en fonction du mode de dégazage, de l’érosion du conduit éruptif et des ouvertures sporadiques des tunnels qui permettent une vidange du cône.

Comme sur une majeure partie de la Réunion, les mauvaises conditions météorologiques persistent sur le site éruptif. Cependant ce matin un plafond nuageux relativement haut a permis quelques
observations. Celles-ci montrent que les projections de lave au niveau du cône sont toujours présentes et dépassent occasionnellement la hauteur du cône . Régulièrement des débordements du lac de lave sont observés ainsi que de nombreuses résurgences de coulées de lave au toit du tunnel de lave en aval du cône .

 

Sur les dernières 24h :
– Douze séismes volcano-tectoniques, de faible magnitude (<1.5), ont été enregistrés sous le sommet.
– Les déformations de surface montrent toujours une déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif.
– Du fait des très mauvaises conditions météorologiques, extrêmement peu d’estimations de débit de lave par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) n’ont pu être réalisées. Vers 20h00 (heure locale) hier soir, le débit a été estimé à 4 m3/s.

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : OVPF

Photo : Péi volcan – Accompagnateur en montagne / Frederick Leveneur .

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 03 Janvier 2022 au 09 Janvier 2022. (date d’émission 11 Janvier 2022)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité explosive volcanique de type strombolien couplée à une activité d’éclaboussures, avec une fréquence totale des événements à un niveau faible et avec une intensité d’explosions de faible à moyenne dans les deux zones du cratère Nord et Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne montrent pas de variations significatives.

3) DEFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol de l’île n’ont montré aucun changement significatif à signaler pour la période sous revue.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Flux de CO2 des sols dans la zone sommitale à des valeurs élevées.
Rapport C/S dans le panache sur des valeurs moyennes.
Il n’y a pas de mise à jour sur le rapport isotopique de l’Hélium dans les puits (dernières données du 14/12/2021 sur des valeurs élevées).
5) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique observée par satellite était faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Durant la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190m, Punta Corvi, altitude 400m et Pizzo). L’activité explosive a été produite par 5 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par 2 situés dans la zone du cratère Centre-Sud ; tous les évents éruptifs sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Dans l’ensemble, l’activité éruptive de la période d’observation n’a pas indiqué de changements spécifiques par rapport à ce qui a été observé la semaine précédente, s’installant à un niveau bas et avec une prévalence de la zone N par rapport à celle du CS  . Dans le détail, la zone du cratère Nord a produit une activité explosive de faible fréquence et d’intensité allant de faible à moyenne, émettant principalement des matières grossières (lapilli et bombes) mélangées à une portion de particules fines  . Les produits ont été émis jusqu’à ~ 120 m de haut sur la terrasse du cratère avec une distribution radiale et dans certains cas avec de grandes retombées le long de la Sciara del Fuoco. L’activité de projection produite principalement par N2 avec une intensité variable et produisant épisodiquement de modestes dépôts rhéomorphiques dans la partie supérieure de la Sciara del fuoco s’est poursuivie (e.g., 5 janvier 2022 ). En ce qui concerne la zone du cratère Centre-Sud, l’activité explosive a été placée sur un niveau de fréquence basse avec une intensité faible à moyenne et des produits émis jusqu’à ~ 100 mètres sur la terrasse du cratère. L’activité était principalement produite par l’évent S2 avec principalement des matières fines (cendres) et secondairement grossières (lapilli/bombes) ; la bouche S1 et le secteur C ont montré une activité explosive épisodique couplée à un dégazage et à un soufflage .

Source : INGV

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/583-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-01-11/file

 

Kamchatka , Karymsky :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis : 13 janvier 2022
Volcan : Karymsky (CAVW #300130)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-06
Emplacement du volcan: N 54 deg 2 min E 159 deg 26 min
Région : Kamchatka, Russie
Altitude du sommet : 1486 m (4874,08 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité explosive du volcan se poursuit. Les données satellitaires du KVERT ont montré que des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 6 km d’altitude. à 00h20 UTC le 13 janvier. Le panache de cendres s’étend au nord-nord-ouest du volcan.
Une activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Explosions de cendres jusqu’à 10 km (32 800 pieds) d’altitude. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux et volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
6000 m (19680 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/du nuage : 20220113/0020Z – Himawari-8

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 10 km (6 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : NNW / azimut 344 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20220113/0020Z – Himawari-8

Source :  Kvert

Photo : Kvert , G. Volynets.

 

Equateur / Galapagos , Wolf :

RAPPORT QUOTIDIEN D’ACTIVITE DU VOLCAN WOLF, Jeudi 13 janvier 2022.

Du  : 11 Janvier 2022 , 11 : 00 : 00 Au : 12 Janvier 2022 , 11:00 :00

Niveau d’activité de surface : très élevé
Tendance de surface : Descendante
Interne : élevé
Tendance interne : Descendante

Sismicité : La sismicité a été réalisée avec les données de la station FER1

Tremors d’émissions (TREMI) 1

 

Emission / colonne de cendres :
Les émissions de gaz observées par les images satellites restent dans une direction Sud-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellitaire MIROVA a signalé 2 alertes thermiques élevées (195 et 352 MW) et 1 très élevée (7914 MW), de même, le système satellitaire FIRMS signale plus d’une centaine d’alertes thermiques sur le volcan Wolf au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Selon la carte préliminaire de l’éruption, basée sur des images satellites de Planet Scope et Sentinel-2, la ou les coulées de lave ont couvert une superficie d’environ 7,6 km2. La portée maximale estimée des coulées de lave est de 16,5 km depuis l’évent le plus élevé (triangle bleu : éventuellement inactif) et de 15 km depuis la fissure active (triangle violet). Par conséquent, il est considéré qu’au moment de la publication de ce rapport, les coulées de lave n’ont pas atteint la mer.

L’IG a signalé qu’un essaim sismique sur le volcan Wolf a commencé à 21 h 00 le 6 janvier, suivi d’un tremblement de terre de 2,4 M enregistré à 21 h 35 et d’un tremor à 23 h 15. Des fissures se sont ouvertes dans une zone au Sud-Est de la caldeira du sommet dans les cinq minutes suivant le début du tremor et une nouvelle éruption a commencé. À 00 h 20 le 7 janvier, des images satellites ont montré des panaches de cendres et de gaz s’élevant à des altitudes variables entre 1,9 km (6 200 pieds) et 3,8 km (12 500 pieds) d’altitude , avec les parties inférieures du panache dérivant vers le Nord-Est et les parties supérieures dérivant vers l’Ouest. Des anomalies thermiques ont indiqué l’avancée des coulées de lave sur les flancs Sud et Sud-Est. Le Parque Nacional Galápagos et la Galapagos Conservancy ont évacué huit personnes par hélicoptère, y compris des gardes du parc et des scientifiques qui travaillaient près du bord du cratère, par mesure de précaution et ont noté que l’habitat d’une population d’iguanes terrestres roses en danger critique d’extinction était loin de l’éruption. Les photos montraient une ligne de fontaines de lave s’élevant le long de la fissure et des coulées de lave avançant sur la végétation. Des anomalies thermiques ont continué d’indiquer la progression de la lave du 8 au 11 janvier. Des panaches composés principalement de gaz ont atteint 1,3 km (4 300 pi) d’altitude et ont dérivé vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Les coulées de lave n’étaient pas loin de l’océan le 10 janvier. Des photos publiées le 11 janvier par le Parque Nacional Galápagos montraient une fontaine de lave au niveau d’un cône en croissance et des coulées de lave fluide s’avançant depuis la base du cône. Les coulées de lave avaient parcouru 15 km au Sud-Est, puis à l’Est, le 11 janvier.

Sources : IGEPN , GVP.

Photo : Comunicación Imparcial Provincia De Santa Elena ( Année et auteur inconnu ) .

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4 091 pi (1 247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, a repris vers 18h40 le 11 janvier, après une courte pause. Toute l’activité de lave est confinée au cratère, et il n’y a aucune indication d’activité migrant ailleurs sur le Kīlauea.

Observations du Sommet :
Les inclinomètres du sommet ont commencé à enregistrer une inflation rapide vers 17h00 le 11 janvier, et ont commencé à enregistrer une déflation progressive vers 2 heures du matin ce matin. Le tremor volcanique associé à l’éruption, tel qu’enregistré par les sismomètres à proximité, a également commencé à augmenter vers 17h00 , s’est stabilisé vers 2h00 du matin, et diminue maintenant progressivement. Un essaim de tremblements de terre de faible magnitude enregistrés au sommet ces derniers jours, à des profondeurs allant d’environ 10 à 14 km (6 à 9 miles) sous le niveau de la mer, se poursuit à un niveau réduit par rapport à hier. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 300 tonnes par jour (t/j) a été mesuré pendant la pause, tandis qu’un taux d’environ 3 300 t/j a été mesuré le matin du 6 janvier lorsque le lac de lave était actif.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave est revenue à l’évent Ouest du cratère Halema’uma’u vers 18h40 le 11 janvier. Le niveau du lac de lave a augmenté d’environ 13 mètres (43 pieds) depuis le retour de la lave jusqu’à environ 3 h du matin ce matin, se rétablissant et dépassant légèrement le niveau du lac avant la pause qui a commencé le 10 janvier. Le niveau du lac de lave diminue maintenant légèrement, suite à la diminution de l’inclinaison et du tremor du sommet. La surface du lac de lave reste active du côté Ouest du cratère. Le lac a connu une élévation totale d’environ 70 mètres (230 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre 2021. Les mesures du 30 décembre 2021 ont indiqué que le volume total de lave dégagé depuis le début de l’éruption était d’environ 40 millions de mètres cubes. (10,5 milliards de gallons) à ce moment .

Source : HVO.

Photo : USGS / M. Patrick

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que l’incandescence du cratère d’Ontake du Suwanosejima était visible les nuits du 3 au 10 janvier et 368 explosions ont été enregistrées. Les explosions ont produit des panaches de cendres qui s’élevaient jusqu’à 2 km au-dessus du bord du cratère et ont éjecté des matériaux jusqu’à 1,1 km du cratère. Des bruits d’éruption ont été entendus dans le village de Toshima (4 km au Sud-Sud-Ouest) et des cendres y sont tombées du 7 au 10 janvier. Le niveau d’alerte est resté à 3 et le public a été averti de rester à 2 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source : GVP , Agence météorologique japonaise (JMA)

Photo :  N. Geshi. Geological Survey of Japan, H.Seo

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search